• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les papiers du vol légal de déserteurs aidés par des parasites

Les papiers du vol légal de déserteurs aidés par des parasites

Dans nos sociétés, pour parvenir à changer les choses, il est essentiel de bien mener la guerre des mots. Et malheureusement, ceux qui dénoncent ces pratiques les nomment particulièrement mal, notamment le consortium de journalistes d’investigation qui vient de faire de nouvelles révélations. Faut-il y voir une raison pour laquelle les choses ne changent pas depuis si longtemps ?

 

Pour les combattre, il faut bien les nommer
 
« Les papiers du paradis  » ! Passons sur le choix de l’anglais, d’autant moins satisfaisant qu’il s’agit du pire globish, une mauvaise traduction qui fait d’un havre un paradis… Et ce choix n’est pas neutre, comme je l’explique depuis maintenant des années. Si ces pays étaient des paradis, alors les nôtres seraient des enfers. Et si c’est peut-être ce que ressentent ces fraudeurs à courte vue, dans la réalité, ces pays sont bien plus des parasites, qui pompent l’argent des autres pays par une fiscalité indécemment basse, en partant du postulat que les autres pays ne peuvent pas faire comme eux. Leur compétitivité repose sur une asymétrie qui n’est pas reproductible, ce qui la rend profondément injuste.

Problème, en parlant de « paradis », ces journalistes sous-entendent que nos pays seraient un enfer fiscal, et accréditent donc les politiques fiscales iniques de réduction de l’imposition des plus riches et des entreprises alors qu’ils n’ont jamais gagné autant d’argent. Pourtant, le terme « parasite », que j’emploie depuis longtemps, explique tellement mieux la nature des pratiques de l’Irlande, du Luxembourg ou des Iles britanniques. Dans le combat idéologique, le choix des mots est essentiel, et ici, ces dizaines de journaux et média se trompent sur toute la ligne. Et il ne faut pas parler d’opimisation fiscale ou d’évadés fiscaux (les pauvres…), mais bien de vol légal, et de déserteurs.
 
Car, malheureusement, tout ce qui est décrit est largement légal, comme les manœuvre de Microsoft pour planquer plus de 80% de son activité en France (et donc de ses profits) ailleurs. Car si rien n’a changé depuis 2009, quand Nicolas Sarkozy avait osé dire que les parasites fiscaux, c’était terminé, ce que ce vol fiscal, ce vol des citoyens, est non seulement légal, mais le produit de tous ces traités signés depuis des années, qui le facilitent, au premier rang desquels ces traités européens qui permettent à de nombreux parasites fiscaux de prospérer sur le dos des autres pays européens, dans cette UE qui pousse le vice jusqu’à mettre un ancien chef de parasite à sa tête.
 
Bien sûr, le gouvernement, comme l’UE, ont annoncé des mesures. Mais nul doute qu’il ne s’agit que de dérisoires postures, comme les annonces de Sarkozy en 2009, ou celles, plus récentes, de l’OCDE. Les listes ne servent strictement à rien. Dans la réalité, les solutions sont simples, mais fortes. Le « prix Nobel d’économie », Joseph Stiglitz, avait proposé de traiter les parasites fiscaux « comme les porteurs d’une dangereuse maladie (…) : quarantaine ». Et le moyen est simple : contrôle très strict des mouvements de capitaux avec ces pays, taxation, et mise en place de règles juridiques empêchant les facturations en dehors du lieu d’achat ou les versements de royalties dans les parasites.
 
S’il faut remercier tous ces journalistes d’investigation de ce travail digne d’un bon service public, je souhaite à nouveau leur adresser un message : pour mettre fin à ces pratiques détestables, il faut non seulement les rendre publiques, mais aussi bien les nommer. Un parasite n’est pas un paradis. Un déserteur n’est pas un évadé. Un vol légal n’est pas une évasion ou, pire, une optimisation.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

69 réactions à cet article    


  • troletbuse troletbuse 8 novembre 09:37

    Je viens de trouver un article de 2015 sur la Macronique. Prémonitoire ?
    https://www.legrandsoir.info/le-capital-en-goguette-ou-la-macronique-du-diable.html


    • Yvance77 Yvance77 8 novembre 10:17

      Salut,

      Je suis étonné que certains journalistes de cette affaire mise sur la place publique n’aient pas été traduits devant les tribunaux, puisque c’est généralement le sort réservé aux excellents « lanceurs d’alerte ». En témoigneront aisément des : J. Assange, E. Snowden, D. Robert,, B. Mannings, etc.


      Plus généralement, ce doux mot « d’optimisation fiscale » est aux confins de la légalité et flirte avec l’illégal... aussi c’est comme pour les tartines de beurre qui tombent à terre, pour ces nécessiteux c’est surtout de bon coté. Par contre, toi effectivement tu vas en chier des ronds de chapeau pour tes fins de mois qui commencent de plus en plus tôt !


      Bon tant que Jauny est à St Barth et se soigne, en ne pleurant pas trop sur le service public hospitalier, lui toujours prompte à stigmatiser l’en du fisc français, on est sauvé. Car tous ces gens profitent d’abord dans tous les pays dont ils sont issus, où dans ceux auxquels ils font des affaires, bien souvent des largesses de subventions qui pour s’installer, qui pour monter un spectacle, qui pour financer une œuvre, etc. et pas un pour ce dire qu’ils sont redevables de « quelque chose » qui permettra d’améliorer le service en commun.


      Et surtout, le fait le plus abject est que tous ces détournements permettraient vraiment et immédiatement de supprimer un impôt sur le revenu, parfaire un système éducatif, voir donner du pouvoir d’achat... je dis bien immédiatement.


      Ce n’est qu’une affaire de bons sens et d’hommes de bonne volonté

      .


      • Armelle Armelle 8 novembre 13:46

        @Yvance77
        « Ce n’est qu’une affaire de bons sens et d’hommes de bonne volonté »

        Uniquement cela oui, et puis oublier aussi les « petits avantages » qu’en tirent ces hommes. Les récentes affaires nous l’auront suffisamment montré !!!
        Quelles mascarade
        Mazarin était meilleur que nos ministres d’opérette d’aujourd’hui...car avant tout si l’impôt ne rentre pas à hauteur de ce qu’il le devrait c’est aussi parce que certains ne font pas leur boulot, ou mal.
        Pas vu pas pris...


      • Dzan 9 novembre 12:47

        @Yvance77

        De Aznavour, à toute l’équipe Franco (Suisse) de tennis, formée à grands frais par nos écoles de tennis, toute une clique, de millionnaires ne veut pas participer à l’effort demandé aux classes moyennes.
        Noum dè diou. lou interdirio dè juguè chè nou. !


      • rogal 8 novembre 10:53

        Un paradis fiscal c’est bien le Paradis pour certains. D’ailleurs au singulier en globish dans paradise papers.
        Ces révélations des parapiers permet sûrement d’étudier les détails techniques, mais le fond était connu.


        • zygzornifle zygzornifle 8 novembre 13:38

          @rogal


           Rothschild est une agence de paradis fiscal et Macron et il a du bien en profiter lui qui a bouffé un SMIC par jour pendant 3 ans avant d’aller traîner ses savates chez Hollande , il a certainement planqué du pognon sur Jupiter paradis fiscal de notre système solaire ..... 

        • pipiou 8 novembre 12:48

          N’oubliez pas ces retraités Français qui par centaines de milliers, voire millions, s’exilent pour des raisons fiscales.
          Des parasites ?

          Sinon l’auteur veut qu’on utilise les mots correctement mais il ne vous expliquera pas ce qu’est un « vol légal », puisqu’il ne vient jamais s’expliquer.
          Il ne comprend pas non plus l’expression « média interactif ».


          • Pyrathome Pyrathome 8 novembre 21:28

            @pipiou

            N’oubliez pas ces retraités Français qui par centaines de milliers, voire millions, s’exilent pour des raisons fiscales.
            .
            Non, c’est par centaine de milliards de retraités au minimum vieillesse qui s’exilent, mais que fait la police ??
            Fraude sociale= 1 milliard au mieux..
            Évasion fiscale= 60/80 milliards...au bas mot...
            Où sont les parasites ?? T’es payé pour venir défendre les parasites ??
            Pioupioupioupiou cuicuicuicuicuicui.......
            Allez, tu ferais mieux de penser « printemps », drôle d’oiseau de malheur..... smileysmiley

          • Lugsama Lugsama 9 novembre 01:05

            @Pyrathome

            Sauf qu’ils s’agit pour ces retraités d’evasion fiscal le plus souvent..


          • cyberfurax 9 novembre 10:11

            @Pyrathome
            bonjour,
            ça n’est pas de la fraude sociale. Les retraités ont parfaitement le droit d’aller passer leur retraite où bon leur semble


          • Dzan 9 novembre 12:48

            @Pyrathome
            Yeeeesssssssssssssss !!!


          • Pyrathome Pyrathome 9 novembre 15:30

            @cyberfurax

            ça n’est pas de la fraude sociale. Les retraités ont parfaitement le droit d’aller passer leur retraite où bon leur semble

            Exactement ! 
            Ce n’est en rien une fraude, ce n’est pas quelques retraités vivant à l’étranger qui mettent le système à sac, mais ce sont ces riches particuliers et multinationales qui saignent le pays à coup de dizaines de milliards, à ce stade, on appelle ça le PILLAGE, et ces connards osent venir parler de légalité ????
            Et l’autre tordu vient nous parler des petits retraités exilés pour allumer un contre feu, c’est la méthode habituelle du troll commun, à vomir...

          • lloreen 12 novembre 10:53

            @Pyrathome
            « et ces connards osent venir parler de légalité ???? »

            Oui, ils ont totalement raison dans la mesure où le mot loi signifie contrat commercial.
            Interrogez-vous sur le fait de savoir pourquoi tous ces dirigeants de corporations privées (états) sont avocats d’affaires...(commerciales).
            Tous les états (bugdets) sont des entreprises privées régies par le CCU (code commercial uniforme ou loi de l’amirauté britannique.
            Un bon exemple :http://reseauinternational.net/qui-dirige-lentreprise-privee-appelee-etats-unis-damerique/


          • babadjinew babadjinew 8 novembre 12:50

            Depuis quand la presse (Partie plus que conséquente des articulations d’une oligarchie toute puissante) donnerait elle des battons pour ce faire battre ???


            C’est peut être pour cela que votre argumentaire plus que pertinent fait PLOUF depuis des années....

            Maintenant pour en revenir à ces paper’s, (traité par la presse et non par les lanceurs d’alertes) nous savons tous que l’économie mondiale ce compte actuellement en centaines de trillons ! Et on nous balances 350 malheureux milliards à la face......

            On nous prend vraiment pour des poires fini ! A ce demander tout de même si ce n’est pas ce que nous sommes tant ce chiffre ridiculement dérisoire jamais en question n’est remit !

            Wake Up !!!!  

            • Pierre 8 novembre 12:54

              L’expression « vol légal » est absurde. Ce qui est scandaleux, ce ne sont pas ces pratiques, c’est qu’elles soient légales.


              • Armelle Armelle 8 novembre 14:45

                @Pierre
                Je suis bien d’accord, par conséquent il s’agit exclusivement d’un problème de gouvernance, ET RIEN D’AUTRE.
                Décidément j’adore !!! les gens ne découvrent seulement qu’à travers ces « affaires » que l’homme transgresse !?!???? Non cela fait partie des gènes et étant conscient de cela si une société opte pour la loi, pour la règlementation, alors qu’elle légifère en fonction de ce paramètre. D’ailleurs c’est le cas dans certains domaines alors pourquoi celui-ci offre autant de possibilités « légales » si ce n’est pour servir ceux qui font la loi et dont le peuple leur a donné procuration !!!
                Va t-on une fois pour toute comprendre que bcp de ceux qui sont montrés du doigt ne font que profiter de dispositions avantageuses permises et conscientisées par ceux qui les ont permises !!!


              • Pere Plexe Pere Plexe 8 novembre 17:35

                @Pierre
                les deux sont absolument révoltant.

                Et intiment lié.
                Ceux qui fraudent par ces moyens sophistiqués sont aussi ceux qui financent les politiques.
                Politiques qui légalisent ces pratiques ou à minima les laissent perdurer.

                Les perdants sont les peuples et la démocratie. 

              • Lugsama Lugsama 8 novembre 18:48

                @Pere Plexe

                Si c’est légal on ne peux pas parler de fraudeurs.. Après c’est facile de critiquer mais on se heurte quand même à la souverainneté fiscal de pays qui eux n’ont pas trop d’intérêt à changer les règles.

              • Pyrathome Pyrathome 8 novembre 21:53

                @Lugsama

                Si c’est légal on ne peux pas parler de fraudeurs.

                .
                Ça dépend, si tu évades des centaines de millions, milliards, c’est légal, mais en dessous de 1 million, c’est une fraude....
                C’est le mondialisme heureux, mon vieux, tu sais bien, c’est bien ce que tu viens défendre ici tous les jours ? Non ?
                Quant à la souveraineté fiscale des pays concernés par le paradisiaque, genre Luxembourg, Irlande, Liechtenstein, Singapour, Panama, Bahamas, Jersey......etc etc etc etc etc etc etc 
                Certains sont dans le sein même du sac à merde de l’UE, la mafia sait blanchir ses butins de pillage.....smiley

              • Lugsama Lugsama 9 novembre 00:51

                @Pyrathome

                Si c’est legal c’est pas une fraude, vos histoires de chiffres farfelues et vos petits films personnel sur une mondialisation heureuse que je viendrai soit disant défendre n’y change rien.


              • Pere Plexe Pere Plexe 9 novembre 11:13
                ...Si les montages sont légaux ne pas les déclarer au fisc est illégal.
                On est bien face à des fraudeurs.
                Concernant la souveraineté qui peut croire que Man ou Jersey pourrait résister à une UE déterminée ?
                Cette même UE qui est pourtant prompt à prononcer des anathèmes des sanctions et des embargos... quand l’oncle Sam lui ordonne !


              • Pierre 9 novembre 12:14

                @Pere Plexe
                Ouais, mais l’essentiel vient de la concurrence fiscale entre états, notamment de ceux dont c’est le seul moyen de survivre dans de bonnes conditions.


              • zygzornifle zygzornifle 8 novembre 13:39

                Ne vole pas..... l’état ne supporte pas la concurrence .....


                • Armelle Armelle 8 novembre 14:57

                  @zygzornifle
                  ...J’aime beaucoup !!!


                • Pere Plexe Pere Plexe 8 novembre 17:38

                  @zygzornifle
                  l’état c’est toi et moi

                  et aussi les routes les rivières les écoles les forets les hôpitaux les cathédrales...

                  Ça fait une grosse différence avec Arnault ou Dassault non ?



                • leypanou 8 novembre 17:25

                  S’il faut remercier tous ces journalistes d’investigation de ce travail digne d’un bon service public  : cela ne peut que faire sourire ce genre d’affirmation.

                  Une fois que vous savez que The Guardian, Le Monde, The New York Times, WaPo etc, etc sont là-dedans, vous connaissez leurs limites.

                  C’est comme si vous vous extasiez sur les « exploits » de Médiapart ...
                  PS cela ne veut pas dire que ce qu’ils font ne valent rien, exemple la mort de la journalisteDaphne Caruana Galizia à Malte.


                  • Pere Plexe Pere Plexe 8 novembre 17:43

                    @leypanou
                    ...difficile de croire que les services de renseignements des principaux pays n’étaient pas au courant.

                    Et que par conséquent les Dassault Arnault aussi.
                    Ça ressemble à une manœuvre désespérée de pays qui comprennent,trop tard, qu’ils sont en grand danger face au pouvoir de l’argent .

                  • Jean Keim Jean Keim 8 novembre 17:58

                    Si j’en crois Les rumeurs, la presse, toute la presse est entre les main de quelques gros magnats, alors comment se fait-il que ses journalistes dévoilent leur immoralité sinon leurs pratiques illégales ?



                    • JL JL 8 novembre 18:51

                      ’’il ne faut pas parler d’optimisation fiscale ou d’évadés fiscaux (les pauvres…), mais bien de vol légal, et de déserteurs.’’
                      Je suis d’accord à un mot près : « légal » est en trop.
                       
                      Dans la marine à voile, les matelots ont en tête un principe vital : « Une main pour toi, une main pour le bateau. »

                      Dans un monde industrialisé qui n’est pas l’île de Robinson, ce que gagne un individu il le doit en partie à son travail et son talent, et en partie à la collectivité : le bateau !
                       
                      De sorte que le principe maritime se traduit par une contribution aux besoins de ladite communauté (celle qui rend ces gains possibles), contribution estimée en gros la moitié du PIB.
                       
                      Bien sûr, dans le bas de l’échelle des revenus, on ne peut pas payer 50% des ressources qu’on ne possède plus quand on a fait face à ses dépenses vitales. Raison de plus pour que les riches paient leur écot rubis sur l’ongle.
                       
                      De sorte que l’impôt est un dû légitime, et ne pas payer s’en acquitter c’est du vol , quand ce n’est pas du banditisme ; c’est pourquoi le mot « légal » est en trop dans votre phrase.
                       
                      « Le bonheur individuel se doit de produire des retombées collectives, faute de quoi, la société n’est qu’un rêve de prédateur. » (Daniel Pennac) : L’évasion fiscale nous coûterait 60 milliards par an. De l’argent qui, pour notre économie part en fumée. 

                       
                       Il se dit que les 0,01% des grosses fortunes ne paient que 70% de leur dû. Si cela est vrai, on peut estimer que ce n’est plus 60 milliards qui échappent à l’impôt, mais 300 !


                      • titi 8 novembre 19:19
                        @JL

                        « De sorte que l’impôt est un dû légitime »
                        Donc si demain l’impôt sur le revenu est doublé pour augmenter le train de vie des sénateurs et de nos élus, on a qu’à fermer se gueule et payer ?

                        Quand l’Etat est défaillant, l’impôt n’est plus légitime.
                        L’Etat ne protège plus. La justice ne fait pas son travail. La gabegie est généralisée.
                        L’Etat dilapide l’argent qu’il n’a pas pour financer des conneries.

                        Qu’il crève.


                      • JL JL 8 novembre 20:18

                        @titi
                         
                         à votre avis, combien nous coûtent les élus ?
                         
                         Quelles conneries l’État dilapide-t-il ? Comme tout fasciste qui se respecte, vous amalgamez le fonctionnement de l’État et les « générosité » des politiciens ; par exemple les cadeaux au Medef en échange de promesses jamais tenues.
                         
                        Vous avez noyé beaucoup de vos chiens comme ça ?


                      • Lugsama Lugsama 9 novembre 00:55

                        @JL

                        Si c’est legal ce n’est pas du vol, et inversement. Un mot est en trop effectivement.


                      • Jean Keim Jean Keim 9 novembre 07:57

                        @Lugsama
                        Dans vol légal il y a vol tout simplement.


                      • JL JL 9 novembre 08:25

                        @titi, Lugsama,
                         
                        Il y a dans cette affaire de fraude fiscale, deux choses différentes et qu’il ne faut pas confondre.
                         
                        - La première concerne la justification de l’impôt et les méthodes de collecte : sur la justification, je m’en suis expliqué dans mon premier post ; sur les méthodes, nul n’est parfait, et c’est bien sûr améliorable.
                         
                        - La deuxième chose à ne pas confondre concerne l’évasion et la fraude fiscale. Sur ce point, en complément à la métaphore du bateau évoquée dans mon premier post auquel a réagi titi, je dirai ceci :
                         
                        Dans une économie de marché, les prix de vente tiennent compte des taxes qui sont en définitive payées par les consommateurs. De sorte que celui qui ne paie pas ses taxes réalise un bénéfice illicite. Et ceci est vrai pour les salaires et les impôts. Les fraudeurs volent ceux qui ne fraudent pas : ce sont des passagers clandestins. Et la clandestinité est illégale.
                         
                        CQFD


                      • titi 11 novembre 03:23

                        @JL

                        L’Etat Français capte 57% du PIB.
                        L’Etat Français est en cessation de paiement le 1er Octobre tous les ans. Pour finir l’année il s’endette.

                        57% du PIB permettent donc de ’tenir’ 75% de l’année.

                        La fonction publique n’a jamais été aussi pléthorique.

                        Et pourtant... la justice ne fonctionne pas, l’éducation ne fonctionne pas, nos militaires font du bric à brac avec leurs matériels.

                        Et les gens comme vous affirment que c’est qu’il faut plus d’argent !

                        C’est une escroquerie à la Nigériane !


                      • Panoramix 8 novembre 19:55

                        Excellent papier smiley je suis d’accord avec l’article, et notamment la désignation de ces pays en tant que « parasites » au lieu de « paradis » (terme employé par dérision malencontreuse). Mais on voit que même les pays « normaux » ont parfois des pratiques parasitaires (Luxembourg par exemple, dont le président de la Commission de l’UE fut PM), ou des enclaves défiscalisées comme l’Ile de Man pour la couronne britannique, donc le système politique est généralement complice.
                        Monaco qui jouxte la France en est un exemple, de Gaulle avait envisagé de l’annexer en 45.


                        • Dzan 9 novembre 12:53

                          @Panoramix
                          Il y a aussi Jersey et Guernesey.


                        • banban 9 novembre 00:16

                          Ici, il n’y a pas de fraude. Des professionnels payé pour faire fructifier un capital, l’on fais de la manière la plus efficientes possible avec les règles que leur a fournie des gouvernements légitime. Élue par une majorité. Quoi qu’il se passe, temps que la majorité des gens seront des abruties, il est est inutile d’espérer que les choses change. Gueuler beugler, la terre tournera toujours dans le même sens.


                          • Sparker Sparker 9 novembre 22:50

                            @banban

                            Ben si on se tait ou ne se parle pas, là c’est sur quelle ne changera pas de sens. Ou vous attendez le messie ou vous êtes mortifère dans votre posture.


                          • Spartacus Spartacus 9 novembre 08:50

                            Le terrorisme émotionnel des journalistes gauchiste fonctionne a plein tube.

                            Le bombardement médiatique de terrorisme intellectuel gauchiste de la manipulation des émotions fabriquées de toute pièce est à son maximum

                            L’agression de la légalité par des profiteurs de niches fiscales, les journalistes de gauche...

                            On est plié de rire de voir que les bouffeurs de la gamelle de l’état qui se présentent tous comme des infirmières ou des profs, alors qu’ils n’en sont pas à 80% pleurer sur la morale des gens a ne pas vouloir payer les gabegies de leur gamelle. ..

                            Quand 55% de population est exonérée d’impot légalement, on joue sur l’émotion que les 45% qui en paye cherche a s’en exonérer tout aussi légalement.

                            Quand l’impot des sociétés est utilisé pour offrir 5 ampoules 100% chinoises gratuites a des opportunistes et des informés, rétribuer des fonctionnaires territoriaux a faire signe de travailler, à envoyer l’élite des intouchables a visiter des pôles et envoyer des selfies devant des glaciers....

                            On est plié de rire quand on voit ces poules faussement effarouchées de ne pas vouloir comprendre la réalité et d’imaginer le monde fictif qu’ils ne représentent pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires