• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Grande Stratégie de Bachar El Assad

La Grande Stratégie de Bachar El Assad

C'est un cas d'école. L'affrontement qui se déroule sous nos yeux en Syrie depuis 4 ans sera, à coup sûr étudié et enseigné dans les écoles de stratégie du futur tant il emblématique. Il rassemble en un seul lieu et un seul temps, dans une sorte de tragédie grecque à l'échelle des états, 2 acteurs principaux dont un ne fait aucune faute et l'autre... que des erreurs.

Où l'on voit un petit pays de 180.000 km2 et 22 millions d'habitants, à peine plus grand que le Portugal résister à la première puissance mondiale, et à ses roquets, qui a juré d'avoir sa peau et à des hordes de barbares venus de tous les coins du monde se battre sous le drapeau de l'Islam.

En Syrie, Bachar El Assad, depuis le début ne joue que des bons coups. Il déploie une stratégie extrêmement intelligente qui ne tombe dans aucun piège et saisit toutes les perches qui lui sont tendues.

A la base de cette stratégie, quelques idées simples, mises en action, permettent à Bachar d'abord de rester la tête hors de l'eau puis... d'avancer vers la victoire.

Voici les ingrédients nécessaires et suffisants à la victoire du régime syrien.

 

1 - Une bonne information, une bonne analyse.

En géopolitique, l'information ce sont vos yeux. Sans information, vous êtes aveugle. Être informé est indispensable à l'établissement d'une stratégie gagnante.

Dès les premières manifestations de 2011, le régime syrien a su la vérité, à savoir qu'il ne s'agissait pas de manifestations gentillettes comme on a pu en voir en Europe, mais d'une tentative orchestrée de renverser le pouvoir en manipulant l'opinion où, par exemple, comme en Ukraine, des snipers ouvraient le feu pour obliger le gouvernement à répondre et le faire passer pour des assassins.

En Occident, nos média nous ont raconté la fable des manifestations pacifiques réprimées dans le sang par un pouvoir diabolique, qui auraient été suivies d'une radicalisation de l'opposition. C'est évidemment une légende, car dès le début l'objectif était de renverser le pouvoir syrien. Pour le faire les seuls moyens disponibles étaient les islamistes radicaux. Damas devait savoir celà pour survivre. Elle l'a su. Fin de l'histoire.

 

2 – Une détermination sans faille.

Dès les premiers jours, la détermination du pouvoir syrien a été totale. Les troubles ont commencé en février 2011, fin mars 2011, Bachar El Assad dénonçait "une conspiration" contre son régime. La couleur était annoncée Depuis le début de la crise, la volonté du régime syrien n'a jamais faillie. Se faisant, le pouvoir syrien se crédibilisait auprès de toutes les minorités qui allaient être, par la suite, la cible des islamistes. Il renforçait un soutien populaire limité mais réel comme le montrent les manifestations pro-gouvernementales qui eurent lieu dès le dabut de la crise. Notons qu'en celà, le pouvoir syrien a été aidé par... ses adversaires ! Les fatwas (appels au meurtre prononcés au nom de l'Islam) lancées contre Alaouites, Chrétiens et Druzes ont aidé ces derniers à choisir leur camp !

Notez ici le décalage existant entre le gouvernement syrien qui avait très correctement appréhendé la réalité et les diplomaties occidentales, France en tête, qui s'étaient auto-intoxiquées en claironnant que "la fin était proche[pour le régime de Bachar]". C'était en 2012, on est en 2015 !

 

3 – Une capacité à rassembler et mobiliser ses forces.

Si Bachar n'a, à juste titre, fait aucune concession aux terroristes, celà ne l'a pas empêché dans le même temps de trouver des terrains d'entente avec tous ceux qui, en Syrie et ailleurs, pouvaient être ses alliés potentiels.

Un exemple : en avril 2011, soit moins de trois mois après le début des événements, pendant que les journaleux occidentaux nous ânonaient leurs stupidités habituelles sur le "vilain dictateur" en guerre contre les gentils démocrates, Bachar El Assad rendaient à 300.000 Kurdes leur nationalité syrienne. Contrairement à ce qu'écrivait "Libération" à l'époque qui, comme d'habitude n'avait rien compris, il ne s'agissait pas de "lâcher du lest" mais au contraire de renforcer son camp par une alliance capitale. Là encore la stupidité (je reste poli) des adversaires de Bachar qui feront de ces Kurdes leurs ennemis en les agressant alors qu'ils n'avaient rien demandé, va aider Damas.

Notez ici le décalage entre la Syrie qui rend aux Kurdes leur citoyenneté, et certains membres de l'OTAN, les Baltes pour ne pas les citer, qui refusent aux Russophones, pourtant nés en terre balte, un passeport ! Il est vrai que celà ne concerne, en Lettonie par exemple, que 44% de la population ! Je passe également sur le cas de l'Ukraine qui trouva intelligent d'interdire la langue russe ! Et tout ce beau monde donne des leçons !

 

4 – Une politique opportuniste au sens noble du terme, qui met en valeur ses atouts.

Comme l'explique Luttwak, dans son excellent ouvrage "La Grande Stratégie de l'Empire Byzantin", une grande stratégie passe par, sinon des alliances, au moins une neutralité bienveillante des grandes puissances du monde qui vous entourre.

La Syrie de Bachar ayant les Etats-Unis plus leurs laquais, plus plusieurs pays arabes plus une grande puissance régionale qu'est la Turquie comme adversaires, il était vitale pour elle d'avoir sinon l'alliance ou au moins la neutralité des autres puissances qui comptent.

Damas a réussi. Pour celà la Syrie a cultivé son alliance avec l'Iran comme avec la Russie à laquelle elle rendit la pareille en la soutenant lors de l'affaire de la Crimée. Il semble bien qu'en Politique Internationale, la fidelité paie !

Pour ce qui est des autres pays comme la Chine, la Syrie a juste eu à avancer un argument audible jusqu'à Pékin : la légitimité ! Le gouvernement de la République Populaire du Chine, en politique étrangère est extraordinairement... conservateur ! Pékin n'aime pas le changement ni le désordre, surtout quand il est provoqué par les Américains ! Il restait à Damas à jouer son atout qui est sa légitimité, à ne pas faire d'erreur et... c'était gagné ! En s'assurant l'alliance de l'Iran et de la Russie et la neutralité de la Chine, Damas évitait l'encerclement. Bien joué.

 

Notez ici, pour l'anecdote que si vous êtes un dictateur ou un "président musclé" du tiers monde ou du monde arabe, mieux vaut avoir Vladimir Poutine comme soutien que les Occidentaux ! Pour vous en convaincre, comparez les sors réservés à Ben Ali, Moubarak et Bachar El Assad ! Ça vous amuse, mais ça ne fait pas rire Sissi, pas l'impératrice mais le nouveau président égyptien, qui semble avoir compris la leçon et flirte (je parle toujours du président égyptien) désormais avec Poutine !

 

5 – Un travail en profondeur et à l'économie

Là, la stratégie de la Syrie du XXIem siècle rejoint celle de l'Empire Byzantin d'antan. La Syrie a peu de moyens, peu de troupes alors elle les économise en évitant les combats frontaux, en préférant l'encerlement et la contre-guerilla. La carte des opérations est claire. Nous voyons que les forces de Bachar ont encerlé leurs adversaires de l'Armée Syrienne Libre, en attendant que les poches où elles sont bloquées tombent comme des fruits mûrs, avec un minimum de pertes pour la vraie armée syrienne. Il ne restera alors que quelques encablures adossées aux pays qui les soutiennent : la Turquie et Israël. Comme ces deux pays n'interviendront pas directement ces deux encablures tomberont naturellement à leur tour.

En même temps, Bachar El Assad a libéré les pires islamistes pour qu'ils renforcent Daesh où... l'aviation de l'OTAN fait le boulot à la place de Bachar ! Faire faire son boulot par quelqu'un qui, il n'y a pas 4 ans avait juré votre perte, il fallait y arriver. Chapeau l'artiste !

Là, Bachar donne une leçon au monde entier.

 

6 – Cerise sur le gâteau, Bachar contrôle et manipule, lui aussi, l'information.

Comme me l'avait dit un ami Libanais, il n'y a pas dans les guerres civiles, les bons d'un côté, les méchants de l'autre et l'Occident n'a pas le monopole de la désinformation. Bachar a royalement désinformé la planète en faisant passer l'idée que "la guerre ne pouvait être gagnée par personne" !

Cette idée fausse, cette désinformation syrienne consistant à dire qu'il y a "partie nulle" en Syrie, a d'ailleurs été relayée par nos quatre parlementaires en visite à Damas. En réalité, comme je l'ai indiqué au dessus, Bachar El Assad gagne en ce moment la guerre, mais en ayant le triomphe modeste en faisant croire qu'il ne gagne pas, il évite une réaction de dernière minute de ses adversaires, en particulier Américains qui pourraient dans un ultime sursaut exploser son régime sous les bombes de l'OTAN, ruinant ainsi ses efforts ! La dissimulation, savoir se faire passer pour plus faible qu'on est, fait aussi partie de l'Art de la Guerre. A coup sûr, les origines alaouites de Bachar et l'Histoire de sa communauté minoritaire ont aidé le président syrien dans cette démarche.

 

Pour toutes ses raisons, Bachar El Assad, donne aujourd'hui, une leçon de stratégie au monde entier et dans des décennies on analysera encore sa victoire dans les écoles de guerres du monde entier.

 

Et Daesh dans tout ça ?

Je passerai moins de temps sur Daesh, le véritable adversaire de Bachar, l'Armée Syrienne Libre... et Squelettique devrais je ajouter ne vaut pas grand chose. D'ailleurs la débandade est commencé et ses combattants rejoignent désormais les Islamistes.

Disons juste que Daesh, en matière de stratégie globale est pire que tout ce qu'on a vu jusqu'ici dans l'Histoire et ne manque jamais une occasion de faire une ânerie (je reste poli). Je parle de stratégie géopolitique, sur le terrain même Daesh arrive à tenir en s'appuyant sur le ressentiment anti-chiites des populations et une capacité réelle à bien gérer les territoires conquis.

 

Aucune capacité opportuniste.

Comme jadis les Nazis, Daesh arrive à s'aliéner tous les pays qui l'entourrent, même lorsque ceux ci ne peuvent pas s'encadrer. Daesh aurait pu négocier un pacte de non-agression avec les Kurdes, qui après tout n'ont aucune envie de reprendre autre chose que leur territoire, et ne demandaient pas mieux, il n'en a rien été. Et Daesh se retrouve ainsi comme les Nazis d'antan obligé de se battre sur deux fronts et même trois : face aux pouvoirs syriens et irakien et face aux Kurdes.

Les Nazis avaient réussi à s'allier au moins avec quelques pays de seoond ordre (en matière de puissance) : Hongrie, Finlande et Croatie par exemple. Daesh n'a même pas eu l'idée de négocier au moins une paix froide avec la Jordanie et au contraire par ses actes barbares attise la réaction de cette dernière ! M. de Talleyrand, s'il était encore parmi nous aurait dit "C'est pire qu'un crime, c'est une faute" !

Daesh n'a plus aucun allié. Et ça, sur la durée, ça ne pardonne pas.

 

Pas de travail en profondeur.

Les Empires ou état criminels qui ont tenu au XXem siècle avaient au moins la capacité de mobiliser leurs troupes autour d'une image du monde, d'un rêve fut-il fantasmatique : celui de la race pour les Nazis, de l'émancipation de la Classe Ouvrière pour les Communistes staliniens ou Khmers Rouges, Daesh mobilise autour de quoi ? Revivre au milieu des dromadaires comme le Prophète au VIIem siècle ? Casser des sites archéologiques ? C'est minable. Certes quelques déglingués rejoignent aujourd'hui Daesh sur cette idée. Certes les victoires militaires de Daesh redore son blason et attire des paumés de partout, mais dès les premières défaites, il n'y aura plus grand monde ! Vous auriez envie, vous, de mourir, pour pouvoir casser un site archéologique ? Personne ne mobilise durablement sur une thématique aussi pourrie !

 

Une communication vaseuse.

Je ne crois pas du tout à ce que disent certains analystes que la "communication de Daesh" est excellente ! Montrer des horreurs ça ne mobilise pas durablement autrement que contre vous. Les Soviétiques ont tenu 70 ans en décrivant un monde à l'avenir "radieux" pas en, affichant leurs horreurs : Katyn et autres. Là quel est l'avenir ? Couper la tête à ses ennemis et les faire brûler vifs ? Avec ça vous allez mobiliser les foules durablement en votre faveur ? J'en doute.

La Guerre Civile Syrienne comme toute guerre civile aura un gagnant et un perdant. Comme pour la guerre civile européenne qui sévit entre 1939 et 1945, le gagnant sera celui qui a su avoir une stratégie, une vision de l'avenir, tenir, rassembler et nouer des alliances.

 

Pour ne pas conclure.

Certes, je peux me tromper. Un élément peut surgir que je n'ai pas vu, dont je n'ai pas saisi l'importance. Si quelqu'un qui me lit voit lequel, je serai heureux qu'il me l'indique, moi-même, je ne le vois pas, et je ne vois pas ce qui, à ce niveau peut empêcher le succès total de Bachar El Assad et... la ridiculisation des diplomaties occidentales.


Moyenne des avis sur cet article :  4.34/5   (103 votes)




Réagissez à l'article

107 réactions à cet article    


  • Le p’tit Charles 8 mars 2015 10:42

    Un fin stratège en effet...soutenu par un autre excellent joueur d’échec..Poutine..La coalition qui tente de le faire partir n’est qu’un ramassis de va t en guerre sans aucune stratégie et surtout trop d’origines différentes qui ne peuvent pas se voir en peinture de par leur religion...

    Très bon article+++

    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 mars 2015 20:29

      @Le p’tit Charles
      La Russie a apporté une aide à la Syrie, et sans doute à l’ Iran, avec des armes de défense.
      « Echec et Obamat en Syrie »


      La Russie a semble-t-il une avance technologique, elle a réussi à neutraliser l’électronique du navire de guerre US le Donald Cook, qui s’est fait déconnecter en Mer Noire.

    • zygzornifle zygzornifle 8 mars 2015 10:55

      il a encore de très nombreuses années de dictature devant lui et il finira bien par être reçu en grande pompe par nos gouvernants, Sarko en son temps avait bien reçu Kadhafi .....


      • HELIOS HELIOS 8 mars 2015 14:49

        @zygzornifle
        ...Bachar a été reçu et se trouvait, le 14 juillet, dans la tribune en bas des champs Elysées... vous ne vus souvenez pas ???


      • Xenozoid 8 mars 2015 15:00

        @HELIOS
        j’avais l’intension de faire un truc qui s’appelle,et ils tournent en rond,vus les précédents jeux de toutes sorte


      • Hijack Hijack 8 mars 2015 10:56

        Merci l’auteur pour cet excellent article et plus qu’excellente introduction ...

        Tout est dit  : tragédie grecque à l’échelle des états, 2 acteurs principaux dont un ne fait aucune faute et l’autre, que des erreurs ...

        - Quand celui qui gagne pratiquement à chaque coup (en prenant les échecs comme l’image donnée ici) contre l’Empire - avec l’aide de ses vassaux ... et serviteurs, financiers et autres traîtres à eux-mêmes comme l’Arabie et le Qatar et la Turquie ... les autres pays arabo/musulmans fermant pratiquement leurs gueules - qui dans son avancée dans son jeu d’échecs réussit à se garantir l’aide (intéressée ou pas) et le respect de la Russie, l’Iran, la Chine et le Hezbollah >>> à ce niveau, on pourrait même dire contre la Syrie, il n’y a qu’un circus de mensonges, trahisons et retournement de vestes ... Quand le seul argument de Fabius est que Bachar el Assad avait lui-même placé ces islamistes en les libérant de prison en 2011, alors que cette libération avait été expressément demandée par l’ONU, les USA, les européens et ses soi disant opposants ... que le dirigeant syrien, avait contre son gré libéré quelques prisonniers parmi les moins dangereux ... Cela étant, il ne faut pas se voiler la réflexion et l’analyse, l’intérêt de destruction de la Syrie et de son peuple n’a aucun intérêt pour l’Europe et le reste du monde, même pas pour les USA , mais pour leur donneur d’ordres que chacun devine.


        • le moine du côté obscur 8 mars 2015 11:18

          L’homme est en effet un habile politicien et un stratège de premier plan, je dirais même un vrai homme d’état. Sans doute les dirigeants occidentaux aveuglés par leur arrogance et le mépris qu’ils ont pour les arabo-musulmans ont mal cerné l’homme. Maintenant on verra jusqu’où ils sont prêts à aller ces démons. Et je pense qu’Al Assad est déjà entré dans l’histoire alors que des imbéciles comme Fabius ont démontré qu’ils étaient des rigolos. 


          • doctorix doctorix 9 mars 2015 11:58

            @le moine du côté obscur

            Ce qui fait d’Assad un bon chef d’Etat est qu’il n’a jamais voulu du pouvoir.
            Or nos dirigeants actuels, partout dans le monde, n’ont que le pouvoir pour ambition.
            L’un exerce le pouvoir par devoir, au mieux des intérêts de son peuple, les autres pour satisfaire leur ego et leurs intérêts, quitte à se prêter à toutes les compromissions.
            Poutine est actuellement issu de ce moule vertueux : je ne sais ce qu’il en était au début, mais je crois qu’aujourd’hui il veut laisser un nom dans l’Histoire, un nom qui sera respecté, admiré, et probablement aimé.
            Etre malmené par nos media est finalement devenu un critère de vertu, comme une boussole qui indiquerait le Sud...

          • elpepe elpepe 8 mars 2015 12:17


            les frappes contre DAESH sont fictives car ils sont les grands allies d’Israël,
            Mr Hollande n’a absolument pas compris les enjeux et force en puissance, la France sera la grande perdante de cette affaire,
            Aujourd’hui il ne lui reste plus qu’a discréditer ses allies d’hier, DAESH,
            Elle a perdu ses allies historiques, le Liban et Damas, et s’est mis a dos tous les islamistes radicaux de ce monde, et ils sont nombreux en France ...

            Mr Fabius, travaillant aussi pour Israël, est parfaitement dans son rôle, on ne peut insulter son intelligence.

            DAESH qui par sa folie, et barbarie, a l’image de sa connerie infinie, mais aussi de l’hypocrisie, tout OTAN infinie de l’Occident, s’est aliéné toute la planète.
            Il ne reste plus que les Salafistes du Golf pour oser encore les soutenir, et la Turquie laïque, aidée en cela par l’Otan.
            Ma pensée et émotion vont aux victimes innocentes de ce conflit crétin.

            Pour terminer une image de paix, celle d’un Salafiste heureux réclamant le bonheur et l’amour pour tous, que l’Islam illumine ce monde :
            https://www.google.ca/search?q=Salafistes&newwindow=1&tbm=isch&imgil=bAbjQqYA7CXEYM%253A%253B2cq80_C4IAG0oM%253Bhttp%25253A%25252F%25252Foumma.com%25252FTunisie-les-salafistes-a-l-attaque&source=iu&pf=m&fir=bAbjQqYA7CXEYM%253A%252C2cq80_C4IAG0oM%252C_&usg=__vLquf3cTuDO9lp_4ttRpmzkFL2U%3D&biw=1280&bih=529&ved=0CDsQyjc&ei=YSv8VKG3FIeayATkqYDoCA#imgrc=bAbjQqYA7CXEYM%253A%3B2cq80_C4IAG0oM%3Bhttp%253A%252F%252Foumma.com%252Fsites%252Fdefault%252Ffiles%252Fimagecache%252F400xY%252FIMG%252Farton7184.jpg%3Bhttp%253A%252F%252Foumma.com%252FTunisie-les-salafistes-a-l-attaque%3B565%3B320


            • SamAgora95 SamAgora95 8 mars 2015 12:17

              Jamais aucune grande puissance militaire n’a gagné contre un peuple uni, la tentative des occidentaux sionistes de diviser le peuple syrien a échoué.


              Ce qui explique la résistance de Bachar El-Assad c’est donc la cohésion de son peuple !



              • filo... 8 mars 2015 12:31

                @SamAgora95
                Mais aussi soutien sans faille de la Russie !


              • Lucide bdpif@laposte.net 8 mars 2015 13:01

                Pour répondre à la conclusion de l’article. Ce qui fera tomber Assad sera l’arret des livraisons militaires de la Russie, et l’arret du soutien de POutine.


                C’est pas du tout un joueur d’echec. Sa stratégie est grossiere. On bombarde et on rase tout ; eliminant comme les chalutiers, civils rebelles, opposants dans le meme sac.

                On se protege des interventions militaires de l’ONU sous le veto de la RUssie ; en compensation de bases militaire russe et evidement des ressources gazierres.

                Le cas dA’ssad sera effectivement étudié. Devant une cour internationale des droits de l’homme pour crime contre l’humanité. Des que Poutine tombera pour corruption.




                • Le p’tit Charles 8 mars 2015 14:22

                  @bdpif@laposte.net...heu..les premiers responsables sont les USA-Israël les pays du golfe..la Turquie..et l’UE...Plus les terroristes en place pour déglinguer Assad...Eux passerons devant un tribunal international pour crime contre l’humanité.. !


                • HELIOS HELIOS 8 mars 2015 14:53

                  @bdpif@laposte.net
                  ... vous devriez cesser de regarder le doigt... 


                • volpa volpa 8 mars 2015 16:42

                  @HELIOS
                  Même le doigt il ne peut le voir à l’endroit où il se l’est mis.


                • Layly Victor Layly Victor 8 mars 2015 19:22

                  @bdpif@laposte.net

                  section de sauvetage d’urgence du soldat Hollande, sous le coup d’une condamnation pour haute trahison, au rapport. bdpif la poste : présent !
                  garde à vous !
                  repos !

                  Le gros salopard Hollande, cornaqué par les agents en service Fabius, BHL, Juppé et Sarkozy, a déshonoré les armes de la France en les employant contre les Chrétiens et les Alaouites d’Alep, et a déshonoré la diplomatie française aux yeux du monde entier. C’est un cas de haute trahison. Même si son funeste projet de bombarder Alep a échoué l’été 2013 car Poutine l’a fait avorter résolument et radicalement (c’est un épisode que nos braves médias ne nous ont pas conté, épisode reconnu par les stratèges comme « la deuxième bataille de Lépante »)
                  C’est la raison pour laquelle vous vous précipitez pour éteindre le feu chaque fois que l’on aborde ce sujet. Mais l’histoire jugera.
                  Vous avez raison de dire que Bachar ne tiendrait pas contre l’armada israélo-occidentale sans le soutien de Poutine. Mais Poutine ne lâchera pas le peuple Syrien, et les minorités chrétiennes et autres, car il n’est pas une limace immorale comme Hollande.
                  D’où l’unique espoir : faire tomber Poutine. Et vous expliquez on ne peut plus clairement le sens de la guerre déclenchée en Ukraine et les tentatives de « révolutions colorées ». Montrant ainsi le mépris que vous et vos amis mercantiles avez du grand peuple Russe. On peut acheter la presse, le Congrès US, les socialos français, on peut maquiller en saint martyr de la « démocratie » un escroc oligarque, on ne peut pas acheter l’attachement à sa patrie et à un minimum de valeurs.

                  Je sais que votre ami BHL aimerait un écrasement de la Syrie par les forces de l’ONU, comme il l’a obtenu pour la Serbie et la Libye. Ce qu’il risque d’obtenir, c’est de constater que le peuple français, quand la moutarde lui monte au nez, peut avoir des réactions imprévisibles. (dans sa petite tête, il se dit : « no problemo, si ces cons se rebellent, on les fera bombarder par les avions de l’OTAN, sous le prétexte d’armes chimiques cachées en Corrèze »)


                • Lucide bdpif@laposte.net 8 mars 2015 19:35

                  @Layly Victor


                  On sera d’accord sur un point. Sur le cas de haute trahison de Hollande et Obama qui ont laissé crever le peuple syrien alors qu’il apellait à l’aide. 

                  3 ans que je suis le conflit. 3 ans que j’ecris sur le sujet.

                  Effectivment, je milite pour une intervention militaire des casques bleu pour désarmer le pays.
                   
                  C ’est une tragédie sans nom qui se déroule là bas.

                • berry 8 mars 2015 20:10

                  @bdpif@laposte.net
                  Cette tragédie se déroule au nom des intérêts américano-sionistes que vous représentez.


                • Lucide bdpif@laposte.net 8 mars 2015 20:25
                   @Berry

                  Je represente surtout le point de vue Lambda d’un quelconque lecteur Francais.

                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 mars 2015 20:48

                  @bdpif@laposte.net
                  Le lecteur lambda aurait tout intérêt à savoir comment la CIA organise des révolutions colorées, en les faisant passer pour des guerres civiles contre d’affreux dictateurs... .
                  Alors que les USA s’accommodent fort bien des démocraties genre Qatar et Arabie Saoudite...


                  Le lecteur lambda aurait aussi tout intérêt à comprendre comment les USA instrumentent les organisations internationales, genre FMI, BCE, Commission européenne, Banque mondiale et autres joyeusetés. Mais vous ne tenez sans doute pas à savoir ce que font exactement vos chers Etats Unis d’ Amérique...

                • Lucide bdpif@laposte.net 9 mars 2015 01:09

                  @Fifi Brind_acier


                  Le lecteur Lambda que je suis pense evidement que Assad est une pourriture de dictateur sanguinaire qui sera jugé pour crime contre son peuple et pendu sur la place publique.

                  Je n’ai pas eu besoin des medias pour le savoir. j’ai moi meme envoyé des videos au club de la presse des le debut des manifestation.

                  Je fais partie d’une organisation de defense des dessinateurs de presse. On a longtemps essayé d’en faire sortir quelques uns des geoles du regime SYrien. EN pur perte. On peut meme pas recuperer les cadavres pour les familles.

                  Cet article est honteux et transpire le faschisme.

                  On s’en fout des USA presentement. Meme si, vous arriviez tous à prouver que quelque smilitants américians faisait partie des manifestations. Ce qui n’est pas fait.

                  Cà n’enlevera en rien que c’est une revolution DU PEUPLE dans la continuité des printemps arabes.

                  Essayer de faire passer Assad pour un brave type est honteux. 

                  C ’est mal, c’est sale. C’est cracher sur tout les cadavres du regime Syrien.

                • Lucide bdpif@laposte.net 9 mars 2015 01:29

                  @Fifi


                  Faire passer Assad pour un brave type ; c’est cracher sur les petits morceaux d’enfants dechiquettés par les barils d’explosifs largués des helicopteres russes dans les marchés. C’est cracher sur ces gens affamés et sur ces femmes qui tuent leur chiens pour donner à manger à leurs enfants. C’est cracher sur ces milliers de palestiniens de Yarkmouk affamés par le regime comme dans le guetto de varsovie, qui s’entretuent pour un colis humanitaire.

                  Ce genre d’article est l’equivalent de ce que l’on trouvait dans la presse collaborationiste pendant la seconde guerre mondiale en France. Ce bon monsieur Hitler, ce bon monsieur Assad/ COmme ils disaient à l’époque, mieux valaient les nazis que Staline, aujourd’hui, c’est mieux vaut Assad que les djiadistes. 

                  Fifi ne vendez pas votre ame et votre humanités à ces sales idées fascisantes. Vous avez l’air sincere et pleine de bonne volonté. Ne vous trompez pas de camps. Assad est l’equivalent d’un Nazi en Syrie. Poutine est un sale type qui entretient comme un feu le nationalisme et l’extreme droite en Russie et en France.

                  Nous sommes d’accord sur les américains, Ce sont des capitalos, des sales types, tout ce que vous voulez. Mais ne vendez pas votre ame au diable en soutenant Assad ;)

                  Cordialement

                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 mars 2015 08:18

                  @bdpif@laposte.net
                  Je crois que vous confondez deux problèmes.
                  Je n’ai jamais dit que Assad était un grand démocrate, ni Saddam Hussein, ni Kadhafi...
                  Ni qu’il ne fallait pas soutenir leurs opposants en offrant l’accueil aux réfugiés en danger dans leurs pays.


                  Là n’est pas la question. D’autant que les pays de l’ OTAN ont reçu tous ces dirigeants avec le tapis rouge, avant d’envahir leurs pays.

                  Le Droit International interdit d’envahir un pays souverain qui ne vous a pas déclaré la guerre.
                  Encore moins d’y faire du nettoyage ethnique.
                  Je n’ai pas souvenance que l’ Irak, la Syrie ou la Libye aient déclaré la guerre à aucun pays de l’ OTAN.

                  A moins que vous ne croyiez à la fable de l’ OTAN répandant la démocratie ?
                  Où y -a-t-il la démocratie après leurs interventions ?
                  En Irak ? En Afghanistan ? En Libye ? Au Soudan ? En Somalie ? Au Mali ?

                • Byblos 10 mars 2015 04:18

                  @bdpif@laposte.net
                  Je vous trouve bien affirmatif. Où donc avez-vous obtenu vos informations privilégiées ? À quels « services spéciaux » ?


                • Byblos 10 mars 2015 04:25

                  @Fifi Brind_acier
                  « ...Alors que les USA s’accommodent fort bien des démocraties genre Qatar et Arabie Saoudite... » Sans oublier il n’y a pas si longtemps les Pinochet, Somoza et tutti quanti. C’est la même recette que cette « grande démocratie » (éclat de rire réprimé tant bien que mal) applique sous toutes les latitudes et à toutes les époques.


                • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 10 mars 2015 17:58

                  @Fifi Brind_acier

                  DAECH DECLARE LA GUERRE A TOUS meme aux musulmans surtout aux musulmans

                   modérés CE SONT LES NOUVEAUX NAZIS !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

                  alors vos « théorie complotistes ne serviront qu ’a attiser le FEU » peut etre ATOMIQUE quand un taré comme ASSAD ou le clown de corée du nord appuyeront sur UN CERTAIN BOUTON ou seul le dictateur appuye sans clef de généraux ou de ministres comme dans une DEMOCRATIE DE L OTAN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
                  PITOYABLE VOS CRIS D ORFRAIES COMPLOTISTES RIDICULES !!!!!!!!!!!!!!!!!!


                • cevennevive cevennevive 8 mars 2015 13:06

                  Excellente analyse Le Kergoat ! Merci.


                  Espérons toutefois que cet article ne tombe pas devant les yeux des quelques adversaires de Bachar, moins « stupides » (le terme est poli, en effet) et aveugles que les autres.

                  Ils risquent de comprendre la stratégie que vous décrivez si bien...

                  Mais que pourraient-ils faire, puisqu’ils sont « stupides » ?

                  Hélas, notre Pays fait partie de ces gens-là.




                  • Lucide bdpif@laposte.net 8 mars 2015 13:55

                    @cevennevive

                    Je me retiens de rire.

                    La stratégie, elle est grossiere,comme une patate sur un visage.
                    Tout le monde la vois depuis le début. Tout le monde pense que personne n’est assez bete pour y adhérer. Content que vous decouvriez aujourd’hui certaines choses. Mieux vaut tard que jamais.

                  • cevennevive cevennevive 8 mars 2015 14:10

                    Pif la poste,


                    Riez, riez, ne vous retenez pas, c’est bon pour la santé !

                    Riez pendant qu’il en est encore temps.


                  • Lucide bdpif@laposte.net 8 mars 2015 14:20

                    @cevennevive


                    Pourquoi « Pendant qu’il est encore temps » ?

                    Vous pensez qu’Assad va nous envahir, ou la Russie ?

                    Pfff. Cà suffit la propagande. Eocnomiquement, notre petit pays a déjà le double du stock d’or de la Russie. Militairement, nous sommes technologiquement supérieur. Nous avons de quoi detruire la Russie au niveau Atomique. Oui, je le concois, la russie peut nous detruire 4 fois plus fort. Mais bon, si tout le monde est mort, peu de différence.

                    Et puis nous sommes protégé par nos cousins américians ;)


                    On a donc le droit de dire

                  • Croa Croa 8 mars 2015 18:22

                    À cevennevive,
                    *
                    Cet article n’y sera pour rien car des contrats sur la vie de Monsieur Bachar sont probablement déjà en cours. Même s’il fait peu d’erreurs ses adversaires guettent la faille, les tueurs du Mossad font moins de bêtises que ceux de la CIA donc il lui faudra beaucoup de chances pour vivre vieux.


                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 mars 2015 19:37

                    @bdpif@laposte.net
                    Protégés, ou vassalisés ?


                  • Layly Victor Layly Victor 8 mars 2015 19:43

                    @bdpif@laposte.net

                    Il sera facile de vaincre la Russie. C’est ce que se disait un certain Adolf Hitler. Vous connaissez la suite.
                    Ceci dit, votre hystérie anti Russe montre clairement ce dont il est question. Dans leur projet de mettre tout le proche Orient à feu et à sang, les sionistes enragent devant l’opposition exercée par la Russie et l’Iran, donc ils activent tous leurs agents, financiers, militaires, idéologiques, de par le monde.
                    Je suis d’accord avec Netanyahou sur un point. J’espère qu’après la victoire, tous ces agents auront la dignité de tirer d’eux mêmes les conséquences.

                    « militairement, nous sommes technologiquement supérieurs » : c’est un phrase tirée à 100% de la propagande sioniste. Quel orgueil bouffi et insensé ! Que le dollar vacille ou que le pouvoir pétrolier du Golfe s’effrite, et on verra ce qu’il en est de la supériorité d’Israël.

                    Quand à nos cousins américains, ils sont prêts à nous enfoncer à la première occasion. Historiquement, la France a toujours été beaucoup plus proche de la Russie, sauf depuis l’époque socialo-sarkozienne.


                  • Hijack Hijack 8 mars 2015 23:17

                    @bdpif@laposte.net

                    Tu es un élève à Morice ???


                  • Byblos 10 mars 2015 04:28

                    @bdpif@laposte.net
                    Faut-il vous lire au second degré ?


                    Ou êtes-vous vraiment sérieux ? Si c’est le cas, votre situation est tragique.

                  • Xenozoid 8 mars 2015 13:18

                    ISIS Programs will meet its requirements for providing security awareness training to its security officers and employees in a manner consistent with its mission of protecting the company’s personnel and physical assets against malicious attacks, terroristic activity and corporate espionage. SMI will benefit from the ISIS Programs, as well as ISIS’ significant experience in providing security solutions, as they strive to create a more security-informed workforce and a safer workplace.

                    joke but true,ce sont des contrats,qui viennent de

                    A mon avis la turquie doit être inquiète


                    • Hijack Hijack 8 mars 2015 13:31

                      Rappelons à ceux qui s’amusent à s’imaginer (par médias et politiques interposés) qu’El Assad est un dictateur >>> que lui, n’avait jamais voulu du pouvoir, qu’il lui avait été presque imposé à la mort de son frère (désolé pour les détails, je parle vite fait de mémoire), aurait préféré à la mort de son père continuer à vivre heureux à Londres avec sa petite famille et belle et intelligente épouse , en exerçant dont son cabinet d’Ophtalmo.

                      Même pas intéressé par la politique à ses débuts, le voilà propulsé dans les devants de la scène mondiale et dans l’histoire. Je me demande, qui dans l’histoire du monde avait dû affronter un tel déferlement de haine, de mensonges, d’armes, de puissances, de terroristes contre lui ... venant de toutes parts, y compris les pays frontaliers de la Syrie ...

                      Élu à plus de 88 % par un peuple dévasté par une terreur aveugle ... malgré que les votants et leurs proches étaient menacés de mort à l’intérieur de la Syrie /// A l’étranger, dont la France, les syriens n’avaient pas le droit de voter.
                      Jeu : cherchez où est la dictature et la démocratie ... même si la Syrie, n’a pas pour vocation à vivre à l’image de nos ... hum démocratitures.

                      Bachar el Assad est un vrai bouclier pour sa nation ... tout comme l’est Poutine... tiens, sûrement une coïncidence.


                      • Croa Croa 8 mars 2015 18:29

                        À Hijack,
                        *
                        Avec nos médias inutile d’être imaginatif ! Que Monsieur Bachar soit un dictateur est une des évidences de la pensée unique.


                      • bercav bercav 8 mars 2015 13:45

                        La propagande anti-Assad (comme celle anti-Poutine) est permanente et constante dans tous les médias alignés : Libération, France Inter/Culture (tout Radio-France et la télévision publique), Le Monde, Charlie Hebdo et le reste de la fine équipe.
                        A n’importe quelle heure du jour et de la nuit, tous les jours, vous trouverez du contenu anti-Assad, anti-Poutine, pendant que nous nous faisons tondre par l’UE sous contrôle de Washington et du gentil Obama et de leur TAFTA.
                        Dernièrement, Mélenchon l’a appris à ses dépens : il n’y a qu’UN camp du Bien, et il n’accepte pas la nuance.


                        • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 10 mars 2015 17:32

                          @bercav

                          POUTINE=ASSAD

                          comme les pro russes en UKRAINE LES ARMES SONT « DONNEES » ( jamais payées ) PAR LA RUSSIE ET LA CHINE


                        • eau-du-robinet eau-du-robinet 8 mars 2015 14:09

                          Bonjour,
                          .
                          Jürgen Cain Külbel : La déstabilisation de la Syrie et du Liban pour atteindre l’Iran
                          http://arretsurinfo.ch/jurgen-cain-kulbel-la-destabilisation-de-la-syrie-et-du-liban-pour-atteindre-liran-entretien/
                          .
                          Cet entretien réalisé en 2007 demeure d’actualité. Le journaliste allemand Jürgen Cain Külbel y révélait les difficultés auxquelles peut se heurter un journaliste honnête dans ses investigations et certaines pratiques utilisées par les divers pouvoirs, en soulignant la façon dont Israël et les États-Unis, en collusion avec des journalistes à leurs ordres, étaient déjà à la manœuvre pour pousser la soi-disant « communauté internationale » à affaiblir le gouvernement de Bachar el-Assad.
                          .
                          Silvia Cattori : Montrer avec quelle facilité l’administration états-unienne a manœuvré pour faire aboutir des résolutions porteuses de nouvelles guerres au Moyen Orient, fournir des éléments permettant de faire le lien avec le Mossad pour nombre d’assassinats immédiatement attribués à la Syrie par les médias dominants, jeter le doute sur le sérieux des enquêteurs mandatés par l’ONU, tout cela vous a attiré estime et considération auprès d’un public avide de connaître la vérité. Mais aussi l’inimitié de ceux que vos investigations dérangent. Les médias ont-ils mentionné l’existence de votre livre Le Dossier Hariri [1] ?
                          .
                          Jürgen Cain Külbel : En Allemagne les « grands » médias ont passé sous silence —avec succès— l’existence et le contenu de mon livre. Les médias internationaux en ont fait des comptes-rendus complets. L’édition en langue arabe a suscité un grand intérêt auprès du public de l’Orient arabe où mes recherches ont été considérées comme une étape importante pouvant conduire vers les véritables commanditaires de ce lâche attentat contre Hariri.
                          .
                          Silvia Cattori : Mais, dans votre pays, outre le fait que ni les autorités ni les journaux n’ont parlé de votre contre-enquête, un journaliste du Spiegel n’a-t-il pas essayé de vous discréditer en vous accusant d’antisémitisme ?
                          .
                          Jürgen Cain Külbel : Pour les autorités allemandes il n’y a qu’une vérité, à savoir : celle que le procureur Detlev Mehlis avait présentée sur la base de l’échafaudage douteux qu’il avait bâti [2]. Il a d’ailleurs reçu des mains du président de la République Horst Köhler, la Croix fédérale du Mérite [3], en récompense.
                          .
                          Quant au journaliste du Spiegel auquel vous faites allusion, il s’agit de M. Henryk M. Broder. Au début, quand il m’a traité à plusieurs reprises —vous devez savoir que j’attribue un rôle important au Mossad dans l’assassinat d’Hariri— d’« antisémite » et de « fasciste rouge », j’avais pris cela au sérieux. En fait, je n’aurais pas dû donner de l’importance à ce qu’il disait, car M. Broder fait partie de ces journalistes qui tournent au vent comme des girouettes et qui n’ont pas d’autres arguments que de crier à l’« antisémitisme » ou à l’« islamophobie ».
                          source et suite http://arretsurinfo.ch/jurgen-cain-kulbel-la-destabilisation-de-la-syrie-et-du-liban-pour-atteindre-liran-entretien/
                          .
                          .

                          Golan : Daesh détourne le pétrole syrien pour Israël
                          http://french.irib.ir/analyses/chroniques/item/360320-golan-daech-veut-transf%C3%A9rer-le-p%C3%A9trole-syrien-vers-la-palestine-occup%C3%A9e

                          La semaine dernière, la société américaine « Genie Energy » a annoncé que la situation est devenue favorable, pour lancer les opérations de forages pétroliers, sur les hauteurs du Golan syrien, occupés par le régime sioniste.Tel-Aviv a signé un contrat avec cette société américaine, pour le forage de dix puits de pétrole, au Golan, pendant les trois prochaines années.

                          Ces dernières années, le régime sioniste a foré des centaines de puits, dans les territoires occupés palestiniens et arabes, mais les dirigeants sionistes semblent avoir un appétit insatiable, pour les ressources énergétiques de la région. Les travaux de forage, sur les hauteurs du Golan, devaient commencer, en janvier 2015, mais le projet a été reporté, en raison des protestations des habitants palestiniens et syriens de la région, ainsi que les avertissements lancés par les écologistes, quant aux risques que ces opérations peuvent créer pour toute la région. Finalement, malgré toutes ces protestations, la Cour suprême du régime sioniste a donné l’autorisation au cabinet israélien de lancer les travaux de forage pétrolier, dans cette zone occupée.
                          suite et source http://french.irib.ir/analyses/chroniques/item/360320-golan-daech-veut-transf%C3%A9rer-le-p%C3%A9trole-syrien-vers-la-palestine-occup%C3%A9e
                          .
                          « Moyen Orient : Le plan américano-israélien » par Hannibal Genseric
                          http://www.politique-actu.com/debat/moyen-orient-plan-americano-israelien/514643/
                          .
                          A lire également :
                          http://quenelplus.com/revue-de-presse/la-cia-lance-une-nouvelle-filiale-dal-qaida-pour-le-sous-continent-indien.html


                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 8 mars 2015 14:42

                            Info intéressante :
                            Le Mossad était bien sur le lieu de l’assassinat de Rafic Hariri
                            http://www.silviacattori.net/article1760.html
                            .

                            Remarque : le site web de Jürgen Cain Külbel à été purgé de son contenu ... son analyse déplait certainement aux « autorités allemandes » qui obéissent aux ordres américano-sionistes !
                            Son site officiel : http://www.cainkuelbel.de
                            .
                            A lire ... comment un état essayé de faire étouffer la vérité sur le dévoilement des agissements criminelles des sionistes dans le monde !
                            Un collaborateur du Réseau Voltaire incarcéré à Berlin
                            http://www.voltairenet.org/article157402.html
                             


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 mars 2015 19:46

                            @eau-du-robinet
                            Israël, par ses accords avec les USA et l’ UE, est de facto membre de l’ OTAN.
                            Il est concerné par le projet de Grand Moyen Orient, mais l’ OTAN c’est bien plus qu’Israël.
                            L’OTAN, c’est 28 pays. Dont les pays de l’ UE, dont la France.


                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 8 mars 2015 21:11

                            @Fifi Brind_acier
                            .
                            Israël à infiltré des nombreuses organisations / institutions dominants dans le monde avec ses agents (Sayanim). Au sein de ces derniers, les sionistes représentent indéniablement le noyau dur, ayant de ce fait vocation à diriger voire influencer l’ensemble.
                            https://www.youtube.com/watch?v=pD3qgpfOSUs&t=1h07m34s
                            .
                            Je sais la France est un pays membre de l’OTAN et son intervention militaire en Libye en 2011 (agression d’un état souverain) n’est pas liée à l’intervention d’un certain BHL, mais pas du tout, ni au lobby sioniste qui agit en France ! 
                            .
                            ... et les États-Unis ne se sont pas laissé entrainer dans le projet de la balkanisation des pays au prochain et moyen orient par des groupes de pression sionistes... évidemment tout ceci c’est passe sous la couverture de l’OTAN mais toujours sous influence voire ingérence sioniste !!!
                            .
                            L’OTAN est devenu une marionnette des intérêts sionistes ! 
                            .
                            Les pays de l’OTAN ne sont pas souverain, et la France n’échappe pas à ce triste constat. Ceci permet au divers groupes de pression infiltré par sionistes / sayanim de déclencher les guerres comme bon leur semble (voire 2011 la France en Libye) ... prochain objectif l’IRAN .... je sais
                            Fifi Brind-acier il faut dire que c’est l’OTAN qui vas agresser l’IRAN ....
                            .
                            Désole pour combattre le mal il faut appeler un chat un chat si on ne veut pas devenir complice de cette folie meurtrière qui met toute la terre à feux et à sang et qui nous approche d’une éventuelle 3ème guerre mondiale, surtout avec la diabolisation de la RUSSIE par des grands médias pro-sionistes occidentaux !
                            .
                            Croyez vous que les attentats récentes en France n’ont aucun lien avec la politique des pays de l’OTAN (remodelisation voire balkanisation projet si cher au sionistes) au proche et moyen orient ?
                            .


                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 8 mars 2015 21:36

                            @Fifi Brind_acier,
                            .
                            L’ingérence Israélienne dans la politique américaine à pris une nouvelle dimension !
                            Regardez le passage suivant (dernière vidéo agence info libre)
                            https://www.youtube.com/watch?v=bc2rN0mGVvI#t=1m17s
                            .
                            Netanyahu remplace désormais Obama, « l’ancien président des États-Unis » !
                            Obama ne sera certainement pas réélu !
                            C’est l’AIPAC qui veille ....


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 mars 2015 08:49

                            @eau-du-robinet
                            Israël : 8 millions d’habitants.
                            Sans les 1000 milliards annuels du budget militaire américain, et sans les amis de l’OTAN des monarchies du Golfe, Israël, c’est peanuts.
                            L’Arabie Saoudite vient d’acheter pour 64,4 milliards d’armements.
                            Israël n’achète pas les élus d’Islande, il achète les décisions de pays puissants financièrement et militairement. Sans eux, Israël n’est rien qu’un minuscule pays entouré d’ennemis.


                          • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 mars 2015 10:54

                            @Fifi Brind_acier
                            J’ajouterai que tous ces pays ont des intérêts communs.
                            L’OTAN n’est pas au Moyen Orient, juste pour les beaux yeux d’Israël.
                            Il s’agit d’assurer la main mise sur les approvisionnements en hydrocarbures.
                            « Le projet de Grand Moyen Orient » est commun aux intérêts des USA et d’Israël.


                          • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 10 mars 2015 17:42

                            @eau-du-robinet

                            NON buvable PREFERONS UN BON VIN FRANCAIS

                            VOTRE RAISONNEMENT DE COMPLOTISTE EST DU MEME STYLE QUE CELUI D ARIANE WALTER

                            VOUS CUMULEZ ANTI SIONNISME ET ANTI ISLAMISMES montant les uns contre les autres de fumeuses et nombreuses campagnes de presse des fascistes ou djihadistes

                            VOUS FOUTEZ DE L HUILE SUR UN FEI QUI A BESOIN SURTOUT D UN EXTINCTeur ou des POMPIERS §§§§§§§§§§§§§§§§§§§§

                            VOUS ETES NON POTABLES !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!


                          • TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE 10 mars 2015 17:43

                            @TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE

                            UN FEU BIEN SUR


                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 10 mars 2015 18:56

                            @TOUSENSEMBLE OU L ECUREUIL ROUGE
                            .

                            Un dessin explique par fois bien mieux les choses que des mots !
                            http://etienne.chouard.free.fr/Europe/complot.JPG
                            .
                            .
                            .


                          • edouard 8 mars 2015 14:12

                            Article en tous points remarquable...merci


                            Nous nous approchons à grand pas du grand tournant psy de cette guerre : la libération d’Alep
                            une question de semaines , de jours.
                            Bachar al Assad a su jouer comme Poutine sur Debaltsevo des rivalités entre groupes terroristes, entre Occidentaux . Il s’est servi de toutes les instances pour arriver à ce résultat qui ne sera pas une victoire éclatante , car les mercenaires seront exfiltrés, mais le rétablissement entier de la souveraineté syrienne sur son territoire avant expulsion rapide de tous les groupes qui tentent de pirater les ressources de ce pays.
                            Bachar al Assad le nouveau Saladin... modeste....

                            • alinea alinea 8 mars 2015 14:23

                              C’est curieux de constater que ni Poutine ni Bachar el Assad n’ont voulu du pouvoir ! Ils y ont été propulsés ; cela est une belle leçon : méfiance devant quiconque cherche le pouvoir !
                              Mais la désinformation bat son plein, et même les plus « gentils » des occidentaux croient ce qu’on leur dit !
                              En tout cas, la seule chose que je vois c’est que si, pour une raison ou une autre, Bachar el Assad, Poutine et l’Iran « tombaient », ce serait la fin, la fin de tout pour nous aussi ; je vois ces trois là, si proches de nous, comme les piliers d’un « ordre » mondial qui évitera le « nouvel ordre mondial ».
                              Ainsi, merci pour cet article, bien que, comme chacun de nous sait, nous n’y pouvons rien ! Sauf à être nombreux à déciller, sachant que «  le peuple » est vraiment la seule chose qui fait peur à ces dictateurs hypocrites, qui se définissent comme garants des libertés !


                              • le moine du côté obscur 8 mars 2015 16:00

                                Je pense que cela pourrait expliquer la haine que les dirigeants atlantistes éprouvent pour ce genre de dirigeants ! Ils ne sont apparemment pas des leurs ! N’est-ce pas un politicien étasunien qui a dit que Poutine avait trahi le Nouvel Ordre Mondial ? Je pense que des dirigeants comme Al Assad et Poutine ont une vrai dimension et sont probablement pour leurs peuples des dirigeants providentiels. Beaucoup voyaient Al Assad fuir au début du conflit ou se rendre, il n’en a rien été. Certains par mauvaise foi vu la résistance du bougre ont commencé à raconter qu’il protégeait Israël et qu’il travaillait pour le cancer sioniste. Je pense qu’Al Assad est aussi victime de la médiocrité et de la lâcheté des dirigeants arabes (qui ne savent pas que leur tour viendra promptement !). En tout cas s’il s’en sort après toutes les tempêtes que son pays aura subi je ne donnerai pas cher de la peau de certains dirigeants arabo-musulmans et même autres. Ce serait amusant et tellement jouissif que tous les anti-Assad primaires dégagent du pouvoir et que lui soit toujours là ! 


                                Quant aux « plus gentils occidentaux » je leur demanderai d’activer leurs cervelles et de constater les contradictions de leurs dirigeants. Quand on n’est capable de réfléchir on finit souvent par être surpris. Même chez moi certains reprenaient le mantra des médias atlantistes disant qu’Al Assad allait chuter bientôt quand moi je disais qu’il serait très dur à dégommer. Ces gens sont bouche bée aujourd’hui ne comprenant pas ! Mais malgré tout ils ne se remettent en question et gobent entre la propagande anti-Poutine ! Inutile de leur dire combien de fois le cancer étasunien et sa métastase étasunienne (à moins que ce soit l’inverse ? smiley ) ont violé le droit international. On m’a déjà catalogué anti-étasunien et anti-israélien primaire ! Pour ce que j’en ai à cirer de ces conneries ! Mon problème c’est ce que s’arrête les tragédies des peuples syrien, ukrainien (sur de l’est), palestinien etc... Alors ceux qui ne comprennent pas et préfèrent rester dans le confort du « Nabilaland », qu’ils aillent se faire foutre ! 

                              • alinea alinea 8 mars 2015 19:34

                                @le moine du côté obscur
                                La propagande occidentale dit que Bachar el Assad est un dictateur sanguinaire qui assassine son peuple ; mais ce n’est pas dans la propagande que son peuple, y compris la diaspora syrienne,, des premières manifestations, le soutient ; alors cette propagande dit que, comme de bien entendu, ce n’est pas un vote libre !
                                Alors le gentil occidental se dit que Bachar el Assad est un dictateur sanguinaire qui massacre son peuple....et même si on se doute bien que des innocents syriens ont péri dans ce carnage désorganisé, on se demande pourquoi les gentils occidentaux ne traitent pas de dictateur ( mondial) sanguinaire, Bush et ses centaines de milliers de morts innocents en Irak.
                                Alors oui, qu’ils fassent marcher leur cervelle.. ; mais la mode en Europe, c’est le consensus mou ( pléonasme) et ce consensus mou incline à la modération, n’est-ce pas. Si on dit autre chose, on est des traîtres, des complotistes et tout et tout...


                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 mars 2015 19:53

                                @alinea
                                Nos médias aux ordres se gardent bien de parler de l’équivalent asiatique à l’ OTAN qui se met en place :l’ OSC, l’ Organisation de Coopération de Shangaï....


                                C’est la Russie qui en a pris la direction en septembre dernier, et l’ OSC s’ouvre à de nouveaux membres.


                                • willy 8 mars 2015 14:52

                                  250000 morts...c’est pas grand chose tellement l’action est belle et bien menee.un juste devant l’Eternel.prix nobel des droits de l’hommes au moins....


                                  • Lucide bdpif@laposte.net 8 mars 2015 17:50

                                    @willy


                                    210 000 morts reconnus.
                                    Un sacré palmares pour un homme fort providentiel/ On reconnait bien là le talent du jouer d’echec.
                                    Et puis on ne fait d’omelette sans casser des oeufs ;)

                                    Oui, ils sont morts, mais bon, ils auront eu la chance de ne pas vivre dans une société ou l’on boit du coca cola et cà c’est une bonne raison valble de se ramasser des barils d’explosifs dans la geule :)

                                  • Hijack Hijack 8 mars 2015 23:16

                                    @bdpif@laposte.net

                                    C’est marrant, (tout comme Fabius, Valls ...) ... ce sont tjrs ceux qui refusent la réalité qui citent le nombre de victimes dans ce conflit provoqué !
                                    Peut-être un moyen de laver sa conscience ... de se dire, tiens ... au moins moi, je plains les morts !!!

                                    Faut juste savoir qu’avant le 1er mort, on dénonçait déjà le fait que la Syrie allait être agressée, comme le fut la Libye et avant l’Irak, l’Afghanistan.


                                  • Hijack Hijack 8 mars 2015 14:58

                                    Comme certains commentaires l’indiquent plus haut et c’est tellement évident que souvent on oublie de le dire, que le projet de destruction de la Syrie ...vise, in fine l’Iran. On comprendra le pourquoi des affolements de Bibi le sage ... vu les derniers développements avec les perses.


                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 mars 2015 19:58

                                      @Hijack
                                      La Syrie était dans la liste des 7 pays à envahir. Cf Wesley Clark :


                                      Irak, Syrie, Libye, Somalie, Soudan, Iran, Irak + l’Afghanistan bien sûr.
                                      Et l’ Ukraine, qui était prévue dans « Le Grand Échiquier » de Bzrézinski.

                                    • Hijack Hijack 8 mars 2015 23:12

                                      @Fifi Brind_acier

                                      Oui, Fifi, tu comprendras pourquoi Vladimir ... leur fait tant des soucis !
                                      >Pffff ... C’est pourtant lui, qui a insidieusement installé son pays si près des bases US.


                                    • coinfinger 8 mars 2015 15:32

                                      Bachar fin stratége , ou plutot son adversaire trés mauvais , néamoins cet article est excellent il m’est à nu , le néant de la propagande Atlantiste .


                                      • Lucide bdpif@laposte.net 8 mars 2015 17:55

                                        @coinfinger


                                        Completement.

                                        Je pense que plus rien ne sera comme avant aprés cet article

                                        Ko la propagande des nazis américains.
                                        KO les temoignages de smillions de refugiés qui sont , quelque part, des agents de la CIA.
                                        K0 les milliers d’articles a travers le monde qui affirment le contraire des 4 pigeons agoravoxiens.


                                        Un sacre joueur d’echec ce Assad.

                                        Je propose de lui donner le prix nobel des echecs


                                      • jocelyne 8 mars 2015 18:41

                                        @bdpif@laposte.net
                                        je te cite camarade :

                                        @orage mécanique

                                        toutes mes excuses, je n’avais pas compris le second degré de votre post.Je renvoie l’insulte à beaucoup de lecteurs d’ici.J’arrete ma lecture d’agoravox, envie de vomir.
                                        encore un gros bouffon


                                      • Lucide bdpif@laposte.net 8 mars 2015 19:10

                                        @jocelyne !!!!!!!


                                        La puissance de votre argumentaire me laisse KO, jocelyne. !!!!!!!

                                        Revenons en au sujet. !!!!!!!

                                        Quel sacré joueur d’echec ce Assad. Rien qu’hier, apres une attaque qui a fait 20 morts du coté du régime, on se demande comment un esprit « supérieur » pourrait reagir ? !!!!!!! 

                                        Ha ! l et bien, comme un joueur d’echec, avec toute la ruse et la subtilité du loup dans la toundra.La réponse du régime ne se fait pas attendre/ un bon gros baril d’explosif sur un groupe de 18 civils venus acheter du gazoil dans un marché. Aucunes chance de riposte, et a part jeter des cailloux tres haut dans le ciel pour viser, peu de risque de riposte. !!!!!!!

                                        Et de plus, en visant ce marché au gazoil, il y a double explosion !!!!! 
                                        Donc résumons zero risque de riposte, double explosion !!!!!!

                                        Revenons au score/ 18 à 20. !!!!!!!!

                                        Les rebelles semblent gagner, sauf que, sur le long terme, en massacrant des civils innocents, le regime fait baisser logiquement la chance qu’ils deviennent rebelles, et de plus, cà fait peur aux autres, et sans risques. Donc à long terme, assad finira forcement gagnant faute de survivants en Syrie. !!!!!!!

                                         !!!!!!! C ’est d’un homme fort comme celà que nous aurions besoin en france !!!!!!!

                                         !!!!!!


                                         !!!!!!

                                         !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!







                                         !

                                      • Layly Victor Layly Victor 8 mars 2015 20:10

                                        @bdpif@laposte.net
                                         les arguments des sionistes sont toujours aussi pauvres et de mauvaise foi
                                        il ne vous vient pas à l’esprit que les djihadistes utilisent des civils comme boucliers humains
                                        vous ne répondez en revanche jamais sur le fond du problème : pourquoi Israël veut absolument détruire la Syrie ?
                                        Jamais aucune réponse précise et argumentée sur les enjeux et la cohérence de ce qui se passe, qui est pourtant évidente pour qui ouvre les yeux.
                                        Et quand vous êtes coincés, c’est toujours la même technique : j’ai la nausée, j’ai envie de vomir, etc.
                                        Curieux : le sort des Chrétiens persécutés ne vous donne pas envie de vomir
                                         le sort des Alaouites persécutés ne vous donne pas envie de vomir
                                         le sort des Yazidis persécutés ne vous donne pas envie de vomir
                                         le sort des Kurdes persécutés ne vous donne pas envie de vomir
                                         le sort des Musulmans persécutés ne vous donne pas envie de vomir
                                         le génocide des Arméniens ne vous donne pas envie de vomir
                                         le sort des malheureux passagers du vol Malaysian Airlines abattu en Ukraine ne vous donne pas envie de vomir.

                                        Il n’y a que quand on contrarie les projets d’Israël que vous êtes pris de nausée.


                                      • Lucide bdpif@laposte.net 8 mars 2015 20:32

                                        @Layly Victor


                                        Pour etre franc, il ne me semble jamais avoir parlé D’ israel, ni des sionistes, je ne connais pas, ni ne m’interesse à ce sujet. J’ai vu pour la premiere fois de ma vie un juif à 40 ans. Il achetait une baguette de pain dans une boulangerie.On s’est dis bonjour, Quelqu’un de tres poli et souriant. Puis il es parti.

                                         Si c’est cà l’invasion Sioniste ....


                                      • Layly Victor Layly Victor 9 mars 2015 10:44

                                        @bdpif@laposte.net

                                        Comme d’habitude, vous répondez à côté, et vous vous en tirez par une pirouette minable. Vous n’avez pas répondu à la question. Pourquoi Israël veut absolument détruire la Syrie ?
                                        Votre farce bouffonne illustre bien le fait que vous prenez les gens pour des imbéciles : « j’ai vu pour la première fois un pauvre juif dans une boulangerie, à quarante ans, etc... » Qui vous a parlé de juif ? On vous a parlé de sionistes et de l’état voyou d’Israël. C’est vous qui voulez absolument confondre juifs et sionistes car votre conception de l’état est purement raciale. Maintenant, si vous voulez absolument parler de juifs, en dehors du brave type de la boulangerie, voulez vous que je vous cite les capitaux juifs qui contrôlent la presse française ?
                                        Votre attitude porte un nom en Français : la mauvaise foi.


                                      • Jean 9 mars 2015 11:50

                                        @bdpif@laposte.net
                                        bof Jocelyne ne montre que tu es un mytho de plus comme beaucoup d’autres qui sont eux partis pour de bon (tall pescara etc)


                                      • juluch juluch 8 mars 2015 16:22

                                        Une analyse intéressante.


                                        Merci pour votre article Le Kergoat  smiley

                                        • njama njama 8 mars 2015 16:29

                                          La révolution en Syrie était juste une création Facebook dans la foulée médiatique des révolutions arabes et des événements qui se déroulaient en Égypte

                                          Révolte en Syrie
                                          La révolution syrienne commencera-t-elle avec Facebook ?

                                          Publié : 27/02/11
                                          Après une première tentative ratée début février, une nouvelle page Facebook réunissant plus de 20.000 membres pourrait-elle arriver à ses fins en Syrie : une révolution contre Bachar al-Assad. Un de leur membre témoigne.

                                          http://archive.francesoir.fr/actualite/international/revolution-syrienne-commencera-t-elle-avec-facebook-76937.html
                                          le 18 mars 2011 quatre manifestants sont tuées par des tirs de sniper(s), rien ne permet d’accuser le régime syrien. Très vite en fait de manifestants pacifistes, apparaîtront des gens armés parmi les manifestants.

                                          Fabriquer la contestation : la vérité en Syrie - Lizzie Phelan ( Manufacturing dissent vostfr ) *
                                           Le témoignage d’Alaa Ebrahim, journaliste dont le frère dans l’armée syrienne a été tué
                                          (à 3:29 > 4:31) :
                                          "Jusqu’à ce jour, les 4 premiers morts des manifestations à Daraa, j’ai interviewé des manifestants qui étaient à leurs côtés ainsi que des officiers de sécurité et des policiers. En fait leurs récits ne s’accordent pas toujours très bien , mais il y a une chose sur lequel ces personnes sont toutes d’accord, personne ne sait qui a tiré sur les manifestants qui furent tués le premier jour. Les manifestants m’ont dit que les coups de feu venaient du haut d’un château d’eau de la ville. Et en fait ils ne pouvaient identifiés les tireurs."

                                          puis il dit à 11:53 > 13:08
                                          "Au début, l’histoire qu’ils ont racontée c’était que des manifestants pacifistes étaient réprimés par un état policier. Selon eux l’armée et les forces de sécurité ont été utilisées. Ils n’ont pas précisé que jusqu’à mai l’armée ne fut pas impliquée, pas même lorsque 50 policiers furent tués comme à Daraa les premiers jours. Personne ne mentionne que le jour où l’armée a décidé d’entrer dans Daraa, les soldats portaient leurs tenues de combat, gilet pare-balles et casques, 70 soldats furent tués le jour où ils entrèrent dans Daraa, ce qui témoigne d’une violente attaque sur l’armée et une très grosse attaque de snipers. J’ai vu de mes yeux un colonel de l’armée, il reçut un tir provenant d’une distance de plus de mille mètres, ce qui indique un haut niveau d’entrainement. Ils n’ont pas mentionné cela parce que les nouvelles disaient "Ok, il y a des manifestants pacifistes et cet état autoritaire qui réprime les manifestations. Et ils ignoraient tout le reste"

                                          https://www.youtube.com/watch?v=84YzV9gTf_I


                                          • alinea alinea 8 mars 2015 19:41

                                            @njama
                                            Il faudrait retrouver l’interview de Bachar el Assad parue sur le Grand Soir à ce sujet fin août ou début septembre 2013 ; il y affirme n’avoir fait aucune sorte d’intervention policière le première semaine de manifestation..


                                          • njama njama 8 mars 2015 16:38

                                            Une cabale européenne contre la Syrie ?
                                            ...
                                            Un début d’embargo avait été en discussion très tôt, dès fin avril 2011, puis « décrété » au niveau de l’UE  le 9 mai 2011 !!! les décisions suivantes 2.9.2011 / 23.9.2011 / 13.10.2011 élargissent l’embargo ou précisent certains points de la première Décision 2011/273/PESC .
                                            bref, la question de l’embargo sur la Syrie était « scellée » au niveau européen si on peut dire dès le tout début des événements en Syrie principalement par un « embargo sur les armes » (comme si cette mesure pouvait influencer et résoudre politiquement le début des contestations populaires en Syrie, sachant qu’en plus je pense que la Syrie dispose essentiellement de matériel militaire « non-européen », et « non-américain » ... et donc que l’Europe ne faisait pas partie de ses fournisseurs dans ce domaine militaire). Cette première Décision était donc purement politique. Elle n’était donc pas qu’une question de politique extérieure franco-française.

                                            références :

                                            Ici une synthèse des premières Mesures restrictives à l’encontre de la Syrie en 2011 :
                                            http://europa.eu/legislation_summaries/foreign_and_security_policy/cfsp_and _esdp_implementation/ps0017_fr.htm
                                            (cette Page Web est importante, car elle renvoie sur les liens des décisions (transcrites en différentes langues) avec les documents en PDF et autres formats)
                                            Embargo sur les armes / mai 2011
                                            Embargo sur le pétrole / 2 septembre 2011
                                            Restriction à l’admission des personnes physiques
                                            Gel des ressources économiques
                                            documents officiels européens :
                                            Décision 2011/273/PESC du Conseil 9.5.2011 : http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32011D0273&from=FR
                                            Décision 2011/522/PESC du Conseil 2.9.2011 : http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32011D0522&from=FR
                                            Décision 2011/628/PESC du Conseil 23.9.2011 : http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32011D0628&from=FR
                                            Décision 2011/684/PESC du Conseil 13.10.2011 : http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32011D0684&from=FR

                                            2 septembre 2011
                                            L’UE décrète un embargo sur les importations de pétrole syrien
                                            Cet embargo entend porter atteinte au régime syrien, dont 95 % des exportations de pétrole sont achetés par l’Union européenne. Ces sanctions vont «  frapper la Syrie au cœur  », a commenté le ministre des affaires étrangères néerlandais, Uri Rosenthal, en marge de la réunion.
                                            http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2011/09/02/l-ue-decrete-un-embargo-sur-les-importations-de-petrole-syrien_1566983_3218.html

                                            En fait de frapper la Syrie, c’était frapper son économie, et donc «  le peuple syrien  » en tout premier lieu ...  !
                                            pour info, 6 mois après le début des manifestations, à Alep en septembre 2011 il ne se passait absolument rien ...comment donc croire que cette révolution avait des bases populaires ?


                                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 mars 2015 20:06

                                              @njama
                                              L’UE est dans l’ OTAN depuis 1992, le Traité de Maastritch :
                                              La Défense et la politique étrangère des états européens sont sous la coupe de l’ OTAN, donc des intérêts américains.
                                              Les sanctions économiques comme celles contre la Russie, l’ Iran, Cuba...
                                              Les USA n’ont pas d’amis, ils n’ont que des vassaux. L’UE ne décide de rien du tout.
                                              Hollande et Merkel sont allés en Ukraine reconnaître la victoire des pro-russes et la défaite de Kiev.


                                            • Croa Croa 8 mars 2015 23:33

                                              À Fifi Brind_acier
                                              *
                                              Ce n’est pas tout à fait exact. En Libye l’initiative fut apparemment sarkoziste, donc française. Plus exactement Obama est un pantin au même titre que Merkel ou Hollande et le peuple américain ne décide de rien tout comme ces pauvres cons de Français. Le vrai pouvoir se cache au sein d’une oligarchie sans racines nationales et derrière même l’OTAN se cachent les intérêts d’une classe et pas vraiment de supposés intérêts américains.


                                            • njama njama 8 mars 2015 16:50


                                              "les groupuscules armés en Syrie se fichent parfaitement de ce que disent les français"
                                              ...
                                              Les Français sont naïfs... et ils mentent aussi

                                              L’équipe du site

                                              Rien de plus bas que le niveau dans lequel la France est en train de s’engouffrer.

                                              De la bêtise sans précédent dans l’administration des politiques étrangères, de la mesquinerie sans pareil à l’encontre de celui qui possède l’argent dans le monde, de la malveillance exécrable dans plus d’une région du monde.

                                              Dans notre région, tous tournent les Français en dérision. Même leurs partenaires européens ne peuvent s’empêcher de rire chaque fois qu’on leur parle de la diplomatie française. Un responsable européen ayant visité Beyrouth récemment a dit : « Dieu merci que la France n’est pas les États-Unis, sinon la ruine et l’échec se seraient abattus sur toute l’Europe » !

                                              Et comme l’arrogance mène à l’erreur, la France s’estime être en mesure de jouer les rôles des « Grands ».

                                              Au Liban par exemple, elle s’est portée volontaire pour prendre à sa charge un panier de missions en un seul coup. Elle a décidé que son accord avec l’Arabie saoudite lui accordait la priorité dans le domaine des liens sécuritaires et militaires avec le Liban.

                                              Mais les détails des négociations en cours concernant l’accord militaire rendent compte que c’est une mafia qui prend les décisions là-bas.

                                              Raison pour laquelle, la direction de l’armée libanaise en a conclu que le résultat final de l’affaire est en bonne et due forme la soustraction de près des deux tiers de la donation saoudienne : en dépensant seulement 600 millions sur les trois milliards, et en choisissant des armes qui ne servent pas grand-chose à l’armée libanaise dans sa guerre dure contre le terrorisme.

                                              S’agissant du dossier syrien, l’ambassade de France à Beyrouth est comme celui qui « fronce les sourcils dans l’obscurité ». Elle croit jouer un rôle surnaturel, alors que personne ne lui accorde aucune attention.
                                              Alors que les groupuscules armés en Syrie se fichent parfaitement de ce que disent les français, elle s’active dans des besognes de sécurité et de renseignements de cinquième degré, et de manière ouverte.

                                              Heureusement pour la France que les parties sérieuses de l’autre axe, n’ont pas l’intention de « se mouiller les mains » avec ces  naïfs, sinon le scandale aurait été plus grand (...)

                                              En Iran, on ne croit pas qu’il est utile de rencontrer un émissaire français plus que quelques heures durant lesquelles il les passe avec un fonctionnaire du ministère des Affaires étrangères. Au cas où des rencontres se tiennent à un rang supérieur, la teneur des discussions se limite à des questions protocolaires ou de l’attrapade.

                                              Mais ce qui a le plus attiré l’attention d’un important responsable libanais, c’est que la France ment ostensiblement, en revendiquant des choses sans fondement, ou en prétendant parler au nom du monde, alors que les choses sont tout autre.

                                              [................]
                                              Par Ibrahim al-Amine : rédacteur en chef du journal libanais al-Akhbar
                                              http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=221538&cid=19&fromval=1&frid=19&seccatid=26&s1=1


                                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 mars 2015 20:17

                                                @njama
                                                La France ne peut pas avoir une diplomatie indépendante, comme tous les pays européens, elle est dans l’ OTAN. Vous devez confondre avec la période gaulliste, ou même avec le refus de Chirac de la guerre en Irak. C’est fini tout ça, le PS est euro-atlantiste +++, il fait qu’on lui dit de faire.


                                                Du point de vue diplomatique, la Gauche c’est pire que la Droite, où il y a quand même des grandes gueules qui l’ouvrent de temps en temps, comme Myard ou Alain Marsaud par exemple :
                                                « Le mal que nous avons fait »

                                                A Gauche, silence radio, quand Mélenchon prend position contre l’ UE & l’ OTAN, pour la Russie, c’est quasiment révolutionnaire... Je dis quasiment, car il se garde bien d’en tirer la conclusion qu’il faut sortir de ce carcan européen, faut pas exagérer quand même !

                                              • Croa Croa 8 mars 2015 23:45

                                                À Fifi Brind_acier « faut pas exagérer quand même »
                                                *
                                                Laisses donc du temps au temps et à Monsieur Mélanchon. Le Front de gauche est un mouvement jeune (même s’il réuni de vieux croutons.) Son approche de l’écologie, avec notamment remise en cause de la sainte croissance (longtemps impensable chez les cocos), en a surprit plus d’un. En ce qui concerne le carcan européen ça viendra !


                                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 mars 2015 19:50

                                                @Croa
                                                A la St Glinglin, comme l’ Europe sociale... ?


                                              • OMAR 8 mars 2015 20:02

                                                Omar21

                                                @Le Kergoat : « ....la ridiculisation des diplomaties occidentales..... ».

                                                Détrompez-vous....

                                                Même si un jour, Daesh et ses barbares seraient terrassés, et que l’ASL neutralisée, la Syrie est déjà en ruine, son économie à genou et son peuple meurtri et brisé déglingué.

                                                C’est ce que visai l’Occident par son « choc des civilisations ».


                                                • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 mars 2015 20:25

                                                  Si vous voulez voir à quoi ressemblait la Syrie avant la guerre... 160 photos.

                                                  L’analyse de Meyssan qui habite en Syrie de la situation au Moyen Orient.
                                                  « L’avenir au Proche Orient » . Comme il est diabolisé par nos médias, c’est qu’il doit dire des choses qu’on ne doit pas savoir...


                                                  • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 8 mars 2015 20:45

                                                    Merci pour vos nombreuses réactions et vos commentaires.

                                                    Pour ce qui concerne le CV de Bachar El Assad ; il est vrai que cet homme n’était pas destiné, à l’origine à diriger la Syrie, c’est son frère aîné Bassel qui aurait du « régner » avant d’être tué dans un accident de la route.

                                                    Celà a peut être été la chance de Bachar et de la Syrie, en étant originellement extérieur à la politique, Bachar a pu porter un œil neuf sur la situation qui l’a rendu plus, lucide face au péril islamiste que l’aurait été d’autres..

                                                    Un mot encore, pour dire que Bachar El Assad a appris le français, avant l’anglais, dans sa jeunesse. Si la diplomatie française, image de nos gouvernants, avait été moins stupide, nous aurions pu être à la place des Russes comme première puissance étrangère sur le terrain.

                                                    En celà, la situation de Bachar me rappelle celle d’un autre francophile injustement traité de dictateur par des médias imbéciles, qui participèrent à le faire remplacer par des sauvages issus de la préhistoire : les ayatollahs. Je pense à Reza Pahlavi, le dernier Shah d’Iran. Cet homme était francophone et francophile. Il voulait par cette alliance avec la Culture Française limiter l’influence anglo-saxone sur son pays. En 1979, Valérie Giscard d’Estaing ne comprit pas l’enjeu qu’il y avait à garder l’Iran comme ami de la France, il céda à la pression de l’opinion qui « voulait la peau » du « méchant dictateur », pour mettre à sa place... qui on sait.

                                                    Tous les témoignages, et j’en ai en direct de gens qui sont nés en Iran, concordent, l’Iran des années 70 ressemblait de plus en plus au pays occidentaux. Aujourd’hui, on sait ce qu’il est advenu.

                                                    Je pense que l’homme cultivé qu’est Bachar El Assad connait bien la vie et la triste fin du dernier Shah d’Iran et que, sincèrement, il a voulu éviter que ce scénario ne se renouvelle ( en cent fois pire quand on compare le comportement de Daesh avec celui de la République Islamique d’Iran). Pour celà, il a fait ce que n’avait pas voulu faire, par bonté de cœur le « vilain dictateur » iranien qui ne souhaitait pas que le sang coule, il a fait intervenir l’armée massivement dès le début et il lui a ordonné de tirer.

                                                    Comme feu le Shah d’Iran, Bachar El Assad n’est pas l’homme d’un parti ou d’une religion, mais un chef d’état qui s’identifie à son pays tout entier. Les enfants syriens apprennent à l’école toute l"histoire de leur pays y compris celle qui est hors du champs de l’Islam. Et il y a des Sunnites dans l’administration et l’armée de Bachar.

                                                    La tempête (et non le printemps !) qui sévit sur le monde arabe fait émerger des grands hommes. Un autre vient d’apparaître que je cite dans l’article, il s’agît de Sissi, le dirigeant égyptien. Comme Bachar, celui-ci n’hésite pas à frapper les Islamistes et à prendre la défense des Chrétiens. Il a fait bâtir une église à la mémoire des martyrs coptes exécuté par ces islamistes libyens que BHL et ses copains ont mis au pouvoir à Tripoli.

                                                    Sissi a également plaidé pour une réforme de l’Islam. En celà, il a perçu le vrai problème qu’a l’Islam. Oui, l’Islam a un problème, Sissi l’a compris. En France, on essaie de nous faire croire que...

                                                    Ces deux hommes déterminés et courageux que sont Bachar El Assad et Sissi, remettront, je pense leur pays à flot, parce que ce sont des dirigeants de grande dimension.

                                                    Malheureusement, l’Occident a loupé le coche en lâchant le Shah en 1979. Il réitère ses errances aujourd’hui, et les grands chefs d’états arabes redistribueront les cartes... sans nous.

                                                    Chacun chez soit, au fond, ce sera peut être aussi bien ainsi. Mais de toutes façon, je crois qu’on ne nous demande plus notre avis.


                                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 8 mars 2015 21:04

                                                      @Le Kergoat
                                                      Nos dirigeants ne sont pas stupides, ils sont soumis volontairement aux USA par leur appartenance volontaire à l’ Union européenne et donc à l’ OTAN. 
                                                      C’est notre appartenance à l’ Europe qui fait que la France a la politique étrangère qu’elle a.


                                                      Quant au Shah d’Iran, il ne doit sa place de dictateur qu’au limogeage de Mossadegh, qui avait eut la mauvaise idée de vouloir faire profiter son peuple de la manne pétrolière.Comme Chavez l’a fait plus tard. Il a été dégagé par un coup d’état fomenté par la CIA et le MI6 britannique.
                                                      Pour récupérer le pétrole iranien. Déjà. Mossadegh a été le premier dirigeant des pays du tiers monde à vouloir récupérer les ressources naturelles de son pays.

                                                    • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 8 mars 2015 21:27

                                                      @Fifi Brind_acier

                                                      Effectivement, la mise à l’écart de Mossadegh, non seulement a privé les Iraniens de la manne pétrolière, mais elle les a aussi privé de la démocratie que Mossadegh avait commencé à mettre en place. Et ceux sont bien des Occidentaux, en l’occurrence les anglo-américains qui ont assassiné la démocratie une première fois en Iran, en faisant renverser Mossadgeh et ils l’ont achevé en lâchant le Shah !

                                                      Après, on a rien trouvé de plus intelligent que de faire attaquer l’Iran par l’Iraq de Saddam.

                                                      L’Occident a plus agressé l’Iran que le contraire ! A moins de remonter aux guerres médiques....

                                                      Le problème, c’est que l’Iran, ça n’est pas la Bosnie Herzégovine, c’est un empire pluri-millénaires qui est la grande puissance de la région.

                                                      On a agît avec cette puissance, comme des imbéciles. Résultat, on se retrouve avec une dictature au pouvoir qui rêve d’en découdre avec nous !

                                                      Imaginez des gens qui voudraient dessiner l’avenir de l’Europe sans tenir compte de l’Allemagne.. tiens ! N’est-ce pas ce qu’on a fait en 1919 ? ou alors sans tenir compte de la Russie... Mais ! C’est ce que certains veulent faire aujourd’hui ! La stupidité a la vie dure !

                                                      Pour rebvenir au Moyen orient, nos alliés dans la région face à celà, c’est peanuts !

                                                      Tous les spécialistes vous diront que le régime saoudien est un régime complètement pourri de l’intérieur et totalement vermoulu qui ne demande qu’à... s’effondrer !

                                                      Mais ce sont les choix des Américains, alors comme vous le dîtes on les suit comme des toutous !

                                                      C’est affligeant !


                                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 mars 2015 08:54

                                                      @Le Kergoat
                                                      Mais rien ne dit que les dirigeants néo cons qui sévissent dans l’administration d’ Obama, soient intelligents, et soient autre chose que des adeptes de jeux vidéos. C’est du moins l’avis d’un opposant à toutes ces guerres : Paul Craig Roberts : « L’Amérique discréditée », où il ne mâche pas ses mots contre les imbéciles de la Maison Blanche.


                                                    • Layly Victor Layly Victor 9 mars 2015 11:19

                                                      @Le Kergoat

                                                      Au passage, je vous félicite pour votre article !

                                                      Je voulais juste préciser que, au moment de la révolution islamiste en Iran, le Shah s’apprêtait à promouvoir une réforme agraire de grande envergure qui avait pour but de restituer aux paysans une partie des terres possédées par les mollahs. C’est ce qui a déclenché la fureur de ces derniers.

                                                      D’autre part, et ceci met encore plus en évidence la haute trahison de Hollande et de sa clique, l’attachement des Syriens et du président Bachar el Assad à la culture et à la langue française a des origines lointaines. Suite à la dislocation de l’empire Ottoman à la fin de la première guerre mondiale, la France a reçu le mandat sur la Syrie et le Liban, la Grande Bretagne recevant le mandat sur la Palestine, la Jordanie et l’Irak.
                                                      La France a donc des responsabilités vis à vis de la Syrie, en tant que puissance qui a présidé à la naissance de l’état syrien, ce qui aggrave encore la trahison de Hollande et de sa clique.
                                                      Par la suite, après la deuxième guerre mondiale, la défaite et le déclin de la France a fait que la Syrie a eu des liens privilégiés avec l’Union Soviétique, qui soutenait le baasisme, le nassérisme et le mouvement pan Arabe.

                                                      Ces faits historiques expliquent le prestige de la culture française auprès des peuples du proche Orient (Israël exclu) , auprès du peuple Iranien et du peuple Russe, d’autant plus que la France apparaissait aux yeux du monde entier comme le seul pays occidental non aligné.
                                                      Tout ceci a été détruit en quelques années par la bande de pieds nickelés qui nous dirigent !


                                                    • David Heyo 8 mars 2015 22:47

                                                      très bon article en effet ; cependant on ne peut se réjouir de la situation précaire, et du fait que Daesh, des nazis donc, est certainement alimenté par les lobby US .Et comme les nazis, ils sont trop bêtes et violent que pour fédérer quoi que ce soit sur la durée.En attendant les dégâts sont là



                                                        • Hieronymus Hieronymus 8 mars 2015 23:48

                                                          déjà 4 ans et toujours en place, chapeau !
                                                          en tout cas le petit ophtalmo est rentré dans l’histoire et son père doit être fier de lui
                                                          personne n’aurait osé parier qu’il tiendrait tout ce temps, ben la preuve que si !
                                                          à l’évidence, c’est un grand politique et un vrai chef d’état


                                                          • JMBerniolles 9 mars 2015 00:54

                                                            La condition clé de la réussite du renversement d’Assad, une étape pour l’intervention en Iran, par le camp occidental, avec les USA et l’entité sioniste en fer de lance, était la rapidité.


                                                            Un élément majeur du problème est aussi que les USA ne peuvent plus envoyer des troupes au sol. Ce qui est le résultat de l’échec militaire au Vietnam avec sa foule de cercueils revenants aux USA, puis en Afghanistan et en Irak où les américains se sont isolés dans des bases sans pouvoir en sortir pour maîtriser eux-mêmes le pays. 

                                                            L’affaire avait été préparée avec des hordes de mercenaires armés en Jordanie et en Turquie principalement. Ces forces ont mobilisé assez rapidement jusqu’à 200.000 hommes dit-on.

                                                            Il y a eu une grande mésestimation d’Assad. Refusant l’exil doré, celui-ci a choisi de mourir dans son pays. On a aussi grandement mésestimé le soutien qu’il pouvait obtenir de son peuple sur la base de cet engagement finalement très courageux. C’est ainsi que les grands chefs se dégagent naturellement. Les défections programmées dans son armée ont du coup été assez limitées [on voit à contrario ce que cela a donné à Mossoul en Irak]

                                                            En fait, il fallait qu’il tienne quelques mois. Après, le soutien du Hezbollah et de l’Iran allait monter en puissance, ainsi que la constitution de milices populaires.

                                                            Cet axe chiite qui se constitue en réponse aux agressions de la Syrie et de l’Irak a aussi été totalement sous-estimé d’une part par les USA, c’est normal ils ne brillent pas par leurs analyses des mondes où ils interviennent, mais plus étonnamment par Israël. sans doute le mépris des peuples arabes et perse.

                                                            Puis le soutien russe s’est développé. De diplomatique il a évolué vers les armes. [il faut rappeler que la Russie ne veut pas la destruction d’Israël ce qui l’a conduite à participer aux sanctions contre l’Iran, à ne pas lui livrer les S300 commandés, et à éviter de trop armer la Syrie]


                                                            Le tournant de 2013 a été crucial. Obama a du renoncer à ses frappes de missiles, 72 heures la Syrie en serait sortie ravagée, à cause de l’interception de missiles tests par les russes et à la suite de la menace précise de l’Iran de raser les sites pétroliers du Golfe et d’envoyer des missiles sur Israël doté d’un dôme de fer qui est une vraie passoire. [au passage on rappelle que la réserve de la France en pétrole est de 1 mois] 

                                                            Le futur accord nucléaire avec l’Iran qui se profile va marquer le tournant définitif dans cette affaire. Et l’émergence de l’Iran comme la grande puissance régionale au Moyen Orient.

                                                            Il faut souhaiter pour l’avenir d’Israël que l’Iran qui n’est pas un pays agressif n’arme pas les palestiniens de Cisjordanie.













                                                            • Layly Victor Layly Victor 9 mars 2015 11:52

                                                              @JMBerniolles

                                                              Les Russes ne veulent pas détruire Israël, et les Russes n’ont jamais voulu détruire personne.
                                                              Comment veux tu qu’un pays de 17 millions de km2 ait envie de détruire qui que ce soit ?
                                                              Mais, à force de leur chier dans les bottes, pour parler vulgairement, (comme par exemple le soutien indéfectible de la presse sioniste aux islamistes Tchétchènes) les Israéliens vont finir par les énerver.
                                                              Je ne crois pas à une victoire proche pour Bachar. La guerre sera très longue. La création de Daesh et de la pitoyable « coalition » maintient les objectifs fixés par Israël : prolonger la guerre le plus possible pour tuer le maximum de musulmans, affaiblir durablement ses voisins régionaux, bloquer tout développement et tout progrès, piller les ressources pétrolières.
                                                              Bachar ne cèdera pas et Poutine ne le Lâchera pas. La puissance financière des Israélo-US-saoudiens devrait leur permettre d’alimenter la guerre indéfiniment, du moins selon leurs plans.
                                                              Sauf facteurs d’instabilité de la situation :
                                                              évolution rapide et inattendue de la situation militaire (comme en 14)
                                                              évolution de l’Europe qui décide de mettre fin au conflit (les US, je n’y crois pas, c’est parti pour être encore pire)
                                                              aggravation de la crise économique avec une nouvelle bifurcation (comme on dit en théorie du chaos) : soit intensification du conflit, soit renoncement des israélo-occidentaux.


                                                            • slave1802 slave1802 9 mars 2015 10:51

                                                              ça partait bien comme article...

                                                              Mais quand ça finit sur ça : la guerre civile européenne qui sévit entre 1939 et 1945, on comprend vite que l’objectivité ne sera pas invitée ici !

                                                              Mr Bashar sera un donc un tyran à l’insu de son plein gré ! Qu’est ce qu’il faut pas lire des fois...

                                                              En résumant à gros trait votre analyse est donc : Les merdias ne distinguent que deux couleurs : Le blanc de l’armée syrienne libre et le noir de Bashar + éventuellement le gris de DAESH, (ça fait trois couleurs mais on va pas chipoter sur un détail) mais VOUS detenez la verité : la réalité est beaucoup plus nuancé, en fait il y a deux couleurs en Syrie : Le blanc pour Bashar, le noir pour tout les autres !

                                                              Brillante démonstration, si, si, permettez-moi d’applaudir !


                                                              • Piotrek Piotrek 9 mars 2015 13:33

                                                                @slave1802

                                                                Tout à fait. Même si je me considère pas pro-américain (à supposer que américain signifie quelque chose) Même je ne suis pas pro-ISIS ou pro-sultanat-quelconque, je n’irai pas jusqu’à sanctifier Bachar (ou Poutine)

                                                                Les gens ici sont atteints par le syndrome de Disney, le blanc le noir, le gentil et le méchant. Toute nuance ou tout fait qui mettrait en difficulté le gentil est considéré comme collaboration avec le méchant.

                                                                L’originalité de la pensée française, l’omniprésente critique, c’est a dire le fait de n’être d’accord avec personne et qui ouvrait l’esprit à la perspective d’une troisième voie est en péril : les français sont devenus des consommateurs comme les autres, ils sont devenus des américains primaires, matériellement et intellectuellement parlant.

                                                                Saint-Bachar, le petit opticien de Londres qui est devenu le roi de la stratégie (subtilités interdites sous peine de collaboration avec l’ennemi !!)
                                                                applaudissons !


                                                              • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 mars 2015 17:59

                                                                @Piotrek
                                                                La démocratie dans un pays est l’affaire des habitants eux-mêmes.
                                                                Tout ce qu’on peut faire, c’est d’accueillir les opposants au nom de la protection des réfugiés.
                                                                Il suffit de voir comment on a reçu les Chrétiens d’ Orient au compte-goutte pour comprendre que des réfugiés, on s’en fout.


                                                                On mélange tout, on essaye de faire passer des faux opposants d’ ONG, pour des vrais.
                                                                Et on veut nous faire croire que des guerres pétrolifères, gazières et colonialistes, sont des guerres pour la démocratie.

                                                              • soi même 9 mars 2015 11:36

                                                                @ l’auteur, (Certes, je peux me tromper. Un élément peut surgir que je n’ai pas vu, dont je n’ai pas saisi l’importance. ) , oui , il y a des fais qui montre que la Turquie est en train de jouer un jeux des plus dangereux dans la région, et il est évident si cela ne mettait pas en danger la Russie par ces foyers Islamistes dans les républiques musulmans d’Asie central, il est plus que probable que Bachar El Assad n’aurait pas eu ce soutien si avisé de la Russie.
                                                                Tous les point a marqué Bachar El Assad dans ce conflit et due a l’intérêt et l’inquiétude des Russes qui on bien perçus qu’au finale c’est eux et la Chine qui sont la ligne mire de toute cette opération de déstabilisation géostratégique.
                                                                C’est pour cela que Bachar El Assad résiste, c’est qu’il a un soutient international de poids, l’Iran, la Russie et de la Chine, sans cela, cette fausse révolution aurait finie comme en Afghanistan en Irak où comme en Syrie sous un tapis de bombe .....
                                                                  


                                                                • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 9 mars 2015 21:44

                                                                  @soi même

                                                                  Bonjour,

                                                                  On peut avoir en arrière plan du conflit, un affrontement russo-turc qui échappe aux analyses de 1er et 2em niveau. Ceci dit, cet affrontement est un fondamental depuis la nuit des temps.

                                                                  A l’appui de cette thèse, l’instance outrancière qu’a mise la Turquie a demander en vain, l’intervention de l’OTAN.

                                                                  Obama, dans cette logique ne serait pas tombé dans le piège de lancer l’OTAN dans une guerre pour... les intérêts de la Turquie.

                                                                  Très très intéressant...


                                                                • njama njama 9 mars 2015 14:23

                                                                  dans le fait diplomatique, c’est intéressant de revoir les débuts de cette affaire syrienne détaillés dans le livre des journalistes français Georges Malbrunot et Christian Chesnot, « Les chemins de Damas, Le dossier noir de la relation franco-syrienne », publié en octobre 2014

                                                                   :

                                                                  Altercation au ministère des Affaires étrangères

                                                                  Un chapitre du livre intitulé “Bagarre au Quai d’Orsay” fait état d’une violente querelle sur la Syrie qui s’est produite dans un bureau du ministère des Affaires Etrangères à Paris au printemps 2011. A cette époque, Alain Juppé était le ministre des Affaires Etrangères. L’altercation a eu lieu dans le bureau d’Hervé Ladsous, le chef de cabinet du ministre des Affaires Etrangères, entre Eric Chevallier, l’ambassadeur de France à Damas, et Nicolas Galey, le conseiller du président (Nicolas Sarkozy à l’époque) pour le Moyen-Orient. Etaient aussi présents Patrice Paoli, directeur, à l’époque, du département du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord et aujourd’hui ambassadeur de France au Liban, et Joseph Maila, le directeur de la prospective au ministère des Affaires étrangères, ainsi que des diplomates responsables des affaires syriennes.

                                                                  La conviction de l’ambassadeur Chevallier était la suivante : « Le régime d’Assad ne tombera pas, Assad est fort » et il se maintiendra au pouvoir. C’est ce qu’il avait écrit dans ses dépêches diplomatiques depuis Damas, raison pour laquelle il avait été rappelé à Paris. Chevallier "a redit aux personnes présentes à cette réunion qu’il était « proche du terrain », et qu’il avait "visité diverses régions de la Syrie et qu’il n’avait pas le sentiment que le régime en place était en train de s’effondrer« .

                                                                   »Arrêtez de dire des bêtises !« l’a interrompu Galey, le représentant de Sarkozy. “Il ne faut pas s’en tenir aux faits, il faut voir plus loin que le bout de son nez. » a-t-il ajouté. La remarque de Galey était d’une « hostilité sans précédent » selon une des personnes présentes. Même Ladsous « a été choqué de la détermination de Galey, » quand il est apparu que Galey "n’était pas venu prendre part aux délibérations mais remplir une mission spécifique : imposer l’idée que la chute d’Assad était inévitable," et faire comprendre à tout le monde qu’aucune opinion divergente ne serait tolérée dans le corps diplomatique français.

                                                                  Mais Chevallier a défendu sa position qui différait de celle que l’Elysée voulait imposer. Il a dit qu’il avait rencontré l’opposition syrienne régulièrement, “mais qu’il continuait à penser que le régime avait la capacité de survivre ainsi que des soutiens étrangers« . »On se moque de vos informations !« a réitéré Galey, ce à quoi l’ambassadeur a répondu : »Vous voulez que j’écrive autre chose mais mon travail comme ambassadeur est de continuer à dire ce que j’ai écrit, c’est à dire ce qui est réellement arrivé« . »Vos informations ne nous intéressent pas. Bachar el-Assad doit tomber et il tombera," a rétorqué Galey d’une voix coupante. La querelle s’est alors envenimée, ce qui a forcé Ladsous à intervenir plusieurs fois pour mettre fin à cette « bataille verbale ».

                                                                  http://www.legrandsoir.info/les-che...

                                                                  °

                                                                  auprès de qui Nicolas Galey prenait-il ses ordres pour les imposer de façon aussi autoritaire ?
                                                                  Nicolas Galey, un personnage clé dans la dégradation des relations franco-syrienne !


                                                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 9 mars 2015 18:04

                                                                    @njama
                                                                    Lettre d’un ancien Ambassadeur de France à Hollande, au sujet de la Syrie.
                                                                    Sous le style diplomatique pointe une attaque en règle des décisions de Hollande d’armer les rebelles syriens.


                                                                  • njama njama 9 mars 2015 19:42

                                                                    @Fifi
                                                                    C’est là qu’on constate que Hollande a strictement continué la politique étrangère française définie sous Sarkozy.
                                                                    Avant les premières manifestations, c’est Alain Juppé qui est au Quai d’Orsay, depuis peu.
                                                                    Le 27 février 2011, il est nommé ministre des Affaires étrangères et européennes et remplace Michèle Alliot-Marie, démissionnaire. En novembre 2011, il avance que les jours du régime syrien « sont comptés ».
                                                                    le prétexte de la continuité de l’État est bien léger pour la justifier ...
                                                                    autre option, les « ordres » viennent d’autres instances off-shore puisque le PS et l’UMP ont tenus strictement le même cap ...
                                                                    °

                                                                    Alain Juppé accusé par sa propre administration d’avoir falsifié les rapports sur la Syrie
                                                                    .
                                                                    Un haut fonctionnaire français a invité , le 19 mars 2012, des journalistes arabes basés à Paris pour leur révéler la bataille qui se livre actuellement au sein du gouvernement français en général et du Quai d’Orsay en particulier à propos de la Syrie.

                                                                    Selon cette personnalité, l’ambassadeur de France à Damas, Éric Chevallier, dont l’ambassade vient d’être fermée et qui est rentré à Paris, a pris à partie son ministre devant ses collègues. Il a accusé Alain Juppé de ne pas avoir tenu compte de ses rapports et d’avoir falsifié les synthèses pour provoquer une guerre contre la Syrie.

                                                                    Au début des événements, en mars 2011, le Quai avait dépêché des enquêteurs à Deraa pour savoir ce qui s’y passait. Leur rapport, transmis à Paris, indiquait qu’après quelques manifestations, la tension était retombée, en contradiction avec les reportages d’Al-Jazeera et de France24 qui indiquaient à l’inverse que la ville était à feu et à sang. L’ambassadeur demanda la prolongation de la mission pour suivre l’évolution des événements. Furieux de ce premier rapport, le ministre des Affaires étrangères lui téléphona pour exiger qu’il le modifie et fasse état d’une répression sanglante. L’ambassadeur plaça alors le chef de mission à Deraa en conférence téléphonique avec le ministre pour lui redire qu’il n’y avait pas de répression sanglante. Le ministre menaça l’ambassadeur et la conversation se termina de manière glaciale.

                                                                    Immédiatement après, le cabinet d’Alain Juppé fit pression sur l’AFP pour qu’elle publie des dépêches mensongères confortant la vision du ministre.

                                                                    Durant les mois qui suivirent, les incidents opposant Éric Chevallier et Alain Juppé ne cessèrent de se multiplier, jusqu’à l’affaire des otages iraniens et la mort du « journaliste » Gilles Jacquier. À cette occasion, l’ambassadeur reçu l’ordre d’exfiltrer les agents de la DGSE travaillant sous couverture de presse. Il réalisa l’importance de l’action secrète entreprise par Alain Juppé [1].

                                                                    Ancien ministre de la Défense, Alain Juppé a semble t-il conservé de solides amitiés au sein des services militaires dont certains agents lui restent dévoués.

                                                                    La même source assure que des rapports de l’ambassadeur auraient été négligés ou falsifiés et que celui-ci, pour étayer ses dires, aurait fait parvenir au Quai des rapports d’homologues européens attestant tous que la Syrie n’est pas confrontée à un cycle de manifestations/répression, mais à une déstabilisation par des groupes armés venus de l’étranger. À son arrivée à Paris, Éric Chevallier aurait demandé une enquête administrative interne pour confondre son propre ministre.
                                                                    [........]
                                                                    http://www.voltairenet.org/article173169.html


                                                                  • Frédéric MALMARTEL Le Kergoat 9 mars 2015 21:46

                                                                    @njama

                                                                    Merci pour ce complément également éclairant.

                                                                    J’aime beaucoup le conseiller de Sarko disant ; “Il ne faut pas s’en tenir aux faits, il faut voir plus loin que le bout de son nez. « 

                                                                    Toute la »pensée", misérable de l’UMPS est résumée dans cette phrase !


                                                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 10 mars 2015 19:57

                                                                    @njama
                                                                    Hollande ne continue pas la politique de Sarkozy.
                                                                    Ils appliquent tous les deux la politique de l’OTAN.
                                                                    Article 42 du TFUE :
                                                                    « La Défense et la politique étrangère des pays européens sont subordonnées à l’ OTAN. »


                                                                    D’ailleurs les secteurs les plus souverains de la Défense française sont en train de passer sous la coupe de l’ Allemagne et des USA. « Où va la Défense de la France ? »

                                                                  • Ruut Ruut 9 mars 2015 16:03

                                                                    Sarkozy et Hollande ont vraiment fait beaucoup de tord a mon pays.
                                                                    Ils incarnent hélas a eux deux la traitrise de l’UMP + PS envers le peuple de France.


                                                                    • soi même 9 mars 2015 19:22

                                                                      @Ruut, tous à fait d’accort avec ce constat c’est pour cela que les prochaines échéanges électorale doivent être un échec retentissent, un black-out total !



                                                                      • Pyrrhos 15 mars 2015 09:30

                                                                        Voilà qui est Assad, votre « grand timonier » préféré. Qui veut voir voit, qui veut s’aveugler soi-même s’aveugle soi-même. Point.

                                                                        http://www.lemonde.fr/proche-orient/portfolio/2015/03/15/l-onu-expose-l-horreur-de-la-guerre-en-syrie_4593802_3218.html


                                                                        • Laurent 47 21 mai 2015 23:31

                                                                          Ca fait deux fois que l’ambassade de Russie est prise pour cible à Damas, par Daesh ( si vraiment c’est Daesh ), et je crois que la moutarde commence à monter au nez de Poutine.
                                                                          L’armée russe ne faisant pas dans le drone, ni surtout dans le détail, je sens arriver les complications pour ces tarés d’islamistes !
                                                                          Elle ne va pas faire dans la frappe chirurgicale, si les barbus s’approchent un peu trop de leur base navale de Tartous, ou si d’autres obus pleuvent sur son ambassade !
                                                                          En effet, l’armée russe est suffisamment équipée pour faire autant de dégâts en Syrie que les américains en Irak ou en Libye, et peut en outre parachuter des troupes sur les arrières de Daesh pour les couper de leurs approvisionnements.
                                                                          Cela aura au moins le mérite de montrer que, si certains mal intentionnés veulent en profiter pour se débarrasser de Bachar El Assad, ils vont devoir compter avec son allié ; la Russie !
                                                                          C’est ce que je pense en me basant sur la mentalité de Vladimir Poutine, qui a peut-être des défauts ( mais qui n’en a pas, n’est-ce pas messieurs les nazis européens ), mais qui est fidèle à ses amis et très vigilants sur ses intérêts ( des armes anti-chars vont être livrées en Irak pour aider les chiites qui se battent contre Daesh ).
                                                                          Je souhaite ne pas me tromper !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès