• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les Britanniques vont bientôt recevoir les déchets du rêve américain dans (...)

Les Britanniques vont bientôt recevoir les déchets du rêve américain dans leurs assiettes

Le Royaume-Uni fait partie des premières nations que Joe Biden a l'intention de visiter lorsqu'il deviendra président des États-Unis. En cela, nous pouvons voir les signaux positifs d'une coopération plus poussée entre les deux pays, ou pas.

 

Il faut comprendre que les démocrates américains et Joe Biden en particulier ne sont pas aussi radicaux que Donald Trump et son équipe. Cela signifie que le gouvernement de Boris Johnson ne devrait pas vouloir se venger de son amitié avec un républicain dont le règne aux États-Unis s'est soldé par une tentative de coup d'État désespérée. D'un autre côté, cela ne signifie pas que les relations entre la Grande-Bretagne et les États-Unis prendront une tournure positive. 

Le Royaume-Uni est désormais affaibli par la pandémie du COVID-19 et les conséquences du Brexit. Contrairement aux plans ambitieux des conservateurs, la vie en dehors de l’Union européenne est une lutte. Il est possible que tout cela renforce la Grande-Bretagne à l'avenir, mais pour l'instant, cela ne ressemble guère à un puissant empire. Le coût de sortie de sa zone de confort est trop élevé. Un certain nombre d'inconvénients en découlent. 

Londres était autrefois une sorte de relais de la position de Washington à Bruxelles, et d'une force très influente. Pour des raisons évidentes, ce point est maintenant aboli alors qu'une administration américaine démocratique cherche à normaliser les relations avec l'Union européenne. 

« Aujourd'hui, nous sommes dans la soi-disant ère post-américaine, avec de nouvelles séries de confrontations à venir. Nous assistons à l'activité de joueurs de poids moyen, comme l'Arabie saoudite, la Turquie, la Russie » , dit Nigel Bowles de l'Université d'Oxford, avant d'ajouter : « La Chine pose des problèmes graves et profonds à la nouvelle équipe de la Maison Blanche. Bien que le risque de guerre soit assez faible, la question ne peut être complètement négligée » .

Sur cette base, il est concevable que la Grande-Bretagne puisse bien devenir un allié militaire des États-Unis. Cependant, il y a un problème ici aussi : l'armée britannique est dans une crise grave.

Selon le National Audit Office du Royaume-Uni, les 251 milliards de dollars alloués pour équiper l'armée entre 2019 et 2029 ne sont tout simplement pas suffisants pour répondre à toutes les exigences militaires. En conséquence, la Royal Navy pourrait ne pas être en mesure de détecter et de détruire les missiles d'ici 2030 car le budget ne comprend pas de fonds pour moderniser l'équipement concerné. L'armée de l'air pourrait se retrouver sans avion de reconnaissance, car l'avion E-3 Centry sera mis au rebut d'ici la fin de l'année prochaine, neuf mois avant la livraison des remplaçants. La situation est si critique que l'armée n'a même pas d'argent pour se débarrasser des réacteurs nucléaires des 20 sous-marins qui ont été déjà déclassés. 

Naturellement, la crise économique et la dépréciation de la monnaie nationale ne sont pas propices à une résolution rapide des problèmes de défense. Ainsi, la valeur de la Grande-Bretagne en tant que partenaire diminue. 

Enfin, pour la Grande-Bretagne, en particulier pour Boris Johnson, la coopération avec les États-Unis est essentielle. Bien entendu, il s'agit avant tout de coopération économique. Et ici, on ne peut manquer de mentionner l'accord commercial très douteux que les pays pourraient signer dans un avenir prévisible. Naturellement, l'accord est présenté comme une réussite à Downing Street, mais il y a beaucoup de critiques sur le fait que cela est trompeur.

Le souci est que les produits américains de mauvaise qualité inonderont le marché britannique. Par exemple, le jambon et le bacon américains sont traités avec des nitrites extraits de légumes, ce qui est interdit en Europe en raison du risque accru de cancer de l'intestin. 

« L'industrie américaine de la viande transformée agit comme les grandes compagnies de tabac », a déclaré Guillaume Coudre, auteur de Who Poisoned Your Bacon Sandwich ?, avant de conclure : « Cela obscurcit la vérité sur la viande nitro et obscurcit les faits pour leur propre gain commercial. Ils fonctionnent comme ça depuis des décennies. Ils l'ont fait malgré des preuves claires et incontestables que la viande nitro provoque le cancer de l'intestin" .

Bien entendu, Londres aurait pu restreindre l'importation de ces produits tout en maintenant les normes élevées précédentes, mais ne le fera pas. La Grande-Bretagne n’est pas en mesure de négocier avec la première économie mondiale. Cela n'a plus de sens ici de savoir qui occupe la Maison Blanche. Les États-Unis exploiteront la Grande-Bretagne parce qu'ils le peuvent. La Grande-Bretagne n’a rien pour la contrer, et les dirigeants du pays font donc des concessions impardonnables. Aussi triste que cela puisse être, l'accord commercial pourrait devenir un symbole de la coopération américano-britannique pendant longtemps, au moins jusqu'à ce que le Royaume-Uni ne soit plus en mesure non plus d'acheter de la nourriture transformé.


Moyenne des avis sur cet article :  1.9/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Bendidon Bendidon 20 février 10:04

    Merde j’avais compris que les Britanniques allaient recevoir les déchets américains en l’occurrence Joe BIDON dit ZOMBIDEN !

     smiley

    Sinon celle là est bien bonne :

    « avec un républicain dont le règne aux États-Unis s’est soldé par une tentative de coup d’État désespérée. »

    Vous parlez de l’occupation du capitole, tout ça a été débunkée et s’est révélé être une infiltration par des antifas, TRUMP est totalement innocenté dans cette affaire !

     smiley


    • McGurk McGurk 20 février 17:00

      @Bendidon

      On passe d’un gros con d’Américain à un papi fou...quelle différence ?!!

      TRUMP est totalement innocenté dans cette affaire !

      Bien sûr. Et Bill Clinton a joué à touche-pipi avec des aliens de la 5ème dimension.


    • sylvain sylvain 20 février 20:05

      @Bendidon
      s’est révélé être une infiltration par des antifas

      t’es un sacré clown toi


    • Captain Marlo Captain Marlo 21 février 19:58

      @McGurk
      On passe d’un gros con d’Américain à un papi fou...quelle différence ?!!

      Vous pourriez peut-être prendre le temps de regarder les 8 vidéos sur les fraudes des Démocrates ? Biden est Président des USA comme je suis moine tibétain.

      Quant à la politique de Trump, vous n’en savez rien, puisque nos médias ont passé des années à l’insulter, sans rien expliquer.


    • Captain Marlo Captain Marlo 21 février 20:05

      Sur le site de l’ UPR : John Laughland dénonce les mensonges sur l’après Brexit.

      John Laughland, universitaire britannique, est l’auteur, notamment, d’un essai remarqué sur les origines troubles de la “construction européenne” (“The tainted sources of Europe”, traduit en français par “La liberté des nations”). Il a déjà participé comme intervenant à une université de l’UPR (à Tours).

      Ici interrogé par François Asselineau, il dresse un premier bilan de l’après Brexit et revient sur les nombreux mensonges véhiculés sur ce sujet par la sphère politico-médiatique, notamment en France.


    • Captain Marlo Captain Marlo 22 février 05:52

      @michalac
      Si c’est trop tôt pour faire un bilan, pourquoi le faites-vous ?


    • Albert123 20 février 10:21

      « Il faut comprendre que les démocrates américains et Joe Biden en particulier ne sont pas aussi radicaux que Donald Trump et son équipe. »


      mouarfff. 

      « un républicain dont le règne aux États-Unis s’est soldé par une tentative de coup d’État désespérée. » 


      1 seul rakoto-pipo suffit pour un site comme AV.

      allez donc vous trouvez une autre aire de jeu pour déposer votre propagande niaise



      • Clocel Clocel 20 février 10:25

        En attendant que Bill Gates nous donne littéralement de la merde à bouffer, à tous, il semble fortement inspiré par ces matières prometteuses pour nourrir les veaux.



        • Clocel Clocel 20 février 10:42

          @troletbuse

          Le seul génie de ce type aura été de créer un standard avec le géant IBM, le reste n’est qu’une longue suite d’escroqueries diverses, il faut vraiment être très con pour voir un être exceptionnel chez ce taré.

          En attendant, il aura inspiré et affûté les chailles à tout ce que l’Amérique compte de plus tordu, et, y’a de quoi faire, entre les avides et les génocidaires sadiques.


        • Passante Passante 20 février 10:44

          merci de cet éclairage sur le rapport intime entre :

          le cancer de l’intestin

          et la capacité à recycler des sous-marins nucléaires

          on y apprend que :

          20 saucissons nucléaires suffisent à faire un intestin  

          c’est très très intéressant..

          je reviens dès que j’ai trouvé l’anus.


          • Cartman Cartman 20 février 12:28

            « Le Royaume-Uni est désormais affaibli par la pandémie du COVID-19 et les conséquences du Brexit. Contrairement aux plans ambitieux des conservateurs, la vie en dehors de l’Union européenne est une lutte. Il est possible que tout cela renforce la Grande-Bretagne à l’avenir, mais pour l’instant, cela ne ressemble guère à un puissant empire. Le coût de sortie de sa zone de confort est trop élevé. Un certain nombre d’inconvénients en découlent. »


            La lutte, ça a été de concrétiser ce Brexit. Contrairement à ce que la propagande européiste essaye de nous faire croire, les anglais sont très satisfait d’être sorti de l’UE : cela s’est vérifié par le vote pour le parti du Brexit après coup, ainsi que d’autres résultats électoraux favorisants les partisans du divorce. Désolé de vous décevoir, mais les rayons vides de chez Marks & Spencer, les files de camions interminables à l’entrée du pays, les pertes d’emploi colossales (75.000 emplois devraient être perdus selon les pronostics dans la City de Londre, 7000 auraient déjà été perdu depuis le vote de 2016... ), aucune de ces élucubration n’est vraie. Pour les quelques « club sandwichs » qui manquaient dans les rayons des supermarchés, on devrait plus y voir une conséquence de la crise sanitaire dû à la pandémie. Par ailleurs il y a eu, bien au contraire, une CRÉATION DE 35.000 EMPLOIS PAR AN pendant la période citée plus haut, LE TAUX DE CHÔMAGE Y A ÉTÉ LE PLUS BAS DEPUIS 1975, à savoir 3,9%.

            Évidemment, depuis l’arrivée du virus SARS-CoV-2, il est beaucoup plus facile de dire que les effets de la sortie de l’UE est néfaste vu que l’accès aux informations est bien plus difficile. La mauvais gestion de cette crise au RU n’a bien sûr rien à voir avec le Brexit. Il s’agit plus de la mauvaise préparation de l’état britannique à faire face à ce genre de problèmes, dû à son fonctionnement propre. C’était déjà le cas lors de la période européenne, d’ailleurs l’Angleterre faisait encore partie juridiquement du bloc économique au début de cette crise.

            Malgré cette crise, le gouvernement britannique réplique presque la totalité des accords commerciaux internationaux européens. C’est bien la preuve qu’il n’est pas question d’hécatombe économique, bien au contraire, avec les 10.000.000.000€ par ans que ce pays ne verse plus à l’UE.



            • sylvain sylvain 20 février 20:11

              un article du monde diplo analyse les soutiens de la campagne du brexit : qui l’a financée . Il se trouve que c’est principalement le groupe « finance sauvage » : les financiers mondialistes qui se trouvaient gênés des quelques règles qu’impose l’UE, c’est en tout cas une interprétation, en tout cas ce sont eux qui ont allongés les billets . 

              La grande bretagne n’a jamais voulue d’une europe qui marche, ils sont entrés dedans en disant qu’ils allaient la torpiller de l’intérieur, maintenant ils en sortent...


              • Captain Marlo Captain Marlo 21 février 20:02

                @sylvain
                Ils ont financé aussi les électeurs britanniques ??


              • Garibaldi2 22 février 09:29

                @Captain Marlo

                Ils ont surtout financé les médias anti-UE et Bojo, pipeauteur invétéré sur la courbure maximale des bananes, soit disant imposée par l’UE !

                Et pour info j’ai voté contre Maastricht et contre le TCE (Lisbonne).


              • sylvain sylvain 22 février 15:26

                @Captain Marlo
                et nos grands oligarques, ils ont financés les électeurs de macron ???
                controler les médias, c’est controler les resultats des elections, si vous
                n’avez pas saisi ça aujourd’hui, cela pourrait éventuellement expliquer
                pourquoi le parti que vous soutenez n’a jamais atteint les 1%


              • mmbbb 21 février 09:14

                Londres , la CITY , est une des premieres places financieres au monde L UK a su garder sa place parmi des nations dans la recherche .nous avons perdu deux places l, Pasteur n a pas ete en mesure de mettre au point un vaccin ! 

                 L UK a signe un accord de libre echange avec les pays de l Asie du Sud est , C est l accord RCEP signe le 20 11 2020. Zone de libre echange qui comprend le Japon et l Australie. Zone dynamique . Il ne seront pas inféodé aux USA !

                Le 05 05 2020 , il y eut l arrêté de La cours constitutionnelle allemande Celui ci conteste le droit communautaire et affirme la prééminence du droit allemand.

                En d autres termes , l Allemagne est devenue une puissance economqiue et ses excedents commerciaux se font a l exterieur de l Europe, Elle affirme désormais sa premiere place economqiue de l Europe et veut reprendre les rênes en n etait plus tributaire du droit communautaire , Article etayé par C Delaume, essayiste et helas disparue ,

                Conséquemment , l Allemagne a refuse la mutualisation de la dette malgre l persistance de Macron , Le ministre Lemaire, cette semaine a affirme que la dette COVID , sera assumee par le paiement de l impot des francais ,

                Quant au Roosbeefs , s ils sont assez intelligents , il y a d autres marches et notamment les francais qui seront content de leur vendre leur viande

                Quant a nous nous avons su importer la mal bouffe des US et nos industriels et notre agriculture sont aussi en mesure d empoisonner nos intestins .

                Cet article fleure bon la « french touch » de l arrogance d autant plus qu il est à que notre situation sociale et economique  ne nous permet pas d avoir une attitude si «  hautaine , ».


                • zygzornifle zygzornifle 21 février 09:33

                  Avec l’UE on risque bien d’y avoir droit avant les british .... 


                  • Captain Marlo Captain Marlo 21 février 20:33

                    La GB est dans l’OTAN, elle est sortie de l’UE, mais pas de l’OTAN.

                    Trump n’a déclenché aucune nouvelle guerre. Mais Biden a besoin de tous les sous fifres de l’OTAN pour poursuivre le programme des guerres sans fin des Démocrates. Il poursuivra le bilan sanguinaire d’Obama, pour le malheur de bien des peuples. Et c’est très bien si la GB déclare forfait, ça fera des morts en moins !!


                    • ETTORE ETTORE 22 février 10:10

                      Pour ce qui est du recyclage des « déchets »....

                      Faut quand même avouer que la photo de Zombiemann, sur les paquets de croquettes pour chat ou céréales pour gamins....C’est quand même une sacrée bourde de communication.

                      La belle image que ce pays, tout ce caca de prévarication, de mensonges, de tripatouillages, de triche, d’épandage au billet vert, pour avoir une tête d’affiche digne du musée des antiquités du Caire !

                      Y a pas à dire, si ce, qu’ils nous envoient, est aussi près de la date de péremption que leur mannequin publicitaire....Cela supporteras juste le temps, à minima, du trajet « poubelle » !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Ethan Roffe

Ethan Roffe
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité