• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le cauchemar étasunien, partie 3 : une société en mauvaise santé

Le cauchemar étasunien, partie 3 : une société en mauvaise santé

Les Etats-Unis sont une société où l’ascension sociale est extrêmement difficile, du fait des inégalités, mais aussi d’un système éducatif profondément oligarchique. Mais la privatisation du service public n’a pas seulement fait des dégâts dans l’éducation. Elle a aussi profondément endommagé un système de santé au coût exorbitant, malgré un mauvais état de santé, et qui se dégrade.

 

L’horreur derrière l’Obamacare
 
En 2008, Paul Krugman se lamentait du système de santé de son pays, qui coûte en moyenne deux fois plus cher qu’en Europe et au Canada, tout en excluant alors 15% de la population et en ne permettant au pays d’atteindre que la 37ème place du palmarès de l’OMS. Près de dix après, alors que l’Obamacare est la réforme phare de l’ancien président, le bilan est au mieux mitigé. Certes, elle a permis de réduire le nombre de personnes non couvertes, mais seulement d’un tiers. Pire encore, cette réforme a accouché d’un monstre au coût complètement délirant. The Economist rapporte que les primes d’assurance ont augmenté de 22% en 2017 et devraient encore augmenter de 19% en 2018 !
 
 
Les chiffres donnent le tournis : pour une personne gagnant 68 200 dollars, l’assurance coûte plus de 6 000 dollars à 40 ans et 15 000 dollars à 64 ans, quand un couple de 55 ans de l’Iowa gagnant 68 000 dollars doit consacrer 33 000 dollars de primes pour s’assurer, la moitié de son revenu ! L’envolée du coût de l’Obamacare provoque d’ailleurs une remontée du nombre de non couverts. Il y a un peu plus de 2 mois, The Economist avait même affirmé que « la solution pour réparer le système de santé étasunien a déjà été testé quelque part en Europe », soulignant la performance désastreuse d’un système aussi coûteux qu’incapable de maintenir les étasuniens en bonne santé.
 
 
Car les indicateurs sont cruels pour l’Oncle Sam. Une étude récente montre que pour la génération née en 1996, les Français sont plus grands que les étasuniens, un résultat à mettre en regard de l’utilisation d’hormones de croissance dans le bétail, qui déclenche des pubertés très préoces, mais très courtes aussi. Tout indique une situation sanitaire préoccupante, comme la hausse de la mortalité entre 45 et 54 ans pour les blancs non hispaniques depuis 1999, avec, outre les maladies, un triplement des décès par drogue et une augmentation de 60% des suicides, des victimes qu’Angus Deaton, « prix Nobel » d’économie, lie à la baisse du niveau de vie et au manque de couverture sociale.
 
 
Le pays est confronté à une envolée des décès par overdoses d’opïodes : plus de 60 000 en 2016, quand les accidents de la route font 35 000 victimes par an et les armes à feu 36 000. Ce qui est effarant, c’est le rythme de la progression puisqu’il n’y avait que 4 000 victimes en 2000. En cause : l’héroïne, mais aussi les médicaments à base d’opioïdes, dont 650 000 ordonnances sont délivrées par jour… Angus Deaton parle de « morts du désespoir  », rappelant qu’en 1999, il y en avait 35 par an pour 100 000 habitants blancs de 50 à 54 ans au Etats-Unis contre 60 en France ou en Allemagne, et qu’aujourd’hui, on est à 85 outre-Atlantique et moins de 45 dans les deux pays européens.
 
 
Un autre indicateur très parlant révèle la dégradation de la situation : la remontée du taux de mortalité infantile pour les bébés noirs depuis 2014, pourtant déjà deux fois plus élevé que pour les blancs. Enfin, une étude du début d’année de la revue scientifique The Lancet évoque une autre triste réalité : la progression de la mortalité des 25-35 ans : « l’ampleur d’une telle hausse est comparable à celle de deux cas d’urgence sanitaire observés dans le passé : la progression substantielle de la mortalité en Russie au cours des années 1990 et la hausse de la mortalité (…) au sommet de l’épidémie de sida  ». Les raisons invoquées sont les overdoses, l’alcoolisme, les suicides et les homicides.
 
 
Ce qui est frappant aux Etats-Unis, c’est que ce pays montre qu’un recul de la situation sanitaire dans un pays dit développé est possible, ce qui n’en reste pas moins étrange étant donnée l’immensité des richesses supplémentaires créées depuis. Comme le note Angus Deaton, il semblerait malheureusement que l’abus d’ultralibéralisme soit dangereux pour la santé, pour ne pas dire mortel.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Franck Einstein Franck Einstein 24 octobre 11:40

     
    Excellent Claude Rochet, l’état stratège,  la Chine parfait excemple.
     
     
     


    • pipiou 24 octobre 12:13

      Un « système éducatif profondément oligarchique » ... ce n’est pas la phrase la plus débile de Herblay, mais elle pourrait figurer en bonne place dans son bêtisier.

      Herblay c’est vraiment un condensé de clichés et de phrases toutes faites qui font de l’audience.

      Il essaie de faire passer les USA pour un pays du tiers-monde en plein marasme, et il essaie encore et encore.
      Quel pays trouve grâce à ses yeux à part sa maison ?


      • cyberfurax 24 octobre 22:33

        @pipiou
        Vous avez plein de mac à merde à tester près de chez vous. C’est pas tout à fait aussi dégueulasse, pardon, mortifère, que chez eux, mais c’est déjà assez dégueulasse pour vous donner une idée de ce que vous glorifiez, bouffon


      • pipiou 25 octobre 16:58

        @cyberfurax

        Bon, à part dégueuler ta frustration tu as quoi comme argument ?

        Et où as-tu vu que je glorifies quoi que ce soit pauvre abruti ?
        Est-ce que tu as compris la bêtise de la phrase de l’auteur ? Non, alors retourne t’instruire.


      • francois 24 octobre 13:59

        i’m a poor lonesome cowboy...


        • zygzornifle zygzornifle 24 octobre 14:18

          on suit le même chemin .....


          • Laulau Laulau 24 octobre 15:06

            Excellent article, bien documenté, merci.


            • Ruut Ruut 24 octobre 15:09

              Ce qui flingue les USA c’est que l’état ne fait pas son travail de législateur qui protège les citoyens des dérives de pratiques lucratives mais hostiles a la vie.

              Lorsque tu voie la qualité de la nourriture aux USA, tu comprends pourquoi ce peuple est en mauvaise santé.


              • toma 24 octobre 22:01

                @Ruut

                L’État protège les corporations aux USA, point.

                Une publicité de RT pour leur magazine économique, « It’s not business as usual, it’s business the way it has never been done before ».

                Traduit, ça donne ce n’est pas le business comme d’hab, c’est le business comme cela n’a encore jamais été fait avant".

                Suffit de voir le porte étendard du libre échange attaqué bombardier ! Puis Airbus. Trump les yeux en larmes, les.autres font de meilleurs avions, des voitures plus économiques comme Toyota ou Hyundai. La faute a qui ? Aux normes laxistes du gouvernement, a tous les niveaux.

                Et dire que dans l’aviation civile, les russes reviennent seulement avec leur supetjet et MS-21.... Et que les chinois aussi en tandem avec ceux-ci, et Ambraer au Brésil. Ah, mais c’est cela, cela s’appelle la multi polarité, et les USA vont en chier, donc ils vont la jouer mauvaise, comme un sale poker du far west d’un film B. Flinguensur la table, des as en rab dans la manche.

                Ça veut dire que la NSA va tout balancer, leurs citoyens vont continuer d’en chier, parce que les mêmes -corporations- vont aller pleurer au congrès, et des types comme Mc Cain vont pousser a voter des budgets agressifs, soutenir des lois scélérates qui protègent les intérêts de certains et pas l’intérêt général.

                Au lieu d’être meilleur que les autres pour vendre leur came. Mais finalement, comme ils.produisent plus rien d’autres que des armes, des OGM, de la dette, la guerre, des médicaments bien trop chers pour être utiles et des films de merde, ils vont imposer leur usage par OMC interposé. Et mettent des taxes de 200% sur les avions canadiens.

                Voilà ce qu’est devenu la première puissance mondiale.


              • Hurricane Hurricane 25 octobre 09:49

                @toma


                « L’État protège les corporations aux USA, point. » ?????????????????

                Heu , on a les mêmes à la maison , France pays de corporatismes gauchistes dans tout le service public , dans la fonction publique etc , et d un système social le plus inégalitaire au monde avec des régimes spéciaux en surdose ; ce sont nos « Intouchables » 


              • toma 25 octobre 22:11

                @Hurricane Il n’y a pas de mal a avoir des corporations, c’est même bénéfique... jusqu’à une certaine limite.

                Qu’une caste précise se regroupe et s’organise, mais il faut que les.hommes politiques ne leur donnent pas tous les passe-droits.

                Aussi, certaines corporations peuvent soutenir plus d’écologie, plus de santé, plus d’argent pour l’éducation. Pas que plus d’armes, de guerre et d’OGM glyphosphate, et la médecine ne doit se résumer a rendre chaque vaccin qui arrive sur le.marché obligatoire. Après, que les labos aient leur accès aux oreilles des politiques, bien. Mais qu’en face les médecins, professeurs, patients, caisses de maladie doivent la.fermer sous risque d’ostracisme, c’est pas normal, mais avec une presse aux commandes des dites corporations, c’est en effet ce qui arrive.


              • toma 24 octobre 22:05

                Le graphique midlife mortality, tous les.pays convergent vers 40/100.000. C’est fou alors qu’on compare des pays partout sur le.globe.

                Un seul pays se démarque, incroyable ! Les citoyens doivent sûrement être plus libre de mettre Fon a leurs jours, c’est bien the country of the free comme le chante l’hymne national.


                • tartemolle 25 octobre 09:24

                  « il semblerait malheureusement que l’abus d’ultralibéralisme soit dangereux pour la santé, pour ne pas dire mortel. »
                  Bien voyons, abus « d’ultralibéralisme », vous avez oublié de parler de turbolibéralisme et pourquoi pas de libéralisme caca ? Vous parlez de libéralisme sans savoir ce que c’est comme la majorité des français. La France, pays où le libéralisme n’a jamais été essayé et pas le libéralisme dévoyé des USA.
                  Votre article est dans la droite ligne de la doxa et de la propagande communiste qui sévit en France depuis 50 ans, un article brocardant de façon intellectuellement malhonnête le libéralisme pour mieux défendre l’étatisme communiste qui règne en France.


                  • Hurricane Hurricane 25 octobre 09:44

                    @tartemolle

                    En effet , article abracadrabrantesque ubuesque , un véritable bétisier gauchiste , le même qui sévit en France pays guignol au QI de bulot avec ses gentils de gauche et ses méchants de droite , ses vilains patrons ses pauvres ouvriers , ses banquiers mafias , son service public prosélyte de gauche , ses affreux riches de droite blancs hétéros chrétiens , et ses chances pour une nouvelle Ceufran du bonheur : gens « de couleur » , de gauche , et homos de préférence ; on peut voir ce déferlement de propagande tous les jours dans les médias , cher Ruquier Ardisson etc 

                  • Hurricane Hurricane 25 octobre 09:46

                    @tartemolle

                    Bien entendu je m ’ attends à un déferlement d accusations en racisme homophobie etc , la liberté d ’ expression , la vraie ayant été muselée et remplacée par une liberté d expression à sens unique de gauche 

                  • francois 25 octobre 09:48

                    @Hurricane
                    Il est comment le rocher ?


                  • francois 25 octobre 09:52

                    @tartemolle
                    tartemolle et la tarte à la créme du libéralisme économique dévoyé ?

                    tartemolle dont le compteur historique semble s’être à l’aprés guerre (propagande communiste).

                    Il est clair qu’avec des types ou des typettes comme ça qui se prennent pour des prescripteurs d’opinions, le fond du trou recule toujours plus.

                    je me la remets encore une fois « propagande communiste qui sévit en France depuis 50 ans, un article brocardant de façon intellectuellement malhonnête le libéralisme pour mieux défendre l’étatisme communiste qui règne en France. »

                    Mais à quand la grande pendémie que le ménage sur cette terre soit enfin fait ?


                  • francois 25 octobre 09:53

                    @Hurricane
                    Vous faites quoi ici si ce n’est vous exprimer avec un ganglion nerveu de bulot à la place du cerveau ?

                    9:46 déjà alcoolisé.


                  • Hurricane Hurricane 25 octobre 13:01

                    @francois
                     Argument gauchiste qQI de bulot ad hominem ad nauseam donc je zappe 


                  • Michel Maugis Michel Maugis 25 octobre 11:03


                    « Comme le note Angus Deaton, il semblerait malheureusement que l’abus d’ultralibéralisme soit dangereux pour la santé, pour ne pas dire mortel »

                    Je dirais plutôt Heureusement !! et c’est inéluctable. et pas seulement l’abus, c’est le principe même de l’égoïsme ( libéralisme)

                    depuis quand serait il utile pour les profits égoïstes de soigner les malades ?

                    Le monde de l’égoïsme n’ a pas besoin du communisme.

                    • Hurricane Hurricane 25 octobre 13:03

                      La propagande communiste anti américaine sévit encore de nos jours en France pays dinosaure gauchiste bloqué au temps de zola , front popu , luttes finales ; la cancer marxiste a délabré définitivement les citoyens de gauche 


                      • Hurricane Hurricane 25 octobre 15:47
                        Désolé d interrompre ce beau concert d ’ offusqués gauchistes , mais du boulot , il y en a et même à coté de chez soi , mais hélas le travail c est du boulot , çà fatigue , çà traumatise çà demande des efforts épuisants , c est contraire aux droits de l homme à la déontologie sociale , et çà peut amener un patron aux prudhommes pour maltraitance , en plus des religions de nos invités qui s incrustent et demandent des lieux de prière dans l entreprise * , des syndicats staliniens qui rêvent d envoyer les patrons aux goulags **, il faut comprendre que travailler en France c est devenu mission impossible , tant du côté des chômeurs qui s accommodent d aides allocs RSA etc que des patrons figés de trouille dans ce pays UBU 

                        * Houlala mais c est raciste çà , même si c est du vécu prouvé , interdit de réveiller les gauchistes !

                        **Houlala mais c est facho réac antisocial çà , même si c est du vécu prouvé , interdit de réveiller les gauchistes !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires