• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le gouvernement britannique mène des campagnes secrètes pour dénigrer la (...)

Le gouvernement britannique mène des campagnes secrètes pour dénigrer la Russie…

Le gouvernement britannique mène des campagnes secrètes pour dénigrer la Russie…
…Et pour influencer des gouvernements étrangers dans ce sens.


http://lesakerfrancophone.fr/le-gouvernement-britannique-mene-des-campagnes-secretes-pour-denigrer-la-russie

Par Moon of Alabama – Le 24 novembre 2018

En 2015, le gouvernement britannique a lancé une opération secrète pour insérer de la propagande anti-russe dans les médias occidentaux.

Nous avons déjà pu observer les nombreux effets de ce programme et de programmes similaires qui sont conçus pour calomnier quiconque ne suit pas les lignes anti-russes du gouvernement. La campagne de diffamation contre Donald Trump qui prétend qu’il a été élu grâce à une ” collusion avec la Russie “, basée sur le dossier Steele, était également une opération largement britannique mais semble faire partie d’un projet différent.

L’” Initiative pour l’intégrité “ crée des ” groupes locaux “, c’est à dire des groupes de contact de journalistes, de militaires, d’universitaires et de lobbyistes de confiance résidant dans des pays étrangers. Ces personnes reçoivent des alertes via les médias sociaux pour prendre des mesures lorsque le centre britannique en perçoit le besoin.

Le 7 juin, il n’a fallu que quelques heures au groupe local espagnol pour faire dérailler la nomination de Perto Banos au poste de Directeur du Département de la Sécurité Nationale en Espagne. Le groupe a déterminé qu’il avait une vision trop positive de la Russie et a lancé une campagne coordonnée de diffamation contre lui sur les médias sociaux (pdf).




Agrandir

L’Initiative pour l’intégrité et ses opérations ont été dévoilées lorsque quelqu’un a divulgué certains de ses documents, y compris ses demandes de budget au ministère britannique des Affaires étrangères, et les a affichés sous le label ” Anonymous “ sur le site cyberguerrilla.org.

L’Initiative pour l’intégrité est théoriquement gérée par une organisation non gouvernementale (même si elle est financée par le gouvernement), The Institute For Statecraft. Son manuel interne (pdf) décrit ainsi l’objectif de cette ONG :
 

Citation

L’Initiative pour l’intégrité a été lancée à l’automne 2015 par l’Institute for Statecraft en coopération avec l’Université libre de Bruxelles pour attirer l’attention des politiciens, des décideurs, des leaders d’opinion et autres parties intéressées sur la menace que la Russie représente pour les institutions démocratiques au Royaume-Uni, en Europe et en Amérique du Nord.

Bellingcat et le think-tank Atlantic Council y figurent en tant qu’“organisations partenaires”, et promettent de :
 

Citation

Les membres des groupes seront envoyés à des sessions de formation à l’étranger pour améliorer leurs compétences techniques en matière de désinformation et renforcer les liens au sein de la communauté. (Événements menés par DFR Digital Sherlocks, Bellingcat, EuVsDisinfo, Buzzfeed, Irex, Detector Media, Stopfake, LT MOD Stratcom – ajoutez des noms et proposez des participants selon ce que vous souhaitez).

Le slogan orwellien d’Initiatives pour l’intégrité est ‘Défendre la démocratie contre la désinformation’. Le groupe englobe des pays européens, le Royaume-Uni, les États-Unis et le Canada et semble vouloir s’étendre au Moyen-Orient.

Sur sa page intitulée A propos de, il revendique : “Nous ne sommes pas un organisme gouvernemental, mais nous travaillons avec des ministères et organismes gouvernementaux qui partagent nos objectifs.” Les plans budgétaires maintenant publiés montrent que plus de 95 % du financement de l’Initiative provient directement du gouvernement britannique, de l’OTAN et du département d’État américain. Toutes les ” personnes à contacter “ pour la création de ” groupes “ à l’étranger sont des fonctionnaires d’ambassades britanniques. Il s’agit d’une campagne d’influence sur des pays étrangers menée par le gouvernement britannique qui se cache derrière une ONG provenant soit disant de la ” société civile “.

L’organisation est dirigée par un certain Chris N. Donnelly qui reçoit (pdf) 8 100 £ par mois pour avoir créé ce réseau.


Chris Donnelly – Pic via Euromaidanpress
Sa demande de budget 2017/18 (pdf) nous explique le fonctionnement de l’Initiative :

Citation

Lutter contre la désinformation et l’influence malveillante de la Russie en Europe en élargissant la base de connaissances, en exploitant l’expertise existante et en établissant un réseau de réseaux d’experts, de faiseurs d’opinion et de décideurs pour sensibiliser les publics nationaux à la menace et contribuer au renforcement des capacités nationales pour y faire face.

L’Initiative a une vision en noir et blanc qui est basée sur l’illusion que ” nous sommes les bons “. Lorsque nous ” éduquons le public “, il s’agit d’un travail légitime. Quand d’autres font de même, c’est de la désinformation. Bien sûr, ce n’est pas la réalité. L’existence même de l’Initiative, créée pour manipuler secrètement le public, est la preuve qu’une telle vision est erronée.

Si son travail était aussi légitime, pourquoi le ministère des Affaires étrangères le dirigerait-il caché derrière une ONG ? L’Initiative n’est pas la seule opération de ce type. Ses demandes sont financées dans le cadre d’un “Programme de communication stratégique en langue russe” plus vaste, géré par le ministère des Affaires étrangères.

La demande budgétaire 2017/18 sollicitait un financement de 480 635 £. Elle a reçu 102 000 livres sterling de cofinancement de la part de l’OTAN et du ministère lituanien de la Défense. La demande de budget 2018/19 montre une dépense prévue (pdf) de £1,961,000.00. Cette année encore, les co-sponsors sont l’OTAN et le ministère de la défense lituanien, mais aussi le département d’État américain (pdf) avec 250 000 £ et Facebook avec 100 000 £. Le budget prévoit une coopération étroite avec les militaires locaux de chaque pays. On note que l’OTAN est également généreuse dans le financement de groupes locaux.

L’un des documents divulgués est une note de service sur les points de discussion intitulée ” 3 objectifs principaux pour le FCO “ (pdf) :
 

Citation

Développer et tester le concept et la méthodologie des groupes locaux, mettre en place ces groupes dans une série de pays ayant des situations différentes.

Faire en sorte que les gens (au gouvernement, dans les groupes de réflexion, dans l’armée, chez les journalistes) aient une bonne vue d’ensemble, que les gens reconnaissent que nous sommes victimes d’une attaque hybride concertée et délibérée de la part de la Russie.

Accroître la vitesse de réponse, pousser le réseau à l’activisme dans la poursuite de la “minute d’or”.

Sous «  top 1, configurer les groupes locaux », un sous-poste indique :
 

Citation

– Relier les médias au monde universitaire, aux décideurs politiques et aux experts d’un pays afin d’avoir un impact sur les politiques et la société : (Jelena Milic a réduit au silence les voix pro-kremlin à la télévision serbe)

Défendre la démocratie en réduisant au silence certaines voix à la télévision publique semble être un concept contradictoire.

Un autre sous-poste note comment l’Initiative pour l’intégrité influence secrètement les gouvernements étrangers :
 

Citation

Nous ne nous engageons que très discrètement avec les gouvernements, sur la base de contacts personnels de confiance, notamment pour nous assurer qu’ils ne voient pas négativement notre travail, et pour essayer de les influencer en douceur, comme il convient à une ONG indépendante comme la nôtre ;

– L’Allemagne, par l’intermédiaire du Zentrum Liberale Moderne pour influencer la Chancellerie et le ministère de la Défense.

– Les Pays-Bas, via le HCSS pour influencer le ministère de la défense

– la Pologne et la Roumanie, par l’intermédiaire de leurs représentants auprès de l’OTAN.


- L’Espagne, par l’intermédiaire de conseillers spéciaux, dans les bureaux du ministère de la Défense et du Premier ministre (NB : cela pourrait changer très bientôt avec le nouveau gouvernement)

– La Norvège, par le biais de contacts personnels au ministère de la défense

– Le siège de l’OTAN, par l’intermédiaire de l’Unité de planification des politiques dans le bureau du Secrétaire général.

Nous avons des contacts dormants dans d’autres gouvernements que nous activerons selon les besoins au fur et à mesure que les groupes se développeront.

Un coup d’œil sur les ” groupes “ mis en place aux États-Unis et au Royaume-Uni montre quelques noms importants.



Des membres de l’Atlantic Council, qui ont un contrat pour censurer les messages Facebook, figurent sur plusieurs listes de groupes. Le groupe central au Royaume-Uni comprend également des noms éminents comme le fraudeur fiscal William Browder, Ben Nimmo, le benêt de l’Atlantic Council et la chroniqueuse néoconservatrice du Washington Post, Anne Applebaum. Une personne d’intérêt est Andrew Wood qui [ur=https://www.foxnews.com/politics/inside-the-trump-dossier-handoff-mccains-go-between-speaks-outl]a remis[/url] le ” sale dossier “ de Steele au sénateur John McCain pour dénigrer Donald Trump au sujet de relations présumées avec la Russie. Deborah Haynes, David Aaronovitch du London Times, Neil Buckley du FT et Jonathan Marcus de la BBC.



Un « tour des groupes » (pdf) fait en juillet 2018 détaille les activités dans au moins 35 pays. Un autre dossier révèle (pdf) les institutions partenaires locales et les individus impliqués dans les programmes locaux.

Le Guide des initiatives pour contrer l’information russe (pdf) est d’une lecture plutôt amusante. Le crash du vol MH 17 par un missile BUK ukrainien, la fausse attaque chimique à Khan Sheikhoun et l’affaire Skripal y sont cités en exemple de “désinformation russe”. Pourtant, au moins deux de ces événements, Khan Sheikoun, par l’intermédiaire des Casques blancs gérés par le Royaume-Uni, et l’affaire Skripal sont manifestement le produit d’opérations de désinformation montées par les services de renseignement britanniques.

Le document probablement le plus intéressant de l’ensemble est le ” Plan du projet “, présenté aux pages 7-40 de la demande de budget 2018 v2 (pdf). Sous la rubrique “Durabilité”, il note :
 

Citation

Il est proposé que le programme se poursuive au moins jusqu’en mars 2019, afin de s’assurer que les groupes locaux établis dans chaque pays ont suffisamment de temps pour prendre racine, trouver des financements et démontrer leur efficacité. Le financement de l’OCPSF pour la phase 2 permettra d’élargir l’échelle, la portée et l’efficacité des activités. Au fur et à mesure que les groupes locaux seront établis, ils devront commencer à avoir accès à des sources locales de financement. Mais c’est un processus lent et plus difficile dans certains pays que dans d’autres. Le DDP [Division Diplomatie publique] du siège de l’OTAN s’est avéré une source fiable de financement pour les groupes nationaux. L’ATA [Association du Traité de l’Atlantique] promet de faire de même, donnant accès à d’autres sources de financement au sein de l’OTAN et de pays membres. Le financement provenant de sources gouvernementales institutionnelles et nationales aux États-Unis a été retardé en raison de différends internes au sein du gouvernement américain mais, depuis mars 2018, cette impasse semble avoir été résolue et le financement devrait maintenant circuler.

Le programme a commencé à créer une masse critique d’individus issus d’une société transversale (groupes de réflexion, universitaires, politiques, médias, gouvernement et armée) dont le travail se renforce mutuellement. La création d’un réseau des réseaux a donné à chaque groupe national une cohérence, une crédibilité et une portée locales, ainsi qu’un bon accès international. L’ensemble de ces conditions, ainsi que la prise de conscience croissante au sein des gouvernements de la nécessité de ce travail, devraient garantir la continuité du travail sous divers auspices et sous diverses formes.

La troisième partie de la demande de budget (pdf) énumère les différentes activités, leurs résultats et leurs conséquences. Le plan budgétaire comprend une section qui décrit les ” risques “ de l’initiative. Il s’agit notamment du piratage du système informatique d’Initiatives pour l’intégrité ainsi que de :
 

Citation

La publicité négative générée par la Russie ou par des partisans de la Russie dans des pays cibles, ou par des groupes politiques et d’intérêts affectés par les travaux du programme, visant à discréditer le programme ou ses participants, ou à créer un embarras politique.

Nous espérons que notre article contribuera à cet embarras.

Moon of Alabama

Traduit par Wayan, relu par jj pour le Saker Francophone

Fin de citation.

Il va de soi que toute personne surprise à tenir compte des preuves sera accusé d'être "adepte de la théorie du complot", plus une demi-douzaine d'autres accusations pour faire bon poids.


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Arthur S NEMO 29 novembre 2018 16:22

    Le Royaume-Uni est un chien de garde américain depuis longtemps. L’armée britannique est dépendante des États- Unis : leurs armes nucléaires sont louées aux États-Unis et ne pourraient pas être utilisées sans l’approbation des États. Idem pour les F35 fourgués contre toute rationalité.

    Comme la France, ce sont des « vassaux », mais ils font du zèle au moment du Brexit pour rappeler au soigneur de remplir la gamelle.

    La Grande-Bretagne a d’ailleurs fait fonction d’agent américain dans l’Union européenne, opposée à toute proposition de l’UE qui aurait pu déplaire aux États-Unis, comme le système GPS.

    Mais c’était un mauvais calcul. Avec le Brexit, les Etats-Unis perdent leur cheval de Troie.

    La perfide Albion n’est plus ce qu’elle était. A l’époque Victorienne, elle tenait la t^te d’affiche. Aujourd’hui, elle doit se contenter des utilités.


    • Fergus Fergus 29 novembre 2018 16:37

      Bonjour, NEMO

      « Avec le Brexit, les Etats-Unis perdent leur cheval de Troie »

      Exact !

      Mais pour le coup, cela ne résulte pas d’un « calcul » de l’Etat britannique ou, en sous-main, des Etasuniens. Simplement d’un « calcul » personnel de Cameron qui, dans l’espoir de renforcer les positions des conservateurs et son propre leadership, s’est tiré une balle dans le pied.


    • JC_Lavau JC_Lavau 29 novembre 2018 16:41

      @Fergus. YAPLUKA traduire « Quel con ! » en grand breton.
      Ça avait bien inspiré les scénaristes des Guignols.



    • amiaplacidus amiaplacidus 29 novembre 2018 18:14

      @devphil30

      M’enfin, ce n’est tout de même pas la faute des Étatuniens si les Russes s’obstinent à mettre leur pays au milieu des bases US.


    • devphil30 devphil30 29 novembre 2018 18:26

      @amiaplacidus

      Effectivement tout est question de point de vue.
      Je n’avais pas envisagé cette vision des choses merci pour votre éclairage  smiley

      Votre commentaire que je prend au deuxième degré est malheureusement la vision de certains en charge du pouvoir , c’est pathétique et dangereux de mettre des psychopathes à la tête de pays.

      Quand aux USA , le président est une marionnette depuis plusieurs mandats , ce sont les lobbys pro guerre qui dirige leurs juteuses affaires à la maison blanche.

      Par contre celle qui habite au downing street elle est completement frappé.

      Et celui de l’Ukraine , Porocheko un fou dangereux aux ordres des USA, on l’a vu ces derniers jours à aller se frotter aux Russes en mer d’Azov.

      Résultat les Russes arraisonnent les 3 navires , le fou décrète la loi martiale pour se faire réélire en Mars 2019 en supprimant les oppositions et Trump ne rencontre pas Poutine en Argentine.

      Voilà les tensions continuent et l’histoire se répète

      « Ceux qui ne connaissent pas l’histoire sont condamnés à la revivre » Karl Marx


    • velosolex velosolex 1er décembre 2018 11:08

      @Fergus
      De plus cela se passe avec le soutien des states, qui comptait bien que l’évasion du cheval de Troie provoque celle aussi des autres chevaux européens, qui s’emballeraient…..
      Bref, à partir de cet exemple casser l’europe, un truc et une monnaie qui leur fait de l’ombre. 

      Trump s’est un peu trumpé sur ce coup là.
      Pour la première fois l’Angleterre a aussi perdu son pragmatisme légendaire, et a ruiner son travail antérieur.

      Pendant plusieurs siècles tout ses efforts visait à unifier la Grande-Bretagne, et à diviser les pays d’Europe.
      Pour le coup, elle a réussi exactement le contraire : Cliver la grande bretagne, et unifier les pays européens. 


    • Fergus Fergus 29 novembre 2018 16:32

      Bonjour, JC Lavau

      « Le gouvernement britannique mène des campagnes secrètes pour dénigrer la Russie »

      Pas possible ???!!! smiley

      En fait le RU fait très exactement ce que fait la Russie envers les pays majeurs de l’Otan. Aucun scoop dans cette révélation.



      • Xenozoid Xenozoid 29 novembre 2018 16:35

        @Fergus

        c’est sure personne ne sait qui a empoisonner les skipral,ou même si ils sont en vie ou mort,c’est la fête au village


      • Fergus Fergus 29 novembre 2018 16:40

        Bonjour, Xenozoid

        Très franchement, je ne m’intéresse pas à cette affaire sur laquelle on a dit tout et le contraire de tout en ciblant ici les Russes, là les services secrets britanniques. Tout cela, c’est de la cuisine barbouzarde dont personne sur ce site n’est à même de donner les tenants et aboutissants.


      • leypanou 29 novembre 2018 16:54

        @Fergus
        En fait le RU fait très exactement ce que fait la Russie envers les pays majeurs de l’Otan 

         : par exemple, amasser ses troupes à côté des frontières des pays majeurs de l’Otan, c’est çà ou récupérer des dissidents occidentaux qui ont volé des milliards de $ et les soustraire à la justice occidentale (comme E Snowden) ?


      • JC_Lavau JC_Lavau 29 novembre 2018 17:00

        @Fergus. Et ça t’arrive ou pas, d’investiguer les possibilités, les impossibilités, et les mobiles du crime ? Les victimes sont toujours au secret, et Julian Assange est toujours prisonnier.


      • devphil30 devphil30 29 novembre 2018 17:56

        @Fergus

        https://reseauinternational.net/otan-manoeuvre-a-grande-echelle-trident-juncture-les-medias-banalisent/

        A quand une manœuvre de grande envergure dans le golfe du Mexique par les Russes ???


      • Michel Maugis Michel Maugis 29 novembre 2018 20:42

        @Fergus

        « En fait le RU fait très exactement ce que fait la Russie envers les pays majeurs de l’Otan. Aucun scoop dans cette révélation. »

        Avez vous des exemples comparables ?

        Je trouve que la Russie est très très transparente, elle ne fait que montrer, sans trop se forcer, l’hypocrisie occidentale.
        Il n’y a rien de secret. Poutine travaille sur du velours, il n’a qu’à dévoiler les turpitudes occidentales


      • JP94 30 novembre 2018 20:45

        @leypanou
        Vous avez entièrement raison de rétorquer ce que vous dites fort justement.

        La réponse de Fergus est intéressante dans sa forme très caractéristique : son mode de réponse n’est pas un argument ou n’entre pas dans le cadre d’un débat d’idées, il s’inscrit très précisément dans ce que le philosophe André Tosel a dénommé : rétorsivité pour décrire le schéma de discours des Etats-unis quand ils sont critiqués pour interventionnisme et leur politique de guerre continuelle : « les autres ont fait pareil » , « les autres ont fait pire » etc etc.

        Bien sûr ce discours agressif ne tient pas face aux faits : il est une négation du caractère impérialiste de ce pays, ab ove.

        Par exemple : pourquoi envahissent-ils la Russie bolchévique en 1917 ? ils ne peuvent pas le justifier par une attaque symétrique : et ils ont perdu cette guerre ! ils ont dû repartir bredouilles..
        Pourquoi envahissent-ils la Corée ? on nous dit que ce serait suite à une invasion Nord-Coréenne de la Corée du Sud, .. seulement, petit détail : ils étaient censés envahir la Corée au Sud du 48ème parallèle ..oui mais contre les Japonais qui l’occupaient ( les Soviétiques étant chargés suivant les mêmes accords de libérer le Nord ce qu’ils ont fait avec 2 millions d’hommes environ ( je peux vérifier) et ils n’ont pas franchi le 48ème parallèle ... d’autant que là les Américains auraient protesté...et qu’ont fait les Américains ? eh bien ils ont laissé les Japonais occuper la Corée... et ils ne sont venus que la Résistance était en train de venir à bout d’une multitude de mercenaires qui pillaient le pays...et que les troupes étrangères anglo-saxonnes et leurs alliés étaient défaits ..

        Bref, les Etats-unis font ce que la Russie ne fait pas. 
        Et prétendre le contraire est faire preuve d’un aveuglément pro-américain inquiétant. 


      • velosolex velosolex 1er décembre 2018 11:15

        @Fergus
        Sans avoir besoin de lire John Le Carré, on sait bien que ça ne tourne pas rond dans la maison Russie, qui ne sait jamais embarrassé de scrupules pour ses couts tordus. 
        Lavau avec ses gros godillots serait il en mission, serait il un agent double, ou un tartuffe. Déjà pro nucléaire, le bougre semble fasciné par les totalitarismes, plus que par Conan Doyle. A t’il de l’humour au moins ? Une certitude : Il ne doute de rien. 

        La Russie bien avant l’Afghanistan n’a jamais eu besoin de personne pour l’aider à se tirer une balle dans le pied. Ah oui c’est vrai c’était l’USSR....Une des mes chansons préférée du fab four….Oh, flew in from Miami Beach B.O.A.C.
        Didn’t get to bed last night
        On the way the paper bag was on my knee
        Man I had a dreadful flight
        I’m back in the U.S.S.R.
        You don’t know how lucky you are boy
        Back in the U.S.S.R.


      • JC_Lavau JC_Lavau 1er décembre 2018 11:27

        @velosolex. Être dans une secte, ça ne rend pas intelligent.
        Mais quelle idée aussi d’entrer en secte ?


      • JC_Lavau JC_Lavau 1er décembre 2018 11:29

        @velosolex. T’sé en Ukraine, c’est déjà un délit pénal de ne pas bien parler ukrainien. Je verrais bien aussi en France des amendes pour ton massacre de la langue française.


      • devphil30 devphil30 29 novembre 2018 16:41

        C’est pas nouveau comme démarche.

        C’est inhérent à la pensée anglo américaine

        https://fr.sputniknews.com/blogs/201612261029355466-comment-etablissement-anglo-americain-crea-hitler/

        Ces anglosaxons sont vraiment les derniers des .......

        Et dire que nous sommes alignés sur cette pensée via l’invasion « culturelle » et cérébrale des cette caste dangereuse pour la paix 


        • JC_Lavau JC_Lavau 29 novembre 2018 17:18

          @devphil30. A une divergence près :
          Les banquier de la City payaient Hitler pour qu’il défonce l’URSS.
          Les banquiers américains payaient Hitler pour qu’il défonce la France et la GB, et la City par la même occasion.

          D’où la mission de Rudolf Hess (qui a foiré son atterrissage, perdant toute discrétion) : proposer au brittons la paix séparée, où il aurait libéré la France, la Belgique et les Pays bas en échange des mains libres pour attaquer l’URSS.
          D’où la fureur de Roosevelt qui dès l’atterrissage raté et donc connu de tous, a complètement changé sa stratégie et son attitude à l’égard du Reich.


        • devphil30 devphil30 29 novembre 2018 17:39

          @JC_Lavau

          Je suis d’accord avec vous , les USA ont joué un double jeu pour défaire l’empire Britannique et prendre le contrôle du monde.

          Il n’empêche que les Britanniques sont de sacrés fourbes dont le but depuis 1814 est d’empêcher l’emergeance d’une puissance Européenne.

          Les livres de Anthony Sutton sur le sujet sont un bon éclairage sur la position des USA.

          Lenine a pu passer en Russie en 1917 grâce à l’appui des USA afin de détruire le régime du tsar Nicolas II par la révolution.
          Ensuite le plan était de dépecé la Russie d’alors , c’est exactement le même plan actuellement.
          Les Américains ont été jusqu’à rentrer en Russie en 1917
          https://fr.sputniknews.com/international/201808151037674840-armee-americaine-intervention-russie-histoire/

          C’est toujours la même histoire , mettre des révolutions en place ou des guerres par tiers interposés , demantelés des pays pour mieux les asservir par la dette de la reconstruction et capter les richesses naturelles à bas cout


        • devphil30 devphil30 29 novembre 2018 17:53

          @Le pizzaiolo

          J’ose espérer que vos propos sont au deuxième degré car sinon la propagande des médias à fait des ravages dans votre cerveau.

          Dites merci à De Gaulle , aux communistes Français qui ont payé cher de leur vie durant la résistance sinon actuellement nous aurions l’AMGOT comme monnaie.
          https://blogs.mediapart.fr/danyves/blog/231214/histoire-secrete-amgot-ou-quand-les-americains-ont-tente-d-annexer-la-france

          Remarquez ils ont réussi à mettre en place une Europe inféodé aux USA à cause de Jean Monnet , un Français ayant pris parti pour les USA
          https://www.agoravox.tv/actualites/international/article/marie-france-garaud-jean-monnet-c-72658

          La dernière opération de l’Ukraine dans la mer d’Azov a été traité comme il se doit par les médias aux ordres , le méchant Poutine , l’envahisseur etc ....
          Comme si la Russie comptait envahir l’Ukraine avec 3 navires ....
          https://reseauinternational.net/poutine-les-gardes-cotes-russes-ont-accompli-leur-devoir-a-kertch/
          Oui les gardes cotes ont accompli leur de voir de surveillance et d’interception.

          A qui profitent le crime ?
          https://reseauinternational.net/loi-martiale-en-ukraine-symptome-de-la-folie-du-regime-de-porochenko/
          Porochenko par cet acte délibéré de sa part qui a entrainé une réaction Russe a pu établir la loi martial en vue de se faire réélire en Mars 2019

          Par contre l’Otan fait des manœuvres aux portes de la Russie et c’est normal
          https://reseauinternational.net/otan-manoeuvre-a-grande-echelle-trident-juncture-les-medias-banalisent/

          Voila pour faire simple renseignez vous et fermer BFM , TF1 et les autres


        • JC_Lavau JC_Lavau 29 novembre 2018 21:59

          L’intérêt de cet article est qu’il démontre comment sur de longues périodes nous sommes continuellement manipulés. Et depuis longtemps.


          • Christian 30 novembre 2018 14:56

            Le journaliste suisse Guy Mettan en a fait un livre pour expliquer ou comprendre la russophobie occidentale

            https://www.amazon.fr/Russie-Occident-une-guerre-mille-ans/dp/2940523185

            Un autre journaliste suisse russophile Eric Hoesli avec deux excellents livres :

            https://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss ?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Dstripbooks&field-keywords=eric+hoesli


            • popov 1er décembre 2018 13:40

              @JC_Lavau

               

              Un article qui pleurait pour être écrit depuis les révélations du collectif Anonymous. Je me demandais qui allait l’écrire. Vous l’avez fait, bravo et merci !


              • JC_Lavau JC_Lavau 1er décembre 2018 13:48

                @popov. Je n’ai pas écrit. J’ai translittéré en BBcode pour le forum
                http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,2407.0.html

                Et de là je peux copier-coller vers Avox.
                Le collage direct provoque trop de problèmes de formatage insolubles.
                Mais la conversion en BBcode prend des heures.


              • popov 1er décembre 2018 13:56

                Le journal britannique The Guardian a publié un article prétendant que Paul Manafort, l’ex-directeur de la campagne de Trump avait rencontré Assange à Londres juste avant les révélations sur Wikileaks de documents dévastateurs pour Hillary Clinton.

                Manafort a produit ses passeports qui ne portent pas de traces de voyages à Londres à cette époque.

                Référence RT. À suivre. On va voir d’où viennent les « fake news ».



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès