• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les femmes africaines et les « coups d’État » en ménage

Les femmes africaines et les « coups d’État » en ménage

C'est un phénomène qui devient de plus en plus une catastrophe sociale dans les couples d'origine africaine en Europe. Un jeune homme, par idéalisme africain, fait le choix d'épouser une fille du pays et se saigne financièrement allant de petit boulot à petit boulot, parfois pendant des années, pour faire venir son âme sœur en Europe. Il croit enfin réaliser son rêve de vivre avec sa princesse africaine jusqu'à la mort sans se douter que la jeune dame a ses propres objectifs. Le couple vit un, deux, trois ans, même plus sans que le jeune homme ne se doute de rien. Puis un jour, Madame décide de réaliser son rêve de "vivre libre". Elle va se débarrasser de son naïf de mari qui n'a rien vu venir. 

Le scénario est généralement en trois phases, et c'est devenu un classique.

1. Première phase, la ruse pour obtenir les papiers de la maison

Tout d'un coup, Madame se montre d'une inhabituelle gentillesse. Ce qui lui permet d'obtenir de son mari à peu près tout : le contrat de location ou le titre de propriété du logement, les coordonnées bancaires, les coordonnées des caisses d'allocation familiale, des administrations fiscales (impôts et taxes), de l'assurance maladie ; les documents d'identité des enfants, les actes d'état civil (acte de mariage, acte de naissance,...), les documents scolaires des enfants,...

2. Deuxième phase : créer le pourrissement

Le mari, qui n'a toujours rien vu venir se retrouve face à une épouse invivable : crises de colère injustifiées, sorties inexpliquées, refus de faire les tâches ménagères, disputes à répétition, refus de sexe,... bref, un climat qui va obliger le mari à "sévir pour remettre de l'ordre". Et c'est là le piège ! 

Un soir, Monsieur revient à la maison, au besoin, après avoir pris quelques verres pour essayer d'oublier un peu ce climat familial devenu invivable. Madame saisit l'occasion pour provoquer une dispute sur n'importe quel sujet et pousse le « pigeon » à la colère. L'homme est tellement à bout qu'il va essayer de "secouer" cette dame. Un coup malheureux est vite parti et Madame saigne du nez.

C'est le jackpot !

Vite la police et des pleurs dans l'immeuble. "Mari violent, il me maltraite, j'ai peur pour ma vie,..." et toutes ces histoires. La police, par précaution, menotte le bonhomme qui n'a toujours rien compris en ce qui lui arrive. Destination commissariat de police. Tout de suite Madame se précipite au tribunal, et c'est la troisième phase.

3. Troisième phase : une ordonnance de protection

Les avocats, le procureur, les assistantes sociales, le médecin pour constater les lésions,... tout y passe. Et puis boom ! Une ordonnance de protection interdisant au mari d'approcher le domicile familial et d'avoir le moindre contact avec sa femme. 
Du jour au lendemain, le pauvre mari « pigeonné », depuis le début, se retrouve dehors, dans la rue, squattant par-ci par-là. Madame, qui a rondement mené cette machiavélique opération durant des mois exulte !

Victoire !

Elle a gagné l'appartement/maison, les prestations sociales, l'autorité exclusive sur les enfants et la "liberté" !

La prochaine fois que quelqu'un vous parle d'aller épouser une femme en Afrique, dites-lui de se renseigner sur la mentalité de sa future épouse et de bien méditer "la perspective d'un Coup d'Etat", une fois cette femme en Europe.

Sur le fond et tout en veillant à éviter des généralisations abusives, on peut faire le constat que l'Afrique est dans un tel état de désordre socioculturel et de désorientation politique qu'il est difficile de trouver beaucoup de familles avec de solides valeurs morales et traditionnelles dans lesquelles les filles sont élevées pour devenir des "épouses de qualité".

Il faut du temps et de la patience... sur place.

Boniface Musavuli


Moyenne des avis sur cet article :  3.56/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 2 novembre 08:52

    Est-ce une spécificité Africaine ?


    • Paul Leleu 2 novembre 18:45

      @devphil30

      c’est en fait une des choses les plus communes sur Terre... les « filles de l’Est » sont exactement pareilles...

      mais en fait, même plein de « françaises de souche » se comportent de cette manière là... faut pas être aveugle...

      la capacité à vivre sérieusement avec quelqu’un est une qualité rare... et l’alliance harmonieuse de 2 personnes, quelque chose d’encore plus rare...


    • devphil30 devphil30 3 novembre 07:43

      @Paul Leleu

      Merci pour vos explications ....

      Ma question portait en elle même la réponse et ne nécessitait pas une longue comparaison avec des femmes d’autres horizons.

      Ce biais des femmes provient également de l’aveuglement masculin dicté souvent par un mode de pensée dont l’épicentre d’un pas dans le cerveau mais en dessou de la ceinture


    • Michael Gulaputih Michael Gulaputih 2 novembre 09:14

      @MUSAVULI

      Si c’est du vécu, je vous exprime toutes mes condoléances. Vous décrivez parfaitement les différentes étapes du drame.

      Mais rassurez-vous toutes les femmes du monde vous font tomber dans ce piège. Voir cet exemple en Thaïlande qui semble assez fréquent pour certains naïfs européens.

      Ou encore ce super film avec Michel Blanc : Je vous trouve très beau.

      D’ailleurs les femmes n’ont pas ce monopole. Ouvrez les yeux et regardez autour de vous et vous verrez le nombre de gigolo prêt à tout pour obtenir un passeport européen.

      Mes parents m’ont transmis leur savoir par ce bel adage : « ce n’est pas une femme que tu épouses mais toute sa famille ». Fort de ce viatique j’ai réussi à décoller mon regard concupiscent de celle qui allait devenir ma femme pour le poser sur ma future belle famille. Ce fût dur mais salutaire. Je l’ai épousée en toute connaissance de cause et cela dure depuis de très longues années.

      Bien à vous.


      • foufouille foufouille 2 novembre 09:45

        elle avait le droit de sortir seule ?


        • JL JL 2 novembre 11:08

          Raciste et misogyne ?


          • jemenuto 2 novembre 13:20

            hastag Balance ta vipère ?


            • Paul Leleu 2 novembre 18:59

              @jemenuto

              ce n’est pas politiquement correct...


            • Ruut Ruut 2 novembre 15:45

              La maltraitance des maris, un tabou dans nos sociétés.


              • Le Comtois 2 novembre 17:19

                Moi que ce soit en bouffe ou en cul, je ne consomme que local, c’est plus écologique ! lol


                • Paul Leleu 2 novembre 18:46

                  @Le Comtois

                  mlaheureusement, ce n’est pas une spécificité africaine...


                • blablablietblabla blablablietblabla 2 novembre 17:35

                  Et l’Afrique du Nord c’est pas mieux, beaucoup vont les chercher la bas que ça soit une femme ou un homme.Les femmes disent un homme « hallal » et les hommes disent des femmes « hallal » tout ce qui vient du bled. Les mecs bledards cherchent des mecs en France pour se marier et comme le mariage gay est autorisé et ils le savent , il veulent des mecs pensant qu’ils se comprendraient entre mecs.


                  • Paul Leleu 2 novembre 18:48

                    @blablablietblabla

                    le problème, c’est que c’est pas différent, que ce soit homo ou hétéro... à partir du moment où tu sucites le désir chez l’autre, que tu lui fait perdre un peu la tête, alors ça peut dériver très loin.


                  • zygzornifle zygzornifle 2 novembre 18:13

                    et se saigne financièrement allant de petit boulot à petit boulot

                    Mais c’est le commun de beaucoup de Français , pas besoin d’être africain pour se faire exploiter , on est bien gâté question petits boulots mal payé , en plus faut maintenant si on écoute les trous duc qui nous gouvernent se saigner aux 4 veines pour changer son vieux diesel pour une merdasse a essence a 20% de TVA qui bouffe 2 a 3l de plus et qui sera interdire dans 5 ans a cause du co² ....


                    • blablablietblabla blablablietblabla 2 novembre 18:24

                      @zygzornifle
                      Tout à fait, j’ai une caisse Renault société diesel 2013 , je vois pas comment je vais faire . C’est une ruine la voiture à tous les niveaux .Pour changer les ampoules de devant il faut démonter toute la calandre c’est une honte.


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 novembre 18:40

                      @blablablietblabla

                      Salut . Il me semble avoir vu un truc sur le net sur le sujet...


                    • zygzornifle zygzornifle 3 novembre 08:09

                      @blablablietblabla

                      Pour changer les ampoules de devant il faut démonter toute la calandre c’est une honte.

                      A se demander si ce n’est pas un énarque comme on en a au gouvernement qui a mis la voiture au point ....


                    • picpic 2 novembre 19:27

                      La femme est l’outil fondamental du capitalisme matérialiste pour réduire en esclavage l’homme.

                      Ce n’est pas l’homme qui consomme, mais la femme.

                      si un homme écoutait vraiment ses propres désirs, il vivrait dans sa cabane et se contenterai d’aller pêcher et n’aurait besoin de rien d’autre...

                      malheureusement, madame à besoin de théatre, de belle robe, de produit cosmétique et de voyager.

                      l’hypergamie de la femme faisant le reste, l’homme est poussé à accéder à un statut social le plus élevé possible...plus tu as un statut social élevé, plus tu accèdes au sexe.


                      • aliante 2 novembre 23:24

                        @picpic

                        si tu veux empêcher une femme d’avoir un orgasme ,vole lui sa carte bleue


                      • aimable 2 novembre 23:37

                        les femmes sont toujours a la recherche d’un pigeon .

                        pour sortir du célibat

                        pour avoir un portefeuille garni

                        pour avoir un père avant d’accoucher

                        pour ce faire faire un enfant mais rester célibataire

                        je m’arrête la, la liste est trop longue et je fatigue .


                        • zygzornifle zygzornifle 3 novembre 08:06

                          Saga Afriqua ambiance de la brousse , saga afriqua attention les secousses comme le chantait Noah ...


                          • Cadoudal Cadoudal 5 novembre 19:57

                            @zygzornifle
                            Ah, les femmes africaines en Afrance, arrivant de plus en plus nombreuses pour nous faire profiter de l’animation de leur joyeuse et pléthorique progéniture sponsorisée par la start-up sorossienne appelée communément la CAF...

                            https://www.lexpress.fr/actualite/societe/voitures-brulees-montceau-les-mines-instaure-un-couvre-feu_2046341.html
                            https://www.valeursactuelles.com/societe/seine-saint-denis-le-cri-dalarme-des-juges-pour-mineurs-100440

                            Ici, en Afrique, c’est plus calme...

                            Un branleur étranger qui insulte un flic, ben, il se prend une bonne branlée et sa mère avec si elle ouvre la bouche...
                            Faut dire que le lobby des éleveurs de poneys est moins puissant qu’en Afrance...

                            Et puis les étrangers, quand y en a trop, et qu’on leur montre le chemin de leur pays, ils comprennent rapidement...

                            https://www.jeuneafrique.com/647106/societe/immigration-200-000-congolais-ont-du-fuir-langola-depuis-le-debut-du-mois

                            http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/ile-de-france-un-trafic-de-medicaments-a-plus-d-un-million-d-euros-02-11-2018-7934076.php


                          • Désintox Désintox 4 novembre 10:17

                            On ne vois pas trop pourquoi, dans une société européenne, les couples d’origine africaine seraient plus stables que les autres.


                            • Cadoudal Cadoudal 5 novembre 19:58

                              @Désintox
                              On ne voit pas ce que font les couples Africains en Europe...


                            • smarticasso 4 novembre 12:41

                              Oui, je suis désolée pour vous, pauvre pigeon, en France même les femmes africaines sont libres, et c’est interdit de leur frapper. La police peut venir à la maison pour vous dire que vous avez été un mauvais garçon, c’est super injuste !Épouse de qualité" je le traduis par esclave : Ne pas sortir de la maison, faire le ménage, avoir du sexe quand vous voulez, et toujours sourire. Votre archeo-machisme a un petit problème de décalage avec la mentalité des femmes, même africaines.


                              • Sergio Sergio 4 novembre 14:05

                                Cela ressemble aux ’Petits oiseaux des Iles ’ Jeunes femmes réunionnaises venues en France découvrir le grand amour occidental, et puis je les comprends, ont fini par voler de leurs propres ailes. Même phénomène avec les agences matrimoniales faisant venir de ’ belles femmes de l’Est ’, avis aux crédules, on recommence toujours et ça s’appelle : La répétition.


                                • aimable 4 novembre 19:52

                                  @Sergio
                                  je ne suis jamais aller a la Réunion , mais je suppose qu’il vivent leur culture régionale comme les autres régions métropolitaines , et ont une culture nationale également comme les autres régions métropolitaines .


                                • Sergio Sergio 5 novembre 10:44

                                  @aimable

                                  Oui Aimable, pour la Réunion, il y avait 30 ans. Les territoires d’Outre-Mer n’ont rien à nous envier, ce serait plutôt le contraire. Vous avez eu raison de l’avoir précisé. 


                                • Tiberius Tiberius 4 novembre 18:08

                                  Mon cher Boniface, permettez-moi de vous dire que vous faites montre dans cet article d’un obscurantisme, d’une conception si rétrograde de la vie en couple et surtout dégradante de la femme africaine, que vous avez poussé le mâle que je suis au bord de la nausée.

                                  Alors quoi  ? Il faut qu’une femme se montre gentille avec un homme pour que celui-ci consente selon vous à lui donner accès à des informations aussi triviales qu’un contrat de location, des coordonnées de caisse d’allocation ou des documents scolaires des enfants !!!! Il ne vous a pas semblé que le minimum de respect d’un époux envers sa compagne aurait dû le pousser à partager lesdites informations sans qu’il soit besoin de ruser pour les obtenir ? Les femmes ne sont pas que de dociles esclaves vouées à passer la serpillère, faire le dîner et écarter les jambes le soir. Et comme si ça ne suffisait pas, vous justifiez que l’époux « africain modèle » sévisse sur son épouse « capricieuse » au point de... faire saigner son nez !!! 

                                  Combien de ces jeunes hommes africains dont vous parlez auraient ainsi traité leur femme s’il s’était agi d’une Occidentale à peau blanche ? Bien peu j’en suis certain. Non là ils l’auraient respectée leur petite femme blanche, hein ?! Mais parce que c’est une africaine elle n’aurait d’autre choix en venant en France que d’être soumise et docile comme au pays ? Si ces hommes dont vous parlez ont perdu leur épouse et doivent se saigner tous les mois pour leur verser une pension, c’est bien fait pour eux, j’en suis heureux ! Que cela serve de leçon à ceux qui voudraient reproduire ce genre de comportements primitifs, misogynes et d’ailleurs racistes.


                                  • MUSAVULI MUSAVULI 4 novembre 21:18

                                    @Tiberius
                                    Je crois que vous n’avez pas bien compris mon propos. Je crois d’ailleurs qu’il y a une telle différence d’approche culturelle que nous avons peu de chance de nous mettre d’accord. Mon sentiment est que vous devez être un de ces « Blancs » qui s’introduisent dans des couples africains pour y faire comprendre à l’épouse africaine qu’elle est « malheureuse » et qu’elle doit se « libérer » de son mari. Ce comportement aboutit à des rébellions dans le couple pour un oui ou un non, et la femme africaine, désorientée par les fractures culturelles, et emportée par le syndrome de « la femme libre », finit par briser bêtement son couple, là où la femme « blanche » comme vous dites, aurait pris le temps du dialogue et des compromis avec son mari, même africain. Ces intrusions des « Blancs » (assistantes sociales et autres) dans les couples africains, sont des opérations de destruction. De nombreux « Blancs » croient qu’ils ont pour mission de « sauver des Noirs », l’épouse africaine en particulier, alors qu’ils détruisent des couples qui, souvent, ne demandaient qu’à vivre dans l’intimité. Je hais ce messianisme blanc, et je vous le dis de façon claire. 


                                  • Tiberius Tiberius 5 novembre 02:12

                                    @MUSAVULI

                                    Eh bien votre sentiment vous trompe lourdement. Je ne suis pas un mâle blanc. Je ne l’ai pas précisé ci-dessus parce que je n’avais pas songé, jusqu’à ce que vous évoquiez ma couleur de peau, qu’il puisse être utile à mes interlocuteurs de la connaître pour juger de la pertinence de mon propos. Quel triste et déplorable hasard que ce soit vous qui ayez évoqué le premier cet aspect de ma personne...
                                    Les reproches que je vous ai adressés ne sont pas réductibles à une simple affaire de culture voire de couleur de peau. Dire que la femme est un être humain à part entière n’est pas une affaire de culture, c’est une réalité objective ! Et dire qu’elle ne devrait jamais être traitée comme un sous-homme, n’est pas non plus une question de culture, c’est la conséquence directe de l’égalité des hommes et des femmes dans leur statut d’humains. Quand je dis que les jeunes dont vous parlez n’auraient jamais eu ce genre de comportements vis-à-vis de leur femme blanche, j’en parle parce que je le sais ! Votre justification culturelle au traitement dégradant de la femme africaine est aussi pitoyable que médiocre. En n’ayant pas la prévenance de partager de vous-même avec votre compagne, votre moitié, votre égale, des choses aussi triviales qu’un acte d’état civil, des coordonnées bancaires ou les documents scolaires de ses propres enfants, vous la méprisez gravement et la rabaissez à une sous-catégorie d’humains. En cela vous ne valez guère mieux que les esclavagistes qui rabaissèrent mes ancêtres au rang de bêtes de somme pour les faire travailler au fouet dans leurs plantations. Nier tout ou partie de l’humanité d’un individu en arguant de sa couleur ou de son sexe et ainsi le réduire à la soumission, est un crime, une atteinte à la dignité humaine ! Ça n’a strictement rien à voir avec une quelconque histoire de culture. C’est la réponse la plus odieuse que vous pouviez faire !


                                  • Claire Claire M. 5 novembre 18:38

                                    @Severomorsk

                                    Qu’elle est cette stupidité qui vous fait vous opposer aux livres ? De quoi vous imaginez-vous être l’auteur en ce monde qui n’ait pas été pensé par d’autres et venu à vous grâce à des livres, dites-moi ? Si vous estimez qu’un savoir contenu dans un livre n’a pas de valeur, eh bien remontez vos manches et montrez-le nous au lieu de vous emporter sottement contre les livres en général. Du reste ce que dit Tibérius est tout à fait sensé et je le félicite de l’avoir dit. L’auteur de l’article justifie qu’un homme casse le nez de sa femme en vertu de foireux arguments culturels. Et tout ce que vous avez à opposer à celui qui vous rappelle que l’égalité des femmes et des hommes dans leur nature humaine n’est pas qu’un simple élément de culture mais un fait objectif, ce sont de dérisoires récriminations contre les livres. Pfffff... smiley


                                  • Massada Massada 5 novembre 08:08

                                    J’ai épousé une femme africaine il y a maintenant presque 20 ans.
                                    Je l’ai connu en Afrique, le mariage fut compliqué à cause des lois israéliennes, mais nous avons vaincu ces difficultés ensemble.
                                    Nous formons un couple heureux avec deux garçons formidables.

                                    Le plus important pour la stabilité du couple mixte est de couper les ponts avec les traditions culturelles vieillottes pour s’inventer une façon de vivre qui nous est personnel et qui convient aux deux.

                                     

                                    C’est aussi de vivre ensemble quelques temps avant de s’engager dans le mariage.
                                    Lorsque nous nous sommes rencontré, mon affaire faisait faillite, au moins j’étais sur qu’elle ne m’aimait pas pour mon argent smiley

                                     


                                    • Cyrus CYLON CYRUS 5 novembre 15:23

                                      @l’ auteur
                                      @Massada

                                      Il y a quand même une part de lâcheté et de fainéantise voire de naïveté dans ce phénomène .

                                      A tout abandonné a l’ autre sur papier ... Et a râler ensuite . 
                                      Un couple ce n’ est pas ça , même en séparation de bien on doit former un « binome » exactement comme a l’ armée . 

                                      Ainsi au delà de l’ appartenance propriété , on peut se prêter des choses ou leur usage dans l’ intérêt du couple et des enfants .
                                      En décider de la juste affectation ensemble quite a faire des compromis.

                                      L’ avenir ca se prepare a deux , ou alors il vaut mieux rester célibataire .

                                      Abdiquer çà n’ as rien de royal ... 


                                    • Claire Claire M. 5 novembre 19:00

                                      @CYLON CYRUS

                                      L’auteur parle d’une femme contrainte d’utiliser le charme pour accéder à des informations tout ce qu’il y a de plus banales : les documents scolaires de ses enfants, rendez-vous compte !!! Et vous, vous parlez d’abandon... Ne comprenez-vous pas que ce que l’auteur de l’article reproche à ces femmes, c’est précisément de refuser d’abandonner à leur seigneur et maître la totalité de la charge de la gestion du ménage ? Ce qu’il leur reproche c’est justement de ne pas vouloir être lâches et naïves. Il leur reproche dès qu’elles viennent en France, non seulement de ne plus vouloir se comporter telles des enfants insouciants, mais en plus de se révolter d’être traitées comme des citoyennes de seconde zone. Et du coup un grand coup de poing dans la gueule ! Et c’est encore ce type qui a le toupet de gémir contre la justice qui le condamne pour violence. Il appelle ça un coup d’état vous vous rendez-compte ?!!!


                                    • Cyrus CYLON CYRUS 5 novembre 19:22

                                      @claire 
                                      Je suis pas vraiment sur que le « papa » se préoccupe plus des enfants que du patrimoine ... Alors même qu’ il est la cause du passage au « matrimoine » .

                                      Les africaines en situation légale sont les bienvenue surtout quand elle veule évoluer et prendre leur place en tant que femme française a part entière .

                                      La place d’ un homme n’ est pas au bar avec les copains ...
                                      Pas plus que celle de la femme n’ est aux « corvée » .

                                      Un couple ça se construit a deux .Peut importe qui possède quoi quand ca fonctionne bien .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès