• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le complot, 3ème bombe atomique, cible = TOKYO

Le complot, 3ème bombe atomique, cible = TOKYO

Le complot, 3ème bombe atomique, cible = TOKYO

 

Toute personne qui recherche des éléments sur un thème précis est confrontée à la même problématique, l'information, oui mais laquelle ? Si je vous disais que l'éventualité d'utiliser une troisième bombe atomique sur Tokyo a été envisagée par le Président Truman, me croiriez-vous ? Sans doute que non car je ne suis qu'un vulgaire inconnu à priori alors pourquoi croire en ma bonne parole ? Pourtant, si les médias vous disaient la même chose, les croiriez-vous ? Et maintenant si je vous disais que je suis membre d'un parti extrémiste, votre regard changerait-il ? Quelle importance, toutes ces considérations futiles sont sans rapport avec la réflexion énoncée par une personne, l'échange doit remplacer la discrimination intellectuelle. Je vais tenter de vous convaincremais vous devrez être assidu et patient car j'ai inséré des documents officiels qui confirment ce qui va suivre...

 

Les médias s'avèrent utiles pour l'aspect descriptif de l'actualité, c'est-à-dire la forme, les lieux, les noms, les dates, alors que pour l'analyse, c'est-à-dire le fond, nous devons accéder à d'autres canaux d'informations. Le quatrième pouvoir est généralement l'instrument et le relais de propagande du régime en place ou de l'opposition. Le citoyen doit toujours se montrer méfiant face à l'omnipotence et au matraquage des médias dominants dont l'honorable mission est prétendument de nous livrer une information fiable et impartiale. Mais si votre guide a décidé de vous mener droit dans le mur, vous devez réagir et en changer rapidement. En effet, contrairement au mythe de la voix du peuple incarnée par les médias, l'opinion publique est en réalité la cible d'un endoctrinement massif dont l'objectif est d'orienter nos choix. Ajoutez à cela la publicité nocive et une culture décadente, vous obtiendrez une population dont le sens critique est profondément altéré par quantité de parasites.

 

Dorénavant ce contre-pouvoir est incarné sur internet par n'importe quel citoyen du monde, cela a entraîné un conflit larvé entre les médias classiques et le réseau internet. La gratuité des articles a disparu ou a été drastiquement limitée et nous avons vu fleurir les notions de fake news ou de complotistes destinées à rappeler qu'il n'existe qu'un maître à bord, eux, les masses médias. L'arrivée du Decodex ou de LibéDesintox démontrent la teneur de ce différend puisque l'essentiel de leurs critiques se dirigent à l'encontre de « rumeurs provenant d'internet ». Lorsqu'une fausse information est diffusée et relayée par l'ensemble des médias accrédités par la profession, pouvons-nous considérer qu'une simple rectification soit suffisante à rééquilibrer la balance ? Le phénomène de répétition/conditionnement/endoctrinement est bien plus insidieux qu'une simple vérité susurrée discrètement du bout des lèvres. En matière de désinformation, voici deux exemples « Penelope Gate » et le classement sans suite de la plainte d'Emmanuel Macron contre le paparazzi de VSD pendant ses vacances marseillaises. Et si nous cherchons à démontrer pourquoi c'est de la désinformation alors nous devenons tout à coup de dangereux complotistes.

 

Pour sortir de cet endoctrinement il faut se concentrer sur des auteurs reconnus et spécialisés dans leur champ d'activité respectif. Oui mais quels auteurs ? Cela reste un autre travail de recherche personnel, chacun est libre de choisir vers qui se tourner. Personnellement, pour commencer, Noam Chomsky me paraît une valeur sûre en géopolitique. Son ouvrage sur « La fabrique du consentement » vaut le détour et peut déclencher chez le lecteur un réel déclic en le poussant à s'interroger sérieusement sur le monde qui l'entoure. Pourquoi Noam Chomsky me direz-vous ? D'une part car sa pertinence n'a d'égal que sa sagacité et d'autre part car il sait parfaitement se documenter.

 

Cependant, en ce qui concerne l'histoire, la politique et l'économie, il existe des réseaux bien connus qui doivent être privilégiés au profit des masses médias. Ils sont à la portée de chacun à travers internet. C'est l'une des raisons de cette guerre de l'information sur internet mais heureusement les tentatives pour verrouiller le réseau sont pour le moment restées infructueuses. Même si les règles deviennent contraignantes, comme fournir son identité pour valider la création d'un compte facebook afin d'en finir avec l'impunité de l'anonymat, internet reste difficile à dompter. Cela fait dire à certains observateurs qu'internet aura un rôle à jouer dans un potentiel changement pouvant découler sur une révolution spirituelle et intellectuelle à cause de la liberté qu'il procure à son utilisateur.

 

Un complot n'est rien d'autre que manigance, murmure, traîtrise et manipulation, l'Histoire de l'Homme en somme. Le complot est partout. Il est très déroutant d'entendre aujourd'hui la manière dont le terme complot a été dévoyé pour décrédibiliser les chercheurs qui remettent en question les théories officielles d'un événement. Le terme «  complotiste  » est un néologisme dont l'origine me semble remonter au 11 septembre 2001, utilisé par Washington contre l'opposition à la théorie officielle. Puis, il s'est largement popularisé pour finir par figurer dans le dictionnaire du Larousse 2017. Les complotistes sont définis comme étant les partisans d'une théorie du complot, un comble, ils ne sont pas les protagonistes d'un complot mais leurs dénonciateurs. 

 

Il est paradoxal d'affubler une personne du sobriquet de complotiste alors qu'elle cherche une vérité. Elle n'est donc partisane d'aucune théorie, elle en serait plutôt l'instigatrice. Une opération clandestine chapeautée par les services secrets est un complot, un enlèvement est un complot, le trafic d'organes est un complot, le meurtre est un complot, le trafic de drogue est un complot... Tout cela se prépare, se prémédite, se planifie comme le fourbe rancunier qui vous crève un pneu pendant votre sommeil pour vous intimider, c'est un complot ! Votre femme qui vous trompe avec votre meilleur ami, c'est un complot ourdi par le plaisir et qui se déroule sans votre assentiment en votre absence.

 

Le mot complot a deux terminologies, celle que l'on vient d'évoquer peut atteindre n'importe qui ou n'importe quoi. La seconde signification fait appel à une conspiration visant directement le chef d'une nation ou la nation elle-même comme la tentative de coup d'état ou la guerre. La conception des bombes nucléaires ont été un incroyable complot international autrement dit un plan préparé en coulisses dans le plus grand secret. Les objectifs de ce complot étaient multiples et la nuisance envers d'autres personnes innocentes inégalée à ce jour en terme d'instantanéité. Autour de cette puissance nucléaire un mythe est né, celui de la force brute qui apporte la paix.

 

La documentation est la base d'un travail de recherche rigoureux, la qualité de l'information et de la source sont des conditions sine qua non pour accoucher d'une analyse pertinente et constructive. Beaucoup de personnes sont douées du sens de l'analyse mais encore faut-il savoir sur quoi s'aguerrir car sinon ce n'est que gâchis, forfanterie ou «  comploterie  ». Selon moi, ici nous avons de la documentation brute :

 

  • ONU Organisation des nations unies et ses différents organes comme l'UNICEF.

  • OMC Organisation Mondiale du Commerce.

  • OTAN Organisation du traité de l'Atlantique nord

  • FMI Fonds monétaire international.

  • Banque Mondiale 

  • OPEP Organisation des pays exportateurs de pétrole.

  • OMS Organisation mondiale de la santé.

  • AIEA Agence internationale de l'énergie atomique.

  • Legifrance pour le droit français.

  • INSEE Institut national de la statistique et des études économiques.

  • Commission Européenne.

 

L'information est là, elle n'est pas dans les médias. L'aspect politique peut-être disséqué à travers des think thank « groupe de pensées », ces organismes privés et financés par l'oligarchie, agissant comme des anti-chambres du pouvoir. Les orientations politiques et économiques sont très largement influencées par ces think thank.

 

Étant français, parlons des archives nationales, nous avons trois sites, l'inscription est gratuite et accessible à tout citoyen français. Les archives sont réparties entre Paris, Pierrefitte-sur-Seine et Fontainebleau, elles retracent l'histoire de France depuis le VIIème siècle à nos jours. Aux États-Unis, la loi Freedom of Information Act (FOIA), basée sur le principe du droit à l'information, permet à tout citoyen du monde d'obtenir des documents déclassifiés auprès des agences fédérales américaines. C'est cela de la documentation brute, ce n'est pas facebook, twitter, les blogs ou les médias. Déconcertant peut-être aux premiers abords pour le sceptique mais après avoir franchi la ligne fixée par nos têtes pensantes, nous constatons que la froide réalité dépasse largement la fiction.

 

Durant les années 1990, une anomalie télévisuelle a abordé ces thématiques, la série américaine X-Files dans laquelle le complot est omniprésent, le gouvernement ment, la vérité est ailleurs. Les références évoquées par le créateur de la série sont bien réelles, sans parler de la trame Roswell, l'épisode intitulé « Paperclip » est un chef d’œuvre rien que pour le titre. Il s'agit du deuxième épisode de la saison 3, une allusion directe à une opération clandestine de la CIA baptisée initialement «  Overcast  » et qui a consisté à rapatrier les cerveaux nazis aux États-Unis. Environ un millier de scientifiques nazis ont ainsi été recruté par les États-Unis entre 1945 et 1955. Cette opération est aussi connue sous le nom de Paperclip et a permis la création des missiles balistiques sur le modèle de la fusée nazie V2 par Wernher von Braun et la mise en place aux portes du rideau de fer du service de renseignement en Allemagne de l'ouest via Reinhard Gehlen. La mission Paperplip/Overcast avait toute l'allure d'un complot ou alors comment qualifier le fait d'exfiltrer des criminels nazis aux États-Unis afin de les faire collaborer à leur programme de recherche scientifique au dépens des autres nations ?

 

 

Revenons maintenant à nos moutons, le complot de la bombe atomique sur Tokyo. Savez-vous que le Président Truman avait émis la possibilité d'atomiser Tokyo peu avant d'apprendre la reddition du Japon au mois d'août 1945 ? Cela aurait très probablement tué l'empereur Hirohito sur le coup, rendant la capitulation japonaise fort complexe voire quasi impossible après un tel sacrilège. Le pouvoir japonais souhaitait préserver leur institution impériale et maintenir l'empereur au rang de souverain, même à titre symbolique. C'était une question d'intérêts et d'honneur pour le peuple japonais alors que les États-Unis et leurs alliés réclamaient une reddition sans condition.

 

Ce paramètre ne semblait pas avoir effleuré l'esprit du Président Truman, ni même de le tracasser, car une poignée d'heures avant la capitulation officielle du Japon, il avait été question d'un troisième bombardement nucléaire, cette fois-ci sur Tokyo. En effet, le 14 août 1945, en début d'après-midi, John Balfour, diplomate britannique à l'ambassade de Washington, expédiait un télégramme comprenant les indications ci-dessous, adressé au bureau des Affaires étrangères britanniques :

 

« The President remarked sadly that he now had no alternative but to order an atomic bomb to be dropped on Tokyo ».

 

En parallèle, mais seulement quelques heures après, les États-Unis prenaient connaissance de la reddition officielle des forces armées et du pouvoir japonais suite à la déclaration d'Hirohito.

 

La troisième bombe atomique, cible = Tokyo, 14 août 1945.

 

 

Rappel de certains faits historiques en 1945 :

 

  • 11 février, signature des accords de Yalta, l'un des engagements entre les États-Unis, l'URSS et la Grande-Bretagne prévoyait l'entrée en guerre de l'URSS contre le Japon deux ou trois mois après la capitulation nazie.

  • février-juin, multiples raids aériens américains sur la ville de Tokyo, reconnus comme étant les bombardements les plus dévastateurs de la Seconde guerre mondiale, dépassant Hiroshima ou Nagasaki en nombre de victimes.

     

  • 7-8 mai, capitulation de l'Allemagne nazie.

 

  • 16 juillet, premier test nucléaire à la base d'Alamogordo.

     

  • 25 juillet, autorisation de recourir à l'arme nucléaire.

 

GIF - 101.3 ko
autorisation de recourir à la bombe nucléaire « special bomb » 25 juillet 1945.

 

  • 26 juillet, Potsdam ultimatum, USA, URSS et Chine aux manettes, le Japon doit se rendre où il sera détruit (ndlr : l'arme nucléaire n'est pas évoqué manuscritement).

     

  • 6 août, premier bombardement nucléaire sur Hiroshima réalisé par le funeste bombardier B-29 « Enola Gay » qui était accompagné par « Necessary Evil » afin d'immortaliser l'explosion de « Little Boy » et par « The Great Artiste » pour prendre des mesures.

     

  • 8 août, déclaration de guerre des soviétiques au Japon, invasion soviétique de la Mandchourie (conformément aux accords prévus à Yalta, 90 jours, jour pour jour, après la capitulation allemande, l'armée soviétique déclare la guerre au Japon).

 

 

  • 9 août, seconde bombe nucléaire baptisée « Fat Man » larguée sur Nagasaki par le B-29 «  Bockscar  », accompagné par « Big Stink » pour la prise de mesures et d'images.

     

  • 14 août, Washington à 13h08, le télégramme joint en image précédemment.

     

  • Nuit du 14 août côté US, à l'aube du 15 août pour les japonais, annonce officielle de la reddition inconditionnelle de l'empereur Hirohito et des forces armées japonaises à travers les ondes de la radio NHK.

    .

 

  • 2 septembre, signatures des actes de capitulation du Japon.

 

Notre éducation, notre culture et notre enseignement sont bâties autour du mensonge, autour d'une histoire dont la lecture des événements ne s'appuie que sur la version des américains. Le rôle des soviétiques est purement occulté et minimisé alors que leur implication était tout aussi primordiale. Est-il utile de rappeler que les pertes soviétiques pendant la Seconde guerre mondiale s'élèvent à environ 26 millions de morts ? D'autant plus que les conférences de Yalta et de Potsdam sont sans équivoques à ce sujet, le complot est écrit noir sur blanc, Staline a joué un rôle majeur dans toutes les négociations, n'hésitant pas à réclamer certains territoires auprès du Président Truman.

 

 

La première bombe américaine a été une démonstration de force destinée à démontrer à l'ex URSS que les États-Unis étaient la toute puissance, sans qui rien ne pouvait être décidé. Les accords de Potsdam exigeaient une reddition sans condition des japonais sachant pertinemment qu'elle serait refusé, octroyant de facto le droit aux États-Unis de recourir à « la force élémentaire de l’univers, de celle qui alimente le Soleil dans sa puissance » comme l'a déclaré le Président Truman après le premier bombardement nucléaire sur Hiroshima. La seconde bombe reste pour le moins anecdotique d'un point de vue stratégique puisque l'intervention soviétique en Mandchourie allait précipitée la reddition des japonais. Le Président Truman devait être fasciné par ces bombes nucléaires pour explicitement émettre l'option de recourir à leur usage une troisième fois. Nous sommes dans un scénario totalement ahurissant, sans considération pour le genre humain. Le cynisme atteint son paroxysme lorsque les héritiers de cette idéologie s'insurgent aujourd'hui contre d'autres nations qui tentent de développer une capacité de dissuasion nucléaire dans le but d'asseoir leur souveraineté. Le Japon 1945 à l'instar de l'Irak 1991 n'ont été pour les États-Unis que des opportunités pour imposer leur toute puissance impérialiste face aux soviétiques et aux yeux du monde à travers leur appareillage militaire. Le message envoyé était cinglant, nous avons l'arme nucléaire et nous ne tergiverserons pas à l'utiliser si le contexte l'exige.

 

Nos livres d'histoire prétendent également qu'il s'agissait de la meilleure solution pour les États-Unis afin de limiter le nombre de pertes humaines et ainsi obtenir une reddition immédiate du Japon. Pourtant les bombardements qui se sont déroulés durant plusieurs mois sur Tokyo ont été plus meurtriers et destructeurs que les bombes nucléaires de Hiroshima ou Nagasaki. Inutiles, démontrant leur inefficacité stratégique. Vous trouverez en bas de cet article quelques références pour apprécier la teneur de l'enfer traversé par le peuple japonais.

 

Malgré toute cette frénésie guerrière, le Japon n'avait pas abdiqué. Une bombe nucléaire plus tard, toujours rien, il en aurait donc fallu une seconde pour mettre K.O le pays du soleil levant selon la version officielle. Grâce à l'usage de la bombe nucléaire, les États-Unis ont créé leur mythe, la « quinte flush royale », la force brute, la terreur pour gouverner et imposer leur volonté. Cependant, nous avons des éléments qui prouvent que la reddition du Japon pouvait être obtenu sans aucune autre forme de massacre dès le mois de mai 1945. Il aurait fallu négocier sous certaines conditions avec l'empereur Hirohito et ses représentants, ce qu'ont refusé les américains. Enfin, l'intervention militaire soviétique en Mandchourie est un autre élément décisif qui vient infléchir la propagande du grand vainqueur de la Seconde guerre mondiale.

Les épisodes Hiroshima et Nagasaki sont de notoriété publique car il n'a pas été possible de les dissimuler même pour nos historiens les plus habiles. Une bombe ça fait du bruit ainsi que de nombreux dégâts matériels et humains. Ne pouvant nier l'évidence de l'utilisation d'une telle arme, nos historiens ont employé un moyen bien plus subtil pour redorer le blason occidental souillé par la folie meurtrière de l'administration Truman. Nos historiens ont magnifié le récit et personnifié le mal à travers Hitler. La machine nazie se résumerait donc au seul personnage de Adolf Hitler quand les complotistes vous rétorqueront que I.G Farben était Hitler, voilà des perspectives bien plus stimulantes que celles nourries par le diabolique Adolf. Cette opinion polémique nécessite aussi une recherche appropriée, en s’appuyant sur des éléments solides de première main. Contrairement à Hitler, Hirohito a été blanchi ainsi que toute sa famille malgré les atrocités commises par l'armée japonaise et il a continué à gouverner jusqu'à sa mort en 1989.

 

Hiroshima et Nagasaki sont à ce jour les actes de terrorisme les plus terrifiants que l'homme ait perpétré, une horreur inqualifiable, certainement pas une nécessité et encore moins un acte de paix. Ces bombardements nucléaires n'ont jamais été jugé comme étant des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité, que nenni, seul Hitler était responsable ainsi que quelques boucs-émissaires nazis. La famille de l'empereur et Hirohito lui-même ont tous été épargné et protégé par le commandant en chef de la force d'occupation américaine, le général Douglas MacArthur, afin de contrer l'influence soviétique.

 

L'histoire écrite par les vainqueurs, et ancrée dans notre mémoire collective, est la suivante : les États-Unis ont sauvé seul le monde de la terreur nazie (méprisant le plus lourd tribut en pertes humaines, celui de l'URSS) puis ils ont obtenu la capitulation japonaise grâce à leur puissance divine (sans l'intervention soviétique en Mandchourie). Une belle production hollywoodienne passant sous silence les faits d'arme de l'armée rouge soviétique, notamment l'invasion soviétique de la Mandchourie, le 8 août 1945 qui a joué un rôle prépondérant dans la reddition japonaise puisque le Japon n'aurait pu se défendre face à deux fronts simultanés, contre les soviétiques et les américains et ceci à deux endroits différents.

Il existe de bons morts et de mauvais morts, de bonnes bombes et de mauvaises bombes, de bons criminels et de mauvais criminels, de bonnes histoires et de mauvaises histoires selon la propagande. En réalité il existe les intérêts d'une minorité et les intérêts d'une minorité, le reste n'est que l'objet permettant de combler leur besoin de contrôle. Ni considération pour le bien ou le mal, nous n'existons pas alors en quoi serait-il mal de nous supprimer ? Savez-vous combien de naissance y a-t-il chaque seconde dans le monde en proportion du nombre de morts ? En d'autres termes quel est le taux d'accroissement naturel dans le monde, est-il négatif ou positif ? Il est positif car nous sommes de plus en plus nombreux. Pensez-vous que cette donnée ne soit pas pris en compte par nos puissants dirigeants, nos bons dirigeants ?

Quand bien même vous tenteriez d'exister alors suivez la voie dominante, celle dictée par les États-Unis, Hollywood, et la culture américaine surfant actuellement sur le vague du «  transhumanisme  » agrémentée d'une sauce à base de terrorisme, un cocktail explosif. Suivez la bonne voie car tous leurs opposants seront châtiés et réduits au silence si nécessaire. Ils seront eux aussi brûlés vifs comme à Tokyo ou irradiés comme à Hiroshima et Nagasaki comme le préconise la diplomatie américaine depuis 1945. Soixante dix ans plus tard, ceci est une réalité historique, l'histoire d'une minorité à l'orgueil exacerbé par le pouvoir qui l'isole du monde commun : le nôtre. N'hésitez donc pas à questionner le monde et les personnes qui semblent détenir quelques réponses, la vie est un apprentissage perpétuel, soyez curieux et ouvert. La réponse est dans le mot savoir et la clé c'est comprendre : pour partager.

 

Sources :

 

L'Express : « Zadiste, complotiste, phô... Les nouveaux mots du Larousse 2017 », AFP, 11 mai 2016.

New York Times : « Nazis Were Given ‘Safe Haven’ in U.S., Report Says  », Eric Lichtblau, 13 novembre 2010.

Libération : « La nuit où les Tokyoïtes ont été ''bouillis et cuits à morts'' », Arnaud Vaulerin, 9 mars 2015.

 

>> Extrait de l'article dans Libération : Ceux qui ne périrent pas à cause des « chevelures de feu descendant du ciel », moururent asphyxiés, noyés ou écrasés dans la panique, d’autres furent « bouillis » dans les réservoirs d’eau ou la rivière Sumida, les derniers finirent « rôtis dans des bâtiments modernes de briques ou de béton ». Des témoins ont évoqué « l’odeur de la chair humaine grillée ».

 

FOIA : British embassy telegram, 14 août 1945.

FOIA : Extrait du discours prononcé au Gridiron Club par le Président Truman et dans lequel il revient sur son choix de recourir à l'armé nucléaire, 16 décembre 1945

FOIA : Memorandum by the Acting Secretary of State (Joseph C. Grew) to President Truman, Washington, 2 juin 1945.

 

Documents déclassifiés par le FOIA :

 

Foreign relations of the United States. Conferences at Malta and Yalta, 1945.

Foreign relations of the United States : diplomatic papers, 1945 :

 

  • The Conference of Berlin (the Potsdam Conference), volume II.

  • Europe, volume V.

  • The British Commonwealth, the Far East, volume VI.

  • The Far East, China, volume VII.

 

Disponible ici : https://history.state.gov/historicaldocuments/frus1945v06/d356

 

Depuis le toit du magasin Asakusa Matsuya, vue sur le bâtiment du métro, du Kaminarimon et de la ruelle Nakamise dévastés par les raids aériens dans le quartier Asakusa.

©The Center of the Tokyo Raids and War Damage. Japan Professional Photographers Society.

 

 

FD FreeDemocracy

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

256 réactions à cet article    


  • JC_Lavau JC_Lavau 4 octobre 14:06

    N’oublie pas de nous préciser où elle aurait été, et comment elle aurait été constituée, cette quatrième bombe A, à qui tu fais jouer un rôle politique.


    • FreeDemocracy FreeDemocracy 4 octobre 14:45
      @JC_Lavau
      BONJOUR jc,

      pourquoi quatrième ? peut être un lapsus, je parle bien d’une troisième bombe nucléaire dans mon article avec un document déclassifié.

      donc ce n’est pas une hypothèse mais une réalité.

      pourquoi devrais-je vous dire où elle a été conçu, comment et par qui ? je ne sais pas tout.

      vous avez un document qui vous prouve son existence alors quoi de plus ?

      elle était aux Etats-Unis la 3e bombe... 

      pensez-vous que le président Truman a inventé l’existence d’une autre bombe et qu’un télégramme a été adressé au bureau des affaires étrangères GB sur la base d’un délire présidentiel, sans informations ? 

      la vérité est encore pire que cette bombe déjà assemblée mais qui n’était pas encore sur le théâtre des opérations à TINIAN.

      la vérité c’est que la production de bombe nucléaire tournait autour de 3 à 4 par mois ... dans les documents que j’ai en ma possession et que vous pouvez trouver sur internet.

      fin octobre 45 cela faisait 7 bombes fabriquées ...


      FD

    • JC_Lavau JC_Lavau 4 octobre 16:31

      @FreeDemocracy. Un tirée au polygone. Une tirée sur Hiroshima, une sur Nagasaki, cela fait bien trois.


    • Xenozoid Xenozoid 4 octobre 16:40

      @JC_Lavau
      c’est ce que j’avais compris aussi


    • FreeDemocracy FreeDemocracy 4 octobre 16:56
      @JC_Lavau

      je ne parle pas de quatrième bombe m’enfin, je ne comprends toujours pas 

      2 bombes ont été tiré.
      1 a été assemblé aux states même « pipeline » autrement dit même circuit de fabrication donc Alamogordo par déduction.

      il n’y a pas de 4ème bombe... dans mon article, désolé d’être dur d’oreille, des fois on croit être clair et puis tintin.

      en revanche oui ils produisaient des bombes nucléaires et il est question de 3 à 4 par mois dès septembre/octobre 45.




    • Xenozoid Xenozoid 4 octobre 17:02

      @FreeDemocracy
      ce que j’ai compris c’est la bombe qui a certifié les 2 autres,et la 4eme a venir a été teste avant le japon


    • FreeDemocracy FreeDemocracy 4 octobre 19:12
      @Xenozoid

      oui j’ai compris bien tard bref...

      je suis disposé avec parler avec vous.... les autres là... pfiouuu



      FD

    • Alren Alren 4 octobre 19:41

      @FreeDemocracy

      "la vérité c’est que la production de bombe nucléaire tournait autour de 3 à 4 par mois ... dans les documents que j’ai en ma possession et que vous pouvez trouver sur internet."

      3 à 4 bombes par mois c’était impossible en 1945.

      Le temps de transmuter l’uranium 239 en différents plutoniums dans des piles atomiques qui étaient au nombre de combien ? moins de dix, c’est certain, donc très peu pour une opération qu’on ne peut accélérer sans risque de catastrophe, la difficulté ensuite d’extraire quasi pur l’U239 ensuite sur la bas d’une infime différences de masse par centrifugations répétées, empêchaient une telle production.

      Il semble plutôt que les USA n’avaient plus en réserve qu’une ou deux bombes, ce qu’avaient calculé les savants atomistes japonais qui en avait prévenu les autorités militaires.

      Tokyo avait été déjà sévèrement bombardée par des bombes incendiaires au phosphore, comme Hambourg auparavant avec création d’une tornade de feu activant les flammes et empêchant l’intervention des secours. Une bombe atomique aurait surtout brûlé des ruines.

      En fait les Russes avançaient très rapidement en Mandchourie (les soldats nippons se rendaient en masse) : ils avaient bien l’intention de pendre le mikado comme criminel de guerre et d’instaurer un régime communiste dans le pays avec le soutien d’une bonne partie de la population qui haïssait les va-t-en guerre qui la faisaient tant souffrir.

      Les Japonais de « l’élite », joueurs de go, savaient que, sans le continent, ils étaient perdus et craignaient l’arrivée des Russes sur leur sol. Les USA proposaient au contraire d’épargner à l’empereur tout procès déshonorant et garantissaient au contraire le maintien des grandes organisations capitalistes comme Honda, Yamaha etc.

      Les dirigeants Japonais se sont empressés de signer la paix avec les USA de Truman et Mac Arthur pour en quelque sorte couper l’herbe sous le pied de Staline. les bombes atomiques n’ont joué aucun rôle dans cette précipitation.


    • FreeDemocracy FreeDemocracy 4 octobre 20:28
      @Xenozoid

      bonsoir XENOZOID,

      commentaire intéressant merci.

      3 à 4 bombes par mois sont les prévisions de l’armée américaine.

      1 bombe test alamogordo
      2 bombes sur le terrain opérationnel Hiroshima & nagasaki
      1 en réserve ... aux states.

      vous avez déjà 4 bombes en tout fabriquées/assemblées, sommes nous d’accord ?


      finalement cela paraît possible sans avoir à lire des documents déclassifiés mais si en plus on se documente alors on apprend que les bombes se fabriquent par 3/4 unités par mois au départ... juste après la première conception.


      les soldats soviétiques étaient positionnées non loin de la mandchourie depuis mai 45 (documents), ensuite c’est bien cette entrée en guerre contre le JAPON qui est décisive car les bombes ça n’effraient que les civils... par contre une armée entière sur votre territoire ça c’est autre chose, seuls les soviétiques pouvaient faire cela et rapidement...

      c’est ce que je dénonce aussi dans mon article, une histoire fausse, biaisée, de la propagande...
      les usa par ci les usa par là... les soviétiques eux rien...

      FD


      ps : votre mail si vous voulez je vous envoie le document...sinon vous n’allez pas me croire

    • FreeDemocracy FreeDemocracy 4 octobre 20:31
      @Alren
      bonsoir ALREN,

      mon commentaire s’adressait à vous, je me suis trompé de destinataire, désolé.


      FD

    • sarcastelle sarcastelle 4 octobre 23:41

      @Alren
      .

      Les USA............garantissaient au contraire le maintien des grandes organisations capitalistes comme Honda
      .
      Ils sont forts ces Ricains pour garantir pendant la guerre le maintien d’une entreprise créée plusieurs années après la guerre. 
      .
      Après ce zakouski, passons à la leçon de physique du jour. Sera-t-elle de la qualité de la période du pendule qui augmente de 246% lorsque la longueur de l’objet croît de 10% ? Peut-être...
      .
      Votre mode de fabrication du plutonium est inédit.
      Si je comprend bien, l’uranium 239 produit par bombardement neutronique de l’U238 en est extrait par « des centrifugations répétées » avant transformation ailleurs en plutonium. 
      La période de U239 valant 23 minutes, il fut agir vite !!!



    • sarcastelle sarcastelle 4 octobre 23:42

      @sarcastelle

      .
      « il faut » agir vite

    • Alren Alren 5 octobre 12:38

      @sarcastelle

      Naturellement, comme toujours votre ironie est ridicule et se retourne contre vous.

      J’ai parlé de Honda que tout le monde connaît comme conglomérat industriel géant.

      Il n’est pas né de rien bien entendu, mais de l’industrie des moteurs qui avaient fourni l’armée japonaise pendant la guerre.

      Avant guerre, la grande industrie, l’industrie lourde du Japon était constituée de « zaibatsu », conglomérats industriels à caractère quasi-clanique, féodal, hyper-hiérarchiques et évidemment hostiles à tout progrès social, fermes soutiens des militaires qui martyrisaient alors les Chinois et les Coréens.

      Ces zaibatsu après la défaite essayèrent de faire oublier leur activité de la guerre en changeant de nom. (Même phénomène en Allemagne post-nazie). Mais Honda n’était que la continuité de ces « trusts » (en langage US) qui continuent de nos jours avec peu de changment dans les mentalités.

      Pour ce qui est du plutonium 239, je vous renvoie, faute de mieux, à cet article de Wikipédia.

      Retenait bien la leçon !

      http://www.laradioactivite.com/site/pages/proliferationduplutonium.htm


    • sarcastelle sarcastelle 5 octobre 20:06

      @Alren

      .
      Je ne sais pas pourquoi vous prenez avec Honda un exemple foireux en mentionnant une raison sociale alors inexistante. 
      .
      Vous avez parlé clairement d’extraire par centrifugation l’U239 de l’uranium des piles atomiques où il s’est formé.
      C’est impossible puisque la période de l’U239 est de 23 minutes (sortir l’uranium irradié, le conditionner pour la centrifugeuse, le centrifuger, recommencer un grand nombre de fois...).
      D’autre part l’uranium plutonigène reste des mois dans le réacteur avant d’en être défourné. On n’aurait plus au défournement que les dernières dizaines de minutes d’U239 sur plusieurs mois !
      Bon, alors ça marche ainsi :
      U238 absorbe un neutron de fission et devient U239.
      U239 via une émission bêta moins se transmute en Np239 avec une période de 23 minutes
      Np239 via une émission bêta moins se transmute en Pu239 avec une période de 2 jours
      Ainsi Pu239 s’accumule-t-il dans l’uranium de la pile atomique sans qu’il y ait lieu d’en extraire l’U239. Pu est après défournement séparé de U chimiquement, ce qui est mille fois plus simple que de séparer des isotopes du même élément, par centrifugation par exemple.
      .
      Retenait bien la leçon !
      .
      Je vait esseiller. 









    • FreeDemocracy FreeDemocracy 4 octobre 14:57
      BONJOUR à tous,

      moi ça me passionne ce genre de choses, la documentation, c’est pourquoi j’espère que les lecteurs sauront être aimables et pas sarcastiques comme bien souvent auquel cas je ne répondrai pas contrairement à mon habitude.

      ne pas être d’accord c’est ok mais merci d’apporter des éléments incontestables car j’ai pondu ça sur de la documentation pure non pas sur les propos rapportés d’une autre personne... alors si un débat s’engage autour d’un wikipedia d’un blog ou que sais-je, je n’y répondrai pas.

      la seule erreur qui peut y avoir ici est une erreur d’interprétation ou de lecture de documents.

      rien d’autres à mon avis.

      FD

      • sarcastelle sarcastelle 4 octobre 15:15

        Bravo, FreeDemocracy, vous avez découvert les bombes A qu’on croyait inexistantes après Nagasaki. Mais bon Lavau m’a grillée. 


        • bob14 bob14 4 octobre 15:16

          atomiser Tokyo ?..il y a un hic, les USA n’avaient à cette époque que deux bombes...pas trois !


          • FreeDemocracy FreeDemocracy 4 octobre 16:04
            bonjour,

            @sarcastelle une blague carambar tenez quand vous l’aurez compris vous reviendrez me voir.

            @bob oui je suis convaincu par la qualité de votre raisonnement et de votre source, merci d’être passé. il y a un hic avant de répondre à un article on le lit au risque de passer complètement à coté, sortie de piste pour bob le pilote.



            maintenant les gens prétentieux et arrogants, je joue un peu avec vous, la prochaine fois l’article sera sans source et on va rire beaucoup plus car vous allez vous aussi beaucoup plus vous lâcher, pensant que l’auteur n’a pas les moyens de répondre sans sources

            assez de ces parasites... pas fichu de faire un commentaire intelligible auquel on puisse répondre...



            FD



            • bob14 bob14 4 octobre 16:56

              @FreeDemocracy.....En réponse aux bombardements atomiques et à l’intervention soviétique, le gouvernement japonais commença le 10 août à négocier les termes de la capitulation avec les Alliés212.

              Durant cette période, les attaques des B-29 se limitèrent à un raid contre une installation pétrolière dans la nuit du 9 au 10 août et à un bombardement de précision sur une usine de Tokyo le 10 août. Le lendemain, Truman ordonna un arrêt des bombardements car ils pourraient être interprétés comme un signe que les négociations de paix avaient échoué213. Le 11 août, Spaatz délivra une nouvelle directive renforçant la priorité donnée à la destruction des infrastructures de transport au bombardement des villes dans l’éventualité d’une reprise des attaques214.

              Le 13 août, les B-29 larguèrent des copies de l’offre de reddition conditionnelle du gouvernement japonais au-dessus des villes japonaises215. Les négociations semblaient avoir échoué et le 14 août, Spaatz reçut l’ordre de reprendre la campagne de bombardement. Arnold demanda la plus large attaque possible et espérait que l’USASTAF pourrait envoyer 1 000 appareils contre Tokyo et d’autres villes japonaises. En réalité, 828 B-29 escortés par 186 chasseurs (soit un total de 1 014 appareils) furent déployés pour mener des bombardements de précisions diurnes contre des cibles à Iwakuni, Osaka et Tokoyama et des bombardements incendiaires nocturnes contre Kumagaya et Isesaki216,217. Alors que les unités de la 8th USAAF déployées à Okinawa n’avaient pas encore mené de missions contre le Japon, Doolitle décida de ne pas participer à cette opération car il ne voulait pas risquer la vie de ses hommes alors que la guerre était virtuellement finie218. Celles-ci furent les dernières attaques des bombardiers lourds contre le Japon car le 15 août à midi, l’empereur Hirohito annonça à la radio que son pays acceptait les termes de la capitulation2

              Lisez ce passage sur wikipedia, et vous verrez que les USA n’avaient plus de bombes atomiques à leur disposition mais que des bombes conventionnelles !


            • FreeDemocracy FreeDemocracy 4 octobre 17:04
              @Robert Lavigue

              la ferme !

              je vais vous apprendre à parler de « gugusses » quand on a un niveau de compréhension aussi proche du néant... quand on ne sait pas où trouver l’information on se demande qui est un gugusse, j’aurai fait le même article sans SOURCE j’aurai rigolé à un point avec des énergumènes comme vous.

              allez vous pougner sur Wikipédia et leur donner de l’argent ils en réclament en ce moment pour conditionner les obscurantistes dans votre genre.... RIGOLO 

              libre à toi vous de démontrer POINT par POINT mon argumentation, je vous ATTENDS AVEC UNE ENVIE NON DISSIMULEE CROYEZ MOI

              ah vous en êtes incapables donc retournez d’où vous venez avec votre agressivité, je sais faire la même chose.

              ce document n’est pas le bon dommage mister qui se croit malin.

              vous avez inséré l’échange téléphonique entre deux militaires qui parlent de ce que je dis plus haut en commentaires.

              production de bombes nucléaires et utilisation de la troisième bombe qui existe bel et bien. ah vous voyez vous servez à quelque chose

              non le document je l’ai joint à mon article donc pourquoi chercher autre chose ?

              c’est TRUMAN qui a envisagé cette éventualité et personne d’autres, relayés au bureau des affaires étrangères voilà, vous comprenez mieux quand c’est écrit là plutôt que là haut ?

              punaise...


              FD




            • FreeDemocracy FreeDemocracy 4 octobre 17:10
              @bob14



              j’ai démontré tout ça dans mon article si vous ne le comprenez pas et que tout ce dont vous êtes capable est de COPIER COLLER des choses from wikipedia, choses que vous ne maitrisez pas une seconde, oui ça se voit, alors tenez pour NOEL JE VOUS RESERVE UN TUBE DE COLLE GLU COPIER COLLER


              FD

            • Robert Lavigue Robert Lavigue 4 octobre 18:11

              @FreeDemocracy

              libre à toi vous de démontrer POINT par POINT mon argumentation,

              Il n’y a aucune argumentation dans ce billet. C’est la juxtaposition de documents officiels et d’un délire. Du mauvais travail de mauvais faussaire mitoyen.

              il n’y a pas de complot ! Les Japs auraient pris une 3ème bombe (le 19 août, peut-être) s’ils n’avaient pas capitulé avant. Qui a jamais prétendu le contraire ?

              PS : Il faut être vraiment limité intellectuellement pour s’imaginer que Truman a pris cette décision (utiliser la bombe, dans quelles conditions, sur quelles cibles, etc) sans avoir, au préalable, pris conseil.
              Il n’a pas décidé ça sur une illumination entre deux tartines beurrées et deux ronds de jambe avec duc de Windsor.
              Il a fait son boulot de Président des USA. Il a pesé les avantages et les inconvénients (ce dont on peut discuter). Puis il a donné un ordre.


            • FreeDemocracy FreeDemocracy 4 octobre 18:20
              @Robert Lavigue

              vous êtes un de ces comiques vous, pour commencer personne ne connaissait l’existence de cette troisième bombe donc votre ton péremptoire remballez le encore une fois quand on dit n’importe quoi du début à la fin.

              il suffit pas de mettre des mots bout à mot pour se donner l’illusion de répondre à une personne, faut réfléchir avant.

              vous ne connaissez même pas la définition du mot complot, une guerre est un complot bougre d’imbécile que vous êtes !!!

              alors oui vous êtes limité intellectuellement ça c’est certain comme vous le faites remarquer si aimablement dans votre dernier commentaire.

              d’ailleurs si vous m’avez lu et que vous en retenez uniquement un miasme confus dans votre tête, ça démontre une chose, votre conditionnement est tel que tout ce qui peut aller à l’encontre de ce que vous avez appris vous le réfutez.

              vous parlez d’intelligence ensuite ? merci pour la rigolade... continuez sur ce chemin là avec moi je ne suis pas un bisounours moi je ne vais pas lâcher...

              FD

            • Robert Lavigue Robert Lavigue 4 octobre 18:37

              @FreeDemocracy

              personne ne connaissait l’existence de cette troisième bombe
              Ah bon ? J’crois qu’il va falloir vous accorder un Prix Nobel Mitoyen pour votre découverte...

              vous ne connaissez même pas la définition du mot complot, une guerre est un complot
              Faudra mettre un dictionnaire bilingue en ligne, je ne parle pas votre sabir.

              votre conditionnement est tel que tout ce qui peut aller à l’encontre de ce que vous avez appris vous le réfutez.
              Vous avez trouvé le bon endroit pour vos oeuvres. Les amateurs ne vont pas manquer. Les fumistes, c’est un peu la spécialité de la maison !

              Vous êtes de la famille de Momo ? Un sous-produit de la même couveuse mitoyenne ?


            • FreeDemocracy FreeDemocracy 4 octobre 18:42
              @Robert Lavigue

              alors maintenant vous allez me dire où quand comment vous connaissiez l’existence de cette troisième bombe et la conversation sera terminée en vous ridiculisant.


              ALORS NOUS VOUS ECOUTONS, quand avez vous eu connaissance de l’existence de cette troisième bombe et par quel biais ?

              je suis impatient allez petit guignol

              tout pirouette de votre part pour éluder cette question sera perçu comme la manifestation de votre impuissance à débattre depuis le départ


              FD

            • Robert Lavigue Robert Lavigue 4 octobre 19:00

              @FreeDemocracy

              Où j’en ai entendu parler pour la première fois ? Je ne pourrais pas vous le dire. Probablement dans un article dans la presse US. Tous les mois d’août, ils en parlent de ces bombes A.

              De mémoire, ça renvoyait une étude de la Rand Corporation sur la stratégie nucléaire des USA. De gars sérieux, eux !

              C’est un sujet qui est traité en long, en large et en travers sur les forum US depuis au moins une quinzaine d’années... Faudra mieux vous documenter la prochaine fois ou de nous la jouer chercheur en enfonçage de portes ouvertes.

              Momo était mieux documenté que vous. La qualité des faussaires mitoyens est en nette baisse.

              D’autres questions ? guignol !


            • FreeDemocracy FreeDemocracy 4 octobre 19:03
              @Robert Lavigue

              oui guignol vous êtes imprécis et vous mentez, merci de votre passage, vous pouvez maintenant revenir d’où vous venez.

              la source d’information FIABLE AUTHENTIQUE OFFICIELLE ne peut être que FOIA pas rand corporation ou la presse (=spéculation), merci rentrez chez vous maintenant...


              FD

            • Lugsama Lugsama 4 octobre 21:36

              @FreeDemocracy

              Cette humiliation par Robert, drôle.

            • FreeDemocracy FreeDemocracy 5 octobre 00:07
              @Lugsama
              bonsoir,

              la politesse connaît pas, parler pour rien dire je connais.

              oui quelle critique de votre robert, transcendant tout ceci.

              il a compris la définition du mot complot, félicitons le.

              il a lu le titre de mon article et il a vu des zimages (documents) tiens allez je vais écrire deux trois conneries, puis ensuite le pseudo débat avec moi ou monsieur avance les yeux fermés en ajoutant quelques liens qu’il découvre tout en découvrant le sujet lui-même.

              voilà ce que ça laisse paraître car un message suffit pour exprimer une idée normalement... quand on a tout en tête.

              facile de jouer aux malins derrière un petit écran, vous feriez comment sans anti sèche ? sans votre WIKIPEDIA (rires)

              moi je suis auteur pas commentateur... nuance et vous ? vous êtes des emmerdeurs qui êtes là dans un seul but CONTREDIRE, ce qui ne sert à rien, contredire pour dire oh je t’ai contredis.


              allez les enfants grandissez un peu c’est très puéril votre comportement

              bonne soirée

            • mikawasa mikawasa 5 octobre 11:10

              @Lugsama
              toi t’es scandaleux


            • FreeDemocracy FreeDemocracy 5 octobre 12:11
              @mikawasa
              bonjour mikawasa,

              il est vrai que j’abonde dans votre sens, pourquoi ?

              il m’a écrit « vous avez été humilié par machin »

              quel est donc cet état d’esprit qui anime cette personne, on se le demande vraiment...

              psychologiquement parlant c’est intriguant...

              vient-il donc sur agora vox pour « humilier » ou voir des gens se faire « humilier » ?

              intéressante perspective...

              toujours est-il que je n’ai ni été humilié ni remis en cause.

              FD

            • FreeDemocracy FreeDemocracy 4 octobre 16:23
              pour l’éducation de BOB et sarcastelle

              La photo de ce lien disparaitra avec le temps car mon espace de stockage est insuffisant...

              étant donné votre façon agréable de poser vos opinions, vous n’aurez que ça, c’est écrit noir sur blanc...



               smiley

              • sarcastelle sarcastelle 4 octobre 17:39

                @FreeDemocracy
                .

                Gênée, je suis. 
                On ne se rend pas toujours compte d’emblée, sur Agoravox, qu’on est tombée sur une pointure. smiley

              • FreeDemocracy FreeDemocracy 4 octobre 17:51
                @sarcastelle

                utilité de votre second commentaire ?

                réfléchissez...

                FD

              • sarcastelle sarcastelle 4 octobre 23:16

                @FreeDemocracy

                .
                Ni plus ni moins utile que votre numéro de politique-fiction. 

              • FreeDemocracy FreeDemocracy 5 octobre 00:58
                @sarcastelle
                définition de la fiction ?

                allez y... mais je vous en prie, vous savez ce n’est pas twitter ici, nous ne sommes pas limités en nombre de caractères.

                allez y exprimez vos idées...

                démontrez moi ce qui est FAUX, la fiction c’est factice donc ?



                FD

              • FreeDemocracy FreeDemocracy 5 octobre 01:02
                @sarcastelle
                la fiction c’est ce que je dénonce dans mon article, faut savoir lire, vraiment !

                la fiction Historique.

                didonc la fiction = Yalta, capitulation nazie, Potsdam, Hiroshima intervention soviétique puis Nagasaki ? et enfin capitulation japonaise

                quelle fiction....

                MAIS ENCORE ?

                donc c’est un complot dans un complot, aie je comprends plus rien..


                FD


              • sarcastelle sarcastelle 5 octobre 11:10

                @FreeDemocracy.

                .
                Je me suis amusée de votre uchronie, mais je ne perdrai pas beaucoup de temps avec vous, dont les fantaisies sont inoffensives. 
                .
                Vous n’avez rien écrit de dangereux, comme si vous donniez par exemple un avis de quidam sur une question médicale en vous imaginant que tout une science relève de la foutaise. Vous n’avez pas émis non plus de mensonge scientifique pour soutenir sur les questions d’énergie une passion maladive et coûteuse pour la société. 
                .
                J’ai tout de même répondu à Alren qui une fois de plus nous distrait avec sa physique personnelle ! 

              • capobianco 5 octobre 11:29

                @sarcastelle
                Il me semble que l’auteur donne une info documentée que personne ou presque (?) ne connaissait. Aussi je ne comprend pas le ton avec lequel on le traite. Il suffirait de « démontrer », preuves à l’appui que tout cela est faux. Le mépris affiché de certains commentaires ne permet pas de voir où se situe l’erreur.


              • FreeDemocracy FreeDemocracy 5 octobre 12:16
                @capobianco
                bonjour,

                c’est ce que je me tue à leur dire...

                car je réponds à toutes les questions posées sinon j’aurai jamais écrit cet article...

                demandez à n’importe qui s’ils connaissent tous ces faits... mais agora vox c’est l’élite des commentaires que voulez vous... 

                l’être humain croit tout savoir mais il ne sait rien.

                moi je connais certaines choses mais comme tout le monde j’ai mes limites..

                et puis l’argument déjà entendu et éprouvé dans mon quotidien personnel, vous n’êtes personnes pour parler, aucune expertise, c’est une réponse ça ? alors si je suis personne où se trouve la difficulté à argumenter une réponse intelligible et constructive ?

                je vois pas...

                FD

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès