• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La présidence Donald Trump, une aubaine pour la France dans un monde (...)

La présidence Donald Trump, une aubaine pour la France dans un monde multipolaire ?

La victoire de Donald Trump à la présidence des États-Unis amène une pierre de plus à l’édifice de la fin de l’unipolarité. Dominé par les États-Unis depuis le 9 novembre 1989, date de la chute du mur de Berlin, le monde unipolaire transite indéniablement vers un monde plus multipolaire.

 

Le retrait des États-Unis dans les affaires internationales est inéluctable

Selon Donald Trump, en politique étrangère, la fin de l’hégémonie américaine se traduirait par une redéfinition plus étroite des intérêts américains, remettant en cause leur rôle de gendarme du monde depuis 1945. Le processus étant déjà enclenché depuis plusieurs années, des centres de décisions majeurs tels que la Russie ou la Chine remettront d’autant plus en question les normes et valeurs de l’Occident (démocratie, droit de l’homme, libre-marché, etc.) pour devenir à terme indépendants de l’hégémonie du monde unipolaire.

Dans la lignée de ses prédécesseurs, Donald Trump a annoncé sa volonté d’une contribution budgétaire plus importante de la part des pays européens dans l’alliance atlantique. Les États européens devront porter au minimum à 2% du PIB (hors pensions militaires) leurs budgets nationaux de défense. La perception de la menace terroriste ou russe amène d’ores et déjà la France ou l’Allemagne à augmenter leurs budgets de défense[1], sachant que cette première doit de toute façon l’amener à 2% du PIB d’ici 2025 dans le cadre de ses engagements dans l’OTAN.

 

Les conséquences pour l’OTAN 

Cette élection américaine suscite une grande inquiétude à l’est de l’Europe, hostile à un désengagement financier de l’OTAN et à plus de coopération avec la Russie. Mais le moindre interventionnisme annoncé par Trump pourrait être confronté au principe de réalité. Un scénario de retrait de l’OTAN semble abstrait, car les États-Unis y jouent leur prestige et leurs intérêts directs sur le continent dans maintien du rapport de force avec la Russie et l’Iran. Trump veut défendre les intérêts de son pays : une alliance atlantique forte et l’installation du bouclier anti-missile en seraient les meilleures garanties. Dans ces conditions, la fin du rapport de force entre OTAN et Russie en Europe n’est peut-être pas pour demain[2]. De plus, faire supporter l'effort de défense américain par les alliés permettrait à l'armée américaine de financer son propre réarmement par le biais d’exportations de matériels militaires. Le meilleur argument de vente des industriels américains étant la solidarité stratégique à travers l’OTAN[3]. Augmenter le budget défense alors que les États-Unis entendent rester maîtres de l’Alliance atlantique, n’est-ce pas là un « bad deal »[4] pour l’autonomie stratégique de la France, première armée européenne, puissance militaro-industrielle considérable et troisième contributrice de l'alliance atlantique ? 

 

L’isolationnisme américain favorable à la France

Si les engagements isolationnistes de Trump l’emportent malgré tout, cela ne pourrait être une chance pour la France qu’à la condition qu’elle prenne en main la défense du continent, en considérant les positions de la Russie[5]. À défaut d’une Europe de la défense, régulièrement relancée par la France pour soutenir ses opérations extérieures, il faudrait se concentrer sur la défense nationale tout en gardant à l’esprit que la coopération européenne, et non l'intégration, fait partie des solutions envisageables[6]. L’issue de l’élection présidentielle américaine a renforcé les positions des pays (Italie, Hongrie, Grèce, Espagne, Chypre, Slovaquie et, dans une certaine mesure, l’Autriche et la Bulgarie) favorables à la normalisation des relations avec la Russie. Les prochaines élections présidentielles françaises seront donc déterminantes. Avec la multipolarité, la France doit prendre acte de cette possible reconfiguration des rapports de force dans le monde.

 

Soit l’OTAN garde ses prérogatives au sein d’une Union européenne qui contribuera simplement plus pour sa défense, mais restera sous parapluie américain soit un pôle européen de défense plus indépendant émergera à l’initiative de la France, ce qui ira dans le sens d’un monde multipolaire. Mais est-ce que l’alternance politique américaine et les éléments de rupture de Trump auront des effets réels dans l’engagement actif des États-Unis dans l’extension de l’OTAN, depuis maintenant plus d’un demi-siècle ?

 

 
[1] Pour 2017, le budget pour la Défense (y compris les pensions militaires) s’élèvera à 1,77% du PIB, selon le projet du gouvernement français.

[2] Cyrille Bret, Trump et Poutine : les affinités ne font pas une alliance russo-américaine, Diploweb.com, 11/11/16, URL : www.diploweb.com/Trump-et-Poutine-les-affinites-ne.html.

[3] La rupture du contrat de vente d’hélicoptères H-225M Caracal par la Pologne en est un exemple récent significatif, voir Laurent Lagneau, La Pologne ne veut pas se fâcher avec la France pour une « poignée d’hélicoptères », Zone Militaire, 18/11/16, URL : www.opex360.com/2016/11/18/la-pologne-ne-veut-pas-se-facher-avec-la-france-pour-poignee-dhelicopteres/.

[4] Une expression souvent répétée par Donald Trump.

[5] Caroline Galactéros, Donald Trump : séparer le bon grain de l’ivraie, Bouger les lignes, 10/10/16, URL : http://galacteros.over-blog.com/2016/10/donald-trump-separer-le-bon-grain-de-l-ivraie.html.

[6] Alexis Feertchak entretien avec Hadrien Desuin, Donald Trump peut-il être une chance pour l'Europe de la Défense ?, LeFigaro.fr, 19/09/16, URL : www.lefigaro.fr/vox/monde/2016/09/19/31002-20160919ARTFIG00106-donald-trump-peut-il-etre-une-chance-pour-l-europe-de-la-defense.php.


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre Jeussey de Sourcesûre 6 décembre 2016 11:50

    Est-ce que l’arrivée au pouvoir de De Gaulle, chantre du « droit des peuples à disposer d’eux-mêmes » a été une aubaine pour les pays constituant l’empire colonial français ?


    Etant un des éléments de l’empire colonial américain, les pays mebres de l’Union Européenne ont une opération préalable à effectuer : retrouver leur autonomie et leur indépendance.

    • Alren Alren 6 décembre 2016 12:27

      Si j’ai bien compris, en cas de désengagement partiel des USA dans la néo-guerre froide avec la Russie, la France devrait, selon l’auteur, prendre le relais à la tête de la « croisade » ?

      Ce serait d’une stupidité crasse : les Russes ont été et demeurent des partenaires bien plus que ne l’est l’Allemagne de Merkel !

      Les USA veulent que les pays membres de l’OTAN portent à 2% de leur budget les dépenses d’armement dans le but de leur vendre des armes US et de transformer leurs dépenses impérialistes qu’ils ne peuvent plus assumer en bénéfices réalisés sur le dos de leurs « alliés » : nous serions bien idiots de tomber dans le panneau !


      • Franck Pengam 6 décembre 2016 13:50

        @Alren
        Vous n’avez pas bien compris. Une France indépendante prend en considération de facto les positions de la Russie et ne fait pas de « croisade » (otanesque). La bonne question serait plutôt : l’indépendance est-elle possible dans le cadre de l’OTAN ?


      • Anne63 6 décembre 2016 17:58

        @Alren

        Les USA et l Europe sont les alliés des russes

        Conclusion : jamais la Russie ne sera attaquée ! Pigé ?

        TRUMP n’apportera aucun changement et il sera pire que Bush et Obama réunis. Attendez vous au chaos et à la destruction un peu partout ainsi qu’à des attentats un peu plus réguliers. La responsabilité incombe à la fausse dissidence sites crypto sioniste Soral Meyssan, ER, Sputnik, MetaTV, Agence Info Libre, LLP...qui vous vendent Trump comme étant un homme politique sérieux et anti-système.

        Trump intéressé par l’argent ? Mais il est milliardaire ! Il est là pour asseoir les desseins d’Israel : chaos, attentats, dictature, nazisme, rafles et meurtres de musulmans.

        Ça commence déjà les attentats aux USA et ça va s’amplifier


      • baldis30 6 décembre 2016 18:23

        bonsoir,

        Coopération contre intégration .....Europe des nations contre Europe des fermiers généraux.

        Mais nous n’avons pas été capables de profiter du désordre crée au Moyen-Orient par les USA et leurs alliés de toutes confessions, pour reprendre tranquillement la main.

        Rendons grâce à Jacques Chirac et à Dominique de Villepin du discours prononcé à l’ONU pour ne pas s’engager en Irak .... Carte magnifiquement jouée mais il fallait dans les circonstances actuelles persister dans le jeu en marquant les points que le passé nous permettait d’engranger pour nous aussi faire voir notre visage .....

        Au lieu de cela .... soumission aux diktats de la chancelière du IVème reich


        • zygzornifle zygzornifle 7 décembre 2016 12:47

          c’est une bonne aubaine pour le monde entier s’il tient ses promesses .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires