• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le néo-ottomanisme turc ne se cache plus

Le néo-ottomanisme turc ne se cache plus

Le leader islamo-nationaliste chypriote turc a parlé pour la première fois du concept « une nation, trois États ». Auparavant, les dictateurs de Bakou et d’Ankara se plaisaient à parler du concept « une nation deux États » pour qualifier les relations plus que « fraternelles » entre la Turquie et l’Azerbaïdjan. Aujourd’hui, ce concept s’élargie…

« Il n'y a pas d’abandon possible de la formule pour deux États à Chypre », a déclaré Erdogan.

Le quotidien turc Milliyet rapporte dans son édition du 19 novembre 2020, sous le titre « Il n'y a pas d’abandon possible de la formule pour deux Etats à Chypre », écrit que le président turc Recep Tayyip Erdogan lors de la réunion du Conseil des ministres turc, qu'il a présidé le 17 du mois, a déclaré qu'il n'y aura pas d’abandon de la formule d’une solution sur la base de deux États à Chypre.

Ce qui a été dit lors de la réunion, c'est que les négociations pour trouver une solution au problème chypriote seront renforcées, après la « présidence » de Mustafa Akinci, « qui n'était pas en faveur d'une solution à deux Etats sur l'île ».

« Une nation, trois États »

Par ailleurs, le quotidien chypriote turc Kıbrıs Postası (19.11.20) écrit que le dirigeant chypriote turc Ersin Tatar, s'exprimant sur la chaîne azerbaïdjanaise TV 5 Haber, a déclaré qu'il était important pour la Turquie, la « République turque du nord de Chypre (RTCN) » et l'Azerbaïdjan de fonctionner avec la logique d'une nation - trois États.

Exprimant sa satisfaction du succès de l'Azerbaïdjan au Haut-Karabakh, Tatar a félicité l'Azerbaïdjan et a souhaité un développement supplémentaire de la relation « RTCN-Azerbaïdjan », écrit le quotidien.

Tatar a également exprimé sa satisfaction du ferme soutien de la Turquie à l'ouverture de Varosha[1] (voir mon article sur cette question).

Il a également souligné l'importance que revêtait la création d’une force conjointe entre une Turquie forte, l'Azerbaïdjan, qui est un pays aux nombreux potentiels, et la « RTCN », qui est un « État important » de la Méditerranée orientale, a-t-il déclaré. « Je pense que nous pouvons avoir de grands succès ensemble. Il est important que nous puissions agir ensemble dans la logique d'une nation, trois États », a-t-il réitéré.

Si certaines personnes avaient encore des doutes quant aux visées expansionnistes, coloniales et impériales du président / néo-sultan et aspirant calife d’Ankara, Recep Tayyip Erdogan, peuvent se réveiller : Erdogan veut recréer l’Empire ottoman, c’est simple et limpide ! L’Azerbaidjan qualifié de « pays aux nombreux potentiels » est une première proie, car, et je n’en doute pas, il sera totalement à la botte de la Turquie.

Maintenant, que l’Europe a assisté en spectateur aux massacres des Arméniens par les azéro-turco-djihadistes, elle s’éveillera peut-être (je n’en suis pas sûr) et sortira de sa léthargie chronique et maladive : un Empire est en train de voir le jour à ses portes, un Empire islamo-fasciste, et elle continue à fermer les yeux.

Comme elle a fermé depuis des années les yeux et les oreilles devant la politique génocidaire de cet Empire, condamnant pour la forme et sans conviction, les agissements des azéro-turco-djihadistes de la Libye au Caucase.

Réveillez-vous, demain il sera trop tard !

 



Moyenne des avis sur cet article :  3.17/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • vraidrapo 20 novembre 13:06

    Erdogaz n’est pas absolument pas dangereux pour les poids lourds.

    Sa monnaie ne vaut rien et, il est endetté jusqu’au Sarwel (chalvar en turc).

    Kaddafi et Saddam menaçaient le dollar grâce à leur manne hydrocarbure et leurs réserves d’or :

    le premier voulait remplacer le franc CFA,

    le second refusait le dollar, monnaie de singe en paiement de son Or noir..

    Erdogaz amuse la galerie, il crée du désordre et ça arrange la CIA... on verra bien si l’Occident le laissera s’approcher des ressources sous-marines.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 novembre 13:50

      @vraidrapo

      Le franc CFA, MDR. Vous croyez quoi, que ça rapporte quelque chose à la France ?

      Et les critiques du CFA sont comiques dans la mesure où les pays hors CFA ne sont pas plus prospères que les pays avec CFA.

      PS : nous aussi on est endetté jusqu’au cou depuis cette année


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 novembre 13:48

      l’Europe a assisté en spectateur aux massacres des Arméniens par les azéro-turco-djihadistes

      Vous êtes bête, ou vous êtes vendu à Poutine, c’est selon, mais ça ne change pas grand chose. Et ça peut être les deux.

      Si Poutine n’avait pas souhaité que l’Azerbaïdjan attaque l’Arménie, vous pensez vraiment qu’Aliev l’aurait fait quand même ?


      • Spirit 20 novembre 18:35

        @Olivier Perriet
        Ce type est obnubilé par les arabes, les turcs, tout ce qui est musulman et qui ne mange pas de cochon. Il ne veut pas musulmans en France, et quant ils sont entre eux cela le dérange. Ce type rève du « temps béni des colonies » où l’homme blanc se faisait repecter grâce à des coups de bâtons. Il n’écrit que sur ça, je lui conseille un psy pour délires psychotiques obsessionnels.
        Sinon je vous rejoins pour Poutine, le maître des horloges, si seulement on arrivait à avoir qqu’un de sa trempe à la tête de la France au lieu de cette bande de clowns, et ne me parlez pas de cet imposteur de De Villiers payé par les Bolloré Lagardère


      • Gasty Gasty 21 novembre 11:39

        C’est un ottomatisme à trois état.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité