• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La RPD pleure les victimes civiles du bombardement d’un trolleybus à (...)

La RPD pleure les victimes civiles du bombardement d’un trolleybus à Donetsk par l’armée ukrainienne le 22 janvier 2015

Il y a trois ans, jour pour jour, le 22 janvier 2015, l’armée ukrainienne bombardait le district de Leninskyi à Donetsk, à 8 h 35, alors que les gens se rendaient au bureau, à l’école ou à l’université.

Le tir touche la zone proche de l’arrêt « Donetskgormach », où se trouve un trolleybus et de nombreuses voitures, faisant un véritable massacre parmi les civils, avec un bilan final de huit morts et 26 blessés.

Voici le reportage fait à l’époque par nos collègues d’Oplot TV :

En 2016, un monument a été érigé sur le site de la tragédie, afin de ne jamais oublier ce crime de guerre commis par l’armée ukrainienne.

Aujourd’hui, trois ans après la tragédie, environ 2 000 habitants, le maire par intérim de Donetsk, Alexeï Koulemzine, et beaucoup d’officiels dont Alexandre Zakhartchenko, le chef de la République Populaire de Donetsk (RPD) étaient sur place pour commémorer les victimes, et déposer des fleurs et des bougies sur le monument.

Cérémonie avec Alexandre Zakhartchenko

« C’est la quatrième année qu’on nous tire dessus, avec des obus d’artillerie, des obus de mortier et des balles. L’ennemi essaie de nous intimider pour la quatrième année déjà. Les personnes âgées, les enfants et les femmes meurent, les adultes, les jeunes hommes et les jeunes filles. C’est la quatrième année que l’Ukraine essaie de nous exterminer pour avoir dit « non » à la junte, « non » au fascisme, « non » à l’obscurantisme. [...] Hier, un autobus civil, une balle, un mort. Il y a trois ans – plusieurs morts. Chaque jour quelqu’un meurt… Mais je suis sûr qu’ils ne réussiront pas à faire ce qu’ils veulent. Il est impossible de nous faire peur. Et pour chaque mort, nous n'oublierons pas, et nous ne pardonnerons pas  ! Et pour chaque mort de nos enfants, personnes âgées, épouses, mères et frères ils paieront par leurs morts. Dieu nous dit de pardonner mais nous n'oublierons pas, et nous ne pardonnerons pas  », a déclaré le chef de l’État.

À la fin du discours du chef de l’État, des voix se sont fait entendre dans la foule lui demandant : « Combien de temps encore devront nous endurer cela ? Quand leur répondrons-nous ?! ».

« Si vous demandez si ce sera demain, eh bien, je ne le dirai pas. Je dirai une seule chose : chaque chose en son temps…. Et quant à la patience, nos grands-parents et nos arrière-grands-parents ont patienté bien davantage. Et je voudrais vous dire encore, ils sont plus de 30 millions et nous sommes un peu plus de 2 millions. C’est la quatrième année qu’ils tentent de nous briser et c’est la quatrième année qu’ils échouent. Et je dirai une chose de plus. Si le prix est la guerre, il faudrait être un sombre idiot [pour y consentir]. Si on peut résoudre la question pacifiquement et reprendre les territoires occupés par l’Ukraine pacifiquement, c'est juste. Et cela vaut la peine de se battre et d’attendre. Chaque vie humaine est un don inestimable de Dieu, et si nous gaspillons un tel don, aucun d’entre nous ne sera plus un être humain  », a répondu Alexandre Zakhartchenko.

Voir le reportage vidéo de la cérémonie :

En trois ans, la RPD a mené sa propre enquête sur ce tir, afin de traduire un jour les responsables devant la justice.

Les résultats de cette enquête ont été dévoilés aujourd’hui par Ivan Kopylov, membre de la commission publique d’enquête sur les crimes de guerre commis par les autorités ukrainiennes dans le Donbass.

D’après la commission d’enquête, le trolleybus et ses occupants auraient été touchés par un tir de canon 2S7 Pion (d’un calibre de 203 mm et capable de tirer jusqu’à 37,5 km de distance avec des obus normaux et jusqu’à 55,5 km avec des obus spéciaux) de la 43e brigade d’artillerie des Forces Armées Ukrainiennes (FAU), qui se trouvait à cette période là entre Grodovka et Otcheretino, d’où elle pouvait viser presque la totalité de la capitale de la RPD.

La commission ne sait pas encore si à cette période la 43e brigade était commandée par le colonel Anatoly Stoyenko ou par le colonel Evgenyi Dobrynin. Il est important pour la commission de déterminer qui a donné l’ordre de mener ce tir afin de poursuivre le responsable de ce crime de guerre.

De manière extrêmement cynique, hier, à 13 h 20, l’armée ukrainienne a de nouveau visé un bus civil, mais à l’arme légère cette fois, sur le point de passage de Yelenovka, faisant un mort et un blessé. Le bus était plein au moment du tir, 60 personnes s'y entassaient, beaucoup de gens étaient debout. Le tir, qui a touché le haut du bus, a atteint deux personnes qui se tenaient dans la travée.

Autobus touché Fenêtre touchée

Vue de l'intérieur du bus Victime du tir de l'armée ukrainienne

Alexandre Zakhartchenko avait immédiatement commenté ce nouveau crime de guerre de l’armée ukrainienne, comme étant le premier résultat du vote sur la loi de réintégration du Donbass par la Rada.

« C’est le premier résultat de l’adoption de la loi sur la dé-occupation (c.-à-d. la loi de réintégration du Donbass). Et regardez ce qui s’est passé, leurs mains sont totalement libres maintenant. Ils n’hésitent plus du tout à tirer sur des civils. Ici nous avons un bus civil, un mort, un blessé. C’est loin d’être la première fois, mais c’est la première fois qu’ils tirent directement sur le bus. Avant, il était possible de faire passer ça comme une balle d’Outyos (c.-à-d. mitrailleuse lourde) perdue, mais plus maintenant qu’ils visent délibérément le bus, » a déclaré Zakhartchenko.

La RPD a demandé à l’OSCE, mais aussi à l’Ukraine de mener une enquête sérieuse sur ce tir afin de punir les responsables. Mais au vu de l’absence de réaction des Occidentaux au vote de la loi de réintégration du Donbass, il y a peu à en attendre.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  3.55/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • lejules lejules 23 janvier 18:38

    merci Christelle

    tout mes voeux de paix pour2018 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires