• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le monde ne survivra pas à la doctrine néoconservatrice de l’hégémonie

Le monde ne survivra pas à la doctrine néoconservatrice de l’hégémonie mondiale des États-Unis

Note de la traductrice : Si j’ai décidé de traduire cette analyse de Paul Craig Roberts, c’est qu’elle reflète à plus de 90 % ce que je pense de la situation dangereuse dans laquelle se trouve le monde actuellement à cause de quelques idéologues déconnectés de la réalité.

Le gouvernement des États-Unis est clairement entre des mains démoniaques. Nous sommes submergés de preuves. Prenez aujourd'hui (2 février 2018) par exemple. Un rapport du comité du renseignement de la Chambre des représentants a été publié, qui prouve que le FBI, le ministère de la Justice (sic) et le comité national démocrate sont engagés dans une conspiration contre la démocratie américaine et le Président des États-Unis avec le plein appui des médias presstitués.

Comme si cela ne suffisait pas, le Pentagone publie également aujourd'hui sa nouvelle revue de la posture nucléaire. Une revue de la posture nucléaire précise l'attitude d'un pays à l'égard des armes nucléaires et de leur emploi. Dans le passé, on considérait que les armes nucléaires étaient inutilisables, sauf en représailles à une attaque nucléaire. L'hypothèse était que personne ne s'en servirait. Il y avait toujours la possibilité que de faux avertissements de missiles balistiques internationaux entrants aient pour effet de pousser le bouton nucléaire, ce qui déclencherait Armageddon. Il y a eu de nombreux faux avertissements pendant la guerre froide. Le président Ronald Reagan était très préoccupé par le fait qu’un faux avertissement pourrait entraîner des morts et des destructions de masse. C'est pourquoi son objectif principal était de mettre fin à la guerre froide, ce qu'il a réussi à faire. Il n'a pas fallu longtemps aux gouvernements qui lui ont succédé pour ressusciter la guerre froide.

La nouvelle posture nucléaire des États-Unis est une dérive imprudente, irresponsable et déstabilisatrice comparée à l'attitude antérieure à l'égard des armes nucléaires. L'utilisation ne serait-ce que d'une petite partie de l'arsenal américain suffirait à détruire la vie sur Terre. Pourtant, la revue de la posture préconise davantage d'armes, dit que les armes nucléaires sont « utilisables » et justifie leur utilisation lors des premières frappes, même contre des pays qui n'en possèdent pas.

C'est une escalade démente. Cela montre à tous les pays que le gouvernement américain croit à la première frappe nucléaire contre tous les pays. Des puissances nucléaires telles que la Russie et la Chine doivent voir cela comme une augmentation massive du niveau de menace venant des États-Unis. Les personnes responsables de ce document devraient être mises dans des hôpitaux psychiatriques, et non pas laissées dans des positions politiques où elles peuvent les mettre en action.

Le président Trump est blâmé pour l'agressivité nucléaire américaine annoncée aujourd'hui. Cependant, le document est un produit néoconservateur. Trump, peut-être, aurait pu empêcher la publication du document, mais sous la pression de l'accusation selon laquelle il aurait comploté avec Poutine pour voler l'élection présidentielle américaine à Hillary, Trump ne peut se permettre de s'opposer au Pentagone néoconisé.

Les néoconservateurs sont un petit groupe de conspirateurs. La plupart des néoconservateurs sont des juifs alliés à Israël. Certains ont la double nationalité. Ils ont créé une idéologie de l'hégémonie mondiale américaine, précisant que l'objectif principal de la politique étrangère américaine est d'empêcher l'ascension de toute autre puissance qui pourrait être contrainte contre l'unilatéralisme américain.

Comme les néoconservateurs contrôlent la politique étrangère américaine, cela explique l'hostilité des États-Unis envers la Russie et la Chine, ainsi que l'utilisation par les néoconservateurs de l'armée américaine pour écarter les gouvernements du Moyen-Orient considérés par Israël comme des obstacles à l'expansion israélienne. Depuis deux décennies, les États-Unis mènent des guerres pour Israël au Moyen-Orient. Ce fait prouve le pouvoir et l'influence des fous néoconservateurs.

Il est certain que des gens aussi fous que les néoconservateurs lanceraient une attaque nucléaire contre la Russie et la Chine. Les gouvernements russe et chinois semblent ignorer totalement la menace que les néoconservateurs leur font peser [note de la traductrice : je ne pense pas que le gouvernement russe soit aussi naïf que Mr Roberts semble le penser, il suffit de se plonger dans certaines mises en garde de Poutine sur le risque de guerre nucléaire pour comprendre que le président russe est totalement conscient du risque]. Je n'ai jamais rencontré dans mes entretiens avec des Russes et des Chinois la moindre conscience de l'idéologie néoconservatrice. C'est peut-être trop dément pour qu'ils puissent le comprendre.

Les idéologues tels que les néoconservateurs ne se basent pas sur des faits. Ils poursuivent leur rêve d'hégémonie mondiale. La Russie et la Chine font obstacle à cette hégémonie. Ayant appris les limites de la puissance militaire conventionnelle américaine - après 16 ans, la « superpuissance » américaine n'a pas été en mesure de vaincre quelques milliers de talibans légèrement armés en Afghanistan - les néoconservateurs savent que les invasions conventionnelles de la Russie ou de la Chine mèneraient à la défaite totale des forces américaines. Par conséquent, les néoconservateurs ont élevé les armes nucléaires au rang d’arsenal de première frappe, utilisable, qui dans le rêve néoconservateur de l'hégémonie mondiale peut être utilisé pour détruire la Russie et la Chine.

Les idéologues qui se désolidarisent des faits créent un monde virtuel pour eux-mêmes. Leur croyance en leur idéologie les rend aveugle aux risques qu'ils imposent au monde.

Il est assez clair que sans le ministère de la Justice (sic) et le FBI d'Obama, le comité national démocrate entièrement corrompu, contrôlé par Clinton, et les médias presstitués américains et européens totalement corrompus qui s'emploient à détruire la présidence de Trump en l'accusant d'être « un agent russe », le président Trump, sachant que la revue de la posture nucléaire du Pentagone n'aurait fait qu'empirer, et non normaliser, les relations avec la Russie, aurait enterré six pieds sous terre ce document démoniaque qui menace toute vie sur Terre.

Grâce aux Américains libéraux/progressifs/de gauche, le monde entier est confronté à une destruction nucléaire beaucoup plus probable que ce qui nous a menacés pendant la guerre froide avec l'Union soviétique.

Par sa collaboration avec le complexe militaire/de sécurité et le comité national démocrate corrompu d’Hillary, le Parti libéral/progressif/de gauche s'est discrédité pour toujours. Il est maintenant considéré par tous les penseurs du monde entier comme un ministère de propagande insensé pour le projet des néoconservateurs d'utiliser les armes nucléaires pour éliminer les contraintes contre l'unilatéralisme américain. Le libéral/progressif/de gauche a approuvé l'hégémonie ou la mort.

Ils vont obtenir la mort. Pour nous tous.

Paul Craig Roberts

Source : https://www.paulcraigroberts.org/2018/02/02/nuclear-posture-review/
Traduction : Christelle Néant


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

58 réactions à cet article    


  • JL JL 7 février 18:46

    Merci Christelle Néant, qu’on peut également lire là.
     
    ’’... le FBI, le ministère de la Justice (sic) et le comité national démocrate sont engagés dans une conspiration contre la démocratie américaine et le Président des États-Unis avec le plein appui des médias presstitués.’’’

     Contre Trump ? Un Etat dans l’Atat qui menace la paix dans le monde ? Il me semblait pourtant que c’était Donald qui faisait un bras de fer avec Kim !?
     
    ’’... le Pentagone publie également aujourd’hui sa nouvelle revue de la posture nucléaire’’
     
     Ne serait-ce pas plutôt « doctrine nucléaire » ? Cette doctrine n’est pas nouvelle : il e semble qu’on en parlait déjà du temps d’Obama.


    • Christelle Néant Christelle Néant 7 février 18:56

      @JL
      Merci je n’avais pas vu que RI l’avait déjà traduit. 
      Eh oui il y a actuellement des luttes intestines à Washington, cela n’a rien de neuf, Trump ne fait absolument pas ce qu’il veut.
      J’ai hésité pour la traduction entre posture et doctrine, mais oui on peut parler de doctrine nucléaire, bien que posture exprime mieux à mon sens la « position » des USA en matière d’utilisation de cette arme de destruction massive. À l’époque d’Obama cette glissade délirante n’était pas officielle. Là ça l’est....


    • Fanny 8 février 11:27

      @JL

      « Il me semblait pourtant que c’était Donald qui faisait un bras de fer avec Kim !? »

      A mon avis, le bras de fer entre USA et Corée du Nord est d’abord un bras de fer entre les USA et la Chine.

      Les USA cherchent à réaliser une configuration de première frappe nucléaire sans possibilité de réplique vis-à-vis de la Chine. Une façon de verrouiller le rapport de forces géopolitique en leur faveur. Ce projet comporte l’installation de forces nucléaires US en Corée du Sud, quasiment aux frontières de la Chine, sur le modèle de ce que les USA font actuellement aux frontières de la Russie (antimissiles en Europe de l’Est et du Nord convertibles très rapidement en missiles nucléaires d’attaque).

      Ce projet des USA est perturbé par l’équipement de la Corée du Nord en forces nucléaires. En effet, une attaque nucléaire massive des USA contre la Chine (virtuelle, bien entendu, il s’agit de construire un rapport de forces géopolitique sur le papier), en cas de Corée du Nord nucléarisée, devrait s’accompagner d’une destruction de la Corée du Nord. Or ce dernier pays dispose de puissantes forces conventionnelles dispersées, difficiles à détruire en une seule frappe, et pouvant détruire les bases militaires US en Corée du Sud.

      Jeu complexe, la nucléarisation de la CN permettant d’un autre côté de justifier l’installation par les USA en Corée du Sud d’antimissiles convertibles en missiles nucléaires d’attaque visant la Chine, comme déjà annoncé par les USA (cf.les protestations de la Chine à ce sujet).

      On peut dire que les USA ont besoin dans un premier temps de la nucléarisation de la CN pour justifier l’installation en Corée du Sud d’antimissiles visant la Chine et convertibles très rapidement en missiles d’attaque. Une fois cette configuration réalisée, les USA doivent tenter de dénucléariser la CN afin de verrouiller le rapport de forces USA/Chine dans la configuration qui leur est la plus favorable (toujours sur le papier, le réglage de ce rapport de forces stratégique ayant ensuite des conséquences sur tout le reste : mer de Chine, commerce mondial…).

      Bon, je gamberge dans mon coin sans y connaître grand chose, et mon propos est discutable, mais justement, j’aimerais bien le voir discuté, débattu. Sur ce sujet dont dépend aussi notre sécurité (Europe de l’Est), nos médias observent un silence de mort, c’est le cas de le dire.


    • Alren Alren 7 février 19:09

      Le « gouvernement profond » des USA prend douloureusement conscience que les armées conventionnelles ne peuvent gagné contre des peuples soutenant leur guérillas. Surtout si les combattants US sont toujours aussi indéterminés et médiocres. Depuis le Vietnam cela a été vérifié.
      Et Israël sait aussi que le temps des campagnes militaires triomphales, sans pratiquement de pertes en hommes, c’est terminé.

      Impossible ainsi d’envahir la Corée du Nord avec une armée conventionnelle.

      Alors il reste l’arme nucléaire qui coûte bien cher et ne donne plus la suprématie sur les autres pays.

      Ont-ils conscience ces cinglés que la Russie et la Chine parviendraient à atteindre les USA en représailles (rien qu’avec les sous- marins) et les rayer de la carte ?

      Ont-ils conscience que même s’ils n’étaient pas en mesure de la faire les retombées radioactives tueraient des millions (des milliards) de terriens de tous pays ?


      • Christelle Néant Christelle Néant 7 février 19:45

        @Alren
        Je crois qu’ils s’en foutent. Ces gens là doivent avoir des bunkers souterrains et se disent que de toute façon eux survivront....


      • Croa Croa 7 février 23:16

        À Alren,
        Il y a des gens pour qui la mort vaut mieux que perdre le contrôle du monde.
        Le suicide, même collectif, est un concept humain.


      • Christelle Néant Christelle Néant 8 février 08:35

        @Croa
        En effet.


      • Alren Alren 8 février 12:29

        @Christelle Néant

        Ils devront y rester longtemps dans leurs bunkers souterrains car tous les survivants de l’immense tragédie voudront leur peau !!!


      • Christelle Néant Christelle Néant 8 février 13:59

        @Alren
        Oui et c’est pas dit qu’ils s’entretueront pas entre chacals une fois enfermés dedans pour un moment


      • doctorix doctorix 8 février 17:53

        @Christelle Néant
        Eh bien c’est l’occasion de voir si les ET existent, et s’ils ont la puissance qu’on leur prête sur les arsenaux nucléaires.

        Peut-être le temps de la révélation ?
        Ils n’auront jamais meilleure occasion.
        S’ils n’existent pas, peut-être bien qu’on est tous foutus.

      • Christelle Néant Christelle Néant 8 février 19:41

        @doctorix
        Est-ce qu’ils en ont quelque chose à faire de notre planète ? Ca c’est la question....


      • doctorix doctorix 9 février 00:11

        @Christelle Néant
        Pour ce que j’en sais, elle est très importante pour eux. Leur jardin d’essai.

        Mais aussi, je crois qu’ils vivent dans une dimension qui serait très perturbée par les radiations atmosphériques post-nucléaires (c’est pourquoi ils se sont radinés en nombre en 47 à Roswell).
        Je faisais allusion à la surveillance qu’ils exercent sur les divers silos nucléaires, et à leur capacité à désactiver les missiles dans leurs silos, ce qui a été constaté à maintes reprises, aux USA et en GB surtout, mais en fait partout dans le monde nucléarisé.
        Sauf qu’évidemment, ils n’existent pas, comme chacun sait, surtout les zintelligents.
        (fin de l’intermède, je ne veux pas pourrir votre article)

      • Cateaufoncel 7 février 19:17

        Tout cela démontre que Trump n’a pas encore perdu sa guerre contre l’Etat profond... Et, de ce point de vue, les élections de mi-mandat (6 novembre) seront les plus déterminantes de l’histoire des Etats-Unis.

        Si le président les remporte assez largement, il pourra nettoyer son environnement comme jamais jusqu’à présent, en s’appuyant sur le soutien renouvelé de dizaines de millions d’électeurs


        • Christelle Néant Christelle Néant 7 février 19:46

          @Cateaufoncel
          Hum je suis moins optimiste que vous. Pour moi Trump a perdu la guerre contre les néoconservateurs.


        • Cateaufoncel 7 février 23:15

          @Christelle Néant

          « Hum je suis moins optimiste que vous. »

          En fait, vous êtes franchement pessimiste. Si Trump a perdu la guerre contre les néoconservateurs, alors le pire nous attend et je ne m’y résigne pas, parce que s’il y a une chose dont l’histoire n’est pas avare, c’est des surprises.


        • Croa Croa 7 février 23:19

          À Christelle Néant,
          Personne ne lit dans le marc de café et pas plus toi que Cateaufoncel...
          .
          Alors soyons optimistes, ça vaut mieux !  smiley


        • Cateaufoncel 8 février 00:38

          @Croa

          « ... et pas plus toi que Cateaufoncel... »

          J’ai pour habitude de dire qu’on peut tout prévoir...., à l’exception de l’avenir, une formule très sage dont l’auteur m’est inconnu.


        • Christelle Néant Christelle Néant 8 février 08:33

          @Croa
          Désolée mais si être optimiste c’est faire abstraction du négatif et donc de la réalité, je préfère être une pessimiste réaliste qu’une optimiste déconnectée de la réalité. La deuxième option mène souvent à de très très désagréables surprises....


        • Alren Alren 8 février 13:01

          @Cateaufoncel

          "les élections de mi-mandat (6 novembre) seront les plus déterminantes de l’histoire des Etats-Unis. Si le président les remporte assez largement, il pourra nettoyer son environnement comme jamais jusqu’à présent« 

          Le président des USA peut remplacer les hauts fonctionnaires de son administration.
          Il n’a pas droit de regard sur celle des services secrets, encore moins sur les lobbies et ceux qui les financent, milliardaires et Israël qui constituent »l’État profond".


        • doctorix doctorix 8 février 17:49

          @Cateaufoncel
          on peut tout prévoir.sauf l’avenir

          C’est Marx.
          Mais c’est Groucho, pas Karl...

        • Cateaufoncel 9 février 02:52

          @Alren

          « Le président des USA peut remplacer les hauts fonctionnaires de son administration. »

          Mais il y a des pourris dans son administration, il les connaît, on les connaît, ils sont une demi-douzaine, contre lesquels Trump ne pourra sévir qu’à condition de disposer d’une base électorale renforcée. Les noms de Mattis (général), Mnuchkin, McMaster (général), Cohn, Kelly (général) ont déjà criculé

          Je pense depuis le début qu’il y a désormais trois politiques aux Etats-Unis, les Républicains - des gamelards opportunistes -, les Démocrates et les électeurs « du » Donald, dont, bien sûr, des « anciens » du parti républicain".

          C’est de cette troisième force que dépend le bilan de la seconde moitié du mandat présidentiel. Soit elle sortira renforcée et ça se passera, mais avec pertes et fracas pour les élus réfractaires et les néocons, soit elle sortira bancale, voire affaiblie, et ce sera la fin d’un grand espoir.


        • Choucas Choucas 7 février 19:25

          Les néoconservateurs sont un petit groupe de conspirateurs. La plupart des néoconservateurs sont des juifs alliés à Israël.
           
          Pas hégémonie des US mais oligarchie mondialiste contre toute nation, contre les US , contre la civilisation occidentale (avec la complicité de l’UE en Europe)
           
          « Des étrangers se présenteront pour faire paître vos troupeaux (ouverture à tous les peuples), des immigrants seront vos laboureurs et vos vignerons. Mais vous, vous serez appelés prêtres de Yahvé, on vous nommera ministres de notre Dieu. Vous vous nourrirez des richesses des nations, vous leur succéderez dans leur gloire. » 
          Isaïe 61,1-11
           
          « C’est une structure de pouvoir mondialisé qui est responsable de ces décisions économiques qui ont volé la classe des travailleurs, dépouillé notre pays de sa richesse, et placé l’argent dans les poches d’une poignée de grands trusts et lobbies politiques. »
          Trump


          • Choucas Choucas 7 février 19:32

             
             
            LE COMBAT DES COQS DANS LA PSIKA JUIVE
             
            https://www.youtube.com/watch?v=xp-XfFbFzNc
             
            Ron Chaya, très rigolo....
             
             
            (et ne ratez pas Germania... smiley)


            • Christelle Néant Christelle Néant 7 février 19:50

              @Choucas
              Stratégie intéressante.


            • Thucydide Thucydide 8 février 09:03

              @Choucas

              Sympathique, son histoire, avec quand même une faille assez importante :

              Dans la guerre qui se concocte, le peuple Juif est très activement impliqué, Israël étant partie prenante dans les opérations militaires du chaudron Moyen-Oriental.

              Tant la Russie affirme que quelle que soit l’origine du conflit elle frapperait l’Amérique du Nord (et les juifs qui y résident) comme l’Iran affirme que quelle que soit l’attaque qui lui serait portée il frapperait le territoire d’Israël.

              C’est sans doute là que nous pouvons espérer une échappatoire : la perte d’immunité.


            • Croa Croa 7 février 23:28

              Prions pour que la super-crise, le gros crash nous tombe dessus vite fait ! Ainsi il n’y aura pas que les américains en perte de vitesse et le chaos en ramenant chacun à des préoccupations immédiates nous sauvera du pire... De bien pire !


              • Christelle Néant Christelle Néant 8 février 08:34

                @Croa
                Oui ca pourrait être une solution. Ca fera quand même des milliards de morts, mais au moins la planète restera habitable et l’humanité aura une chance de s’en sortir


              • Thucydide Thucydide 8 février 08:39

                @Croa

                Vous dites :
                Prions pour que la super-crise, le gros crash nous tombe dessus vite fait !

                Mais il va nous tomber dessus, pas de souci... Les néoconservateurs US ne sont aujourd’hui que la branche politique américaine de la City.

                La Crise est actuellement mitonnée par les Banques Centrales qui relèvent pratiquement toutes (y compris la Banque Centrale Russe aussi bien que la Fed !!) de la banque Rothschild.

                Toute ces rodomontades militaires répondent à un double besoin : préparer les peuples à subir passivement un N.O.M. financier dans un cadre mystique quasi religieux d’Exception Américaine (On réactualise le Peuple Élu et la Suprématie Caucasienne Blanche comme on peut).

                Et c’est précisément cette profession de foi qui est dangereuse : tout est possible, tout est permis quand on représente une volonté divine.


              • karim 8 février 09:18

                « La plupart des néo-conservateurs sont des Juifs alliés à israël »
                Leurs croyance et leur idéologie les rend aveugles aux risque qu’ils imposent au monde"

                Quoique  c‘est une minorité malade qui soit aveuglée par son orgueil, elle n’irait pas jusqu’à utiliser l’arme nucléaire qui conduirait à une fin apocalyptique du monde, car leur amour pour l’argent est plus fort.


                • goc goc 8 février 11:20

                  @karim
                  bonjour

                  Ne soyez pas aussi affirmatif. A plusieurs reprises l’entité sioniste a expliqué qu’en cas d’attaque majeure (comprendre finale), ils sont prêts à lancer leurs bombinettes autour d’eux, ce qui est un suicide sans le dire.


                • Christelle Néant Christelle Néant 8 février 13:35

                  @karim
                  Ne croyez pas que ces gens ne se soient pas préparés à ce genre d’éventualité et qu’ils espèrent bien y survivre. Les autres ils s’en foutent. Sans parler de ceux qui sont totalement bons pour l’asile et qui sont prêts à se suicider avec le reste du monde plutôt que de devoir partager ce dernier, en mode gosse colérique qui refuse de partager ses jouets et préfère les casser.


                • chantecler chantecler 8 février 09:39

                  A l’auteur :
                  +++++
                  Oui des fous et des apprentis sorciers au nom d’idéologies $ et divines ont pris le contrôle de la planète .
                  Il me semble qu’affecter d’être optimiste ou pessimiste n’est plus de mise .
                  Un empire qui s’est enfoncé aussi loin dans la déréliction (et la création de violence et d’injustices ) est parfaitement dangereux quand il s’agit de survivre .
                  L’Empire Romain (d’occident) s’est effondré pour deux raisons :
                  * « l’oligarchie romaine » ne pensait qu’à continuer à s’enrichir , jouir , et avait perdu le sens des réalités , du « bien commun » cad de la justice , de la « vertu » (il faut ramener ça aux conditions historiques ou sociologiques de l’époque )
                  *les invasions barbares : les Vandales , les Huns et toutes ces peuplades : Goths et Cie, qui franchissaient le Danube et le Rhin sans autre but que massacrer et amasser des butins .
                  la violence était inouïe : hommes, femmes , enfants villages villes étaient massacrés , détruits les uns après les autres ....
                  Rome a voulu s’allier , concéder avec certaines peuplades , les manipuler les unes aux autres , les trahissant après batailles , au lieu de se battre et de vaincre mais les caisses de l’état étaient vides et le péril n’apparaissait pas évident pour les classes riches qui se sentaient à l’abri et pensaient pouvoir fuir et se mettre à l’abri ....
                  La religion d’état vers 450 était un catholicisme radical : quiconque ne reconnaissait pas la « trinité » était banni ou liquidé .
                  Ce qui ne calmait pas , ni n’apportait pas l’union , devant le « péril païen » venu de l’est ou d’ailleurs , de certaines zones de l’E.R .
                  Bien évidemment les forces de destruction, les armes , n’avaient aucune mesure avec celles que nous connaissons aujourd’hui .
                  Il ne s’agit pas de faire des anachronismes .
                  Les empires et les civilisations ne sont pas éternels : ils crèvent de leurs contradictions de leurs aveuglements de leur dirigeants plus ou moins corrompus et assoupis . .


                  • Christelle Néant Christelle Néant 8 février 13:37

                    @chantecler
                    C’est un parfait résumé de l’histoire qui a malheureusement tendance à bégayer, avec quelques variations comme la capacité de destruction des armes qui a énormément évolué. mais les mécanismes sociaux et psychologique à l’oeuvre sont les mêmes.


                  • eric 8 février 09:45
                    Bref, Trump, renonce aux délires Obamien, pour se rapprocher de la doctrine Russe d’emploi de l’arme nucléaire.

                    Face a des menaces mettant en danger l’Etat, le pays ne se refuse aucun recours.

                    C’est quand même moins débiel que de dire qu’on ne ripostera à une arme chimique par du nucléaire que contre un paus ayant lui même du nucléaire...

                    C’est bien. Quand les gens parlent la même langue, ils risquent moins les incompréhensions.

                    Du reste, les doctrines des autres pays sont assez comparables. Pourquoi l’auteur n’y voit un problème que dans le cas américain ?

                    Etats-Unis ( avant)

                    La doctrine nucléaire stratégique des Etats-Unis précisée dans la Nuclear Posture review rendue publique le 6 avril 2010, réduit substantiellement les circonstances dans lesquelles l’arme atomique peut être utilisée. Elle fait aussi de la lutte contre la prolifération et le terrorisme nucléaire sa priorité. Elle se situe dans le prolongement de l’engagement de Barack Obama à promouvoir un monde sans armes nucléaires, projet qu’il a exposé dans un discours à Prague en avril 2009. Le président américain exclut l’utilisation de l’arme atomique contre un pays non doté respectueux du Traité de non-prolifération nucléaire (TNP), même en cas d’attaque biologique ou chimique. La contrainte d’emploi de l’arme atomique ne s’appliquerait pas à l’Iran ou à la Corée du Nord, pays qui agissent en violation du TNP. De plus, dans le cas d’une « attaque bactériologique dévastatrice », les Etats-Unis se réservent le droit de revenir sur leurs engagements. L’administration Obama précise que sa stratégie impliquera aussi la mise en place d’une riposte graduée conventionnelle capable d’assurer la protection des intérêts américains et de ses alliés. Elle entend notamment avancer sur un projet de missiles intercontinentaux équipés de charges non nucléaires et poursuivre le développement de la défense antimissiles, lancé par l’administration Bush.

                    Source : Nuclear Posture Review, Washington, 2010

                    Russie

                    En Russie, la nouvelle "Doctrine militaire et la politique nationale en matière de dissuasion nucléaire à l’horizon 2020", approuvée le 6 février 2010 par le président russe Dmitri Medvedev réaffirme le possible recours aux armes nucléaires en cas de danger existentiel pour le pays : "la Russie se réserve le droit d’utiliser des armes nucléaires en cas d’attaque aux armes nucléaires ou autres armes de destruction massive contre elle et/ou ses alliés, ainsi qu’en cas d’agression avec des armes conventionnelles mettant en danger l’existence même de l’État". La doctrine précédente, en 2000, était plus vague, envisageant le recours au nucléaire en cas d’agression « massive ». Par ailleurs, la nouvelle doctrine russe de sécurité place l’OTAN en tête de liste des menaces extérieures, avant la prolifération nucléaire (menace n° 6) et le terrorisme (menace n° 10).

                    Source : La doctrine militaire russe 2010, Site de l’IRSEM (Institut de recherche stratégique de l’Ecole militaire)


                    • Christelle Néant Christelle Néant 8 février 13:41

                      @eric
                      Vous vous avez rien suivi au schmilblick. Vous l’avez lu la nouvelle doctrine US ? Ils se réservent le droit de tirer pour un oui ou pour un non. La doctrine russe parle de menace pour l’existence même du pays.... Si vous ne voyez pas la différence entre les deux c’est grave.


                    • HELIOS HELIOS 8 février 16:16

                      @Christelle Néant

                      Sans intervenir sur tout le reste ci-dessus et ci-dessous... vous me faites penser a ces bonnes dames patronesses qui sont toujours responsables, souhaitent enlever les rosiers a coté des ecoles parce que ça pique, convoquent les parents pour que leurs enfants arrivent en avance, parfaitement propres (un enfant dés qu’il sort de la maison se salit) et se mêlent de tout comme des assistantes sociales qu’elles ne sont pas !

                      Le monde, voyez vous, est dangereux, a toujours été dangereux et le sera toujours tant que la liberté existera.
                      Le risque existe aussi, et ce n’est pas en imaginant des securités a tous les niveaux qu’il disparaitra... la liberté, elle, disparaitra, c’est sûr.

                      Enfin, il y a les codes.
                      Les codes de la politique, de la diplomatie, des mafias, des voyous, des m’a-tu-vu etc.... c’est de la com dont le message principal est accompagné d’informations quelquefois contradictoires, exactement comme une voiture est accompagnée de poussière sur un chemin de terre.

                      Rien ne change, avec la poussiere, de la trajectoire de la voiture comme exactement rien de change avec les gesticulations des uns et des autres. Ceux qui sont effectivement les plus virulents s’attaqueront comme d’habitude aux plus faibles pour leur imposer leur pouvoir, mais globalement rien ne changera.

                      Les USA, malgré tout ce que l’on dit, est une pays de liberté et je crois qu’ils sont (les USA, dans leur classe de pouvoir) un peu jaloux de la servitude des peuples européens. Ils ne font que s’aligner graduellement et cela entraine de la poussiere dont vous vous servez pour apeurer ceux qui ont encore un peu la tête hors de l’eau et qui savent encore lire autre chose que leur smartphone.

                      La réalité est là, les rapports de force sont fluctuants et seule l’adaptation est un gage se securite.
                      Trump, directement ou indirectement, souhaite developper un plan de bombes nucleaire « de théatre », c’est comme cela qu’on appelle ces bombes de plus faibles puissances qui peuvent etre utiliser sans « geler » un territoire pour les 1000 ans qui suivent, mais seulement pour quelques années.

                      Nous avions, dans le temps, sur le plateau d’Albion en France quelque chose de similaire, en plus sale, que nous « amis » allemands nous ont demandé de détruire car ils etaient les premiers concernés en cas d’attaque de notre pays.
                      Comme toujours, l’intérêt de ces armes est bien plus psychologique et politique que technique ou militaire.

                      En résume de cet argumentaire.... a lire en premier si vous n’avez pas eu le temps, tout est normal, c’est votre vote, le mien aussi donc, qui garanti pour parti notre sécurité a tous. pensez y la prochaine fois, et résistez autant que possible, c’est notre contre pouvoir pour que la derive ne s’accentue.
                      Plus un pays est respectée, plus il est souverain, moins il y a de risque, contrairement a ce que les soumis tentent de vous expliquer ! Notre culture, notre indépendance et le taux de notre autosuffisance sont les gages de notre futur... le plus tranquille possible.
                      La soumissions, la resignation, la perte de dignité entraine ineluctablement le recours a la force pour notre disparition... les loups ont toujours mangé les brebis, c’est la vie


                      Bien a vous

                    • Christelle Néant Christelle Néant 8 février 16:29

                      @HELIOS
                      Vous aussi vous n’avez rien compris, ni au schmilblick, et encore moins me concernant. De la démagogie de bistrot pour justifier l’injustifiable. Non les USA n’ont rien d’un pays libre. redescendez de votre nuage. Et non rien ne justifie qu’un pays comme les USA soumette les autres par la force.



                    • Christelle Néant Christelle Néant 8 février 20:01

                      @eric
                      Parce que vous croyez que je ne connais pas la « justification » officielle de ce délire ? S’il vous plaît.... Entre les délires/fantasmes du Pentagone et la réalité il y a le Grand Canyon.


                    • eric 8 février 20:35

                      @Christelle Néanthttps://fr.sputniknews.com/defense/201502011014237696/
                      Source officielle Russe....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès