• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La France a fait en vain le trottoir à Varsovie, retour sur l’affaire (...)

La France a fait en vain le trottoir à Varsovie, retour sur l’affaire des Mistrals

Une France prête à tout pour des contrats militaires hypothétiques avec la Pologne. Une décision inconstitutionnelle et impopulaire prise sans consulter le parlement. Plus de 500 millions d'euros de déficit équilibrés par le racket des automobilistes via des amendes à gogo. Voici le triste bilan de l'affaire des Mistrals.

Suite au rattachement de la Crimée à la Russie, François Hollande a pris d'une manière partiale la décision d'annuler la livraison des Mistrals vendus à la Russie par son prédécesseur. Écrasée par la raison d'état, la presse française se fit bien discrète sur les tenants et aboutissants de cette affaire scabreuse. S'il y a bien une chose à laquelle les mensonges ne résistent pas, c'est à l'épreuve du temps. Qu'en est-il pour le «  Mistral gate » ?

Une annulation impopulaire prise de manière inconstitutionnelle  :

Interrogé par l'IFOP pour la Tribune, une très grande majorité des français (64%), se déclarait favorable à la livraison des Mistrals. C'est donc un euphémisme de dire que la mesure était impopulaire au sein de la population. Dans ce même sondage 81 % des français estimaient « que la Russie est un grand pays avec lequel la France doit entretenir de bonnes relations ». Si tel était la volonté des français, comment expliquer la politique godillot pro-US que mènent les gouvernements successifs depuis 6 ans ? La France serait-elle devenue une dictature cachée derrière le masque de la démocratie participative ?

Qu'en était-il pour les parlementaires français ? La réponse est donnée par la manière d'agir qui fut utilisée par le gouvernement. La décision fut prise dès avril 2015, mais le gouvernement français attendit la trêve parlementaire estivale pour acter l'annulation de la vente et mettre ainsi les citoyens et les parlementaires devant le fait accompli. Ainsi point de débat possible, point de controverse, plus de risque de voir la vérité s'étaler au grand jour.

Cette décision bien qu'inconstitutionnelle car violant l'article 53 de la constitution, fut « votée » à la rentrée parlementaire suivante. Devant voter l'autorisation d'un remboursement effectué depuis presque deux mois, quasiment aucun député ne se déplaça. L'annulation de la vente des Mistrals fut approuvée par l'Assemblée Nationale par seulement 13 des 577 députés français (96 % des députés étaient absents lors du vote). Au sénat, elle fut votée à main levée, dans le pur style des républiques bananières.

Il existe dans l'histoire de France un précèdent célèbre de violation de la constitution à des fins bassement économiques : la vente de la Louisiane (22% de la surface actuelle de l'Union) aux USA par Napoléon 1er. Le tiers du montant de la vente fut rétrocédé aux USA, le jour même, faisant fi du traité de Mortefontaine. Là encore, la constitution française fut bafouée au profit de Washington. Comme disait Thucydide, l'histoire est un éternel recommencement. Par le passé, brader ses intérêts aux USA et partir en guerre contre la Russie, coûta à la France un Empire ; et dans le futur ?

Des pertes financières compensées selon la Cours des Comptes par le racket policier au bord des routes :

Selon la Cours des Comptes (CC), la somme qui servit à rembourser la Russie (950 M€) fut prélevée d'une manière illégale "à partir de la mission Défense", c'est-à-dire sur le budget des armées. Un autre rapport de la CC précise que ce fut le « budget équipement » (programme 146 de la LOFL) de la défense qui fut ponctionné, mais « La trésorerie du programme 146 étant insuffisante, une levée partielle de réserve a été effectuée le 4 août 2015 (tampon n°18) ».

Heureusement pour les pauvres piou-piou français, trois jours plus tard la DCNS (constructeur des Mistrals) a remboursé à l’État les sommes perçues par la Russie soit 892,9 M€. Quid des 57 millions restant...

La non-vente des Mistrals a entraîné par rapport à la Loi de Finance Initiale (LFI) 2015, une perte de 500 millions de recettes non-fiscales, liée au non versement de la COFACE, à laquelle s'ajoute le remboursement de la formation des marins russes soit 57 M€. L'impact sur le Budget de 2015, fut une aggravation nette du déficit de 557 M€., mais, toujours selon la CC rien de grave ! Puisque cette perte fut compensée au budget par la hausse du montant des amendes routières de 1,7 milliards d'euros. Autant dire que pour rembourser les Mistrals, les français furent rackettés le long des routes.

Pauvres français qui n'avaient rien demandé et qui payèrent de leurs poches les pots cassés...

Une France humiliée, trahie par son « allier » polonais :

Selon le Sénateur Robert del Picchia (LR), La Pologne avait en effet menacé d'interrompre les négociations, qui portaient sur cinquante hélicoptères Caracal pour un montant de 2,5 milliards d'euros, si nous livrions les bateaux. Varsovie pour marquer sa reconnaissance face au sacrifice français rompit les négociations portant sur la vente desdits hélicoptères en octobre 2016. Pour décrire les négociations nous laisserons la parole à Tom Enders patron d'Airbus "Nous n'avons jamais été traités comme ça par un gouvernement client comme nous l'avons été par ce gouvernement" . Le Ministre controversé de la Défense Polonais de l'époque et ancien salarié de Boeing aux États-Unis Antoni Macierewicz, a révélé qu'il avait "tué les Caracal". La France a donc sacrifié le marché russe pour préserver le marché Polonais, qui était déjà perdu à l'époque.... Il est bon de souligner que cet argument de ventes d'armes à la Pologne a été un des principaux argument utilisé par le Collectif « NoMistralforPutin » de Bernard Grua.

Ce collectif évoquait aussi la vente à la Pologne de 3 sous-marins de type Scorpène, de 6 corvettes Godwin (4 ont été vendues depuis à l’Égypte). Concernant les sous-marins fin 2017, l'affaire s'annonçait au plus mal, l'Allemagne étant bien placée avec ses U212. La réponse définitive devait arriver début 2018. Pour les corvettes Godwin, là aussi, plus de nouvelle de la vente...La démission d'Antoni Macierewicz, le 9 janvier dernier va-t-elle changer la donne ?

Quoi qu'il en soit, 3 ans plus tard, la France n'a pas encore vu un euro des 8 milliards promis par la Pologne en contre-partie commerciale à la non-vente des Mistrals. Durant ces trois années Varsovie fut un client assidu de l'industrie militaire américaine. Achat d'hélicoptères Blacks Hawks au lieu des Caracals français, de drones Blackjack et Orbiter US à la place des Watchkeepers hexagonaux, missiles Patriotes, Boeing 737 et un jet d'affaire Gulfstream G550, pour le transport militaire etc... Autant dire que la France a été le Dindon de cette farce Picrocholesque. Un esprit chagrin irait même jusqu'à dire qu'en 2015, la France a fait en vain le trottoir à Varsovie...



Extrait du rapport "Missions Engagement financiers de l'Etat" de la Cours des Comptes

Coût réel des mistrals pour la France  :

On arrive sur la partie la plus épineuse de l'affaire. Les chiffres sont insondables et ce d'autant plus que depuis le début de l'affaire le gouvernement français, s'est conduit comme la plus pure des républiques bananières.

La vente des deux navires à l’Égypte a rapporté 950 M€, ce qui équilibre l'argent avancé par l'Armée Française. Mais quel est le prix réel des Mistrals ?

Pour terminer la construction des Mistrals la DCNS a du réinjecter 140 millions d'euros. Le prix réel de revient des deux BPC est donc de 1032,9 M€. Ce point a été négligé par les partisans de la non livraison Jean-Pierre Aulny, Directeur-Adjoint de l'IRIS en tête (1 et 2).

En rajoutant à cette somme le prix de la formation des marins russes, on arrive à une marge de 120 M€ (soit 10% du contrat total, valeur plus qu'admissible), à faire passer en pertes et profits.

On arrive donc à un minimum de 310 M€, auxquels il faut ajouter le prix de la formation des équipages égyptiens, évaluée à une dizaine de millions d'euros, soit 5 fois moins que celle des équipages russes. Je laisse chacun, s'interroger sur cet écart...

Le premier BPC devrait être livré en Novembre 2014 à la Russie, il l'a été en Juin 2016, soit avec 20 mois de retard ce qui a entraîné un surcoût de 20 M€ de « gardiennage » et de maintien opérationnel. Pour le second, ces frais s’élèvent à 12 M€, soit un total de 32 M€.

La DCNS a rendu à la Russie pour 23 M€ de matériel dont le démontage a coûté une dizaine de millions d'euros, à cela il faut ajouter le prix du matériel de remplacement.

On arrive donc à un minimum de 385 M€ de pertes pour les deux premiers bateaux à laquelle, il faut rajouter la perte des bénéfices des deux bateaux supplémentaires qui auraient dû être construits, soit 300 M€. On arrive alors à une estimation proche de 685 millions d'euros.

La résiliation de la vente des Mistrals apparaît donc, comme un des plus grands scandales de la 5éme République, dont les conséquences économiques réelles restent encore à chiffrer. Gageons que dans les décennies à venir, les historiens ne cesseront pas de nous étonner en révélant la vérité.


Moyenne des avis sur cet article :  4.82/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • NEMO Kent 14 mars 17:07

    « Des pertes financières compensées selon la Cours des Comptes par le racket policier au bord des routes : »


    En matière de budget, et même quand les gouvernements ont prétendu le contraire (comme pour la vignette automobile autrefois), une recette particulière n’alimente pas une dépense particulière.

    Le racket routier, les taxes sur les produits pétroliers et la TVA sont des ressources qui alimentent les banquets de l’ogre, mais l’ogre ne s’en nourrit pas directement. Il préfère que les marmitons utilisent les sous amassés dans le trésor pour s’offrir des divertissements et faire face à ses inconséquences, sans y retrouver les frères du Petit Poucet plutôt que les sœurs de sa vieille épouse.

    • Bernard Grua Bernard Grua 3 avril 15:17

      @Kent
      Le « racket policier au bord des routes » est une invention de « l’auteur » de cette compilation. Au § 2. page 5 du document de la Cour des Comptes mis en lien pour justifier (?) cet « argument » il est écrit :
      "Les autres recettes non fiscales (9,0 Md€) sont en hausse en 2015 par rapport à la LFI (+0,6 Md€), essentiellement du fait des recettes exceptionnelles liées aux amendes records prononcées par l’Autorité de la concurrence (+1,4 Md€)"


    • Laurent Courtois Laurent Courtois 3 avril 18:47

      @Bernard Grua


      Un commentaire inutile de plus pour essayer de sortir de votre solitude ?

    • Bernard Grua Bernard Grua 3 avril 21:40

      @Laurent Courtois
      Comme d’habitude, vous ne répondez pas sur le fond. Votre fond est indéfendable. Chacun peut donc comprendre pourquoi, à chaque contradiction, vous lancez, systématiquement, des attaques « ad personam ». J’invite les lecteurs à relire TOUS vos commentaires. Pas un ne déroge à cette règle.Vous n’êtes « correct » qu’à l’égard de ceux qui vous flattent en s’illusionnant sur vos « informations », compte-tenu de l’aplomb et de l’agressivité avec lesquels vous les présentez. Ce n’est pas honnête. 

      Ce qui aurait pu être une erreur excusable de votre part, que vous auriez pu reconnaître, est, en fait, une imposture que vous confirmez. Vous appelez ça un commentaire inutile ?
      Moi j’appelle ça se moquer des lecteurs. Chacun pourra constater, en ouvrant le lien que vous mettez, que l’histoire du racket automobile sort de votre imagination. Il s’agit dans ce lien de la Cour des Comptes d’amendes relatives aux infractions sur la concurrence
      Passe encore que vous inventiez les choses, on commence à avoir l’habitude. Mais, là, mettre des liens qui contredisent vos écrits, fallait oser ! 

      C’était moins vendeur, un gouvernement qui taxe, à juste titre, les entreprises en infraction ! Non, vous préférez dire que ces sont les automobilistes qui ont payé pour les Mistral. C’est simplement FAUX. Et maintenant, vous voulez que j’explique aussi vos autres bidouillages, et vos autres liens bidons ? Il y en a une belle collection dans votre compilation Mistral. 

      Comme je le disais ici. Il est simplement impossible de commenter « votre article » non seulement parce que vous insultez les contradicteurs, et vous les attaquez personnellement, comme on l’a vu ci-dessus, mais surtout parce que ce papier devrait être totalement ré-écrit comme je l’ai expliqué ici : Réponse au pot-pourri Mistral publié par Laurent Courtois sur Agoravox
       
      Après, on passera peut-être aux commentaires « techniques » de vos réponses ? Là aussi c’est le marché aux puces, le grand déballage. Lister vos « réponses » c’est écrire un réquisitoire contre le dilettantisme et la méconnaissance des dossiers. 


    • Laurent Courtois Laurent Courtois 4 avril 08:11

      @Bernard Grua

      Quand cesserez-vous de publier des réponses que je ne lis même pas, n’ayant pas de temps à perdre avec les délires d’un quinquagénaire libidineux et qui n’a de cesse de poster des liens vers son blog, pot pourri obscène ou se côtoient ses aigreurs ( x pages d’insultes, de délires, de mensonges à mon encontre), vos fantasmes obscènes, vos fantasmes obsènes à travers a mise en scène de toute ses photos de femme à la vertu négociable en monnaie sonnante et trébuchante et votre passion morbide pour les régimes génocidaires et fascistes (badériste, junte de Kiev).

      Vous rendez-vous compte que vous n’existez que par ces posts et ses liens vers votre blog sur Agoravox ? Ce site que vous qualifiez vous-même de « triomphe des médiocres »...

      Je vous laisse donc en tirer la conclusion.

      P.S. : Cela vous va bien d’écrire des pot pourris.... D’ailleurs ce dernier mot vous va à ravir, on se demande pourquoi.

      A partir de maintenant, je vous bloque : car vos interventions n’ont aucun intérêt et que je suis las de me salir les doigts à vous répondre.

      P.S. 2 : comme signe ultime de votre malhonnêteté, je signalerai juste que dans votre réponse vous ne citez pas lebon parapgraphe de la cours des comptes, mais celui de l’année suivante...


    • zygzornifle zygzornifle 14 mars 17:16

      La Russie vient de commander 2 Tramontanes ....


      • Laurent Courtois Laurent Courtois 14 mars 18:25

        @zygzornifle

        Vous faites erreur, c est la Pologne qui a commandé deux tramontanes, un Sirocco et deux armatan.
        C est à dire du vent depuis 2014...


      • Laurent Courtois Laurent Courtois 15 mars 08:42

        @Cadoudal


        Oui, mais à qui ?

        Combien aux islamistes syriens ?

        De combien fut l’augmentation des autres pays exportateurs d’armes ?

        Ce chiffre reflète plus une montée des tensions mondiales qu’un dynanisme français réel.


      • Laurent Courtois Laurent Courtois 15 mars 08:49

        @Cadoudal

        J’oubliais, dans le lien que vous donnez, il est dit que l’Egypte à elle seule, représente 25 % des commandes passées à la France.

        Ces achats sont faits à crédit auprès des banques françaises et garantis par l’état .

        Exemple des mistrals : 

        Pour financer les Mistrals, l’Egypte a fait par le biais de la COFACE un emprunt de 5,3 milliards d’Euros à des Banques Françaises ( 3 milliards au Crédit Lyonnais et à Paris, 2,3 milliards à la Société Générale), garanti par l’état français. " 


      • Alren Alren 15 mars 12:56

        @Laurent Courtois

        En 1920, à la signature du traité de Versailles, les USA qui n’avaient eu qu’une part négligeable dans la victoire contre l’empire allemand (fourniture d’essence essentiellement) a imposé le démembrement de la faible Autriche en petits pays sans défense commune mais non celui de l’Allemagne et créé ce fameux couloir de Dantzig qui coupait en deux le territoire allemand pour donner un accès à la mer à la Pologne.

        Tout était prêt pour donner à l’Allemagne qui exportait massivement aux USA d’avoir un prétexte à obtenir une revanche sur une défaite que Wilson, encore une fois n’avait pas voulu évidente, avec, comme en 1945, des troupes alliées atteignant Berlin. Il a même permis aux vaincus , chose insensée, de rentrer au pays en bon ordre et avec leurs armes !
        Ce qui a permis aux généraux allemands ce mensonge repris par Hitler, que l’armée n’avait signé l’armistice que du fait du coup de poignard dans le dos porté par les rouges et les juifs !

        Encore une fois, la France fut le dindon, malgré Clémenceau, et donna sa garantie aux petits pays, des nains face au géant allemand, dont la Tchécoslovaquie mais aussi la Pologne, d’empêcher l’Allemagne de les attaquer.

        Mais la France n’avait pas ces moyens et si elle déclara la guerre à Hitler quand il envahit la Pologne, dans le sillage de la GB qui escomptait que les nazis feraient le guerre aux « bolchéviques » et inquiète du déséquilibre européen, elle entama la drôle de guerre qui laissa aux fauves allemands la possibilité de martyriser la Pologne au lieu d’attaquer massivement le rideau de troupes laissé à l’ouest par Hitler.

        Les Tchèques et les Polonais n’ont jamais oublié cette « lâcheté » des Français et ont gardé une rancune intacte pour la France. C’est pourquoi les Tchèques ont préféré unir Skoda à une marque allemande plutôt qu’à Renault et que les Polonais nous trahiront toujours, répondant à la « trahison » de 1939.

        Il fallait être bien ignorant dans les sphères dirigeantes françaises pour ignorer cette rancune devenue irrationnelle et croire que les Polonais rachèteraient les Mistral.
        Il en est de même pour l’hélicoptère militaire Caracal, un bijou industriel : les Polonais exigeaient un transfert complet de technologie, dont ils auraient aussitôt transmis les secrets aux USA.


      • leypanou 14 mars 17:29

        Si tel était la volonté des français, comment expliquer la politique godillot pro-US que mènent les gouvernements successifs depuis 6 ans ? : seulement depuis 6 ans ?

        Vous pouvez déjà rajouter 4 ans à vos 6 ans d’après cet article.

        Mais, même dans ce cas, voulez-vous dire que durant le quinquennat NS, la France menait une politique non godillot pro-US ? Il faut rajouter que la non-vente des Mistrals n’est qu’un parmi d’autres dont la France a eu à souffrir pour cause de sanctions contre la Russie contraires à ses intérêts.


        • NEMO Kent 14 mars 17:45

          @leypanou

          Le pourcentage de « godillotitude » sis-à-vis des USA est proportionnel à sa participation aux instances de l’OTAN dont elle n’est jamais sortie depuis sa création (même si certains gaullistes l’affirment à tort). c’est-à-dire au 4 avril 1949. Depuis le libération, on était sous protectorat.

        • François Vesin François Vesin 14 mars 18:03

           « Dans ce même sondage 81 % des français estimaient 

          « que la Russie est un grand pays avec lequel la France 
          doit entretenir de bonnes relations » ». 

          Merci de rappeler la russophilie de l’immense majorité
          de nos compatriotes et son pitoyable pendant qu’est la
          russophobie de l’immense majorité de nos politiciens trop
          attachés à leurs maîtres étasuniens !

          • Laurent Courtois Laurent Courtois 14 mars 18:33

            @François Vesin


            C’est encore pire que cela...
            Car avouer une sympathie, pour la Russie et surtout l exprimer fait de vous une victime de la reduction « ad trollum ».

            Et vous voici, un troll, payé par le Kremlin, travaillant dans une cave de Saint Petersburg.

            C’est d ailleurs pour cela que j ai sur mon profil Facebook en pure dérision :chef troll à trollrussia et domicilié à Saint Pétersbourg.

            Chose que les couillons de service ont pris au mot de la lettre...


            bientôt d écrire un article comme celui ci dessus fera de mois un fou à la mode stalinienne, ou un criminel...

            Sympa la France.

          • Olivier Perriet Olivier Perriet 15 mars 09:07

            @Laurent Courtois

            Le fait est que même s’il y a une russophilie française (comme une francophilie russe d’ailleurs), ces trolls existent bels et bien (d’ailleurs on en croise tous les jours ici), et que le nier est un mensonge.

            Alors...

            Entre ça et les empoisonnements bizarres, ça commence à faire un peu trop, vous ne trouvez pas ?


          • Laurent Courtois Laurent Courtois 15 mars 09:40

            @Olivier Perriet

            Déjà, il faudrait vraiment définir un Troll...

            Pour ma part, je ne me considère pas comme un Troll. Ensuite, j’imagine que vous pensez à Christelle Néant. C’est vrai que par le volume d’articles qu’elle poste, cela pourrait s’apparenter à du Trolling, mais elle n’est pas un troll. 

            Aucun auteur ne devrait être traité de Troll. Le faire, c’est devenir un auxiliaire du totalitarisme.

            Les Trolls sont a chercher dans les commentateurs et porter la contradiction ce n’est pas du trolling.

            Je ne considère pas votre commentaire comme un trolling, mais je pense que d’autre moins démocrates dans l’âme que moi le ferait.....

            Et concernant l’affaire anglaise d’empoisonnement cela montre surtout une chose : que les masses sont devenues tellement stupides, abruties que l’on peut leur faire gober n’importe quoi !

            Ne faut-il pas être lobotomisé pour gober cette affaire d’ex-espion gazé !

            Quel intérêt la Russie aurait eu à tuer une taupe démasquée, il y a 10 ans et échangée, donc quelqu’un qui n’ a plus de valeur. Pourquoi, de plus le faire avec un gaz que seul la Russie possède.


            D’ailleurs la Russie attend toujours des échantillons pour confirmer qu’il s’agit d’un neurotoxique russe.
            Entre le MH17 et l’ex-espion, on va finir par croire que la Russie est purement masochiste, sinon comment admettre qu’elle fait des crimes sans motifs, sans prendre de précaution et pour à la fin être sanctionnée....

            https://pureactu.com/wp-content/uploads/2016/02/caricature-charlie.jpg



          • Olivier Perriet Olivier Perriet 15 mars 09:50

            @Laurent Courtois

            Bah c’est pas la peine de faire semblant d’être vexé, je ne vous visais absolument pas ni votre « collègue Christelle », puisque vous êtes de vraies personnes.

            Maintenant le système existe bien, ce n’est pas une hallucination, et le nier c’est mentir.


          • leypanou 15 mars 09:56

            @Laurent Courtois
            Pourquoi, de plus le faire avec un gaz que seul la Russie possède : non, c’est faux.
            Des experts états-uniens ont participé à des démantèlements de ce gaz neurotoxique en Ouzbékistan (et je ne pense pas qu’ils se sont seulement contentés de démanteler) .
            D’autre part, d’après ce que j’ai lu, on peut très bien en fabriquer à partir d’éléments facilement disponibles localement.
            Mais sur le reste de votre commentaire, vous avez raison.


          • JL JL 15 mars 09:58

            @leypanou
             
            ’’ Pourquoi, de plus le faire avec un gaz que seul la Russie possède : non, c’est faux.’’
             
             Cette trace de gaz ressemble au passeport trouvé dans les décombres du WTC.


          • Jelena Jelena 15 mars 10:45

            @François Vesin >> Merci de rappeler la russophilie de l’immense majoritéde nos compatriotes
             

            Je crois qu’il y a une différence entre « ne pas vouloir entrer en guerre avec la Russie » (parce que c’est un gros morceau quand même, il faut la dire) et être « russophile ».


          • Doume65 16 mars 12:33

            @leypanou
            « Des experts états-uniens ont participé à des démantèlements de ce gaz neurotoxique en Ouzbékistan »
            Et ce n’est qu’un aspect du « problème »


          • Jelena Jelena 14 mars 18:35

            Le fait que seul une vingtaine de députés ont participé au vote (ce que j’ignorais) démontre bien que ce sont les USA qui dirigent la France. Après faire une déclaration en disant que « c’est de la faute des polonais »... Disons que cela évite de se faire passer pour « le petit caniche de l’oncle Sam ».


            • Gatling Gatling 14 mars 22:22

              J’ai ouïe dire que les égyptiens se tourneraient vers la Russie pour équiper les porte-hélicoptères ?

              Non mais dites moi que c’est pas vrai !  smiley

              • Laurent Courtois Laurent Courtois 14 mars 22:36

                @Gatling


                Oui tout à fait. Ils volent déjà.

              • Marc Filterman Marc Filterman 14 mars 23:53

                @Gatling
                « vers la Russie pour équiper les porte-hélicoptères ? »
                C’est vrai, ce sont des Kamov, Ka-52 Alligator, double rotors contrarotatifs
                j’ignore la version prévue. Il avait été présenté lors d’un salon du Bourget.


              • Matlemat Matlemat 15 mars 02:02

                @Laurent Courtois

                Donc si je comprends bien si les Russes n’ont pas émis d’objection à la revente dès Mistral à l’Égypte parce qu’il ont de bonnes relations avec ce pays, avec la vente d’hélicoptères ce qui devait être une sanction est en fait un cadeau.


              • Laurent Courtois Laurent Courtois 15 mars 08:37

                @Matlemat

                Le vrai cadeau pour la Russie, ce fut le transfert de technologie de construction navale. La Russie avait pris du retard suite à l’éclipse post-soviétique. Maintenant, ils sont aux niveaux des français, qui sont une référence en construction navale.


              • Matlemat Matlemat 15 mars 01:05

                @ l’auteur, merci pour votre travail, on ne peut pas compter sur les médias mainstream pour faire le bilan de ces affaires. J’ai suivi avec intérêt l’histoire des Mistral, François Hollande avait promis que la revente des navires ne coûterait rien au contribuable, on sait ce que vaut la parole de cet homme là. Il semble que c’est sous pression américaine que nous avons cassé le contrat. Nous sommes de bon dindons, nous payons les conséquences de notre alliance Atlantique. Vladimir Pontine a déclaré que pour la marine russe c’était sans importance, que le contrat avait été signé pour donner du travail aux chantiers français et que c’était un signal négatif pour de nouveaux contrats. En gros nous nous sanctionnons nous mêmes.


                • Matlemat Matlemat 15 mars 01:07

                  @Matlemat

                  Vladimir Poutine


                • Matlemat Matlemat 15 mars 15:50

                  @Vraidrapo
                  Clairement, et ces sanctions n’ont fait que renforcer l’agriculture russe.


                • Laurent Courtois Laurent Courtois 15 mars 16:56

                  @Matlemat

                  Non seulement cela a renforcé l’agriculture, mais l’embargo, l’a obligé à remplacer toutes les exportations occidentales.

                   Autant dire que les marchés russes sont perdus pour toujours et que le jour où l’embargo se terminera, les russes au lieu d’importer des produits agricoles français risquent bien de nous en vendre.


                  Il faut aussi rappeler que l’élevage porcin a été une des grandes victimes collatérales, même si sur le papier la perte des exportations russes étaient surmontables. C’étaient oublier que les autres pays européens ayant des prix de production moins élevés par exemple l’Allemagne allaient écouler les invendus à la Russie sur notre marché. 

                • goc goc 15 mars 06:12

                  Les français n’ont toujours pas compris que la Pologne est la chasse gardée exclusive des USA
                  Déjà, du temps de Chirac, la Pologne utilisait l’argent que l’UE lui donnait (pour facilité son intégration), pour acheter des avions US et non européens
                  Et depuis rien n’a changé, les polaks donnent toujours la priorité aux fournitures américaines plutôt que celles venant de l’UE, par contre, quand il s’agit de vendre des biens ou d’envoyer leurs plombiers, là on existe.


                  • Laurent Courtois Laurent Courtois 15 mars 08:31

                    @goc

                    Je constate que vous avez parfaitement analysé le cas de la Pologne. Mais cela va encore plus loin, car le même schéma peut s’appliquer pour tous les ex pays du pacte de Varsovie entrés dans l’EU en 2004.

                    Cet élargissement a été le tournant majeur de l’histoire de l’EU et un tournant funeste... Ce sujet mériterait à lui seul un article...

                  • chantecler chantecler 15 mars 08:53

                    @Laurent Courtois
                    Oui,absolument .
                    Après Jaruzelski (fin de R.P sous obédience soviétique) , Solidarnosc (L.Waleza ) et crise de l’état ( polonais, le débat a été lancé dans les hautes sphères pour savoir comment (ré)orienter l’économie polonaise ....
                    Un contingent de Chicago boy’s a été envoyé pour régler le problème .
                    Bien évidemment c’est le néolibéralisme qui s’est imposé ...
                    Et une pierre de plus néolib et néocon dans l’UE quand la Pologne a fait acte de candidature ...
                    Satisfaction de l’Allemagne qui n’oublie jamais de régler ses comptes ,se jouant « la victime » dans le dernier conflit mondial, même si...bref !...
                    Et de nos « élites » libérales proeuropéennes . .


                  • Doume65 16 mars 12:47

                    @Laurent Courtois
                    « Je constate que vous avez parfaitement analysé le cas de la Pologne »
                    Ce pays est une base arrière de l’Empire.


                  • Olivier Perriet Olivier Perriet 15 mars 09:20

                    Salut,

                    Un des plus grands scandales, n’exagérons rien :

                    Une décision complètement politique, prise et annoncée publiquement, parfaitement critiquable, c’est vrai, qui entraîne des mesures de rétorsion difficiles à vivre, c’est vrai aussi, et qui a précipité un deal vraisemblablement très foireux avec l’Egypte et l’Arabie séoudite en entremetteuse, c’est vrai aussi, mais on n’a jamais vu de révolution pour ça, même si la droite la plus bête du monde espère la faire avec la limitation de vitesse à 80 à l’heure sur les routes secondaires smiley

                    La vérité, à mon sens, c’est que cette affaire de Crimée va continuer d’empoisonner la Russie pendant longtemps :
                    même si au fond, peut importe que la Crimée soit russe ou ukrainienne, même s’il y a plein d’arguments historiques justifiant ce « retour », même si à mon sens toujours, la Russie a été presque obligée de faire ça (sinon elle perdait tout), ça créé un précédent qui reste très difficile à admettre pour tous les autres pays.

                    Une sorte de piège parfait dans lequel vous n’avez pas fini d’être englué.


                    • Laurent Courtois Laurent Courtois 15 mars 09:55

                      @Olivier Perriet

                      La Crimée c’est plié depuis bien longtemps, sinon pourquoi créer de nouvelles manipulations médiatiques pour incriminer la Russie.

                      Attaque au gaz en Syrie, sportifs dopés, attaque au gaz à Londres, etc....

                      Si réellement la Crimée avait le poids dans la géopolitique que vous lui accordez, aucune de ces mises en scènes grand guignolesque n’auraient vu le jour.


                    • leypanou 15 mars 10:11

                      @Olivier Perriet
                      ça créé un précédent qui reste très difficile à admettre pour tous les autres pays : ne soyez pas ridicule.

                      Quand on reconnaît le Kosovo -ou au moins n’avoir rien fait contre sa pseudo-indépendance-, quand on a participé -ou pareil n’avoir rien fait contre- au partitionnement du Soudan et créé le Soudan Sud, on n’a rien à dire sur ce qui s’est passé en Crimée (à qui d’ailleurs on aurait dû demander si elle voulait rester rattachée à l’Ukraine dans les années 90 ou non).

                      Et si je rajoute la destitution de l’ancien président de Haïti par qui vous savez ou non, les donneurs de leçon de droit international sont les plus mal placés pour le faire.

                      La Tchécoslovaquie a été éclatée en deux, la terre s’est arrêtée de tourner ? Non. Alors, ...


                    • Olivier Perriet Olivier Perriet 15 mars 12:02

                      @leypanou

                      La Tchécoslovaquie, ça a été une décision voulue en interne, à l’amiable, avec partage 50/50, rien à voir.

                      Le Sud Soudan ou le Kosovo, on peut toujours critiquer (d’ailleurs, l’Espagne par ex a quelque mal à avaler aussi l’indépendance du Kosovo, je ne ferai pas un dessin, c’est rapport aux irrédentismes en Catalogne et au Pays Basque) mais ce n’est pas vraiment pareil non plus.

                      La Crimée, ça s’apparente plutôt à un Anschluss ou à aux Sudètes, raison pour laquelle même si on n’en a pas grand chose à faire (et la Terre ne s’arrêtera pas de tourner pour si peu, je suis bien d’accord), même s’il y avait de bonnes raisons, et même si on ne refera pas l’histoire, c’est difficile de valider ça comme ça.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès