• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La station d’épuration de Donetsk ferme à cause des tirs de (...)

La station d’épuration de Donetsk ferme à cause des tirs de l’armée ukrainienne qui se poursuivent pendant l’évacuation du personnel

Comme on pouvait le craindre, le tir des soldats ukrainiens d’hier, qui a fait cinq blessés parmi les employés de la station d’épuration de Donetsk, a poussé la direction de la station à fermer cette dernière pour ne plus mettre ses employés en danger.

L’équipe qui était sur place depuis hier a dû attendre jusqu’à cet après-midi de pouvoir enfin être évacuée avec l’aide de l’OSCE et du ministère des Situations d’urgence de la République Populaire de Donetsk (RPD), car la partie ukrainienne a tardé à donner les garanties de sécurité nécessaires.

La direction avait déjà menacé de fermer la station le mois dernier, et c’est grâce à l’action de l’OSCE que cette fermeture avait pu être évitée. Mais cette fois c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase de la société « Eau du Donbass », qui ne veut plus devoir envoyer ses employés travailler en gilet pare-balles en priant pour que les soldats ukrainiens ne prennent ni les véhicules de transport ni la station d’épuration pour cible.

Depuis quatre ans, le personnel de la station a héroïquement continué à faire son travail afin de ne pas priver d’eau les habitants de la république, mais aussi ceux vivant de l’autre côté de la ligne de front. Mais cette fois c’est allé trop loin.

Beaucoup d’employés de la station travaillent en famille. Ainsi la femme de l’un des blessés d’hier fait partie de l’équipe qui travaille, avec des gilets pare-balles, dans la station depuis hier après-midi afin que les habitants de la république puissent continuer à avoir de l’eau ! Mais malgré tout ce courage il y a des limites aux risques que la direction de la station peut accepter de prendre. Et ces limites ont été atteintes.

Une fois le personnel évacué, la station sera mise à l’arrêt (pour une première période de cinq jours que la direction espère pouvoir utiliser pour obtenir des garanties de sécurité solides, faute de quoi l'arrêt de la station sera prolongé). Face à cette situation grave l'OSCE a de nouveau fait preuve de bonne volonté en proposant d'accompagner chaque jour les convois qui amènent et ramènent de la station les équipes de travailleurs afin d'assurer leur sécurité. Mais il leur faut obtenir pour cela des garanties de sécurité fiables de la part de Kiev.

En attendant, grâce à des systèmes de flux inversé, de l’eau sera envoyée dans les canalisations via les stations de pompage afin de ne pas priver 1,5 millions de personnes d’eau, mais il est à craindre qu'elle ne sera pas potable. Et ce système a ses limites, car il ne permettra pas de desservir toutes les zones alimentées par la station d’épuration.

D’après les informations dont nous disposons, plus de 400 000 personnes se retrouveront ce soir sans eau, dont la moitié dans la partie du territoire occupée par l’armée ukrainienne, entre autre dans la ville d’Avdeyevka.

Une situation que Kiev compte utiliser médiatiquement pour salir la RPD, et faire croire aux habitants d’Avdeyevka et aux populations des pays occidentaux que c’est de la faute de la république si les habitants se retrouvent privés d’eau.

L’armée de la RPD craint quant à elle une utilisation militaire de cette évacuation, les soldats ukrainiens planifiant d’utiliser la station comme position de tir sûre, grâce aux abris souterrains et aux nombreux produits chimiques stockés dans la station, qui empêcheront les soldats de la RPD de tirer en retour (les soldats de la république voulant éviter à tout prix de provoquer un désastre humain et écologique qui serait inévitable si les stocks de chlore de la station prenaient feu par exemple). De telles méthodes, utilisées par l’armée ukrainienne, rappellent celles des terroristes en Syrie…

Alexandre Zakhartchenko, le chef de la RPD, quant à lui, y voit le signe que l’Ukraine se prépare à une offensive, en commençant par détruire les infrastructures.

Et alors que je rédigeais cet article, le Centre Conjoint de Contrôle et de Coordination du cessez-le-feu (CCCC) vient de nous informer qu’en violation des garanties de sécurité fournies à l’OSCE, l’armée ukrainienne a ouvert le feu à 14 h 50 sur la zone de la station d’épuration avec des mortiers de 82 mm, des mitrailleuses lourdes et des armes légères, alors que le convoi permettant d’évacuer le personnel s’était mis en route.

Les employés de la station, les observateurs de l’OSCE et les représentants du ministère des Situations d’urgence se sont retrouvés pris sous les tirs, et malgré les appels du CCCC à respecter le cessez-le-feu, le bombardement de la zone s’est poursuivi.

Nous ne pouvons qu’espérer que personne n’aura été blessé, ou pire, lors de cette énième violation des accords signés par l’Ukraine.

En tout cas, dès ce soir, plus de 400 000 habitants vont se retrouver privés d’eau, dans l’indifférence totale des garants occidentaux des accords de Minsk, à cause des actes littéralement terroristes de l’armée ukrainienne.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  2.49/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • xana 18 avril 21:55

    Merci Christelle pour cette information.

    L’OSCE agira-t’elle sur ce point ?
    Ils n’en ont pas marre de prendre des balles et de faire comme s’il ne se passait rien ?

    Jean Xana


    • Christelle Néant Christelle Néant 19 avril 10:35

      @xana
      Ils se sont proposés d’accompagner les équipes matin et soir lors des shift. Il faut reconnaître que sur ce coup là ils font quelque chose. Mais il leur faut un minimum de garanties de sécurité de la partie ukrainienne. On attend ces dernières.


    • Tom France Tom France 19 avril 11:45

      Oui comme en Syrie ou les djihadistes attaquent les divers installations étatiques avec l’aide de leurs sponsors ! Sur ce coup là, l’armée de la RPD n’aura sans doute plus le choix d’avancer et de reprendre cette station par la force pour éviter une catastrophe plus importante.


      • Natalia22 19 avril 12:54
        BREAKING NEWS : 3 civils légèrement blessés en traversant la ligne de contactdu côté contrôlé par Kiev. Selon les données, un tireur ukrainien a ouvert le feu sur des civils. J’habite à 2500 kms du front et je suis tout aussi bien informée que Madame Néant.Je n’ai aucun mérite, je lis simplement la presse russe.

        • Christelle Néant Christelle Néant 19 avril 16:39

          @Natalia22
          BREAKING NEWS tout le monde ne peut pas lire la presse russe. Merci de venir cracher sur mon travail histoire de prouver à tout le monde que ce que je fais dérange. Allez dire à ceux qui vous payent pour troller toute la journée d’essayer d’embaucher des gens plus intelligents. Vous tournez tous avec le même vieux disque rayé c’est lassant.


        • Dom66 Dom66 19 avril 13:00

          Salut Christelle, je vous admire, pour le travail que vous faite mais aussi pour prendre le temps de répondre aux trolls. Encore merci pour les infos.

          Pour ceux qui trollent voici une petite vidéo…j’aimerais voir leurs tronche si c’était chez nous…

          https://www.youtube.com/watch?v=789J_esGzOY


          • Natalia22 19 avril 14:14

            @FreeDemocracy
            Aïe, désolée mais pas tout à fait, manque de retenue et parfois même exagération, allez écouter ces vidéos c’est à mourir de rire pour qui est sur le terrain et sait ce qui se passe vraiment, bonne fin d’après midi


          • Dom66 Dom66 19 avril 14:59

            @Natalia22

            Apparemment vous ne savez pas ce qu’est une vraie guerre ??? que savez vous de moi ???Rien

            Avoir ou non des diplômes de journalisme ? Surtout ne pas me faire rire, quand on voit ce que racontent certains journalistes. Donc diplôme ou non pas indispensable.

            Et puis rentrer au pays ?? quel pays, Christelle a expliqué qu’elle ne rentrerait pas au pays.


            Et vous vous voyez la guerre de quel coté ? c’est juste pour savoir.

            Maintenant vous savez ce qu’il vous dit le lèche bottes numéro 2 ? Non allez vous faire enc…..er

            Bonne journée


          • Christelle Néant Christelle Néant 19 avril 16:40

            @Dom66
            J’essaye de leur répondre quand j’ai le temps. Oui ces gens qui glosent sur ce qu’ils ne connaissent que de loin cela me fait rire. Jaune.


          • Christelle Néant Christelle Néant 19 avril 16:44

            @Natalia22
            Tiens encore les mêmes délires. Faudra que vous m’expliquiez un jour comment je peux avoir fait plusieurs centaines de vidéos sur le terrain en deux ans sans bouger de ma chaise. Merci de vous ridiculiser toute seule. Vos exagérations rendent vos propos, pathétiques. Je risque ma vie régulièrement, que ce soit pour des reportages ou des missions humanitaires. Et mes vidéos le prouvent amplement.
            Concernant mon titre de journaliste, oui je suis journaliste sans avoir été à l’école de journalisme. Et ? Vu ce qui sort de ces écoles c’est une très bonne chose. Ce n’est pas comme la profession de médecin on peut être journaliste sans avoir de diplôme. La RPD me délivre une carte de journaliste ne vous en déplaise, et il n’y aura pas de « retour au pays » puisque mon pays désormais est ici. La seule qui se croit détentrice de pouvoirs virtuels c’est vous ma pauvre. Moi je vis dans la réalité.


          • Natalia22 19 avril 15:25

            @Dom66 : « aller vous faire enc......er » Ne reporter pas sur moi les fantasmes que vous nourrissez avec C. Néant....


            • Dom66 Dom66 19 avril 15:28

              @Natalia22
              Aucun fantasme rassurez vous...
              Re :
              Et vous vous voyez la guerre de quel coté ? c’est juste pour savoir. ????


            • Natalia22 19 avril 15:48

              @Dom66

              Selon vous si on critique le travail de votre égérie, fatalement c’est que l’on est du côté de Kiev. Décidément ça ne vole pas haut !
              Je suis curieuse de savoir comme vous le dites plus haut comment va faire CN pour ne pas rentrer au pays ? Cette situation ne va pas être éternelle et Dieu merci, va t elle demander l’asile politique en Russie ? 

            • Christelle Néant Christelle Néant 19 avril 16:46

              @Natalia22
              J’ai le passeport et la citoyenneté de la RPD. La RPD est donc désormais ma patrie. D’autres questions stupides ? Prière aussi de vous calmer dans les insultes envers les autres commentateurs. Faute de quoi vos commentaires seront signalés à la modération du site.


            • Dom66 Dom66 19 avril 17:35

              @Natalia22

              du côté de Kiev. ??? je n’ai pas dit cela, ni le suppose, c’est juste pour savoir d’où voyez vous la guerre ? Mais SVP ne critiquez pas CN elle fait un bon boulot puisque nous n’avons pas grand monde sur nos médias qui nous parle de cette région et ces événements...bien triste.

              Et si ses articles ne vous plaisent pas, c’est votre droit de ne pas les aimer.

              Aussi vous avez le choix...ne pas les lires, écrire un article sur le Donbass, ou ne pas traiter les gens de lèches bottes, car bibis je n’ai pas l’age et le caractère pour cela.

              Rassurez vous le passeport et la citoyenneté de la RPD, sera valable, et l’asile en Russie, n’est pas une catastrophe, on y vie bien aussi, la-bas, le savez vous ?


            • grangeoisi grangeoisi 19 avril 16:50

              On se disait bien que tout ceci ne sentait pas bon. Cette nouvelle arme employée par Kiev est diabolique , en quelque sorte les ukrainiens emmerdent la politique expansionniste de Poutine... d’ici qu’il y est une rafle sur le papier Q. Christelle prévoyez large en mouchoirs jetables.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès