• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Grande-Bretagne se prépare désormais officiellement pour une guerre (...)

La Grande-Bretagne se prépare désormais officiellement pour une guerre contre la Russie

Mercredi 21 février, le ministre britannique de la Défense, le conservateur Gavin Williamson, a annoncé que le Royaume-Uni changeait sa stratégie de défense principale, passant d'une stratégie ciblant les terroristes non gouvernementaux (Al-Qaïda, etc) à une stratégie ciblant trois pays : la Russie, la Chine et la Corée du Nord. Il a reconnu qu'une augmentation massive des dépenses militaires sera nécessaire à cette fin, et que des « économies » devront être réalisées dans d'autres domaines de dépenses gouvernementales, comme les services de santé, et les dépenses militaires contre le terrorisme.

Le titre du London Times du 22 février était « La Russie est une plus grande menace pour notre sécurité que les terroristes  ». Leur rédactrice en chef concernant la Défense, Deborah Haynes, y écrivait que :

«  La menace que représentent des États comme la Russie et la Corée du Nord pour la Grande-Bretagne est plus grande que celle que représente le terrorisme, a déclaré hier le secrétaire à la Défense, ce qui marque un changement important dans la politique de sécurité.

Gavin Williamson a laissé entendre aux députés que plus d'argent et un changement dans la structure des forces armées seraient nécessaires dans le cadre d'une révision de la défense pour relever le défi d'un conflit entre États, ce que la Grande-Bretagne n'a pas eu à envisager depuis une génération…

C'est un changement par rapport à la stratégie de sécurité nationale publiée en 2015, qui a d'abord inscrit le terrorisme international sur la liste, et qui s'inscrit dans le droit fil de la décision prise le mois dernier par les États-Unis de déclarer la « concurrence stratégique » de pays comme la Chine et la Russie comme son principal objectif plutôt que de lutter contre le terrorisme…

Il a décrit « l'affirmation accrue » du Kremlin, comme une multiplication par dix de l'activité de ses sous-marins dans l'Atlantique Nord, une présence russe croissante dans la région méditerranéenne et son implication dans la guerre en Syrie. Mais vous voyez alors de nouvelles nations qui commencent à jouer un rôle plus important dans le monde, comme la Chine…

Interrogé sur la question de savoir si M. Williamson admettait que cela aurait un effet indirect sur la façon dont les forces armées britanniques étaient structurées et sur leur état de préparation à la guerre, M. Williamson a répondu « Oui, c'est le cas ». »

Tout comme ce qui s'est passé lorsque le Premier ministre britannique Tony Blair a fait de son pays le chien de garde du président américain George W. Bush lors de l'invasion de l'Irak en 2003, la Première ministre britannique Theresa May a fait de son pays le chien de garde du président américain Donald Trump dans les invasions à venir, de la Corée du Nord, de la Russie et de la Chine.

La presse aux États-Unis et dans les pays alliés (comme le Royaume-Uni) pourrait avoir de la difficulté à convaincre leurs populations que l'augmentation des dépenses militaires afin de conquérir la Russie, la Chine, la Corée du Nord et - comme le président américain Trump souhaite également l'inclure - l'Iran (mais il va probablement utiliser l'allié américain qu'est Israël pour cette partie de l'opération), pourrait être difficile, car, par exemple, le même jour, le 22 février, Gallup a rapporté que 59 % des Américains désapprouvent Trump (et 37 % l’approuvent) sur la question des « relations avec la Russie », et si on revient au 23 mars 2017, Public Integrity titrait « Le public est favorable à la réduction des dépenses de défense, pas d'ajouter des milliards de plus, constate un nouveau sondage » et il y était écrit que :

«  Le budget proposé par le président Trump pour 2018 ne suit pas l'opinion publique, selon un nouveau sondage.

Le sondage, réalisé par le Programme de Consultation Publique (PCP) de l'Université du Maryland, a révélé que même si Trump a proposé une augmentation de 54 milliards de dollars des dépenses fédérales pour les forces armées, la majorité des Américains préfèrent une réduction de 41 milliards de dollars. Alors que Trump a proposé une augmentation de 2,8 milliards de dollars pour la sécurité intérieure, une majorité d'Américains est favorable à une réduction de 2 milliards de dollars…

Les propositions de Trump étaient en contradiction avec les préférences des républicains et des démocrates…

La majorité des personnes interrogées au sein du parti républicain ont déclaré qu'elles souhaitaient maintenir le budget de défense dit « de base », ou principal, au niveau actuel, bien qu'elles soient favorables à une réduction de 5 milliards de dollars des dépenses concernant le budget pour les « opérations des contingents à l'étranger », notamment en Afghanistan et en Irak…

Ces résultats, à leur tour, étaient étonnamment semblables aux conclusions d'une enquête menée en 2012 par le Centre pour l’Intégrité Publique, le PCP, et le Centre Stimson, un groupe d'étude à but non lucratif sur les politiques de Washington. Lorsqu'on a demandé aux participants de cette enquête ce qu'ils feraient du budget de la défense de base d'Obama, la majorité des participants étaient favorables à une réduction d'au moins 65 milliards de dollars, passant de 562 à 497 milliards de dollars…  »

La situation risque d'être encore plus difficile au Royaume-Uni, où, selon un sondage de Gallup en 2017, comme indiqué dans leur « Classement des Dirigeants Mondiaux  : 2018 », les habitants du Royaume-Uni à qui on a demandé « Approuvez-vous ou désapprouvez-vous les performances professionnelles des dirigeants des États-Unis  ? » ont été 63 % à désapprouver et 33 % à approuver, et l'approbation nette (-30%) a diminué de 26 % par rapport à la notation du précédent président, Obama (-4%), en 2016.

Par conséquent, pour que les dirigeants y parviennent, il faudra qu'il y ait un divorce total, même de la prétention d'être des « démocraties », car, sur la base d'une décision si importante quant à savoir s'il devrait y avoir ou non une troisième guerre mondiale (et, si c'est le cas, si l'Iran devrait y être une cible), il ne serait possible d'aller à l'encontre de l’écrasante majorité de l'opinion publique que dans ce qui est effectivement une dictature (ce qui a été scientifiquement prouvé pour les États-Unis). Donc : il sera difficile d'y parvenir, mais au moins aux États-Unis - qui est une dictature avérée - c'est possible.

Alors que la presse, à la fois aux États-Unis, et au Royaume-Uni, a délibérément gonflé les mensonges du gouvernement, affirmant que, selon l'AIEA, Saddam Hussein n'était qu'à six mois de posséder des armes nucléaires, ils pourraient ne pas le faire cette fois-ci contre des pays réellement dotés d'armes nucléaires, parce qu'il n'y a probablement pas encore, ni dans un proche avenir, suffisamment de bunkers de milliardaires souterrains profonds - comme ici, et ici, et ici, et ici, et ici, et ici, et ici, et ici, et ici, et ici, et ici - pour les protéger des explosions nucléaires, et encore moins quoi que ce soit pour protéger quiconque contre l'hiver nucléaire et la famine mondiale qui en résulteraient.

Ainsi, peut-être, l'avidité atteindra-t-elle enfin ses limites : l'auto-préservation pure et simple. C'est une chose quand un pays étranger, comme l'Irak - ou la Libye, ou la Syrie, ou le Yémen - est détruit, mais c'en est une autre quand le monde sera lui-même détruit. Le degré de folie que le complexe militaro-industriel suppose aujourd'hui parmi le grand public pourrait tout simplement ne pas exister.

Enfin, les entreprises de fabrication d'armes des gouvernements occidentaux pourraient devoir faire face à la chute brutale de leurs valeurs boursières, que toutes méritent tant, et qui a déjà été retardée pendant des décennies - depuis au moins 1991, quand l'Union soviétique, son communisme et son alliance militaire avec le Pacte de Varsovie ont tous pris fin, et que tout ce qui reste disponible en tant qu'épouvantails qui doivent être tués pour « sauver le monde » c'est : la Russie, la Chine, la Corée du Nord - et peut-être (si les Saoudiens et Israël veulent faire ce qu'ils veulent), l'Iran.

Ce qui n'est pas encore clair c’est quand - si jamais - les pays « démocratiques » occidentaux (les États-Unis et leurs alliés, les milliardaires qui s’y trouvent) atteindront la limite de leur cupidité impériale. Mais si le monde est leur limite, alors il n'y a pas de limite du tout, parce que le monde lui-même prendra fin avant que cette limite soit atteinte. Et maintenant, ce n'est pas seulement Donald Trump qui ouvre la voie, mais Theresa May s'est jointe à sa marche somptueuse vers l'anéantissement mondial.

Eric Zuesse

Note de la traductrice : Je suis personnellement beaucoup moins optimiste que l’auteur concernant la propension des journalistes à ne pas suivre le mouvement par peur de l’anéantissement mondial. Il suffit de repenser à cet article de The Economist qui appelle peu ou prou à déclencher la guerre contre la Russie et la Chine car ces pays contestent l’hégémonie américaine, pour se rendre compte que les journalistes des médias de masse ont perdu tout sens commun, et sont incapables d’appréhender les réelles conséquences de leurs appels à la guerre.

Source : Strategic Culture
Traduction : Christelle Néant


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (58 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • V_Parlier V_Parlier 28 février 10:43

    Ils déclarent : « La Russie est une plus grande menace pour notre sécurité que les terroristes ». Alors OK, ouvrons grand les vannes à Calais, et assurons même la livraison ! Ils ne craignent rien !


    • Paul Leleu 1er mars 17:18

      @V_Parlier


      tout à fait... les anglais mettent toujours le bazar sur le Continent... c’est une vieille stratégie à eux depuis quelques siècles... 

      à ce sujet, j’aimerais connaitre le commentaire de ceux qui nous parlent du Brexit et de Trump comme du nouvel horizon des peuples... alors que ça ressemble farouchement à un durcissement atlantiste, ultra-libéral, pro-terroriste et guerrier. 

    • JC_Lavau JC_Lavau 1er mars 17:33

      @Paul Leleu. Analyse ultra-simpliste, certitude de déconner à plein tubes.


    • V_Parlier V_Parlier 28 février 10:49

      "La Première ministre britannique Theresa May a fait de son pays le chien de garde du président américain Donald Trump dans les invasions à venir, de la Corée du Nord, de la Russie et de la Chine".
      -> Je dirais même que c’est pire que ça ! Le Brexit ne les a pas arrangés ! Finalement c’est bien qu’ils soient partis, mais pas pour les raisons auxquelles je pensais au départ ! (Intéressant avec le recul : https://www.agoravox.tv/actualites/international/article/doit-on-le-brexit-simplement-a-la-53564 ).


      • Doume65 28 février 18:27

        @V_Parlier

        Euh, « les invasions à venir de Corée du Nord, de la Russie et de la Chine  » par Trump ? Il me semble qu’il y a ici un peu d’égarement. Que les USA cherchent à contrer ces pays, c’est clair : ils font obstacle à sa suprématie. Mais de là à affirmer que Trump prépare une invasion de l’Asie, faut pas non plus exagérer.


      • V_Parlier V_Parlier 1er mars 10:01

        @Doume65
        Soit. Remplaçons « invasions » par « agressions directes et indirectes ». C’est en effet plus réaliste. Par « pire que ça » j’entends qu’ils sont encore plus moteurs et enragés que les USA. Ils n’auront même pas besoin d’être poussés.


      • Dom66 Dom66 28 février 10:51

        « une augmentation massive des dépenses militaires sera nécessaire à cette fin » !!!


        Ni plus ni moins que les ordres des US...que chaque pays de l’OTAN augmente le budget des armées.


        Quand à ceci «   La Russie est une plus grande menace pour notre sécurité que les terroristes »

        là nous somme en face d’une maladie irrrrrécupérable


        • Et hop ! Et hop ! 28 février 17:03

          @Dom66 


          Non, ils savent ce qu’ils disent : les terroristes, ils savent que c’est le MI5 et la CIA qui les actionnent.


        • V_Parlier V_Parlier 28 février 17:20

          @Et hop !
          Arrivé là, c’est à se demander...


        • izarn izarn 28 février 18:09

          @Dom66
          C’est assez rigolo que la perfide Albion veuille se taper la Russie, la Chine et la Corée du Nord réunies !
           smiley
          A mon vis ces pauvres grands bretons sont devenus totalement mabouls....
          Déjà qu’ils achetent leur bombes H aux USA depuis 1958...
          Faudra demander l’autorisation à Trump...
          « Les nains de jardin se rebiffent »....
          Nouveau film de Audiard....


        • Et hop ! Et hop ! 2 mars 12:54

          @izarn : 


          Dès qu’ils auront attaqué la Russie et la Chine, on pourra en profiter pour récupérer nos îles Anglo-Normandes.

        • chantecler chantecler 28 février 10:53

          Au moins ils ont de la suite dans les idées :
          En 1920 Churchill se battait déjà contre les soviets ....
          Par contre ils ont du mal à mettre leur logiciel à jour ....
          RU et USA : une grande histoire d’amour ....


          • leypanou 28 février 11:10

            Ce sera intéressant de savoir combien de Britanniques croient en ce délire comme quoi la Corée du Nord constitue une menace pour le Royaume Uni (et les autres).

            Même ici sur ce site, il y en a quelques-uns qui vont dire : « et si c’est mieux là-bas, vous n’avez qu’à aller y vivre » ; car quand on a un pois chiche à la place du cerveau, on ne comprend pas qu’on puisse être pour le droit à tout pays de se doter toutes les armes qu’il veut sans pour autant vouloir y vivre.

            Un petit rappel pour ceux qui ne le savent pas encore : qui a quoi dans le monde en armes nucléaires, voir ici.

            Tant que le petit peuple gobe ce genre de mensonge/propagande !!!

            PS Merci à l’auteur pour cet article.


            • Attilax Attilax 28 février 11:25

              @leypanou

              Il suffit d’aller jeter un oeil sur les réactions de la toile cette semaine à l’affaire de La Goutha pour se rendre compte qu’il n’y a plus beaucoup de gens qui gobent, justement c’est leur principal problème actuellement, d’où le déferlement sur les « fake-news » et autres « complotismes »...


            • Montdragon Montdragon 28 février 12:54

              @leypanou
              J’ai du mal à croire que la Chine ait si peu de têtes en 2018, ils arrivent à cacher ça à l’agence internationale du nucléaire ?


            • leypanou 28 février 15:09

              @Montdragon
              l’agence internationale du nucléaire est un outil d’espionnage de l’empire et peut seulement inspecter les « petits » pays, les « grands » pays ne l’acceptent pas. Vous voyez vous l’AIEA inspecter les sites états-uniens ?
              Même dans Wikipedia, la Chine n’en a pas tant que çà, donc c’est probablement vrai approximativement.


            • covadonga*722 covadonga*722 28 février 17:01

              @Montdragon

              bonjour
              non c’est doctrinal militairement chez eux depuis les années 60.
              « A quoi servent des milliers d’ogives quand le succès de 10% d’entre elles assurent le terrassement de l’ennemi »


              je suis prés a parier qu’il y a la dessous un concept militaire multi millénaire n’ont ils pas inventer les premiers recueils de stratégie 



              C’est en passe de changer avec une modernisation et une professionnalisation d’une armée de conscription.Le concept chinois relevait d’une sanctuarisation 
              des centres de décisions couplé avec l’acceptation du risque d’une invasion , leur supériorité numérique et la profondeur dont ils disposaient leur donnait pour acceptable ce risque.
              Jusque dans les années 1990 les modernisations militaires ne concernaient que les troupes destinées a la sécurité intérieures.
              Mais désormais la doctrine a changeait a l’horizon de 2025 la chine disposera sinon 
              technologiquement du moins numériquement de la parité navale avec les usa .Ils disposent désormais d’une force de projection extérieure ce qui est un concept nouveau resultat de la demie raclée reçu contre le vietnam en 1979.A noter que « l’empire du milieu » a decider de montrer ses muscles et dispose désormais de quelques bases extérieures « djibouti ect.. »



            • JC_Lavau JC_Lavau 28 février 17:04

              @covadonga*722. Ton massacre de la grammaire est infernal. On ne sait pas ce que tu croyais écrire.


            • izarn izarn 28 février 18:50

              @covadonga*722
              Comme dit Poutine, un soldat russe doit etre 4x plus efficace qu’on soldat de l’OTAN...
              Cela doit etre aussi vrai pour les missiles...
               smiley


            • QAmonBra QAmonBra 28 février 14:03

              Merci @ Christelle pour le partage.


              Je partage votre pessimisme, car, même si nous savons que les politiciens occidentaux mentent comme ils respirent, ils sont allé déjà trop loin dans le discours belliciste.

              Pauvres tarés de dirigeants anglais, monarchie comprise, 1 seul missile russe hypersonique à têtes multiples et le confetti leur servant de territoire, perdra en quelques minutes à la fois le statut de terre émergée et celui d’île ! 

              Exit de l’histoire le cœur d’un empire se vantant de ne pas voir le soleil se coucher, cette fois ce sera nuit nucléaire pour tout le monde et « God will not save the queen » ! . . .



              • Christelle Néant Christelle Néant 1er mars 13:21

                @QAmonBra
                Merci pour votre soutien. Et oui clairement les dirigeants britanniques sont cinglés...


              • Jelena Jelena 28 février 14:14

                Tiens un article sur Avox annonçant un hiver nucléaire... Ca faisait longtemps.


                • QAmonBra QAmonBra 28 février 16:13

                  @Jelena


                  Il est grand temps que le printemps reconnaisse ce qu’il doit à l’hiver ! 

                  Bon, c’est sur que le nucléaire c’est surnaturel, si on peut dire, comme saison, mais celle qui suivra le sera tout autant, car il y aura une suite, le 100% n’existe pas non plus en cette matière, même si la grande majorité d’entre nous ne sera plus là pour le spectacle des amandiers en fleurs. . . 

                • Jelena Jelena 28 février 18:29

                  @QAmonBra Si chaque auteur ayant annoncé un hiver nucléaire, m’aurait donné 100€, je serais millionnaire à l’heure actuelle. ^^


                • QAmonBra QAmonBra 28 février 19:44

                  @Jelena

                  Celui ou celle misant sur la connerie humaine (*) n’a jamais perdu à terme, même si il ou elle aurait préféré.

                  Une seule chose pourrait me faire, comme vous, parier et croire au miracle : Le réveil des Peuples, mais comme la soeur Anne je ne vois même pas la route poudroyer. . .

                  (*) J’entends par là, entre autres, cette spécificité humaine à l’auto destruction, suivre attentivement la suite que donnera l’état $ioniste au sanglant incendie qu’il a encore allumé au M.O.


                • Emohtaryp Emohtaryp 28 février 14:33

                  afin de conquérir la Russie, la Chine, la Corée du Nord et - comme le président américain Trump souhaite également l’inclure - l’Iran


                  Ils ne doutent de rien......
                  Encore faudrait-il avoir les moyens de leurs rêves ( ou plutôt cauchemars..) et donc, il ne se passera rien de tout ça..... Ce sont encore que des gesticulations sans lendemain, du poker menteur qui ne mène à rien, Dieu merci...

                  • Gogonda Gogonda 28 février 14:53

                    Il faut refusé de faire la guerre ! si il y a des guerres c’est parce que des cons accepte de la faire ! si on refuse tous, ils pourront rien faire.



                    • Et hop ! Et hop ! 28 février 17:01

                      @Gogonda : « Si il y a des guerres c’est parce que des cons accepte de la faire ! si on refuse tous, ils pourront rien faire. »


                      Un peu simple comme raisonnement : Vous croyez que les Libyens avaient envie de faire la guerre ? 



                    • roman_garev 28 février 18:30

                      @Et hop !
                      Depuis le canapé du Monsieur il semble qu’il suffit de dire aux Yankees « Nous refusons votre guerre ! » pour qu’ils reviennent chez eux avec tous leurs avions et porte-avions...

                      En avez-vous beaucoup en France, d’extra-naïfs pareils ? Étrange, mais je ne m’étonne pas...

                    • jesaispas jesaispas 28 février 21:42

                      @Gogonda
                      Bonsoir
                      si les femmes gagnaient plus d’argent que les hommes elles ne se marieraient pas, pareil pour les soldats smiley
                      d’ailleurs si les femmes faisaient la guerre il y aurait longtemps que l’humanité aurait disparu, comme quoi tout est contextuel, et question de psyché, a default de sexe


                    • Gogonda Gogonda 1er mars 04:18

                      @Et hop ! 


                      La Libye avait les moyens de combattre les mercenaires tuant des innocents pour l’attribuer au régime, le chef de la révolution Lybienne avait lui même fait l’avoeux :


                      Seulement pourquo les Libyens ce sont fait défoncé ? parce que des « cons » ont accepté de partir en guerre contre eux quand BHL et Sarko le leurs ont demandé...sans ça la Libye n’aurait fait qu’une bouchée des mercenaires et des islamistes !

                      Donc je le redit, si on refuse de partir en guerre dés qu’un trou du cul comme BHL ou Sarko et cie nous le demandé, tous ensemble comme un seul homme, ça nous éviterai bien du terrorisme et des balkanisations...

                      A titre personnel j’ai rencontré un ancien de l’armée Française qui avait refusé de partir en guerre en Afghanistan, stipulant qu’on avait rien à faire la bas ! donc c’est possible, faut juste avoir le « courage » de le faire !
                       




                    • Gogonda Gogonda 1er mars 04:36

                      @roman_garev


                      Si des avions et des portes avions US sont venu bombardé ici et là, c’est justement parce que des soldats ont écouté leurs supérieurs hiérarchique sans se poser de questions...car réfléchir c’est déjà désobéir.

                      Ce qui compte c’est l’information ! plus on informera sur les enjeux réel des guerres et les motivations mercantiles des politicards, plus les soldats contesterons, tenez encore un exemple :

                      Des soldats US refuse de partir en guerre en Syrie :








                    • Et hop ! Et hop ! 1er mars 20:59

                      @Gogonda

                      Il y a encore plus simple, il suffirait que les officiers refusent de donner des ordres, et que les soldats refusent de tirer avec leurs armes pour tuer des gens.

                      Il faut être un peu sérieux, les soldats obéissent, l’armée est indispensable pour défendre notre pays, un soldat qui démissionne peut être aussitôt remplacé par un mercenaire officiel, ou officieux comme les brigades internationales américaines de Daesh.

                      Cc’est l’agent de la CIA Sarkozy qui est le seul coupable de ces guerres en faisant réintégrer l’armée française dans l’OTAN, en modifiant la constitution française qui exigeait un vote du parlement pour les OPEX, en envoyant l’armée française faire la guerre contre l’Afghanistan alors que nous n’avons jamais eu aucune relations avec ce pays, puis attaquer et détruire la Libye. Il mérite la corde.

                    • Gogonda Gogonda 1er mars 23:55
                      @Et hop !

                      Non, si vous tuez parce qu’on vous le demande, vous êtes aussi responsable que celui qui vous a demandé de le faire ! vous déresponsabilisez en affirmant que vous n’êtes pas le cerveau ou qu’un prétendu mercenaire vous remplacerez, ne vous innocentera pas !

                      De plus, si au final c’est pour en arriver à ce résultat, je vois vraiment pas alors pourquoi vous critiquez les classes dirigeants et la propagande anti-Russe, puisqu’au final, si on vous demande de partir en guerre contre eux, vous y aller quand même !

                      En ce qui me concerne je refuses de partir en guerre contre la Russie, catégoriquement, on peut me taxé de naïf ou de simpliste, j’irais au bout de mes convictions au lieu de leur tourner le dos au dernier moment, j’ai pas passé tant d’années à critiquer les classes dirigeantes pour partir en guerre quand ils me le demande, surtout au nom d’une propagande anti-Russe grotesque.







                    • Et hop ! Et hop ! 2 mars 12:38

                      @Gogonda


                      Si vous n’êtes pas soldat de métier vous n’avez aucune raison d’être envoyé faire la guerre à la Russie, il n’y a plus de service militaire obligatoire. Remarquez que la conscription est une institution républicaine : créée sous la Ière République, supprimée par Louis XVIII, rétablie en 1845, supprimée par Napoléon III, rétablie sous la IIIe République, renforcée plusieurs fois, elle débouche sur le génocide de la guerre de 14-18. Génocide : 60 % des garçons de 18 à 28 ans ont été tués, il y a eu 2,5 millions d’invalides.

                      Si les USA parviennent à provoquer une guerre en Europe contre la Russie, ils provoqueront aussi des guerres civiles en armant des groupes de franc-tireurs étrangers comme ils ont toujours fait partout.

                      Et c’est là que se posera la question de votre engagement militaire : refuserez vous de faire partie d’une milice armée pour défendre la population civile, votre famille, contre les dévastation set les violences des bandes armées qui pullulent lorsque l’État est dépassé ?

                    • Gogonda Gogonda 2 mars 18:37

                      @Et hop !


                      Si des francs tireur apparaisse là vous pourrez les combattres ! surtout si notre armée a l’intelligence de refuser la guerre contre les Russes. D’autant que rien ne permet de dire que des francs-tireur seront armée par les US en France, le pire n’est jamais sûr.




                    • JC_Lavau JC_Lavau 28 février 15:25

                      Les contribuables britanniques vont souffrir. Et plus un organe de presse libre pour qu’ils organisent leur mécontentement ! Rien que de la presse au service des marchands de canons et des banksters.


                      • Attilax Attilax 28 février 16:00

                        @JC_Lavau

                        Comme d’hab.


                      • Gogonda Gogonda 28 février 15:30

                        « La presse aux États-Unis et dans les pays alliés (comme le Royaume-Uni) pourrait avoir de la difficulté à convaincre leurs populations que l’augmentation des dépenses militaires afin de conquérir la Russie, la Chine, la Corée du Nord et - comme le président américain Trump souhaite également l’inclure - l’Iran »


                        « La majorité des personnes interrogées au sein du parti républicain ont déclaré qu’elles souhaitaient maintenir le budget de défense dit « de base », ou principal, au niveau actuel, bien qu’elles soient favorables à une réduction de 5 milliards de dollars des dépenses concernant le budget pour les « opérations des contingents à l’étranger », notamment en Afghanistan et en Irak… »

                        Ils peuvent facilement faire changer d’avis le peuple et les partis politiques avec une torpille sur un USS Maddox bis, une fiole, des soldats Russes/Chinois ou Coréens qui tue des nourrissons dans des « couveuses »...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès