• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Douma soumet un projet de loi pour simplifier l’accès à la (...)

La Douma soumet un projet de loi pour simplifier l’accès à la citoyenneté de la fédération de Russie

Le 7 août 2018, la Douma a soumis un projet de loi qui propose de donner au président de la fédération de Russie le pouvoir d’établir des listes d’étrangers pouvant obtenir la citoyenneté russe de manière simplifiée.

«  Cela permettra d’accorder la citoyenneté de la fédération de Russie d’une manière simplifiée aux compatriotes vivant dans des pays à la situation socio-politique et économique complexe, où il y a des conflits armés ou un changement de régime politique, » a déclaré le gouvernement russe.

Dans le même temps, le projet de loi prévoit la simplification de l’obtention de la citoyenneté pour les compatriotes vivant à l’étranger qui participent au programme gouvernemental de réinstallation volontaire en fédération de Russie.

Cette mesure s’applique seulement à ceux qui ont reçu un permis de résidence (temporaire ou non) et sera valable quelle que soit la région choisie comme lieu de résidence.

Cette exigence d’avoir obtenu un permis de séjour pour bénéficier de cette procédure simplifiée est justifiée dans le projet de loi par la nécessité «  d’assurer la sécurité de la fédération de Russie et d’empêcher la propagation de maladies dangereuses sur son territoire ».

En effet, pour obtenir un permis de séjour, la personne doit fournir ses empreintes digitales (lutte contre le terrorisme oblige), passer un examen médical, dont le résultat doit confirmer qu’elle ne se drogue pas et qu’elle n’est pas porteuse de maladies infectieuses dangereuses, et produire un certificat attestant qu’elle n’est pas porteuse du VIH.

Comme on peut le voir, dans la continuité des ordres donnés par Vladimir Poutine pendant sa ligne directe du 7 juin 2018, la simplification de l’octroi de la citoyenneté russe progresse rapidement sur le plan législatif, et devrait permettre à de nombreux réfugiés du Donbass d’obtenir un passeport russe, sans pour autant le distribuer n’importe comment à n’importe qui.

La façon dont ce projet de loi est formulé, et les catégories de personnes concernées montrent que la fédération de Russie essaye de trouver le juste équilibre entre bons sentiments et pragmatisme, afin de ne pas mettre en danger la sécurité ou l’équilibre du pays, tout en intégrant ou réintégrant de manière convenable ceux qui veulent réellement s’intégrer en Russie.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 10 août 18:20
    Salut, merci de l’info...sûrement porteuse de bonnes choses pour les personnes concernées, si elles jouent le jeu je pense, et la fédération de Russie..

     smiley

    • aimable 10 août 22:12
      Logique quand on sait comment et pourquoi la révolution Ukrainienne a eu lieu et que ceux qui n’ont pas voulu participer a cette comédie tragique soient protégées , je trouve cela d’une grande humanité de la part de la Fédération de Russie .
      de toutes façons avec les atrocités commises la situation est irréversible .

      • sirocco sirocco 11 août 16:04

        @ l’auteur

        Ne croyez-vous pas que cette possibilité, pour les habitants de la RPD et de la RPL, d’aller se réfugier et s’installer en Russie, pourrait contribuer à « vider » progressivement la région de ses habitants et, à terme, laisser le gouvernement de Kiev reprendre un contrôle total du Donbass ?


        • JC_Lavau JC_Lavau 12 août 20:45

          @sirocco. Ce n’est pas cela qui est écrit, et tu as mal lu. Il est écrit « réfugiés ».

          Déjà réfugiés. Pas « résidents ».
          Comme Trégastel sous César, les résidents résistent encore et toujours à l’envahisseur.

        • Christelle Néant Christelle Néant 12 août 21:18

          @sirocco
          Bonsoir,
          Non on le voit d’ailleurs dans le fait qu’actuellement la RPD et la RPL ont presque retrouvé leur niveau de population d’avant la guerre (à 95%). Les gens sont profondément attachés à leur terre ici, ils ne la quitteront que s’ils n’ont vraiment pas d’autre choix. Kiev ne reprendra pas le contrôle des deux républiques, et à terme l’Ukraine perdra la partie du Donbass qu’il lui reste. Les actions de l’armée ukrainienne et des bataillons néo-nazis dans la zone occupée et contre les habitants de la RPD et de la RPL ont provoqué une rancune tenace parmi les habitants.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès