• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le MGB a déjoué une attaque terroriste lors des élections en (...)

Le MGB a déjoué une attaque terroriste lors des élections en RPD

JPEG - 47.6 ko
Photo : MGB

« Le ministère de la Sécurité d’État [MGB] de la RPD a contrecarré un acte de sabotage planifié par les services de sécurité ukrainiens [SBU] pour saboter les élections du chef de l’État et des députés du Parlement,  » a déclaré Mikhaïl Popov, porte-parole du MGB.

D’après les informations fournies par le MGB, le 11 novembre, un agent ukrainien a été arrêté dans l’arrière-salle d’un bureau de vote, alors qu’il remettait une bombe incendiaire (déguisée en tube de colle) à un membre de la commission électorale du bureau de vote, qui était censé le déposer dans une urne contenant les bulletins de vote.

L’engin explosif était doté d’un détonateur électrique et d’une minuterie programmée pour se déclencher pendant le transport des urnes vers la commission électorale centrale. Si ce plan avait réussi, l’incendie que cet engin aurait provoqué aurait détruit tous les bulletins de vote et aurait aussi pu faire plusieurs victimes.

Les services de sécurité de la RPD ont fait démonstration devant les journalistes de l’action incendiaire de l’engin.

Démonstration du MGB

Démonstration du MGB

Démonstration du MGB

Démonstration du MGB

Photos : DAN

L’homme qui a été arrêté a été recruté par Kiev à la veille des élections. Le SBU l’a repéré grâce aux propos très négatifs qu’il a tenu sur la RPD et les élections sur un groupe de discussion sur Telegram. Pour commettre cet acte terroriste, Kiev lui promet alors 10 000 hryvnias (environ 316 euros).

Une somme dérisoire, au vu des risques encourus. Car maintenant qu’il a été arrêté, l’homme risque au minimum 10 à 20 ans de prison pour terrorisme selon l’article 229 du code pénal de la RPD (et je dis à minimum car d’autres articles du code pénal peuvent s’appliquer à son cas et alourdir la peine).

Heureusement le MGB a découvert le plan de Kiev et a piégé l’agent des services de sécurité ukrainiens.

« Le plan était connu du MGB, le complot a été déjoué, et les victimes civiles évitées. Le fait que Kiev ait planifié cette provocation montre son intention de saboter le processus électoral démocratique dans la République, » a conclu Mikhaïl Popov.

Les services de sécurité de la république ont publié la vidéo de l’arrestation de l’agent du SBU au moment où il amenait l’engin explosif dans le bureau de vote :

Cet attentat qui a été déjoué, montre clairement que les autorités ukrainiennes continuent sur la voie du terrorisme d’État, et sont prêtes à tout pour ne pas laisser le peuple du Donbass faire entendre sa voix.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • sls0 sls0 22 novembre 2018 00:56

    Ils pourraient mettre des gants avant de fouiller le sac.

    C’est du flag filmé en direct ok comme preuve mais des empreintes et de l’ADN, ca marche bien aussi.

    J’ai des amis ukrainiens, pas cons les mecs. En ce moment coté Ukraine que ce soit les dirigeants ou les exécutants, pas fût-fûts les mecs.

    Dans l’eau potable il y a truc bizarre pour qu’ils soient comme ça ?

    Une population normale des deux cotés, il n’y a que du coté chefs ukrainiens que c’est lamentable.

    Ce n’est quand même pas au contact de l’OTAN et des décideurs européens qu’ils sont devenus aussi abrutis ?

    L’OTAN et les décideurs européens c’est un peu notre coté voir nos chefs, ça fait peur.

    Un réponse Christelle ? Je vis loin de l’OTAN et des dirigeants européens je ne devrais pas stresser mais j’ai de la famille et des potes qui vivent en Europe.

    Quand on voit les délires de ce pochtron de Junker, j’ai un début de réponse mais j’appécierai une réponse style : les dirigeants et chefs militaires ukrainiens ont droit à de l’extasy dans leur vodka, ça me ferait moins avoir peur pour l’Europe.


    • sls0 sls0 22 novembre 2018 02:43

      @sls0
      Je suis aussi un abruti d’y avoir pensé plus tôt.
      Pour éteindre un feu dans une poubelle il suffit de remettre le couvercle.
      1kg de papier dégage 17Mj, l’essence 42 à titre d’exemple.
      Pour brûler 1kg de papier il faut 4m3 d’air.
      Une urne c’est 1/8 de m3 d’air. S’il y a pas trop de bulletin ça permet la combustion de 31 grammes de papier ou 6 feuilles A4 standard sans compter le combustible de l’allumeur qui ne contient même pas de comburant, ça se voit à sa combustion et couleur de flamme. Pas de désherbant en Ukraine certainement.
      L’énergie produite par la combustion aurait permis de chauffer 126gr d’eau de 1° mais pas d’enflammer une urne.

      On aurait mis de l’essence que ça aurait été le même, l’O2 ne permet que 0,5Mj de combustion.
      Dans un vase clos le problème c’est le comburant et une urne est un vase clos.


    • Christelle Néant Christelle Néant 22 novembre 2018 10:24

      @sls0
      Les urnes sont en plastique, ce qui les aurait transformé en carburant, et il y a une entrée d’air par le haut...
      Pour ce qui est de la stupidité des autorités ukrainiennes, je crois que cela vient des chocolats magiques de Porochenko. De toute façon faut pas être une lumière pour suivre les plans foireux de Washington.


    • sls0 sls0 22 novembre 2018 19:37

      @Christelle Néant
      Vous avez une bouteille en plastique de 25cl sous la main ?
      La section du trou par rapport au volume est plus grand que pour une urne.
      Le plastique est beaucoup plus fin. Balancer y des allumettes, ça vaut tout les discours et les calculs.
      Le feu, cest le fameux triangle carburant, comburant et point chaud. Dans le cas de l’urne le comburant est suffisant pour 31gr de papier qui produiront 530 joules qui permettent l’élevation de 1° un verre d’eau.
      La fente du haut, elle permettra à de la fumée et des gaz chauds pour sortir.
      Je suppose que pour éviter le bourrage d’urne cette fente doit être fermée.

      C’est pas difficile de foutre le feu à une urne mais il faut du comburant. Dans la démonstration il n’y a pas de comburant c’est une équipe de bras cassés qui ont préparé le coup.

      Merde il y a une décision de saboter une élection, ça doit être important pour certains. C’est un neuneu qui s’occupe du coup. Il n’y a pas de mauvais ouvriers mais des mauvais chefs. Ça indique quand même une certaine incurie de la ligne hiérarchique, non ?

      Quand je les traite d’abrutis, ce n’est pas parce que je ne les aime pas, ce n’est qu’un constat.
      Il ne faut jamais sous-estimer un ennemie mais voir une incurie de ce style ça doit mettre un peu de baume au coeur de votre coté. 

      Les mecs auraient réussi leur coup, à l’arrivée des camions il y aurait eu 5 à 20 bulletins de fichus. Sacré réussite. De votre coté vous ne pouviez pas savoir que le système était inefficace, sinon vous laissiez faire, récupérer les coupables et les rendre ridicules ainsi que leur hiérarchie du peu de résultats.

      Je vois déjà le discours du procureur : je demande 10 ans pour le sabotage, une chance pour vous et vos chefs qu’il n’y a pas de loi contre la stupidité et l’incompétence, ça aurait fait mal.
      Ambiance assurée dans le camp adverse, du pas moi c’est l’autre, du réglement de compte, c’est le top coté zizanie.


    • Christelle Néant Christelle Néant 22 novembre 2018 19:47

      @sls0
      La fente des urnes ici ne ferme pas. Elle est constamment ouverte. Le bourrage d’urne est empêché par le fait qu’elles sont transparentes, donc tout bourrage se verrait de suite.
      Vu le prix que Kiev a mis pour engager le gars c’était sûr qu’ils allaient pas trouver une lumière. C’est un prix ridicule. Résultat ils ont engagé un incapable.
      C’est clair que le gars va payer cher pour un attentat pitoyable....


    • sls0 sls0 22 novembre 2018 19:57

      @Christelle Néant
      Un bout de scotch et un cachet de cire suffit. Si à l’oeil on voit si l’on à rajouté 10% de bulletin dans une urne, vous êtes fort.


    • Christelle Néant Christelle Néant 22 novembre 2018 20:12

      @sls0
      Les urnes sont visibles des membres de la commission électorale pendant tout le temps du vote. Donc si quelqu’un met dedans plus de bulletins cela se voit de suite.


    • sls0 sls0 22 novembre 2018 22:28

      @Christelle Néant
      On arrive à avoir un complice de la commission pour foutre le feu dans les urnes, pour cela il doit approcher et y glisser sa merde et vous croyez qu’y glisser des bulletins de votes n’est pas possible.
      C’est toujours ces membres à la probités sans reproche qui surveille et suivent les urnes ?
      Si ça manque de moyens je peut avancer l’argent pour le scotch ou la ficelle et la cire.
      Renseignez vous des habitudes locales pour les votes. Coté Donbass j’ai l’impression qu’ils ont tendance a faire attention, ce genre de détails ça m’étonnerait qu’ils soient passé à coté.


    • Christelle Néant Christelle Néant 23 novembre 2018 05:21

      @sls0
      Vous marquez un point. Je me renseignerai.


    • Mychris Mychris 22 novembre 2018 18:32

      Ahahahahahaha,

      Faire passer ce grotesque sabotage d’une idiotie crasse pour un attentat terroriste il faut vraiment avoir l’aplomb d’un Vychinski rendant son verdict.

      Pour info :

      La combustion du PMMA

      Propriétés physiques et processus de dégradation.

      Le matériau solide utilise pour cette étude est le PMMA. Ce matériau est un plastique transparent plus connu sous la marque Plexiglas. Son utilisation s’avère de plus en plus courante dans les habitations, les transports, la médecine, etc... Il est aussi souvent utilisé dans la recherche sur la combustion de matériau solide de par ses propriétés. En effet, lors de sa combustion, il ne coule pas et ne produit que peu de résidus carbonés à sa surface.

      https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00795236/document

      Par contre les émanations sont effectivement toxiques mais j’imagine que vos locaux sont équipés d’extincteurs ?

      Je ne pas croire un seul instant que vous croyez ce que vous écrivez Christelle.

      a c

      • Christelle Néant Christelle Néant 22 novembre 2018 19:49

        @Mychris
        Que leur plan ait été foireux ou pas, cela reste un attentat. Un terroriste n’a pas besoin d’être intelligent pour être qualifié comme tel. Le but était clairement de saboter les élections et de faire du dégât.


      • sls0 sls0 22 novembre 2018 19:50

        @Mychris
        C’est vrai qu’ils ont employé des bras cassés mais c’est l’intention qui compte.
        Les cours sur la combustion du PMMA c’est coté Ukraine qu’il faut les envoyer, il y a de sérieuses lacunes, de l’autre coté ils ont des pompiers qui connaissent.


      • Mychris Mychris 22 novembre 2018 22:03

        @Christelle Néant

        Lorsque je lis le titre, je vois « Le MGB a déjoué une attaque terroriste lors des élections en RPD » je m’attends à groupe l’intervention qui intercepte un individu équipé d’une ceinture d’explosif ou au minimum d’un gars avec une kalachnikov qui menace de tirer sur un groupe de civils faisant la queue pour voter, pas un gars muni d’un engin incendiaire provenant un set Playmobil.
        Ce que je dis, c’est qu’en faisant de la surenchère verbale, en qualifiant une tentative de sabotage, certes hautement condamnable, d’attaque terroriste vous décrédibilisé votre propre article. Vu d’ici en France après les attaques terroristes que nous avons subit, votre article pourrait être repris tel quel dans le Gorafi.


      • sls0 sls0 23 novembre 2018 04:38

        @Mychris
        C’est vrai qu’en France les attentats réussissent malgré une surveillance internet digne de la stasi, des services de polices hyper équipés.
        Dans d’autres endroits sans trop de moyens, dans une zone de guerre, malgré que ce n’est pas l’attentat du siècle, ils arrivent à l’empêcher.
        Se la jouer à celui qui a la plus grosse c’est bien, quand ça concerne des attentats réussis, c’est peut être limite.


      • Christelle Néant Christelle Néant 23 novembre 2018 05:19

        @Mychris
        Le problème ce sont vos attentes, pas les mots que j’emploie. Ce n’est pas de la surenchère verbale, j’utilise les mots qui conviennent selon leur définition. Ce que vous accolez derrière ces mots c’est votre problème, pas le mien.


      • Mykhaylo 23 novembre 2018 14:53

        Belle reconstitution.

        Par contre, un attentat terroriste avec un tube de colle ! Faut oser quand même. 

        Avez-vous averti l’ensemble des écoles qu’elles hébergent des terroristes en puissance en leur sein ? Que fait la police !!!


        • Christelle Néant Christelle Néant 24 novembre 2018 13:33

          @Mykhaylo
          Ce n’est pas de la colle. Le produit a été déguisé ainsi, mais les agents du MGB le disent clairement dans la vidéo « ce n’est pas de la colle ». Merci pour ce commentaire inutile qui montre bien que vous n’êtes qu’un troll.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès