• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les affiches électorales de « la Ligue du Nord » italienne : le discrédit (...)

Les affiches électorales de « la Ligue du Nord » italienne : le discrédit du débat démocratique

Avec 8,3 % des suffrages aux dernières élections législatives italiennes du 13 et 14 avril 2008, la « Lega Nord - Padania », la Ligue du Nord, alliée du « Peuple de la liberté » de Silvio Berlusconi, a retrouvé un résultat électoral comparable à celui du début des années 90. Tombée en 2001 à 3,9 % des voix, elle a donc multiplié son score par deux. Est-ce le résultat d’une campagne d’affichage dont la frappe paraît avoir été calibrée en fonction de l’électorat visé ?

On est frappé, en tout cas, par la violence des affiches et leur simplisme. La « Lega Nord », on le sait, a pour fonds de commerce deux haines recuites : celle du Sud du pays traité de parasite et celle de l’immigration dénoncée comme une invasion. Réduite à ces deux obsessions, une telle politique ne s’embarrasse pas de nuance. Elle donne prise à une mise en image et en slogan qui ne répugne à aucune outrance pour circonvenir les esprits : il s’agit moins de les raisonner que de les sonner pour arracher des votes.

Entretenir la peur de l’immigration

L’immigration fait ainsi l’objet d’une comparaison stupéfiante pour déclencher les réflexes innés de répulsion et de peur attendus. À l’en croire, le sort imminent qui menace les Italiens est à rapprocher de celui subi par les Indiens d’Amérique, ni plus ni moins. Le spectateur de western le plus inculte sait de quoi il retourne. L’image stéréotypée du chef Indien coiffé de sa parure de plumes suffit par métonymie à offrir la partie pour le tout constitué à la fois des peuples qui occupaient le sol américain avant l’arrivée des colons européens et de la tragédie qui a résulté de cette confrontation. La légende en guise de slogan prétend en donner l’explication : elle établit une relation de cause à effet entre une immigration non contrôlée et les réserves où les Indiens ont fini par être enfermés par les immigrés usurpateurs de leur sol : « Ils n’ont pas pu réguler l’immigration ! est-il écrit. Maintenant, ils vivent dans des réserves. Pensez-y ». Or, les situations sont-elles comparables ? La même tragédie guette-t-elle vraiment les Italiens d’aujourd’hui ?

Cette référence de la « Lega-Nord » surprend toutefois par le contre-pied qu’elle implique. Ce n’était assurément pas l’enseignement que n’ont cessé de dispenser autrefois les westerns américains, attachés au contraire à chanter la geste des héroïques cow-boys dans la conquête du « Far West » arraché aux tribus sauvages et sanguinaires. On ne s’attendait pas à ce que la « Lega-Nord » incitât son électorat à s’identifier aux Indiens, en rejetant, par une distribution manichéenne des rôles, les colons européens dans le camp du Mal, identifiés, eux, aux immigrés d’aujourd’hui. Que l’on sache, son allié, le chef d’entreprise milliardaire Berlusconi est un admirateur et un imitateur de l’ « american way of life ». Il l’a montré lors d’un précédent mandat entre 2001 et 2006. On l’a vu s’aligner résolument sur la politique extérieure des Etats-Unis, la solidarité européenne dût-elle en faire les frais.

Comment peut être reçue aux Etats-Unis une telle lecture de leur histoire par l’allié du nouveau président du Conseil italien ? La « Lega-Nord » ne s’en est guère souciée. Tout est bon à ce parti sans scrupule dans la chasse aux voix, y compris celles de gens qu’il sait assez frustes pour ne même pas se rendre compte qu’il les méprise cordialement en leur servant pareille outrance.

Entretenir le mépris du Sud du pays

La « Lega-Nord » ne fait pas davantage dans la dentelle quand, pour déclencher le même réflexe inné de répulsion, elle vomit son mépris du Sud du pays, accusé de vampiriser la richesse du Nord. Il faut dire que la région de Naples lui a offert sur un plateau un stimulus de choix : l’amoncellement des ordures dans les villes de Campanie et la campagne environnante, sur les pentes du Vésuve comme aux abords de Pompéi.

Ce n’est plus ici une comparaison qui est faite entre quatre personnalités, dont l’ancien président du conseil, Romano Prodi, et les tas d’ordures photographiés où leur tête a roulé ; c’est une image paradoxale qui identifie chacune d’elles aux détritus eux-mêmes. La solution du paradoxe suppose que toutes les quatre sont également par métonymie présentées comme la cause de l’effet désastreux dénoncé. Et par une seconde métonymie, offrant inversement cette fois l’effet pour la cause, le lecteur est renvoyé des têtes qui ont roulé dans les immondices, à la décapitation symbolique qui a précédé pour l’expiation de leur crime.

Dans un contraste aussi violent opposant le Nord au Sud, un superbe jeu de mots entre « rifiuti  » / « rifiutiamo » ou « rifiuta » offre une équation de sons qui se donne naturellement pour une équation de sens : « RIFIUTIamoli - il NORD rifiuta l’immondizia » - Refusons-les - Le NORD refuse les ordures. Le mot « rifiuti » (ordures) symbolisant le Sud est ainsi identifié à l’acte qui symbolise le choix du Nord : le refus (« rifiutiamo », « rifiuta » - refusons, refuse). Dans un même réflexe de répulsion sont ainsi refusés par le Nord les ordures du Sud, qu’il s’agisse des déchets ou de politiques qualifiés d’« ordures ».

Là encore, on est surpris par l’inversion des rôles qu’opère cette curieuse distribution manichéenne  : on ne s’attendait pas à trouver dans le camp du Mal, parmi les corrompus, une personnalité réputée intègre comme Romano Prodi. Ce n’est tout de même pas lui, en effet, qu’on a vu assiégé de procédures depuis plus de dix ans, mais l’allié de la « Lega-Nord », S. Berlusconi, allant jusqu’à tripatouiller - pardon ! réformer - les lois pour échapper à leur rigueur.

En outre, il se murmure que, si les décharges débordent dans la région de Naples, ce serait le résultat d’ententes juteuses entre mafieux du Nord et du Sud pour évacuer vers le Sud une partie des déchets toxiques du Nord. Or, le problème n’est pas nouveau, il se pose depuis une dizaine d’années. Il ne semble pas qu’en cinq ans de mandat entre 2001 et 2006 le gouvernement de Berlusconi ait fait davantage que le gouvernement Prodi en deux ans entre 2006 et 2008.

Les autres affiches sont du même tonneau. Sur l’une, on voit une volumineuse « mamma » située au Sud de la botte italienne tendre son panier d’œufs au cul d’une poule de « Padanie » en train de pondre. Et le slogan d’enfoncer le clou : « Réveille-toi, Padanien ! Avec la Lega-Nord contre Rome la voleuse ». Sur d’autres, Umberto Bossi, le chef de la « Lega-Nord », s’exhibe le poing levé tantôt pour réclamer « Moins de taxes pour Rome et plus d’argent pour les retraités ! », tantôt pour assurer à chaque citoyen que « Plus loin (on sera) de Rome, plus (on sera) près de (lui) ».

Avec la « Lega-Nord », le débat démocratique est réduit à sa plus simple expression, celle des représentations sommaires et des pulsions primaires les plus violentes. Or, il s’est trouvé 8,3 % des électeurs (et jusqu’à 27 % en Vénétie) pour y adhérer. Cela suffit sans doute à donner une majorité de gouvernement, mais aussi à ôter une bonne part de son crédit au débat démocratique.

Paul Villach


Moyenne des avis sur cet article :  4.05/5   (84 votes)




Réagissez à l'article

114 réactions à cet article    


  • Boileau419 Boileau419 28 avril 2008 11:41

    Quelle violence ? Une affiche avec un chef sioux qui dit "Ils n’ont pas pu mettre des limites a l’immigration, maintenant ils vivent dans des réserves" ? Vous vous émouvez pour bien peu !

    Vous parlez de simplisme, mais pourquoi tout devrait-il toujours etre d’une extreme complexité pour etre vrai ? Quand des étrnagers s’installent massivement quelque part, c’est certain que cela crée un problème très grave pour les autochtones, surtout si ceux qui s’installent viennent avec une religion qui est intolérante et impérialiste (et n’ont nullement l’intention de se laisser assimiler). Un enfant de cinq ans peut le voir...

    Le simplisme n’est-il pas dans votre analyse angélique de l’immigration ?


    • italiasempre 28 avril 2008 12:02

      @l’auteur

      Votre article est, a l’istar de la ligue, demagogue....

      Pourquoi autant d’italiens, meme dans des regions considerées comme rouges, ont voté pour ce parti ?

      Quelle est la réponse, telle est la question....


      • Paul Villach Paul Villach 28 avril 2008 15:55

        @ Italiasempre

        Vous ne manquez pas de coffre ! Paul Villach


      • LE CHAT LE CHAT 28 avril 2008 12:04

        au moins c’est clair ! on sait pour qui on vote !


        • G.BORDES 28 avril 2008 12:11

          Votre article est intéressant.

          Voila qui promet une belle unité nationale......

           


          • finael finael 28 avril 2008 12:56

             Je ne vois malheureusement rien d’étonnant à cette bassesse.

            On pourrait même en élargir le champ ; Il me paraît clair que dans l’ensemble de nos "démocraties occidentales", il n’y a plus guère, dans le débat "politique", que faits-divers et attaques personnelles. Depuis que l’idée tant de fois martelée qu’il "n’y a pas d’autre société possible" s’est inscrite dans les préalables de toute notre classe politique et médiatique, on n’y trouve plus de débat de fond.

             D’après moi le dernier a eu lieu lors du référendum sur le projet de constitution européenne, et il n’avait manifestement pas été prévu au programme.

             Quant à ce qui est de l’unité de la république Italienne, une récente conversation avec un ami d’une vieille famille vénitienne m’a convaincu qu’elle n’était plus qu’en sursis.

             


            • saint_sebastien saint_sebastien 28 avril 2008 13:53

              je suis graphiste et j’adore votre article ! merci, d’autres sources d’affiches ?


              • Paul Villach Paul Villach 28 avril 2008 14:07

                @ saint_sébastien

                Oui, fouillez dans la centaine d’articles que j’ai donnés à AGORAVOX. Vous trouverez nombre d’affiches qu’il m’a paru intéressant d’analyser. Et vous pouvez du même coup y trouver votre bonheur. Paul Villach


              • Fergus fergus 28 avril 2008 14:29

                Eh oui ! Et malheureusement, tout le reste de la communication politique en campagne est à l’unisson : démagogie, populisme, marketing sont devenus les principaux vecteurs de la réussite électorale. Le pire est que ça fonctionne. Plus le candidat allie des talents de bonimenteur à une communication qui sait flatter les instincts de la population plutôt que sa raison, plus il a de chances d’être élu. C’est ce qui s’est passé avec Berlusconi, pourtant resté sur deux échecs majeurs et lesté de multiples casseroles judiciaires. C’est, à un degré à peine moindre, ce qui s’est également passé avec Sarkozy, héritier d’un pouvoir déliquescent mais prodigue en rodomontades flatteuses. Hélas pour la démocratie !


                • ZEN ZEN 28 avril 2008 14:42

                  Merci Paul

                  je ne pensais pas que cela allait jusque là ...Il ne faut plus hésiter à employer le mot fascisme. Grave pour la démocratie !


                  • madame_sans_gêne madame_sans_gêne 28 avril 2008 19:55

                    De moins en moins de raisons d’hésiter à parler de fascisme : un ex fasciste vient d’être élu maire de Rome.

                     


                  • ZEN ZEN 29 avril 2008 06:53

                    Rome , ville fermée : c’est confirmé

                    http://www.liberation.fr/actualite/monde/323749.FR.php


                  • Emile Red Emile Red 29 avril 2008 12:38

                    Lorsqu’on regarde les origines de pas mal d’amis de notre bon vieux Sarko, on se rend compte qu’on a les mêmes à la maison, les ex-fascistes se bousculent à l’élysée en tenue de gala.

                     


                  • Internaute Internaute 28 avril 2008 14:43

                    Une affiche doit synthétiser un problème et sa solution. Celle de l’indien est trés bien faite. En plus elle parodie les paquets de Maïzena ce qui lui donne un air familier.

                    « Avec la « Lega-Nord », le débat démocratique est réduit à sa plus simple expression, celle des représentations sommaires et des pulsions primaires les plus violentes. »

                    Quand Ségolène attise la haine contre les "riches" et promet le Smig à 1.500 euros vous ne croyez pas que le débat démocratique est réduit à sa plus simple expression (votez pour moi et vous aurez des cacahuètes), celle des représentations sommaires et des pulsions primaires (yaka se servir chez ces salopards de riches) les plus violentes ?

                    L’article est bien écrit mais beaucoup trop partisan.


                    • Paul Villach Paul Villach 28 avril 2008 15:12

                      @ internaute

                      Je ne vous contredis pas à propos de Mme Royal. Mais est-ce que pour autant cela exonère la démagogie de la Lega-Nord ? Paul Villach


                    • sisyphe sisyphe 28 avril 2008 15:05

                      Ma modeste contribution : une petite affiche fasciste de la Ligue du Nord :

                      http://images.imagehotel.net/?04oyu3pu3s.jpg

                      retoquée par mes soins...

                      http://images.imagehotel.net/?6wu6zhek8p.jpg

                       

                       


                      • italiasempre 28 avril 2008 23:57

                        Une petite affiche fasciste.....

                        et comment doit-on appeler la votre ?

                         


                      • Emile Red Emile Red 29 avril 2008 12:41

                        Une affiche de gout...


                      • Emile Red Emile Red 29 avril 2008 12:57

                        Mon pauvre Villach vous avez shooté dans le panier de crabes...


                      • sisyphe sisyphe 30 avril 2008 12:07

                        par italiasempre (IP:xxx.x3.246.4) le 28 avril 2008 à 23H57

                         
                        Une petite affiche fasciste.....

                        et comment doit-on appeler la votre ?

                         

                        Une affiche de toute évidence !

                        Faut vraiment être con (ou fasciste : pléonasme ?) pour préférer la polenta au couscous !


                      • italiasempre 30 avril 2008 12:13

                        le monde selon Sisyphe...

                         


                      • Dalziel 28 avril 2008 15:06

                        En lisant le texte de M. Villach, j’ai vu à quels espiègles résultats conduit l’union de la partialité et de l’ignorance et je me suis dit qu’il me faudrait la moitié de l’après-midi pour réparer les erreurs, les omissions, les mensonges et les approximations que j’ai découverts en première lecture...

                        Et puis, je me suis dit : - A quoi bon ? Qu’est-ce que j’en ai à foutre de ce que pensent de l’Italie, des Italiens, de la Lega Nord et d’Umberto Bossi, des Français qui fréquentent AgoraVox ?

                        Alors, quand même, juste une petite chose, M. Villach. Depuis les dernières élections, le nouveau président de la Région Sicile est un "Leghiste du Sud", très proche de Bossi... Ca, c’est juste pour illustrer le mépris, dont vous parlez...


                        • italiasempre 28 avril 2008 21:45

                          @Dalziel

                          Exactement Dalziel, je suis a 100% d’accord avec vous, l’article est bien trop simpliste....dommage

                           


                        • Dalziel 29 avril 2008 00:06

                          "...dommage..."

                          Vous trouvez que c’est dommage, moi, je trouve que c’est grave, dans la mesure où, sur AgoraVox, on peut écrire n’importe quoi, sur n’importe quoi, en n’ayant qu’une connaissance très fragmentaire du sujet que l’on traite. En se disant qu’avec un minimum de chance, les lecteurs n’y verront que du feu...

                          Je soupçonne M Villach de ne connaître de la politique italienne, que ce qu’il a lu dans "Libération" et absolument rien d’autre. Or une telle crédulité un tel aveuglement de la part de quelqu’un qui se targue d’informer, redimensionne très sévèrement la fiabilité et la crédibilité du "journalisme citoyen".


                        • italiasempre 29 avril 2008 00:27

                          Pour une fois que un article parle de l’Italie, c’est bien dommage qu’il le fasse de maniere aussi simpliste et demagogue..

                           


                        • italiasempre 29 avril 2008 00:42

                          Avec plaisir...


                        • Paul Villach Paul Villach 28 avril 2008 15:54

                          @ Ludo

                          Excellente question ! Paul Villach


                        • Dalziel 28 avril 2008 18:02

                          «  Reste une question : comment un parti sécessionniste peut-il faire 8,9% des voix ? ? ? »

                          En ne présentant pas de candidats au sud de la Toscane, de l’Ombrie et des Marques, et en réunissant plus de 20 % des voix au nord de cette ligne.

                          «  Cela signifie-t-il que même dans le sud, on vote pour eux ? »

                          Non, comme expliqué ci-dessus.

                          « Et comment Berlusconi peut-il réformer à bien toute l’Italie en s’associant avec un tel parti ? ? »

                          En s’alliant au sud, avec le « Mouvement pour l’Autonomie – Alliés pour le Sud  », qui poursuit les mêmes objectifs fédéralistes que la Lega Nord.

                          «  Excellente question ! Paul Villach  »

                          Excellente réponse, Villach. Andy Dalziel

                          P.S. 1 – Je vous signale que le candidat berlusconien est en train de gagner la bataille de Rome. Après dépouillement de 2158 sections sur 2600, il a près de sept points d’avance, sur le candidat de la gauche, Francesco Rutelli, dit Cicciobello.

                          On peut en déduire que tout le frais leader de la gauche, Walter Veltroni, déjà battu par Berlusconi, est définitivement cramé

                           P.S. 2 .- Ludo, si vous voulez savoir d’autres choses sur la politique italienne, c’est à moi qu’il faut demander directement...


                        • Dalziel 28 avril 2008 19:28

                          "Dalziel, croyez-vous sérieusement que des sécessionistes du Sud peuvent s’entendre avec des sécessionnistes du Nord pour diriger un seul et même pays ? ? ? "

                          Ce ne sont pas des sécessionnistes stricto sensu - pour les médiateux, *sécessionnistes" ça fait mieux, avec des relents de guerre civile américaine -, mais des autonomistes, dont la revendication première est le fédéralisme fiscal.

                          Je voudrais ajouter, puisque vous m’en donnez l’occasion, que pour la première fois depuis la création de la Lega Nord, elle a bénéficié de très nombreux suffrages émanant de Méridionaux installés dans les grandes villes du Nord. C’est un fait qui a frappé tous les observateurs.


                        • tvargentine.com lerma 28 avril 2008 15:56

                          Durant des années la gauche à suivi le même cheminement que vous pour ne pas apporter de réponses aux problèmes d’intégration,d’immigration,d’immigration clandestines (Balkans et autres)

                          Vous reproduisez donc le shéma qui consiste à dénoncer et à ce donner bonne conscience

                          Une analyse en détail vous aurez permis de constater que ce parti est avant tout régionaliste (chose que nous ne pouvons pas comprendre)

                          Ensuite,ce ne sont pas des affiches qui font les idées

                          Rappelons nous du slogan du ps en 1986 "Au secours la droite revient"

                          En ce qui concerne l’Italie,il faut tenir compte de l’histoire de l’unité de ce pays qui s’est sur des villes,des provinces tres riche et qui ont du partager avec des régions tres pauvres et ou les moeurs n’avaient rien à voir avec celle du nord de l’Italie

                          Soyons un peu plus réaliste

                           


                          • sisyphe sisyphe 29 avril 2008 09:41

                            par Ægidius REX (IP:xxx.x6.246.203) le 28 avril 2008 à 18H09

                            En finira-t-on un jour avec cette Bien Pensance de merde qui nous force à être envahi chez nous d’individus massivement indésirés en fermant notre gueule ?

                            Marre, marre, marre, marre, marre, marre, marre, marre, marre, marre...

                             

                            http://images.imagehotel.net/?lo0kcc3ab1.jpg


                          • finael finael 28 avril 2008 19:25

                             Personnellement je trouve l’analyse de l’inversion des sens faites par Paul extrèmement pertinente, et appelant un débat sur la perversion générale du sens des mots et des symboles à notre époque.

                             Et je constate que l’appel à la haine, rendu plus parlant par l’image, reçoit des échos favorables de la part de gens admirateurs d’un personnage qui était "Algérie Française !" dans mon enfance. Quelle dérision ! Ce même personnage serait bien em... bêté maintenant s’il devait crier "rentrez chez nous !"

                             Quant aux tendances séparatistes de la Ligue du Nord, comme de l’ex "royaume des deux siciles", il ne me semble guère étonnant, au vu de l’histoire de la péninsule, qu’elles restent si vivaces même si aucune des parties ne semble réaliser le désastre économique que cela représenterait pour ces provinces. Mais les mafias en tout genre ne doivent guère s’en inquiéter, bien au contraire.


                            • ZEN ZEN 28 avril 2008 19:36

                              Garibaldi, reviens !


                              • danielli danielli 28 avril 2008 20:10

                                Rien ne m’étonne en Europe. S’il est vrai que les européens devraient parler d’une même voix au sujet de l’immigration, il est vrai aussi que les propos démagogiques de certains leaders italiens sont intolérants et situe le niveau intellectuel de "hélas" beaucoup trop de gens accaparés par leur petit train-train quotidien.

                                Pour avoir fréquenté les gens de la ligue du Nord lors du Mondial des métiers à Helsinki en 2005, je peux vous affirmer que leur désir d’autonomie voir d’indépendantisme dépasse de loin les désirs flaminguants ou basques.

                                Lors de la cérémonie de remise des distinctions, devant plus de dix mille personnes, ils n’ont pas hésités à brandir le drapeau nordiste à la place du drapeau italien. Leur accent prouve leur origine bavaroise berceau du nazisme comme chacun sait.

                                Peux t’on attendre autre chose de deux clans qui s’affrontent ? Les uns défendant l’immigration à outrance et sans discernement, les autres prônant la xhénophobie, le racisme, le rejet de l’autre sans plus de discernement que les premiers.

                                Pauvres européens sans guide, sans vrai modèle, sans vrai valeur !

                                 

                                 


                                • danielli danielli 28 avril 2008 20:24

                                  Mon pseudo peut faire penser à une origine italienne mais ce n’est pas le cas, je suis bien ancré dans mon sol ardennais et fier de mes origines franco-belges.


                                • italiasempre 28 avril 2008 22:28

                                  @danielli

                                  Tiens, comme ceux de la Ligue...


                                • masuyer masuyer 29 avril 2008 10:18

                                  Italiasiempre, ce qui est dommage c’est que les caricatures et le simplisme ne vous dérange pas sur d’autres sujets.

                                  Dois-je vous faire un rappel ?


                                • italiasempre 29 avril 2008 12:03

                                  masuyer,

                                  Essayez toujours...

                                  sinon, quel est votre avis sur l’article ?


                                • masuyer masuyer 29 avril 2008 13:38

                                  Italiasiempre,

                                  il ne me semble pas que l’article soit particulièrement simpliste (il n’y a pas confusion entre La Ligue du Nord et les Italiens même du Nord). Il aurait peut-être été intéressant de dépasse le cadre italien et inscrire cette analyse des affiches de la Ligue dans un histoire de l’affiche d’extrême-droite. Notamment dans cette inversion systématique des codes et des valeurs (je pense à la mystique de "l’invasion"). A noter que la thématique de "l’indien" revient souvent dans les discours actuels des indépendantistes et de l’extrême-droite européenne.

                                  L’article simpliste aurait pris prétexte de ces affiches pour faire des italiens un peuple "culturellement" fasciste. Ca ne vous rappelle rien ce genre d’amalgames ?

                                  Il y a par contre un phénomène intéressant et qui n’est pas abordé dans l’article, la multiplication de festivals "celtiques" dans le Nord de l’Italie qui marque peut-être un volonté de se démarquer de la "latinité". Je précise que je ne pense pas que l’ensemble des participants soit des fascistes et des néo-fascistes notoires.

                                  Il ne faudrait malgré tout pas trop en rajouter sur la ligue du Nord, qui ne fait tout de même pas des scores si énormes et se rappeler que Le Pen, il y a assez peu de temps avait pu prétendre au second tour des présidentielles, que le candidat Sarkozy (préfacier de son ami Fini) n’hésitait pas à flatter certains sentiments xénophobes (avec l’air de ne pas y toucher). L’audience électorale de la Ligue du Nord sur le long terme me parait assez proche de celle du FN, d’ailleurs il n’est que de lire Vinvin un peu plus bas pour s’en rendre compte.

                                  Les désirs "séparatistes", dont je ne nie pas la légitimité sortent souvent de la marginalité quand les régions concernées connaissent une certaine vigueur économique (les scores du Parti Nationaliste Ecossais doivent beaucoup à l’exploitation pétrolière, l’autonomisme basque au Pays Basque sud à la prospérité de la région, le potentiel énergétique du Québec n’est pas tout à fait indifférent au succés du PQ) même si cela n’explique pas tout.

                                  Le discours de la Ligue sur l’Italie du Sud me rappelle parfois certains discours de café du Commerce qui souhaitent l’indépendance de la Corse "parce qu’ils nous coutent cher".

                                  Mais bien sur, il s’agit d’un regard extérieur, et je serai ravi d’avoir votre lecture, vous qui avez une connaissance plus intime de l’Italie. Car pour le moment à part dénoncer le "simplisme" de l’article, vous ne vous êtes pas trop étendue sur le sujet. Mais cela semble être une constante chez vous. J’espère vraiment que vous me démentirez sur ce point


                                • italiasempre 30 avril 2008 04:48

                                  Masuyer,

                                  En Italie, la difference entre nord et sud augmente de jour en jour, et ce en depit des financement, des promesses, des autonomies mises en place pour le Mezzogiorno.

                                  Alors, tant que tout va bien, on laisse courir, mais quand vient le temps des vaches maigres, les egoismes et les frustrations augmentent, certaines justifiées, d’autres comprehensibles...

                                  Vous le savez certainement, la Sicile a aussi l’autonomie (comme la Valle d’Aosta, le Trentino, le Sud tirol..) mais, qu’en ont-ils fait de cette autonomie ? Ils l’ont donnée aux Caffaro..au nord ces choses se savent et se voient ,et ça devient de moins en moins supportable..(c’est ça, beaucoup plus que les poubelles de Naples qui indigne l’ italien du nord...)

                                  Or, la ligue n’a pas de vrai programme politique,et de plus elle change d’avis chaque six mois, mais elle sait cristalliser le ressentiment populaire, elle l’a fait hier avec tangentopoli et elle le refait aujourd’hui avec le "buonismo" des catho-communistes qui exclut tout debat concernant l’immigration ou la criminalité,ou encore la legitimité du financement des regions du nord a celles du sud...tout en sachant que bonne partie de cette "manne" profite a la mafia et aux familles amies...

                                   

                                  Quant aux affiches,elles font partie des tristes boutades de Bossi, comme le fait de "mettre la main aux armes"...


                                • libre dissidence 30 avril 2008 05:57

                                  Pourquoi "de certains leaders Italiens" ? En Europe du Vlams Belang à la Liga Nord ou du FN à certains autonomistes le discours de beaucoup de ’’ténor politique ’’ se concentrent sur l’immigration car aprés de longues années d’apport de main d’oeuvre (bon marché et docile) certains s’aperçoivent ou font semblant de découvrir que rien n’a été prévu pour leur intégration à long terme. Les premiers immigrants ayant dans leurs pays des conditions de vie trés difficile, ils sont venus chercher "mieux" et surtout "autrement". Par la suite sujet aux quolibets ou carrément aux insultes et dés fois aux attentats ; ils ont malgrés tout réussi non pas leurs ’’intégration" mais tout au moins leur adaptation, ou leur résignation. Malgrés des coup de pied et des croc en jambes leur sort en Europe était meilleur que s’ils étaient restés dans leur Pays.

                                  Là où le bat blesse c’est que leur enfant (2° ou 3° génération) ; élévés soit dans la tradition d’origine soit en adaptation avec l’idée Europe ou un savant mix des deux, se sont eux retrouvés dans un Pays qu’il n’avait pas d’autre choix que d’aimer ; mias on ne peut forcer l’amour et le respect. En butte eux aussi avec les rebuffades, ils ont dans certains cas était poussé vers le : je brule tout (on parle de moi) ou orienté par des propositions simplistes : La France tu l’aimes ou tu la quitte !!! Schéma trés réducteur puisque mis en avant dans certains discours et démonstrations télévisuelles. Mais il en existe qui font des études et les réussissent, créent des entreprises et les font prospérer, travaillent et payent des impôts (même des sans-papiers).

                                  Vouloir réussir son intégration , minimiser les problémes de rejet ; aurait été plus simple si les ’’accueillants’’ avait voulu et prévu que cela se fasse !!! Mais : aprés moi le déluge pour ce thème et bien d’autre (hélas). 

                                  En ce qui concerne la Liga Nord lui reprocher : des affiches insultantes ou simplistes des discours du m^me acabit et des idées de Droite (et bien à Droite) sans prendre le temps de regarder ce qui se fait chez nous (Arabi Fuori en Corse) et tombes taggées par ailleurs ; bien qu’il ne s’agissent pas d’affiches "officielles" le ressentiment et les idées exposées par ces actes sont du même calibre !

                                  Batir et envisager une idée de société sur le rejet de l’autre de l’incompris ; du "ils ne sont pas comme nous" ne fera jamais intégrer qui que se soit. De plus critiquer l’Italie, l’extréme droite ou l’étranger, sans prendre en compte la place que nous avons prévu de faire à nos ’’Indiens’’ me semble incongru et améne à des raccourcis dont nos dirigeant ont appris à se servir, à nous exposer et par extension nous proposent comme seusl moyens d’unification et de rassemblement, que certains si laissent prendre et atterrant mais pendant qu’on casse de l’Indien, on oublie de se taper sur la G.....e et entre nous.

                                   


                                • vinvin 29 avril 2008 01:25

                                  Bonjour.

                                   

                                  La ligue du Nord, est le meilleur de tous les partis politique Italiens, Tout comme chez nous le FN.

                                   

                                   

                                  VINVIN.


                                  • frédéric lyon 29 avril 2008 01:57

                                    C’est la droite qui domine aujourd’hui partout en Europe. A Rome le candidat de droite vient de remporter une victoire écrasante, dans une ville qui était gouvernée par la gauche depuis quinze ans. 

                                    En Espagne, seul Zapatero a réussi à garder le pouvoir d’extrème justesse, contre un chef de la droite un peu trop palichon. Mais Zapatero a quand même perdu des sièges par rapport à l’élection précédente et n’a plus la majorité des sièges dans les assemblées où il doit composer avec des séparatistes catalans ou basques. Une victoire à la Pyrrhus. La dernière.

                                    Partout ailleurs c’est la droite qui triomphe.

                                    Pourqoi cette domination de la droite en Europe ?

                                    Parce que la question de l’immigration de communautés inassimilables est au centre du débat politique dans tous les pays européens. Et tout le monde sait que la gauche accepte plus ou moins cette invasion, ou du moins qu’elle la tolère.

                                    Particulièrement la gauche française, qui cherche à faire payer au peuple français les conséquences dramatiques de son soutien passé à la "libération des peuples" et à des politiques de décolonisation qui n’étaient en fait que des politiques d’abandon et de non-assistance à personnes en danger, en l’incitant à accueillir en France tous les fuyards qui désertent leurs belles indépendances et qui violent nos lois en s’installant chez nous sans autorisation préalable, pour réclamer ensuite qu’on passe l’éponge par des "régularisations" parfaitement contraires aux principes constitutionnels.

                                    La gauche française doit réviser de toute urgence ses positions par rapport à cette question, car le matracage médiatique, d’une ampleur toute soviétique, que nous assène tous les jours une presse traditionnelle presque entièrement contrôlée par des propagandistes de gauche en France, ne suffira pas à la sauver lors des prochaines échéances électorales.

                                     


                                    • libre dissidence 29 avril 2008 06:02

                                      La Droite raciste et la Gauche laxiste ; les deux alternatives trés simplistes proposées et annoncées pour résumer les intreventions sur le sujet sensible de l’immigration ou du régionalisme sont en vérité beaucoup plus complexes qu’ils n’y paraitraient ;

                                      Mes parents tenaient un restaurant ouvrier dans l’arriére pays niçois et la présence dans ma jeunesse d’immigrés Italiens travaillant dans le batiment et le terrassement, a été perçu par beaucoup des ’’de souches’’ comme une aubaine : le dévellopement et le peuplement de notre vallée était assuré par leur présence et leur travail. Is allaient ensemble à l’église, mangeaient tous du pain ’’levé’’ et faisaient griller , le dimanche, leur cotelette ensemble arrosées d’un vin ’’paese’’.

                                      Ce récit vous semble passeiste ou déconcertant ; mais en voici la suite ; donc arrive la deuxiéme vague d’immigrés (sans rapport avec des dates historiques) puisque vivant dans une vallée en décalage avec l’actualité mondiale, nationale ou régionale. Eux ne vont pas à l’église, mange du pain ’’plat’’ et font griller leur cotelette sur un grill à part en buvant du thé ! 

                                      Et là c’est le ’’choc culturel’’ bien que dans un milieu traditionnellement ouvert (la solidarité montagnarde n’étant plus a démontrer) cette deuxiéme vague est incomprise, repliée sur ces rites, ces traditions obscures et étranges, et sans parler d’intégration ne discute pas au café, ne donne pas un coup de main pour faire le cochon, et refuse que l’on parle à ses femmes ou ses filles !!! Incompréhension totale !!!

                                      En passant du : Ils nous snobent jusqu’au ils viennent ’’manger notre pain (ce qui est faux ) puisqu’ils mangent du ’’pain plat’’  Mais bon... Le refus de part et d’autres de se comprendre ou de s’expliquer ajouté à une croyance inconnu et à des traditions sauvages ( égorgement des moutons) voire ’’malsaines ’’ : elle est mariée avec son cousin ??? a fait que le rejet de cette seconde vague a été brutal et sans compromis !

                                      Seul ne sont restés que les vrais, les durs "travailleurs" parce que cela c’est une valeur qui se voit se comprend se respecte ...Alors s’agissant de l’Italie ou de certaine vallée, le débat restera toujours et partout le même : ne seront acceptés que ceux qui travaillent dur, prient et mangent à table avec nous !

                                      Une anedocte qui confirme qu’il ne s’agit pas d’un racisme primaire : un ingénieur parisien était venu s’installer dans cette vallée, mais comme il oeuvrait à partir de sa maison, ne passait pas au café (on a su plus tard qu’il était anti-alcolique, suite à un drame personnel), ne mangeait pas de viandes, il n’a jamais lui non plus réussi à s’intégrer ; tout le monde l’a pris pour ’’une feignasse’’ , un "Monsieur"" de là haut et au bout d’un an il est reparti !!! en pensant trés certainement que nous étions ces sauvages des montagnes !!

                                      Pour s’intégrer il faut s’avoir des deux cotés s’écouter se parler , se comprendre ou en faire l’effort .... Mais des deux cotés ! Et pas questions de Droite ou de Gauche , juste de compris pas compris, écouté ou rejeté. Travailleur ou " Feignasse" En Italie ou ailleurs les raisons d’une politique ou d’une attitude de la population vis à vis d’une autre personne est souvent plus terre à terre que ce que l’on voudrait bien comprendre... 


                                    • Karneade 29 avril 2008 10:23

                                       

                                      LA VRAIE FORCE DE LA LIGUE NORD.
                                       Le succès électorale de la LIGUE NORD semble avoir déconcerté et étonné beaucoup d’observateurs.
                                      Malgré son histoire (vingt ans) et son enracinement dans le territoire du Nord d’Italie, la Ligue demeure encore un objet mystérieux, un énigme, jugé plus à cause de ses intempérances verbales de ses leaders que par sa nature.
                                      Le reflex pavlovien de tous en France est celui de liquider le phénomène sous l’étiquette de « mouvement de protestation » pire de « parti d’extrême droite » voir « fasciste ».
                                      Cela dépend primo du fait que toutes les informations qui remontent de l’Italie à la France proviennent de journaux de gauche voir d’extrême gauche et véhiculés par des personnes appartenantes à partis politiques de gauche et secundo de la difficulté de comprendre la signification de « Parti Régionale ou territoriale » inexistant en France.
                                      LA LIGUE DU NORD, parti régional, est un parti qui échappe aux étiquettes classiques droite/gauche.
                                      Il aspire à devenir la porte parole d’un territoire et de le représenter d’une manière monopolistique. C’est un parti interclassiste* et communautaire. C’est un parti-communauté. 
                                      Pour un tel groupe politique, le fait de jouer un rôle dans le gouvernement national est important à la condition que cela lui permet de rendre son action le plus efficace possible à la faveur de la communauté territoriale représentée. 
                                      Sa vraie force est située dans le contrôle des administrations locales et dans une présence capillaire sur son territoire.
                                      Le journaliste Andrea Romano de la Stampa de Turin observe que <<on ne peut pas comprendre la Ligue Nord si on ne tient pas compte de la capacité qu’a eu Umberto Bossi (fondateur et leader), pendant toutes ces années, de faire croître une classe dirigeante locale de jeunes administrateurs, habiles et capables de se tenir en harmonie avec les demandes des leurs administrés>>.
                                      C’est pour ces raisons que certaines comparaisons ne sont pas soutenables. Ça ne marche pas associer la Ligue, parti territoriale établis dans les Régions les plus riches du pays et avec le consensus de la classe productive et de la classe ouvrière, aux mouvements classiques de type idéologique soit d’extrême droite (voir le Lepénisme en France) soit d’extrême gauche (voir Besancenot ou la gauche maximaliste en Italie). Au-delà de certaines ressemblances superficielles (de gesticulation) avec les mouvements extrémistes, un parti régional comme la Ligue vit et prospère en vertu d’un « rapport contractuel », d’échange, sur des thèmes très concrets qui touchent directement leur vie et leurs intérêts avec ses propres représentés. 
                                      Selon moi il y a deux circonstances qui donnent force à son action et qui expliquent son enracinement et ses succès. Primo : un parti régional ne doit pas se préoccuper, à différence des partis nationaux, de la « compatibilité » et des intérêts nationaux. Et cela rend ses mouvements moins entravés des partis nationaux qui doivent jouer le rôle de médiateurs entre beaucoup d’intérêts, répandus dans tout le Pays et, souvent, très contre versés parmi eux.
                                      Secundo : le communautarisme territorial qui l’inspire lui permet de bouger <comme si>> les populations représentées étaient entièrement homogènes.
                                       
                                      C’est un fait que des changements importants sont intervenus dans la structure économique et sociale. Et c’est dans cette perspective, étant donné que la conflictualité entre entrepreneurs et salariés s’est estompée, que nous pouvons expliquer la chute de la gauche classiciste et les significatifs déplacement du vote ouvrier vers la Ligue. (Dans le département de Trévise il y a une entreprise tout les 6/7 habitants et son P.I.B est comparable à celui de la Grèce). 
                                      Afin de mieux comprendre la spécificité de la Ligue il faut focaliser l’attention dans la différence entre son rôle joué dans le précèdent gouvernement de Berlusconi et celui joué par la gauche maximaliste dans le Gouvernement de Prodi.
                                      La gauche maximaliste a gardé en otage le gouvernement de Prodi sur tous les thèmes, de la politique étrangère au welfare. Il a toujours été une source d’instabilité et, de plus, d’incompétence.
                                      La Ligue Nord, par contre, dans le précèdent exécutif de Berlusconi, a systématiquement soutenu les politiques gouvernementales, mais en gardant la barre sur les deux sujets que lui intéressaient le plus, à savoir : l’immigration et la dévolution*.
                                      Il ne faut pas ignorer, à confirmation du caractère pragmatique de l’action légiste, que le gouvernement Berlusconi fut débiteur par rapport à la Ligue d’un Ministre du Travail (Maroni) auquel on doit le courage d’avoir fait approuvé la loi Biagi (économiste socialiste tué par les brigade rouge).
                                      Etant donné que la nature de la Ligue n’a pas changé, nul ne fait penser que les choses se dérouleront différemment.
                                      La Ligue continuera à soutenir loyalement le prochain gouvernement Berlusconi mais en lui demandant en contrepartie des mesures précises sur les choses qui ses électeurs veulent : sécurité, immigration et fédéralisme fiscal.
                                      Sur la sécurité et sur les politiques d’immigration il n’y a aucune difficulté compte tenu qu’il existe une homogénéité politique dans le centre droite.
                                      Le point le plus délicat est le fédéralisme fiscal.
                                      Dans le passé il fut agité en tant que forme de propagande, mais aujourd’hui il fera partie de l’agenda gouvernemental et deviendra l’objet de vraies décisions.
                                      Le Pdl (le parti du Popolo delle Libertà de Berlusconi) ne peut pas ignorer le problème du Mezzogiorno (le sud du pays) et il sera obligé à chercher un compromis entre les intérêts nationaux et la nécessité des régions du Nord de garder une partie plus importantes des richesses produites et de contribuer d’une manière ciblée au développement du sud sans passer par le gouvernement centrale (Roma ladrona = Rome voleuse). Le Nord aime le Sud. Il veut tout simplement décider lui-même la manière de le financer pour favoriser son développement.
                                      C’est par le fédéralisme fiscal que se confrontera la durée du gouvernement Berlusconi.
                                      Karneade
                                      PS : Hier le Président Napolitano, à l’occasion de sa visite dans la région autonome del Trentino- Alto Adige a souhaité l’application du féderalisme fiscal.

                                      • Jocrisse Jocrisse 29 avril 2008 12:13

                                        Frédéric Lyon, AEgidius REX

                                        Notre décryteur d’affiches redécouvre régulièrement le fil à couper le beurre.

                                        Ces affiches sont évidemment composées pour être comprises rapidement et par tous. Elles ne sont pas réservées à une aristocratie intellectuelle qui n’y verrait que violence et mépris

                                        Comme vous deux, je constate la montée du ras le bol de la population "populaire" qui vit très mal au contact de personnes qui ne veulent pas adopter le mode de vie européen qui a permis l’intégration des italiens, espagnols et portugais (avec qq difficultés au début , j’en conviens).

                                        Les politiques de gauche (italiens comme français) en sont parfaitement conscients, mais comment le dire ? Comment avouer être dans l’erreur sans renier les grands principes angéliques et faire fuir une partie de leur électorat ? En attendant, il faut éduquer, loger, soigner, Rmiser, allocatiser....et alourdir toujours plus le budget et la dette.

                                         

                                         

                                         


                                        • Emile Red Emile Red 29 avril 2008 12:57

                                          Mon pauvre Villach vous avez shooté dans le panier de crabes...


                                          • saint_sebastien saint_sebastien 29 avril 2008 14:10

                                            yes, c’est devenu un rassemblement de racistes alors qu’on parlait comm électorale, dommage


                                            • Paul Villach Paul Villach 29 avril 2008 15:17

                                              @ Émile red et Saint_sébastien

                                              Vous l’avez remarqué, l’extrême-droite a l’art de fuir les problèmes.

                                              Ici a été posé le problème d’un mode de communication prétendant nourrir le débat démocratique. J’analyse la violence et le simplisme de ces affiches et c’est mon article qui est accusé de simplisme, sans que le moindre argument que j’avance pour prouver cette violence et ce simplisme, soit réfuté.

                                              Les tenants d’extrême-droite montrent par leur conduite que le débat démocratique ne les intéresse pas ! À vrai dire, on le savait depuis longtemps ! Ils ne connaissent que "les vertus" de la violence ! L’Histoire du 20ème siècle ne leur a pas suffi. Paul Villach


                                            • frédéric lyon 29 avril 2008 15:26

                                              Votre commentaire est particulièrement ridicule et vous disqualifie définitivement. Vous ètes un partisan, c’està dire un domestique un de plus, et vous crachez sur la chapelle d’en face, fort bien.

                                              Mais un simple crachat ne fait pas une analyse politique, vous feriez mieux de vous contenter d’aller coller les affiches du camp que vous vous ètes choisi, sans doute vous plairont-elle davantage que celles du camp d’en face !


                                            • Paul Villach Paul Villach 29 avril 2008 15:36

                                              @ Lyon

                                              Croyez-vous que mon souci est de rechercher l’ estime de quelqu’un qui comme vous est incapable d’opposer un argument à l’analyse des procédés mis en oeuvre dans les affiches que je présente ? Un peu de modestie, je vous en prie ! Vous ne savez qu’éructer ! Dommage !

                                              Il est vrai que ces affiches sont ignobles. Elles vous laissent sans voix, je le comprends. Paul Villach


                                            • masuyer masuyer 29 avril 2008 15:56

                                              Bonjour Paul Villach,

                                              vous avez attiré la crème d’Avox dites-moi.

                                              Par contre, à de très rares exceptions prêt, vos contradicteurs n’usent que peu d’argumentation, d’ailleurs quand on leur propose, ils se font étrangement absents (j’espère avoir une réponse d’Italiasiempre).

                                              A moins de se contenter d’argumentation type :

                                              La Ligue du Nord n’est pas un partie d’extrême-droite mais un parti qui transcende les clivages traditionnels (tarte à la crème), à rapprocher d’un fameux slogan "Ni rouges, ni blancs, Français seulement" ou de son équivalent breton ’Na ruz, na gwenn, Breizhad hepken", ou alors du discours d’un Le Pen qui définit l’alliance hétéroclite qu’eest le FN de parti de centre-droit.

                                              Bref, rien de nouveau au soleil.


                                            • Paul Villach Paul Villach 29 avril 2008 16:06

                                              @ Mazuyer

                                              Que voulez-vous ? On ne choisit pas ses lecteurs. C’est la règle du jeu. Écrire expose !

                                              J’aurais aimé tout de même qu’ils me donnent des arguments pour justifier leurs anathèmes contre le simplisme de mon analyse des procédés mis en oeuvre.

                                              Mais ils n’ont à la bouche que l’écume de leur profession de foi.

                                              Il paraîtrait, dit l’un, que ces affiches seraient "efficaces". En quoi ? Au service de quoi ? Le réflexe doit-il être préféré à la réflexion ? À l’extrême-droite, assurément, c’est la règle de conduite depuis toujours. La réflexion n’appartient qu’au chef ! Paul Villach


                                            • Dalziel 29 avril 2008 16:45

                                              J’analyse la violence et le simplisme de ces affiches et c’est mon article qui est accusé de simplisme, sans que le moindre argument que j’avance pour prouver cette violence et ce simplisme, soit réfuté.

                                              Vous analysez ce que vous voulez. Moi, ce que je vous ai reproché, c’est de parler d’une situation politique dont vous ignorez à peu près tout, comme je l’ai montré avec quelques exemples.

                                              Mais puisque vous voulez parler des affiches, et bien parlons-en : elles sont parfaites¨, ces affiches, claires, efficaces, lisibles de loin, percutantes.

                                              Qu’attendre de plus de la part d’affiches électorales ?

                                              L’imprimatur des zinzintellectuels immigrationnistes de la Péninsule ? Le nihil obstat du président de la République, ancien stalinien plus ou moins repenti ?

                                              Personnellement, ces affiches, je les ai trouvées tellement bien que j’en ai fait des sorties d’imprimantes A4 pour les coller au mur de mon bureau…

                                              Cela dit, je voudrais ajouter une petite pensée pour les leghistes sioux, apaches, cheyennes, arapahoes, pawnees, comanches, crees, qui n’ont pas été entendus, quand ils disaient qu’il fallait refouler les envahisseurs avant qu’ils ne soient trop nombreux, et qui se sont vu opposer les discours lénifiants des Red, des Villach et des Mahusier, de leur temps et de là-bas.


                                            • Paul Villach Paul Villach 29 avril 2008 16:57

                                              @ Dalziel

                                              "Mais puisque vous voulez parler des affiches, et bien parlons-en : elles sont parfaites¨, ces affiches, claires, efficaces, lisibles de loin, percutantes."

                                              Je ne vous contredirai pas, sauf sur un point : tout dépend du point de vue que l’on adopte.

                                              1- Si le débat démocratique consiste à déclencher des réflexes, comme la sonnerie de Pavlov faisait saliver son chien, sans même qu’il lui apporte sa pâtée, ces affiches sont comme vous dites !

                                              2- Si au contraire, le débat démocratique consiste à nourrir une réflexion qui oblige à intégrer souvent des données parfois contradictoires, alors ces affiches sont des obstacles à la réflexion. Paul Villach


                                            • Dalziel 29 avril 2008 17:05

                                              « Il paraîtrait, dit l’un, que ces affiches seraient "efficaces". En quoi ? Au service de quoi ? »

                                              Au service de la défense de l’identité d’un peuple bosseur, ingénieux, inventif, entreprenant, attaché à sa terre et à ses valeurs. Si, si, ça existe encore.

                                              « Polenta si ! Cuscus no ! » proclament régulièrement des banderoles de la Lega Nord, lors de manifestations organisées ces dernières années.

                                              Le 23 avril, on pouvait lire dans Il Giornale, un article d’Ida Magli - une anthropologue de choc dans la lignée d’Oriana Fallaci, auteur de nombreux bestsellers -, intitulé « Interdisons aux immigrés d’acheter des maisons et des terrains »*.

                                              C’est sûr que ce n’est pas en France, qu’on assisterait à de tels sursauts. Alors, ça choque !

                                              Ça choque les décadents, qui ont sacrifié leur fierté nationale sur l’autel d’un universalisme visqueux qui, comme la tolérance, est « une coquetterie d’agonisant ». 

                                              Ça choque comme les bien-portants peuvent choquer les égrotants en affichant une bonne santé insolente !

                                              * En Italie, ça fait partie de la liberté d’espression, et ceux que ça intéresse peuvent encore trouver l’article sous :

                                              http://www.ilgiornale.it/a.pic1?ID=256688

                                               


                                            • Dalziel 29 avril 2008 17:19

                                              Votre débat démocratique, il intéresse quoi, 2-3 % de l’électorat  ? Et qui, de surcroît, sait par avance pour qui il va voter !

                                              C’est fini, depuis cent piges, l’idéalisme angélique des Lumières.

                                              Lors des dernières élections italiennes, il y avait une coalition de partis particulièrement *débatteurs", réunissant les diverses variétés de communistes, les écologistes et des gauchistes nébuleux, des gens qui ont le débat dans les gènes..

                                              Et bien, ce rassemblement, baptisé arc-en-ciel, qui affichait 72 sièges dans le parlement sortant, s’est retrouvé avec tout juste 3 % des suffrages et 0 siège ! Résultat, l’Italie n’a plus de députés communistes et pas davantage d’écolos !!!

                                              Et pourtant, Dieu sait s’il a débattu, cet arc-en-ciel. Plus que tous les autres partis réunis, si ça se trouve.

                                              Bref, le débat ne sert à rien. Et s’il servait à quelque chose, je n’aurais pas pu annoncer, le 18 février 2007, que le 6 mai suivant, Sarkozy battrait Royal par 53 à 47 % !


                                            • sisyphe sisyphe 30 avril 2008 12:20

                                              par Dalziel (IP:xxx.x26.43.134) le 29 avril 2008 à 16H45

                                               

                                              Personnellement, ces affiches, je les ai trouvées tellement bien que j’en ai fait des sorties d’imprimantes A4 pour les coller au mur de mon bureau…

                                              Ca doit être vachement sympa, ce bureau ! Y a des affiches d’Hitler et de Mussolini aussi ?

                                              Cool....

                                               

                                               

                                               


                                            • sisyphe sisyphe 30 avril 2008 12:25

                                              Ce sujet attire le rassemblement de tous les frustrés du borgne : on comprend qu’ils aient envie de s’exprimer, de lâcher un peu la bonde, tant ils doivent être malheureux depuis les dernières élections...

                                              Allez, défoulez vous, les fachos... La nostalgie n’est plus ce qu’elle était...


                                            • italiasempre 30 avril 2008 12:33

                                              masuyer,

                                              soyez comprehensif, j’ai une vie de famille et six heures de decalage...


                                            • masuyer masuyer 30 avril 2008 13:16

                                              Autant pour moi Italiasiempre

                                              et merci de m’avoir démenti avec votre réponse pas simpliste même si je n’y souscris entièrement et que je continue à penser que l’article de Paul Villach ne l’est pas non plus.

                                              Bonne journée


                                            • italiasempre 30 avril 2008 22:10

                                              Masuyer,

                                              mon legendaire flair me dit que c’est le volet des catho-communistes qui ne vous revient pas..

                                              bonne soirée a vous aussi

                                               


                                            • masuyer masuyer 30 avril 2008 22:29

                                              Italiasiempre,

                                              désolé pour votre flair mais vous devez être enrhumée. Je pense et déplore que le communisme à la française et à l’italienne ont de nombreux points communs avec le catholicisme.

                                              C’était plus en rapport avec votre passage sur la Mafia qui pour moi fait forcément très bon ménage avec l’extrême-droite. Même culte du chef, même discipline de fer, même culte de la force virile, même conservatisme suranné. En plus, voter pour un parti qui s’est allié à Berlusconi pour contrer les dérives mafieuses me parait un peu douteux, non ?


                                            • Dalziel 30 avril 2008 23:25

                                              "Ce sujet attire le rassemblement de tous les frustrés du borgne : on comprend qu’ils aient envie de s’exprimer, de lâcher un peu la bonde, tant ils doivent être malheureux depuis les dernières élections..."

                                              Ca, on n’y peut rien, parce qu’on ne peut tout de même pas les empêcher de s’exprimer... Pas encore


                                            • italiasempre 30 avril 2008 23:41

                                              Sans aucun doute,

                                              mais n’oubliez pas que en Italie on voit plutot Berlusconi comme un chef d’entreprise, qui, grace a son courage et a son bagou , a formidablement reussi.

                                              De plus, traditionellement les mafieux ont l’accent "terrone",pas celui de Milan...(croyez bien que j’en suis tres peinée, etant moi meme une fille du sud).

                                              Pour la supposée bonne entente entre la mafia et l’extreme droite...je ne suis pas tres sure...en Sicile on parle encore de Cesare Mori...

                                               


                                            • frédéric lyon 29 avril 2008 15:47

                                              "Il est vrai que ces affiches sont ignobles"

                                              C’est vous qui le dites et je constate que si elles vous laissent sans voix, elles vous ont aussi laissé votre porte-plume !

                                              Ces affiches me paraissent très efficace, un peu facile certes, mais très efficace. Et vous n’avez pas fini d’en voir de semblables, compte tenu de la tournure des évènements.


                                              • Jocrisse Jocrisse 29 avril 2008 18:47

                                                Villach,

                                                Les tenants d’extrême-droite montrent par leur conduite que le débat démocratique ne les intéresse pas !

                                                Et voilà l’arme fatale de l’élite intellectuelle bien pensante !

                                                Vous avez oublié fasciste.


                                                • Paul Villach Paul Villach 29 avril 2008 19:26

                                                  @ Jocrisse

                                                  Je pense que vous n’avez pas choisi votre pseudonyme par hasard. Il vous va très bien ! Paul Villach


                                                • masuyer masuyer 29 avril 2008 20:48

                                                  En fait Paul vous êtes un peu gentil, vous avez peut-être raison mais au bout d’un moment, je sais pas pourquoi mais la moutarde me monte au nez.

                                                  Donc je vais exprimer un peu plus vertement ce ras-le-bol même si ça ne sert pas à grand chose. Les partisans de la Ligue sur ce fil sont soit des cyniques soit des abrutis.

                                                  Ces affiches s’inscrivent clairement dans la lignée de la propagande réactionnaire (fascisme, nazisme, rexisme, franquisme, etc....)

                                                  Dans ce qu’il y a de plus évident, l’inversion de la réalité. Je m’explique. Leur grand truc,c’est de piquer dans la réthorique de l’adversaire et de la réutiliser pour nommer exactement l’inverse.

                                                  Ils se servent toujours au ratelier des forces qui leur sont directement opposé. L’écologisme et la volonté de protéger les espèces se retrouvent appliqué à l’homme (on se souvient aussi du détournement de la théorie de Darwin pour classifier les "races humaines"), lorsque le socialisme internationaliste était la principale force d’opposition, Hitler crée un parti "national-socialiste" en n’oubliant de rougir copieusement son drapeau, on pourrait aussi penser au Gladio commettant des attentats pour les faire attribuer aux gauchistes, on pourrait multiplier les exemples.

                                                  Lors de leur précédente période de succès (is reviennent cycliquement), is défendaient le colonialisme alors qu’il était déjà condamné. Et bien soit, pour revenir, ils seraient anti-colonialistes, mais à l’envers. Les colonisés maintenant c’est "nous" et les colonisateurs "eux". Aucune importance si cette théorie ne résiste pas à l’étude des faits, la position "victimaire" de celui qui "dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas" est toujours très efficace (même si par ailleurs ils ont le culte de la force et le rejet virulent de la démocratie) est toujours très porteuse. Ils aiment d’ailleurs s’appuyer sur des statistiques en leur faveur affolantes mais qui ne sortent de nul part d’autre que de leur tête ("95% des Français souhaitent renvoyer les Ratagaz chez eux"), ça leur donne une légitimité. On se demande d’ailleurs pourquoi ils ne l’expriment pas plus massivement dans les urnes.

                                                  Il est peut-être bon de rappeler que quand les premiers européens s’installèrent en Amérique, ils les déclaraient propriété du Roi de France, d’Espagne, du Portugal. Je ne pense qu’aucune partie de l’Italie n’est terre du Président Wade, Bouteflika, etc...

                                                  Que dans leurs petites affaires (plantations, mines, etc) ils étaient les patrons et les indigènes les travailleurs, ce qui ne me semble pas être le cas ici. Qure nos immigrés ne vendent pas nos ressources à leur profit, même si certains envoient au pays une part de leur revenu, la force de travail qu’ils ont vendu leur appartient).

                                                  Les adeptes de partis "de centre-droit partisans de la thèse du détail", ou de partis "ni-rouge ni-blanc" m’expliqueront peut-être que contrairement à nous les "immigrés sont fourbes".

                                                   


                                                • Dalziel 29 avril 2008 23:45

                                                  « Il est peut-être bon de rappeler que quand les premiers européens s’installèrent en Amérique, ils les déclaraient propriété du Roi de France, d’Espagne, du Portugal. Je ne pense qu’aucune partie de l’Italie n’est terre du Président Wade, Bouteflika, etc...  »

                                                  Les « affiches indiennes » sont bien évidemment métaphoriques. Si vous êtes incapables de le comprendre, on ne peut pas grand-chose pour vous. Et si Wade et Bouteflika n’y sont pas pour grand-chose, une « colonisation » est bel et bien en marche.

                                                  L’anthropologue Ida Magli, déjà citée, la décrit en ces termes :

                                                  « Gênes n’appartient plus aux Génois. Le centre historique a été acheté, pièce après pièce, magasin après magasin, par des immigrés africains, en majorité marocains et tunisiens, et les Génois s’y sentent désormais étrangers ; ils n’osent plus le traverser, et encore moins y flâner. Les mosquées y pullulent et personne ne peut valablement s’opposer à la construction de la mosquée principale, en face du Dôme.

                                                  « Florence n’appartient plus aux Florentins. Le centre historique a été acheté, pièce après pièce, magasin après magasin, par des immigrés africains, et les Florentins s’y sentent désormais étrangers ; ils n’osent presque plus le traverser. Des cheiks richissimes ont acquis les palais des alentours du Dôme, y compris ceux qui étaient occupés depuis des siècles par les descendants de Dante.

                                                  « Evidemment, le maire n’a rien trouvé à y objecter, et maintenant il a la satisfaction de s’accouder à la fenêtre de son bureau, aux cris des vendeurs et dans les effluves d’ail émanant de la cuisine musulmane. Les commerces africains vendent aux touristes, sous le nez des Florentins impuissants, des sacs à main en véritable « cuir florentin », tanné en Chine et, malgré l’ultime bataille lancée par Oriana Fallaci, les mosquées prospèrent parallèlement aux commerces.

                                                  « Rome ne se porte pas mieux. Une grande partie du centre, de la Basilique de Santa Maria Maggiore à la Piazza Vittorio et à San Giovanni, appartient aux immigrés, principalement africains et chinois… Etc., etc., etc. » - Il Giornale du 23 avril 2008.

                                                  Alors, M. Masuyer, vous pouvez vous réjouir que la situation pourrisse en Italie comme en France, seulement, vous n’avez aucun droit d’exiger que les Italiens se soumettent à cet avilissement de leur prestigieux cadre de vie avec la même lâcheté que des Français, ensuqués au je-m’en-foutisme égocentrique !

                                                  La Lega Nord, avec ses affiches dévastatrices - mais pas encore assez - incarne leur esprit de résistance ! C’est son honneur !


                                                • masuyer masuyer 30 avril 2008 00:50

                                                  Dalziel,

                                                  je ne connaissais pas cette anthropologue, mais j’y retrouve exactement les mêmes conneries que dans la littérature fasciste des années 30. Replongez-vous dedans si ce n’est déjà fait.

                                                  Ca me rappelle également ces tracts anonymes et millénaristes qu’on recevait dans les boites aux lettres das les années 80 et qu’on nous recommandait, sur le principe, des chaines de l’amitié, de photocopier en 10 exemplaires et de distribuer. Ils nous annonçaient qu’étant donné le taux de natalité chez les afro-musulmans, ils seraient plus nombreux que les "français de souche" d’ici à l’an 2000, que les Eglises de nos campagnes auraient été transformées en mosquée que le président s’appelerait Mohamed. Visiblement c’est aussi fiable et sur que les prédictions sur la fin du monde des Témoins de Jéovah qui viennet troubler mon repos dominical.

                                                  Une métaphore dites-vous ? pas tout à fait. Une métaphore est me semble-t-il une façon d’essayer de rendre plus éclatante la réalité, pas de la distordre.

                                                  Au fait, j’ai remarqué que les types de votre genre aimaient beaucoup dire nous appelant à leur rescousse des masses anonymes (jeter donc un oeil aux commentaires de Frédéric et d’Asinus Rex), se déclarant majoritaires à 95%. C’est typique des grands démocrates que vous êtes. En général, vos contradicteurs emploient plus volontiers la 1 personne du singulier, étonnant, non ?

                                                  Moi, je ne sais pas ce que pense 95% des Français ou des Italiens (entre autre), je me borne juste à constater qu’un score de 20% est le maximum qu’atteignent généralement les partis qui mettent en avant la "soi-disant priorité" des Français ou Italiens. Vous me direz que les partis de la gauche de gauche ne font pas mieux, mais moi je ne dis pas que les idées communisantes sont celles de 95% des gens.

                                                   


                                                • masuyer masuyer 30 avril 2008 01:05

                                                  Désolé j’avais loupé ce passage :

                                                  Alors, M. Masuyer, vous pouvez vous réjouir que la situation pourrisse en Italie comme en France, seulement, vous n’avez aucun droit d’exiger que les Italiens se soumettent à cet avilissement de leur prestigieux cadre de vie avec la même lâcheté que des Français, ensuqués au je-m’en-foutisme égocentrique !

                                                  Je n’exige rien des Italiens, ni des Français, ils votent, ils choisissent, si je ne suis pas d’accord je le dis et c’est tout. De nous deux, il me semble que c’est vous qui avez le plus d’attirance pour les régimes totalitaires si je m’en réfère à certains de vos commentaire sur le fil de cet article.

                                                  Au fait comment expliquez-vous qu’en vendant une pensée si unanimement partagée, la Ligue du Nord doive se contenter de 8,3% et au mieux, en Vénétie de 20% ?

                                                  Sinon, les partis de "centre-droit" européens ont-ils de nouveau réussi à s’entendre au parlement européen, le dernier épisode entre la fille à Mumu et les nationalistes roulains a été de plus haut comique, j’en ris encore.

                                                   


                                                • Dalziel 30 avril 2008 11:41

                                                  "Au fait comment expliquez-vous qu’en vendant une pensée si unanimement partagée, la Ligue du Nord doive se contenter de 8,3% et au mieux, en Vénétie de 20% ?"

                                                  J’ai déjà expliqué : 8,3 % sur le plan national, avec une présence électorale dans la moitié nord de l’Italie seulement. C’est le début d’une prise de conscience. Et d’autres comptent sur Forza Italia et Alleanza nazionale pour faire une politique allant dans le même sens...

                                                  Une enquête du Ministère de l’Intérieur, publiée aujourd’hui même, montre, entre autres, que le tiers des Italiens est hostile à la construction de mosquées et qu’ils sont 50 % à estimer que les musulmans sont des immigrés à problème.

                                                  Cela signifie que le rejet des allogènes ne se traduit pas obligatoirement dans les urnes et elle montre que plus les immigrés sont nombreux, plus les gens les découvrent tels qu’ils sont, plus l’hostilité s’amplifie.

                                                  " ...le dernier épisode entre la fille (? ??) à Mumu et les nationalistes roulains a été de plus haut comique, j’en ris encore."

                                                  Vous devez être l’un des seuls à vous réjouir de la surcriminalité roumaine en Italie. Parmi ses dernières performance, le poignardage et le viol d’une négresse de 31 ans à Rome (15 avril) et l’assassinat d’un couple de sexagénaires à Vérone, l’homme à coups de marteau, la femme par suffocation (24 avril)...

                                                  Du plus haut comique, n’est-il pas ? Et si ça peut vous consoler du crochet du administré aux écolos-communistes les 13-14 avril, tant mieux.

                                                  P.S. - La prochaine fois, je parlerai peut-être des Maghrébins, de cet handicapé mental de 17 ans sodomisé par un Algérien, dans un passage sous-voies de la gare de Milan, il y a quinze jours, et de cette gosse de 10 ans violée par un "nord-africain" à Trévise, la semaine dernière. L’Italie est vraiment un pays où on sait encore s’amuser et rire...


                                                • masuyer masuyer 30 avril 2008 12:28

                                                   

                                                  P.S. - La prochaine fois, je parlerai peut-être des Maghrébins, de cet handicapé mental de 17 ans sodomisé par un Algérien, dans un passage sous-voies de la gare de Milan, il y a quinze jours, et de cette gosse de 10 ans violée par un "nord-africain" à Trévise, la semaine dernière. L’Italie est vraiment un pays où on sait encore s’amuser et rire...

                                                  Alors je vous parlerai des conducteurs de car de l’Yonne, des faux-restiers belges, des caillaisseurs mosellans, j’en passe et des plus infâmes. Et nous pourrons nous retrouver autour du verre de l’amitié pour nous féliciter du "meurtre bien de chez nous" qui est quand même bien plus civilisé et certainement beaucoup plus agréables à nos nationales victimes


                                                • masuyer masuyer 30 avril 2008 12:33

                                                  Finalement Dalziel ne trouvez-vous pas que vous tomber dans cette "bien-pensance" que vous fustigez par ailleurs avec ce culte des victimes de faits-divers sordides".

                                                  Rejoignez donc les "gauchistes apologistes du crime" qui seuls savent valoriser la force brute et "kärchériser la bien-pensance angéliste".


                                                • Dalziel 30 avril 2008 14:35

                                                  "Et nous pourrons nous retrouver autour du verre de l’amitié pour nous féliciter du "meurtre bien de chez nous" qui est quand même bien plus civilisé et certainement beaucoup plus agréables à nos nationales victimes."

                                                  Eh non, Masuyer, c’est pas comme ça que ça se passe !

                                                  La criminalité indigène fait partie des tares qu’aucune société ne peut s’éviter, tandis que la criminalité étrangère est le fait de gens qui ne sont pas chez eux, de gens qui violent et le Code pénal et les lois de l’hospitalité, et c’est en cela qu’elle est doublement intolérable. C’est de l’importation inutile et préjudicialble !

                                                  Regardez la composition des populations carcérales des pays proches ! C’est du 60, 70, 75 % d’étrangers et d’issus de l’immigration.

                                                  La France serait un pays réellement privilégié si ses maisons d’arrêt n’avaient à abriter que les 25, 30 ou 40 % de détenus de souche. Pour son malheur et l’insécurité de ses habitants, il y a l’immigration !

                                                  Comme disent les Suisses, vous résonnez comme un toupin fêlé !


                                                • Dalziel 30 avril 2008 15:01

                                                  "... avec ce culte des victimes de faits-divers sordides".

                                                  Ce n’est pas un culte, mais la démonstration, nécessaire, que partout, dans tous les pays, les mêmes causes produisent les mêmes effets, en l’occurrence que partout, dans tous les pays, l’immigration est hautement criminogène.

                                                  Et c’est bien l’immigration en soi. En Suisse, sous la direction de M. Martin Killias, professeur ordinaire à l’Institut de Police scientifique et de criminologie, ainsi qu’à la Faculté de droit de l’Université de Lausanne, a été menés une enquête très intéressante sur la criminalité d’origine balkanique (parution du rapport, mars 2008).

                                                  La commission d’enquête s’est rendue dans des pays de l’ex-Yougoslavie, et elle a pu constater que les jeunes n’y sont pas plus porter à la délinquance que dans d’autres pays d’Europe, ce qui démontre que c’est le fait de séjourner à l’étranger, qui fait tomber toute une série d’inhibitions, inhibitions n’agissant sur l’imdividu que tant qu’il vit parmi les siens.

                                                  Cette conclusion confirmait une thèse que je défendais depuis plusieurs années : à savoir que de nombreux étrangers ne se sentent pas liés par le pacte social qui unit, naturellement, les habitants "de souche" des pays dans lesquels ils séjournent.


                                                • Jocrisse Jocrisse 30 avril 2008 18:03

                                                  Villach

                                                  C’est tout ?


                                                • sisyphe sisyphe 30 avril 2008 18:19

                                                  par Dalziel (IP:xxx.x17.8.102) le 30 avril 2008 à 14H35

                                                   

                                                  La criminalité indigène fait partie des tares qu’aucune société ne peut s’éviter, tandis que la criminalité étrangère est le fait de gens qui ne sont pas chez eux, de gens qui violent et le Code pénal et les lois de l’hospitalité, et c’est en cela qu’elle est doublement intolérable.

                                                   

                                                  Ben voyons !

                                                  Préparons donc 2 codes pénaux  : un pour les autochtones (relax), et un pour les hallogènes (avec, de préférence, pour eux, le rétablissement de la peine de mort) : c’est pas une idée qu’elle est bonne, ça ?


                                                • Dalziel 30 avril 2008 20:04

                                                  "Préparons donc 2 codes pénaux : un pour les autochtones (relax), et un pour les hallogènes (avec, de préférence, pour eux, le rétablissement de la peine de mort) : c’est pas une idée qu’elle est bonne, ça ?"

                                                  L’expulsion du délinquant après l’accomplissement de sa peine serait amplement suffisante.

                                                  A cela s’ajouterait l’inapplicabilité de la peine de mort sur certains individus dont les communautés d’appartenance réagiraient aux exécutions par des actions de guerre civile.

                                                  Vous me comprenez certainement à demi-mot...


                                                • abersabil abersabil 29 avril 2008 19:57

                                                  Berlusconi ( pour certains Berlu-skozy )de la droite chrétienne, digne représentant de la ligue du nord est une copie de Sarkozy, ils ont en commun ce précieux lègue de la droiture et de la chrétienté, ce qui est certain c’est que ‘’charité chrétienne commence par soi même ‘’, en bons Samaritains ils feront profiter leurs joies à tout le monde......de la jet-set ; quant aux affiches électorales, elles nous font penser à une époque qu’on croyait révolue

                                                   


                                                  • phiconvers phiconvers 29 avril 2008 21:17

                                                    Personnellement, ces affiches, et notamment la première, ne me choquent pas. Je les trouve conformes à leur vocation ... d’affiches électorales, forcément basiques, si possible drôles et impactantes.

                                                    Sur le fond, c’est le résultat d’un laissez aller immigrationniste dont l’Europe commence à se rendre compte de façon saisissante. Si cette même politique se poursuit, ce n’est pas une droite paillette berlusconienne ou sarkozyenne qui gagnera. les choses seront plus radicales et plus brutales. Et il ne faudra pas s’en prendre au peuple mais à ses élites aveugles et antinationales.


                                                    • Emile Red Emile Red 30 avril 2008 14:35

                                                      Il faut dire que l’extrémisme vous connaissez, vous, le spécialiste des états totalitaires d’Am Sud.

                                                      Connaissez vous aussi bien les états pseudo démocratiques d’Europe ?

                                                      Certainement que pour vous Fini est un ami d’Uribe et donc ne peut être fasciste, salut romain en étendard.


                                                    • sisyphe sisyphe 30 avril 2008 19:33

                                                      Dans la série "Y a pas qu’en Italie qu’y a des fachos..."

                                                       

                                                      http://farm4.static.flickr.com/3128/2445567138_48d7184364_b.jpg


                                                      • Dalziel 30 avril 2008 23:38

                                                        " Y a pas qu’en Italie qu’y a des fachos..."

                                                        C’est que partout les mêmes causes (immigration, délinquance, insécurité) provoquent les mêmes effets dictés par l’instinct de conservation des "de souche" !

                                                        Actuellement, en Suisse, les sondages donnent 48 % des voix à l’initiative de l’UDC en faveur des naturalisations au suffrage universel, contre 34 % de NON et 18 % d’indécis...

                                                        Donc, la résistance s’organise. Ca va devenir de plus en plus dur pour les envahisseurs ! Et, en attendant mieux, ils ne peuvent pas ignorer qu’ils sont de moins en moins les bienvenus. C’est déjà un bon signal !

                                                        Ils auront de plus en plus besoin de collabos et de vendus comme toi...


                                                      • sisyphe sisyphe 1er mai 2008 01:56

                                                        par Dalziel (IP:xxx.x17.8.102) le 30 avril 2008 à 23H38

                                                         
                                                        " Y a pas qu’en Italie qu’y a des fachos..."

                                                        C’est que partout les mêmes causes (immigration, délinquance, insécurité) provoquent les mêmes effets dictés par l’instinct de conservation des "de souche" !

                                                        Actuellement, en Suisse, les sondages donnent 48 % des voix à l’initiative de l’UDC en faveur des naturalisations au suffrage universel, contre 34 % de NON et 18 % d’indécis...

                                                        Donc, la résistance s’organise. Ca va devenir de plus en plus dur pour les envahisseurs ! Et, en attendant mieux, ils ne peuvent pas ignorer qu’ils sont de moins en moins les bienvenus. C’est déjà un bon signal !

                                                        Ils auront de plus en plus besoin de collabos et de vendus comme toi...

                                                         

                                                        T’es un bon, toi Dalziel : change rien (sauf tes couche-culotte : prépare toi un bon stock)


                                                      • Dalziel 1er mai 2008 08:58

                                                        "T’es un bon, toi Dalziel : change rien (sauf tes couche-culotte : prépare toi un bon stock)"

                                                        J’avais préparé toute une batterie d’arguments pour la suite de la discussion, mais puisque tu te dégonfles, je les garde pour une autre fois.

                                                        Jeu, set et match pour Dalziel !

                                                        Sans rancune


                                                      • sisyphe sisyphe 1er mai 2008 10:23

                                                        C’est ça !

                                                        Garde tes arguments pour tes petits banquets FN : comme vous y êtes de moins en moins, ça remplira les vides...

                                                        Remarque, tu peux passer les Alpes : ça te donnera l’impression d’être un peu moins seul. Et puis, si tu peux y rester par la même occase, ça nous fera un air moins vicié !

                                                        Allez, reprends ta play-mobil : t’es un winner, toi !


                                                      • Dalziel 1er mai 2008 10:44

                                                        Allez, reprends ta play-mobil : t’es un winner, toi !

                                                        Si même un pocheté comme toi le remarque, ça doit vraiment être aveuglant


                                                      • sisyphe sisyphe 1er mai 2008 11:12

                                                        par Dalziel (IP:xxx.x26.109.177) le 1er mai 2008 à 10H48

                                                         

                                                        C’est quoi ton intérêt de voir des pans entiers de France submergés par des primitifs affluant des trente-six coins du tiers monde ?

                                                         

                                                        De les voir, à terme, remplacer les primates indigènes et consanguins qui pourrissent ce pays par leurs racines moisies !


                                                      • Dalziel 1er mai 2008 11:27

                                                        "De les voir, à terme, remplacer les primates indigènes et consanguins qui pourrissent ce pays par leurs racines moisies !"

                                                        Consanguins ????

                                                        Il paraît qu’il y a 70’000 ans, ils restaient 20’000 habitants sur la terre, alors question consanguinité, on a déjà donné et on s’en tire nettement mieux que les sous-développés

                                                        Et pour ce qui est des pays pourris, je te conseille tout spécialement ceux d’où proviennent les immigrés... Tu regarderas dans quel état ils les ont mis depuis les indépendances !

                                                        Ca t’arrive de réfléchir avant d’"argumenter" ?


                                                      • sisyphe sisyphe 1er mai 2008 11:39

                                                        J’ai pas parlé de "pays pourris" : j’ai dit que ceui-ci de pays est en train d’être pourri par les indigènes primates et consanguins comme toi : tu sais lire ?

                                                        Le peuple français est riche de ses émigrations successives : il n’y a que des consanguins comme toi pour ne pas le comprendre.

                                                        Va épouser ta cousine, et rejoindre les rangs des racistes : on vous parquera dans des camps protégés des invasions barbares, entre bons aryens, et on viendra vous voir comme au zoo : au moins ça nous fera des distractions....


                                                      • Dalziel 1er mai 2008 11:53

                                                        "J’ai pas parlé de "pays pourris" : j’ai dit que ceui-ci de pays est en train d’être pourri..."

                                                        Comme le sont déjà, je répète, ceux d’origine de l’immigration... Tu te rends compte du continent de Cocagne que serait l’Afrique, si elle était peuplée d’Alsaciens et de Bèarnais, de Nordistes et de provençaux, de Lorrains et de Languedociens, de Bretons et de Franc-Comtois, de Savoyards et d’Aquitains ? Ca fait rêver, hein dis ?

                                                        "Le peuple français est riche de ses émigrations successives..."

                                                        Ah ouais, mais pratiquement toutes de souche indo-européenne, de culture grecque, romaine, slave et germanique, et de civilisation chrétienne. Rien à voir donc avec ce qui nous tombe désormais sur le râble.

                                                        "au moins ça nous fera des distractions..."

                                                        Ce sera réciproque, parce qu’avec vos tronches de "Guatémaltèques", vous ne serez pas tristes non plus...


                                                      • masuyer masuyer 1er mai 2008 12:27

                                                        Tu te rends compte du continent de Cocagne que serait l’Afrique, si elle était peuplée d’Alsaciens et de Bèarnais, de Nordistes et de provençaux, de Lorrains et de Languedociens, de Bretons et de Franc-Comtois, de Savoyards et d’Aquitains ? Ca fait rêver, hein dis ?

                                                        Je ne suis pas sur que leurs aïeux survivraient à la canicule


                                                      • sisyphe sisyphe 1er mai 2008 12:21

                                                         

                                                        Je vais te dire un truc, mon gars : t’as de la chance d’être planqué derrière ton clavier,, comme le bon lâche que tu es.

                                                        Parce que si j’avais ton identité, j’aurais déjà déposé plainte contre toi. Il y a, en France, heureusement, des lois contre les petits racistes de ton acabit et leurs propos honteux, et je me ferais un plaisir de t’extorquer légalement une amende, pour verser cet argent aux associations d’aides aux immigrés.

                                                        Mais, on ne sait jamais, s’il te pousse des c.... pour t’identifier : on pourrait en reparler...


                                                        • masuyer masuyer 1er mai 2008 12:50

                                                          Salut Sisyphe,

                                                          tu peux envoyer une copie d’écran à la Gendarmerie Nationale, ils s’occupent de ça, ils ont une page sur leur site consacré à l’appel à la haine raciale sur internet. Et pour eux, personne n’est planqué derrière son clavier.


                                                        • sisyphe sisyphe 1er mai 2008 13:00

                                                          Ok : merci pour le tuyau, Mazuyer...

                                                          Je dois dire que je n’ai pas un penchant naturel pour la délation (contrairement aux petits racistes lâches), mais il y a vraiment des fois, où on n’a pas envie de laisser passer des propos aussi haineux, hargneux, honteux.

                                                          On va voir si ça continue ...


                                                        • sisyphe sisyphe 1er mai 2008 13:01

                                                          Masuyer : sorry !


                                                        • Dalziel 1er mai 2008 13:05

                                                          "Je vais te dire un truc, mon gars..."

                                                          Et moi, je vais t’en dire un autre Ducancrelat !

                                                          Je suis actuellement hors de portée de tes argousins et le bon lâche que je suis préfererait crever que d’alimenter les caisses de la Licra, du MRAP ou de quelque autre officine de l’immigrationnisme actif. Fut-ce avec le franc symbolique...

                                                          Alors, dans ces conditions, le mieux serait encore de réfuter ce que je dis, faits et exemples à l’appui ! Autrement, on va croire que tes théories ne tiennent debout que grâce au Code pénal et à la Maréchaussée !

                                                          Et c’est vraiment pas ce que tu veux qu’on croie, hein dis ?

                                                          A Masuyer, je ferai observer qu’à partir des gendarmes que je connais personnellement, ils sont nombreux à partager mes vues, dans la corporation. J’en connais même qui vont un chouïa plus loin.


                                                        • sisyphe sisyphe 1er mai 2008 13:23

                                                          Bon : ben puisque tu insistes, on va passer à l’acte.

                                                          A bientôt, devant les tribunaux, petit raciste ...


                                                        • sisyphe sisyphe 1er mai 2008 13:24

                                                          ... Mais t’inquiète ! Tes copains gendarmes viendront surement témoigner pour toi...


                                                        • Dalziel 1er mai 2008 14:31

                                                          A bientôt, devant les tribunaux, petit raciste ...

                                                          Et ça se passerait dans quel pays selon toi ?


                                                        • sisyphe sisyphe 1er mai 2008 15:07

                                                          Le pays des droits de l’homme, auquel tu es une insulte vivante, primate !


                                                        • Dalziel 1er mai 2008 15:39

                                                          "Le pays des droits de l’homme..."

                                                          ...et de la liberté d’expression réunis...

                                                          ...auquel tu es une insulte vivante...
                                                           
                                                          Tu peux carrément pousser jusqu’à hérétique et relaps, en l’occurrence

                                                        • masuyer masuyer 1er mai 2008 13:29

                                                          Dalziel,

                                                          c’est marrant quand vous dites que vous êtes hors de portée des argousins je pense à cette chanson de Gainsbourg.


                                                          • masuyer masuyer 1er mai 2008 13:47

                                                            Salut Kabyle d’Espagne,

                                                            en ce moment on assiste je trouve à un lâchage généralisé de nos "amis" fascistes sur Agoravox. J’ai vraiment l’impression qu’ils ne se retiennent plus. Dans ma ligne de mire actuellement Frédéric Lyon, Asinus Rex et Bulgroz.

                                                            Plus tu décodes leur discours, plus ils se dévoilent.

                                                            Bien à toi


                                                          • Dalziel 1er mai 2008 14:36

                                                            c’est marrant quand vous dites que vous êtes hors de portée des argousins je pense à cette chanson de Gainsbourg.

                                                            J’ai moi-même toujours été émerveillé par les associations d’idées auxquelles se livre notre mémoire, à l’insu de notre plein gré...


                                                          • ASINUS 1er mai 2008 20:27

                                                            d’aller faire un tour chez Frédéric Lyon, Asinus Rex pour ne citer que les plus emblématiques.

                                                             

                                                            @Masoyer

                                                            bonjour suis je le ASINUS concerné ?


                                                          • masuyer masuyer 1er mai 2008 21:50

                                                            Bonsoir Asinus,

                                                            non il ne s’agisssait pas de vous mais de celui qui se fait appeler Aegidius Rex, mais que j’ai rebaptisé en faisant un calembour foireux en latin.

                                                            Sinon, j’ai plutôt de la sympathie pour la race asine.

                                                            Bonne soirée


                                                          • del Toro Kabyle d’Espagne 1er mai 2008 13:36

                                                            C’est drôle : j’ai la même tentation juridique que Sisyphe ! Allez savoir pourquoi ...


                                                            • Dalziel 1er mai 2008 14:27

                                                              "C’est drôle : j’ai la même tentation juridique que Sisyphe ! Allez savoir pourquoi ..."

                                                              Parce que tu cotises à la même Kommandantur ! Cherche pas plus loin...


                                                            • Dalziel 1er mai 2008 14:38

                                                              Kabyle d’Espagne, t’es un rescapé de la Légion Mohammed qui avait trouvé refuge chez Franco ?


                                                            • sisyphe sisyphe 1er mai 2008 13:50

                                                              à toutes fins utiles ... 

                                                              judiciaire@gendarmerie.defense.gouv.fr


                                                              • phiconvers phiconvers 11 mai 2008 09:42

                                                                sisyphe, votre penchant totalitaire est assez effrayant. Et votre racisme anti Français de souche passibles des mêmes ennuis que ceux dont vous menacez les uns et les autres, en bon petit inquisiteur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès