• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La RPD et l’Ukraine mèneront une inspection conjointe des positions (...)

La RPD et l’Ukraine mèneront une inspection conjointe des positions près de Choumy

Suite au report de la destruction à coup d’artillerie des nouvelles tranchées de l’armée ukrainienne, creusées en violation des mesures additionnelles de contrôle du cessez-le-feu, la RPD (République Populaire de Donetsk) a réussi à obtenir de la part de l’Ukraine, lors d’une réunion en urgence du groupe de contact, un accord visant à l’inspection conjointe des positions ukrainiennes près de Choumy afin de vérifier si les violations ont été éliminées.

JPEG

Pour rappel, suite à la signature par l’Ukraine, la RPD et la RPL (République Populaire de Lougansk) des mesures additionnelles de contrôle du cessez-le-feu, les deux républiques ont régulièrement signalé des violations de ces mesures par Kiev, et principalement l’interdiction de creuser de nouvelles tranchées ou de renforcer les positions existantes.

Utilisant le mécanisme de coordination prévu dans ces mesures additionnelles, la RPD a demandé à plusieurs reprises à l’Ukraine de cesser ces violations et d’éliminer celles déjà commises, sans succès.

Face à l’absence de réaction de la part de l’Ukraine, la RPD en était venue à poser un ultimatum à Kiev : soit la partie ukrainienne remettait d’ici le 3 septembre au soir un document détaillant un plan d’élimination des violations, soit la milice populaire détruirait les nouvelles tranchées et fortifications à coup d’obus.

L’Ukraine n’ayant pas fourni le document demandé, la RPD avait alors indiqué qu’elle détruirait les nouvelles positions et fortifications construites près de Choumy le 7 septembre au matin, et avait demandé à Kiev d’évacuer ses soldats de la zone qui serait bombardée.

Finalement le 7 septembre au matin, la RPD a décidé de donner deux jours de plus à l’Ukraine, après que cette dernière ait demandé à la Russie de faire pression sur la république populaire, et que cette dernière ait noté une activité importante des soldats ukrainiens sur les positions concernées, sans parvenir à déterminer s’il s’agissait de nouvelles violations ou de l’élimination de ces dernières.

N’ayant toujours rien reçu de la part de l’Ukraine hier, la RPD a tenté une nouvelle fois de jouer la carte de la diplomatie afin d’éviter d’en venir à des mesures extrêmes qui pourraient détruire la (très) fragile trêve enfin obtenue.

L’Ukraine refusant de reconnaître ses violations, et l’OSCE faisant semblant de ne rien voir, la RPD a donc demandé une réunion en urgence du groupe de contact au format vidéo-conférence afin de trouver un accord sur l’organisation d’une mission d’inspection conjointe Ukraine-RPD-OSCE afin d’aller vérifier sur place si les violations ont été éliminées ou pas. Et l’Ukraine a accepté !

La RPD a donc annoncé aujourd’hui à l’issue de la réunion que demain, 10 septembre, à partir de 14 h, une fois les travaux de déminage menés, le chef de la représentation de la RPD au sein du CCCC (Centre Conjoint de Contrôle et de Coordination du cessez-le-feu), Rouslan Iakoubov, se rendra sur le territoire ukrainien afin de rejoindre les représentants de l’Ukraine au sein du CCCC et la MSS de l’OSCE pour mener cette inspection conjointe des positions ukrainiennes près de Choumy.

Un document sera produit à l’issue de l’inspection, en fonction de ce qui aura été découvert lors de cette dernière.

Face au déni de l’Ukraine et de l’OSCE, la représentation de la RPD au sein du CCCC a tenu à rappeler qu’elle a fourni des preuves photos et vidéos des violations de la partie ukrainienne.

«  Nous avons à notre disposition des preuves photographiques et vidéo, qui montrent des actions précises et ont été transmises à plusieurs reprises à la MSS de l’OSCE et à la partie ukrainienne. De plus, sur les photos disponibles, on voit clairement que les tranchées sont fraîchement creusées  », a souligné la représentation de la RPD au sein du CCCC.

Cet accord pour une inspection conjointe a été salué en RPD comme étant un pas positif de la part de l’Ukraine, sans verser dans l’optimisme naïf.

« Nous devons admettre que le consentement de Kiev à une inspections conjointe du village [de Choumy – NDLR] avec des représentants de la RPD pour éliminer les violations commises par les FAU est un changement de cap positif dans le processus. Nous ne pouvons pas affirmer sans équivoque que Kiev a l’intention de commencer à appliquer les termes des accords de Minsk. Cependant, il y a des espoirs que, grâce à un dialogue constructif, nous pourrons trouver un dénominateur commun et empêcher la reprise des bombardements  », a déclaré Alexeï Mouratov, chef du comité exécutif du mouvement « République de Donetsk ».

Il a ajouté qu’il faut attendre les résultats de l’inspection conjointe, et que ce n’est qu’alors qu’il sera possible de juger « si l’Ukraine a vraiment retrouvé la raison et est prête à remplir ses obligations, ou si elle a fait une autre manœuvre de diversion  ».

Suite à cet accord, Denis Pouchiline a annulé l’ordre de destruction des fortifications ukrainiennes illégales près de Choumy. Mais si l’inspection montre que l’Ukraine a de nouveau violé les mesures additionnelles et que Kiev n’élimine pas ces violations, la milice populaire recevra de nouveau l’ordre de détruire les nouvelles positions ou fortifications de l’armée ukrainienne.

« Je souligne une fois de plus que notre priorité est la mise en œuvre claire et stricte des accords conclus au sein de la plate-forme de négociation de Minsk. Néanmoins, les représentants de l’Ukraine doivent clairement comprendre que nous suivons attentivement la situation en ce qui concerne la mise en œuvre de ces accords et que nous n’avons pas l’intention de fermer les yeux sur les faits de violations flagrantes du côté ukrainien  », a déclaré le chef de l’État.

Dans l’intérêt de la paix, il est à espérer que le message soit enfin reçu cinq sur cinq côté ukrainien.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Guy19550 Guy19550 10 septembre 10:58

    Je suis curieux pour la suite...





        • Guy19550 Guy19550 10 septembre 23:06

          J’ai lu, mais j’estime qu’il y a urgence à la suite de cela de détruire les positions, sinon elles vont se reformer ailleurs et ainsi de suite. Par ailleurs, si on veut aller de l’avant, faut expulser les ukrainiens tout au nord de la Pologne et qu’ils se démerdent pour trouver de quoi flotter. L’envoi des cigares n’est donc pas démesuré du tout, la suite sera pour plus tard.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité