• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les mines russes enterrées en Europe de l’Est

Les mines russes enterrées en Europe de l’Est

L'euphorie de la guerre augmente à nouveau en Azerbaïdjan et en Arménie.

 Bien que les opérations militaires entre les deux républiques du Caucase dans la région azerbaïdjanaise du Haut-Karabakh aient été suspendues par un cessez-le-feu en mai 1994, ce dernier a été violé de temps en temps au cours des 26 dernières années, et parfois même des opérations militaires actives ont eu lieu. Les plus grandes opérations militaires ont eu lieu en avril 2016 et en juillet de cette année. Aujourd’hui, il y a des prédictions que les opérations militaires pourraient reprendre. Le président azerbaïdjanais Ilham Aliyev a déclaré dans un discours public que "nos renseignements confirment que l'Arménie veut lancer des opérations militaires".
Cependant, il est intéressant de noter que les opérations militaires qui ont eu lieu en juillet se sont déroulées non loin du territoire contesté du Haut-Karabakh, à la frontière avec l'Arménie, dans la région de Tovuz en Azerbaïdjan. Pourquoi pas dans le Haut-Karabakh, mais bien loin ? Est-il possible de lancer de nouvelles opérations militaires dans le Caucase pour un nouveau territoire, cette fois considéré comme controversé par personne ?
En effet, cela reste un mystère pour les Azerbaïdjanais, peut-être même pour les Arméniens. Mais, bien sûr, la nouvelle coordonnée, choisie pour de nouveaux affrontements militaires dans des cercles informés, n’est pas une surprise.
La région de Tovuz est le lieu où les oléoducs et gazoducs traversent le territoire de l'Azerbaïdjan en passant par la Géorgie jusqu'à la mer Noire et la Turquie jusqu'à la mer Méditerranée. La proximité avec des frontières de l'Arménie fait de cette région une région sensible. Les principales routes transportant les ressources énergétiques vers l’Europe passent par la région de Tovuz en Azerbaïdjan, à savoir le Corridor Gazier Sud-européen, l'oléoduc Bakou-Tbilissi-Ceyhan, l'oléoduc Bakou-Soupsa, l'oléoduc Bakou-Tbilissi-Erzurum et d'autres lignes, ainsi que la ligne de chemin de fer Bakou-Tbilissi-Kars. Ces routes étant d'importance internationale, leur sécurité doivent être garantie au niveau international. Cependant, il semble que les revendications politiques internationales puissent réinitialiser ces garanties de sécurité. En d’autres termes, l’un des secrets de ce nouvel affrontement, qui semble être juste entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie, est que des forces plus importantes sont derrière le conflit. La Russie, les États-Unis et un nouvel acteur régional comme la Turquie.

JPEG

Un jour après que les tensions militaires ont éclaté à Tovuz en juillet, le secrétaire d'État américain Mike Pompeo a promis de nouvelles sanctions aux participants au projet russe Nord Stream-2. S'adressant aux participants du projet Nord Stream lors d’un briefing, Pompeo a déclaré : « C'est un avertissement clair aux entreprises : quittez le projet ! Sinon, vous subirez des conséquences désagréables.” Cet avertissement était également lié au "Turkish Stream".
Nord Stream-2 est un gazoduc de la Russie à l'Allemagne, passant au total par cinq pays européens : la Finlande, la Suède, le Danemark en plus de la Russie et de l’Allemagne. Le "Turkish Stream" est un gazoduc allant de la Russie à la Turquie en passant par la mer Noire. Les deux projets sont d'origine russe. Les oléoducs et gazoducs passant par l'Azerbaïdjan sont considérés comme une alternative sans la Russie. Mais la Russie a également la capacité d'exercer un contrôle bilatéral sur l'Azerbaïdjan. D'une part, l'Azerbaïdjan, Ilham Aliyev lui-même et son équipe sont liés à la Russie avec leur origine communiste. D'autre part, le conflit azerbaïdjanais-arménien maintient la possibilité d'une intervention ouverte et secrète de la Russie dans la région. L’une des voies d’intervention ouvertes : la Russie, l’un des coprésidents du groupe de Minsk de l’OSCE sur le règlement du conflit du Haut-Karabakh (les autres présidents sont la France et les États-Unis) peut déclencher le conflit à tout moment. Il a des ressources pour cela dans les deux républiques. De nombreux membres de la haute direction militaire des armées arménienne et azerbaïdjanaise sont pro-russes et prennent souvent leurs conseils en guise de directive. Bien que la direction politique en Arménie ait changé et que Pashinyan, considéré comme un leader politique pro-occidental, soit arrivé au pouvoir, les opportunités de manœuvre des dirigeants politiques contre la Russie sont limitées. La Russie a une base militaire en Arménie ; L'Arménie est membre de l'Alliance du traité de sécurité collective, dont la Russie est un État dirigeant ; Il y a beaucoup de pro-russes dans l'élite sociopolitique en Arménie, et ainsi de suite.
Tout cela signifie que la Russie a besoin du conflit entre l'Arménie et l'Azerbaïdjan dans sa phase actuelle. L'Azerbaïdjan n'en a pas besoin, car le territoire contesté où l'Azerbaïdjan combattra l'Arménie n'est pas Tovuz. La région de Tovuz doit être située dans la zone de stabilité pour que l'Azerbaïdjan puisse s'engager en toute sécurité dans son commerce pétrolier.
À première vue, il peut sembler que l'Arménie a l'intention d'éclipser les différends sur les territoires précédemment occupés en incluant Tovuz dans l'épicentre des opérations militaires. Mais cela ne promet rien de nouveau à l'Arménie. De plus, l'existence du conflit du Haut-Karabakh limite gravement les possibilités de paix et de diplomatie de l'Arménie dans la région. La Turquie n'a pas de relations diplomatiques avec lui. Il n'y a pas d'accès fixe à la mer. Elle dépend de l'Iran et de la Russie pour les sources d'énergie. L'économie du pays dépend également principalement de la Russie. Tant que le conflit du Haut-Karabakh n'est pas résolu, il est difficile de parler des perspectives politiques clairement prévisibles de l'Arménie. Le pays est laissé à l'écart des grands projets économiques.
Tout cela suggère qu'une nouvelle vague de conflit dans le Caucase est liée aux revendications énergétiques de la Russie qui fait l'objet de sanctions.
Il est fort possible que la Russie veuille que la Turquie soit impliquée dans ce conflit régional. Parce que la déstabilisation à long terme du Caucase du Sud rend difficile l'accès de l'Europe à des sources d'énergie alternatives en dehors de la Russie et accroît sa dépendance vis-à-vis de la Russie.
Enfin, il y a des intentions stratégiques. La Russie veut se renforcer dans le Caucase du Sud pendant longtemps. Dans le Caucase du Sud, il a une base militaire uniquement en Arménie. L'Azerbaïdjan a retiré les troupes russes du pays pour la première fois en 1993. Plus tard, sous le gouvernement Saakashvili, la Géorgie a renoncé aux troupes russes. L'Arménie n'a pas encore une telle intention. Les conflits régionaux centrés sur l'Arménie l’obligent à garder des troupes russes dans son pays. Aujourd'hui, l'Arménie a un problème réel avec l'Azerbaïdjan, qui est le conflit du Haut-Karabakh. Il y a un conflit prévu avec la Géorgie, qui est l’affaire de Javakheti : l'Arménie revendique également cette province de Géorgie. La Russie, en revanche, peut utiliser les conflits régionaux avec une grande habileté. Et pas seulement dans le camp post-soviétique. En utilisant les conflits régionaux, la Russie empêche l'Union européenne et les valeurs de la démocratie européenne de s'étendre vers l'Est. En ce sens, les pays du Caucase du Sud, qui ont toujours vécu avec les prédictions de la guerre, sont en fait les otages des revendications géopolitiques de la Russie. Ni la guerre ni la paix ne sont leur choix.

 

Ganimat Zahid
Rédacteur en chef du journal Azadlig
Directeur général de Turan TV

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.88/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • pierre 27 septembre 11:53

    Il y a des combats aujourd’hui ?


    • pierre 27 septembre 11:54

      Il y a des combats ?


      • pierre 27 septembre 12:11

        amai j’avais pas vu l’endroit exact, ya surement un problème de sous-sols ?



          • laberniaire laberniaire 27 septembre 15:11

            Il n’empêche que chacun sait que le Pan Turquisme nous réserve pas mal de calamités.

            .

            https://theatrum-belli.com/des-troupes-azerbaidjanaises-declenchent-une-attaque-dans-le-haut-karabakh-caucase/


            • arthes arthes 27 septembre 16:00

              @Killian’s M bas pets

              Bin voyons...C’est aussi clair(e) que de ...l’eau pression (et« toutiquanti »)à bord de ce navire à la coque pourrie.

              ...................................................................... .............................................................

              Bon, sinon, à l’auteur pro civilisation atlantiste du billet , souteneur de la déstabilisataion des anciens pays satelites URSS  https://youtu.be/_5fns2_wa3o

              Un peu de poésie quand même.


            • arthes arthes 27 septembre 17:19

              @ShAwford

              Euh...Oui, un site de culture éthylique et sous ethylisme trouble, on peut dire ça , aussi.vrais que le Costa Concordia tanga d’un coté d’un seul,  lentement et surement dans une grandiose et dernière révérence , durant que la croisière s’amusait encore....Brindaré ?


            • arthes arthes 27 septembre 18:03

              @Lucas Très DIGNE

              Je laisserai même un pourboire https://youtu.be/WnRGighEBss smiley
              Tu vois, je participe à la revivivivivi viaction à ma manière : « Meurs et deviens » (c’est booo)

              Sinon, puisqu’en fait c’est le titre de l’article qui m’a attirée principalement (eh oui, je m’interesse à l’Azerbaïdjan et l’Arménie) je dois dire que les liens de Laberniaire sont très intéressants, bref, ça change.


            • arthes arthes 27 septembre 20:27

              @ShAOwford

              Redonne moi un lien , au hazard, je te dirai cela en termes exactement exacts et moins lapidaires mais aussi précis  ( je ne le lis plus depuis très longtemps).

              Il y en a bien qui trouvent Nabum très bon hein smiley


            • LEELOO 27 septembre 20:31

              @arthes

              Son dernier en date tins : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/mascarades-et-controles-politico-227297
              Ça parle de ruskofs en plus ! smiley smiley

              Pour Nabum c’est pas pareil, c’est mon Berger des Étoiles ! smiley <3


            • arthes arthes 28 septembre 16:30

              @LEELOO

              J’ai stoppé la lecture ici : 

              un Etat aux dirigeants faillis qui tente désormais d’enfoncer au marteau-pilon dans les têtes de citoyens pleutres et moutonniers, à la mentalité de collabos prêts à abandonner leurs libertés de crainte de payer une amende smiley

              Et survolé péniblement avec une diagonale très détachée le salmigondi qui suivait.

              Bon, je vais le dire plus poétiquement et drolatique , ce que j’en pense : Petit portrait de Mister Bouchard (au énième degré hein) :https://youtu.be/fUdJtxz-bW0


            • Shaw 28 septembre 16:35

              @arthes

              Regarde bien son avatar à Mr Renaud, rerereregarde le bien : t’es vache quand même : il part de , et pourtant, j’hésite encore pour en faire notre Pres de la Rep bananagoravoxienne pour 2022 à la place d’ASSOUSLELINO ! smiley / smiley


            • arthes arthes 28 septembre 17:06

              @Shaw

              P’tite digression :
              Je sais pas pourquoi, mais...
              J’aime bien le passage :

              -Vous direz que vous êtes un producteur étranger..
              -Ah oui, c’est très bien ça, alors je suis un producteur américain, allemand ???
              -Euh....Non non...Vous direz que vous êtes un producteur Belge
              -Ah bon, pourquoi belge ?
              -Parce que c’est trés trés bien ...


            • Shaw 28 septembre 17:11

              @arthes

              Toi si tu étais pas indubitablement du genre féminin et animalement humain devant les terres-NIEL, je dirais que tu es un petit filou ! (la pub, 100% au top techeniquement et dans l’écriture, est aussi 100% belge, une fois, me disent mes petits doigts ! ^-^) smiley smiley <3 / <3


            • pierre 27 septembre 19:06

              incroyable tout de même que le directeur de TV n’ai aucune infos sur les événements, même Mme Neant en aurait


              • arthes arthes 27 septembre 20:15

                @pierre

                Il y en a sur les médias russes eurasiens, en continue...Ils disent que même l’OTAN, de conserve , sur le moment, avec la Russie appelle à ce que les deux partis règlent le conflit autour d’une table de médiation, bref, que ça se calme...Le rôle de médiateur pour la russes va être chaud...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité