• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Le SBU torture la compagne d’un expert russe enquêtant sur le drame (...)

Le SBU torture la compagne d’un expert russe enquêtant sur le drame du MH17 - L’Ukraine veut-elle étouffer la vérité ?

Dans l'Ukraine post Maïdan, l'enlèvement de civils innocents, leur emprisonnement sans charges réelles, puis leur torture pour leur extorquer des aveux bidons sont devenus monnaie courante. Mais dans certains cas, il faut chercher la cause réelle de ces enlèvements pour découvrir à quel point l'Ukraine est prête à tout pour dissimuler les cadavres qu'elle a dans ses placards.

Mi-août des informations sont parues en russe, indiquant qu'une femme de 29 ans, Darya Mastikasheva, vivant en Russie, avait été enlevée puis torturée par le SBU en Ukraine, alors qu'elle rendait visite à sa mère et à son fils.

Les premiers posts sur les réseaux sociaux se focalisaient sur elle, son triple titre de championne d'Ukraine de Taekwondo, ainsi que sa vie en Russie. L'Ukraine avait-elle décidé de faire de Darya un exemple pour tous les autres Ukrainiens qui osaient vivre chez « l'agresseur » ? C'est ce que laissaient penser les premières informations dont nous disposions.

Puis RT en russe a publié un article soulignant que Darya est la compagne de Sergueï Sokolov, expert au centre d'information fédéral Analyse et Sécurité à Moscou, et que sa capture et les tortures qu'elle a subies seraient en lien avec des enquêtes que mène son compagnon sur les connexions entre le SBU et le crime organisé (dixit Sokolov lui-même). Le SBU aurait même exigé de lui une rançon d'un million de dollars pour libérer sa compagne.

Tentative de le faire taire ou de s'enrichir sur le dos de Sokolov ? Pourquoi prendre autant de risques en enlevant la femme d'un homme russe aussi connu et potentiellement influent que Sergueï Sokolov ? Et surtout, un homme qui s'oppose à Poutine ? L'ennemi juré de l'Ukraine. Quelque chose semblait manquer dans l'explication fournie. Mais je n'arrivais pas à mettre le doigt dessus.

Cette histoire sordide aurait pu en rester là et s'effacer des mémoires, comme beaucoup d'autres personnes enlevées et torturées par le SBU. Et alors que des personnes comme Vadim avaient fait appel à des organisations de défense des droits de l'homme en vain, de manière surprenante, le 15 septembre 2017, Human Rights Watch a publié un rapport sur ce que le SBU a fait subir à Darya.

Pourquoi HRW a-t-elle mis à peine un mois à parler de l'histoire de Darya, alors que celle de Vadim est en attente depuis un an ? Est-ce lié à la personne même de Sokolov, qui est un homme d'opposition connu en Russie et ailleurs, et qui a travaillé pour des gens importants en Russie ? Quoi qu'il en soit, quelque chose ou quelqu'un a poussé HRW à rédiger un rapport sur Darya à une vitesse assez rare pour être soulignée.

Ce rapport de HRW m'a poussée à replonger dans l'histoire de Darya, et trouver la raison derrière son arrestation arbitraire. Le nom de son compagnon me rappelait quelque chose, mais où l'avais-je vu ? Je vois défiler tellement d'informations sous mes yeux chaque jour que je n'arrivais plus à retrouver l'endroit où j'avais vu le sien.

Et alors que je discutais du cas de Darya avec un ami qui m'aide dans mes recherches sur le MH17, et qui a une mémoire phénoménale, il me rappelle alors que Sergueï Sokolov a enquêté sur le MH17 ! Il avait même été interviewé, entre autre par la BBC, concernant les résultats de ses recherches, qui concluaient à l'absence de toute trace de missile BUK sur le site du crash, et à la culpabilité de l'Ukraine et de la CIA dans le crash du MH17.

C'était justement dans un documentaire dédié au MH17 que j'avais vu apparaître Sokolov, à présent cela me revenait. Il avait montré une énorme quantité de documents à la BBC, qui n'avait gardé que cette vidéo, que Sokolov lui-même juge douteuse, prise soi-disant à l'intérieur d'un lanceur de missile BUK ukrainien, et dans laquelle on voit que l'équipage a échoué à faire partir le missile.

Voilà de quoi justifier aux yeux des autorités ukrainiennes l'enlèvement en pleine rue, la détention illégale et les tortures infligées à Darya. Après l'arrestation de sa compagne, Sergueï Sokolov se retrouvera d'ailleurs fiché dans le purgatoire du site Mirotvorets, pour « propagande anti-ukrainienne » et « manipulation d'informations d'intérêt public ».

Grâce au rapport d'HRW, à l'article de RT et à un article de OffGuardian, nous pouvons reconstituer le déroulement des événements.

Darya est en visite chez sa mère pour la voir, elle et son fils, en périphérie de Dnipro, lorsque le 15 août, à 14 h, sa voiture est entourée par deux grosses voitures noires, d'où sortent quatre hommes armés et masqués, qui crient « Police » « SBU » en frappant sa voiture avec leurs armes.

Ils tirent Darya de sa voiture, la jettent au sol, la menottent, lui mettent un masque sur la tête et la poussent dans l'un des véhicules. Il faut se rappeler pour la suite qu'à partir de ce moment, le SBU a un accès libre à la voiture de Darya. Dès qu'elle se trouve dans leur véhicule, ils commencent à la frapper, à l'estomac, à la poitrine et à la tête, sans dire ce qu'ils lui veulent.

Ils conduiront ainsi pendant plusieurs heures avant de l'amener dans le sous-sol d'un bâtiment apparemment abandonné. Ils lui retirent alors le masque et la tortureront là toute la nuit, entre autre en lui mettant un sac plastique sur la tête pour la faire suffoquer jusqu'à l'évanouissement. Malgré ces tortures terribles, Darya refuse d'obéir à leurs ordres et d'admettre des crimes qu'elle n'a pas commis face à une caméra. Comme dans le cas de Vadim, c'est en menaçant de s'en prendre à ses proches que les officiers du SBU parviendront à leurs fins. Après qu'ils aient menacé de s'en prendre à sa mère et à son fils, Darya accepte.

Ils lui donnent alors à mémoriser un texte disant qu'elle est un agent du FSB, et qu'elle est venue en Ukraine pour recruter des vétérans de la guerre dans le Donbass pour commettre des attaques terroristes en Russie, ce qui permettrait au FSB d'en faire porter la responsabilité à l'Ukraine (le SBU essayant ainsi d'accuser le FSB de ce qu'ils font eux-mêmes). Le chef du SBU, Vasyl Grytsak, montrera cette vidéo le 17 août, lors d'une conférence de presse où il accuse Darya et un autre Ukrainien, Alexandre Karataï (torturé comme Darya), de haute trahison, de travailler pour les services secrets russes et de détention illégale d'armes.

Mais comment prouver cette détention d'armes ? Très simple : en les cachant dans la voiture de Darya à laquelle le SBU a accès. Dès le lendemain de son arrestation, le SBU l'amène en voiture à leur quartier général à Dnipro, puis à un parking où se trouve sa voiture. Bien entendu quand ils cherchent à l'intérieur, ils trouvent des grenades, des explosifs, des détonateurs, des cartes de Russie, et des cartes mémoires qui n'appartiennent pas à Darya, mais qu'ils n'ont eu aucun mal à placer là pendant qu'ils la torturaient dans le sous-sol. Puis ils la ramènent au quartier général et la gardent toute la nuit dans leurs cellules de détention préventive.

Darya ne verra un avocat que le 17 août au soir. Elle rétracte alors sa confession en disant qu'elle ne l'avait faite qu'après avoir été torturée et sa famille menacée. Le 18 août, une cour de Dnipro ordonne la détention de Darya jusqu'au 16 octobre, le temps que l'enquête se fasse (ou que le SBU fabrique de nouvelles preuves). Son avocat lâchera l'affaire au bout de quelques jours, après avoir reçu semble-t-il des menaces du SBU.

La mère de Darya n'a pas su où était sa fille pendant presque deux jours. Ce n'est qu'aux environs de minuit le 16 août, que des officiers du SBU sont venus pour perquisitionner la maison, sans mandat de perquisition, pourtant exigé par la maman de Darya. Ils fouilleront la maison jusqu'à 3 h 30 du matin, et ne partiront qu'après avoir extorqué les économies de la mère de Darya.

Le 17 août, elle arrive enfin à voir sa fille, lorsque le SBU emmène Darya à l'hôpital pour passer des examens. Le SBU dira à l'hôpital qu'elle n'a été arrêtée que le jour même, ce qui permet au rapport du médecin de conclure que les blessures de Darya sont antérieures à l'arrestation. La mère de cette dernière a alors le temps de la prendre vite fait en photo avec son téléphone. La photo montre clairement des bleus, des œdèmes et des abrasions sur le visage de Darya, son œil droit est gonflé, bleu et presque totalement fermé. Son cou et ses bras montraient aussi des hématomes, et elle n'arrivait pas à marcher seule d'après sa mère. D'après le OffGuardian, l'examen aurait aussi montré que Darya était devenue sourde d'une oreille (certainement à cause des coups répétés qu'elle avait reçus sur la tête).

D'après le nouvel avocat de Darya, cette dernière n'a toujours pas reçu de soins médicaux appropriés pour soigner les blessures qu'elle a reçues lors de cette nuit de tortures, et qu'elle garde des séquelles.

De manière étrange, le rapport d'HRW ne mentionne même pas le compagnon de Darya, ni son nom, ni son travail. Aucun lien n'est fait avec ce qui peut expliquer cette arrestation. Pourquoi ? HRW aurait-elle peur que les gens fassent le lien entre Darya et l'enquête de son compagnon sur le MH17 qui a conclu à la culpabilité de l'Ukraine ? Que les gens commencent à se poser des questions sur les conclusions de l'enquête officielle ?

Car si ces dernières sont justes et étayées par des faits, pourquoi enlever et torturer Darya ? Si ce n'est pour faire taire la vérité sur cette catastrophe, qui a coûté la vie à 298 innocents...

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.04/5   (54 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • pallas 23 septembre 2017 14:09
    Christelle Néant

    L’Ukraine embrase le continent, les gens oublient le facteur nucléaire tel Tchernobyl.

    Sa devient le jeu Fallout, c’est chose grave.

    La France ne fait rien, n’attend rien, mais parcontre les dirigeants parle d’Europe à la télévision.

    La totalité des pays de l’Est se détournent de l’Europe.

    De plus nous assistons au début d’une guerre civil en Espagne, le retrait de la Grande Bretagne pris dans le séparatisme de l’Écosse et l’envie de la réunification de l’Irlande.

    La France et l’Allemagne sont totalement isolés, abandonnée par les USA.

    La Fédération de Russie tente aujourd’hui de faire tampon entre le nationalisme Japonnais, Le Japon fait de son armée de défense une armée d’attaque, elle est réel et très puissante.

    La Chine impose son point de vue et colonise l’Afrique, tel l’Algérie, subissant un multiculturalisme forcé.

    La Situation en Ukraine explose, et si rien n’est fait, alors l’embrasement entrainera la totalité de l’occident, tel le feu brulant tout sur son passage.

    Macron c’est fait comme ennemie, La Russie, Pologne, Roumanie, Biélorussie, Grande Bretagne, USA.

    Fait beaucoup de bla bla à l’ONU, dont tout le monde se contre fou royalement.

    La France rentre dans un chaos généralisé qui sera officiel à partir du 25 septembre, qui ne se terminera jamais.

    Les portes de l’Enfer semblent bien ouvertes.

    L’Ukraine est une nation dans le chaos, similaire à l’Espagne (en pleine guerre civil) d’avant la seconde guerre mondial en 1936.

    Salut


    • Christelle Néant Christelle Néant 23 septembre 2017 14:32

      @pallas
      L’embrasement de tout le continent c’est bien ce que je crains et aimerais éviter....


    • Alex Alex 23 septembre 2017 14:53

      @pallas

      Ces mouvements dont tu en fais l’antichambre du chaos ne cachent pas qu’une réorientation civilisationnelle est en cours en Europe et qui va dans le bon sens. 
      Pour ce qui est de ta vision de l’Ukraine, je te renvoie au référendum catalan du 1er octobre prochain. Et de la formidable gifle qu’il constitue pour d’aucuns. 





    • pallas 23 septembre 2017 15:15

      @Alex

      Il n’y a pas de bon sens.

      Le 21 emes siècle n’est qu’échec, meme le transhumanisme n’est qu’échec.

      Le retour à la réalité est implacable.

      La pire dystopie auquel nul écrivain et philosophe n’a pu faire vision.

      L’Espagne rentre en guerre civil, le Maroc aussi, bientot l’Algérie, assurément La France.

      Nous allons bien nous amuser smiley

      Salut


    • Matlemat Matlemat 23 septembre 2017 22:44

      La plupart des gens ici en France savent à peine ou se situe l’Ukraine sur une carte et se contrefiche de ce qui se passe là bas , le plan US pour séparer l’Europe de la Russie semble fonctionner à merveille, le traité de libre échange avec le Canada rentre en application, comment cela pourrait aller en marche arrière ? Les États Unis ont fait leur fortune sur le dos des Européens qui se sont entretués pendant les deux guerre mondiales et ils mettent de l’huile sur le feu partout où ils peuvent pour répéter le scénario.


      • Matlemat Matlemat 24 septembre 2017 00:09

        @vraidrapeau, il suffit juste de complexifier les choses et beaucoup sont largués, je suis moi même perdu entre les différents parlements et président de l’UE, un à Strasbourg l’autre à Bruxelles, je ne me suis jamais trop intéressé à ces institutions, ce que je suis sûr c’est que jamais les USA n’aurait accepté l’UE s’il n’était pas certain d’en avoir le contrôle total.


        • Matlemat Matlemat 24 septembre 2017 02:36

          Pour en revenir au vol MH17 le silence de nos médias sonne comme un aveu de la responsabilité ukrainienne, les gens qui veulent faire éclater la vérité prennent de gros risques, tout comme pour les événements d’un certain jour de septembre 2001.


          • nmishtal 24 septembre 2017 07:24

            @Matlemat l’enquête pénale du JIT publiée en septembre 2016 et reprise par tous les médias conclut de manière irréfutable avec des preuves matérielles que le Kremlin n’a pas pu réfuter à la responsabilité de l’armée russe qui a amené un BUK en Ukraine et pensant abattre un AN26 ils ont probablement fait une erreur en assassinant les 298 passagers du vol MH17 .

            L ’information a été reprise par tous les médias le 26 septembre 2016 contrairement à ce que vous affirmez , cherchez donc dans google .

            Une centaine de personnes de l’armée russe ayant participé à cet assassinat sont identifiées ou en cours d’identification ,ensuite le procès pourra se tenir en Hollance .

            Si vous avez des preuves du contraire vous pouvez contacter le JIT et leur envoyer vos preuves.


          • VivreenRussie VivreenRussie 24 septembre 2017 09:47

            @Matlemat, la vérité est pourtant simple. Il n’y a pas de guerre civile dans le Donbass, l’armée russe utilise ce territoire pour faire des experiences avec leurs chars, ils tirent à la verticale, ce qui explique les 10000 morts et un avion touché... 

            L’enquête qui dure depuis 3 ans ? Cela donne du travail à une bande de copains, ils viennent juste de prolonger l’accord entre les pays lors du sommet de l’ONU. 
            Porochenko était lui aussi sur New York, il avait, pour eux,une palette de boîtes « Crottes Aidar » (amoureusement roulées sous les aisselles des gentils petits gars d’Aidar et Azov).
            ...
            Bref 3 ans que l’on « sait » que c’est la Russie qui est responsable, ce qu’il y a de bien avec la Russie : pas besoin de chercher des faits, au besoin vous ajoutez Poutine/KGB et hop l’affaire est bouclée : coupable.
            Sinon si vraiment vous êtes pinailleur il reste Facebook et Youtube, l’ex porte parole du département vous indiquera les liens.

            “Anything other than social media ?”


          • Christelle Néant Christelle Néant 24 septembre 2017 10:39

            @Matlemat
            Les enquêtes parallèles se poursuivent et on finira bien par trouver la vérité. Le rapport du JIT est une vaste fumisterie, et trois ans après, alors qu’un satellite US était au dessus de la zone à ce moment là, on a toujours aucune preuve réelle de ce qui s’est passé.
            PS : ne perdez pas de temps à répondre à Mishtal et bob14 qui ne sont que des trolls qui répètent inlassablement les mêmes bêtises sans fin. Même quand ca fait 25 000 fois qu’on les démonte, ils reviennent avec.


          • Croa Croa 24 septembre 2017 23:06

            À Christelle Néant,
            La vérité est parfaitement connue de certains depuis le début. Donc si ça ne sort pas c’est que c’est secret et comme c’est secret ça ne sortira jamais, CQFD (au moins officiellement et comme ce qui n’est pas officiel c’est du « complotisme »... !  smiley )


          • Christelle Néant Christelle Néant 24 septembre 2017 23:50

            @Croa
            Ca finira par sortir un jour ou l’autre. Aucun secret n’est éternel.


          • zygzornifle zygzornifle 24 septembre 2017 13:47

            il y a encore peu de temps en France on ne faisait pas mieux......


            • Matlemat Matlemat 24 septembre 2017 22:23

              @Christelle, vous avez raison, un article qui a été récemment plublié sur AG m’a semblé convainquant, la Russie dit disposer de preuves, de l’autre côté on n’en présente aucune. Comme en Syrie les attaques sous faux drapeau, une grosse ficelle bien rodée.


              • Christelle Néant Christelle Néant 24 septembre 2017 23:49

                @Matlemat
                La Russie a fournit ses données radar, y compris les radars primaires, les photos satellites où on voit les BUK ukrainiens déployés dans la zone de passage du MH17, etc. Côté US, aucune photo satellite n’a été montrée. Et qu’on vienne pas me dire qu’ils ne peuvent pas les produire pour protéger leurs technologies d’espionnage. Quand les Russes sont arrivés en Syrie on a eu des photos satellites de leurs avions en Haute Définition....


              • Matlemat Matlemat 24 septembre 2017 23:15

                @Vivreenrussie, la machine médiatique est malheureusement très efficace pour dénigrer la Russie, je ne le remarque que trop, je pense par exemple à François de Rugy qui a parlé lors du débat présidentiel de « l’agression russe contre l’Ukraine et la Pologne » , il faut croire que ce discours plaît puisque de raconter de telles idioties ne l’a pas empêché d’être élu président de l’assemblée nationale, c’est juste désespérant.


                • VivreenRussie VivreenRussie 25 septembre 2017 07:07

                  @Matlemat, pas besoin de chercher très loin les exemples, regardez les titres avant les exercices Zapad 2017 et la réalité admise à la fin des exercices. Il n’y avait pas 100000 soldats mais environ 12000 comme annoncé...



                • Matlemat Matlemat 25 septembre 2017 02:50

                  @Christelle, je suis bien d’accord, malheureusement la désinformation est vraiment efficace chez ceux qui ne cherchent pas plus loin.


                  • valasta 25 septembre 2017 10:42

                    Merci Christelle pour tous vos reportages. Heureusement que des personnes courageuses comme vous nous donnent des informations sur le Donbass car quand je vois tous les meRdias de l’oxydent, je suis écœurée. Quand j’ai vu le Poro dire à une télé US que la Russie avait envahi son pays et tué 10 000 personnes de son peuple, on a envie de vomir alors que c’est eux les ukronazis qui les tuent.


                    • Christelle Néant Christelle Néant 25 septembre 2017 12:19

                      @valasta
                      Oui j’ai vu cette déclaration, ça m’a mise en colère aussi. L’Ukraine essaye de se défausser de sa responsabilité sur la Russie.


                    • VivreenRussie VivreenRussie 27 septembre 2017 11:57

                      @Shawford
                      Visiblement il y a longtemps qu’il n’y a plus de moquette chez vous... Vous sniffez les produits pour nettoyer les chiottes ou Graff vous envoie des chocolats ?

                      Non pas ceux de Suisse mais les « crottes Aidar ».

                    • kitty-cat kitty-cat 25 septembre 2017 11:05

                      Bonjour Christelle et merci pour cette analyse. 

                      Quelle tristesse de voir l’Ukraine sombrer dans les mensonges, dans les tortures et dans le génocide de son peuple. L’Ukraine est devenu un pion de USA-EU et aux services de mondialisation ...

                      Malheureusement, l’histoire de Darya n’est qu’une seule histoire parmi d’autres que nous ne connaîtrons probablement jamais....

                      Courage au peuple ukrainien qui subi actuellement un génocide de la part de la junta au pouvoir à Kiev.
                      Bon courage pour votre travail et mes encouragements. 


                      • Christelle Néant Christelle Néant 25 septembre 2017 12:20

                        @kitty-cat
                        Merci de vos encouragements. Cela me désole de voir ce qui se passe côté ukrainien. J’en suis malade de voir ce que la population là-bas subit, dans le silence des gouvernements occidentaux qui font comme si cela n’existait pas...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès