• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les Ecossais n’ont pas fait le poids

Les Ecossais n’ont pas fait le poids

Il ne s’en est fallu que de quelques voix pour que l’Ecosse gagne son indépendance, et cette défaite apparente ressemble contradictoirement à une victoire, car en fin de compte, c’est l’Angleterre de David Cameron qui a perdu, obligée de faire des cadeaux aux écossais pour les garder dans le giron anglais, et fragilisant un peu plus le Royaume Uni au sein de l’assemblée européenne.

Avec plus de 80% de participation, score qui doit rendre jaloux nos élus français, cette défaite relative n’en a que plus de sens, et si certains, à l’affut d’un jeux de mot approximatif, estimaient que les écossais n’étaient qu’un petit poids avec leurs 5,3 millions d’habitants, face aux 53 millions d’anglais, ce référendum pourrait donner des ailes aux indépendantistes de tout poil : des québécois, aux catalans, en passant par les bretons, les corses, les basques, les bavarois, les savoyards, les italiens de la ligue du nord, ou les flamands, tous pourraient bien se remotiver et voir les rangs de leur militants se regonfler. lien

Le 9 novembre, malgré le gouvernement espagnol qui le juge illégal, les catalans organiseront leur propre référendum d’autodétermination, et le 11 septembre dernier, des centaines de milliers d’entre eux s’étaient réunis à Barcelone, dessinant un «  » géant, censé encourager le vote, mais aussi lettre synonyme de victoire. lien

Les flamands du NVA de Bart de Wewer, qui avaient récemment obtenu 20% des voix, auxquelles il faudrait rajouter les 3% du parti nationaliste, vont sans doute se trouver requinqués. lien

On se souvient aussi que les militants de la ligue du nord avaient, par un référendum en ligne, sans valeur légale, obtenu un oui en mars 2014, avec l’honorable score de 89%, accusant Rome de détourner les richesses de la Padanie.

Il faut quand même avoir en ligne de mire que ces militants sont parmi les plus europhobes, ce qui ne les rapproche pas de l’Ecosse. lien

Quand au Québec libre, cher au grand Charles, il avait perdu en 1995 d’un petit poil sa possible indépendance, avec seulement 50,58% d’électeurs qui avaient dit Non, et la tentative écossaise pourrait bien leur redonner du courage. lien

Quand aux indépendantistes savoyards, ils veulent s’émanciper par étape, en fusionnant d’abord Haute-Savoie et Savoie, puis en créant un parti autonomiste savoisien qui pourrait gagner les élections locales, mettant en place une région Savoie, dotée de sa propre assemblée indépendante, suivi de la planification d’un référendum d’autodétermination, aboutissant à la déclaration d’indépendance de l’Etat Savoie. lien

Les Corses, toujours animés par leur désir de liberté, ont diligenté des élus, les missionnant pour qu’ils soutiennent le OUI, et si, à l’instar de Gilles Simeoni, maire de Bastia, ils ne sont pas forcément pour l’indépendance de la Corse, mais dit-il « on a un même fil conducteur : l’attachement aux identités locales et la revendication de politiques plus proches des peuples !  ». lien

N’oublions pas les Basques qui ont salué dans le référendum écossais la volonté de donner la parole au peuple, rappelant qu’il n’y a pas dans notre pays, terre de liberté, la volonté de s’en inspirer (lien) ni les Bavarois qui sont encore nombreux à prôner le séparatisme. lien

Mais revenons à l’Ecosse, et à sa petite défaite.

Elle pourrait avoir une conséquence au niveau européen, car s’il est vrai que l’Angleterre n’a jamais été une chaude partisane de l’Union Européenne, arrachant bribe par bribe des dérogations nombreuses, elle finira pour de nombreux observateurs, par quitter l’Union. lien

Or, contrairement aux conservateurs anglais antis européens convaincus de longue date, les écossais majoritairement travaillistes, sont favorables à une implication plus grande dans l’Europe.

Ce qui devrait réjouir les députés européens, qui pourtant, dans l’ombre, souhaitaient plutôt la victoire du Non.

De l’écologiste Philippe Lamberts qui se dit « mal à l’aise  » au centriste Alain Lamassoure qui évoque un « égoïsme des riches », en passant par la socialiste Pervenche Beres qui s’insurge d’une « prise d’otage », cette victoire n’arrangeait pas l’Europe qui aurait préféré qu’elle soit postérieure au départ des eurosceptiques anglais. lien

Une partie du score plus qu’honorable du « oui » est due peut-être aux plus jeunes des écossais, qui ont eu, dès l’âge de 16 ans, la possibilité de voter, ce qui en a fait s’indigner quelques uns, jugeant qu’à cet âge, on n’a pas la maturité pour participer à une telle décision…alors que d’autres, au contraire, jugeaient que c’est la moindre des choses qu’ils aient pu voter, puisqu’ils seront les héritiers de cette décision.

Quoi qu’il en soit, le camp du oui a gagné sur le fond car David Cameron avait promis, si le non l’emportait, de changer son comportement vis-à-vis des écossais, ce qui pourrait encourager le Pays de Galle, et l’Irlande, à réclamer eux aussi les mêmes avantages…quitte à lancer eux-aussi leur propre référendum.

Le grand perdant de tout ça est donc le premier ministre britannique, qui d’une part est critiqué dans son propre camp d’avoir proposé de tels avantages aux écossais, et qui d’autre part s’en trouvera durablement affaibli.

Mais en fin de compte, c’est à Margareth Thatcher que revient la responsabilité de cette situation, car en pratiquant en 1970 une politique de désindustrialisation de l’Ecosse, elle avait dès cette époque provoquée le clivage que l’on sait, et les écossais ne le lui ont pas pardonné, ce qui a provoqué la résurgence du nationalisme écossais.

On a peut-être oublié qu’en 1979, les écossais avaient lancé un référendum, ignoré par Londres, donnant avec un score de 74% de voix, la possibilité de création d’un parlement et d’un gouvernement écossais, ce qui leur avait permis tout de même de gagner une autonomie partielle, en matière de santé, éducation, justice et transport, et avait donné la victoire à la gauche 2 ans plus tard, obtenant plus tard le droit d’organiser un référendum sur la question de l’indépendance. lien

Quoi qu’il en soit, les écossais ont perdu d’un tout petit poil, mais cette défaite en demi-teinte laisse présager leur retour un jour ou l’autre, car comme disait l’un des militant du oui : « ça ne fait rien, on continue  »…d’autant que Glascow, la ville phare écossaise avait voté pour le OUI à plus de 53%.

Comme dit mon vieil ami africain : « le malheur n’entre que par la porte qu’on lui a ouverte »

L’image illustrant l’article vient de « bigbrowser.blog »

Merci aux internautes pour leur aide précieuse

Olivier Cabanel


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

80 réactions à cet article    


  • Diogène diogène 19 septembre 2014 08:58

    « ce référendum pourrait donner des ailes aux indépendantistes de tout poil : des québécois, aux catalans, en passant par les bretons, les corses, les basques, les bavarois, les savoyards, les italiens de la ligue du nord, ou les flamands »


    Question :

    pourquoi les Alsaciens ne sont-ils jamais évoqués ?
    c’est pourtant la région au plus haut revenu par habitant en France !
    ils ont toutes les caractéristiques de ceux qui pourraient être égoïstes
    et refuser de partager.
    c’est bizarre, les logiques velléitaires d’autonomie n’ont jamais les mêmes explications, si ce n’est une énorme manipulation...

    • olivier cabanel olivier cabanel 19 septembre 2014 09:06

      diogène

      en effet, j’aurais pu ajouter l’Alsace, puisqu’il parait que certains ont des véléités d’indépendance !
       smiley

    • Fergus Fergus 19 septembre 2014 10:05

      Bonjour, Diogène.

      Même pas en rêve ! pour reprendre une expression à la mode. Les Alsaciens constituent l’une des populations françaises les plus attachées à la France. Il suffit, pour s’en convaincre, d’aborder le sujet sur place, et la réponse, très ferme, arrive aussitôt. Certes, il y a des personnes qui réclament l’indépendance, mais elles sont si peu nombreuses que cela relève plus du folklore, un peu comme Hans im Schnoekeloch !


    • fborion 19 septembre 2014 15:52
      Attachés à la France, peut-être ! Du moment où ils peuvent conserver certains avantages (dus au Concordat) par rapport aux autres régions, ce qui est un comble dans un état qui se veut égalitaire !

    • Fergus Fergus 19 septembre 2014 09:56

      Bonjour, Olivier.

      Tu as dû écrire ton article trop tôt : le Non l’a emporté largement, à plus de 55 % contre moins de 45 pour le Oui. Mais peu importe, le principal est que Cameron et le gouvernement du Royaume-Uni vont désormais être tenus par leurs promesses d’autonomie accrue, et cela vaudra pour les autres « nations » du RU : Angleterre, Pays de Galles et Irlande du Nord. En cela, ce référendum aura été utile. Et pas question pour les Britanniques de ne pas donner suite à ces promesses, prises dans l’affolement d’une possible victoire du Non : si tel était le cas, le retour de bâton pourrait être terrible dans quelques années et sonner l’éclatement définitif du Royaume-Uni.

      Sur la contagion possible d’une victoire du Oui en Europe, il n’y avait pas l’ombre d’un risque, contrairement au chiffon rouge agité par les manipulateurs de l’UPR ou de DLR. Certes, il y a la Catalogne, mais le processus de sortie de l’Espagne y est engagé depuis très longtemps et, malgré l’opposition de Madrid et des lois contraires, cela se fera tôt ou tard, tant la Catalogne (déjà très largement autonome) forme une entité nationale à part entière. Je suis nettement plus circonspect pour la Flandre, en dépit de l’activisme du NVA. Mais il est vrai que le risque de partition de la Belgique n’est pas totalement nul. Si cela devait arriver, il serait possible alors que les Wallons demandent leur rattachement à la France (ce qui nous ramènerait à l’époque napoléonienne) et les minorités germanophones d’Eupen et Malmédy leur rattachement à l’Allemagne. Mais un tel scénario relève très largement de la politique-fiction.

      Pour ce qui est de la France, aucun risque : aucune région n’est demandeuse d’une indépendance, excepté une minorité de Corses que j’aimerais voir au pied du mur, confrontés aux réalités économiques et à la perspective de ne plus bénéficier des perfusions du continent. Rien de tel en Bretagne où les indépendantistes ont quasiment disparu, les rares qui restent n’ayant pas la moindre influence sur la population, et cela jusqu’au cœur des Monts d’Arrée.


      • olivier cabanel olivier cabanel 19 septembre 2014 10:43

        bonjour Fergus

        au moment où je le publiais, le non était à 53... finalement, le résultat est plutot intéressant, car malgré les pressions, il y a une semaine, les sondages donnaient le oui gagnant.
        pour revenir à ton commentaire, je ne sais pas si ton optimisme est justifié, car dans ma région, je constate que la région Savoie n’a pas abandonné, bien au contraire.
        mais bon, je ne lis pas dans le marc de café.
         smiley
        merci de ton commentaire

      • Fergus Fergus 19 septembre 2014 11:49

        @ Olivier.

        Sauf évolution spectaculaire ces dernières années, l’indépendance de la Savoie (rattachée pour mémoire en 1860) n’est revendiquée que par quelques poignées d’individus, mais n’est même pas débattue comme une possibilité par le reste de la population. Et pour cause : une Savoie indépendante devrait faire face à des charges énormes en matière d’infrastructures que l’« or blanc » et les ressources industrielles (bien réelles) seraient sans doute incapables de compenser. On est là également plus dans le folklore que sur une revendication sérieuse.


      • eau-du-robinet eau-du-robinet 19 septembre 2014 10:06

        Bonjour Olivier,
        .
        Ses 3 derniers jours ont été décisif pour le camp qui à défendu le NON avec l’appuie de grands médias au service de l’intérêt de l’oligarchie financière !
        .
        Les grands médias, La QUEEN , David Camereon, certains personnages du show bussines, etc. se sont mis à supplier les écossais à rester uni dans les Anglais ( Royaume-Uni ) !
        .
        Puis le camp du NON (à l’indépendance des écossais) à fait peur aux écossais :
        .
        Si vous vous votez OUI vous ne pouvez plus y revenir !
        .
        ou
        .
        Si vous sortez c’est la dégringolade de l’Écosse ...
        .
        Bref les Écossais sont tombé dans le panneaux.  Quel chance manque !!! Celle de pouvoir sortir en même temps de l’Europe et de suivre l’exemple de l’Islande !!!
        .
        Le grands gagnants sont l’oligarchie financière (La city de Londres) et leur complices, les grands médias.
        .
        Quel pays aura le courage de sortir en premier de l’Europe ?
        Pas l’Écosse en tout cas ... Ohhhh My braveheart
        .
        Comme dans le film avec Mel Gibson, l’écosse perd une nouvelle fois une bataille (cette fois médiatique) !


        • olivier cabanel olivier cabanel 19 septembre 2014 10:46

          eau du robinet

          je n’ai pas tout à fait la même analyse...
          je pense que les écossais, en majorité de gauche, sont tentés pour se rapprocher de l’Europe, alors que l’Angleterre fait le chemin inverse !
           smiley
          pour moi, ils ont quand même gagné, ne serait-ce que par les promesses de cameron, reste à savoir si ces promesses seront tenues ?
          on voit bien comment, dans notre pays, elles le sont rarement... 
          merci de ton commentaire.

        • Fergus Fergus 19 septembre 2014 11:54

          @ Olivier.

          Un sérieux problème risque d’être posé aux Ecossais : si le référendum d’appartenance à l’UE, que Cameron s’est, contre son gré, engagé à faire, débouche sur une sortie de l’Union, l’Ecosse sera le dindon de la farce, étant de loin la composante la plus europhile du Royaume-Uni. Or, ce scénario est tout à fait plausible. Pas sûr que les Ecossais qui ont voté Non aient suffisamment envisagé cette éventualité.


        • Diogène diogène 19 septembre 2014 13:13

          «  Quel pays aura le courage de sortir en premier de l’Europe ?
          Pas l’Écosse en tout cas ... »


          1- l’Ecosse n’est pas un pays mais une des quatre nations constitutives du Royaume-Uni qui, lui, est un pays.

          2 - Le Royaume-Uni ne fait partie de l’Europe que pour ce qui est avantageux pour lui. En sortir ne serait pas très compliqué...

        • Garance 19 septembre 2014 10:55

          Cabanel


          Je n’ose croire ce que je lis : 

          Cabanel seriez-vous un de ces vils nationalistes fascisés ?

          Votre article laisse le penser

          Je refuse cette éventualité que vous en soyez un

          Rassurez -moi

          • soi même 19 septembre 2014 11:02

            Paf dans le mille, il faut avoir une bonne mémoire pour ce rappel ses positions prises dans ses innombrables articles !

            Garance, mauvais élève, l’Europe c’est la Paix ?



          • soi même 19 septembre 2014 12:33

            Évidement c’est du passé, et en même temps l’Ukraine nous rappel à ce mauvais souvenir !

            Entretien sur le Kosovo avec le général Pierre Gallois

            http://www.geopolintel.fr/article302.html

             


          • olivier cabanel olivier cabanel 19 septembre 2014 12:46

            garance

            vous avez raison de la refuser
            mais mon opinion compte peu.
             smiley

          • gaijin gaijin 19 septembre 2014 10:58

            comme d’autres avant je crois que c’est une fois de plus le camp de la manipulation médiatique ( invention que nous devons au bien aimé goebbels ) qui a gagné ......
            ça donne de bonnes chances au retour du sarkosaure .....( petit prédateur agressif de la famille des raptors )

             vivement 2017 !

            ayez peur !!!

            allez voter !!!

            un chef fort pour une france forte :
            http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fzeredac.files.wordpress.com%2F2012%2F05%2F20120501-sarkozy-trocadero-ump-photos-web.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fwww.martine-bouvard.fr%2Farticle-lettre-ouverte-a-nicolas-sarkozy-regardez-ce-que-vous-avez-fait-de-la-france-monsieur-le-president-104419761.html&h=1066&w=1600&tbnid=-DJx85W2ZtR7oM%3A&zoom=1&docid=Tm6Kj67VdkMddM&hl=fr&ei=iesbVP2mJKvX7AbZvYCAAQ&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=2767&page=13&start=241&ndsp=20&ved=0CJwBEK0DMDI4yAE

            une super production de la mgm financée par l’office culturel du qatar avec la participation des conseillers techniques de l’otan , de la cia, de la nsa ......

            SARKOZAURE II : la victoire de l’empire  cette fois c’est pour sauver son pays !

            http://www.google.fr/imgres?imgurl=http%3A%2F%2Fbuzzodrome.fr%2Fwp-content%2Fuploads%2F2014%2F02%2FLa-France-forte-Sith-e1391344688878.jpg&imgrefurl=http%3A%2F%2Fbuzzodrome.fr%2Fmeme-la-france-forte%2F&h=450&w=593&tbnid=TODimZoWsTuEVM%3A&zoom=1&docid=b6FU1EjjOtRIQM&hl=fr&ei=Ke4bVJOeAejF7Aa6hIGYDA&tbm=isch&iact=rc&uact=3&dur=1609&page=9&start=169&ndsp=21&ved=0CPABEK0DME44ZA

            dès 2016 sur vos écrans et en 2017 dans vos urnes ........


            • soi même 19 septembre 2014 11:07

              Un chef fort pour une France forte :ce qui close dans cette image, il y a deux chameaux !

              Il y a un drapeau de trop et un nain !


            • gaijin gaijin 19 septembre 2014 11:20

              soi même
              un drapeau de trop ? vous voulez dire le drapeau français je suppose ?
              quand aux nains méfiez vous il y a des précédents célèbres ( eux aussi européistes ) : napoléon , adolf .......


            • soi même 19 septembre 2014 11:47

              Non, l’autre !


            • gaijin gaijin 19 septembre 2014 13:29

              soi même
              je vous taquinais ....
              bien sur l’autre est de trop et dans tous les cas c’est soi l’un soi l’autre .......
              « un homme ne peut servir deux maitres a la fois sinon il offensera l’un ..... »


            • Tall 19 septembre 2014 10:58

              Ils se sont fait couillonner car ils regardent tous la BBC et qu’ils sont cons comme des balais.


              Car il suffisait de connaître 2 chiffres pour balancer tout le baratin londonien par la fenêtre >
              - 8% de la pop
              - 9% du pib

              c’est tout ...



              • Garance 19 septembre 2014 11:15

                M’est avis que les écossais vivants en Angleterre seront bien reçus quand ils viendront passer leur vacances dans les Highlands 


              • _Ulysse431_ _Ulysse431_ 19 septembre 2014 11:22

                Ce que tout le monde semble oublier ici, c’est qu’en cas de victoire du oui, l’écosse aurait du se fader l’euro-mark et en prenant une hausse de 30 ou 50% de leur monnaie ils auraient dégusté quelque chose sur leur balance commerciale smiley


              • Tall 19 septembre 2014 11:39

                Mais nooooon, la Royal Bank of Scotland aurait imprimé la nouvelle monnaie au lieu de la livre sterling ( qu’elle imprime maintenant ) et on démarrait avec un taux de change = à celui de la livre.

                Et avec leur PIB / hab, leur pétrole en mer du nord, il n’y avait aucun problème.

                Ils se sont bien fait enfumés ... à donf ...
                par le poids des habitudes et la peur du changement

              • Fergus Fergus 19 septembre 2014 11:58

                Bonjour, Tall.

                D’accord avec toi : en attendant une éventuelle entrée dans l’euro (à une échéance de quelques années), l’Ecosse aurait bénéficié de la livre écossaise (qui d’ailleurs existe déjà !) à parité avec la livre anglaise.


              • Tall 19 septembre 2014 12:16

                Salut Fergus


                Ils vont le payer très cher ... surtout les jeunes qui ont voté massivement « oui ».
                L’injustice parfaite.
                Tout ça pour des vieux cons à qui la BBC a fait gober qu’ils risquaient de perdre leur pension, et gnagnagna ...
                Alors qu’ils ont 95% du pétrole en mer du nord, et il y a des extensions possibles encore.



              • Tall 19 septembre 2014 11:13
                L’écossais se définit donc comme un sous-anglais.
                J’aurais dû me méfier quand j’ai lu que le leader nationaliste disait vouloir rester sujet de la Queen.

                Enfin, chez nous, on est bien des sous-eurocrates ... c’est pas mieux.

                • Fergus Fergus 19 septembre 2014 12:01

                  @ Tall.

                  Bof, Elisabeth est bien la Queen de la Jamaïque et de la Papouasie !


                • titi 19 septembre 2014 12:01

                  Bah voilà.

                  Comme d’habitude sur AV, si un vote ne donne pas le résultat escompté, c’est forcément que les votants étaient idiots, intoxiqués par la propagande du lobby judéo-maçonico-americano-européen.

                  Et si tout simplement les Ecossais se satisfaisaient de leur situation actuelle ?

                  Cela ne vous a pas effleurer l’esprit ?


                  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 19 septembre 2014 12:08

                    Ouais, d’ailleurs, réclamer son indépendance pour - peut être - payer moins (ou plus , c’est selon le niveau d’Etat-Providence désiré par les Ecossais ) d’impôts et ne plus bénéficier des avantages de leur nationalité britannique n’est pas forcément un choix forcément enthousiasmant.

                     


                  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 19 septembre 2014 12:15
                    des fois, je devrais me ... RELIRE ... BON SANG smiley ... avant de poster !

                  • Tall 19 septembre 2014 12:34

                    Cela n’a aucun sens de rester larbin quand on a les moyens d’être libre.


                  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 19 septembre 2014 12:43

                    Pour le citoyen lambda, le fait d’être écossais ou anglais ne change strictement rien à sa liberté.


                    Et dans les deux cas, il faut quand même obéir aux autorités qu’elles soient à Londres ou à Edimbourg.



                  • Tall 19 septembre 2014 12:56

                    Ben non, justement ... à Londres, c’est un pouvoir de droite ...alors qu’en Ecosse, ils votent toujours + à gauche.

                    C’est même de là qu’est venu le succès foudroyant des nationalistes écossais en 2011.
                    Les effets du krach de 2008 ont poussé les déçus de la gauche écossaise impuissante à Londres à les rallier.

                    On a le même clivage en Belgique avec la Wallonie qui vote à gauche et la Flandre à droite.

                    Les vieux qui ont voté « no » ont eu peur pour leur pension, alors qu’avec le « yes » ils l’auraient mieux protégée justement ... seulement voilà, la BBC & co leur a conté l’inverse .....

                    Bref, ils se font pigeonner en beauté !

                  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 19 septembre 2014 13:29

                    Ouais, m’enfin, faire péter un pays juste parce que telle ou telle zône n’a pas un gouvernement qui reflète ses sensibilités politiques peut peut que mener à une monacoisation de l’Europe.






                  • Tall 19 septembre 2014 13:54

                    faire péter un pays

                    expression significative d’une peur de « destruction » qui n’existe pas

                    monacoisation de l’Europe
                    oui, et alors ?

                  • Tall 19 septembre 2014 14:00

                    Et on s’en fout de l’UE, ce n’est pas la question ici

                    Pour moi les Ecossais ont raté une occasion en or de joliment bien améliorer leur sort.

                    Mais on a joué sur leurs peurs du changement avec des tonnes de mensonges pour les en dissuader. Et ça a marché ...

                    J’en conclus donc que la démocratie a remplacé le fusil par le mensonge.

                  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 19 septembre 2014 14:51

                    Je pense qu’il est contre productif de vouloir découper les grands pays en plus petits pays sur une base qui se voudrait ethniquement homogène alors qu’il existe plein de gens qui sont multiculturels et des tas de possibilités de créer des droits pour protéger les minorités culturelles.


                    Ces histoires de pureté ethnique n’amènent que des emmerdes.

                  • Tall 19 septembre 2014 16:57

                    Le communautarisme est un dangereux ennemi du capitalisme, car il permet une solidarité capable de résister aux forces égocentriques de l’argent.


                    Et par voie de conséquence, le multiculturalisme est un allié du capitalisme. Car il permet de diviser le peuple pour mieux le contrôler.

                  • titi 19 septembre 2014 23:11

                    C’est ça la portée du projet d’indépendance ?

                    Se retrouver entre gens de gauche pour voter tous pareil ?

                    Heureusement que le referendum a aboutit au non : l’Ecosse aurait alors été le premier pays a être créé pour des motivations minables.


                  • Tall 19 septembre 2014 23:37

                    La portée d’un projet d’indépendance, à mon avis, c’est l’indépendance ...


                    Je ne vois pas bien pourquoi on devrait soumettre ses choix de vie à la volonté d’un autre si l’on peut s’en passer.

                  • titi 20 septembre 2014 00:11

                    « Je ne vois pas bien pourquoi on devrait soumettre ses choix de vie à la volonté d’un autre si l’on peut s’en passer. »

                    On appelle cela la vie en société.


                  • Tall 20 septembre 2014 08:13

                    Je parle de soumission ...de rapport maître / subalterne où l’un décide et l’autre obéit.

                    L’Ecosse pouvait décider pour elle-même, et elle refuse ... c’est triste.

                  • titi 20 septembre 2014 17:33

                    « Je parle de soumission ...de rapport maître / subalterne où l’un décide et l’autre obéit »

                    Il faut arrêter la fumette : les écossais ne sont pas soumis aux anglais : le droit de cuissage des nobles anglais a disparu depuis longtemps.

                    Après que certains ne soient pas contents de l’issues des votes à l’échelon national, ça ne prouve pas qu’il y a soumission.
                    Cela prouve soit que leurs idées sont mauvaises, soit qu’eux mêmes sont mauvais et sont incapables d’en montrer la pertinence.

                    La soumission dont vous parlez elle concerne tous les gens qui se retrouve un jour ou l’autre parmi les électeurs faisant parti du camp de la majorité moins une voix.

                    C’est de la politique d’apothicaire. Si soumission il y a, elle est intellectuelle.


                  • Tall 20 septembre 2014 23:36

                    Quand un peuple A est soumis aux lois votées par un Parlement élu majoritairement par un peuple B ( quotas de députés ), le peuple A est soumis au peuple B.


                    Alors maintenant, si vous ne comprenez toujours pas ce que signifie « indépendance », consultez une encyclopédie, parce que moi, je n’ai plus rien à ajouter.

                  • julius 1ER 21 septembre 2014 07:54

                    Faire une Révolution quand on est une minorité, c’est de l’aventurisme, ne pas la faire lorsque l’on est une majorité c’est de l’opportunisme !!!!!!!!!!!!!!!!! Lin piao.


                  • Tall 21 septembre 2014 09:10

                    Le pouvoir est à celui qui le prend ( Tall-tsé-toung )


                  • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 19 septembre 2014 12:13

                    Et, en plus, rien ne dit que certains auraient pu continuer à profiter des subsides de la PAC et autres programmes européens en étant indépendants....


                    Sans compter qu’ils auraient peut être du se mettre à apprendre le Gaélique pour montrer leur attachement à la mère patrie et j’en passe ...

                    Bref, l’indépendance pour quoi faire ?



                    • olivier cabanel olivier cabanel 19 septembre 2014 12:50

                      Alois Frankenberger

                      je pense que ce que visent la plupart de ces sépérationnistes, c’est une fédéralisation européenne...l’indépendance n’est qu’un mot, et (je ne veux pas parler à leur place) ils visent peut-être plus d’indépendance, mais avec la volonté de faire partie d’un tout.
                      des modèles de ce genre existent déjà dans le monde...

                    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 19 septembre 2014 13:30

                      bref, une indépendance pour rire en quelque sorte.


                    • jullien 19 septembre 2014 13:22

                      @Olivier

                      On a peut-être oublié qu’en 1979, les écossais avaient lancé un référendum, ignoré par Londres, donnant avec un score de 74% de voix, la possibilité de création d’un parlement et d’un gouvernement écossais, ce qui leur avait permis tout de même de gagner une autonomie partielle, en matière de santé, éducation, justice et transport, et avait donné la victoire à la gauche 2 ans plus tard, obtenant plus tard le droit d’organiser un référendum sur la question de l’indépendance.

                      Je vous suggère de retenir que les journalistes ne sont pas infaillibles et qu’il peut leur arriver de se mettre à raconter n’importe quoi : le Scotland Act de 1978 prévoyant un statut d’autonomie pour l’Écosse (pas d’indépendance !) était une loi du parlement de Westminster et s’il n’a pas abouti, c’est parce que le jour du vote (1er mars 1979) 51,62% des votants avaient voté « oui » soit en raison d’un taux de participation de 63.72% seulement 32.9% des électeurs inscrits (or, il fallait que au moins 40% des inscrits se prononcent en faveur de l’autonomie pour que le statut entre en application).


                      • mac 19 septembre 2014 14:46
                        @ Olivier Cabanel

                        Mettre le Québec à égalité avec toutes ces « petites » provinces qui revendiquent leur indépendance relève presque de l’inculture géo économique.
                        Que les anglo-saxons ne veuillent pas voir partir une poule aux oeufs peut se comprendre :

                        Grand comme trois fois la France, avec des ressources qui feraient rougir certains pays du moyen orient, une industrie de pointe (informatique, aéronautique, biochimie...), un système universitaire des plus performants, une mégapole de près de 4 millions d’habitants (Montréal), un PIB égal à 5 fois celui de l’écosse (et 50 fois celui de la Corse !) qui l’amène dans les 40 premiers du monde devant la Norvège et pas loin de la suisse.
                        Si un Québec indépendant n’est pas viable économiquement alors pourquoi 70 % des pays de la planète le seraient ?


                        • zygzornifle zygzornifle 19 septembre 2014 14:48

                          L’Angleterre n’allait certainement pas se passer de tout ce bon pognon Écossais, le scrutin a été truqué ...... 


                          • zygzornifle zygzornifle 19 septembre 2014 14:49

                            les écossais vont continuer à se faire écosser .....


                            • logan 19 septembre 2014 15:18

                              Comme on dit, ceux qui sont prêt à renoncer à un peu de leurs libertés pour de la sécurité ne méritent ni l’un ni l’autre. C’est la victoire de la peur sur le courage.

                              Quand on a l’occasion de pouvoir être libre, on la saisit. Une grosse occasion ( pacifique ) de manquée.
                              Je suis triste pour tous les écossais qui rêvaient de liberté.


                            • Montdragon Montdragon 19 septembre 2014 15:48

                              @Alois,
                              justement ce n’est pas sur des critères ethniques que le mouvement s’est lancé (les écossais pur malt sont en majorité dans le Nouveau Monde), mais sur des critères de citoyenneté.
                              Quels que soit l’origine, il suffit de respecter les moeurs et lois locales pour être assimilé...
                              Ce qui nous rappelle certains discours en France...Osez la Blonde.


                              • foufouille foufouille 19 septembre 2014 16:19

                                les écossais préfèrent le travail gratuit, 10000 morts dans les hôpitaux, bosser sous assistance respiratoire, la future austérité, etc grâce à la ploutocratie européenne


                                • Faedriva 19 septembre 2014 16:43

                                  En tout cas, cette défaite à quelques points soulignent surement :
                                  Le système global de direction et de gestion des ressources des Royaumes Unis, déplait à un grand nombre d’écossais.
                                  Par conséquent, les vies dans les Royaumes Unis sont actuellement et depuis un long moment vraiment mal vécu par les habitants natifs du nord de l’île principale.


                                  • julius 1ER 19 septembre 2014 16:52

                                    Mais en fin de compte, c’est à Margareth Thatcher que revient la responsabilité de cette situation, car en pratiquant en 1970 une politique de désindustrialisation de l’Ecosse, elle avait dès cette époque provoquée le clivage que l’on sait, et les écossais ne le lui ont pas pardonné, ce qui a provoqué la résurgence du nationalisme écossais.

                                    @Cabanel,

                                    C’est bien de souligner cet aspect du problème, qui est fondamental à mon avis, c’est davantage le rejet du néo-libéralisme Thatcherien qui a provoqué ce référendum plutôt qu’une volonté délibéré du peuple....... d’ailleurs il a été maintes fois souligné que le peuple écossais s’identifiait davantage aux pays du nord, qu’au régime conservateur de Cameron.............. mais les choses n’en resteront pas là, car le vent est en train de tourner, l’aspiration de nombreux peuples a retrouver une vie économique plus équilibrée ou l’on prend davantage en compte l’humain va gagner du terrain car on voit bien que les propositions des régimes conservateurs ne mènent nul part...... en économie il y a des cycles, et le tout marché a pris du plomb dans l’aile, j’aurais aimé la victoire du OUI en Ecosse non pas parceque Small is beautiful, mais parceque le Royaume Uni se serait effondré, celà aurait été le révélateur de ce qu’est le RU qui ne prospère que dans la division qu’il engendre de partout, pas pour pour le bien commun mais uniquement pour le profit de quelques uns. c’est bien à cause de lui que l’on a pas mis en place une Europe fédérale, qui aurait été à la dimension des problèmes de ce monde globalisé, à la place de çà nous avons le retour du chacun pour soi, et des décennies de sur-place avec aucune avancée majeure dans quelque domaine que ce soit !

                                    • titi 19 septembre 2014 23:15

                                      « en pratiquant en 1970 une politique de désindustrialisation de l’Ecosse »

                                      Faut se réveiller Julius : tous les gouvernements de tous les pays ont mené à la fin des années 1970 une politique de désindustrialisation de toutes les régions industrialisé.

                                      Vous ne vous souvenez donc pas du sort de la sidérurgie en France ? 



                                    • julius 1ER 20 septembre 2014 08:00

                                      @TITI


                                      mon pov TITI, il ne faut pas croire tout ce qui est écrit dans les journaux, «  : désindustrialisation » a rimé avec dépossession des moyens de production, car de nombreux secteurs étaient nationalisés, et même si la modernisation était nécessaire et est toujours nécessaire, il ne faut pas confondre modernisation et spoliation............... puisque tu es complètement sous informé, je t’engage à revoir le reportage d’ARTE sur Mittal (on doit le retrouver sur ARTE documentaires puisque c’est passé cette semaine) après tu viendras discuter avec les adultes, s’il y a des choses que tu ne comprends pas .

                                    • titi 20 septembre 2014 17:43

                                      Julius votre discours je le connais.

                                      Vous pouvez toujours regretter le temps de la marine à voile et des beaux équipages : aujourd’hui les grands méthaniers ont besoin d’une poignée de marins pour fonctionner.

                                      La sidérurgie c’est pareil.

                                      Il y a 20 ans Juppé voulait vendre Thomson à une entreprise coréenne pour 1 euros et sauver quelques emplois.
                                      Les gens comme vous avaient hurlé à la spoliation. La vente ne s’est pas faite.
                                      Et aujourd’hui Thomson ça vaut combien ? Ca vaut rien. Et tous les emplois ont été perdus.

                                      Le monde évolue. La consommation évolue. Les moyens de production évolue.

                                      Mais vous et vos copains vous avez toujours un logiciel écrit il y a 100 ans par un mec dont la thèse principale était que la révolution arriverait en Grande Bretagne.
                                      Même il y a 100 ans, c’était déjà buggué



                                    • Gnostic GNOSTIC 19 septembre 2014 17:07


                                      Le scottish labour (les socialos écossais) dit NO à l’indépendance de l’Ecosse

                                      Voir la photo

                                       

                                       

                                      Si vous n’avez pas encore compris de quel coté sont les socialos  smiley

                                       

                                      Réponse : du coté du flouze, du blé, du pèze, du pognon, du fric quoi

                                       

                                      Le faux parait vrai et le vrai parait faux Lao Tseu

                                       


                                      • Attilax Attilax 19 septembre 2014 19:11

                                        « ... J’me souviens surtout de ces moutons
                                        effrayés par la liberté
                                        s’en allant voter par millions
                                        pour l’ordre et la sécurité... »

                                        Renaud, Hexagone.

                                        « Vous aviez à choisir entre la guerre et le déshonneur : vous avez choisi le déshonneur, et vous aurez la guerre. »

                                        Winston Churchill.

                                        Certaines choses sont universelles...


                                        • agent ananas agent ananas 19 septembre 2014 19:20

                                          « ... obligée de faire des cadeaux aux écossais pour les garder dans le giron anglais. »

                                          Les promesses n’engagent que ceux qui y croient. smiley


                                          • olivier cabanel olivier cabanel 20 septembre 2014 10:20

                                            agent ananas

                                            en effet, et en France, on en sait quelque chose !
                                             smiley

                                          • Tall 19 septembre 2014 19:32

                                            Enfin, maintenant on sait pourquoi ils portent le kilt ....


                                            • rocla+ rocla+ 19 septembre 2014 19:44

                                              Moi qui voulais partir habiter en Ecosse en cas du oui ….


                                              J’ aurais acheté un kilt et libéré mes testicules . 

                                              Caramba , encore raté .

                                              • olivier cabanel olivier cabanel 20 septembre 2014 10:18

                                                capitaine, mon capitaine,

                                                c’est un coup à se faire écosser les petits pois
                                                 smiley

                                              • joletaxi 19 septembre 2014 20:27

                                                bonsoir oh Mage celtique,au kilt en poil de bique

                                                salut les enclumes

                                                mais quel bonheur
                                                Sarko revient
                                                je sens que cela va être « rockandroll »

                                                un homme qui dit, l’écologie, ça suffit ne peut pas être foncièrement mauvais non ?

                                                pauvres ours polaires, car avec ce que ça dégage de CO2, tous les articles à venir de la petite clique de gauche de avox,là, ils sont foutus

                                                Bon, d’ici que le nouveau sarko mette les fonctionnaires au boulot, c’est pas demain la veille, mais....

                                                • Tall 19 septembre 2014 21:33

                                                  ah vous ... quand on ira à Chamonix en pirogue, vous direz encore que la mer n’a pas monté


                                                • joletaxi 19 septembre 2014 22:00

                                                  quand la mer mooonnnntttte....


                                                  des fois que cela pourrait ... mais non, la réalité ne vous intéresse pas


                                                  mais vous êtes plutôt un bon client


                                                  le vice président US y voit aussi une mission divine.

                                                  j’ai encore quelques médailles de ste rita, je ne sais pas si c’est efficace pour la poele à frire, mais dans le doute, le principe de précaution et toussa, je vous les offre avec plaisir

                                                • Tall 19 septembre 2014 22:06

                                                  dès que j’aurai un p’tit trou de 1500 ans dans mon agenda, je vous promets une discussion sérieuse sur le sujet


                                                • olivier cabanel olivier cabanel 20 septembre 2014 10:19

                                                  jo

                                                  en effet, ça va être une première mondiale
                                                  un président qui dirigera le pays depuis sa prison.
                                                   smiley

                                                • Gérard Luçon Gérard Luçon 20 septembre 2014 12:26

                                                  Bonjour Olivier, il y a des bruits de tricherie, semble t-il ! https://www.youtube.com/watch?v=kUR-HgAtwtg#t=42 


                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 20 septembre 2014 18:03

                                                    bonjour Gérard

                                                    joli scoop !
                                                    ça ne me surprend pas...espérons que le camp du OUI en prendra connaissance ?
                                                     smiley

                                                  • gaijin gaijin 21 septembre 2014 19:11

                                                    « tout le monde triche et quand on est a peu près a égalité on se réunit pour décider qui a gagné »
                                                    la citation est de alain juppé ......

                                                    plus clair vous avez besoin ?


                                                  • olivier cabanel olivier cabanel 21 septembre 2014 19:16

                                                    bonsoir Gaijin

                                                    tout est dit !
                                                    entre un repris de justice et un futur taulard... ils sont bien partis.
                                                     smiley

                                                  • smilodon smilodon 21 septembre 2014 14:10

                                                    Les écossais ont fait le choix de la raison. Nous ne vivons plus dans un monde qui pourrait permettre à une « région » de revendiquer et de vivre son indépendance !.... C’était bon avant le moyen-âge, ça ne l’est plus !.. C’est même juste après le moyen-âge et à la fin de ces territoires dispersés, qu’on s’est rassemblé, de gré ou de force !.... La « mondialisation » a débuté à cette époque-là !... Qu’on le veuille ou non !..... Dommage pour les bretons, les vendéens, les basques ou les lorrains !... Dommage pour les écossais aussi !.. Et dommage pour tout le monde !...C’est l’heure du « grand rassemblement », pas celui de la dispersion !....Désolé !... Nous ne vivrons pas assez vieux pour reformer la « pangée » (territoriale), mais nous y allons à vitesse « grand V » sur le plan « moral » !....... Pour vivre mieux, à 9 ou 10 milliards bientôt, rien ne servira de vivre « caché » !.. Ce sera impossible !... Il faudra vivre « ensemble » !..... C’est notre destinée, qu’on le veuille ou pas !... Adishatz.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès