• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La fable du modèle allemand

La fable du modèle allemand

C’est entendu l’Allemagne est championne toutes catégories : le chômage est y très bas, sa politique énergétique est parfaite, et Angela Merkel est déjà réélue…à se demander alors à quoi servait cette élection ?

Pourtant, si l’on veut bien croire Hans Stark, professeur à la Sorbonne, et secrétaire général du CERFA, (Comité d’Etude des Relations Franco-Allemandes), il s’agit seulement d’une belle manipulation médiatique, car la situation ne serait pas si idyllique chez nos voisins germains.

C’est sur l’antenne de France Culture, le 20 septembre 2013, à 6h45, dans l’émission « les enjeux internationaux  » que l’on pouvait écouter les réflexions pertinentes de cet expert en politique germanique. lien

Expliquant que la chancelière ne voulait pas faire campagne, estimant que son bilan suffisait à la faire réélire les doigts dans le nez, le secrétaire du CERFA s’est appliqué à démontrer que la situation n’était pas si bonne qu’on voulait bien nous le faire croire et a brossé un tableau plus objectif que celui que l’on nous propose habituellement.

Le principal parti d’opposition à la chancelière, le SPD, avait fait 23% lors des précédentes élections, et il est estimé aujourd’hui à la hauteur des 28%, ce qui pourrait laisser qu’il ne pourrait l’emporter, laissant une probable victoire à Merkel, estimée à 40 %, mais c’est sur le jeu des alliances que tout devrait se jouer.

Un sondage récent faisait apparaitre que 61% des allemands s’estiment peu (ou pas) représentés par les partis traditionnels, et que leurs préoccupations ne sont pas prises en compte.

Un autre sondage nous apprend que 42 % des écologistes, et 20 % des socialistes sont décidés à voter pour les chrétiens démocrates, ce qui contrairement à ce qui est annoncé, aurait été de nature a faire chuter le CDU (union chrétiens démocrates), parti de la chancelière.

De plus, à part le parti au pouvoir, tous les autres partis se retrouvent sur de mêmes préoccupations, portant sur le bas niveau à venir des retraites, la montée des prix de l’énergie, ainsi que celui des loyers, et la demande d’un salaire minimum.

Rappelant qu’Angela Merkel n’a pas la possibilité d’agir sur le terrain économique, puisque en Allemagne, l’économie est pilotée par les grandes entreprises, Stark pose le problème différemment.

Il explique que s’il est convenu de dire « l’Allemagne va bien », tous les allemands ne vont pas bien pour autant, puisqu’environ 15% de la population, soit tout de même plus de 12 millions de citoyens, travaillent dans un cadre très fragile, à coup de petits métiers, et s’en sortent très mal, voyant leur niveau de vie baisser dangereusement, d’autant que leurs salaires s’amenuisent. lien

En effet, tout n’est pas si rose outre-Rhin.

Les lois « Hartz  » ont changé l’organisation et les conditions d’indemnisation du chômage, encourageant les formes d’emplois atypiques.

Ces lois obligent les chômeurs à accepter n’importe quel travail, même le plus précaire et le plus mal payé, et il n’est pas inutile de se souvenir que c’est à l’ex chancelier social-démocrate Gerhard Schröder que les allemands doivent ces lois antisociales, ce qui explique peut-être le désamour des électeurs envers ce parti.

Ce sont ces lois qui ont permis des boulots payés 1 € l’heure, et qui ont réduit à 12 mois la durée d’indemnisation du chômage. lien

On peut aussi s’étonner qu’à l’époque Wolfgang Clément, le ministre de l’emploi de ce gouvernement rouge-vert avait qualifié de « grand succès » ce discutable choix social.

Ce qui était surtout visé, c’était de réduire drastiquement le nombre de chômeurs, opération manifestement réussie, mais à quel prix ?

1 emploi sur 3 n’est désormais ni à plein temps, ni à durée indéterminée, et à Berlin, 1 enfant sur 3 tente de survivre en dessous du seuil de pauvreté.

Un bénévole de centre social dénonce « de la main d’œuvre presque gratuite et corvéable selon les besoins ».

Selon le livre noir du travail intérimaire, publié en mars 2012, 1 million de salariés seraient soumis au travail intérimaire, et ce chiffre aurait doublé depuis 2004.

Il y a chez nos voisins germaniques 3 millions de personnes qui gagnent moins de 6 euros brut de l’heure, et s’il est vrai que le taux de chômage est aujourd’hui de 6,8 %, il n’en est pas moins réel qu’il y a une véritable précarisation des salariés.

Comme le dit l’un de ces précaires : «  comme des milliers d’Allemands je fais partie des travailleurs à 1,50 € l’heure (…) je suis malade du diabète, je m’accroche, mais il y a des jours, c’et trop dur et je me dis que parfois, il vaudrait mieux crever que de vivre ça  ». lien

Cette situation n’est pas une nouveauté, mais tous ces emplois précaires plafonnés à 450 euros mensuels sont depuis 20 ans en augmentation exponentielle, ayant quasiment doublé si l’on veut bien croire les chiffres produits par l’office allemand des statistiques, et l’Allemagne est aujourd’hui le pays de l’Union Européenne ou la proportion des bas salaires est la plus élevée, comme l’a rappelé l’expert es-économie Andreas Kappeler.

Si le taux de chômage a effectivement baissé, c’est à cause de la thérapie de choc privilégiant l’entreprise aux dépens de travailleur, avec la flexibilité comme arme, permettant ainsi une réduction drastique du chômage concernant en 2005 plus de 5 millions de travailleurs.

Un citoyen, du prénom de Klaus à déclaré : « si une nouvelle crise arrivait, tous les intérimaires se retrouveront à la rue  » ajoutant : « ce nouveau marché aux esclaves devrait être interdit car le travail intérimaire va enterrer tout ce pourquoi des générations de travailleurs se sont battus  ».

Au-delà des difficultés que rencontrent ces millions de travailleurs, il faudrait aussi regarder de plus près celles qui concernent les retraités.

Ils étaient au moins 400 000 en 2012 à devoir se contenter de 688 € mensuels, après avoir travaillé 35 ans pour 2500 brut par mois et ceux qui ont cotisé pendant 40 ans pour 2200 € brut mensuels se retrouvent dans la même situation.

Du coup, pour sauver leurs fins de mois, ils sont obligés de prendre des « mini jobs », privant les actifs du peu de travail qu’il reste dans leur pays.

Ils étaient déjà en 2000 près de 800 000 retraités allemands de plus de 65 ans à avoir dû accepter un « mini job » pour boucler leur fin de mois, et ils sont encore plus nombreux aujourd’hui. lien

Ajoutons pour être complets que pour bénéficier de ce minimum vieillesse, les conditions sont assez draconiennes puisqu’elles ne peuvent concerner ceux qui sont propriétaires, ou qui disposent d’une épargne. 

Sans aller jusqu’à comparer cette situation avec celle qu’ont connus les allemands lors de la République de Weimar, laquelle permis l’accession au pouvoir d’Hitler, on ne peut pourtant pas éviter d’y trouver quelques ressemblances. lien

Alors entre les millions de travailleurs réduits en quasi esclavage, et les retraités dans la misère, on voit que le soi-disant « modèle allemand » est largement discrédité, ce modèle que vantait à l’époque l’ex-président de la république française. lien

Ce n’est pas pour autant ce qui pourrait remettre en selle le parti « Die Linke » (la gauche), les allemands ne s’étant manifestement pas remis de la situation qui existait de l’autre coté du mur dans l’ex-Allemagne de l’Est.

Le principal opposant de la chancelière sortante, Peer Steinbrück sait très bien ce qu’il fait lorsqu’il accuse sa concurrente d’avoir organisé « le dumping salarial », ce qui l’a amené à promettre un salaire minimum généralisé à 8,50%. lien

Cet homme au langage tranché ne semble pas avoir compris toutes les finesses du jeu politique, accumulant les gaffes, en déclarant par exemple que son adversaire féminin bénéficiait d’un avantage de popularité auprès des femmes, se mettant du même coup toutes celles-ci à dos.

En reprochant que le poste de chancelier qu’il convoite ne soit pas assez rémunéré (17 000 euros mensuels), il s’est mis en fâcheuse posture puisqu’il a gagné 1,25 millions d’euros en animant des conférences. lien

Le doigt d’honneur qu’il a affiché à la une d’un magazine n'a rien arrangé au niveau de sa popularité. lien

Quant aux Verts, ils sont manifestement en perte de vitesse, ayant perdu 2% d’intention de vote en une semaine, et ils ne dépasseraient pas les 8%, au profit du principal opposant à Merkel, alors que les sondages indiquent que la gauche dite radicale (Die Linke) les devancerait.

Il serait bien possible que leur alliance avec le SPD (sociaux démocrates) soit la raison de leur score plutôt modeste.

La CDU recule, et le parti libéral progresse gagnant 6%, alors que les petits partis (Pirate, et anti-euro) restent stables à 3%. lien

Les politologues semblent convaincus qu’en fin de compte on assistera, tout comme en 2005 et 2009, à une coalition au centre entre le CDU et le SPD. lien

Aux dernières nouvelles, avec son bilan proche du néant, (lien) Merkel l’aurait emporté avec un score de 41,5%, mais malgré ce score élevé, elle n’échappera pas à une alliance.

Quoi qu’il en soit, sa 3ème élection ne sera pas de nature à améliorer la situation sociale allemande, car comme dit mon vieil ami allemand : « au pays des boiteux, chacun pense qu’il marche droit ».

L’image illustrant l’article provient de « blogs.canoe.ca/parker »

Merci aux internautes de leur aide précieuse

Olivier Cabanel


Moyenne des avis sur cet article :  3.93/5   (67 votes)




Réagissez à l'article

253 réactions à cet article    


  • gaijin gaijin 23 septembre 2013 10:21

    salut olivier
    après le modèle américain on nous vend le modèle allemand ........
    c’est en effet un gros foutage gueule de plus
    le modèle du futur c’est la course au moins disant  ! le moins disant social et le moins disant fiscal seront toujours présentés comme les meilleurs .......
    par et pour ceux qui y ont intérêt !
    quand tout le monde ( moins 1% ) aura atteint le niveau de vie du bangladesh ( je le prend comme exemple parce que dedans il y a la dèche : bang ! la dèche ! ) l’idéal capitaliste sera atteint
    pour y arriver c’est pas dur il n’y a continuer a voter pour ceux qui nous enfument !
    la droite s’occupe du moins disant fiscal .....
    la gauche du moins disant social .......( si ce n’était pas la gauche on aurait une émeute )
    ce que tu démontre très bien dans l’article


    • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 11:51

      bonjour gaijin

      j’espère qu’hollande n’aura pas la mauvaise idée de reprendre à son compte les lois antisociales qui ont permis a merkel de faire baisser le chomage de moitié ?
      il en serait capable le bougre,
      reste à savoir si les français seront aussi dociles que nos voisins outre rhin ?
       smiley


    • gaijin gaijin 23 septembre 2013 11:57

      pas brutalement ! en effet ça ne passerait pas !
      mais un petit pas après l’autre .
      au nom du « réalisme » économique .......
      le même « réalisme » qui nous a conduit a nous endetter jusqu’au cou, a désindustrialiser la france etc ......

      il y a environ 2500 ans un chinois a écrit dans le yi king : quand on marche sur du givre la glace n’est pas loin .....


    • Fergus Fergus 23 septembre 2013 13:06

      Bonjour, Gaijin et Olivier.

      Un point important qui n’est presque jamais évoqué : le fort vieillissement de la population allemande, et comme partout ailleurs, les personnes âgées votent majoritairement pour les partis conservateurs. Ceci explique en grande partie l’évolution de l’électorat allemand. C’est pourquoi Merkel n’avait même pas à réellement faire campagne, mais à peaufiner son image de « mère de la nation ».


    • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 13:13

      merci Fergus de ce commentaire évidemment pertinent.

      à+

    • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 13:14

      gaijin,

      c’est effectivement ce que l’on peut craindre.
      un petit pas après l’autre.
      mais les français seront-ils autant malléables que nos voisins outre rhin ?
      pas sur...

    • Jelena XCII 23 septembre 2013 14:44

      @Olivier >> les français seront-ils autant malléables que nos voisins outre rhin ?

      Depuis Sarkozy, les 16/25 ans font des stages (l’embauche ça n’existe plus) non pas pour le SMIC, mais pour un salaire équivalent au RSA.

      Quand aux smicards en ile-de-france, ils sont de plus en plus nombreux à êtres SDF car les loyers sont inaccessibles.

      Les français ne sont pas plus « révolutionnaires » que les allemands. Vivre à Paris aujourd’hui, ce n’est pas spécialement plus joyeux que de vivre à Berlin.


    • marco1960 23 septembre 2013 16:13

      Ce n’est pas faux tout cela, 

      mais je tenais juste à vous préciser qu’à la lecture de ce qui se passe depuis 1 an,, on constate que la droite n’a pas franchement le monopole du ’’moins disant fiscal’’
      Notre ’’va t-en guerre 1er’’ s’emploie ardemment sur les 2 fronts, Finalement il est pire que Sarko, il s’agite, il est partout, mais rien avance, à part le taux d’imposition qui semble être inversement proportionnelle à sa cote de popularité. En même temps la relation de cause à effet est logique.
      Il est vrai que ce serait déjà l’émeute dans les rues depuis la rentrée si la droite avait été à l’origine de ce qui se passe aujourd’hui...
      Les ’’gauchistes’’ ménagent leur très cher ’’état providence’’ devenu vital à leur survie, on imagine bien, la couvée immense accrochée aux mamelles de leur Marianne...
      On nous vante tjrs le modèle allemand, voire même américain à une époque, en revanche on comprend fort bien que le modèle français ne soit pas franchement enviable ni exportable, à part son camembert, il ne reste pas grand chose de cette grande France forte, devenue même la risée du monde, avec en tête le gros mou et sa guirlande de bulots qui font quoi d’ailleurs ?, on se le demande bien !
      Le positionnement favorables des Allemands vient des efforts qu’ils ont consentis à faire il y a maintenant 10 ans, Il est juste un peu trop facile d’envier aujourd’hui le résultat et ignorer les efforts...
       





    • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 17:23

      jelena

      pas faux... pourtant je reste convaincu que les lois Hartz resteraient difficiles à appliquer en France, mais peut-être suis-je un peu trop optimiste ?
       smiley

    • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 17:35

      marco1960

      Hollande ne cesse de louvoyer... un cadeau aux patrons (l’affaire des pigeons) un cadeau aux retraités, aux travailleurs, mais en fin de compte, il ne réussit pas à tenir parole sur les engagements qu’il avait fait au Bourget, 
      normal que sa cote de popularité soit en berne.
      par contre, comme je l’avais écris dans un article, il est possible qu’il réussisse son pari d’ici la fin de l’année, mais comme l’expliquaient différents experts, ce sera surtout grâce aux emplois aidés... et donc rien n’est résolu.
      je continue à penser que le R.U. est l’une des rares alternatives qui permettraient de relancer la consommation, et donc de booster les entreprises.
      mais d’autres pistes existent, comme vous le savez.
      en tout cas, le modèle allemand, pour autant qu’il soit efficace pour faire baisser le chômage, n’est pas acceptable si on a un peu de considération pour les travailleurs de ce pays.
      merci de votre commentaire.


    • AlainV AlainV 23 septembre 2013 19:36

      Marco, vous écrivez :
      "Le positionnement favorables
       des Allemands vient des efforts qu’ils ont consentis à faire il y a maintenant 10 ans, Il est juste un peu trop facile d’envier aujourd’hui le résultat et ignorer les efforts...« 

      Sachant que 28% des inscrits n’ont pas voté et que plus de 50% des électeurs n’ont pas voté CDU ou CSU, les partis chrétiens n’ont que 36% de soutien parmi les inscrits.. 
      Pensez-vous que ces millions de gens qui vivent sous le seuil de pauvreté ont réellement »consenti« à cet »effort" qu’on leur impose. Votre assertion est proprement insultante pour tous ces gens qui vivent ou survivent dans une extrême pauvreté.


    • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 20:02

      AlainV

      je partage totalement votre indignation.
      merci

    • marco1960 24 septembre 2013 09:33

      AlainV,

      Vous faites, comme à votre habitude, une lecture bien réductrice des événements,
      Comme bcp d’ailleurs vous effectuez une analyse brute des résultats et des chiffres à travers lesquels vous faites des déductions de comptoir, il faut élargir votre esprit qqe peu étriqué voyez vous. Vous ne prenez pas en compte le ressenti global sur le terrain qui n’est pas forcément le reflet des résultats récents. 
      Jusqu’à l’an dernier j’ai travaillé en collaboration avec un entreprise allemande, et vivait à Berlin 1 semaine par mois. Ce qu’on ressort du ressenti des gens là bas est que ces gens, vivent dans la prévoyance, l’anticipation donnant lieu à des dispositions certes difficiles à vivre mais comprises et pas si ’’subies’’ que cela comme vous le prétendez.
      Ces gens ont tjrs raisonné sur le long terme, non pas comme les bons ’’franchouillards’’ qui sont plutôt du style ’’on bouffe tout, après on verra et surtout tant pis pour les autres’’
      Ils sont la fourmi, nous sommes la cigale.
      Je suis désolé mais leur politique s’inscrit dans une pérennité globale, il suffit de voir leurs chiffres économiques
      Ce que vous appelez les ’’pauvres d’aujourd’hui’’ en Allemagne, ceux qui vivent sous le seuil de pauvreté, le subissent pour leur descendance, ha c’est sur qu’en France, ces sacrifices ne sont qu’utopie, ... les acquis passent avant tout le reste, vous savez ..cette bauge douillette que défend à merveille notre immense troupeau administratif
      Alors cette pauvreté d’aujourd’hui dont vous parlez, (je vous donne RV dans qqe temps quand on entamera la VRAIE chute) et vous la comparerez à celle que NOUS allons vivre en France, et vous aurez une autre vision des choses car ces gens, auront su au moins préserver leur outil industriel à travers les efforts d’aujourd’hui, en France, RIEN. Vous devez faire partie de ces gens qui entendent le ’’MOU’’ brailler son slogan ’’la grise est derrière nous’’
      Il faut décidément que vous preniez un peu de hauteur par rapport aux évènements, vous faites de l’analyse de primaire





    • marco1960 24 septembre 2013 11:40

      Votre ’’indignation’’ n’est que de la démagogie mal placée.

      Vous ne voyez la misère qu’à travers la conséquence des bas salaires, mais la vraie misère n’est pas là. Elle se situe dans la marginalisation que vivent les gens sans travail.
      Beaucoup de gens aimeraient avoir un salaire de 500 ou 600 euros en échange d’un retour à une vie sociale décente qui permet 
      -de faire des projets (modestes mais des projets quand même)
      -de vivre avec LES AUTRES, apportant un équilibre indispensable à une vie décente
      -de percevoir une reconnaissance de par son action professionnelle
      -de croiser des gens, susceptibles de vous faire progresser
      Et cela, le peuple Allemand l’a compris, en revanche il est certain qu’en France, il n’y a pas de danger pour que ce soit le cas, àa ne craint rien.
      Mais quelle idée vous vous faites d’une société ? Votre réaction dans l’indignation révèle bcp de chose, d’autant que vous avancez des propos que je vous demanderai alors de bien vouloir étayer, par du FACTUEL ; Et non pas à travers des résultats électoraux que visiblement vous ne savez pas analyser correctement puisque vous ne tenez aucun compte des faits environnants et des ressentis.


    • 1871-paris 1871-paris 24 septembre 2013 13:13

      Marco vous est reellement l exemple type d un conservateur planque derriere une deventure liberal puante !


      Pour vous 6.8% de chomeur « enregistre »est un exemple de reussite ! 12milions de precaire c est un dommage collateral acceptable pour « l elite » vous une saine reference a la theorie du NAIRU.
      Vous etes vaniteux « moi je, moi je » « je travaille avec une entreprise allemande..... »(tres selecte hein pas une boite qui fait des balets brosse pour cuvette de schiotte hein ? Vous etes puant de pretention. Le style winner, marche ou creve. Sui accepete par jouissance pris au boulot d etre en concurrence avec les pires societes du globe et tampis si cela creer de la pauvrete autour de vous m, car pourvu que l ivresse du boulot soit votre shoot quotidien. Vous vivez dans une societe composee de personne dont vous desirez nier l exitence d une maniere limite faschisante !
      Car pourvu que le flouz coule dans votre pockette le reste basta !

      En france ont a surtout un probleme d efficience de la depense de l impot rien d autre trop de parasite dans les ministeres tel ceux des finances et autre. Taper sur le fonctionnaire de base est pitoyable et pusilanime, voir faschiste quant ont suggere entre les lignes de se desinteresser des cas de personne hors du jeu economique. Vous vous jouez a vous faire plaisir dans votre activitee mais d autre autour de vous tente simplement de SURVIVRE, mais vous allez nous dire qu il est injuste que ces causes de maux de societe bride vos tallents d entreprises ! Preuve que des gens comme vous n ont rien compris au pacte sociale qui peu regir une societe entre faible et fort ! Ou pire vous le niez volontairement ! Honte aux gens comme vous qui profite et exploite la misere du monde par leur idees !

    • diogene 24 septembre 2013 15:43

      @marco1960

      Hé oui, boulot boulot, à n’importe quel prix hein ?
      Surtout tout accepter afin de ne pas remettre en question un système qui, pourtant, démontre, jour après jour, son échec.
      Darwinisme social , voilà votre crédo.
      Pourtant votre système s’effondre, et bien qu’encore accroché à ses valeurs d’égoisme et de cupidité il regarde déjà l’abîme qui s’ouvre sous lui.. Votre système crève de ses propres abus.
      Ainsi bosser à un euro de l’heure cela vous convient, pourvu que soient d’autres qui le subissent.
      Mais ne comptez pas trop sur l’immobilité des peuples, un jour prochain il faudra faire avec eux.
      Le servage que vous semblez porter aux nues finit toujours par générer la colère et ce jour là les aristos à la lanterne comme on chantait à une certaine époque.


    • marco1960 24 septembre 2013 17:02

      Tiens donc, voilà les gauchistes, les frustrés de la société. 

      Vous devez être sacrément malheureux !!!
      Vous criez votre désespoir et votre jalousie puante et permanente en prenant la misère des autres en otage. Vous êtes pathétiques.
      Dites moi, dans l’année combien donnez vous aux gens ou familles qui vivent sous le seuil de pauvreté ??? 
      C’est tellement facile de critiquer comme vous le faites en restant vautrés dans votre canapé bien douillet, les charentaises aux pieds en attendant votre salaire sans bouger le petit doigt pour aider ’’l’autre’’. Ba oui, évidemment ça donne bonne conscience
      L’histoire montre encore qu’il y a bien plus de VRAIS gens de droite, que de Gauche !
      La gauche est un courant qui ne véhicule que la naïveté
      Heureusement que la société n’est pas faites que de gens comme vous car là du coup tout le monde crèverait de faim, d’autant que vous déformez mes propos ou plutôt vous vous permettez de les transformer, la lecture ne se limite pas qu’à la lecture, la compréhension du texte en fait partie, laquelle vous échappe visiblement.
      J’ai milité pour l’application de la loi Tobbin, constituant les prémices des dispositions relatives à l’instauration du revenu universel et vous me qualifiez de capitaliste ???
      Vous êtes rigolos vous dans votre genre





    • marco1960 24 septembre 2013 19:12

      @ Soleil 

      Où avez vous lu à travers mon propos, que j’étais de droite ou que je prétends l’être ???
      Vous avez égaré vos pillules papy ?
      Je comprends bien par conséquent vos énormes difficultés à analyser un texte
      Votre CP n’a vraisemblablement pas été une grande réussite 
      Je vous suggère la plage, là où les pâtés de sable pourraient constituer pour vous un formidable support créatif... Et puis la plage se marie fort bien avec soleil, dont vous ne semblez avoir que le non d’ailleurs, la lumière vous faisant qqe peu défaut visiblement. Bizarrement je ne suis pas ébloui par la pertinence de vos remarques...
      Il ne se la ’’pèterait’’ pas peu le gars soleil ?


    • Armelle ARMELLE 24 septembre 2013 20:24

      Totalement d’accord avec vous Marco

      J’ai lu il y a peu de temps un article intitulé ’’ la mort du socialisme’’, il ne pourrait en être autrement vu le niveau des commentaires que laissent ses sympatisants, en réaction à votre commentaire
      Remarquez que si, effectivement, les socialistes ont accueillis dans leurs rangs le peu de cocos survivants aussi rêveurs les uns que les autres, le phénomène a du passablement abêtir le cocon socialste.
      Si Blum et Jaurès voyaient ce qu’on fait les socialistes de leur noble idéologie, ils se retourneraient dans leur tombe.




    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 25 septembre 2013 07:26

      1871 Paris,
      Cherchez pas, il récite TINA...


    • foufouille foufouille 23 septembre 2013 10:59

      le pire ce sont les abattoirs allemands rempli de travailleurs roumains 12h/jour, 6j/7, 30 mn de pause toutes les 3 heures pour un tiers du smic français


      • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 13:12

        foufouille

        merci de donner les liens prouvant ce commentaire,
        je doute que l’on puisse faire porter la responsabilité du malaise allemand sur les roumains, ou sur d’autres...
        marine le pen utilise ces arguments, mais ce n’est vraiment pas acceptable.
        les roms, ce sont 20 000 personnes en France... comparé à nos millions d’habitants, ça ressemble à une goutte d’eau.
        donc, non... pas d’accord.

      • foufouille foufouille 23 septembre 2013 15:53

        c’est passé sur le JT de la 2
        même les polonais ne veulent plus venir bosser pour eux pour le prix de l’heure
        c’est pareil pour ramasser les asperges : 3.45€ brut. seul les gens dont le smic est plus bas veulent venir et pas longtemps. bien sûr, on leur promet plus. si tu cherche, tu trouveras une histoire avec des espagnols surveillés par des vigiles habillés en « ss »


      • foufouille foufouille 23 septembre 2013 15:56

        pour la france, tu as des entreprises du BTP espagnol qui travaillent chez nous. salaire : 5€/h et 54h par semaine. on est loin d’une belle europe


      • foufouille foufouille 23 septembre 2013 15:59

        tu as aussi un article sur agoravox qui parle d’un chantier de centrale avec beaucoup d’étrangers sous payés
        et aussi :
        « flamanville grève roumain » recherche sur google


      • alinea Alinea 23 septembre 2013 17:15

        Olivier,
        je pense que ce que foufouille veut dire, c’est que le modèle allemand, c’est aussi son merveilleux essor de l’agriculture, qui, pour la première fois depuis que la terre est ronde, a surpassé l’agriculture française ! Et pourquoi ? Je te le demande ; si tu ne sais pas, tu demandes à foufouille !
        La main d’oeuvre, qui ne coûte rien ou alors.. pas grand chose !


      • gaijin gaijin 23 septembre 2013 17:33

        pareil chez orange
        quand j’ai eut un soucis il y a quelques années j’ai eut une équipe de mecs dont aucun ne parlait le français courant ......( originaires d’un quelconque pays de l’est )
        je crois qu’il existe des lois qui permettent de faire travailler n’importe ou dans l’ europe les gens aux conditions salariales de leur pays d’origine
        ( mais je ne suis pas sur, je ne suis pas un spécialiste de la question )


      • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 17:37

        foufouille

        oui, c’est vrai.
        mais en fait ce ne sont pas des entreprises étrangères, ce sont en réalité des entreprises françaises qui sous-traitent lerus chantiers, et juridiquement, elles sont en faute.
        je l’avais évoqué au sujet de Bouygues, à NDDL et ailleurs, dans un article récent.

      • foufouille foufouille 23 septembre 2013 18:15

        @olivier
        pas toutes, en tout cas pour les espagnols qui démarchent les particuliers car c’est le droit européen


      • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 20:06

        foufouille

        c’est vrai aussi...
        mais dans le cas des grandes entreprises qui sous-traitent à l’étranger, permettant ainsi par un habile tour de passe passe faire travailler à très bas salaire des espagnols, roumains, etc, ces grandes entreprises se mettent en totale illégalité.
        une entreprise étrangère, ou pas, doit respecter le droit en pratique sur le sol français,
        je ne crois pas me tromper là dessus...

      • simir simir 24 septembre 2013 08:33

        Savez vous Foufouille que ces roumains là font partie de ceux qui regrettent Ceaucescu ?


      • Deneb Deneb 24 septembre 2013 08:46

        Alinéa, l’agriculture est aujourd’hui en grande partie assurée par les machines. Le travail physique humain y est de moins en moins utilisé. La nostalgie bien française d’une vie champêtre rude, de gagner sa vie dans la sueur de son front, surtout pour les autres, fait qu’ailleurs on s’encombre bien moins de ces poncifs du passé, on cherche simplement à ce que personne n’ait faim.


      • gaijin gaijin 24 septembre 2013 10:09

        aladeen
        « Je vous laisse vous documenter par vous même ... »
        non merci , je n’ai pas besoin de mettre le nez dans chaque poubelle pour vérifier d’où vient l’odeur
        j’ai assez la gerbe comme ça ......


      • 1871-paris 1871-paris 24 septembre 2013 13:21

        Oui mais que voulez vous, parmis ces exploites combien reve de devenir EXPLOITEUR !!!!


        Le probleme est la tant que la populasse n aura pas compris que les payes a 1 milllions d euros ne sont pas pour tous il continurons que eux sont nee sous une bonne etoile et voteront pour des mystificateurs de liberaux !

      • alinea Alinea 24 septembre 2013 22:14

        debeb : on parlait d’abattoirs, d’élevages en batterie.. si si, il faut encore des bras pour tuer !avec des hommes derrière qui y laissent leur peau très vite ; en france, ils sont Roumains, Polacks ou tchèques.. ; ils gagnent bien leur vie, en faisant des heures sup ; en Allemagne, ils gagnent rien ! Les produits allemands sont moins chers, donc.


      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 25 septembre 2013 07:35

        Dened,

        Mais tout cela est organisé et encouragé.
        Articles 38 et 39 des traités, « L’agriculture européenne doit être intensive et utiliser le moins possible de main d’oeuvre ».

        Comme il faut investir lourdement, et que les centrales d’achat refusent de payer un prix qui permettrait aux paysans de vivre, il y a un suicide par jour en France.

        Tout le contraire d’une agriculture respectueuse de la santé des sols, des paysans et des consommateurs et qui créerait de l’emploi. 


      • alinea Alinea 23 septembre 2013 11:09

        Ce qui plait à nos politiques dans le modèle allemand, c’est la docilité, la discipline du peuple ! Je suis soufflée par cette élection ! Pas l’ombre d’un désir de changement ; accablés ; sont-ils accablés ? En tout cas ce n’est pas un peuple révolutionnaire ou râleur ; les dissidents sont éparpillés et underground.. il y en a plein et d’intéressants ( j’ai Kurz sous les yeux), mais personne ne leur fait de pub !!


        • gaijin gaijin 23 septembre 2013 11:30

          il ne faut pas oublier que sont les prussiens qui ont inventé le concept des armées « modernes »
          ou des individus conditionnés a marcher au pas cadencé chargent en ligne face aux canons !


        • alinea Alinea 23 septembre 2013 11:42

          Je ne crois rien de tout cela schweizer ! Une grande partie de ma famille est allemande..
          on le dit en haut lieu qu’on n’applique pas un modèle de l’un à l’autre..., c’est ce que je dis, en filigrane, aussi !


        • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 11:52

          Alinea

          pas mieux !
          je partage.
          merci.

        • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 13:15

          schweitzer,

          et on en connait le résultat final.
           smiley

        • Fergus Fergus 23 septembre 2013 13:16

          Bonjour, Schweizer.

          Le résultat de cette élection est tout, sauf surprenant, en effet. Mais cela tient beaucoup plus à la résignation qui gagne les peuples et au vieillissement spectaculaire de la population allemande qu’à un « tentation hégémoniste ». j’ai beaucoup de respect pour Gustave Le Bon, mais ce qu’il ’écrivait il y a un siècle n’est plus vraiment d’actualité. Les jeunes allemands en particulier (j’en ai rencontré assez récemment à Berlin) ne sont plus du tout sur cette ligne et sont plutôt demandeurs de social de libertés d’expression. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si la capitale allemande (mais cela eut être constaté ailleurs dans le pays) concentre les expériences alternatives. Le problème est qu’ils ne votent pas, ou peu, ceux qui glissent leur voix dans les urnes étant plutôt des jeunes aux dents longues, très en phase avec la politique de Merkel.


        • TSS 23 septembre 2013 17:32

          le GVT allemand fait exactement le contraire de ce que @ schweitzer prone pour la

          France !!...le renvoi des etrangers.

          Demographie en berne ,il importe des turcs en si grande quantité que bientôt ils

           seront tous turco-allemands... !!


        • taktak 23 septembre 2013 18:01

          Un autre article soulève fort à propos que l’allemage, ce n’est pas une entité unique et que donc parler de modèle allemand dans l’absolu, cela dépend de quel point de vue on se place.

          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/des-allemagnes-141273


        • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 13:09

          schweitzer

          vous manquez de crédibilité.
          attaquer un expert indépendant qui ne fait que mettre en évidence une réalité, sans réellement prendre parti me parait un exercice discutable.
          pour faire court, je préfère son avis qu’il veut impartial que celui d’un partisan de l’une ou l’autre cause.
          si vous voulez le contester ; faites le avec des preuves à l’appui, 
          sinon, c’est vous qui vous décrédibilisez.
          et ce n’est pas une nouveauté.
           smiley

        • Fergus Fergus 23 septembre 2013 13:22

          @ Schweitzer.

          « Belle manipulation médiatique », en effet. Car quoi que vous en disiez, Stark a raison, l’Allemagne étant quasiment le pays d’Europe qui creuse le plus les inégalités sociales du fait d’une protection sans faiblesse du capital et, dans le même temps, de la pire précarisation des travailleurs que l’on ait connu en Europe dans les deux dernières décennies. La seule choses qui sauve Merkel, outre la vieillesse de l’électorat, c’est le bas coût de l’immobilier, et la survivance, dans les länder de l’est, d’un habitat précaire qui permet d’éviter la rue.


        • Fergus Fergus 23 septembre 2013 16:43

          @ Schweizer.

          Non, car Die Linke, comme le Front de gauche chez nous, souffre de la doxa dominante qui a progressivement imposé dans les classes populaires l’idée que le salut ne peut venir que d’un modèle économique ultralibéral.


        • escoe 23 septembre 2013 21:37

          la survivance, dans les länder de l’est, d’un habitat précaire qui permet d’éviter la rue

          Il y a maintenant une émigration significative d’allemands vers la Pologne.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 septembre 2013 11:34

          Oui, il faut faire oublier que face à Merkel, qui fait 40% des voix, F Hollande se traîne à 26% d’opinions favorables dans les sondages.

          C’est sûr que ça ne va pas faire ses affaires, lui qui nous explique depuis son élection qu’il attend le départ de Merkel.


          • Kern Kern 23 septembre 2013 11:43

            @ Olivier Perriet


            26 % ?

            Il faut vous mettre à jour : 23 %

            23 % donnés par les merdias aux ordres : ce qui dans la réalité donne un petit 20 %

            Mais , ayant les capacités qu’on lui connait, ne doutons pas qu’il fera mieux

          • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 11:46

            olivier Perriet

            hollande sait donc ce qu’il doit faire pour etre réélu
            appliquer la loi allemande qui permet de rendre corvéable a merci, et qui à coup sur fera passer le taux de chomeurs de 10% à 5%...
            a ce moment il pourra prétendre avoir réussi sont pari, celui de faire baisser le chomage, et comme merkel, il serait réélu.
            mais les français seront ils aussi dociles que les allemands ?
            c’est la question qu’il doit se poser.
             smiley

          • Olivier Perriet Olivier Perriet 23 septembre 2013 11:51

            loin de moi l’idée de plaquer des « modèles » (dont on constate toujours après coup qu’ils n’en sont pas).


          • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 13:16

            Perriet

            je partage.

          • marco1960 23 septembre 2013 17:08

            Oui OLIVIER certes,

             sauf qu’il ne lui reste que 3 malheureux mois pour réaliser cet exploit et quand on connait ses capacités en termes d’exploit, les 10% de chômeurs fêteront noël encore en tant que chômeurs... 
            On sait aussi que les leviers susceptibles de faire bouger les chiffres ont une inertie énorme, par conséquent pas du tout en phase avec le problème !!!
            c’était à Fatima le dernier.....
            On sait enfin maintenant ce que valent les promesses du narcissique Mossieur Hollande qui, au passage, ne semble même pas ébranlé par le ridicule dont il a fait l’objet face à Obama et Poutine
            Il y a eu Zavata............


          • Kern Kern 23 septembre 2013 17:34

            Il est amusant d’ailleurs de constater que cette baisse dans les sondages de Porcinet , n’ait inspiré aucun des auteurs de ce site


            Alors qu’il suffisait d’un point de moins de la côte de Sarko pour qu’aussitôt fleurissent 10 articles le commentant avec leurs bonnes fois coutumières

            Pourtant se retrouver en 16 mois à 1 point du record qu’avait obtenu en 11 ans Mitterrand méritait bien , pour le moins , un article

            Mais non : la vedette du jour est l’horrible mégère d’Outre-Rhin qui doit être pliée de rire en pensant à la tronche de notre Porcinet national ce jour d’hui

            Cabanel : affutez votre plume, votre président ( si..si j’insiste ) part ce jeudi à Avelange, je ne doute pas que cela va vous inspirer un bel article dont vous nous ferez la primeur

            C’est haletant que je l’attend  smiley




          • Kern Kern 23 septembre 2013 11:37

            « La fable du modèle allemand » ?


            En attendant qui tient Porcinet par les claouis ? 

            La belle Angela

            Elle va bien les lui tordre d’ailleurs , ne serait-ce que pour avoir invité la gauche allemande pendant la campagne électorale allemande ( une première )

            Angéla si tu me lis : ne serre pas trop, ce triomphe, c’est en partie à grâce à lui que tu l’as obtenu smiley

            • chantecler chantecler 23 septembre 2013 12:08

              Oui bof Angela a fait bien pire pendant nos présidentielles en venant soutenir le petit Nicolas .
              « Par bonheur il n’en avait pas ».


            • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 12:50

              kern

              je ne suis pas sur qu’angela aient de telles préoccupations.
              elle voulait garder la place, et pour ce faire, elle s’est servi de lois que son prédécesseur socialiste avait mis en place.
              donc personne ne peut l’accuser de dumping social...
              elle aurait eu tort de s’en priver.
              les socialistes allemands ont accumulé les erreurs, et ils le payent doublement : leur score modeste, et leur totale décrédibilisation.
              la question restant étant : et maintenant ?
              jusqu’à quand les 15 millions (pour l’instant) d’allemands accepteront cet état de fait ?
              et comment cela va-t-il finir ?
              ça nous rappelle de bien mauvais souvenirs.
               smiley

            • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 12:51

              oups...

              qu’angela ait... (c’est mieux)
              désolé.

            • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 13:05

              chantecler

              j’adore cet humour décapant.
               smiley

            • TSS 23 septembre 2013 17:56
              jusqu’à quand les 15 millions (pour l’instant) d’allemands accepteront cet état de fait ?
              et comment cela va-t-il finir ?

              Quand cela va commencer à deraper ,le GVT leur trouvera un ennemi hereditaire... !!


            • hugo BOTOPO 23 septembre 2013 11:53

              Par hugo BOTOPO

              Merci de rappeler quelques vérités sociales et économiques : la société du profit maximum se renforce chaque jour ; c’est normal vu qu’en période de stagnation ou de récession les riches deviennent plus riches donc les pauvres plus nombreux plongent vers la misère. Ah ! s’ils pouvaient réduire leur durée de vie, cela améliorerait les retraites des bonnes classes moyennes !

              Un élément important systématiquement minimisé ou ignoré par les « experts » de la politique économique, est la DEMOGRAPHIE et surtout son évolution : la croissance démographique française serait un atout ! Pour QUI ? Pour la France ou pour l’Allemagne  ? Avant de répondre signalons qu’avec un déficit de 65000 naissances par apport aux décès annuels l’Allemagne s’en sort bien, son chômage diminuerait selon la politique dénoncée par Olivier Cabanel ; et elle fait appel à des travailleurs immigrés bien formés aux frais de leur pays d’origine (ça creuse les déficits budgétaires honnis de ces pays) avec un solde migratoire d’environ 300 000 par an : quelle économie énorme dans les frais de formation ( de la naissance jusqu’à l’employabilité) pour le budget allemand !
              Pour la France, avec ses 300 000 excédents de naissances sur les décès et une stagnation économique (même avec une faible croissance l’emploi reste stable du fait des gains de productivité), il faut élever les jeunes de la naissance jusqu’à la formation professionnelle ; pendant une vingtaine d’années ces excédents de naissance forment au même rythme les nouveaux chômeurs (300 000 de plus chaque année, avec les diverses allocations pour leur permettre de vivre). C’est donc actuellement (car on ne crée pas les 300 000 emplois annuels supplémentaires indispensables) une charge de quelques % du PNB pour le budget français et un gain équivalent pour le budget allemand. Après correction le déficit français serait presque annulé et le solde budgétaire allemand plongerait dans le déficit.
              Ce qui est valable pour la France l’est aussi en partie pour les pays du sud européen (et de l’Est) formateurs et pourvoyeurs de main d’oeuvre qualifiée à la florissante Allemagne !


              • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 12:52

                merci Hugo d’avoir enrichi le débat avec ces données supplémentaires concernant nos démographies respectives...

                je prépare un article sur l’Europe des fauchés... si vous avez des éléments de réflexion, je suis preneur.
                 smiley

              • eau-du-robinet eau-du-robinet 23 septembre 2013 12:32

                Bonjour Olivier,

                Pour diriger la CDU à besoin de faire une coalition ... et il paraît que cela pourrait y être le SPD !

                C’est comme si le partie Socialiste français s’associe avec lUMP pour diriger la France.

                A tout façon les électeurs allemands sont manipulé par les médias autant que les Français le sont !

                Le modèle allemand me fait gerber ... excuse moi ce mot grossier. Avec au moins 20% de la population qui vie en dessous du seuil de la pauvreté je me demande en quoi ce pays est un modèle est surtout pour qui.

                Il n’existe pas de SMIC en Allemagne ... et des salaires à 5 € / heure ne sont pas une exception !

                Par ce dumping, pour ne donner un seul exemple, les prix de la viande de Porc allemand est vendu en France en dessous de 20% du prix des producteurs français parmi les quelles de plus en plus sont contraint à mètre la clé sous la porte. En plus en allemagne ils sont des porcheries de taille industrielles 100.000 bêtes ou plus encore et chez des français se sont plutôt des structure fermiers modestes pour une grande partie en tout cas.

                Le modèle allemand est un modèle ultra .... oui ULTRA-LIBERAL qui ne crée pas seulement des victimes en Allemagne mais aussi en France.

                Pour le MEDEF l’Allemagne est peut-être un modèle mais pas pour les travailleurs français.

                HART IV est devenu un outil de plus en plus répressif envers les chômeurs allemand à tel point qui les Pol d’emplois fixent les chiffres des radiations à effectuer mensuellement !
                Ce dispositif de loi est abusivement utilisée à l’encontre d’une population déjà fragilisé et démunie.

                Quel paradis l’Allemagne pour les étranger !
                Je vue un reportage à la télé avec une femme de ménage espagnole qui travaille en Allemagne ...40 heures voire plus pour un salaire de 900 € / mois. En France le seuil de pauvreté est fixe à 964 Euros / mois ! 

                C’est un beau modèle l’Allemagne pour le patrons et pour le MEDEF ...


                • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 12:56

                  eau du robinet

                  je partage cette réflexion, qui globalement vient enrichir le débat.
                  je songe a proposer un article sur « l’europe des fauchés »
                  toute contribution sera la bienvenue.
                  nous allons droit dans le mur, au niveau européen, comme au niveau français, ce qui fait les « choux gras » du front de la haine.
                  à quel moment notre gouvernement s’en rendra-t-il compte ?
                   smiley

                • baldis30 24 septembre 2013 21:27

                  Ribéry a pourtant l’air de s’en sortir pas mal comme travailleur immigré  smiley


                • soi même 23 septembre 2013 12:45

                  Olivier, bonjour à cette belle évidence, il fut un temps c’était le Japon que l’on envient, après cela l’Amerique, aujourd’hui l’Allemagne, corne d’aurochs, tu souffles dans la trompette de la renommé.

                  Pauvre Hollande, je ne sais si il y a l’oreille absolue , car ton article va lui donné des sueurs froides, si tu lui enlèves la béquille Merkerl.
                   Te rends tu compte ?, que tu es entrain de coupé au chalumeau le tandem médiatique ?


                  • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 13:04

                    oui, soi meme, je m’en suis bien rendu compte.

                    la situation française ne pourrait s’améliorer que si hollande se décidait a faire du socialisme,
                    et c’est pas gagné.
                     smiley


                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 24 septembre 2013 08:21

                    Bonjour soi même,

                    Merci pour ce lien.

                    Le sujet de la vidéo est effrayant voire sidérant !

                    La théorie du genre vient des Etats-Unis et elle été ancré dans la loi par le gouvernement PS avec le projet du mariage pour tous, projet véhément défendu par la Ministre Christiane Toubira, projet imposé aux français (sans référendum).

                    Cette théorie du genre vas devenir un concept juridique majeur en France qui vas organiser la totalité de notre société !

                    Pour la première fois en Dec. 2012 apparaît dans une loi le terme « identité de genre » !

                    Toutes les parties de la société vont être touche...

                    Dans la fonction publique le principe serra au cœur de la charte de la fonction publique.

                    On vas modifier l’état civil en prévoyant que les personnes qui veulent changer de sexe pourront désormé le faire sans opération chirurgicale et sans avoir besoin de passer devant un juge ... par une simple déclaration...

                    Les fédération sportives elles mêmes seront mobilisé ....
                    Dans cette vidéo il est fait mention d’un texte de la fédération nationale de la randonnée pédestre qui écrit à toutes ses fédération locales en leur demandant de faire remonter tous les propos qui pourrait être tenu dans les fédération locales contraire à l’identité du genre !

                    Cela me fait penser à une sombre histoire de l’Allemagne de l’est ... LA STAZIE ... donc les adhérents espionnée le peuple d’Allemagne de l’est.

                    Mais si chacun s’accorde autour de la lutte contre les inégalités et discriminations à l’école, la suspicion est de rigueur dès lors que les mots « genre » et « déconstruction des stéréotypes » sont prononcés. En cause, ces gender studies autour de la construction sociale de l’identité sexuée et sexuelle nées aux États-Unis dans le sillon du mouvement féministes, et, surtout, une « théorie du genre », qui remettrait en cause l’altérité sexuelle et pénétrerait subrepticement les écoles et établissements scolaires.

                    Regardez cette vidéo lien précédent poste par « soi même » ....



                  • eau-du-robinet eau-du-robinet 24 septembre 2013 14:48

                    @soi même,

                    Tout est dans la deuxième vidéo . Merci pour ce lien.


                  • rocla+ rocla+ 23 septembre 2013 12:47

                    Ce qui est gênant pour faire une démonstration négative de l’ Allemagne 

                    c ’est la réélection de Angela . 

                    C ’est embêtant .....

                    • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 13:02

                      capitaine, mon capitaine... la réélection d’angela ne résout pas grand chose, 

                      elle lui permet seulement de garder sa place, mais pour faire quoi ?


                    • marcdouziech 23 septembre 2013 13:17

                      Si elle pouvait avoir la bonne idée de nous virer de l Europe !



                    • rocla+ rocla+ 23 septembre 2013 14:45

                      Ben c ’est très simple , si elle a été élue  c ’est que cela convient aux Allemands . 


                      C ’est constitutionnel . 

                      Et Spartacus a raison dans ses démonstrations . 

                      Il est de loin idiot . 

                      Chacun son avis .



                    • Kern Kern 23 septembre 2013 13:13

                      Pour pouvoir serrer les claouis du P’tit gros à lunettes


                      Ce programme me plait bien 

                      Anti-France ? : que nenni : seulement Anti- Porcinet   smiley  smiley  smiley

                      • Robert GIL ROBERT GIL 23 septembre 2013 13:23

                        pour démystifier le modele allamand, voici un court argumentaire fort utile qui circule en ce moment dans les réseaux militants et syndicaux, à diffuser sans modération...

                        voir : MODELE ALLEMAND, NON MERCI…


                        • soi même 23 septembre 2013 13:32

                          ha, ha ha,«  les réseaux militants et syndicaux » la chenils à la Française.

                          Ceux de grand papa, c’était encore quelque chose par rapport à ses jaunes d’aujourd’hui qui nom un mot d’autre être antipramatique.


                        • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 17:43

                          Robert, 

                          merci d’avoir suggéré ce documentaire.
                          je remet le lien pour les lecteurs
                          ça vaut la peine de le regarder.


                        • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 23 septembre 2013 13:38

                          Quelques remarques sur votre article de la part d’un résident en Allemagne (Hildesheim)
                           Ce que vous dites n’est pas faux, mais mérite d’être mis en perspective de la situation de l’Allemagne après la réunification :

                          Celle-ci a permis de faire accepter aux allemands de l’ouest de considérables sacrifices de leur niveau de vie et plus encore de leur espérance de consommation qui jusque là était le socle idéologique commun des allemands sous l’appellation « d »économie sociale de marché« . Mais bien sûr ces sacrifices ont été instrumentalisés par les grandes entreprise co-dirigées par le capital et le travail (syndicats) pour préserver l »appareil industriel allemand dans la cadre de la mondialisation des échanges, en particulier en ce qui concerne les bien de productions et de transport nécessaires aux pays dits émergeant.

                          Mais ces sacrifices ont été considérablement aggravés dans le sens des inégalités entre services et industrie, hommes et femmes, nationaux et immigrés, etc.. par le fait que ces grandes entrrpises et les PME qui travaillent pour elles ont pu se payer une relative paix sociale en limitant le chômage par le travail partiel rémunéré et surtout en externalisant les services, y compris, commerciaux, informatiques et logistiques, dans des entreprises non protégéeés par des accords de branche ou par le système de la co-direction (ou co-détermination capital-syndicats) réservé aux grandes entreprises. Ainsi on a vu fleurir des mini-jobs ou emplois payé en dessous de 5 euros en l’absence de SMIC légal général.

                          C’est pourquoi sous la pression du marché intérieur indispensable à la solidité du soi-disant modèle allemand et au minimum de consensus démocratique qu’il requiert, la chancelière Madame Merkel est en train de changer son discours sur deux points centraux :
                          1) celui du SMIC négocié dans toutes les branches, non encore général donc, mais elle y viendra probablement, grâce à l’éviction du Bundestag programmée par elle du parti dit libéral et à une possible grande coalition avec les sociaux-démocrates et/ou les verts à qui elle a fait le cadeau du renoncement aux centrales nucléaires (pour le moment au profit du charbon !)
                          2) celui de l’accès des femmes au travail en lançant un vaste programme de crèches et de la journée complète à l’école pour réduire la menace très inquiétante pour le modèle alleùmand de la baisse démographique catastrophique.

                          Il va sans dire que ce programme va se heurter à la résistance de son partenaire bavarois de la CSU,. mais on peut faire confiance au sens politique de Madame Merkel avec l’appui des verts et du SPD pour réduire cette opposition en la neutralisant.

                          C’est sous le couvert de son apparence de Muttie, une tueuse de ses amis ou alliés plus ou moins concurrents d’une efficacité exceptionnelle. Les Allemands sont passés en poltique du paternalisme traditionnel au maternalisme rassurant et elle sait excellemment en profiter. On en connait la raison historique...


                          • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 14:33

                            Sylvain

                            merci de ce témoignage direct.
                            on pourrait résumer, pour rester dans la caricature qu’entre paternalisme, et maternalisme, la frontière est mince, pour ne pas dire inexistante.
                            je crois surtout que la chancelière n’avait qu’une option : rester au pouvoir, 
                            elle s’est servi des lois antisociales, mises en place par les socialistes (ce qui est un comble) pour réduire de moitié le chomage officiel, mais elle sait bien qu’elle n’a rien résolu, bien au contraire, 
                            ce qui lui importait, c’était de garder le pouvoir, en s’appuyant sur ce bilan de réduction du chomage, se moquant pas mal du prix qu’en payent ses concitoyens.
                            d’accord ?

                          • Antoine Diederick 23 septembre 2013 20:36

                            Bonsoir Sylvain et bonsoir Olivier,

                            J’ai lu une dépêche de presse qui signalait que les allemands en ont assez des petits boulots à 450 euros par mois, que le « miracle Schroder » prenait fin. Angela devra trouver une réponse à cette question.

                            à Sylvain, vous devriez écrire des articles sur l’Allemagne, que nous connaissons si peu, vous êtes un bon témoin puisque vous y êtes en Allemagne, si je puis me permettre.

                            L’autre question qui se pose déjà, c’est l’après Merkel....eh oui.

                            ,


                          • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 20:41

                            bonsoir Antoine

                            je souscris tout à fait à votre suggestion concernant Sylvain
                            il semble avoir une bonne plume, une réflexion inintéressante, et très bien placé pour être un bon témoin de ce qui va se passer chez nos voisins outre-Rhin...
                            car, évidemment, la question qui se pose est celle ci ;
                            chère angela, vous avez la place, ok... mais face à la misère qui s’est installée dans votre pays, que comptez vous faire ?
                            vous avez peut-être 4 ans pour apporter la bonne réponse... mais à mon humble avis, il faudra faire un peu plus vite.

                          • Antoine Diederick 23 septembre 2013 21:19

                            a Olivier, depuis une quinzaine d’années le modèle social allemand qui supposait une alliance explicite et participative des syndicats et du patronat a bcp perdu...de plus les allemands sont très prudents sur la la question supervison bancaire européenne, un pilotage pour lequel ils sont réticents...tout en y participant du bout des doigts.

                            Or les sous = nerf de la guerre....

                            Je suis étonné de constater qu’une nouvelle Allemagne, qui se cherche encore sous l’effet de la crise, apparait. Il va être indispensable que la France offre un répondant aux changements qui vont avoir lieu en Europe, comme d’avis, avec d’autres observateurs du monde politique européen (modestement) , la France et l’Allemagne vont devoir inaugurer un nouveau partenariat.

                            Tôt ou tard , l’Allemagne va devoir faire des changements constitutionnels pour ce partenariat futur, tandis que la France devra faire des réformes structurelles. C’est le prochain défi européen qui ne passera pas forcement par les Institutions européennes qui sont complètement larguées pour l’instant.

                            Sylvain écrit à propos du paternalisme allemand....disons que l’ainé veille aux frères et soeurs de la famille....c’est un vieux truc germain.... smiley

                            Il y a un auteur sur Avox qui a écrit à ce sujet....d’ailleurs Schäuble dans une com.a fait allusion à cela


                          • Antoine Diederick 23 septembre 2013 21:21

                            maintenant, y va être méchant, le moi-même, votre serviteur....Hollande y a rien compris.... smiley



                          • baldis30 24 septembre 2013 21:37

                            ouais .... après le petit père des peuples , la petite mère du peuple allemand , sans oublier le grand’frère du petit père par ailleurs grand’père de la petite mère , décédé en 1945 après avoir autorisé la mort de 60 millions d’enfants des autres .....


                          • spartacus spartacus 23 septembre 2013 14:32

                            Que de caricature ignoble de boboisante et frustrée la manière de présenter la situation Allemande.

                            1 Les lois Hartz partent du principe que le chômeur a mieux a faire que de rester au chômage.

                            Donc les salariés Hartz sont des chômeurs qui continuent a bénéficier des aides sociales des Landers et en plus d’une rémunération par les entreprises de moins de 20 personnes. Ce que l’auteur et les bobos en général ne précisent pas.
                            Ça évite de voir des gens faire le patron de restaurant à Alger et cumuler avec le RSA.

                            2-Par exemple si on appliquait cela en France, les gens au RSA seraient obligées d’aller dans une PME, et toucheraient aussi leur RSA...Et cela fait comprendre le monde du travail.

                            3-Normalement avec la situation décrite par l’auteur, les allemands devraient se précipiter dans le « paradis » Français. Vous n’imaginez pas des « dixit l’auteur » « des esclaves »......
                            Et pourtant tous les matins à Stasbourg, c’est un embouteillage de milliers de travailleurs Français qui vont chercher du travail en Allemagne, et de l’autre, les travailleurs Allemands allant travailler en France ne se bousculent pas.....
                            In finé la situation est bien différente que cet obscurciste texte. Il y a moins de chômage, et des perspectives...Même si la situation n’est rose.


                            • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 14:35

                              spartacus

                              ce commentaire ignoble ne me surprend pas.
                              vous êtes toujours égal à vous même.
                              donc pas terrible.
                              je me pose une question : êtes vous sincère, ou totalement idiot ?
                               smiley

                            • spartacus spartacus 23 septembre 2013 16:17

                              L’absence de salaire minimum a été un des éléments permettant, à côté des lois Hartz, de ramener le chômage allemand à un niveau très inférieur au taux européen, soit 5,4% contre 10,5%....

                              On imagine que ces réalités dans un portrait a charge sont bien « oubliées ».

                              Les bobos préfèrent un chômage de masse de façon nihiliste pour tous à des revenus inégalements partagés....

                              Les bobos se croient aussi toujours supéreiurs avec leurs jugements de valeurs sur les autres. L’Allemagne est autrement mieux gérée que les autres pays.

                              L’idiot est certainement celui qui n’a jamais mis les pieds en Allemagne depuis longtemps et prend ses sources et ses liens dans la presse subventionnée.

                              Cher donneur de leçon, le chômage en France depuis que t’a voté pour le zozo socialiste ?


                            • TSS 23 septembre 2013 17:06

                              L’absence de salaire minimum a été un des éléments permettant, à côté des lois Hartz,

                              La loi Hartz4 a ete ecrite par le pdg de volksWagen ,un copain à vous sans doute !!

                              Vous qui êtes payé par le MEDEF pour degueuler gauchos,socialos,communistes à longueur

                              de texte,vivriez vous,en travaillant,avec - de500€ par mois ?


                            • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 17:17

                              spartacus

                              en obligeant les travailleurs allemands a accepter un salaire de 1,50 euros l’heure, et en limitant à une année la durée d’indemnisation du chômage, on les oblige a accepter l’inacceptable, forme d’esclavagisme passif, on fait bien évidemment baisser le nombre de chômeurs... mais à quel prix ?
                              merkel voulait avant tout obtenir un 3eme mandat, et en utilisant une loi votée par les « socialistes » allemands, elle a fait bien sur baisser le nombre de chômeurs.
                              au point où elle en est, elle pourrait aussi les pousser au suicide, et là aussi, le nombre de chômeurs baisserait encore plus.
                              sinon, au sujet des sources, vous devriez réviser vos affirmations, car vous auriez du remarqué que les liens proposés étaient indiscutables, tout autant que les témoignages de travailleurs allemands.
                              au sujet des subventions, j’ai adoré !
                              comme toute la presse française est subventionné, il ne serait donc plus possible de les citer... 
                              je me demande quel est l’idiot ?
                               smiley


                            • spartacus spartacus 23 septembre 2013 18:02

                              Vous « oubliez » que les Allemands sous contrat Hartz sont aussi (notez le « aussi »), pris en charge par les Lander et les aides des Landers par des dispositifs équivalent au RSA.
                              Il faut comprendre que l’idée et la présentation que vous en faite est biaisée car elle ne comprend pas l’esprit des lois Hartz, qui est de remettre au travail les chômeurs.
                              Les ’stagiaires« en entreprise en Allemagne sont qualifiés de »salariés Hartz« en Allemagne ce qui relativise des appréciations de gauchiste qui fait mine d’ignorer.
                              Cela ne les empêche pas de recevoir d’autres aides. 
                              Les mots »esclavage, suicides" relèvent de la stigmatisation. Mieux vaut être salarié Hartz en Allemagne que au RSA en France... I

                              Le subventionné est obligatoirement étatiste.
                              Les journalistes Français sont majoritairement de gauche comme le sont les institutions publiques.
                              http://www.robertmenard.fr/2012/04/27/100-a-gauche/


                            • foufouille foufouille 23 septembre 2013 18:25

                              spartacus préfère que les enfants de huit ans travaillent


                            • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 20:46

                              spartacus

                              je dois vous dire que le lien « ménard » que vous proposez manque d’objectivité.
                              alors les journalistes seraient majoritairement de gauche ?
                              je n’en sais rien, mais j’attend seulement d’eux non pas des prises de positions, des éditoriaux, des opinions, mais surtout une information la plus objective possible, 
                              et a part quelques cas isolés (Canard Enchainé, Médiapart...) je n’en vois pas beaucoup qui rentrent dans ce critère.
                              mais ce n’est que mon modeste avis.
                              quand à vos allemands qui seraient ravis de leur situation avec les lois Hartz...j’ai quelques doutes.

                            • Antoine Diederick 23 septembre 2013 21:43

                              a Spartacus,

                              sans tomber dans une vision angélique, je dirai que la dignité d’une personne ne passe pas toujours par le pragmatisme...une personne est plus « large » que la catégorie à laquelle on voudrait la rattacher.

                              Oui, les chômeurs ont mieux à faire encore faudrait-il se poser des questions supplémentaires alors que la mondialisation permet d’essayer de faire le même chose en mobilisant d’autres ressources de travail tout en recherchant de nouveaux marchés, c’est une logique qui se trouve ses arguments valables mais qui ne résout rien, sauf à voir que c’est endémique ce chom. A tel point que les Etats seraient prêts à subsidier des emplois pour réduire les chomdu.

                              Oui, mais bon, à ce point qui parle de dignité alors que le travail doit faire partie de l’accomplissement humain et au pire opposer cela à l’esclavage...

                              la Belgique consacre 30 % de son PIB au confort social, c’est très bien et souhaitable, mais demain...nous reparlerons de dignité à ce moment là....

                              bonne nouvelle, l’économie européenne pourrait repartir via l’activité des services...wait and see.


                            • simir simir 24 septembre 2013 09:02

                              Bonjour Olivier

                              Concernant les journalistes soit-disant de gauche ce triste sir n’a sans doute jamais visionné le film « les nouveaux chiens de garde » de Serge Halim qui démontre tout le processus de la presse aux ordres de la droite. 
                              Ils étaient 4 des plus grands patrons de presse lors de la soirée du Fouquet’s avec Sarkosy 
                              On peut y voir aussi que ce sont toujours les mêmes experts auto-proclamés qui sont invités aux émissions économiques notamment alors que des économistes comme Lordon ou Nikonoff ne le sont jamais.
                              J’ajoute que ce film a subi un black-out total dans les médias à l’exception de « Là bas si j’y suis » de Daniel Mermet il n’a même pas eu droit aux avances du CNC.
                              Pendant ce temps là BHL avec son « Serment de Tobrouk » se voyait invité 18 fois en 15 jours par les média.
                              Prétendre le contraire c’est à mon avis un problème avec les boyaux de a tête.

                            • spartacus spartacus 24 septembre 2013 10:06

                              @Olivier
                              Amusante cette contestation de « Ménard », créateur de RSF. Et opposer l’objectivité d’officines de gauche « médiapart et Le »Canard enchainé« .

                              La semaine dernière la presse étatisée (France Inter), sponsorisait la fête de l’humanité sans que ne s’émeuvent la »morale pluraliste« de gauche....

                              Il est vrai que dans votre monde on préfère des »Patdu46« , chômeur à vie, décalé dans dans son monde anti système, qui reste chez lui à arborer les autocrates communistes et le fanion faucile et marteau, et que ce serait de »l’esclavage" d’obliger ce type a aller travailler pour de l’argent dans une PME de moins de 20 personne, avec la possibilité de cumuler le RSA.....

                              Il faut des lois Hartz en France pour résorber le chômage...

                              La question est : Chômage de masse et RSA de masse et dette sur les générations futures et chômeurs à se morfondre chez eux ou réduction du chômage à 5% concrètement et petits travaux en plus mal payé et inégalité assumées ?...


                            • 1871-paris 1871-paris 24 septembre 2013 17:09

                              Regarde comment tu devoile ton cote fachiste liberal crazus en invoquant que 5.4% de chomage en alemagne etait une reussite ! Mais en dehors de ta conception tout maltusienne du rapport a l argent et cel par l intermediaire du TRAVAIL ou plutot du salaria tu imagnes parfois les situations individuelles ou tu en a strictement rien a foutre tu reste dans ta bulle elitiste du « laissez nous faire qu est ce qu ont veux nous les z elites !! »

                              Miserable personnage qui n a pour regle que le marche ou creve d une societe soit disant libre, mais libre d exploiter son prochain sans vergogne oui rien d autre ! 

                              Treves de bavardage prenez position, a combien estimeriez vous un salaire minimum ?
                              Devons nous aidez les plus faible a vivre decement ?
                              Pour vous un choix de societe futur est de s epanouir aux salaria ou a des activitees personnelles ?
                              Qu apporte le libre commerce ?
                              Aller vendez nous votre boutique scincerement... ?

                            • olivier cabanel olivier cabanel 24 septembre 2013 17:32

                              spartacus

                              quelle mauvaise foi !
                              je vous confirme : Médiapart et le Canard sont des journaux respectables, nullement orientés, et sont parmi les rares publications à rester objectives...peut-être parce qu’ils sont indépendants, et ne prennent pas de la pub.
                              des exemples à suivre.
                               smiley

                            • 1871-paris 1871-paris 25 septembre 2013 07:47

                              Olivier crazus utilise toujours la meme methode de vieux politicard conservateur deguise en liberal.

                              Ainsi il pourrait etre le vendeur de tomates inustrielles sur un marches du dimanche matin qui scanderait inlassablement « elles sont pas grosses, elle sont pas rouges, elle sont peu cher mes tomates » et les gens de lui dire « elles sont eegueulasses tes tomates pleinne de flotte ! » Et il recommence sa pantalonnade ...

                              Il fait pareil avec sont modele usa et allemand !!!

                            • rocla+ rocla+ 23 septembre 2013 14:46

                              Le modèle Français est un modèle à la solde des ayants-droit .


                              • Antoine Diederick 23 septembre 2013 21:24

                                à la solde...ben c’est pas faux....bon mais faut de tout pour faire un monde smiley

                                en tout cas les belges, qui sont plutôt dans l’hinterland allemand d’un point de vue économique vont peut-être avoir du souci à se faire smiley


                              • Antoine Diederick 23 septembre 2013 21:25

                                de toutes les façons Hollande passe plus de temps à se demander de quel genre il est que de se demander quel serait le bon genre smiley


                              • 1871-paris 1871-paris 24 septembre 2013 17:10

                                Et toi un poltron a la solde des nouveaux poujadistes !


                              • antyreac 23 septembre 2013 16:01

                                Il faut voir que l’économie allemande est la première économie d’Europe et la 4ème du monde.

                                Ce genre de performance n’est pas à la portée de la France qui attend toujours le redémarrage de l’économie d’outre -Rhin ou encore celle des E-U

                                • antyreac 23 septembre 2013 16:07

                                  ou encore celui des E-U..


                                • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 17:04

                                  antireac

                                  en êtes vous bien sur ?
                                  ’L’Allemagne, première économie de la zone euro, a connu des difficultés l’année dernière, comme le reste de la zone. Son PIB a reculé de 0,5% ce dernier trimestre 2012, par rapport au précédent" lien
                                  et puis, il faut mettre ça en parallèle avec le coût social de ces choix stratégiques, comme l’expliquent les experts que je cite dans mon article.


                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 24 septembre 2013 08:30

                                  Ce bien beau de le mentionner ses soit disant performances de la grande Allemagne ...

                                  Mais à quel prix et sur le dos de qui l’Allemagne se vente t-elle de ses performances !


                                • eau-du-robinet eau-du-robinet 24 septembre 2013 08:33

                                  Précision :
                                  c’est mon commentaire suite au message de  antyreac (---.---.---.57) 23 septembre 16:01


                                • 1871-paris 1871-paris 24 septembre 2013 17:12

                                  Les usa sont premier mais avec 50milins de gens aux foods stamps !!!


                                  Les elites prennent leur, c est ce qui compte « marche ou creve » NON un autre modele est possible !

                                • lavabo 23 septembre 2013 16:04
                                  Nartik completement a cote de la plaque mais quand on voit qui en est l’auteur, on ne s’en offusque plus...


                                  • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 16:58

                                    lavabo

                                    des problèmes de siphons ?
                                     smiley

                                  • hugo BOTOPO 23 septembre 2013 16:22

                                    Cher olivier,
                                    J’ai beaucoup de réflexions et analyses dans les implications de la démographie dans le développement européen et mondial ; d’accord pour échanger en direct et collaborer ;
                                    Dans ton site http://olivier-cabanel l’article concernant tes coordonnées sur pages blanches ne comprend pas la ville ou à défaut le département ; et il y a 75 réponses possibles !!!
                                    Merci pour plus de précisions.


                                    • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 17:20

                                      botopo

                                      étrange question.
                                      vous travaillez pour les R.G ?
                                      si c’est le cas, c’est un manque évident de compétence...
                                      si ce n’est pas le cas, je vous présente mes excuses, mais je vous rappelle qu’il existe une notion qui s’appelle « la vie privée »...
                                       smiley

                                    • TSS 23 septembre 2013 16:57

                                      Encore un petit effort et elle ramenera les ouvriers allemands au niveau de ceux de RDA... !!


                                      • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 17:00

                                        TSS

                                        oui, ça serait amusant.
                                        du coup, ça remettrait les « Linke » en selle.
                                         smiley

                                      • escoe 23 septembre 2013 21:48

                                        Encore un petit effort et elle ramenera les ouvriers allemands au niveau de ceux de RDA...

                                        Les ouvriers que j’ai connu dans les usines d’optique à Iena ou dans les industries graphiques à Leipzig ne vivaient pas si mal contrairement à ce que vous pouvez croire. Certains ont même le mauvais esprit de s’en souvenir et ils se souviennent surtout que leurs activités qui existaient depuis le 17e siècle ont été détruites par les stupides comptables de la Treuhand venus de l’ouest.


                                      • L'enfoiré L’enfoiré 23 septembre 2013 17:52

                                        Tout est là. Ce n’est pas une fable, c’est une réalité de notre temps.

                                        Les travailleurs allemands sont carriéristes. Féminins et masculins.
                                        Arbeit mach frei.
                                        Ce concept est bien plus vieux que notre époque.
                                        Le paradigme germanique est à l’opposé de l’esprit latin.
                                        Rien n’est fait pour le contrer : les crèches et autres moyens ne sont pas des priorités. 
                                        Hitler s’il revenait aujourd’hui, en attraperait une attaque.
                                        Plus d’ariens dans quelques années.
                                        Qu’est-ce qui fait marcher les affaires : l’esprit allemand, les étrangers turcs et autres.
                                        Et si on parlait de la fable française ?
                                         smiley
                                         

                                        • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 18:50

                                          l’enfoiré

                                          pas d’accord.
                                          je ne partage bien évidemment aucun point de votre commentaire.
                                          je suis convaincu (et les témoignages publiés le confirment) que des millions d’allemands ne partage pas votre point de vue.
                                          je vous rappelle que, d’après un sondage, ils sont 60% chez nos voisins outre-rhin a penser que leur gouvernement ne s’occupe pas de leurs problèmes majeurs.
                                          il y a un lien dans mon article qui le confirme.

                                        • L'enfoiré L’enfoiré 23 septembre 2013 19:25
                                          « pas d’accord. »

                                          Mais c’est de ça que l’on discute parce qu’on est pas d’accord.
                                          Sinon qu’aurait-on à se dire ? Des bravos ?
                                          Alors, que dire ? Que je ne partage absolument pas ni l’article, ni les commentaires, ni les articles ?
                                          Les témoignages de qui ? De tous les Allemands ? Nenni m’fe.
                                          La démocratie dit-elle toujours la vérité ?
                                          Je crois que vous êtes perdu derrière des paravents, derrière des « on-dit »
                                          Avez-vous été sur place pour vous renseigner de l’esprit allemand ?
                                          J’ai travaillé avec eux, comme j’ai travaillé avec hollandais et des américains.
                                          Mais sur Avox, on a l’habitude de parler de choses sur ce genre de sentiment. 
                                          Les gens ont besoin de notions simples pour trouver leur équilibre.
                                          N’oubliez pas que la Belgique a une communauté allemande.
                                          Nous sommes à la croisée des chemins entre des cultures totalement opposées.
                                          60% pensent que leur gouvernement ne s’occupe pas de leurs problèmes majeurs ?
                                          Bien sûr. Cela confirme les résultats : 42% pour Merkel après les élections.
                                          En fait, comme dab, vous mettez tout dans le même panier en rejetant le tout.
                                          Je connais vos moyens de persuasion.

                                          Alors, c’est pour quand de parler de la « fable du modèle français » ?


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 19:35

                                          l’enfoiré

                                          une fois de plus, l’article ne s’est pas intéressé au modèle français...
                                          j’ai évoqué celui là dans de nombreux articles 
                                          pour n’en citer qu’une partie
                                          si je ne suis pas d’accord, et que je ne voit pas l’intérêt de répondre point par point, c’est que tout est dit en principe dans mon article, avec toutes les preuves, et témoignages à l’appui,




                                        • tf1Goupie 23 septembre 2013 19:38

                                          Cabanel n’a jamais mis les pieds à Berlin c’est une évidence ... des fois qu’il se fasse choper par la Gestapo.

                                          N’est pas encore informé que le MUR est tombé, que l’Allemagne s’est réunifiée intégrant brutalement 15 millions de nouveaux citoyens au niveau de vie significativement plus bas que notre bon vieux SMIC.


                                        • L'enfoiré L’enfoiré 23 septembre 2013 19:40

                                          Comment les Allemands ont résolus les problèmes de travail avec une vision futuriste de ce qu’ils seront demain. Des petits jobs, de ci, de là. Plus de CDI, des salaires qui ne sont pas au sommet, mais une envie de faire carrière latente. Des petits boulots comme si c’étaient des intérims.

                                          Les Allemands sont partout et pas uniquement en vacances.
                                          La Chine, ils connaissent bien.
                                          La force de l’euro n’est qu’un reflet du mark d’avant. 
                                          L’esprit latin est encore très attaché à sa p’tite terre, son p’rit passé de Droits de l’Homme à en devenir des Droits de l’Ohm comme l’unité de résistance.
                                          (ceci pour vous donner des idées sur le modèle français)
                                           smiley 

                                        • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 19:55

                                          l’lenfoiré

                                          parce que vous pensez réellement que ces « petits boulots » sont une solution durable ? une solution d’avenir ? que ces salaires de 450 euros mensuels sont une solution pérenne ? 
                                          soyez sérieux une seconde...
                                           smiley

                                        • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 19:58

                                          tf1

                                          grossière erreur, j’ai déjà mis les pieds en Allemagne...
                                          mais qu’importe !
                                          quand au mur, vous devriez vous interroger sur le fond...
                                          ne serait-ce pas un certain Gorbatchev qui est l’un des acteurs principaux qui ont permis sa chute...dites moi, il était pas communiste Gorbatchev ?
                                           smiley
                                          éclairez moi de vos lumières.
                                           smiley

                                        • asterix asterix 23 septembre 2013 20:09

                                          Bonjour Cabanel et l’enfoiré.

                                          Merkel a fait une excellente campagne marketing en se montrant sûre d’elle. Vous pouvez tous les deux en tirer les conclusions que vous voulez, elle n’a pas gagné sur un programme mais sur l’idée que les Allemands se font d’eux-mêmes. Si, dans notre « modèle démocratique européen » une élection changeait quelque chose à la politique, cela ferait longtemps que cela se saurait.
                                          Preuve en est, elle va devoir gouverner avec son opposition...
                                          C’est la savonette la mieux emballée qui a triomphé, c’est tout.


                                        • L'enfoiré L’enfoiré 23 septembre 2013 20:23

                                          Eclairer de mes lumières ?

                                          Je ne m’y risquerais pas.
                                          J’en rien à foutre à vous éclairer.
                                          Je l’ai dit dans mes écrits. Je n’influence personne. J’écris pour mon propre usage à la recherche des vérités ( je n’ai pas dit « une » vérité)
                                          Je ne suis pas là pour juger le système allemand. Je ne fais que le constater. That’s all folk.
                                          Jeter un regard complet sur des sujets que je coudoie tous les jours pendant un certain temps. Il y a des indices derrière mes constatations.

                                          Vous voulez une vision d’ailleurs ?
                                          Kroll a encore trouvé « la » caricature.
                                          D’où vient-elle à l’origine ?
                                          D’Allemagne de l’est ou de l’ouest ?
                                          Toujours remonter aux sources.
                                          Vous avez pu constater que les débats allemands se déroulenbt jusqu’à la dernière minute avant les élections. Une différence banale ? Absolument pas.

                                          Des contestations à sa politique, j’en ai relevés
                                          Extraits d’un de mes billets :

                                          « Actuellement, un livre émousse les idées reçues en Allemagne. Titre »La Marraine« . Sujet : Angela Merkel. Auteur : Gertrüd Höhler, une ancienne conseillère d’Helmut Kohl qui s’était vue regardée de haut par Schoeder et qui dit que sa »plus grande chance, c’est d’avoir toujours été sous-estimée« . Merkel, la femme considérée comme la plus puissante selon Forbes, ancienne chercheuse de l’Académie des Sciences de RDA, est pour Höhler, une personne dévorée par l’ambition marquée pendant 35 ans derrière le rideau de fer. Qualifiée de »gamine« , de »cheffe de meutes« , de »pilote d’essais dans le parc d’attraction de la CDU« , selon Höhler, elle voudrait restaurer la dictature par la destruction de la démocratie. Un pavé dans la mare ou, au minimum, un pamphlet sanglant, ce livre.
                                          Aujourd’hui, le chimiste, Antoine Lavoisier dirait de l’information qu’elle peut tout créer, tout déplacer et tout transformer dans le domaine de l’interprétation.
                                          En dégressif, il y a les profiteurs, les passionnés, les réactifs, les curieux et les passifs. L’intérêt se calcule en Beaufort sur une échelle des vents d’influences diverses. Comme pour un marin, il s’agira d’utiliser ces vents pour pousser le bateau dans la direction choisie sans jamais chercher à s’y opposer de front pour ne pas créer de tempête dans les esprits et se voir accuser de clown à la barre. Les passifs indécis sont heureusement nombreux et ne se font pas arnaquer au premier discours.
                                          Lors des élections, ils resteront indécis jusqu’à la dernière minute. Même le charisme de l’orateur dans l’immédiateté de paroles, trop bien étudiées à l’avance, recevra un degré d’écoute très variable.
                                          Tout reste bon pour entraîner les foules. Le populisme est de rigueur sans en dire le nom à haute voix que pour le dénoncer chez l’adversaire. 
                                          A l’écrit, sur les forums de discussions, on y laisse plus de traces. On peut comparer promesses avec réalisations. Analyser, »assimiler« de manière plus »studieuse« , mieux »confronter« avec des réalités vécues en fonction de paramètres très personnels. Le temps, la péremption des infos effacent parfois trop vite ce contrôle après coup. 
                                          Entre les deux, les confidences, les secrets, les radios »corridor« refilés de bouche à oreille, entre autorisés, avec le »délit d’initié« à la clé, vont confirmer un soupçon préalable. Et ça marche, même pour les infos fausses.
                                          A la question »Pouvez-vous garder un secret« , »60% des gens confesseraient qu’ils ne peuvent s’empêcher de partager avec un tiers les secrets de leurs meilleurs amis.« est-il répondu. Le savoir est une force utilisable dans l’intermède et la rumeur peut, dès lors, se mettre en marche.
                                          Tout tient dans le jeu entre deux parties où il y a le détenteur d’une information qu’il veut faire passer gratuitement et celui qui devrait en profiter à son tour, prêt à la répéter sans même le demander.
                                          Mais, évidemment, tout va bien, on ne veut que le »bien« du citoyen... Voyons ! Qui oserait penser le contraire ? »

                                          Si vous voulez la suite, je peux vous indiquer la source. 
                                           smiley


                                        • L'enfoiré L’enfoiré 23 septembre 2013 20:42

                                          Comme exercice, cherchez les différences entre Margret Thatcher et Angela Merkel.

                                           

                                        • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 20:51

                                          l’enfoiré

                                          au dela des portes de réflexions que vous ouvrez, je m’en tiendrais à commenter le dessin de Kroll...
                                          il pose la question du changement, et manifestement, il n’y en aura pas.
                                          ce qui à mon avis ne pourra tenir longtemps.

                                        • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 20:57

                                          astérix

                                          j’aime bien cette image de la savonnette ...
                                          le gagnant d’une élection c’est celui qui est le plus habile, le plus séducteur... c’est entendu.
                                          comme beaucoup d’autres, j’aimerais autant qu’il soit en phase avec ce qu’il promet.
                                          merkel s’en est tiré sur son bilan, et n’a fait surtout aucune promesse.
                                          elle est donc tranquille.
                                           smiley
                                          espérons qu’elle ne va pas glisser sur cette savonnette.

                                        • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 20:59

                                          l’enfoiré

                                          pas sur qu’il y en ait beaucoup.
                                          thatcher, celle qui a laissé mourir de faim des militants irlandais n’a jamais eu ma sympathie.

                                        • L'enfoiré L’enfoiré 23 septembre 2013 21:26
                                          Olivier,

                                          « pas sur qu’il y en ait beaucoup. Thatcher, celle qui a laissé mourir de faim des militants irlandais n’a jamais eu ma sympathie. »

                                          Pas votre sympathie.
                                          Mais Merkel s’en fout de votre sympathie. Vous n’avez même pas une voie dans l’urne.
                                          Ce qui compte c’est faire gagner son parti, si vous ne l’avez pas compris.
                                          Elle a manqué la « victoire absolue ». Encore une différence avec la France.
                                          Comme en Belgique, on ne met pas 49% des électeurs aux oubliettes.
                                          Il faut composer une équipe à la proportionnelle. Et comme le parti de prédilection, le FDP, s’est décomposé, il faudra aller chercher les « compléments » dans l’opposition. 
                                          « Dans les starting-block » Good luck Miss Merkel.... smiley
                                          Les verts ne font pas le poids, non plus.
                                          Apparemment, la décision de supprimer les centrales nucléaires ne fait pas dans la longueur de l’expérience.
                                           

                                        • tf1Goupie 23 septembre 2013 22:11

                                          Quand on confond Berlin et l’Allemagne je me demande où est la grossière erreur


                                        • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 22:26

                                          l’enfoiré

                                          "mais elle s’en fout ? écrivez vous...
                                          vous êtes présomptueux.
                                          je viens de l’avoir au téléphone, elle est très fâchée !!!
                                           smiley

                                        • simir simir 24 septembre 2013 09:15

                                          Pas d’accord avec vous sur ce point olivier.

                                          Gorbatchev avait sans doute sa carte du parti mais son but, et il l’a avoué, était le faire tomber le régime socialiste d’URSS. Les russes ne s’y sont pas tromé en étant que 2 % à voter pour lui lorsqu’il s’est présenté aux présidentielles.
                                          C’est bien plus valorisant pour lui aujourd’hui de faire des conférences à 100 000 € comme le fait Sarkosy.
                                          Les communistes véritables, eux comme Honnecker ou Egon Krenz, sont allé en prison pour ne pas avoir renié leurs idées. 

                                        • olivier cabanel olivier cabanel 24 septembre 2013 17:37

                                          Simir

                                          avec une différence notable, je ne pense pas que la Russie des derniers temps pratiquait le communisme... et il serait temps de féliciter Gorbatchev qui a permis de faire tomber ce sacré mur, et de faire découvrir par la même occasion ce qui se passait en union soviétique,
                                          ceci dit, ce n’est pas plus brillant aujourd’hui...
                                           smiley

                                        • Kern Kern 23 septembre 2013 18:08

                                          @ Cabanel


                                          Il est évident que pour vous, traiter du cas Merkel est plus important que de traiter de ce qu’il se passe chez nous

                                          De ce que se permet ce gouvernement sans foi ni loi


                                          Heureusement que Fillon ne s’est pas permis une telle extravagance , le tohubohu que cela aurait engendré à l’Assemblée de la part de nos vertueux députés socialistes !!!!

                                          Je ne parlerai pas non plus la dizaine d’articles à lire ici stigmatisant l’horrible Fillon de se l’être permis

                                          PS : Pour suivre Mme Merkel dans ses déplacements ( ça lui arrive) , Mr Merkel suit dans un autre avion , low-cost qui plus est, mais ça c’est anecdotique , ici nous sommes en Hollandie , le Pays aux 28 ministres aussi inutiles que nuisibles

                                          • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 18:47

                                            kern

                                            faux... je ne suis pas privé de parler de la situation française encore récemment, et dans de nombreux articles, 
                                            mais j’ai pensé intéressant de regarder, pour une fois, la situation chez nos voisins germains.

                                          • antyreac 23 septembre 2013 18:12

                                            Le plan Hartz est plutôt une réussite

                                            l’Allemagne a fortement réduit son chômage et s’apprête maintenant d’accueillir les étrangers notamment les infirmières et les informaticiens que son économie a besoin
                                            La France on est loin de pouvoir rivaliser avec ce pays

                                            • soi même 23 septembre 2013 19:07

                                              L’apparente réussite Allemande se tiens à un principe très simple , faire de la sous-traitance avec les différents pays de l’Est, ce qui fait qu’ils ont une production manufacturière la moins cher d’Europe.
                                              C’est comme si, nous fessions travailler l’Afrique Francophone pour notre exportation assembler en France.

                                              .


                                            • soi même 23 septembre 2013 19:13

                                              Il ont compris aussi une TVA excessive à plus d’inconvénient et tue à terme le marché de l’emploi.

                                               


                                            • Antoine Diederick 23 septembre 2013 22:07

                                              oui, la récupération des marchés de l’est à joué mais cela risque de faire long feu pour l’instant puisqu’il y eu depuis la chute du mur une redistribution industrielle avec une destruction économique à l’est de telle manière que le pouvoir anglo-saxon a cru pouvoir récupérer des avantages compétitifs. Alors qu’il aurait fallu participer à une modernisation de l’économie à l’est dans un jeu gagnant/gagnant.


                                            • simir simir 24 septembre 2013 09:28

                                              Je confirme Soi-même.

                                               Certains membres de ma belle famille travaillent chez Skoda à Mlada Boleslav et ils fabriquent de nombreuses pièces pour VAG et notamment des boites de vitesse. 
                                              Si les salaires des ouvriers s’ils sont supérieurs à ceux de la période socialiste ne compensent pas la hausse du coût de la vie et la disparition des services sociaux. 
                                              Beaucoup de travailleurs de ce pays s’expatrient poussés par la misère, sans un mot dans nos médias, alors qu’il y a 30 ans quand un « intellectuel » partait, croyant venir faire fortune ici, cela faisait la une de presque tous les journaux.

                                            • soi même 24 septembre 2013 10:17

                                              L’Allemangne va avoir aussi un,Os, démographiquement parlant. Ils sont dans une faillite démographique.


                                            • Laulau Laulau 23 septembre 2013 18:21

                                              Le SPD paye sa trahison. Les verts aussi, ils sont quasiment hors jeu !
                                              Le « sacre » de Merkel sent le nazionalisme à plein nez. Hel Angela ?


                                              • antyreac 23 septembre 2013 18:34

                                                Une réaction excéssive bien française à mille lieux de la réalité allemande


                                              • olivier cabanel olivier cabanel 23 septembre 2013 18:45

                                                Laulau

                                                oui, pour le spd, pour les verts aussi...
                                                mais de là a évoquer un sacre de merkel ? non... je ne crois pas.
                                                si elle ne cherche pas une solution pour résorber les problèmes de misère sociale, tout ça risque de déboucher sur une situation qui nous rappelera de bien mauvais souvenirs...
                                                et qui amènerait le national socialisme de triste mémoire... mais c’est merkel qui sera hors jeu à ce moment là...

                                              • tf1Goupie 23 septembre 2013 19:18

                                                Un beau point Godwin pour notre ami Cabanel qui n’hésite pas à faire des rapprochements entre l’ascension d’Hitler et l’etat de l’Allemagne actuelle.
                                                Rien à voir.
                                                Mais bon on a ici un bel article à charge contre les Allemands on va pas se gêner !

                                                Bien sûr Cabanel ne vous parlera pas du coût de la vie en Allemagne nettement moins élevé qu’en France, notamment pour l’immobilier et les produits de base.
                                                Ne vous précisera pas que Berlin n’est pas l’exemple le plus favorable.

                                                De toutes façon, un pays gouverné par une femme, hein.
                                                Mais bon, Angela vient de l’Est, elle au moins connait le communisme.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès