• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le processus de paix entre Israël et Palestine doit commencer même avec de (...)

Le processus de paix entre Israël et Palestine doit commencer même avec de nouvelles colonies

Une des conditions « non négociable » du président Obama pour entamer le processus de paix vient d’être balayée : Israël peut poursuivre les colonisations de terres ne lui appartenant pas en Cisjordanie. Netanyahu savoure, les palestiniens pleurent l’espoir perdu et Obama prouve qu’il est un politicien et que les États-Unis restent à la botte d’Israël.


israel-palestine-mitchell-netanyahu_22Hillary-Clinton-and-Benja-001George Mitchell et Hillary Clinton par leurs annonces respectives déclarent que les discussions doivent reprendre même si les colonisations illégales continuent. Par ces déclarations, les nouvelles colonies sont acceptées, elles ne sont donc plus vraiment illégales. Ont-ils vraiment compris la portée de leurs paroles ? L’implantation de nouvelles colonies en Cisjordanie est donc « autorisée » ! En parallèle au processus de paix c’est l’autorisation de nouvelles colonies qui vient d’être entérinée. Ainsi depuis l’arrêt des négociations au moment de l’invasion de Gaza, quelles sont les différences avec la période d’avant, Israël est autorisé à poursuivre une expansion illégale, programmée et voulue par l’encouragement à l’immigration et les palestiniens sont autorisés à… souffrir mais en silence ! gaza-womanQu’en est-il de blâme ou punition pour les nombreuses exactions commises lors de cette courte « guerre » unilatérale ? Pour ne pas être trop mauvaise langue ou emporté, il est important et honnête de préciser que l’expansion des colonies est « limitée » comme l’a déclaré le premier ministre Netanyahu. Il est vrai que le nombre de nouvelles implantations n’a jamais été aussi faible depuis 67. « Ah ! Merci, vous nous volez notre territoire, mais un peu moins cette année ! »

 

netanyahuCe qui avait été accepté dans la feuille de route de 2003 et repris à son compte par le président américain n’est donc plus d’actualité, au grand désespoir des palestiniensObama avait pourtant insisté sur un gel des colonisations au préalable de pourparlers, mais devant la fermeté de Netanyahu et de sa coalition d’extrême droite, l’Amérique a cédé. Hillary Clinton a affirmé aujourd’hui que le gel des colonies n’avait jamais été une condition à la reprise du dialogue. En plus de prouver au monde que les USA obéissent aux lobbies juifs très actifs, cette nouvelle désespère le peuple palestinien qui ne croie plus à une énième tentative de discussion où ils sont toujours les perdants.

obama_emanuelLes changements furent grands comparés à quelques mois auparavant, effectivement, outre la disparition du gel des colonies, Netanyahu semblait être sur un siège près à l’éjection. Effectivement, Obama avait tout de même déclaré que la paix se fera avec ou sans Netanyahu et son gouvernement d’extrême droite non représentatif de la population. Celui-ci semblait affirmer que la population israélienne était massivement pour la paix, pour un état palestinien et contre les colonies illégales en Cisjordanie et en périphérie de Jérusalem. Tout ceci est bien terminé, après les visites du premier ministre israélien aux États-Unis et en Europe, il semble qu’il soit le partenaire indispensable, il a regagné toute sa légitimité. 1980e0e20090904110848445avigdor-lieberman-260_001.1234298115Oubliée Tzipi Livni et sa victoire en nombre de voix, enterré le refus de parler à Lieberman et sa clique, terminé le dialogue avec les arabes et les palestiniens. Nous sommes revenus à la tradition du gentil Israël qui ne fait que se défendre contre les pierres lancées par de méchants enfants lobotomisés par l’islam radical.

expansion_maale_adumim_11_4_2005Par ce retournement de veste acrobatique, l’Amérique ne soupçonne pas les effets collatéraux (comme d’habitude). Les arabes en général et les palestiniens en particulier ont perdu le faible espoir qui les avait éclairé avec Obama. Pire que ça, Obama perd sa crédibilité face au monde, il est, comme ses prédécesseurs, le pantin de lobbies juifs influents sur le sol des USA. Cette autorisation aux colonies renforce la conviction du gouvernement israélien qu’il est en position de force et en toute légitimité ils peuvent ainsi dicter leurs conditions.

abu_dis_le_mur_1_3_2005Les remous provoqués d’abord par l’élection volée par Netanyahu puis l’attaque sanglante et pleine de bavures sur Gaza n’ont pas provoqué le tsunami attendu par tous et espéré par certains. L’effort du gouvernement israélien combiné aux lobbies et au célèbre Mossad a porté ses fruits, le gros méchant est devenu le gentil oppressé à toutes ses frontières. Ainsi il est intéressant de voir que le travail a été bien fait, la tâche n’était pas aisée mais c’est une grande réussite. Encore quelques mois et la Syrie sera accusée de ne pas laisser le Golan pour la paix… Pourtant certaines choses n’étaient pas prévues, comme la position nouvelle de la Turquie qui ne trouve plus son intérêt dans une alliance militaire avec Israël. La conclusion de tout cela est que les discussions de paix ne sont pas entamées mais déjà Israël se retrouve à nouveau dans la position où elle impose ses exigences aux palestiniens. Ce qui provoquera évidemment un échec des négociations. Qui en sera satisfait ? Les palestiniens qui continueront d’être oppressés dans un pays qui n’existe pas ou Israël (ses dirigeants pas son peuple) qui pourra croitre en colonisant de nouvelles terres et en accueillant de nombreux nouveaux arrivants ? La paix n’est pas près d’arriver dans cette zone, malheureusement…

source : LGV

25996430_125x125MIDEAST ISRAEL PALESTINIANS OBAMA

livre à ce sujet : Le nettoyage ethnique de la Palestine


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • Traroth Traroth 4 novembre 2009 17:44

    Si le gouvernement US le voulait, la colonisation s’arrêterait dès demain. Il ne faut pas confondre ce que le gouvernement US dit dans les médias avec sa position réelle, qui a toujours été le soutien inconditionnel à Israël, crimes de guerre et crimes contre l’humanité compris. Comment peut-on seulement imaginer qu’avec les Etats-Unis comme arbitre, la paix pourrait progresser dans ce conflit ?


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 novembre 2009 06:30

    Je ne suis pas raciste ni antisémite. J’ai une longue vie et des milliers d’écrits dont quelques livres qui prouvent que je ne le suis pas. 

     Mais je crois fermement que la création de l’État d’Israel a été une erreur, que la colonisation et l’occupation de la Palestine par des Juifs ont été essentiellement immorales, que le traitement des Palestiniens aujourd’hui par l’État d’Israel est une abomination et que la faiblesse des autre États à en dénoncer les crimes est inexcusable. 

     Je crois que tout être humain - et au premier chef les Juifs de la diaspora - ont la responsabilité éthique de se dissocier publiquement de la politique d’Israel et de poser tout geste légitime pour qu’elle cesse. C’est ce que je fais ici, à la mesure de mes modestes moyens, et j’encourage tous les hommes de bonne volonté à en faire autant.


     PIerre JC Allard

     


  • Le péripate Le péripate 5 novembre 2009 09:46

    Bastiat écrivait qu’il fallait toujours pousser un raisonnement dans ses derniers retranchements.

    Le fait de qualifier simplement d’erreur la création d’Israël ne doit pas tromper, les qualificatifs qui suivent sont éloquents : immoral, abomination, crime. En opposition, on trouve : éthique, être humain, légitime, hommes de bonne volonté.

    On est donc au-delà de la simple erreur, qui, chacun sait, est humaine, on est dans l’absolu des idées. Erreur est un euphémisme.
    Cet absolu du Mal se trouve résumé dans « la politique d’Israël »
    Soit.
    Ces prémisses posées, quelle en sont les conséquences sur ce que devrait être « la politique d’Israël » ?
    L’autodissolution. Puis la fuite pour les uns et la dhimmitude pour les autres. Je ne vois pas d’autres issues qui satisfassent autant les prémisses.

    Ce que d’autres que vous, cher JC Allard, disent en terme très crus.


  • boubou 9 novembre 2009 00:37

    Israel c’est l’apartheid de la sale époque de l’Afrique du sud , Israel ne veut pas la paix et veut son grand Israel , il n’arrètera jamais sa colonisation et sa répression sur les Palestiniens .Il faut une puissance régionale qui est l’arme nucléaire comme Israel pour lui faire face et l’obliger à Négocier pour la création d’un état Paléstinien .Mais de toute façon Israel un jour se fera balayé malgré la protéction de ses parrains , la France ,les états-unis et l’angleterre .Tout cela n’est qu’une question de temps car les intérets de l’occident changeront de camp.


  • Paul Muad Dib 4 novembre 2009 10:38

    Çà sent la fin , mais j’ignore encore laquelle ??


    • Alpo47 Alpo47 4 novembre 2009 10:43

      On se rappellera les propos de Sharon, qui déclarait à ses interlocuteurs : « Ne vous souciez pas des Etats Unis, les Etats Unis je m’en charge ».
      Le lobby israelien est tellement implanté au gouvernement US, imbriqué dans les intérêts militaro-financiers-politiques, qu’il est très difficile pour les USA, en supposant qu’ils le veuillent, de prendre des décisions qui aillent dans le sens des intérêts américains.
      Tous les dés sont pipés.
      Non, Israel, dirigé par des fous fanatiques ne veut pas la paix, car il serait très rapidement ingérable. La guerre permanente est sa survie.


      • ZEN ZEN 4 novembre 2009 10:49

        Tout à fait Alpo
        Il faut absolument lire ce livre pour s’en convaincre


      • ZEN ZEN 4 novembre 2009 10:46

        Quand on ne veut pas de paix, on tient un double langage
        Pire !.H.Clinton se range maintenant du côté des faucons
        C’est très mal engagé pour Obama
        Je me demande s’il veut vraiment la paix, Chantecler, vu ses liens avec l’Aipac


        • projetX projetX 4 novembre 2009 11:11

          Il n’y aura pas de processus de paix car le hamas veut la mort des juifs, et qu’il est soutenu par les pays islamistes.


          • 1984 4 novembre 2009 14:18

            Des preuves pour étayer tes dires peut-être... ?
            Non bien sur juste de la propagande Nazisraëlienne.
            Le Hamas n’a JAMAIS prétendu vouloir la mort des juifs et quand aux pays « islamistes » qui le soutienne ils tardent à se faire connaitre.


          • abdelkader17 4 novembre 2009 11:12

            Processus de paix, feuille de route,quartet,solution diplomatique la novlangue,propagande du quotidien visant à entérriner une situation coloniale et la poursuite de la dépossession jusqu’à la totalité des terres et des biens palestiniens.Que tous les Obamaniaques lobotomisés par la propagande de la société d’abondance ouvrent enfin les yeux sur,c’est un homme du serail simple façade respectable d’une politique criminel largement noyautée par les gangsters sionistes qui dirigent la politique étrangère de cette nation.Hilary Clintion est une sioniste pure et dure,le poids des fondamentalistes Chrétien est énorme,ainsi que celui des lobies de l’armement et du pétrole sur lesquels reposent les politiques de prédation us.La démocratie c’est désormais encourager des criminels dans leurs entreprises de destruction massives


            • abdelkader17 4 novembre 2009 11:27

              Erratum:des lobbies


            • Le péripate Le péripate 4 novembre 2009 11:44

              A l’heure ou l’Occident dans sa très grande majorité a accepté le principe des peuples à s’autodéterminer et donc la décolonisation, le monde arabo-musulman en est encore loin, et refuse toujours l’autodétermination d’une toute petite fraction de leur ex-empire. Pire, cette décolonisation est présentée comme un colonialisme, ce qui est un spectaculaire renversement de sens.

              Les Palestiniens ont été inventé par les pays arabes comme instrument de lutte contre la décolonisation de la Palestine mandataire (statut de réfugiés à vie transmissible par filiation !). Plusieurs guerres perdues auraient du signer l’échec de ce programme, qui ne persiste que sous la forme du warlordisme, entreprise de chefs de guerre destinée à s’emparer de l’aide internationale, entreprise très lucrative, qui trouve de nombreux relais bénévoles pour son marketing.
              Belle réussite.


              • manusan 4 novembre 2009 12:09

                entièrement dac,

                quand on pense que les fonctionnaires palestiniens sont payés par les états infidèles européens, et que ces derniers s’endettent ensuite chez les saoudiens, gardiens de la Mecque, c’est révoltant.


              • abdelkader17 4 novembre 2009 13:50

                @Manusan
                ce n’est tout de même pas au tiers monde payer la note ,qui a installé les gangsters d’Europe de l’est en Palestine occupée si ce ne sont les états occidentaux.


              • 1984 4 novembre 2009 14:23

                Tu pourrais nous citer tes livres d’histoire Péripate... ? Moltonel ou Lotus ?


              • Le péripate Le péripate 4 novembre 2009 14:48

                Du moment que c’est du triple épaisseur.

                C’est en 637 de notre ère que les armées arabes sous le commandement du calife Omar Ibn al-Khattab, rentrent pour la première fois à Jérusalem, ville sainte de Bysance. C’est assez connu. smiley A noter que pour la première fois depuis Adrien, les Juifs reçurent le droit de revenir y habiter ! Amusant, non ? C’est que l’ennemi était la Bysance chrétienne, et que chacun reconnaissait que Jérusalem était légitimement juive.


              • Le péripate Le péripate 4 novembre 2009 21:48

                Oui, c’est assez « révisionniste », n’est-ce pas ? Mais, sauf à réserver le terme « colonisation » exclusivement à l’Occident (pourquoi pas, mais il faut le justifier), d’autres colonisations ont existé. Hypothèse minimaliste. Il faut donc s’attendre à ce que toutes les décolonisations n’aient pas forcément pour objectif de se libérer d’un même maître.
                Ce qui vous trompe, c’est l’effet sidération de la Shoah. Israêl est alors interprété comme une réponse à la Shoah, question européenne. Ceci voile, dissimule, la réalité de la dhimitude, qui est un statut du colonisé.

                J’aimerai bien que l’on m’explique pourquoi se libérer du maître européen est bon, et non du maître musulman.


              • abdelkader17 4 novembre 2009 11:57

                1. Il n’existe rien de tel dans les livres d’histoire. Une minorité étrangère débarquant dans un pays, aidée par un soutien politique colonial, militaire et financier et une idéologie hostile, vidant le pays de sa population, saisissant toutes ses terres et ses biens, effaçant son paysage, son histoire et sa mémoire, en affirmant que ce crime est un acte d’une intervention divine, et qui persiste, sans opposition de la part d’une quelconque force de justice lors de la perpétration de ce crime, avec le même plan depuis plus de 60 ans et sans aucune fin en vue, est sans précédent dans l’histoire mondiale.
                C’est l’histoire récente de la Palestine. Les dossiers de l’Organisation des Nations Unies, et avant elle, de la Ligue des Nations, contiennent une chronique détaillée de cette longue histoire violente.

                2. Lorsque les forces britanniques d’Allenby sont entrées en Palestine en 1917 pour libérer sa population du joug de la domination ottomane, les Juifs en Palestine étaient une petite communauté ne dépassant pas les 56.000 âmes.

                L’alliance coloniale avec le sionisme a conduit à l’infâme Déclaration Balfour par laquelle une puissance coloniale promettait de donner un autre pays à un mouvement colonial naissant et facilitait son contrôle de ce pays, qui ne lui appartenait pas, dans le dos des habitants naturels du pays. C’était en violation des principes élémentaires de la justice et, en particulier, de l’article 22 du Pacte de la Ligue des Nations.

                Sous le Mandat Britannique, les Juifs n’ont réussi à contrôler que de 5,5% du pays, mais grâce à l’immigration, ils ont réussi, à la fin du Mandat, à accroître leur nombre à environ 600.000 personnes (soit 30% de la population totale).
                Environ 20% des immigrants (120.000) avaient été enrôlés comme soldats, dont beaucoup d’entre eux étaient des vétérans de la Seconde Guerre Mondiale.

                La Nakba

                3. Grâce à leur puissance militaire, les forces juives ont conquis 78% de la Palestine en 1948 et ont dépeuplé 675 villes et villages, laissant seulement 15% des citoyens palestiniens sous domination des forces juives. Cette zone de Palestine a été appelée Israël. La population expulsée représente 6.320.000 habitants (2008) qui sont des réfugiés depuis 1948.
                L’ensemble de leurs terres et de leurs biens ont été confisqués par les autorités israéliennes grâce à une formulation pseudo-légale.



                • Céphale Céphale 4 novembre 2009 12:34

                  Depuis la signature des accords d’Oslo, les Israéliens ont toujours saboté le processus de paix. Ils veulent le saboter jusqu’à ce qu’ils aient envahi toute la Cisjordanie et Jérusalem Est. Il ne restera plus aux Palestiniens que la Bande de Gaza. On pourra alors parler de deux Etats : la Bande de Gaza et le Grand Israël. C’est ça leur plan.

                  Et les Américains dans tout ça ? Obama a besoin des juifs et des intégristes chrétiens, favorables à Israël, pour réussir sa politique intérieure. C’est pourquoi il abandonne les Palestiniens à leur triste sort.


                  • King Al Batar Albatar 4 novembre 2009 13:50

                    Fallait pas rever Obama est un americain, rien de plus.

                    Même s’il dit beaucoup trop de connerie, pour une fois Berlusconi avait raison :

                    « Les plus grandes deception naissent des plus grands espoirs »

                    Barack Hussein Obama, un leur « noir » pour mieux faire passer la pillule dans le cul que les américains continuent de mettre à l’humanité.


                    • Paul Muad Dib 4 novembre 2009 14:01

                      @ Cephale et Albatar....pas mieux.salutations..


                      • King Al Batar Albatar 4 novembre 2009 15:29

                        @ Muad Dib ou Paul Atreïdes :

                        « Le dormeur doit se reveiller »....

                        Duc Leito Atreïdes aka le sale vieux batard aka moi même.

                        Non je délire la....

                        faut que j’arrete de penser au conflit Israelo Palestinien, j’ai le dernier PES....


                      • abdelkader17 4 novembre 2009 16:30

                        Une excellente analyse du sociologue américain James petras.
                        http://www.tlaxcala.es/pp.asp?reference=2413&lg=fr


                        • Henri François 4 novembre 2009 17:33

                          A ceux qui sans cesse agitent la légalité historique de la création d’Israël et son implantation en Palestine, je dis qu’il faudrait se poser la question de savoir s’il est aujourd’’hui normal sur cette planète, de « revendiquer » religieusement une terre, ou une nation, disparue depuis quelqes millénaires ?

                          A ceux qui doutent aujourd’hui de la capacité d’Obama à résoudre cet « abcès » qu’est le conflit israêlo-palestinien, je répondrai simplement qu’il fallait s’y attendre compte tenu de la puissance du lobby juif à travers le monde (notamment aux Etats Unis et en France) mais aussi que le principal souci des occidentaux... et de la chrétienté, est, grâce à Israël, de garder une grosse épine empoisonnée dans les talons du monde arabo musulman et plus généralement de l’Islam.

                          Enfin, croyez-vous vraiment que fidèles à leurs habitudes, les nations arabes se préoccupent vraiment de l’avenir du peuple palestinien ? Hormis peut-être le Liban qui, abrite de nombreux camps de réfugiés turbulents.

                          Et puis enfin, ON a besoin d’Israël pour « faire peur » aux iraniens, justement l’un des principaux bastions de l’Islam.


                          • ASINUS 4 novembre 2009 18:51
                            La marine israélienne intercepte une cargaison d’armes4 novembre 2009 – 18:05

                            Un cargo battant pavillon d’Antigua a été arraisonné, dans la nuit du 3 au 4 novembre, par une équipe de 13 commandos de la marine israélienne, à environ 100 milles nautiques des côtes d’Israël. L’équipage du navire, commandé par un capitaine de nationalité polonaise, n’a opposé aucune résistance. La raison de cet assaut se trouve dans les cales du bateau : l’unité israélienne y a en effet trouvé « du matériel militaire, dissimulé en cargaison civile », a indiqué un porte-parole de l’armée.

                            Le cargo a été ensuite dérouté vers le port d’Ashdid, situé au sud de Tel Aviv, pour y subir une inspection plus appronfondie et vérifier si ses cales ne contiennent pas des équipements « sophistiqués qui n’ont pas été jusqu’à présent déployés dans la région et qui pourraient entraver la liberté de manoeuvre de l’armée » a indiqué la radio militaire israélienne, en faisant allusion à la présence éventuelle de missiles sol-air. Et la présence de nouvelles armes inquiète le chef du renseignement de l’armée. En effet, le général Amos Yadlin a déclaré, le 3 novembre, que le Hamas avait utilisé une roquette iranienne dont la portée (60 km) peut atteindre Tel-Aviv.


                            • sentinelle 4 novembre 2009 21:13

                              @ asinus

                              ton info a été dementie, il s’agit d’intox...

                              je te donne une info ...des kornets( anti merkava) et les roquettes de porté superieur au kassam ( 60 KM c’est trop, là tu exageres) sont bien en pocession du hamas a cela tu peux rajouter quelques stinger (anti helicos qui pulverise le phophore)

                              sans trahir de secrets les ghazzaouis n’ont pas besoin de cargos pour avoir des armes ( meme les barques de peches sont interdite de peche alors un cargos pres des cotes ..il ne faut pas rever) les armes sont fournis par les freres d’Egypte dans le dos du shitan yhoud moubarak,


                            • sentinelle 4 novembre 2009 21:25

                              la suite pour te rassurer....

                              au sujet de tes missiles de 60 km de porté : tu penses peut etre faire pleurer madame michus sur le sort des agresseurs sionistes ; mais la donne a changée, madame michus se rejouis que les pauvres palestiniens puissent enfin se defendre et defendre leurs enfants comme tout un chacun..... et a chaque fois qu’ils ripostent madame michus se rejouis.......

                              la horde sionarde tellement autiste qu’elle n’a pas compris que la donne a changée....


                            • ASINUS 4 novembre 2009 22:04

                              heu ais je fais un commentaire ?

                              yep mon cher sentinelle l injure et le courage verbal vous sert de ponctuation , au lieu d eructer votre haine le cul bien au chaud faites ce que j ai déja conséillé a des vas t’en guerre de l autre camps mettez vos actes en conformité avec vos paroles et allez combattre avec vos « freres »j ai été affecté deux fois 6 mois la bas , j ai rencontré des gens des deux camps,des victimes des deux camps des combattants
                               des deux camps la différence
                              avec vous ou quelqu un comme Lyons c est qu ils avaient du courage et pas de grande gueule , j ai un profond mépris pour les jusqu auboutistes des des camps qui ici sur ce site bien au chaud dissimule leur trouille sous de l outrance verbale.


                            • johnford johnford 4 novembre 2009 23:52

                              Du coup ça donne une icône noire de la paix qui est incapable d’empêcher la colonisation [de ce qu’il reste] de la Palestine. Les sionistes veulent le « Grand Israël », non ? Rien ne les arrêtera.. Ils sont trop bien implantés (AIPAC aux states, CRIF ici, contrôle des médias..).


                            • 65beve 65beve 4 novembre 2009 21:07

                              Bonsoir,
                              Merci à l’auteur pour cet article très pessimiste.
                              Obama ne fera rien pour les palestiniens car le peu qu’il a dit ou fait chez lui a provoqué la perte de 2 bastions démocrates après 1 an de présidence. Vous pensez bien qu’il ne va pas s’enfoncer un peu plus par des actes pro-palestiniens - le lobby juif américain ne le laissera pas faire.

                              On a vu au XIX siècle les nord-américains parquer leurs indigènes dans des réserves et les massacrer à la mitrailleuse dès qu’ils (les indiens) tentaient de se soulever.

                              Il semblerait que nous allions vers ce scénario au vu des évènements du moyen-orient ces dernières décenies.

                              Et la France dans tout ça ?

                              J’aurais bien vu le couple Chirac/Villepin reconnaitre un état palestinien sur la base des frontières de 1967. ça ne s’est pas fait et je doute fort que le couple Sarkozy/Kouchner engage une action dans ce sens.

                              Bonne nuit et n’oubliez pas votre tisane !


                              • brainwashing brainwashing 4 novembre 2009 21:12

                                Même si Obama avait été sincère, il a les poings liés par les lobbies juifs trop puissants aux USA, et Netanyahu le savait c’est pour ça qu’il pense avoir les USA à sa botte ! Par contre le peuple israélien risque de payer de sa vie la politique de leur gouvernement, alors que la plupars veulent la paix. Ils sont lobotomisés tout les jours par leurs politiques, malgré tout la majorité veut que le peuple palestinien arrête de souffrir et obtienne enfin un état qui leur appartienne. C’est qu’ils ont le fond bon car beaucoup d’autres peuples se laisseraient convaincre par leur gvt... Alors ne faisons pas d’amalgames les sionistes au pouvoirs sont mauvais, pas le peuple qui est juste un troupeau de moutons...


                                • ladhraa ladhraa 8 novembre 2009 22:53

                                   @brainwashing
                                   D’accord avec vous les arabes et les musulmans n’ont jamais hai les juifs ni les chrétiens ou les boudhistes ou autres mais ils haissent les néo-cons qui puent le pétrole et les nazisionistes tueurs d’enfants et de femmes palestiniens innocents les privant d’eau et de nourritures de leur propre terre .Croyez -vous que le peuple d’Israel vit comme tout autre peuple de la terre .Posez l la question aux israeliens ils ont leurs valises toutes prétes pour plier bagages mais ils sont otages de leurs corrompus politiciens et d’une poignée d’intégristes n’ayant pu vivre dans les pays ou ils sont nés ce ci est illustré par son extravagance leur ministre actuel des affaires étrangères. les Palestiniens n’ont pas le choix résister ou périr et effacer de leur mémoire Oslo feuille de route démocratie droits de l’homme Onu et s’allier à tous les diables de la terre pour reconquérir leurs droits .


                                • brainwashing brainwashing 4 novembre 2009 21:17

                                  surtout que sarko est le nouveau pote de netanyahu d’ailleurs ils doivent se voir dans une semaine... il nous fait honte ce petit président !


                                  • ASINUS 4 novembre 2009 22:12

                                    il suffisait il y a un an d aller voir les sponsors d obama pour comprendre que ce nouvel « hadrien » etait au service de l empireuniquement , tant que l interet us dans la region et les interets interieurs des elus us y trouveront leur comptes ils soutiendront mordicus israel par ailleurs vous remarquerez que les etats freres limitrophes inclus l ex vilaine Syrie ce tiennent bien silencieux , il n y a que les illuminés pour croire que les états se comportent autrement que des monstres froids .Autre chose quelqu uns a t il aussi remarqué les appels de pieds et les liens se rechauffant entre Israel et la Russie
                                    « une probable nouvelle donne ou concour de circonstances ? »



                                      • boddah boddah 5 novembre 2009 08:39

                                        @tous

                                        merci pour vos nombreux commentaires,
                                        Je suis heureux que la cause palestinienne intéresse encore pas mal de monde. Il est peut-être temps de montrer à nos politiques fantoches que nous (le peuple) en avons marre de voir d’autres peuples (nos frêres palestiniens et israéliens) souffrir pour une politique internationale de financiers géopolitiques bien installés dans leurs bureaux climatisés (pollueurs). Peut-être est il temps de se fédérer ensemble pour indiquer à ces fantoches que cette époque est révolue que le 20e siècle, son capitalisme, ses automobiles et ses dirigeants lobbytomisés sont terminés. Aujourd’hui, nous (peuple du monde) nous voulons prendre une part active dans les décisions qui NOUS concernent. Comme nous l’avons prouvé pour la planète de 24 octobre, nous sommes capables de nous regrouper partout dans le monde pour des causes qui nous paraissent justes. Et celle de la paix au Proche-Orient en est une...

                                        • ELCHETORIX 5 novembre 2009 15:50

                                          @ Boddah
                                          je ne suis pas intervenu de mon commentaire concernant votre article , car tout a été dit à ce sujet , et le vôtre est intéressant d’autant plus que vous avez conclue fort justement sur « l’état » des peuples du monde entier , et surtout vous avez remercié les personnes qui ont donné leur avis .
                                          A mon tour je vous remercie pour votre article et , surtout , d’avoir pris en considération , les commentaires des uns et des autres .
                                          Ce qui est le début d’un respect mutuel , comme devraient l’appliquer , la plupart des responsables ou dirigeants de tous les peuples .
                                          cordialement .


                                          • Ropi 8 novembre 2009 14:02

                                            « Le processus de paix entre Israël et Palestine doit commencer même avec de nouvelles colonies »

                                            On pourrait aussi dire : « la décolonisation de la Palestine doit commencer, même avec un processus de paix non abouti »

                                            Il me semble que ledit « processus de paix » viendrait plus facilement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires