• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > La Turquie donne des leçons de démocratie à la France

La Turquie donne des leçons de démocratie à la France

 

L'Agence Anadolu a rapporté[1] dans une dépêche datée du 3 septembre, que le porte-parole du ministère turc des Affaires étrangères, Hami Aksoï, a fermement condamné la republication de caricatures de Mahomet par Charlie Hebdo.

Accusant, par la même occasion, la classe politique française et en particulier le président Emmanuel Macron, Aksoï a déclaré, toujours selon la dépêche, que cette publication ne pouvait être justifiée par l’invocation de la liberté de parole et d'expression artistique.

Elargissant ses accusations aux dirigeants européens, le porte-parole du ministère turc déclarait encore : « A chaque occasion, les démocrates autoproclamés servent la nouvelle génération de fascistes et de racistes en France et en Europe, en adoptant des pratiques qui augmentent la xénophobie et l'anti-islamisme ».

C’est sûr ! La grande démocratie turque où être Kurde, chrétien, arménien, grec… représente un risque vital et où être avocat, de gauche, démocrate, politicien d’opposition, laïc, femme, athée, agnostique…représente également un risque vital, peut donner des leçons de laïcité et de vivre ensemble à l’occident et notamment à la France.

La religion est doit demeurer une question privée ; l’espace public, libre de toute contagion religieuse (de quelque origine qu’elle soit), garantit ainsi la possibilité de vivre et d’évoluer ensemble à tous les citoyens. L’islamophobie n’a rien à voir là-dedans ; Charlie Hebdo a publié davantage de caricatures sur le christianisme, le judaïsme et d’autres religions, que sur l’Islam.

Enfin, toutes les idéologies peuvent être critiquées ; c’est l’essence même de la démocratie !

 

Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 septembre 15:42

    La France ne donne pas de leçons de démocratie, elle !

    Au Liban, elle l’impose malgré la mauvaise volonté évidente d’une population qui avait fini par se vautrer dans un confessionnalisme outrancier !


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 5 septembre 08:26

      @Tiberius

      houla !

      ça, c’est du lourd !

      t’as raison, je vais arrêter de déconner, y en a qui suivent pas...


    • Francis Francis29 5 septembre 08:48

      @Séraphin Lampion
       
       Le second degré est un exercice risqué, en certains lieux et par les temps qui courent.


    • troletbuse troletbuse 5 septembre 08:52

      @Francis29
      Qu’est-ce que tu veux ! Beaucoup en sont encore au degré Fahrenheit.  smiley


    • Francis Francis29 5 septembre 09:52

      @troletbuse
       
       Attention : 2° chez nous ça fait 35° chez eux !
       
       smiley


    • troletbuse troletbuse 5 septembre 10:03

      @Francis29
      oui mais 2°F font MOINS16°66 C chez nous  smiley


    • Francis Francis29 5 septembre 10:59

      @troletbuse
       
       ’’oui mais 2°F font MOINS 16°66 C chez nous’’
       
       Je comprends mieux pourquoi leur 2è degré me laisse si froid.


    • ETTORE ETTORE 5 septembre 17:01

      @Tiberius

      ETTORE 3 septembre 20:37

      Les vas et viens incessants de Monarc 0.0 au Liban, montre bien l’OPA que se permettent certains individus sans scrupules sur des pays souverains .

      Monarc 0.0 a bien suivi les rites prescrits pour mettre la France à genoux.....

      Maintenant ce voyageur de commerce se permet de faire des propositions financières à un pays en B(d)eyrouth.

      Pourtant, il porte, écrit, gros comme un porte avion, sur sa tronche, un texte défilant....

      TOUT CREDIT VOUS ENGAGE ET VOUS DEVREZ REMBOURSER  !

      Voilà comment on rajoute un maillon à la chaine qui entrave un pays dans la perte de sa souveraineté.

      Pour ma part, considérant MONARC 0.0 comme Présidiot auto proclamé des Français et au vu des résultats désastreux pour la population de ce pays, le voir courir s’occuper des autres, pour le compte de zigotos non visibles....laisse un sentiment d’un VRP Multicarte non déclaré.

      Il faudrait pouvoir le poursuivre pour travail au noir ! C’est trop flagrant !


    • Clocel Clocel 4 septembre 15:42

      « Enfin, toutes les idéologies peuvent être critiquées ; c’est l’essence même de la démocratie ! »

      Faut être assis dans un certain confort et faire encore partie des privilégiés pour se permettre de dire ce genre de connerie à la période actuelle.

      Allez donc réclamer vos droits dans la rue vous m’en direz des nouvelles.

      A ce stade, ce n’est plus de l’aveuglement, c’est de l’autisme.

      Non, la France n’a de leçon à donner à personne, même pas à la Turquie.


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 septembre 15:54

        @Clocel

        tien, au fait, la police turque utilise-t-elle le LBD et les grenades offensives ?


      • Clocel Clocel 4 septembre 16:01

        @Séraphin Lampion

        Le « maintien de l’ordre » s’israélise partout dans le monde.

        le maintien de l’iniquité ne te laisse pas d’autre choix que la violence et « le pseudo droit » qui la légitime.


      • JPCiron JPCiron 4 septembre 16:18

        @Clocel

        Le « maintien de l’ordre » > 

        On prend le pouvoir d’une manière ou d’une autre, et l’ordre du pouvoir établi est maintenu à tout prix pour qui serait du mauvais côté du manche.

        Et les méthodes sont effectivement celles mises en oeuvre dans nos bienheureuses démocraties Judéo-Chrétiennes...


      • Clocel Clocel 4 septembre 16:35

        @JPCiron

        Nous sommes bien d’accord.
        Ce qui m’agace, c’est que les privilégiés d’un système notoirement pourri se fassent les porte-flingues du merdier alors qu’on ne leur demande rien, qu’ils voient chez les autres ce qu’ils sont infoutus de voir chez eux, ça me fout hors de moi.
        Un intellectuel, un fonctionnaire ne devrait jamais oublié qu’il doit sa situation aux gars qui font marcher l’emporte-pièce, le minimum qu’on leur doit, c’est de ne pas les enfumer.


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 septembre 18:04

        @Clocel

        ils doivent leurs salaires à ceux d’en bas, mais ils doivent leur poste àceux d’en haut, et ils sont prêts à cirer leurs bottes pour un avancement.


      • confiture 4 septembre 18:22

        @Clocel
        pas à Berlin où ils paraissent plutôt cool ( les policiers...)


      • sylvain sylvain 4 septembre 20:57

        @Clocel
        Un intellectuel, un fonctionnaire ne devrait jamais oublié qu’il doit sa situation aux gars qui font marcher l’emporte-pièce, le minimum qu’on leur doit, c’est de ne pas les enfumer.

        oui mais les gars iraient ils a l’emporte pièce si il n’existait pas un système qui les y forçait ??? et du coup des batards qui les enfument et les matraquent de temps en temps ? Ce serait peut être le cas si les conditions de travail étaient différentes, mais elles ne le sont pour ainsi dire nulle part .


      • L'apostilleur L’apostilleur 5 septembre 09:13

        @Clocel

        « ...Non, la France n’a de leçon à donner à personne, même pas à la Turquie. »

        Exact et vice-versa.

        On observera quand même qu’Erdogan a une fâcheuse tendance à oublier que ses décisions ne font pas l’unanimité, à commencer par son opposition maltraitée.

        A noter aussi que votre remarque, étendue, pourrait avoir pour conséquence la fin de tous les interventionnismes.

        On ne serait plus loin du meilleur des mondes, ou du pire.


      • ETTORE ETTORE 5 septembre 17:33

        @Séraphin Lampion

        J’ai souvenir d’une ancienne sinistre Française, ( dont les parents avaient une agence immobilière dans ce pays du maghreb) qui voulait « vendre » le savoir faire Français à ce pays où la bastonnade est monnaie courante pour une moustache mal rasée.
        Voyez vous, Séraphin Lampion, pour certains hommes ou femmes politiques de ce pays, l’étalage de la force, les dents qui sautent, les yeux qui s’éclatent, même, même la mort, en fermant ses volets, ne sont que les photos publicitaires figurant sur le catalogue couleur vernissé, en quadri, presque holographique ou en braille proposé avec les petits fours et champagne.( Symbole de la French savoir vivre)
        Pour ces pays, dont la dictature est encore « assez soft », « nous » faisons en sorte qu’ils entrent dans le 3ème millénaire avec toute la panoplie des armes et exactions que « nous » .....
        ( quand je dis « nous », je veux dires les politichiens, parce que NOUS, nous ne sommes que les cobayes)
        expérimentent sans vergogne !
        Afin que « nous » puissions les critiquer comme dictateurs.
        Mais, attention, « dictateur » ça va bien et c’est honorable, pour « nous » tant qu’ils
        achètent et qu’il payent !
        Une fois qu’il a tout en main, le « dictateur » et, que ce que « nous » lui avons procuré en savoir faire suffit, et que les commandes baissent......Là....il devient " l’immoral, dictateur, une preuve de crime de lèse démocratie, bref....à abattre, pour instaurer une démocratie comme celle....
        QUI LUI AS FOURNI LES ARMES POUR LA COMBATTRE.


      • M.William 3 octobre 10:32

        @Clocel

        C’est la Turquie qui donne des leçons à la France par l’intermédiaire des franco-turcs qui pratiquent l’entrisme dans les structures étatiques.


      • vraidrapo 4 septembre 18:30

        Après le Régime des Sultans, les Turcs n’ont connu que la dictature sans interruption ! Ceci dit, on peut se demander dans quelle mesure ce Régime indispose l’Homme de la rue : un sondage indiquait que 70% des femmes trouvent normal d’être battues par leur père, leurs frères ou leur mari...


        • velosolex velosolex 4 septembre 22:35

          @vraidrapo
          Comme c’est le père, le frère, ou le mari qui répond à la place de sa femme, les résultats doivent être quelque peu relativisé. 


        • L'apostilleur L’apostilleur 5 septembre 09:25

          @vraidrapo

          Vous soulignez là ce qu’on peut considérer comme une forme d’arrogance occidentale vis à vis des autres cultures surtout islamique. Si la charia et la culture qu’elle impose est leur paradigme, pourquoi s’en offusquer ?

          Une rencontre avec un jordanien à Amman, m’avait instruit de l’impossibilité pour son pays et de ses voisins, d’accéder à la démocratie. En cause le niveau d’instruction des populations disait-il.

          Il n’est plus nécessaire de se rendre au Machrek pour y réfléchir.


        • titi 5 septembre 19:05

          @L’apostilleur
          «  Si la charia et la culture qu’elle impose est leur paradigme, pourquoi s’en offusquer ? »
          Tout à fait d’accord.
          Mais puisque ce n’est pas compatible avec noter paradigme, il faut que les personnes qui arrivent de ces pays pour s’installer dans le nôtre fassent un choix. Sinon retour à la maison.


        • McGurk McGurk 4 septembre 21:04

          La religion est doit demeurer une question privée ; l’espace public, libre de toute contagion religieuse (de quelque origine qu’elle soit), garantit ainsi la possibilité de vivre et d’évoluer ensemble à tous les citoyens. L’islamophobie n’a rien à voir là-dedans ; Charlie Hebdo a publié davantage de caricatures sur le christianisme, le judaïsme et d’autres religions, que sur l’Islam.


          Si la religion est uniquement dans les sphère privée, sans possibilité d’en parler, alors la liberté d’expression n’existe pas vu qu’on défend de débattre d’un thème qui concerne des milliards de gens et des millénaires d’histoire.

          Mais ce n’est que le début de sa fin (de la liberté d’expression) car, ensuite, surviendra un autre interdit...puis un autre...Une situation éternelle d’emmerdes, parfaitement comparable à cette crise sanitaire sans fin.

          En termes religieux, les problèmes posés par les différentes pratiques de la religion visée sont infiniment plus nombreux que ceux du christianisme beaucoup de différents ayant été, précédemment, réglés (et souvent dans la violence pure).

          Cela ne signifie pas pour autant que ce journal fait une fixation sur cette religion-ci. Au contraire, pour ceux capables de le lire au lieu de regarder leur smartphone à la noix, il contient aussi beaucoup d’informations.

          Tenir les comptes des caricatures liées à telle croyance est d’une stupidité sans nom. Surtout lorsqu’on a aucune intention d’en comprendre la signification car le dessin cache un message bien plus important que l’image elle-même.

          Pourquoi nous faire chier à chaque fois si ça ne leur plaît pas ? Ils n’ont qu’à pas les regarder. Parce qu’on peut être sûrs d’une chose, peu des critiques par le monde se seront attachés au contenu...Tout comme pour le scandale actuel de Valeurs Actuelles, avec des intervenants télé qui s’indignent et avouent s’être arrêtés au visuel...

          Sous cette indignation se trouve l’intolérance et l’étroitesse d’esprit.


          • L'apostilleur L’apostilleur 5 septembre 09:35

            @Tiberius

            « ...sans crainte exprimer ses croyances, quelles qu’elles soient... »

            Un voeu pieux que les chrétiens ont fini par respecter au gré de l’évolution de leur civilisation occidentale.

            Les autres religions dominantes suivront ...


          • McGurk McGurk 5 septembre 13:58

            @Tiberius

            Désolé, l’interface du site a bugé et supprimé ma réponse.

            Une partie non négligeable de la population mondiale ne souhaite pas/n’est pas capable (d’) analyser les caricatures, à savoir les deux niveaux qui cachent bien des indices et informations intéressantes.

            La plupart s’en tiendront au dessin et aux réactions primaires qu’il suscite par manque de ressources intellectuelles, par flemmardise ou tout simplement par étroitesse d’esprit (ou les trois à la fois).

            L’autre niveau de lecture est, trop souvent occulté et c’est pourtant celui qui est le plus révélateur et intéressant. Non pas que chacune de leur caricature est digne d’intérêt mais beaucoup révèlent des vérité qui sont difficiles à admettre pour certains types de publics.

            Les religieux et fidèles obstinés n’iront jamais chercher plus loin car ce serait remettre en cause leurs dogmes et croyances voire l’institution toute entière. Or, les religions, par souci de stabilité et de crédibilité, ne feront jamais d’introspection qui pourrait les détruire.

            Par contre, fustiger les caricatures leur permet à la fois de gagner, temporairement, en visibilité et d’affirmer le caractère « sacré » (donc intouchable) des icônes « attaquées » par lesdites caricatures et donc, de fait, d’attaquer la liberté d’expression.

            Mêlée à la politique, la religion devient une arme formidable, multifonction, et de destruction massive (gens, pays, idéaux, idées, etc.) qui donne l’opportunité de faire et justifier n’importe quoi au nom d’ « idéaux supérieurs ». Dieu est l’ « argument suprême » car personne ne peut le contredire et en plus il n’y a pas besoin d’argumenter du moment « qu’il l’a dit », c’est « forcément vrai ».

            De grands manipulateurs, tels que Erdogan et Khamenei, utilisent cette rhétorique parfaitement et la religion est leur meilleur allié leur donnant carte blanche. La liberté d’expression est leur pire ennemi et encore pire pour les caricatures.

            Dans son sillage de domination de ses idées/des Hommes, la religion permet l’émergence de sectes qui, sans limite explicite du référent idéologique, vont tout se permettre. Et c’est tout bénef parce qu’au fond celles-ci font le boulot que les religions se répugnent à faire (conquérir un territoire, tuer, diffuser des idéologies mortifères contre l’ennemi).

            D’où un retard de plusieurs décennies de la dénonciation des différentes religions à condamner sous pression des différents Etats les dérives sectaires et attaques contre la liberté d’expression.

            Et sous la vôtre d’indignation il se cache quoi, juste de la mauvaise foi au de la bonne grosse sottise dites-moi ?

            Plutôt que de balancer votre sarcasme, qui n’a ici aucune utilité, vous feriez mieux d’être plus explicite. Ce n’est qu’un conseil...


          • zygzornifle zygzornifle 5 septembre 10:44

            Hé oui on regarde toujours la paille dans l’œil de son voisin mais pas la poutre dans le sien...


            • HELIOS HELIOS 5 septembre 18:23

              @zygzornifle

              ... vous avez raison !

              C’est bien pour cela que je ne permettrai jamais de critiquer un regime où qu’il soit qui n’est pas le mien puisque ceux qui le maintiennent ou le subissent, acceptent !

              Mais c’est aussi pour cela que je ne veux pas qu’on me dicte avec qui je dois (accepter de) vivre.

              Le vivre ensemble est pire que la soumission a ses propres règles car il impose un renoncement a ses propres valeurs, jusque dans son domaine d’intimité, son propre foyer et dans toute la structure sociale environnante. (rappellez vous, le voile, les piscines, le halal etc).

              Il n’y a pas de vivre ensemble avec ceux qui ne respectent pas les mêmes valeurs, il y a effectivement et comme le disait notre ex ministre de l’interieur, ... qu’in vivre « à coté »... mais celui ci ne peut durer car à un moment ou à un autre l’expansion des uns va déborder sur les autres et donc, il y aura affrontement.

              N’importe quel etre intelligent sait qu’il vaut mieux se défendre quand l’adversaire est le plus faible possible. Ce n’est pas le cas, et pire, nous renforçons cet adversaire en l’accueillant en notre sein, le nourrissant, le soignant sans lui transmettre nos valeurs, comme si nous en avions honte.

              Ne pas être chrétien en France ne pose aucun problème, mais attaquer la chretienté (de l’interieur donc) est un crime contre la nation. Même les athées se doivent de defendre notre pays face a ceux qui voudraient en devoyer les valeurs historiques et millenaires, car un jour, ceux qui gagneront, s’attaqueront alors a eux (relisez le texte de Niemoller (Wiki)...

              Erdogan est ce qu’il est, peu importe, il n’est pas nous. Il peut faire ce qu’il veut de son peuple, ce ne peut pas etre notre problème, nous ne pouvons qu’accepter de ne pas traiter commercialement avec lui ou de clamer notre desaccord. Il est souverain chez lui. Cela dit, nous devons défendre la Grèce, parce que la Grèce, c’est aussi nous.

              Nous qui sommes si prompt a « punir » les peuples qui ne respectent pas notre avis, il serait temps d’agir avec la Turquie de la même manière. Arretons d’importer, de financer des équipements ou de vendre nos produits, c’est déjà un acte fort que nos dirigeants s’honoreraient de mettre en place, nous le faisons pour des pays beaucoup moins « coupables » que les turcs.


            • ETTORE ETTORE 5 septembre 23:12

              J’ai vu une image ce soir qui m’as foutu un sacré frisson le long de la colonne vertébrale,

              La même sensation, lorsque j’ai vu Monarc 0.0, avancer devant la pyramide du Louvre, le soir de son élection.

              Un malaise étrange, une forme de prémonition de tristesse larvée, pour le futur.

              Ce soir sur une chaine italienne, ils montraient les manifestations des « anti masques », et bien sûr, le journaliste n’as réagi qu’à la vue d’un seul abruti faisant le salut mussolinien, pour affirmer que tous les manifestants étaient « fascistes » ...en gros !

              Mais l’image suivante, je crois que c’était en Irlande, c’était deux policiers qui tenaient un « anti masque » récalcitrant qui disait ce qu’il pensait de cette bouffonnerie, les mains tenues dans le dos, pendant qu’un troisième, par derrière, lui mettait le masque.

              Cette vision, était parfaite, pour montrer EXACTEMENT la s...perie, qu’est cette impérative obligation de porter cet accessoire, qui, si il en était encore besoin, par la façon dont il a été mis de force, sur la bouche du « contrevenant » afin de l’affubler de cet...

              ETOUFFOIR .

              Car, on as bien entendu le changement de son de la voix, passant d’un timbre clair à un son étouffé.

              Là, on as vu à quoi ce masque sert, en toute vérité !


              • zygzornifle zygzornifle 6 septembre 09:06

                La dictature parfaite serait une dictature qui aurait les apparences de la démocratie, une prison sans murs dont les prisonniers ne songeraient pas à s’évader, un système d’esclavage ou , grâce à la consommation et au divertissement, les esclaves auraient l’amour de leur servitude.
                Aldous Huxley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité