• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le 1er mars, future journée d’adieu à l’Ukraine - Le Donbass (...)

Le 1er mars, future journée d’adieu à l’Ukraine - Le Donbass retourne le blocus contre l’Ukraine en proie aux luttes entre oligarques

Suite à la déclaration d'hier concernant l'ultimatum des autorités des Républiques Populaires de Donetsk et Lougansk (RPD et RPL) à propos du blocus total qui frappe désormais le Donbass, le chef de la RPD, Alexandre Zakharchenko, a tenu à préciser ce qu'impliquait cet ultimatum.

« Notre déclaration commune avec le chef de la RPL, contenant l'exigence de lever le blocus, a été publiée plus tôt. Je voudrais souligner qu'il ne s'agit pas que de débloquer les voies de transport, mais aussi du ré-enregistrement de toutes les sociétés ukrainiennes travaillant sur notre territoire au sein du cadre juridique de la République Populaire de Donetsk. La date butoir est le 1er mars à minuit. Si cela n'est pas fait par les propriétaires, alors toutes ces entreprises passeront sous notre contrôle, » a déclaré Alexandre Zakharchenko.

Cette nationalisation de force, à laquelle les autorités ne voulaient pas se résoudre jusqu'ici a été rendue obligatoire par la fermeture de l'usine métallurgique de Yenakievo et d'autres suite au blocus.

« Nous ne pouvons pas laisser des milliers de personnes sans travail et moyens d'existence, les usines doivent être relancées. C'est pourquoi cette décision a été prise. Cela concerne toutes les sociétés qui n'ont pas été enregistrées au sein du cadre juridique de la RPD  : des stades aux hôtels, etc, » a souligné le chef de l'état.

Réuni en session plénière d'urgence, le parlement de la RPD a voté à l'unanimité les amendements à la loi fiscale exigeant que les sociétés, dont les propriétaires ne résident pas en RPD, concluent un accord avec les agents fiscaux de la République avant le 1er mars.

Devant les craintes de manques de débouchés, le chef de l'état a indiqué que les différents ministères concernés se chargeraient d'en trouver, et qu'une entité distincte sera crée afin de coordonner le travail des sociétés ainsi nationalisées, et réorganiser les cycles de production afin de les harmoniser avec les besoins du marché russe.

« Cette décision mûrissait depuis longtemps. Plus d'une fois, on m'a demandé comment on pouvait laisser les propriétaires de certaines entreprises payer des impôts en Ukraine tout en opérant sur notre territoire. J'ai toujours dit que nous ferions tout en temps voulu. Maintenant le temps de l'action est venu. Il y a énormément de travail à faire. À court terme, nous devrons reconstruire l'économie de toute la région, remplacer complètement les débouchés des géants industriels. À l'heure actuelle, notre principal objectif est de fournir aux travailleurs de ces entreprises un emploi et un salaire respectable. Un centre spécial a été créé à cet effet sur mon ordre. Il est constitué entre autre des organisations syndicales œuvrant à la protection des droits des travailleurs. Je pense que nous allons alimenter environ 70% du budget grâce à l'exploitation régulière de ces installations industrielles. Bien sûr, cela n'aura pas lieu demain, il faut du temps. Toutefois, une telle mesure constituera un soutien financier sérieux pour notre budget  », a déclaré le chef de l'état. Selon lui, il faudra jusqu'à deux mois pour relancer les entreprises sous la juridiction républicaine, en tenant compte de l'aide de la Russie.

Bien sûr, le chef de la RPD s'attend à une réaction violente de la part de l'Ukraine suite à cette nationalisation forcée (car il ne s'attend pas à ce que les sociétés ukrainiennes obtempèrent volontairement), et comme la Russie a retourné les sanctions économiques contre l'UE, la RPD a retourné le blocus contre l'Ukraine.

« Je pense que ça va commencer à être la panique à Kiev. Le 1er mars pourrait être appelé le jour de « L'adieu à l'Ukraine ». Les autorités ukrainiennes espéraient qu'après avoir mis en place le blocus ils nous feraient souffrir. Mais ils se sont lourdement trompés  : ce n'est pas nous qui avons besoin de charbon ukrainien, nous n'avons pas besoin de ferraille, c'est eux qui ont besoin de tout cela. Et lorsqu'ils déclarent qu'ils vont aussi bloquer le transport par la route, ils oublient que nous aussi nous pouvons décréter un blocus. Nous pouvons non seulement rejeter leurs produits, mais le point le plus important est que nous ne laisserons plus leurs camions venir ici. Nous n'avons pas besoin de l'Ukraine, mais l'Ukraine a besoin de nous. Le blocus est une énorme erreur de Porochenko. Il finit mal  ! L'Ukraine a « formé » notre économie avec les épreuves les plus difficiles depuis 2014 ; maintenant notre économie est plus force que l'économie ukrainienne. Qu'ils réussissent à enlever les radicaux des rails ou non, cela nous est égal. Si vous ne voulez pas de charbon, vous allez geler, nous trouverons à qui le vendre. Nous n'avons déjà plus aucun intérêt à commercer avec l'Ukraine, par conséquent ils ne peuvent pas dicter leurs conditions. Et ils ne recevront plus notre charbon. La situation a fondamentalement changé - maintenant l'Ukraine est soumise au blocus imposé par la RPD et la RPL, » a-t-il déclaré.

Sur la responsabilité du blocus, certains comme Oleg Tsariov (que je rejoins sur ce point), imputent ce dernier aux luttes intestines pour le pouvoir entre Igor Kolomoïsky, Petro Porochenko et Rinat Akhmetov, le premier essayant de détruire économiquement les deux autres afin d'accéder au pouvoir, à la tête de l'Ukraine :

Cette guerre des oligarques où chacun cherche à tirer à lui la couverture, est en train littéralement de faire imploser l'Ukraine. La politique américaine en Ukraine, qui a consisté pendant des années à utiliser ces oligarques afin de choisir les dirigeants du pays, et modeler sa politique, vient de montrer une fois de plus quels germes de chaos elle porte en son sein.

En ne sélectionnant et promouvant que les plus corrompus et les plus vénaux, les USA ont créé un véritable nid de crotales, où chacun est prêt à tout, même à détruire le pays, pour quelques billets de plus et un peu de pouvoir. Voilà où en est actuellement l'Ukraine, pas encore morte, comme le chante son hymne national, mais elle n'est désormais plus en vie que sur le papier, et dans l'attente du coup de grâce que ses « élites » ne manqueront pas de lui porter pour quelques pièces d'argent.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • Jeekes Jeekes 28 février 16:41

    Bien joué les gars, bravo !


    • Daniel Roux Daniel Roux 28 février 16:50

      L’œuf du jour.

      "La politique américaine en Ukraine, qui a consisté pendant des années à utiliser ces oligarques afin de choisir les dirigeants du pays, et modeler sa politique, vient de montrer une fois de plus quels germes de chaos elle porte en son sein."

      Seulement américaines ? Seulement en Ukraine ?

      Cousu de fils blancs, je vous disais !


      • anna anna 28 février 16:55

         smiley smiley smiley


        A Kiev, dans la nuit, les « radicaux » ukrainiens en cagoules, ont arrachés des nombreux drapeaux de l’UE des bâtiments administratifs de Kiev avec les cries que - « l’Ukraine n’est pas la colonie de l’UE » :

        vidéo de la télé ukrainienne 


        • V_Parlier V_Parlier 28 février 17:07

          @anna
          Ils ont été lents à comprendre ces gars là. Mais qu’ils se le disent : Qu’ils le veuillent ou non, ils ne seront même pas traités comme une colonie mais comme une néo-colonie (on ne construit rien, on casse tout, on pille et on se tire).


        • V_Parlier V_Parlier 28 février 17:03

          J’imagine comment ça va être raconté par France 24 (les autres TV se consacrant quant à elles aux oscars, à la gloire de Macron et aux fraudes des autres candidats ). Je vois bien un truc du genre : « Les séparatistes décident tout à coup de confisquer arbitrairement tous les biens des entrepreneurs, une vraie révolution stalinienne, un pas de plus vers le pillage et la guerre par ces mercenaires de Moscou bla bla bla... ». Bon, j’irai vérifier ce soir peut-être...


          • baldis30 28 février 18:42

            @V_Parlier
            bonsoir,

            c’est du plausible, mais l’opinion publique a évolué en quelques semaines avec l’affaire de la Syrie.

            Et en plus nous sommes en période électorale .... Est-ce que les journalistes vont s’engager comme ils l’ont fait alors que leur forfaiture est connue . Tout aussi plausible que votre vision serait l’ignorance ... « on n’en parle pas afin de ne pas continuer à prendre des coups »

            Quant à la troisième solution, en l’occurrence « coller au maximum à Kiev » ce serait une attitude kamikaze. c’est facile à comprendre !


          • Dom66 Dom66 28 février 18:55

            Il est temps de prendre des sanctions contre Kiev Bravo Alexandre Zakharchenko, a quand les ripostes militaires contre ces assassins

            Comme d’hab merci C.Néant


            • Christelle Néant Christelle Néant 28 février 19:14

              @Dom66
              De rien, merci pour vos encouragements smiley


            • Anatoctl 2 mars 02:25

              @Christelle Néant

              Merci à vous pour nous tous qui suivons vos messages délivrés avec beaucoup de courage ! Trouver des mots est difficile... Bien à vous


            • Christelle Néant Christelle Néant 2 mars 07:55

              @Anatoctl
              Merci pour vos encouragements smiley


            • roman_garev 28 février 19:29

              Sur ces entrefaites, des gens armés (sic) viennent de bloquer l’état-major de la mission humanitaire de Rinate Akhmetov au stade Zénite-Aréna à Donetsk.

              M’est avis que c’est pour empêcher les gars d’Akhmetov d’organiser des actions quelconques contre la prise sous contrôle des entreprises d’Akhmetov au Donbass.
              Dans la journée les inconnus (certainement des activistes d’Akhmetov appelés « titouchki ») ont essayé de débloquer la voie ferrée à l’Ukraine menant au Donbass. On a eu le droit à quelques blessés. La police ukrainienne, tout en laissant faire les « bloqueurs », a arrêté des dizaines de ces « débloqueurs »... 


              • Christelle Néant Christelle Néant 28 février 20:41

                @roman_garev
                Oui les autorités veulent empêcher que le matériel, des papiers, ou les outils de production dans les usines soient subtilisés avant minuit. Donc tous les lieux clés ont déjà été mis sous contrôle, pas seulement le Donbass Arena.


              • Raymundo007 Raymundo007 1er mars 06:59

                Intéressant cet article. Silence sur les ondes.
                J’ai lu un article... qui dit que les Russes ont attendu Trump mais rien ne se passe alors ils ont décidé que le suspens avait assez duré et que bon, ils en ont marre d’attendre. Pendant ce temps les gens meurent à l’est de l’Ukraine et que selon eux ça a assez duré ;
                Je ne sais pas...
                Peut-être. C aussi peut-être la raison pour laquelle ça a assez duré aussi pour les deux républiques. En plus c ignoble la position de Kiev.


                • anna anna 1er mars 07:40

                  @Raymundo007
                  Les Russes n’attendent pas Trump, ne lisez pas ces inepties.


                  C’est le gouvernement de Kiev, qui s’enfonce tout seul, comme un grand :

                  1. La junte de Kiev annonce qu’elle va interdire « le russe » comme langue —> les Russes apportent des camions des livres russes pour les écoles et les bibliothèques du Donbass
                  2. La junte de Kiev arrête de payer les retraites et les allocs aux habitants du Donbass —> les Russes les prennent en charge et payent les retraites, les fonctionnaires, les allocs, ainsi « le rouble » devient la monnaie officiel du Donbass
                  3. La junte de Kiev installe un blocus géographique —> Les Russes aident les deux républiques a imprimer les passeports intérieures du Donbass et Poutine reconnait ces passeports comme doc’s officiels
                  4. Les nervis de la junte de Kiev organisent, pour étouffer les deux républiques, « un blocus » des usines de charbons et des usines industriels du Donbass —> ils sont nationalisés...

                  A chaque connerie, pardon, « action » de la junte de Kiev, vous avez la « réaction » des russes 
                  Trump ou pas Trump,...

                • baldis30 1er mars 08:33

                  @anna
                  bonjour,

                  avec un vieux routier de la politique comme Poutine et un jeune ...... président des USA que voudriez-vous qu’il se passât ?

                  ( nota dans la phrase précédente les petits points peuvent être remplacés par n’importe quel adjectif : « beau, blond, chevelu, intelligent, magnanime, hiératique, ésotérique, ...... etc.... »)


                • roman_garev 1er mars 11:17

                  @baldis30
                  Bonjour. Je vois que c’est pas Anna, mais justement Raymundo007 (auquel elle réplique) voudrait « qu’il se passât » qqch entre Poutine et Trump.

                  M’est avis qu’après avoir respecté un certain délai et s’en avoir rendu compte que dans l’avenir immédiat il ne faut rien attendre de Trump ni de l’UE (rien de positif comme de négatif), Poutine a joué des coups suivants dans sa partie d’échecs, à savoir :
                  - a reconnu les papiers donbassiers en Russie et la traversée libre (gens et surtout voitures !) de la frontière russo-donbassien ;
                  - a donné aux chefs des républiques donbassiens libre cours à la nationalisation des entreprises ukrainiennes sur leur territoires ;
                  - a donné l’autorisation à la RPL (tout comme autrefois à la RPD) de passer définitivement dans la zone du Rouble russe.
                  L’incident récent avec l’occupation de la station d’épuration d’eau de Donetsk qui a suscité des grosses déclarations des chefs du Donbass sur la catastrophe humanitaire semble leur avoir enfin laissé les mains libres pour l’éventuelle contre-offensive avec la restauration du territoire donbassien avec toute son infrastructure vitale dans les frontières administratives anciennes (au cas d’une prochaine attaque à l’infrastructure donbassienne de la part ukrainienne).
                  Sans doute l’incorporation des entreprises nationalisées dans l’économie russe (via, p.ex., l’Ossétie du Sud ou l’Abkhazie qui, elles, sont depuis longtemps reconnues par la Russie) a été déjà planifiée et préparée... De sorte que l’Ukraine sera obligée d’acheter l’anthracite donbassien (le seul combustible utilisé par toutes les centrales ukrainiennes qui par leur construction ne peuvent utiliser rien d’autre) à la Russie...


                • Pierre Pierre 1er mars 09:00
                  Merci Christelle pour l’article. La vidéo est très intéressante pour comprendre les magouilles politico-financières qui se jouent pour le moment en Ukraine. 
                  J’ai lu de mon coté que les Etats-Unis ou du moins les irresponsables qui s’occupent du dossier ukrainien ont décidé de miser sur Ioula Timochenko pour remplacer Petro Porochenko.
                  Elle serait plus déterminée à combattre la Russie et elle n’a pas d’intérêts directs dans ce pays.
                  Oleg Tsarev parle de 35 millions d’Ukrainiens. Où sont passés les 10 millions d’Ukrainiens manquants ?

                  • roman_garev 1er mars 11:23

                    @Pierre
                    Pas de chiffres, évidemment, mais les « manquants » (s’ils sont encore de ce monde) se trouvent moitié (on parle de 3 millions) en Russie (et en autres pays de l’ex-URSS), moitié en UE (et en Amérique du Nord).


                  • roman_garev 1er mars 11:46

                    Sur ces entrefaites au front sud l’Armée arabe syrienne vient d’atteindre le fameux « Triangle de Palmyre » (carte), où elle mène le combat acharné contre Daech.


                    • anna anna 1er mars 16:06

                      Pardon pour un HS, mais la vidéo est trop belle :


                      Dans une Russie « arriérée », « ruinée économiquement », « isolée », « non-civilisée », « sans infrastructures », « en retard technologiquement », « qui ne vit que sur le pétrole et le gaz » et toussatoussa... une société russe Hover Surf 
                      a présenté un modèle d’une moto qui vole
                       smiley smiley

                      • Pierre Pierre 1er mars 19:06

                        @anna
                        Les nouvelles rames du métro de Moscou sont aussi pas mal ! (lien) Est-ce que quelqu’un sait qui les a construites ?


                      • roman_garev 1er mars 20:41

                        @Pierre
                        Wiki en russe : nouvelle rame intitulée « Moskva ».

                        Construite et produite par l’usine de Mytichtchi (Moskovskaya oblast) Métrowagonmach, directeur général Iouri Bogatyriov, suite au concours, dans lequel participaient Siemens, Skoda, Bombardier (Canada), etc.


                      • Christelle Néant Christelle Néant 1er mars 20:46

                        @anna
                        Merci à vous et à Pierre pour les hors sujets qui font plaisir à voir.


                      • Pierre Pierre 2 mars 03:49

                        @roman_garev
                        Merci pour la réponse. C’est donc bien du matériel de conception russe. Il faut encore voir s’il n’y a pas des parties qui sont construites sous licence. C’est de nouveau un bon produit pour l’export. 


                      • Jeff84 1er mars 18:13

                        J’espère que l’Ukraine exécutera rapidement ces pillards russes, qui violent si allègrement le droit de propriété de civils innocents.


                        • JC_Lavau JC_Lavau 1er mars 18:55

                          @Jeff84. Tu as déjà vu des oligarques innocents, toi ? En Ukraïne, qui plus est ?


                        • roman_garev 1er mars 20:28

                          @Jeff84
                          Comment vous représentez-vous cette « exécution » ? Guillotine, gibet... ?

                          Mais pour ça il faudrait d’abord occuper le Donbass. 
                          Hitler avait des rêves pareils... 

                        • Christelle Néant Christelle Néant 1er mars 20:45

                          @Jeff84
                          Les pillards ce sont justement ces oligarques qui s’en sont mis plein les poches pendant plus de 25 ans sur le dos des Ukrainiens. Juste retour des choses, les entreprises retournent à l’état ici, où elles serviront à financer le budget de la RPD et de la RPL, tout en offrant de bonnes conditions de travail et de salaire aux ouvriers. Total bénéfice pour le peuple. C’est ça un pays qui est gouverné par le peuple, pour le peuple.


                        • JC_Lavau JC_Lavau 1er mars 21:29

                          @roman_garev. Bin, réécouter les duels verbaux entre Lévitan et la radio allemande :

                          « Lévitan, moï Lévitran ! Nous te couperons la langue quand nous arriverons à Moscou !
                          - Fascistes ! Vous ne serez jamais à Moscou ! Nous ne vous laisserons jamais entrer ! ... »

                        • Dom66 Dom66 1er mars 23:24

                          @Jeff84

                          Vous avez perdu votre croix gammée ? ou je me trompe ?



                        • Anatoctl 2 mars 02:33

                          @Jeff84

                          Cher monsieur, faites vous plaisir : ne dit on pas que l’on est jamais mieux servi que par soi même ? , je vous propose d’aller voir sur place, ainsi vous aurez l’occasion de satisfaire vos désirs et par la même vous nous libererez de votre présence


                        • Jeff84 2 mars 06:59

                          @roman_garev
                          Bah, l’occupation militaire par Poutine ne durera pas, ce taré va bientôt essayer d’envahir un autre pays, et s’y casser les dents.

                          Et même si elle dure, le pillage gouvernemental provoque toujours un effondrement économique. Vu en URSS, Corée du Nord, Vénézuela, etc, etc. L’Ukraine libre n’aura plus qu’à nettoyer les décombres. C’est dommage pour tous ces innocents, évidemment (qui ne sont en quasi-totalité pas des « oligarques »), mais on voit bien que vous n’en avez rien à foutre d’eux.


                        • Jeff84 2 mars 08:29

                          @roman_garev
                          D’ailleurs, j’espère que l’exemple de l’Ukraine incitera les autres cibles potentielles (au premier rang desquels la Biélorussie) à rejoindre l’OTAN.


                        • Pierre Pierre 2 mars 08:55
                          @Jeff84
                          Vous vous ridiculisez avec votre commentaire si vous croyez vraiment ce que vous écrivez mais je pense plutôt que vous chercher plutôt à provoquer.
                          Qui s’effondre économiquement ? La Grèce, l’Italie, l’Espagne (40 % de chômage chez les jeunes), toute l’Europe du sud-est et bientôt la France qui va perdre tout ses fleurons industriels et qui va s’ubériser avec Macron.
                          Les Etats-Unis vont tellement bien qu’ils se sont choisis un président comme Trump.  smiley
                          L’Ukraine vit sous perfusion et n’a pas d’avenir. Elle va devoir acheter son anthracite à la Russie pour avoir de l’électricité avec l’argent que l’UE lui prête.  smiley 
                          Je viens de lire que le gouverneur de l’oblast de Nikolaïev a dit que 65 % de ses administrés est indépendantiste !!! La Russie ne va rien envahir. Elle fournira les armes pour que les Ukrainiens de l’Est se séparent des nazis et des oligarques qui les étouffent.
                          J’ai fait un récent voyage en Russie. Ce qui ’y passe est tout le contraire de ce que les médias veulent nous faire croire. Les Russes dans leur immense majorité croient dans l’avenir de leur pays. Ils n’ont plus du tout envie de prendre l’Europe comme modèle et la TV russe se charge de l’estocade avec les reportages sur les migrants, les émeutes, les délocalisations etc.





                           

                        • Pierre Pierre 2 mars 10:28

                          @Jeff84
                          Pour étayer ce que j’écris, voici le lien. http://www.fort-russ.com/2017/02/is-nikolaev-region-next-to-break-away.html

                          L’industrie ukrainienne s’effondre et on peut prédire une séparation de l’Ukraine en deux suivant la carte de l’article. Je pense que l’extrême ouest va aussi se séparer pour revenir à la Pologne et à la Hongrie.
                          Cette Ukraine utile s’intégrera progressivement dans la sphère d’influence russe et Kiev n’aura plus que ses yeux pour pleurer.

                        • JC_Lavau JC_Lavau 2 mars 11:27

                          @Jeff84. Marrant ! Tu as tous les symptômes de la psychose finale et irréversible des pervers histrioniques.

                          Ce qui nous manque encore est l’anamnèse de ton cas : explique nous comment ça a commencé !
                          Ce qui est frappant chez toi, c’est que la construction du Moi n’a jamais pu se faire, pas plus que tu n’as pu te construire des épreuves de réalité. A la place, tu as été contraint de rivaliser de méchanceté et de malveillance contre quelque bouc émissaire à harceler et à zigouiller. Explique nous qui dans ta famille était bourreau en chef, ou bourrelle en cheftaine, et qui était le souffre-douleurs à abattre ! Explique-nous à quel point tu craignais pour ta vie si tu ne te conformais pas à ton rôle d’aide-bourreau ou d’aide-bourrelle.
                          Merci d’avance !

                        • Jeff84 3 mars 07:35

                          @Pierre
                          Ah c’est sûr, selon les sites de propagande russe, tout va bien pour eux. Dommage que cela ne soit que de la propagande. Dans la vie réelle, les russes sont toujours 3,5 fois plus pauvres que les américains, et 1,5 fois plus pauvres que les grecs, en PIB par habitant.

                          Ce n’est pas étonnant que Poutine ait envahi l’Ukraine, c’était une proie facile, ils sont tellement pauvres. Je n’ai d’ailleurs jamais dit qu’ils étaient riches, contrairement à ce que vous dites. Juste qu’ils seront encore plus pauvres après ce pillage gouvernemental. Tellement pauvres en fait, qu’ils mourront probablement de faim. Comme en 1922, tiens, et également à cause d’un dictateur russe mégalomaniaque.

                          Mais bon, il est clair que la réalité ne vous intéresse pas. Vous ne contestez pas le fait que le pillage gouvernemental s’est toujours terminé par la misère, vous préférez vivre dans votre monde imaginaire, où c’est le contraire qu’il s’est passé.


                        • covadonga*722 covadonga*722 3 mars 07:56

                          @Jeff84
                          s 3,5 fois plus pauvres que les américains, et 1,5 fois plus pauvres que les grecs, en PIB par habitant.



                          bonjour ,c’est vrai en même temps tout le monde sait que la dette de l’état us est payé par le monde entier mit en coupe réglé et menacé de guerre « irak ect.. » s’il refuse de payer et de fermer sa gueule.
                          Pour la Grèce je m’étonne qu« elle serve d’argument a un thuriféraire de ceux qui prétende qu’elle a vécue au dessus de ses moyens aux crochets de l Europe , pour être audible vos propos gagneraient a être étayés autrement que sur du dogme » je suis sur que c’est possible" .

                        • Papichris 3 mars 12:17

                          Si vous voulez comparer le niveau de vie des Américains et des Russes (parités de pouvoir d’achat) il vous faut commencer par comprendre que ces deux pays ont des structures de prix et de monnaie différentes. Voici une source : http://perspective.usherbrooke.ca/bilan/servlet/BMTendanceStatPays?codeTheme=2&codeStat=NY.GDP.MKTP.PP.CD&codePays=RUS&optionsPeriodes=Aucune&codeTheme2=2&codeStat2=x&codePays2=RUS&optionsDetPeriodes=avecNomP&langue=fr

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès