• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les Mejlis des Tatars de Crimée installés en Ukraine se disent prêts à (...)

Les Mejlis des Tatars de Crimée installés en Ukraine se disent prêts à bloquer le pont de Crimée

Depuis que la péninsule a rejoint la mère patrie (russe) en mars 2014, l’organisation des Mejlis des Tatars de Crimée (qui ne représente en réalité qu’une infime partie des Tatars de la péninsule) n’a eu de cesse de tout faire pour contrecarrer la volonté de la très grande majorité de la population criméenne.

Blocus économique et alimentaire en bloquant les routes menant à la péninsule, empêchant ainsi les camions de passer pour priver la Crimée de nourriture et de biens de première nécessité, destruction des pylônes électriques fournissant le courant à la péninsule en plein hiver (novembre 2015), et préparation d’actes terroristes par certains de ses membres font partie du tableau de chasse de cette organisation, interdite en Russie à cause de tous ces crimes.

Mais n’arrivant toujours pas à leurs fins avec ces méthodes, ils ont décidé de s’en prendre à ceux qui emprunteront le pont reliant la Crimée à la région de Koubane dès le mois de mai (les travaux étant en avance sur le calendrier établi, les voitures pourraient commencer à emprunter le pont d’ici deux mois).

Effrayés semble-t-il par le fait que ce pont permettra justement de désenclaver la péninsule, et facilitera l’accès à la Crimée (et donc à la vérité sur ce qui se passe sur place), les Mejlis des Tatars de Crimée (basés en Ukraine) ont l’intention de tout faire pour bloquer le trafic sur le pont, comme l’a déclaré Lenour Islyamov, l’un des dirigeants de l’organisation et initiateur du blocus de la péninsule.

Monsieur Islyamov a suggéré, entre autres, de prendre des notes sur tous les véhicules passant par le pont et d'imposer des sanctions contre les personnes qui entreront ainsi sur le territoire de Crimée. Pour lui il faudrait infliger les mêmes mesures restrictives aux artistes qui visitent la péninsule.

«  Il faut noter tous les gens. Par leur nom. Puis imposer des sanctions partout où ils se déplacent », a déclaré Islyamov dans une interview accordée à la publication ukrainienne Obozrevatel.

Déjà là on a envie à minima de sourire, voire de rire à gorge déployée. J’imagine déjà les activistes de l’organisation installés sur le pont avec leurs petits carnets, essayant de noter les noms ou même les numéros de plaque d’immatriculation des voitures lancées à pleine vitesse !

Pensent-ils sincèrement que les gens vont s’arrêter pour leur permettre de noter leurs informations personnelles pour qu’ils puissent ensuite être sanctionnés ? Non, sérieux ?

Sans parler du nombre des voitures qui passeront sur le pont chaque jour ! Actuellement c’est plus de 16 500 personnes et presque 3 500 voitures qui prennent chaque jour les ferrys traversant le détroit de Kertch. Lorsque le pont sera utilisable, ces personnes vont dans une très large mesure se rabattre sur le pont ! Ils ne vont pas payer un billet de ferry alors qu’ils peuvent rester sur la route pour atteindre leur destination.

Ce qui veut dire que chaque jour ces activistes devraient noter des milliers de noms et de numéros de plaques d’immatriculation de voitures qui emprunteront le pont à pleine vitesse ! Du débilisme à l’état pur comme disent les Russes.

Interrogé par le journaliste sur la question de savoir si l'organisation entraverait physiquement la circulation sur le pont, Lenour Islyamov a indiqué qu'il envisagerait cette option si les sanctions ne donnaient pas les résultats escomptés.

«  Tout d'abord, nous n'interférerons pas, nous attendrons et verrons comment les sanctions fonctionneront, et si nécessaire, nous nous préparerons pour les prochaines étapes », a promis Islyamov.

Il n'a pas précisé de quelles « étapes » il parlait, mais il a assuré que des « méthodes de lutte non violentes » seraient utilisées pour bloquer le pont.

Sauf que de l’autre côté du pont ce n’est pas l’Ukraine, mais la Russie. Est-ce que monsieur Islyamov croit sincèrement que les autorités russes vont le laisser bloquer le pont, fut-ce pacifiquement, sans rien faire ? Ce n’est pas parce qu’il a réussi à commettre des attentats (la destruction des pylônes électriques dans la région de Kherson) côté ukrainien, que la justice russe sera aussi laxiste…

L’entrave à la circulation est aussi punissable en Russie qu’en Occident, sans parler de la collecte illégale d’informations personnelles sur les gens… Et l’organisation qui fait des plans aussi délirants sur la comète prétend représenter les Tatars de Crimée ! Heureusement pour ces derniers que Moscou a compris depuis longtemps que cette organisation ne représente qu’elle-même et les intérêts politiques de certains de ses dirigeants. Et que ces derniers sont prêts à toutes les stupidités pourvu que cela leur donne un peu d’attention médiatique...

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.62/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Jean Roque Jean Roque 25 mars 19:15

    1991 : référendum de Gorbatchev sur la dissolution de l’URSS, environ 75% de pour garder l’union en Ukraine et Russie, les seuls à voter contre furent les 3 pays baltes.
     
    Comme en UE, les gochos collabos à Soros se torchent le cul avec les résultats...
     


    • xana 26 mars 11:10

      Christelle, merci pour cet article. Vous faites un travail d’information non seulement utile, mais réellement indispensable. Et que cela fasse ch... les trolls en est simplement une preuve supplémentaire.
      Je ne commente pas à chaque fois, mais je le ferai s’il le faut puisque les propagandistes occidentaux prétendent que vos articles ne sont pas lus ! Mais je les lis souvent ailleurs, car il n’y a pas que Agoravox qui les publie...

      Christelle, merci encore et bonne continuation à vous.
      Quant à Jarnicotroll, je le conchie avec délectation.


      • Christelle Néant Christelle Néant 26 mars 14:55

        @xana
        Merci de votre soutien.


      • lejules lejules 26 mars 15:16

        @xana

        idem
        que faire sinon de quitter l’OTAN au plus vite pour ne plus être complice de ces bandes d’assassins !

      • V_Parlier V_Parlier 26 mars 15:54

        @lejules
        Avec le Hollande 2.0 qui trône en ce moment à l’Elysée ça va être dur. Je m’étais toujours dit qu’il fallait que les gens profitent jusqu’au bout des conséquences de leur choix, mais si la vie de la nation entière (et bien plus) est mise en danger, là tous les moyens seraient bon pour abréger son règne, ainsi que précipiter l’éclatement de l’UE qui, comme on pouvait s’y attendre, est toujours le pantin des anglo-saxons, même après le brexit !


      • Dom66 Dom66 26 mars 11:27
        Bonjour Christelle Néant, toujours bons vos articles n’en déplaise à des ****coton.

        Pour ce qui est de bloquer le pont, c’est une autre histoire, car le pont sera (et est déjà) très protégé, et ensuite toute la population de Crimée est en attente de ce pont. Ensuite d’après mes infos celui qui lance ces menaces est en Ukraine coté Porc au chenko


        • Christelle Néant Christelle Néant 26 mars 14:58

          @Dom66
          Oui je n’ai pas détaillé le niveau de protection du pont, mais il est clair que la Russie s’attend à des tentatives de l’endommager, le détruire ou le bloquer. Autant dire qu’il y aura des patrouilles régulière et des moyens de surveillance importants.
          Et comme vous le soulignez celui qui profère ces menaces est coincé en Ukraine car il ne pourra pas rentrer en Russie.


        • Tom France Tom France 26 mars 13:30

          Ils ont perdus la Crimée et ne savent plus du tout quoi faire ! L’axe isrélo-US l’a dans le c.. puisqu’ils comptaient en utilisant leur joujou OTAN UE finir l’encerclement de la Russie via cette base en Crimée et mettre un coup fatal à la marine Russe qui n’aurait eu que le port de Tartous en Syrie avant de « fermer boutique ». Quant à ces « grands courageux » dans le Donbass, ils n’ont pas l’air pressés de lancer leur « grande offensive » de printemps pendant que l’affaire Skripal se retourne tout doucement contre ceux qui l’ont montés de toute pièce !


          • Christelle Néant Christelle Néant 26 mars 15:05

            @Tom France
            On voit une escalade de la situation depuis 24 h article en cours. Comme par hasard au moment où la bataille de la Ghouta Est arrive bientôt à son terme...


          • lejules lejules 26 mars 15:30

            @Christelle Néant

            ciel ! d’après vous il y aurait il une corrélation entre l’Ukraine, la Syrie le Yémen ? mais c’est du conspirationnisme. en tant que complotard je vais de ce pas vous dénoncer a Macron !
            trêve de plaisanterie
            je lis vos articles et vos commentaires et je suis admiratif de votre courage et de votre honnêteté la plupart du temps je ne laisse pas de commentaires car l’état de cette guerre me déprime au plus au point. la propagande E.U et US voudrait que les européens aillent casser la gueule aux russes.
            mais je crains que l’OTAN soit comme l’invincible armada espagnole une armée de bric et de broc qui ne pourra faire face a l’intelligence et la volonté russe.

          • Christelle Néant Christelle Néant 26 mars 16:40

            @lejules
            Oui ils la veulent leur guerre sans comprendre ce qu’elle va réellement leur coûter.


          • Christelle Néant Christelle Néant 27 mars 18:54

            @Vraidrapo
            Pour le patronat allemand oui beaucoup s’en sont bien tirés, malheureusement...


          •  bonjour Christelle , Juste pour vous dire qu’entre la désinfo et non info nos médias nationaux y’a pas photo .
            Pour savoir ce qui se passe , n’espérons pas l’apprendre au travers des « oeuvres » journalistiques de notre médiacratie ! 
             Continuez ..on y voit plus clair smiley


            • V_Parlier V_Parlier 26 mars 15:58

              @Armand Griffard de la Sourdière
              En effet, rien que par l’obseravtion des bidonnages facilement identifiables des médias nationaux sur les putschistes ukrainiens et la politique intérieure russe, on peut en déduire le niveau de leurs bidonnages sur les sujets plus difficilement vérifiables.


            • Christelle Néant Christelle Néant 26 mars 16:50

              @Armand Griffard de la Sourdière
              Merci pour vos encouragements smiley


            • DACH 26 mars 15:57

              Sur les 2 provinces rebelles aidées par les soldats russes, lire l’hebdomadaire Soverchenno Sekretno (Top Secret). On aura un point de vue différents des propos parfois partisans de l’auteur : Ils révèlent bien autres choses.


              • V_Parlier V_Parlier 26 mars 16:05

                @DACH
                Et ? ... Pas de liens précis ? Et si oui, précis au niveau des sources ? On est toujours curieux...


              • coinfinger 26 mars 17:26

                Ces Tatars de Crimée ont dus etre payés trés cher pour tenter un coup pareil . çà ne peut étre que par opération commandos , trés furtive . Le temps de déclencher les grosses caisses des médias occidentaux , éventuellement en mourrants martyrs . En utilisant peut étre quelques failles Russes .
                Ce serait ignorer la vigilance Cosaque qui savent trés bien les encadrer , les Tatars .
                Je doute que vous en doutiez .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès