• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > « Les Arméniens du Haut-Karabagh luttent pour leur survie : la France doit (...)

« Les Arméniens du Haut-Karabagh luttent pour leur survie : la France doit les aider ! »

Plus de 40 auteurs - dont Stéphane Bern, Françoise Chandernagor, Xavier Darcos, Franck Ferrand, David Foenkinos, Yann Keffelec, Erik Orsenna, Patrick Poivre d’Arvor- implorent Emmanuel Macron d’aider les Arméniens du Haut-Karabagh, très menacés par l’offensive militaire de Bakou soutenue par Erdogan.

Dans une Tribune collective[1], ces personnalités expliquent la situation de l’Artsakh, où l’armée azerbaidjanaise, suréquipée - souvent par des pays qui ne devraient pas participer à de telles génocides pour des raisons, ne serait-ce qu’historiques, qui ont touché leur peuple directement et qui ont failli l’exterminer - conseillée et aidée directement par la Turquie islamo-fasciste d’Erdogan et par les mercenaires djihadistes syriens, procède méthodiquement à un nouveau génocide, souhaitant tout simplement finir le travail commencé il y a plus d’un siècle par les grands parents de ceux qui commettent ce nouveau massacre.

La Tribune collective a été publiée le 30 octobre 2020 dans Le Figaro. Comme je n’ai rien à y ajouter et que je partage son contenu, je vous la livre telle quelle :

Tandis que, sidérés, indignés et bouleversés par l’assassinat effroyable d’un professeur, puis ceux perpétrés dans cette église à Nice, les Françaises et les Français s’interrogent sur les ressorts de cette barbarie et les moyens d’y mettre fin, un autre drame se joue à 3500 kilomètres de chez nous, où la même barbarie est en action.

Au Karabagh - en Artsakh, selon son nom arménien -, on décapite aussi. Depuis un mois, les Arméniens y livrent un combat dramatiquement inégal, désespéré, contre une coalition turco-azerbaïdjanaise appuyée par des centaines de mercenaires djihadistes. L’affaire ne se résume pas à un lointain conflit territorial pour quelques arpents de cailloux perdus au milieu du Caucase. Elle nous concerne tous. Les Arméniens combattent le même ennemi.

Comme l’atteinte à un professeur, à une église - au-delà de l’abomination intrinsèque des crimes -, l’offensive déclenchée contre les Arméniens par l’Azerbaïdjan, à l’initiative de la Turquie, revêt une même dimension symbolique. Depuis des siècles en effet, depuis peut-être l’arc-en-ciel au-dessus du mont Ararat qui annonça la fin du Déluge, les Arméniens représentent un pont entre les civilisations, à travers le temps et la géographie.

Au Ve siècle, pour leur appartenance à la première nation chrétienne, en tant que gardiens du Tombeau du Christ, les Arméniens reçoivent leur quartier propre à Jérusalem.

On dit que leur langue comprend tous les phonèmes connus, raison pour laquelle les Arméniens sont doués pour la musique et souvent polyglottes. Est-ce une prédestination ou leur histoire qui a forgé leur capacité à communiquer avec les autres peuples ? Au Ve siècle, pour leur appartenance à la première nation chrétienne, en tant que gardiens du Tombeau du Christ, les Arméniens reçoivent leur quartier propre à Jérusalem, à côté des juifs, des musulmans, des autres chrétiens. Ce quartier existe toujours.

La position géographique de l’Arménie lui vaut de subir dominations et influences successives - Grecs, Romains, Parthes, Perses, Mongols… Au XIe siècle, son annexion progressive par les Byzantins, puis sa conquête par les Turcs, contraignent une partie de sa population à l’exil. Où qu’ils soient, génération après génération, les Arméniens se sont intégrés dans diverses nations, sans oublier leurs racines, sans oublier leur pays amputé peu à peu. Ils ont donné des empereurs à Byzance, des vizirs aux califes d’Égypte, des ministres au royaume de Perse, des chefs militaires aux radjahs des Indes, des diplomates aux Ottomans, de glorieux généraux à l’Empire des Tsars.

Même privés d’État-nation depuis le XIVe siècle, les Arméniens, postés au carrefour avec l’Asie, ont toujours tenu dans l’Histoire le rôle de médiateurs entre Occident et Orient.

Même privés d’État-nation depuis le XIVe siècle, génération après génération, les Arméniens, postés au carrefour avec l’Asie, ont toujours tenu dans l’Histoire le rôle de médiateurs entre Occident et Orient, entre peuples de langues, de cultures et de religions différentes, sur les routes de la soie et des épices, au Proche-Orient ou dans les Indes des XVIIe et XVIIIe siècles.

Ils ont su vivre en paix avec des chrétiens catholiques ou orthodoxes, des musulmans chiites ou sunnites, des juifs, des hindous, des mazdéens… Leur grande diaspora habite à Moscou ou à Los Angeles, à Téhéran ou à Marseille et Paris, à Beyrouth ou à Buenos Aires, à Varsovie ou à Montréal. Elle constitue un réseau aux fils immarcescibles entre les continents, entre les pays, qui perdure par-delà les conflits et les régimes politiques.

Parmi tous ces liens, il en existe un, privilégié, avec la France, attesté dès le VIe siècle. Il ne s’est jamais démenti.

Parmi tous ces liens, il en existe un, privilégié, avec la France, attesté dès le VIe siècle. Il ne s’est jamais démenti au cours du temps, des ambassadeurs arméniens dans la délégation envoyée par le calife Haroun-al-Rachid auprès de Charlemagne, des marchands invités par Colbert à Marseille pour relancer le commerce avec l’Orient, de Roustam, le mamelouk arménien, garde du corps de Napoléon Ier, à la Légion arménienne qui combattit vaillamment sous le drapeau français au Proche-Orient entre 1916 et 1920 et à ces dizaines de milliers de réfugiés qui choisirent la France, une patrie de cœur, après la tragédie de 1915.

1915 : un million et demi d’Arméniens disparaissent, victimes d’une Turquie en proie à une hystérie ultra-nationaliste.

Depuis près de deux mille ans, les Arméniens sont des gardiens, des veilleurs. Alors, quand un peuple-pont est menacé, c’est le dialogue entre tous les peuples qui se tarit, c’est une fracture dans l’histoire du monde qui s’annonce. 1915. Un million et demi d’Arméniens disparaissent, victimes d’une Turquie en proie à une hystérie ultra-nationaliste, malgré l’indignation d’une grande partie de l’Europe et des États-Unis. L’indifférence qui suit - en raison des bouleversements géopolitiques de l’époque - fait dire à Hitler à la veille de la Shoah, pendant qu’il conçoit son terrifiant plan d’aryanisation, « Qui se souvient du massacre des Arméniens ? » Un peuple-pont entre les peuples, un peuple victime d’un crime imprescriptible contre l’humanité qui sera à l’origine de la création du terme juridique de génocide.

Est-il possible de laisser un dictateur annoncer qu’il va en finir avec les « restes de l’épée », autrement dit les descendants des rescapés de 1915 ?

En cette heure si grave où nos valeurs humanistes les plus essentielles sont meurtries, désormais chaque jour, est-il possible de laisser un dictateur annoncer qu’il va en finir avec les « restes de l’épée », autrement dit les descendants des rescapés de 1915 ? En cette heure si grave où les fondements mêmes de notre République sont attaqués, pouvons-nous nous contenter de quelques protestations quand une jeune république démocratique, pour laquelle la France a toujours été une inspiration, fait face à deux dictatures ?

Les récents événements ont conduit le Président Macron à adopter une position ferme face à la Turquie. Mais la France doit élever plus haut sa voix dans le concert des nations pour protéger les Arméniens de l’Artsakh, défendre leur droit à disposer d’eux-mêmes sur une terre qu’ils habitent depuis la haute Antiquité. Si elle trahit cette alliance multiséculaire, si nous laissons brûler ce pont, si nous n’avons pas le courage de nous dresser à l’extérieur contre cette peste du fanatisme qui nous frappe à l’intérieur, que dirons-nous à nos enfants ? Que nous nous sommes contentés d’allumer des bougies et de déposer des fleurs ?

 

* Photo : Manifestation à Paris pour protester contre l'agression azerbaïdjanaise.

Moyenne des avis sur cet article :  3.94/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • JPCiron JPCiron 31 octobre 11:23

     les Arméniens de l’Artsakh, défendre leur droit à disposer d’eux-mêmes sur une terre qu’ils habitent depuis la haute Antiquité.> 

    .

    Le Droit à l’auto-détermination des peuples est un droit inaliénable reconnu par le droit International.

    .

    Pour cela il faut déjà être reconnu comme ’’peuple’’.

    Les Bretons, les Basques ou les Alsaciens ne semblent pas former un peuple qui leur permettrait de revendiquer ce droit. Ils sont en partie regroupés dans une région d’un Etat. Ce qui est peut-être le cas de ces Arméniens objet de l’Article...

    .

    D’autres peuples ont été reconnu tels bien que n’habitant pas un lieu (cas d’Israël).

    Et d’autres encore, bien qu’indigènes, n’ont pu jusqu’alors faire appliquer leur droit. (cas des Palestiniens)

    .

    Rien n’est simple... 

    .


    • JC_Lavau JC_Lavau 31 octobre 11:59

      @JPCiron. J’ignore la suite du conflit et de la revendication : des Sami du Gästrickland avaient perdu leur langue same, n’étaient plus que suédophones ; ils tentaient de faire valoir leurs droits ancestraux à descendre en hiver leurs troupeaux de rennes brouter en forêts ; or ces forêts sont amplement privatisées, avec de petits propriétaires qui réclamaient une indemnité pour le piétinement et les broutages.
      J’ignore la suite de l’histoire.


    • McGurk McGurk 31 octobre 12:56

      @JPCiron

      Le « droit international » n’existe pas.

      Ce sont des conventions qui sont plus ou moins respectées par certains Etats et d’autres non.


    • JC_Lavau JC_Lavau 31 octobre 13:18

      N’existe pas, mais ce qui ne change pas, est que Vladimir Vladimirovitch Poutine est juriste par sa formation universitaire, et raisonne et surtout communique en juriste. Ça nous change...


    • JPCiron JPCiron 31 octobre 13:18

      @McGurk

      Le « droit international » n’existe pas.>

      En fait, le Droit International existe : à l’ONU, chaque Etat s’est engagé à respecter ces règles communes :
      https://www.un.org/fr/sections/what-we-do/uphold-international-law/
      Le droit international définit les responsabilités juridiques des États dans leurs relations les uns avec les autres et les rapports que peuvent avoir ces États avec les individus qui vivent sur leur territoire. Le droit international couvre un large éventail de questions de portée internationale telles que les droits de l’homme, le désarmement, les problèmes de nationalité, le développement durable et le commerce mondial.
      .
      Ce qui est vrai, par contre, c’est qu’autant pour certains Etats de dures sanctions internationales sont mises en oeuvre pour les manquements, autant pour d’autres Etats on ’’ferme les yeux’’. ’’’On’’ comprend la France, qui prononce à l’occasion quelques ’’paroles verbales’’ de circonstance pour faire comprendre qu’elle a dit quelque chose, mais qui, en pratique, ferme les yeux et ’’laisse faire’’ certains Etats, avec le bienveillant silence des autres...
      .
      Il est clair que, pour les Etats ou populations victimes de ces manquement, ils ont le sentiment que le Droit International n’existe pas en pratique. Ou pour le moins qu’il y a deux poids deux mesures dans son application. Un sentiment que la Justice n’existe pas.
      .


    • JPCiron JPCiron 31 octobre 13:25

      @JC_Lavau
      .
      L’accord Russie-Arménie concerne le territoire Arménien .la Russie a affirmé qu’elle était prête à fournir l’assistance « nécessaire » si les combats s’étendent au territoire arménien..
      https://www.francetvinfo.fr/monde/russie/haut-karabakh-l-armenie-demande-l-aide-de-la-russie-pour-assurer-sa-securite_4163093.html
      .
      Or, ce conflit se situe en dehors de l’Arménie.
      .


    • JPCiron JPCiron 31 octobre 13:37

      @JC_Lavau

       J’ignore la suite du conflit et de la revendication : des Sami du Gästrickland avaient perdu leur langue same, n’étaient plus que suédophones ; ils tentaient de faire valoir leurs droits ancestraux à descendre en hiver leurs troupeaux de rennes brouter en forêts ; or ces forêts sont amplement privatisées, avec de petits propriétaires qui réclamaient une indemnité pour le piétinement et les broutages. J’ignore la suite de l’histoire.>
      .
      Quand ’’on’’ est persuadés d’être les porteurs de LA civilisation, on a tendance à regarder les peuples indigènes d’un peu plus haut. On appelle cela suprémacisme aux USA, vis-à-vis des indigènes indiens (concept qui est souvent étendu à ceux qui ne sont pas ’’blancs’’, comme les manifestations US ont montré).
      Les indigènes amazoniens subissent le même sort : on vole leurs terres et on les laisse crever dans la forêt (que l’on coupe aussi...) (note : nous achetons à bas prix le soja cultivé sur ces terres volées pour nourrir notre bétail. Mais on ne se sent pas complices...)
      Les indigènes australiens, les indigènes Samis, les indigènes Palestiniens, etc etc subissent le même sort. 
      .
      C’est notre ’’civilisation’’ : on écrit des Textes de Droit qui ne s’appliquent qu’aux humains (nous). Car en pratique, les populations indigènes sont traitées, au final, comme la faune locale... qui doit laisser la place à l’avancée de LA Civilisation.
      .


    • McGurk McGurk 31 octobre 13:39

      @JPCiron

      Comme vous le soulignez très bien, l’absence du droit international s’explique par deux choses essentielles :

      *l’inexistence d’une structure juridique internationale avec un pouvoir contraignant afin de faire respecter les engagements pris par les pays signataires.

      *les conflits d’intérêt qui guident en priorité le règlement des conflits planétaires.

      D’autre part, soulignons bien ici que l’ONU n’est pas du tout un arbitre étant donné que seul les rapports de force guident sa politique. De même pour l’OMS dont le comportement est très souvent guidé non pas par la raison mais le pouvoir et l’argent.

      La non existence de structures mondiales est donc, au final, autant une malédiction qu’un bienfait car celle-ci permet aux Etats de prendre des initiatives et d’éviter toute forme de dictature.

      Et puis c’est quoi « une population victime » ? Doit-on forcément aider uniquement les pays en guerre ou en situation de famine ?

      Qui ira nous aider lorsque les politiques français auront détruit notre pays de long en large ? Certainement pas les pays pauvres africains ou d’Amérique du sud.
      La seule « aide » que nous recevrons sera celle des organismes internationaux de crédit qui nous feront payer la même double addition qu’au peuple grec.


    • JPCiron JPCiron 31 octobre 15:03

      @McGurk

      le comportement est très souvent guidé non pas par la raison mais le pouvoir >

      Certainement !
      Et la structure de l’UE est ’’ouverte’’ aux diverses sortes de pouvoirs.
      L’acceptation des Lobbies (qui viennent corrompre en toute légalité les esprits des gens qui nous représentent -ou du moins qui agissent en notre nom—) est là aussi pour être au service d’une structure globale facilement corruptible. Structure qui n’a pas de raison, que je sache, de représenter nos intérêts et Valeurs.
      .
      permet aux Etats de prendre des initiatives et d’éviter toute forme de dictature. >
      Quand différentes idéologies se sont infiltrées dans nos structures étatiques (outre celles de l’UE), la dictature de ces idéologies est déjà dans la place, et oeuvre au grand jour...

      <... auront détruit notre pays de long en large ... >
      Qu’adviendra-t-il ? Ce qu’il advient à toute colonie qui ne produit plus ce qu’on attend d’elle : on la laisse démocratiquement se démerder avec ’’ses’’ problèmes. 
      .


    • vraidrapo 31 octobre 17:19

      @JC_Lavau

      Je soutenais Poutine jusque à 4 semaines mais, là il joue à un jeu que je désapprouve.
      S’il est vrai qu’Erdogaz profite des élections US pour jouer au con dans son coin, Poutine pourrait suivire le même raisonnement.
      Sans mouiller ses bidasses, il dispose de matériels pouvant brouiller les drones qui font énormément de mal à la jeunesse arménienne qui se sacrifie sans compter. Avec sourire et abnégation comme on le voit sur de nombreuses photos... sans se droguer comme l’autre camp et sans déléguer le devoir national aux mercenaires arabes du pétrole de Bakou...
      Aujourd’hui, des brigades de jeunes femmes sont en formation dans l’éventualité d’un prolongement de la guerre. Une d’entre elles a laissé ses 3 enfants.
      Quand les femmes arméniennes sont plus courageuses que les hommes azéris qui sont en seconde ligne derrière les mercenaires, comment peut-on imaginer la cohabitation du courage et de la lâcheté matinée de cruauté (cf les Pogroms anti-arméniens à répétition) ?


    • V_Parlier V_Parlier 31 octobre 21:54

      @JPCiron
      « la Russie a affirmé qu’elle était prête à fournir l’assistance nécessaire si les combats s’étendent au territoire arménien »
      C’est déjà un message d’avertissement après une longue période de neutralité. Quand Poutine fait des déclaratiions de ce type ce n’est pas à la légère. Pas comme nos roquets qui menacent tout le monde de représailles pour un oui ou pour un non puis repartent faire (heureusement, souvent) coucouche panier.

      Macron et les atlantistes français vont être bien embarrassés : être obligés de se positionner dans le camp de Poutine ? Ils seraient capables de mendier le pardon d’Erdogan pour éviter ça !


    • JPCiron JPCiron 31 octobre 22:20

      @V_Parlier

      « la Russie a affirmé qu’elle était prête à fournir l’assistance nécessaire si les combats s’étendent au territoire arménien »>
      .
      Ce sont les termes de l’accord Arménie-Russie.
      Poutine ne fait que rappeler ce qui est écrit dans l’accord.
      Ce n’est pas la première fois qu’il explique qu’il n’interviendra pas en dehors de l’accord...
      La Russie a tendance à respecter sa signature... ça nous change des USA.
      .


    • JPCiron JPCiron 31 octobre 22:20

      @V_Parlier

      « la Russie a affirmé qu’elle était prête à fournir l’assistance nécessaire si les combats s’étendent au territoire arménien »>
      .
      Ce sont les termes de l’accord Arménie-Russie.
      Poutine ne fait que rappeler ce qui est écrit dans l’accord.
      Ce n’est pas la première fois qu’il explique qu’il n’interviendra pas en dehors de l’accord...
      La Russie a tendance à respecter sa signature... ça nous change des USA.
      .


    • V_Parlier V_Parlier 31 octobre 22:27

      @JPCiron
      Nous sommes bien d’accord. Mais quand Poutine rappelle explicitement cet accord, ça veut clairement dire : Ne te hasarde pas à tester.


    • JPCiron JPCiron 31 octobre 23:03

      @V_Parlier

      Oui, probablement.
      La Russie a de bons rapports avec la partie adverse.
      Mais elle respectera ses engagements.
      .


    • JC_Lavau JC_Lavau 31 octobre 11:52

      J’habite une ville à forte minorité arménienne historique. Mais je ne sais identifier cette langue à l’oreille.

      La surprise la plus pittoresque fut deux femmes qui conversaient en russe au petit supermarché : l’une était azérie, l’autre géorgienne, et le russe était leur langue commune.


      • mmbbb 31 octobre 17:12

        @JC_Lavau c est Lyon.  Ce sont eux qui imposé ce truc immonde place Antonin Poncet dénoncant leur génocide . .

        Cette place appartient avant tout aux lyonnais

        Je trouve trouve dommageable ce poids des minorites . 

        La France devient le mur des lamentations et des commémorations 

        Ce qui est assez frappant est désormais le poids de la communaute turque 

        Hier ils ont manifestés en arborant le drapeau turc ! 

        Cela m amuse de voir ce cirque s installer en France !


      • vraidrapo 31 octobre 17:29

        @mmbbb

        1) Le poids des minorités, c’est voulu par L’État UMPS et l’UE. On l’a expliqué maintes fois ici.
        2) Maintenant pour le « truc immonde » comme tu l’appelles, c’est une décision administrative d’une entité républicaine élue démocratiquement.
        Cette place appartient au Lyonnais comme le site panoramique de Fourvières où on a édifié une Eglise et tous les lyonnais ne sont pas forcément croyants.

        Avec la mesquinerie on peut aller très loin...


      • mmbbb 31 octobre 17:46

        @vraidrapo je suis peut etre mesquin mais la basilique de Fourviere appartient a l histoire lyonnaise ! 
        Quant à Lyon , c est une ville de franc mac , il faut avoir ses entrees ! Les armeniens ont les leurs ! 


      • vraidrapo 31 octobre 18:43

        @mmbbb

        En synthèse, si on veut convaincre McTurc et toi-même avec les mêmes arguments.. c’est impossible.
        L’un se réfugie derrière l’Histoire et l’autre la rejette ou bien il la prend là où ça l’arrange...
        CQFD !
        Allez Ciao.
        Fin de... l’histoire !


      • mmbbb 1er novembre 10:10

        @vraidrapo Ne t emballes pas , je dis que les armeniens sont organises en une communaute qui ont leur entree a Lyon ! Comme les juifs . Raymond Barre le disait ouvertement . Quant a ce conflit , il me concerne pas , nous avons plus de 100 communautes en France , s il fallait intervenir a chaque conflit concernant l une d elle , nous serions en conflit permanent C est la faiblesse d un pays tel que le notre qui est devenu un pays communautaire ! je me battrais deja pas pour ce pays la France dans lequel , je ne reconnais a peine , alors verser mon sang pour l Armenie ! 
        rien ne t empêches d aller sur le terrain , autant joindre l acte a la parole ! 
        Quant aux Turcs , il est facile de leur jeter notre opprobre , mais ce ne sont pas eux qui ont foutu le bordel en Syrie et en Lybie !
        Erdogan reprend la main au MO , et met met ses pions en Lybie . Il me semble que l intervention francaise en Lybie a ete tres critiquee en Afrique ! 
        Obama a fait son mea culpa il est au moins honnête lui J attends toujours les remords de Sarko one et du feld marechal BHL 
        Ne t emballes pas ! L histoire s est toujours un peu compliquée au dela des mechants des gentils . 


      • McGurk McGurk 31 octobre 12:55

        « Doit » ?

        Ne pensez-vous pas qu’on a autre chose à faire alors que nous sommes en dictature et que le peuple français se meurt ? Qu’on a en plus une dictature sanitaire et européenne ? Que les caisses de l’Etat et les poches des Français sont vides ?

        En somme, ne pensez-vous pas qu’il y a des priorités à respecter plutôt que de se lancer, comme en Libye, dans une guerre insensée que nous n’avons pas les moyens de gagner de près ou de loin et qui...ne nous concerne nullement ?


        • JC_Lavau JC_Lavau 31 octobre 13:36

          @McGurk. Savoir examiner une question à plusieurs échelles. L’échelle de la Méditerranée orientale nous concerne, à notre échelon collectif national. Si elle devient un lac turc, comme il en a bien l’intention, ça nous concerne aussi.
          Si de nombreux industriels d’origine française délocalisent en Turquie pour échapper au droit du travail, nous sommes nombreux à en être personnellement concernés.
          http://deontologic.org/deonto-famille/citoyens/debattre/index.php/topic,1609.0.html


        • McGurk McGurk 31 octobre 14:01

          @JC_Lavau

          Vu qu’on a délocalisé surtout en Chine, le pouvoir de décision et d’agir de notre pays a été détruit.

          Et sans argent, il sera difficile de faire basculer le rapport de force.

          D’autre part, je me dois de vous rappeler que ce territoire n’est pas arménien quand bien même des populations arméniennes y vivent. L’Etat correspondant a tout à fait le droit de reprendre ses droits, à savoir ramener ces habitants dans son giron.

          Le fait de s’ingérer dans la politique interne d’un pays fait surtout du mal, l’expérience nous l’a prouvé en Libye et en Syrie.

          Pour finir, notre pouvoir diplomatique mondialement reconnu a été annihilé et décrédibilisé par nos gouvernements successifs, à se prendre pour les rois du monde. Or, la diplomatie c’est 50% de la victoire...


        • JPCiron JPCiron 31 octobre 15:09

          @JC_Lavau

          la Méditerranée orientale.... Si elle devient un lac turc, ... ça nous concerne aussi. >

          Il me semble comprendre que, si elle devient un lac Grec, ou un lac Israélien, ça ne nous dérangerait guère...
          Or ces deux là sont aussi sur les rangs pour faire valoir leurs ’’vues’’.
          .


        • vraidrapo 31 octobre 16:46

          @McGurk
          Ne pensez-vous pas qu’on a autre chose à faire

          C’est une pensée étrangère aux Arméniens qui ont combattu sous le drapeau français (14-18) pendant que leurs compatriotes se faisaient exterminer sur les terres ancestrales...
          Une preuve par l’image à mettre dans les archives des Français reconnaissants :...
          https://archives.webaram.com/dvdk_new/fra/les-volontaires-armeniens-turabian-1917_OCR.pdf


        • vraidrapo 31 octobre 17:05

          @McGurk
          ce territoire n’est pas arménien quand bien même des populations arméniennes y vivent.

          Tu te comportes comme un turc !

          tu sais certainement que le nom d’azerbadjan date de 1918. Les frontières de cet Etat constitué à partir de multiples minorités n’a pas plus d’ancienneté que cela.
          Par contre, Le nom « Arménie » que l’on retrouve cité par des nations qui ont disparu, remonte à 2800 ans... Erebouni Erevan.
          Au gré des invasions subies le peuple arménien a dû se déplacer et construire pas moins de 12 capitales en Anatolie et au Caucase...

          L’Artsakh n’a été intégré à cet ’azerbaidjan’ comme république autonome que sous le régime soviétique. Il est normal qu’à l’implosion de l’URSS cette république autonome ait voulu décider de son destin !

          Le Monastère de Gandzasar que j’ai visité est en activité il a été créé avant le premier déferlement des turco-mongols celui de la tribu seldjouk sur l’Anatolie.
          Le monastère se trouve comme d’autres sites religieux au sein du territoire revendiqué par Aliyev.
          Et on a vu ce qu’Aliyev a fait des 3000 croix de pierre du cimetière de Jugha au Nakhitchevan. Cf Google pour le film de la destruction par la« vaillante armée » azérie.

          Gandzasar est mentionné pour la première fois par le catholicos arménien Ananias Ier de Moks au milieu du Xe siècle.

          https://fr.wikipedia.org/wiki/Gandzasar


        • mmbbb 31 octobre 17:20

          @McGurk qui veut aller se battre dans le haut karabagh ! LAVAU ! 


        • McGurk McGurk 31 octobre 17:24

          @vraidrapo

          Justement, honorer la mémoire de ces combattants consiste à faire le moins de mal possible pour en retirer le plus de bien possible.

          Autrement dit, utiliser notre influence diplomatique pour trouver une véritable issue que d’envoyer du matériel de guerre pour tout faire péter.


        • McGurk McGurk 31 octobre 17:28

          @vraidrapo

          Arrêtez de raconter n’importe quoi.

          Avec votre raisonnement, l’Europe de l’ouest n’existe pas et devrait redevenir le Saint empire germanique. Or, le temps a passé et la nouvelle réalité s’est installée.

          Les tracés territoriaux sont clairs et les enfreindre revient à violer la souveraineté de ces espaces.

          « Il est normal que »...il n’y a pas de décision tant qu’il n’y a pas de consensus avec les parties concernées. C’est la base de la démocratie.

          Il est tout à fait possible, par exemple, de négocier avec l’autre pays moyennant finance par exemple une solution. Encore faut-il que ces nations aient envie de négocier.


        • vraidrapo 31 octobre 17:40

          @McGurk

          C’est bien ce que je pense tu es turc !

          A ce propos, une étude d’un de tes compatriotes qui devrait te faire du bien, si tu as appris quelque chose des valeurs européennes de progrès.

          https://repairfuture.net/index.php/fr/l-identite-point-de-vue-de-turquie/l-incapacite-a-faire-face-au-passe-ronge-l-identite-turque

          ce qu’on voit sur la photo c’est un ministre turc qui shoote dans la tête un manifestant tenu au sol par des militaires.
          J’avais l’équivalent d’un policier turc qui shoote dans la tête d’une femme au sol au cours d’une manifestation pour le droit des femmes.
          Le football c’est vraiment un sport national en Turquie.

          Si tu as apprécié l’article j’en ai un d’Elif Shafak réfugiée à Londres. Il y a une version anglaise et une turque...
          Malheureusement, ces intellectuels ne représentent même pas 5% de la population turque. Le premier Article en donne un explication.
          Bonne lecture...


        • mmbbb 31 octobre 18:50

          @vraidrapo tu oublies le sort des G J , Ils sont estropiés à vie ! 
          un lien au hasard , je ne suis pas sectaire 

          https://www.liberation.fr/planete/2018/12/08/gilets-jaunes-trump-et-erdogan-font-la-lecon-a-macron_1696836

          l occasion etait trop belle !

          Il faudrait eviter ce penchant tres francais !

          Rappel liberte de la presse en France 33 eme place
           indice de développement humain tres moyen 

          nous ne figurerons pas dans liste des « pays ou il fait bon vivre » 

          Il faut savoir etre a sa place Que de progres a faire avant de faire la morale !!!! 


        • McGurk McGurk 31 octobre 20:16

          @vraidrapo

          Non en fait je suis une marmotte spatiale...Vraiment, la psy par ordinateur interposé ne vous va décidément pas du tout.

          Je vous rappelle respectueusement que ce pays, comme de nombreux autres qui plus est, comporte bien plus d’un peuple, plus d’une philosophie et d’une religion. Et même, au sein de la principale religion de ce pays, de nombreux courants sont pacifiques et philosophiques (merci Arte !).

          Tout résumer par le pouvoir en place est absurde. Cela reviendrait à dire que nous Français sommes tous macronistes (élitistes, sadiques, évaluant la vie au travers de l’argent et du rendement).

          Je me dois également de vous signaler que, pendant des siècles, les représentations des figures de cette religion étaient justement légion en Turquie et que ça ne gênait personne. Au contraire, cet art a fleuri jusqu’à l’arrivée de personnes moins tolérantes.

          En résumé, si on a un leader con (Macron, Erdogan) poussant à une forme d’extrémisme (ici religieux, les plus simples à manipuler), on aura une radicalisation de la population.


        • mmbbb 1er novembre 10:20

          @JC_Lavau vas te promener autour du lac de Nantua dans l Ain , c est désormais un lac Turc . Une forte communaute, lors des législatives , un representant turc est venu dans cette région !
          Quant a Pasqua , il avait expulsé sans douceur , un iman de Nantua proférant des propos peu amènes sur notre République , La gente intellectuelle s en etait emue ! 


        • périscope 31 octobre 23:36

          Encore des victimes de Charlie !

          Mr Macron, pour faire plaisir à la Franc-maçonnerie, a défendu, contre toute logique, le droit au Blasphème et les outrances de Charlie (toujours grassement subventionné)

          Bien sûr, les musulmans intégristes n’ont pas apprécié, et on compte, déjà, 5 morts en France, et beaucoup plus en Arménie, qui avant le petit macron, avait toujours été soutenue par la France.

          Là, avec le Covid en plus, les caisses vides, les discours du grand moralisateur de l’Europe et du Monde, ne se transforment pas en actes.


          • vraidrapo 1er novembre 03:37

            @périscope

            Les caisses d’Erdogaz sont encore plus vides que les nôtres, la rente pétrolière d’Aliyev est en chute libre... et pourtant :
            ça ne les empêche pas de guerroyer :
            le premier de part et d’autre de la Méditerranée,
            l’autre en achetant du matériel top niveau aux israéliens qui chargent les avions cargos même pendant le Yom-Kippour, ça doit valoir le coup de trangraisser La Loi Divine sur la Terre Promise...


          • vraidrapo 1er novembre 03:30

            Suivant l’exemple de leurs potes israéliens, les azéris se sont mis au largage de phosphore sur les forêts convoitées...

            pour les video des artistes azéris, le lien suivant :

            https://twitter.com/MMCA_official/status/1322534960792850434?ref_src=twsrc%5Etfw


            • babelouest babelouest 2 novembre 08:17

              Vous avez lu cet article ? Il ne saurait être plus précis....

              https://yetiblog.org/archives/27755


              • vraidrapo 2 novembre 14:51

                @babelouest
                Cet Article est assez intéressant.
                Vers la fin, il omet une chose d’importance c’est la duplicité d’Erdogaz qui est conforme à celle de la caricature du turc.
                Je suis désolé pour les petits français qui aiment bien que les torts soient partagés (sauf quand il s’agit de l’HOLOCAUSTE, horreur cosmique !!!!).

                1° regarde la première carte à 1 cm au dessous de l’inscription Erevan, tu verras un corridor qui mène de la Turquie au Nakhitchevan :
                ce corridor a été créé en janvier 1931 suite à une demande de Kémal auprès du Shah d’Iran. Aujourd’hui, il permet à la turquie de faire passer ses renforts de troupes pour prendre l’Arménie en étau. Premier point !

                2° pour prétexte à l’invasion du Nord de la Syrie, le MAE et le Chef du MIT se sont concertés au téléphone autour de l’idée suivante : envoyer un commando turc en Syrie pour bombarder un village turc. Le stratagème a été dévoilé par les derniers journalistes turcs encore en Liberté. Erdogaz a failli bouffer son chèche.

                Tu comprends ce que cela sous-entend concernant la procédure de règlement de l’Artsakh après « restitution » des 6 provinces voisines.

                Actuellement Erdogaz / Aliyev cumulent les mensonges les plus stupides à tous propos :
                exécutions des civils et des prisonniers de guerre (Smartphone), tortures,
                bombardement des habitations et des hopitaux (F16 -OTAN)
                bombes phosphores et à fragmentations,
                utilisations des milices du djihad,
                utilisation des F16 de l’OTAN pour la supériorité aérienne
                fourniture d’euphorisant aux combattants,
                viole les cessez le feu pour ne pas recueillir ses nombreux cadavres par le Croissarnt (ou la croix rouge) 
                profite du cessez le feu pour gagner du terrain, au cours de la nuit
                depuis le début de la guerre, Aliyev a coupé tous moyens d’informations à sa population...

                En contrepartie, l’Arménie :
                diffuse la liste de tous ses combattants morts au combat avec année de naissance,
                filme les interviews de prisonniers de guerre,
                interviewe les combattants dans les tranchées,
                recueille les corps des ennemis quand c’est possible,
                demande une vraie trêve pour recueillir les corps

                Je répète, je suis désolé pour les Français qui se révoltent quand l’Occident massacre dans les musulmans mais, regardent ailleurs ou cherchent des excuses dans le cas inverse...
                « Heureusement », il y a toujours des maghrébins ou des turcs pour vous maintenir dans le politiquement correct ; Que deviendrait la France sans l’autoflagellation  ?
                J’apprends que des musulmans viennent d’éditer un fascicule :
                « Heureux comme un Musulman en France ! »
                HORREUR !
                C’est proprement scandaleux. Mon Père ! Battez-moi de verges ou prêtez-la moi !


              • zygzornifle zygzornifle 2 novembre 08:55

                Si la France les aides les Turc vivant en France vont tout retourner, ça sentira l’émeute, ne croyez vous pas qu’il y a suffisamment de bordel en ce moment sans en rajouter ? ...


                • vraidrapo 2 novembre 14:15

                  @zygzornifle
                  Si la France les aides les Turc vivant en France vont tout retourner,

                  C’est un raisonnement qu’on n’a pas tenu pour éborgner 17 GJ... pourtant, il y a 9% de chômeurs (vrais ou faux mais quand même) en France. Ca en fait du monde !!! Idem pour aller bombarder les Arabes en Syrie ou en Libye...
                  Mais quand c’est pour la Finance internationale et/ou Israël... on ne calcule pas les conséquences.
                  Pour rassurer inutilement les pétochards, c’est la fraction ultra aux ordres du Consulat turc qui bouge... il y a quand même des femmes, des enfants et des vieux parmi les immigrés turcs. Les 400,000 ne vont pas venir te poignarder dans le dos...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité