• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les déclarations de Koutchma confirment que Kiev n’appliquera pas les (...)

Les déclarations de Koutchma confirment que Kiev n’appliquera pas les accords de Minsk

Mercredi, le représentant ukrainien, Léonid Koutchma, a réaffirmé que les questions de sécurité dans le règlement du conflit dans l’Est de l’Ukraine étaient prioritaires, tandis que le règlement des questions politiques ne pourrait être abordé que lorsque les questions de sécurité auront été résolues.

Les dernières déclarations publiques du chef de la délégation ukrainienne lors des pourparlers dans la capitale biélorusse, Léonid Koutchma, ont une fois de plus démontré que l’Ukraine ne va pas appliquer les accords de Minsk, a déclaré jeudi le directeur du Centre russe de Conjoncture Politique Alexeï Tchesnakov.

« Tout d’abord, la mise en œuvre des mesures de sécurité doit être synchronisée étape par étape avec la mise en œuvre de la partie politique des accords de Minsk  », a déclaré le spécialiste de la politique étrangère. « C’est nécessaire dans tout processus de paix, et il est étrange que Koutchma ne le comprenne pas et qu’il ne le veuille pas », a souligné Tchesnakov.

«  Deuxièmement, avant de synchroniser quelque chose, il est essentiel de montrer comment l’Ukraine va remplir ses obligations politiques. Cet « apport créatif » de Koutchma peut être tout simplement ignoré, car ce que la partie ukrainienne suggère maintenant va à l’encontre des accords de Minsk et n’a pas été discuté avec les républiques du Donbass  », a-t-il noté.

« Il serait plus productif que Kiev fasse ses devoirs au lieu de proposer des « idées créatives ». Sinon, ce sera la même chose qu’avec la Formule Steinmeier. Ils le signeront quand même, mais ils ne feront que perdre du temps. Cependant, c’est peut-être précisément ce que Koutchma veut », poursuit-il.

« Il reste alors à comprendre si le président Zelensky sait que son représentant au sein du Groupe de contact agit comme un « frein personnel » au processus de paix ou s’il porte également la responsabilité du sabotage de Koutchma en tant que président… » a commenté le politologue.

Mercredi, Léonid Koutchma a rencontré une délégation de diplomates officiels de l’UE réaffirmant que les questions de sécurité dans le règlement du conflit dans l’Est de l’Ukraine étaient prioritaires, tandis que le règlement des questions politiques ne pourrait être abordé que lorsque les questions de sécurité auront été résolues.

Formule Steinmeier

Fin 2015, le ministre allemand des Affaires étrangères de l’époque, Frank-Walter Steinmeier, proposa un plan qui devint plus tard la « formule Steinmeier ». Le plan directeur stipule qu’un statut spécial doit être accordé au Donbass conformément aux accords de Minsk. En particulier, le document prévoit que la loi spéciale ukrainienne sur l’autonomie locale entrera en vigueur dans certaines zones des régions de Donetsk et de Lougansk à titre temporaire le jour des élections locales, devenant permanente après que l’Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE) aura publié un rapport sur les résultats du scrutin.

Le 1er octobre, Minsk a accueilli une réunion ordinaire du Groupe de contact pour parvenir à un accord de paix dans le sud-est de l’Ukraine. Lors de cette rencontre, le chef de la délégation ukrainienne, Léonid Koutchma, a signé une lettre à l’OSCE exposant la « formule Steinmeier » telle qu’elle est censée être intégrée dans la législation ukrainienne.

Note de la traductrice : Cette déclaration confirme que Kiev n’a aucunement l’intention d’appliquer ce qu’elle a signé, trouvant à chaque fois de nouveaux prétextes et excuses pour ne pas le faire. Suite à la déclaration de Koutchma, Natalia Nikonorova, la ministre des Affaires étrangères de la République Populaire de Donetsk (RPD) a rappelé le point souligné par Tchesnakov, à savoir que les deux volets, sécuritaire et politique, doivent être mis en œuvre en parallèle, et qu’il n’a jamais été question de mettre en œuvre l’un après l’autre.
Ce sabotage manifeste des accords de Minsk et de la formule Steinmeier, montre que Kiev envisage un autre scénario, comme nous l’avons déjà expliqué. Plusieurs nouvelles récentes semblent d’ailleurs confirmer l’analyse qui avait été faite précédemment.
La première est une déclaration faite par un présentateur TV ukrainien, Anton Moukharski, qui a proposé ni plus ni moins que de bâtir un mur à la frontière des deux républiques populaires, et de les abandonner, en justifiant cela par le fait que les visions du monde de l’Ukraine et des deux républiques sont incompatibles. D’autres sur les réseaux sociaux justifient la nécessité de se couper de cette partie du territoire ukrainien pour éviter que le virus de la fédéralisation ne gagne tout le pays. Tout cela aide à préparer l’opinion publique ukrainienne au scénario chypriote envisagé par le gouvernement ukrainien.
L’autre point qui semble confirmer la justesse de l’analyse concernant ce « plan B » de Kiev, c’est la confirmation de la proximité du gouvernement ukrainien avec les néo-nazis qui prétendent « menacer » Zelensky s’il appliquait les accords de Minsk. En effet, après que des membres du congrès américain aient demandé à placer « Azov » sur la liste des organisations terroristes, des députés de la Rada, du parti de Zelensky, préparent une lettre ouverte et collectent des signatures, pour dénoncer le « dénigrement public de l’une des unités les plus honorables et prêtes au combat de la Garde Nationale ukrainienne, [le régiment] Azov  ». Si Azov, et son chef, Biletski, menaçaient réellement les plans de Zelensky d’appliquer les accords de Minsk, les députés du parti présidentiel ne viendraient pas à la rescousse de l’organisation néo-nazie ! S’ils la défendent, c’est bien que l’organisation travaille main dans la main avec le président ukrainien, et que les manifestations « contre la capitulation » ne sont bien qu’un cirque médiatique voulu pour faire passer le scénario chypriote. CQFD.

Source : TASS
Traduction par Christelle Néant pour Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Jelena Jelena 26 octobre 11:01

    Quelques nouvelles en provenance de cet « état-voyou » qu’est la Serbie.

    Dans le cadre d’exercices entre les armées russo-serbes, la Serbie vient de recevoir des S-400 ainsi que des Pantsir-S1. Comme beaucoup prédisent qu’ils resteront en Serbie, il parait qu’ils sont fous de rage à l’Otan.

    Parallèlement la Serbie vient de recevoir une grosse livraison « made in Russia » : 6 avions MiG 29, 30 chars T-72S, ainsi que 30 véhicules de type BRDM-2.

    Et enfin, cette fois c’est officiel, la Serbie vient de signer un marché de libre échange avec l’UEE (union économique eurasiatique).

    Tout semble indiquer que la Serbie se tourne définitivement du duo UE-OTAN. Voyons voir comment les germano-ricains vont réagir...


    • samy Levrai samy Levrai 26 octobre 12:06

      @Jelena
      se detourne


    • Jelena Jelena 26 octobre 12:13

      @samy Levrai : se détourne... Exact.


    • skirlet 26 octobre 22:33

      @Jelena
      J’ai lu que les ricains continuent à pressuriser la Serbie au sujet de la reconnaissance de Kosovo. Peut-être ces petites choses sympas (espérons qu’elles resteront vraiment sur place même après les exercices smiley ) auront un effet sur leurs aspirations...


    • Jelena Jelena 27 octobre 09:45

      @skirlet : On voit qu’il y a un changement de relation entre Berlin-Paris et les USA, car la presse française qui habituellement tape sur la Serbie au moindre fait divers, est étrangement silencieuse sur cette actualité.

      Quand aux ricains, ce qu’ils veulent avant tout, c’est que la Serbie rejoigne l’Otan. Et tant que ce pacte ne sera pas signé, je n’ai pas l’impression qu’ils veulent que les tensions s’apaisent entre Serbie et ce soit-disant « pays » qu’est le Kosovo.


    • skirlet 27 octobre 19:20

      @Jelena
      Kosovo = Serbie ! Et de toute façon, si la Serbie rejoint l’Otan, c’est juste pour devenir une docile vache à traire, espérons que ça n’arrive pas.


    • Jelena Jelena 27 octobre 21:37

      @skirlet : Kosovo je Srbija !

      Vu l’actualité récente, rejoindre l’Otan ne fait visiblement pas partie du programme de Belgrade. smiley

      D’ailleurs, quelque chose me dit que cet Otan est appelé a disparaitre (d’un coté USA+UK, de l’autre coté une armée UE).


    • skirlet 28 octobre 15:56

      @Jelena
      Oui, en VO c’est encore mieux. Ou comme ça : Косово је Србија. Non, je ne connais pas la langue, j’ai copicollé... et je pratique un peu l’intercompréhension passive smiley
      L’Otan disparaîtra si les ricains en sortent, pour l’instant ils « menacent » : donnez-nous du fric, vous ne payez pas assez, sinon on ne vous protège plus de la Russie smiley Mais en réalité je ne suis pas sûre qu’ils ont l’intention de dégager... ce serait bien s’il le feraient.
      J’ai vu que la Serbie a acheté le Pantsir S-1...


    • Jelena Jelena 28 octobre 21:07

      @skirlet >> pour l’instant ils « menacent » : donnez-nous du fric

      Ce n’est pas une question de « prélèvement », c’est plutôt une question d’allégeance (et ventes de matériel), car les USA pèsent à eux seuls 70% du budget de l’Otan (les autres gros contributeurs sont DE-FR-UK-IT-CA).

      Mais vu qu’en Ukraine ou en Syrie, cet Otan s’avéra inutile... Et que de plus il y a des tensions entre USA/UK/UE, je maintiens que cette alliance qui ne sert plus à grand chose finira par disparaitre.

      On en reparlera à l’occasion. smiley


    • skirlet 29 octobre 00:44

      @Jelena
      L’allégeance, certes, mais il n’y a pas de petits profits, et les petits ruisseaux... smiley L’un n’empêche pas l’autre. Sinon je serais très contente d’en reparler à la bonne occasion smiley


    • xana 26 octobre 16:52

      Bonne nouvelle pour la Serbie, et je concois que les chiens de l’OTAN soient fous de rage.

      Les Serbes n’ont pas eu de chance, quand ils ont eu besoin de l’aide russe, la Russie était au bord de l’effondrement, et les vat-en guerre de l’OTAN ont pu se permettre de les détruire pour le plaisir. Désormais les choses ont changé. Les avions de l’OTAN feraient bien de ne plus survoler le pays...


      • xana 26 octobre 16:57

        Quant aux faux-fuyants des Ukrainiens, cela importe si peu. Sauf évidemment pour les gens qui se font assassiner dans leur jardin par des tirs de snipers. Je pense que tout le monde attend la bonne occasion où la Russie viendra nettoyer un peu ce pays. En attendant, chacun peut faire sa propre listes d’ukro-nazis à pendre ce jour-là.


        • Xenozoid Xenozoid 26 octobre 17:01

          @xana

          et vive la délation,cf le sujet polémique de modérature (qui lui ne fait que dans les faits)....


        • Xenozoid Xenozoid 26 octobre 17:02

          @Xenozoid

          sarcasme/off



        • JC_Lavau JC_Lavau 26 octobre 17:29

          @Xenozoid. Certains préfèrent l’inflation, oups ! la fée Lation.


        • Guy19550 Guy19550 26 octobre 20:23

          J’ai une solution pour Azov avec une cisaille. Je pense en effet que personne ne veut les pendre, les mettre en tôle ou les envoyer chez les cowboys en vacances pour la vie. L’avantage de la cisaille est de pouvoir couper les bijoux de famille asez vite, au moins 15 par minute pour éviter l’existence de la descendance. Ensuite on attend 50 ans pour reprendre les discussions. 


          • JP94 26 octobre 21:29

            Ceux qui sont bombardés sont ceux du Donbass, mais ils sont libres.

            A l’Ouest, on réinstaure la république fasciste de Bandera, téléguidée par les fascistes occidentaux , même ceux qui se déguisent en gentils agneaux : car que vient de voter le PE ? une condamnation du fascisme aujourd’hui en Ukraine, après le coup d’Etat orchestré par les Etats-Unis en 2014 ?

            Non, l’UE condamne l’URSS, le pays qui a vaincu le fascisme en Allemagne et ailleurs ( Europe et Asie).

            C’est donc bien que cette diversion, la situe du côté de Kiev, donc de Prvy Sektor ce monstre nazi que l’UE ne saurait voir, en Ukraine, comme chez elle. 

            Pas si étonnant : l’UE compte parmi ses membres l’Allemagne, la Hongrie ( Horthy) , la Pologne ( Pilsudski et Beck, coups d’Etats fascistes) , les Pays Baltes la Finlande, l’Autriche,( de Dolfuss) l’Italie, la Bulgarie ( coup d’Etat fasciste de Tsankov en 23 puis Boris III ), la Roumanie ( Carol II puis lon Antonescu ) tous ces états ont été fascistes (parfois précédées de monarchies « autoritaires » mais pas totalitaires : comprenez, alliées aux Anglais). On doit même y ajouter la Croatie ( les Oustachis) et la Slovaquie ( Mgr Tiso) et bien sûr la France de Pétain..l’Angleterre a modéré son jeu lorsque elle a compris qu’elle allait y laisser ses colonies, mais était très admirative du Japon fasciste et a applaudi à l’occupation de la Mandchourie, ses élites lorgnaient vers l’Allemagne...

            Le Roi de Belgique, tout comme son homologue de Monaco étaient pro-Allemands ( et d’ascendance germanique), la Suède, neutre, a fourni le fer indispensable aux canons allemands ( sans quoi, impossible, l’Allemagne a du coke mais pas de fer...)

            Impressionnante, la liste de pays fascistes au sein de l’UE, à peine voilés...et qui est derrière, ou au-dessus ? il suffit de traverser l’Atlantique pour voir le manipulateur de marionnettes, qu’on fait semblant de critiquer, et d’autant plus qu’on lui est le plus soumis...

            Alors évidemment, que peut-on attendre de ces pays dont les élites rêvent de fascisme ? 

            Mais comme dans les années 30, les héritiers des vrais alliés de Hitler se trompent en croyant qu’à l’Est ça va céder : un peuple leur tient tête, celui du Donbass ! l’UE, le Canada et les Etats-Unis ont beau donner carte blanche aux fachos, leur envoyer de la main d’oeuvre (officiers formateurs), du fric ... pas moyen.

            Néanmoins, l’Ouest, en rétablissant une république fascisteen Ukraine, officiellement héritière de Bandera, a déjà atteint un but de guerre.


            • Guy19550 Guy19550 27 octobre 19:38

              https://www.stalkerzone.org/the-purpose-of-zelenskys-visit-to-donbass/

              https://uawire.org/president-zelensky-visits-ukrainian-volunteer-battalion-to-discuss-withdrawal-of-forces-in-donbas

              Le zoulou connait le problème, c’est évident, mais cela n’implique pas qu’il saura le résoudre, ni que la volonté à le résoudre existe. Si l’Europe l’a envoyé ballader, tant mieux et il y a un peu d’espoir. S’il est exact qu’il n’y a qu’un seul président, il est aussi exact qu’il y a plusieurs décideurs pour les forces armées. Alors, ce que dit l’un n’est peut-être pas suivi par les autres. Donc pour moi, ce genre d’info est pour la poubelle. Mais cette info a tout de même le mérite d’exister.


              • Guy19550 Guy19550 28 octobre 05:49

                https://tass.com/politics/1085543

                Je ne pense pas que des aveugles vont mieux voir. Les aveugles vont simplement pondre des liens comme si de rien n’était. C’est le cas de l’Europe et pour les cowboys, ils vont rajouter une couche avec Trump  Zel


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès