• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le honteux accord de paix Munichois Trump-Erdogan

Le honteux accord de paix Munichois Trump-Erdogan

Recep Erdogan et ses forces turco islamistes sont bloqués dans leur offensive, de façon inattendue, par l’efficace coordination militaire des forces laïques (Damasso-Kurdes). On le voit bien sur la carte évolutive des opérations dont je vous transmets le lien : https://syria.liveuamap.com/fr. Erdogan tente donc de gagner cette guerre sur le tapis verts avec la complicité objective des américains qui se désintéressent du sort des kurdes. Erdogan cherche à faire ce qui a déjà été fait au Donbass : enliser le conflit en accumulant une succession de cessez-le-feu bidons pendant des mois.

Le vice-président américain Mike Pence vient de lui offrir une première paix clownesque de 5 jours. Pourquoi clownesque ? Parce que cet accord est conçu pour être inapplicable et permettre ainsi de poursuivre l’occupation illégale du territoire Syrien. Si vous lisez le texte, vous comprendrez qu’en vertu de ce soi-disant cessez-le-feu, les familles kurdes sont confrontées à l’impossible choix entre fuir leurs maisons ou être nettoyées sur le plan ethnique ! Quelle honte d’avoir signé un si lamentable document dans le soit disant but d’éviter une guerre qui ne peut être évité tant que les turcs ne repartent pas. (On se croirait en 1938 à Munich avec Chamberlain et Daladier, les kurdes remplaçant les tchèques et Erdogan remplaçant Hitler).

JPEG - 729.2 ko
Le honteux accord munichois Trump Erdogan

.

L’alternative à la signature de plusieurs torchons déshonorant successifs serait d’envoyer une frappe de semonce.

.

Envoyée par les américains ?

Non, puisqu’ils veulent à tous prix conserver la Turquie dans l’OTAN.

.

Envoyée par les russes ?

Non, puisque Vladimir Poutine veut conserver son lien privilégié avec son « nouvel ami » Recep Erdogan à qui il a livré ses redoutables missiles sol air russes ultra moderne S400, en espérant voir la Turquie quitter l’OTAN.

.

Envoyée par une poignée d’avions franco-britanniques ?

Peut-être. Pourquoi pas ?

Boris Johnson (maintenant libéré du complexe dossier du Brexit) et Emmanuel Macron peuvent être tentés par cette frappe de semonce pour de simples raisons politiciennes (les énumérer seraient indécent...)

Mais d’évidentes bonnes raisons existent aussi.

Elles peuvent même motiver un rapide vote consultatif préalable au Parlement Européen.

Il serait accordé à la Turquie un délai de 10 jours pour quitter la totalité du territoire Syrien qu’elle occupe.

Bref, de la lucidité, du sens de l’honneur, du courage et de la détermination.

(Mais nos dirigeants ont-ils ces qualités ?)

.

=> Une fois le départ des turcs obtenu (y compris des zones envahies en 2016 et en 2018, y compris de la région martyrisée d’Afrine),

=> une fois le processus de paix enclenché par une table ronde diplomatique crédible,

les kurdes seront ENFIN véritablement libres de leur choix concernant l’autonomie qu’ils réclament au sein d’une Syrie unie.

.

NB/ Les YPG réclament cette autonomie et en aucun cas l’indépendance. (comme le PKK d’Öçalan réclame depuis 2005 l’autonomie des kurdes en Turquie, et non l’indépendance).

Abdullah Öçalan a radicalement changé de discours depuis 20 ans. Pour cela, il obtiendra un jour la même reconnaissance internationale et le même sort que Nelson Mandela. A+ pour un vrai débat de fond

 

JPEG - 117.1 ko
Gavroche ; faut d’abord réformer l’OTAN et voter un délai

Moyenne des avis sur cet article :  2.26/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • berry 19 octobre 11:00

    L’auteur n’a rien compris.

    Cette opération turque a été préparée et validée depuis des mois par les Etats-Unis et les grandes puissances de la région.

    Dès le 23 août, les YPG démantelaient leurs fortifications pour permettre à l’armée turque de mener son offensive. 

    https://lesakerfrancophone.fr/syrie-etats-unis-sideration-des-medias-devant-le-plan-tout-le-monde-y-gagne

    https://www.voltairenet.org/article207885.html


    • kimonovert 19 octobre 11:45

      @berry Ouais..Avec des références pareilles...Un complot en cache un autre !


    • berry 19 octobre 13:23

      @kimonovert
      Cette version des choses est confirmée à demi-mot par Trump lorsqu’il parle de sa diplomatie non-conventionnelle.
      Il voulait retirer ses troupes depuis plusieurs mois et tourner la page de la guerre en Syrie, l’offensive turque lui a donné un prétexte pour le faire.

      « Il est temps pour nous de sortir de ces guerres ridicules et sans fin, dont beaucoup sont tribales. »


    • Spartacus Spartacus 19 octobre 11:07

      Les Américains ne sont pas là pour défendre des causes indéfendables...

      Ces gens veulent construire un nouveau pays sur 4 pays. Un joyeux bordel en perspective ou les occidentaux n’ont que des coups à recevoir.


      Les ennemis de nos ennemis ne sont pas nos amis.

      Les Américains ont parfaitement raison de ne pas insister. Laisser la chienlit à ceux qui la créent.

       

      Le PYD est un assemblage de circonstance, mais c’est le PKK.

      Si une grande partie a lutté contre EI, 10% des Kurdes sont du coté de EI.

      Le PKK est un groupe de révolutionnaires Marxistes qui ressemble aux FARC.

      Narcotrafic, enlèvement et prise par la force d’un impôt révolutionnaire sur tous les Kurdes.


      En Turquie, aux villes frontières, le PKK assassine des policiers, des guets apens de militaires en tuant des dizaines de personnes.

      Ils ont commencé a organiser une insurrection armée au Kurdistan Turque.

      Qui pouvait imaginer que l’autocrate Erdogan allait laisser faire ?

      Laissons les pays sur place se démerder avec eux.


      Demander aux Américains d’aller les aider c’est comme si les russes allaient aider les corses a faire une insurrection armée face a un gouvernement qui enferme des poseurs de bombes...


      Turcs, Kurdes, Russes, Syriens, Turcmens, EI, Hezbollah, wahabistes, Iraniens..... Tous ces gens ne sont pas les amis des occidentaux...

      Le réalisme, c’est Trump qui leur dit d’aller se tuer entre eux.


      Assez rigolos ces auteurs qui refusent l’impérialisme Américain, et quand il n’est pas là viennent le pleurer.   smiley


      • mmbbb 19 octobre 22:04

        @Spartacus 

        Je me suis permis d envoyer ton article sur les pesticides à l Exprees

        https://www.lexpress.fr/actualite/societe/chlordecone-la-responsabilite-de-l-etat-est-engagee-reconnait-annick-girardin_2103694.html

         
        et aussi a Mme Buzin 

        J ai ajoute en exergue a ton article que les journalistes etaient de pietres enquêteurs a la solde des gocho ecolo et leninistes. 

        Quant a Mme Buzin de meme , je lui ai dit qu il etait vain de contredire un éminent auteur du nom de Spartaccus . 

        Enfin , j ai plaide pour ton entrée a l acédemie des sciences ou tu pourras faire valoir en toute liberte ton expertise et faire béneficier a notre pays l etendu de ton immense savoir . Ce pays a sombre dans l enfermement gaucho ecolo marxites .

        A toi seul , tu remplaceras ces scientifiques , ces encyclopédies en ligne , ces rapports inutiles , ces universitaires et ces institutions 

        Et comme tu es un génial geopoliticien , tu seras aussi au Quai D Orsay

        Tu remplaceras des milliers de fonctionnaires de scientifiques , ces branleurs impénitents Une economie extraordinaire . 

        Seul le liberal que tu es , donnera a ce pays ce nouveau souffle

        Comment la nation peut d ignorer ainsi comment ce pays pourrait il se passer de ce nouveau Leonard de Vinci 
        Un esprit si eclaire ! 


      • Spartacus Spartacus 20 octobre 13:58

        Confus à l’auteur de vous amener des troublés obsessionnels compulsifs (TOC) venu me harceler sur vos sujets par leur démonstration de haine et leur envie d’harceler ceux qui ne pensent pas comme eux et polluer vos commentaires de leurs frustrations....
        C’est un obscurantiste qui ne fait pas la distinction entre pollution et intoxication alimentaire.

        @mmbbb
        Amusant ces tarés qui mouchés et baffés par des arguments dans leurs certitudes et se sentant humiliés, vont jusque poursuivre sur d’autres articles hors sujet les personnes qui les ont montrés tels qu’ils étaient...
        De minables doctrinaires intolérants et incapables d’accepter la contradiction.

        Très irrespectueux de la déontologie du site comme des auteurs d’articles.

        Surtout que mon article sur les pesticides, est une compilations de 3 sources extrêmement fiable dont la principale qui vous trou le cul, est celle de Bruce Ames.

        Source : Bruce Ames « Pesticides alimentaires ( »99,99% des pesticides sont entièrement naturels").

        Et au cas ou vous douteriez qui est bruce Ames et contestiez son autorité dans le domaine et vouloir rester dans le déni de la réalité.  

        Chacun peut télécharger et voir que tout est sourcé au détail près.


      • keiser keiser 19 octobre 11:22

        (On se croirait en 1938 à Munich avec Chamberlain et Daladier, les kurdes remplaçant les tchèques et Erdogan remplaçant Hitler).

        Et oui, c’est exactement ce que l’on se disait avec des amis.

        Cela ressemble fort à la première exigence d’Hitler avec les Sudétes.

        Et surtout quand l’Europe regarde ailleurs et acquiesce pour ne pas faire de vagues.


        • kimonovert 19 octobre 11:50

          @keiser Avez vous remarqué que l’ambiguïté entretenue avant Erdogan et cela va bizarrement des championnats sportifs à l’Eurovision pour ne pas en parler, qui consiste à dire que la Turquie est Européenne, s’estompe a la vitesse grand Vé ? Donc ce n’est pas notre affaire, mais alorss faut faire le ménage partout !


        • keiser keiser 19 octobre 18:34

          @kimonovert

          Avec cette explication, on peut aisément comprendre pourquoi l’Europe ne peut agiter que ses petits bras. smiley

          L’union douanière a été achevée le 1er janvier 1996 et sa mise en place a eu de nombreux effets positifs. Pour l’Union européenne, la Turquie est devenue son cinquième partenaire commercial, ce qui représente 4% du commerce extérieur de l’Union européenne. Plus concrètement, en 2015, cela correspond à un solde positif de 17 milliards d’euros pour l’Union. Du côté turc, l’Union européenne est son principal partenaire commercial, représentant 41% de son commerce extérieur. De plus, cette Union douanière favorise le développement économique du pays, ce qui renforce parallèlement le pouvoir du président Erdogan. Ainsi, la Banque mondiale rappelle que l’Union douanière a apporté plus d’avantages qu’un accord de libre-échange.

          (wiki)


        • kimonovert 20 octobre 08:21

          @keiser Le rapport des forces économiques de 10 en faveur de l’Europe devrait lui donner du poids dipmomatique face aux gesticulations d’Erdogan...mais l’Europe diplomatique n’existe pas, au simple fait que par définition l’Europe est d’abord l’Union européenne (UE), une association de 28 Etats européens réunis autour des domaines économiques et politiques, afin d’assurer le maintien de la paix en Europe et de favoriser le progrès économique et social. Ce rapport semble s’effacer dans l’autre contexte : l’OTAN ! https://www.nato.int/docu/review/2019/Also-in-2019/strengthening-eu-nato-relations/EN/index.htm La carte jointe suggère bien que la Turquie est la seconde mâchoire de la pince...Et Erdogan le sait...


        • REMY Ronald REMY Ronald 19 octobre 11:24

          Infos brèves complémentaires :

          Amnesty International

          accuse depuis vendredi (18-10-19)

          les forces militaires turques et les rebelles pro-turcs de "faire preuve d’un mépris honteux pour les vies civiles« , évoquant des  »preuves accablantes de crimes de guerre". 

          (NDC / Comme à Afrine en 2018, mais tout s’en est foutu et tout le monde s’en foutra. L’important c’est la bonne bouffe bio et la meilleure retraite possible).

          *****************************************************

          Recep Erdogan :

          "La  zone de sécurité couvrira 440 kilomètres le long de la frontière turco-syrienne .../... Si la zone de sécurité comprend Raqqa et Deir Ezzor, deux millions de réfugiés pourront rentrer".

          *****************************************************

          Emmanuel Macron :

          « L’opération militaire menée par la Turquie en Syrie est une folie ».

          *****************************************************

          Giuseppe Conte, premier ministre

          Italien, a eu un entretien téléphonique avec le président turc Erdogan, condamnant de nouveau fermement l’invasion de la Syrie contre les FDS. Il lui a redit « vous devez arrêter l’opération et retirer vos troupes ».

          *****************************************************

          Donald Tusk, Président du Conseil de l’Union Européenne critique la signature par le vice-président américain Mike Pence

          de l’accord Trump-Erdogan sur le premier cessez-le-feu de 5 jours : "Ce soi-disant cessez-le-feu n’est pas un cessez-le-feu, c’est une demande de capitulation des Kurdes".

          *****************************************************

          Etc. Etc.

          (NDC / La liste est aussi longue...)


          • berry 19 octobre 12:15

            @REMY Ronald
            Oui, forcément, l’armée turque utilise d’anciens combattants de Daech comme supplétifs, il est fort probable qu’ils se comportent mal vis-à-vis des civils.
            C’est les mêmes barbares que les partis progressistes soutiennent depuis des années, au nom des droits de l’homme et de la lutte contre le dictateur Bachar el-Assad.
            Allez leur demander des comptes.


          • Kapimo Kapimo 19 octobre 18:34

            @REMY Ronald

            Qui a fondé Amnesty international ?
            Qui finance Amnesty International ?


          • REMY Ronald REMY Ronald 19 octobre 19:32

            @Kapimo
            « Qui a fondé Amnesty international ?
            Qui finance Amnesty International ?
             »
            https://fr.wikipedia.org/wiki/Amnesty_International
            Si vous avez un autre point de vue moins élogieux que Wikipedia, exprimez-vous...
            .
            La propagande diffamatoire anti-kurdes est enclenchée à fond depuis des années par Recep Erdogan, et depuis peu par Donald Trump lui-même (« des terroristes pires que DAESCH » dit-il), par l’extrême droite identitaire française pro Poutine via SOS Chrétiens d’Orient, etc., etc.
            .
            On se croirait dans les années 30 avec la propagande anti-juive des fans de Goebbels, allemand ou français (perroquets attentionnés devenus plus tard d’énergiques collabos).
            .
            Donc on attends votre théorie du complot avec Amnesty
            (en cette période de crimes de guerre impunis, une diffamation de plus ou de moins...)


          • Kapimo Kapimo 20 octobre 00:16

            @REMY Ronald

            Je vous renvoie vers un site au-dessus de tout soupçon :

            https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/qui-est-derriere-amnesty-197687


          • kimonovert 20 octobre 14:30

            @Kapimo

            Est-ce que vous connaissez l’Etre et la Néant de JP Sartre ?


          • JC_Lavau JC_Lavau 20 octobre 22:29

            @REMY Ronald. Les constats que A.I. appartient à Soros et relaie les crimes de la C.I.A. ?
            http://citoyens.deontolog.org/index.php/topic,2168.0.html


          • Parrhesia Parrhesia 19 octobre 11:46

            >>> Envoyée par une poignée d’avions franco-britanniques ? Peut-être. Pourquoi pas ? <<<

            Ce pourrait être, en effet, une solution envisageable !

            Mais je parierai ma dernière chemise que Londres et Paris se retrouveraient une nouvelle fois, et vite fait, les fesses dans l’eau glacée d’un ultimatum « étatsunien » !

            Souvenons-nous de l’affaire de Suez !!!

            Sans compter que cette fois-ci, s’agissant d’envahir la Syrie de Bachar al Assad, Tel Aviv ne serait certainement pas aux côtés de Londres et Paris contre l’envahisseur !!!


            • kimonovert 20 octobre 08:48

              @Parrhesia

              Les grands bretons brexittent à donf...La population est au bord du suicide...Il y a même une chaîneTV qui s’est créée qui s’interdit d’en parler ! L’armée s’est perdue dans les sables d’Irak... Donc bilan dans le duo UE + OTAN, GB = 0


            • rogal 19 octobre 12:12

              « Une fois le départ des turcs obtenu ».

              Et s’il ne l’était pas ?


              • Blanche Colombe Columbo 19 octobre 15:05

                Trump est ami avec tous ceux qui sont contre l’Iran : la Turquie qui est dans l’OTAN et l’Arabie Saoudite, alors que l’UE punit Erdogan et vend des armes (qui ne servent pas à tuer d’après Macron) à l’Arabie Saoudite pour faire la guerre au Yémen.

                Erdogan n’a qu’à aller faire la guerre au Yémen et il pourra enfin rentrer dans l’UE !


                • titi 19 octobre 21:19

                  C’est au contraire très bien joué de la part de Trump.

                  En réaction à l’entrée des Turcs en Syrie, les Kurdes ont appelés à l’aide l’armée syrienne, qui a accouru. Or le meilleur allié de cette armée syrienne c’est la Russie.

                  Erdogan se prenait pour un lion en jouant sur les deux tableaux OTAN et Russie, va se retrouver comme un con.


                  • leondelyon 19 octobre 23:06

                    Encore heureux qu’il ne se soit pas appelé RECEP SION


                    • alinea alinea 20 octobre 03:34

                      Sauf que les Kurdes ne réclament pas une autonomie au sein de la Syrie ! Ces Kurdes là sont Syriens et ça leur va bien.


                      • leypanou 20 octobre 12:31

                        @alinea
                        eh alinea, allez sur leur site : ils ont voulu garder l’Est de la Syrie (l’est de l’Euphrate), avec beaucoup de puits de pétrole (j’ai même lu la moitié des réserves de la Syrie).

                        Tout ce qu’on entend/voit/lit ici en France n’est que de la propagande pro-kurde. Ils croyaient que cela allait durer éternellement : ce n’est pas la première fois dans l’histoire qu’ils se font avoir. Ils servaient les objectifs de l’impérialisme occidental qui voulait démanteler la Syrie, le reste n’est qu’enfumage.

                        Cet article vous en dit un peu plus sur l’histoire du coin ; cet autre est plus complet, mais en anglais : avec çà, vous ne vous ferez plus avoir par la propagande impérialisto-humanitaire, faussaire de l’histoire.

                        PS le film de C Fourest « Soeurs d’armes » tombe d’ailleurs bien opportunément : les médias français n’auront jamais fini de se ridiculiser.


                      • alinea alinea 20 octobre 21:30

                        @leypanou
                        Je n’avais pas compris les choses comme ça : j’avais compris que les Kurdes instauraient une démocratie chez eux dans le Rojava, chassaient DAESH et se foutaient comme d’une guigne d’une autonomie vu que la Syrie les acceptaient comme ça !


                      • leypanou 20 octobre 22:03

                        @alinea
                        depuis un certain temps, Poutine voulait associer les Kurdes de Syrie au processus de réconciliation et les inviter à Astana, la Turquie n’était pas d’accord et les Kurdes préféraient faire confiance aux États-Unis qui les protégeaient du ciel en bombardant Daesh.

                        Le journaliste Jean-Dominique Merchet a presque créé un scandale cette semaine en parlant de mythe kurde -Caroline Roux l’a coupé en disant qu’il est un peu hors ligne et dit autre chose que ce que tout le monde dit- : il est certain que ce genre de propos ne s’entend pas beaucoup sur les chaînes françaises, inféodées à la propagande atlantisto-occidentale.

                        Vous auriez vu çà, c’était cocasse.

                        PS1 Les Kurdes ont bien profité de la contrebande du pétrole syrien pendant leur « autonomie » alors que la Syrie est sous embargo par les États-Unis même pour recevoir du pétrole iranien (cf affaire pétrolier iranien). J’ai lu aujourd’hui que les sites pétroliers à Raqqa de l’est syrien sont en train d’être reconstruits.

                        PS2 à chaque fois qu’une ville était à prendre de Daesh, les États-Unis bombardaient l’armée syrienne pour que les Kurdes arrivent en premier sur les lieux et empêcher l’avancée de l’armée syrienne. C’est comme çà que l’Est de l’Euphrate a été conquis et tombé aux mains des Kurdes.


                      • alinea alinea 21 octobre 15:49

                        @leypanou
                        merci leypanou


                      • sls0 sls0 20 octobre 17:52

                        Les USA sont hors jeu dans la région, que ce soit Mike Pence ou Mireille Mathieu qui signe l’accord on en a rien à foutre.

                        Que prévoient les russes là c’est important.

                        Et l’autre qui veut envoyer des avions français et anglais, on a pas fait assez de conneries dans le coin ? Il faut remettre une couche ?

                        Depuis un accord de 98 entre la Syrie et la Turquie, la Turquie quand sa sécurité est menacée peut entrer de 5km en Syrie. Ce sera suffisant pour que la Syrie et la Turquie fassent une paix des braves. On parlera d’un droit de poursuite abusif plutôt qu’une invasion.

                        On dirait que ça fait chier les gens que le territoire syrien soit en pays. Erdogan avance ses pions pour les négociations futures et en plus ça diminue le bordel politique en Turquie.

                        Assad est pragmatique, il veut des voisins avec qui il n’y a pas de problèmes.

                        Restera Israël dont la superbe à franchement baissé avec ce conflit. Ils ont foutu de l’huile sur le feu et ils n’ont eu qu’un retour de flamme. Maintenant ses opposants sont moins dispersés et se sont renforcé stratégiquement.


                        • REMY Ronald REMY Ronald 20 octobre 22:21

                          L’évidente impuissance de l’ONU en 2019 nous rappelle tristement l’impuissance de la Société des Nations pendant les sulfureuses années 30. Cette impuissance risque d’être la racine de la quatrième guerre mondiale.

                          (la troisième, très spécifique et longue, ayant été appelée « guerre froide »).

                          ================

                          Genèse d’une éventuelle opération aérienne commune de type « OURGA »

                          (NDC / Texte difficile mais indispensable à mettre en sérieux débat public).

                          ================

                          .

                          Tant que le Parlement Européen n’aura pas voté

                          1) le texte d’avertissement ;

                          2) le délai qui sera accordé à Recep Erdogan ;

                          3) la sanction en cas de non départ des troupes islamo-turques de TOUTES les zones envahies, sans exception ;

                          aucune intervention aérienne franco-britannique ne pourra être envisagée.

                          .

                          Tant que le Gouvernement Syrien n’aura pas officiellement ratifié le texte d’avertissement du Parlement Européen ;

                          aucune intervention aérienne franco-britannique ne pourra être exécutée.

                          .

                          Pour que le peuple turc comprenne bien la crédibilité du message d’avertissement médiatiquement diffusé entre les multiples propagandes vociférée par Recep Erdogan (et ses complices internes ou externes à la Turquie) ;

                          pour préserver le plus longtemps possible la paix avec la Turquie ;

                          un tir de semonce multi-national aura lieu, démontrant l’incapacité militaire de la Turquie à l’empêcher.

                          .

                          Si la réponse de Recep Erdogan nécessite le tir semonce, une Cour de Justice Internationale se mettra immédiatement et officiellement en place pour récapituler tous les crimes des forces islamo-turcs (jusqu’ici quasiment censurés par les médias occidentaux).

                          Un deuxième délai entre le tir de semonce et l’opération aérienne « OURGA » sera utilisé pour élargir la force d’intervention aérienne à d’autres Nations désirant y participer.

                          Ce deuxième délai sera utilisé par l’ensemble des institutions civiles et militaires turques pour confirmer ou modifier le refus d’évacuation de Recep Erdogan.

                          .

                          Si l’opération « OURGA » est ordonnée,

                          l’ensemble des stocks de munitions des Etats participants volontaires sera immédiatement mobilisé sans délai.

                          Une fois l’opération « OURGA » déclenchée, aucun Etat, sans exception, ne pourra évoquer le précédent historique intitulé « canal de Suez » pour empêcher par un chantage diplomatique ou militaire la première des cinq phases potentielles de l’opération « OURGA ».

                          L’exécution des quatre autres phases de l’opération aérienne commune dépendra de l’attitude du peuple turque vis-à-vis de la Cour Internationale de Justice chargée de juger Recep Erdogan et ses complices pour crimes de guerre et purification ethnique (avec la complète participation de la justice turque, avocats de la défense compris).

                          .

                          IMPORTANT :

                          Aucune des 5 phases successives prévues par une opération type « OURGA » ne prévoit d’invasion de la Turquie.

                          .

                          Sans les deux lourdes et complexes conditions préalables (le vote du Parlement Européen ET l’autorisation écrite de l’autorité légale Syrienne), cette opération « OURGA » (découplée de l’éventuel tir international de semonce) ne pourra voir le jour.

                          .

                          Ce grave dilemme mérite un débat public et international sérieux pour contrer un éventuel et imprévisible « Docteur Folamour ». D’où la nécessité de diffuser ce texte sur d’autres sites, dans tous les pays, y compris en Turquie.

                          Cependant, que Dieu, s’il existe, nous évite l’aveuglement ou la lâcheté qui a prévalu en 1938 face aux dictatures et tyrannies montantes qui ont ensuite ravagé notre (désormais vulnérable) planète.


                          • JC_Lavau JC_Lavau 20 octobre 22:33

                            @REMY Ronald. Tu vis dans le rêve.
                            Il y a laide Lurette qu’il n’y a plus de gouvernants en France, juste des marionnettes au service de puissances étrangères.
                            Le parlement européen est un fantoche.
                            Notre armée est au service de puissances étrangères.
                            Tu veux te mêler de ce qui est une affaire syrienne.


                          • REMY Ronald REMY Ronald 22 octobre 17:29

                            L’activité du jour (22-10-19) :

                            Qamishli : la fin du retrait de la force américaine s’est terminée sous les jets de pierres et de fruits pourris...

                            Malgré la présence des troupes de Damas et d’observateurs russes sur le front, les troupes islamo-turques ont repris les hostilités sur la zone Ouest, sans attendre la fin du cessez-le-feu ! Ils ont pris le contrôle des villages de Kaif Khallabah, Abdi Koui et Tabash, à l’ouest de Tel-Abyad.

                            .

                            Une Turquie de plus en plus isolée diplomatiquement :

                            .

                            Le Ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas  : "Nous rejetons la création d’une zone de sécurité"

                            .

                            Le Président du Conseil Européen, Donald Tusk,

                            appelle le président turc Recep Erdogan à retirer ses troupes du nord de la Syrie.

                            .

                            La Russie rejette le plan Trump / Erdogan sur la zone d’occupation turque en Syrie. L’attaché de presse de Poutine, Peskov : « Seul le gouvernement légitime de la Syrie peut permettre aux forces armées turques de rester ou de ne pas rester sur le territoire syrien ».

                            .

                            Recep Erdogan est cependant aujourd’hui en négociation en Russie, à Sochi, avec Vladimir Poutine.


                            • REMY Ronald REMY Ronald 22 octobre 20:31

                              Aujourd’hui 20h. Fini. Terminé.

                              Valadimir Poutine a validé le plan Donald Trump / Recep Erdogan d’évacuation des YPG sur 30 Km de profondeur le long de la frontière turco-syrienne, à l’exception de Qamishli, Tel Rifat et Manbij.

                              En vertu de cet accord dit « d’Adana »

                              Des patrouilles turco-russes surveilleront La zone évacuée.

                              Les YPG ont 150 h (6 jours) pour évacuer la zone.

                              .

                              Aucun Etat n’osera s’opposer à cette collaboration russo-turque sur cette zone d’occupation. Pas même le gouvernement syrien dont la sécurité dépend encore beaucoup trop des russes.

                              .

                              NB / Concernant l’ensemble des trois grandes zones d’occupation turque (2016 + 2018 + 2019), la durée dans le temps n’est pas encore précisée...

                              Bachar Al Assad va sans doute probablement se concentrer sur l’écrasement puis la reddition de la poche d’Idlib, avant d’exiger le départ progressif des turcs...


                              • REMY Ronald REMY Ronald 28 octobre 12:07

                                27 Octobre 2019

                                Rebondissement :

                                L’Etat islamique paye lourdement sa sortie de clandestinité suite à l’invasion turque.

                                Déclaration du général kurde Mazloum Abdî : "En coordination directe entre les services de renseignement des FDS et l’armée américaine, le leader de Daech, Abou Bakr al-Baghdadi, a été tué."

                                Un grand nombre de compagnons du leader islamique ont également été abattus dans l’assaut, dont "Abou al-Hassan al-Muhajir", le bras droit d’Abou Bakr al-Baghdadi et un porte-parole de l’Etat islamique. Pour éviter sa capture, le chef de Daech se serait fait exploser à l’aide d’une veste chargée d’explosifs dans un tunnel, en compagnie de trois enfants. Aucune perte ne serait à déplorer côté américain.

                                L’opération a été menée par des forces spéciales américaines hélitreuillées dans la région d’Idleb, dans le village d’Ain al-Baydah, près de Jarablus. Les membres des FDS - des Kurdes appuyées désormais par l’armée syrienne - ont évoqué une victoire historique. Dans le cadre de l’accord de « déconflixion », les Américains avaient prévenu les Russes pour les avertir de l’assaut militaire américain. Mais pas la Turquie, « qui n’a aidé en aucune façon », selon un responsable de la défense américaine.

                                Le leader islamiste Recep Erdogan a donc perdu son principal allié face aux forces laïques kurdes et aux forces laïques de Damas (qu’il exècre et dont il réclame publiquement l’écrasement depuis 10 ans).

                                28 Octobre 2019

                                Deuxième rebondissement :

                                Les américains reviennent pour protéger les troupes de Damas attaquées par les turques à Tall Tamr.

                                Une nouvelle fois, en complète violation du cessez-le-feu, les troupes islamo-turkes ont poursuivi leurs attaques en profondeur. Occupation du village Luzi à l’Est de Ras Al Ayn. . Les troupes syriennes laïques, cette fois-ci encadrées par les SAA de Damas, les ont stoppées devant les villages de Asadiya, Soda et Abu Rusayn (dans la zone de Tall Tamr) en détruisant plusieurs véhicules et un char turc.

                                En raison du flagrant non respect du cessez le feu turc, après consultation des autorités de Moscou et de Damas, les forces américaines retournent sur des bases dont elles s’étaient retirées ces derniers jours dans le nord-est de la Syrie. Plus de 500 soldats américains sont arrivés à la base située sur l’autoroute M4 entre Tal Tamr et Baidar" — Observatoire syrien

                                Recep Erdogan va devoir commencer à s’inquiéter si les USA décident de vraiment bloquer l’avancée militaire turque, voire d’aider véritablement Damas à récupérer ses trois régions syriennes envahies successivement en 2016, 2018 et 2019 par la Turquie…


                                • REMY Ronald REMY Ronald 29 octobre 13:50

                                  28-29 Octobre 2019

                                  Troisième rebondissement :

                                  En grossière violation du cessez-le-feu, après deux jours d’offensive avec armes lourdes, les troupes islamo-turques enfoncent avec leurs chars les lignes tenues par les troupes syriennes laïques (SAA de Damas et SDF/YPG) à l’Est de l’axe de Ras al Ayn et Tal Tamr. Au moins deux morts, de nombreux blessés et 14 prisonniers (dont 2 commandants) parmi les troupes de Damas.

                                  A la suite de cette violente offensive, la Turquie a revendiqué le contrôle des villages à l’est du Ras Al Ain : Jan Tamr Sharqi et Gharbi, Merkis Harb, Abah, Tel Baidar, Tal Qortal, Madabaa, Bab al-Khair, Daoudia, Al-Maqsaa, Al-Muharrama, Bairir.

                                  Les forces gouvernementales damassines envoient des véhicules militaires et des chars en renfort.

                                  Les affrontements se poursuivent dans la campagne de Zarkan (Abu Rasayn), des affrontements signalés dans les villages suivants : Bab Al Khayr, um Isbê, um Erit et Inegil Hawa, Bab Ferec et Dawudiya. Les forces laïques (SAA/Damas et FDS/YPG) continuent de réagir à l’agression islamo-turque, ce qui entraîne de violents affrontements.

                                  Damas condamne cette nouvelle violation du cessez-le-feu par la Turquie et soupçonne les djihadistes de l’ASN (supplétifs de l’armée turque) de vouloir utiliser les points contrôlés par les russes pour s’infiltrer dans le dos des troupes laïques et élargir la zone d’occupation turque.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès