• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les Russes ethniques d’Ukraine devraient être déportés ou au moins (...)

Les Russes ethniques d’Ukraine devraient être déportés ou au moins perdre le droit de vote - Porochenko TV

Les pratiques en vigueur en Europe autorisent les autorités ukrainiennes à déporter des millions de détenteurs du passeport au trident [ndlr passeport ukrainien] qui « attendent Poutine ». Cela a été déclaré sur le plateau de la 5e chaîne ukrainienne par le présentateur Vitaly Gaïdoukevitch.

« Que faire des citoyens d'Ukraine qui ne méritent pas d'être citoyens de l'Ukraine  ? Ils détestent ce pays. Alors peut-être que nous devons, comme dans les états Baltes, les priver de la totalité des droits civiques, c'est-à-dire de les dégrader via les droits civiques [note de la traductrice : dans les pays Baltes les Russes ethniques n'ont le plus souvent même pas la citoyenneté du pays où ils sont nés et ont vécu toute leur vie]  ? Ok, vous pouvez vivre, mais vous n'avez pas le droit de voter. Vous détestez l'Ukraine, vous attendez Poutine. Nous ne pouvons pas les priver de leur citoyenneté de par la constitution, bien qu'en Tchécoslovaquie dans les années 1945-1948, trois millions de personnes ont été expulsées du pays pour avoir facilité l'occupation. Ils ont amené la guerre dans ce pays, et c'est la bonne logique, » a-t-il ainsi déclaré.

Néanmoins, Gaïdoukevitch a ensuite immédiatement admis qu'actuellement la déportation de masse de Russes ethniques depuis l'Ukraine n'était pas encore mise en œuvre, mais qu'il fallait penser à intensifier la répression contre eux.

« Du point de vue politique, nous ne pouvons pas faire ça, mais d'une manière ou d'une autre nous devons réagir fortement envers ces personnes qui sont la cinquième colonne au cœur du pays, » a déclaré le présentateur (ou plutôt devrait-on dire propagandiste à ce stade) de la chaîne de télévision de Petro Porochenko.

Chaîne Porochenko TV : « Nous devons déporter des millions de Poutinistes »

Commentaire de la traductrice : De tels propos sont tenus régulièrement sur les chaînes de télévision ukrainiennes. Sans engendrer la moindre critique ou remarque des ONG de défense des droits de l'homme, autrement plus promptes à réagir dans d'autres circonstances, ni des gouvernements européens.

Si de tels propos étaient tenus en Europe en remplaçant le mot Russes par Juifs ou Musulmans ce serait le scandale assuré, avec dépôt de plainte, démission du présentateur et j'en passe. Mais dans le cas de l'Ukraine, comme dans le cas des pays Baltes d'ailleurs (qui font partie de l'UE je le rappelle), de telles pratiques discriminatoires sont ouvertement tolérées et personne n'y trouve rien à redire.

Les propos de ce présentateur sont d'une similarité frappante avec les propos qui étaient tenus contre les Juifs en Allemagne avant que ne soit mis en place les lois de Nuremberg, puis le programme de déportation et d'élimination. À quand une étoile de couleur sur les vêtements des Russes ethniques d'Ukraine ? Et surtout jusqu'à quand l'UE va continuer de soutenir ce mauvais remake du nazisme sauce ukrainienne, tout en se drapant dans les droits de l'homme pour couvrir ses crimes ?

Source : Politnavigator

Traduction par Christelle Néant


Moyenne des avis sur cet article :  4.88/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

77 réactions à cet article    


  • Alex Alex 7 août 16:28

    Le leader nationaliste Jirinovski - et tant d’autres de son acabit - évoquent ouvertement un démembrement de l’Ukraine sur les chaînes publiques d’Etat ou russophones. Tu as le scandale sélectif Christelle. 


    • anna anna 7 août 17:25

      @Alex
      « Âpres les Slovaques, les Turques et les Mongols, maintenant c’est la Russie, qui a arraché la Crimée a l’Ukraine ! Je hais la Russie, cette pute a arraché aussi Alaska a l’Ukraine !... Oui, oui, Alaska aussi était Ukrainienne ! » :


      *Chers lecteurs, j’ai enfin trouvé notre Alex a visage découvert sur Youtube !

    • Christelle Néant Christelle Néant 7 août 18:05

      @Alex
      Non le seul qui compare des pommes et des poires c’est vous. Ceux qui ont appelé à une époque à la scission entre la république Tchèque et la Slovaquie c’était des monstres selon vous ? Et les nationalistes flamands qui appellent à la scission de la Belgique vous en faites un flan aussi ? Non. Quand on bâtit des états de manière totalement artificielle, et qu’ensuite on joue sur les tensions interethniques ça se finit souvent malheureusement par un redécoupage sur base de l’ethnie pour éviter un génocide.
      Là cette intervention télévisée parle de déportation et de privation des droits civiques sur base de l’ethnie. Donc redescendez sur terre, apprenez à lire, et surtout à comprendre ce que vous lisez.


    • Gorg Gorg 7 août 18:28

      @Christelle Néant

      Et le Kososo, vous oubliez le Kosovo Christelle... Lorsque l’occident (en particulier les zuniens et les rosbeffs) décident de démembrer ou découper à leur guise des pays c’est bien, par contre si cela n’a pas été décidé ou adoubé par eux c’est mal... Certains sont comme les chevaux, ils ont des œillères et vont du côté de la bride que tire leur maître... Sans se rendre compte qu’ils tournent en rond....


    • Christelle Néant Christelle Néant 7 août 19:42

      @Gorg
      En effet le Kosovo, le Soudan du Sud, tous ces redécoupages n’ont posé aucun problème de conscience aux occidentaux.


    • Alex Alex 7 août 20:40

      @anna


      Tu as mal choisi. Ce type est sympathique. 

    • anna anna 8 août 11:33

      @Alex
      Absolument !

      Ce patient de St Anne est fort bien sympathique. A Paris récemment, un gars pareillement sympathique a voulu tuer un militaire avec un couteau au pied de la Tour Eiffel. Le monde grouille des ce genre de personnes sympathiques, gentils et intelligents 

    • JC_Lavau JC_Lavau 8 août 17:10

      @Alex. Laisse moi deviner : il s’agit d’envoyer la Galicie au diable ?

      Me goure-je ?

    • Matlemat 7 août 16:29

      Christelle, je suis tout vos articles depuis longtemps et j en profite pour vous remercier de votre travail. Je voudrais en revenir au sujet du gaz , je n’ose penser qu’une guerre ouverte soit possible entre l’UE et la Russie, mais je sais que le souvenir de la 2e guerre mondiale est présent à l’est, nous en France nous n’avons pas eu les mêmes souffrances. Je sais qu’il y a un réseau important de gazoducs en Russie mais je crois qu’il est saturé, c’est pour cela que le gaz continue de passer par l’Ukraine pour fournir l’Europe. Il est possible techniquement de réexporter vers la Chine mais je crois que les gazoducs ne sont pas encore construits . Peut être un lecteur pourra préciser. De la Sibérie occidentale à la Chine il y a une sacrée distance . L’Ukraine ne veut pas du de North Stream II car cela fera baisser ses revenus et le grand frère US est la pour aider avec les sanctions. Bonne continuation.


      • Christelle Néant Christelle Néant 7 août 18:08

        @Matlemat
        Le gaz qui transite par l’Ukraine vient des gazoducs russes de toute façon, tout comme celui circulant dans le gazoduc Nord Stream I. Concernant la Chine, le gazoduc est en pleine construction et devrait être opérationnel l’an prochain https://fr.wikipedia.org/wiki/Force_de_Sib%C3%A9rie


      • roman_garev 8 août 10:08

        @Matlemat
        Le gazoduc passant par l’Ukraine ne sera plus utilisé par la Russie pour fournir l’Europe depuis le 1er janvier 2019. Cette décision russe est définitive. Il sera remplacé par le North Stream 2 (si le Grand Frère ne l’interdit aux Allemands) et par le Stream Turc (carte) en construction prévu pour 31,5 milliards m3 de gaz par an (avec l’augmentation possible jusqu’à 63 milliards m3).


        Le gazoduc en construction « Force de la Sibérie » (carte), long de 2158 km et transportant vers la Chine jusqu’à 38 milliards m3 de gaz par an, sera opérationnel vers 2019.

      • Sigismond Sigismond 7 août 16:33

        Le traitement fait aux minorités russes dans les pays baltes aurait dû interdire ceux-ci d’intégrer l’UE puisqu’ils ne remplissaient pas tous les critères d’admission. Or il n’en fut rien et la discrimination put continuer et se poursuivre jusqu’à aujourd’hui.
        Dans ces conditions pourquoi voulez-vous que l’UE s’émeuve de simples propos tenus par un journaliste ? Surtout quand le bombardement de populations civiles, d’écoles et d’hôpitaux dans le Donbass par leur soi-disant compatriotes ukrainiens sont davantage que tolérés par les occidentaux.
        Au nom de la russophobie tout devient admissible pour ceux qui n’ont de cesse de nous gaver de moraline à longueurs de journées et de veiller scrupuleusement aux droits de ceux qui agressent leurs peuples.
        Merci pour vos billets.


        • Pere Plexe Pere Plexe 8 août 16:18

          @Sigismond
          En UE il y a le discours et il y a les faits...

          Demandez au Grecs se qu’ils pensent de la solidarité entre états membre.


        • Sigismond Sigismond 8 août 16:34

          @Pere Plexe
          En UE il y a surtout une oligarchie et des peuples assez abrutis ou conditionnés pour croire que s’en débarrasser aurait plus d’inconvénients que d’avantages. Et donc ils subiront les conséquences de leur lâcheté jusqu’à leur totale disparition.


        • Matlemat 7 août 16:39

          Par rapport à ce dernier article c’est vrai ça rappelle de mauvais souvenirs et ce n’est pas étonnant venant de gens ouvertement néo nazis. Le manque d’informations est vraiment cruel d’autant plus que le site Agoravox est classé noir je crois pas le Monde car soit disant d’extrême droite..


          • sls0 sls0 7 août 16:39

            Chez moi dans le barrio c’est Antonio qui sort toujours des conneries, il est souvent bourré l’Antonio mais ses décisions ne posent pas de problèmes.

            Ce brave Porochenko je le mets au même niveau intelligence qu’Antonio mais pas coté conséquences.

            Deux fois j’ai dû neutraliser Antonio bourré et avec une machette.
            Pour Porochenko c’est pas la même chose, il a les médias et un paquet de pourris derrière.

            • Matlemat 7 août 20:02

              @Christelle , juste pour être clair et précis : le gaz se trouvant en Sibérie occidentale doit être vendu en Europe et n’est pas prêt d’être transporté en Chine même avec le nouveau gazoduc qui est déjà un chantier pharaonique, je ne crois pas qu il existe un gazoduc traversant la Russie d’ouest en est . La Russie a un besoin quasi vital de vendre son gaz à l’ouest , et l’ouest à besoin de gaz bon marché russe mais d’autres solutions existent. Tout ça c’est pour dire que ces nouvelles sanctions US font très mal à la Russie, c’était le but recherché bien sûr.


              • Christelle Néant Christelle Néant 7 août 20:16

                @Matlemat
                Pour l’instant, mais le réseau de gazoducs en Russie est très dense, comme le montre cette carte datant déjà de 2011 https://fr.sputniknews.com/infographies/20111101191763783/ et le projet du gazoduc Altaï (qui relie justement les gisements de Sibérie occidentale à la Chine) a été relancé en 2014, 6 mois à peine après Force de la Sibérie http://www.rfi.fr/emission/20141111-russie-relance-son-projet-gazier-altai-chine-poutine-xi-jinping
                En clair la Russie se prépare justement à envoyer en Chine le gaz qu’elle envoie jusqu’ici en Europe. C’est en cours.


              • Christelle Néant Christelle Néant 7 août 20:19

                @Matlemat
                Cette carte venant du site même de Gazprom datant de juillet 2017 montre d’ailleurs qu’une partie du Gazoduc Altaï est déjà opérationnelle sur le territoire russe jusqu’à Gorno-Altaisk http://www.gazprom.com/f/posts/92/308238/map_sila_sib_e2017-04-05.png


              • JC_Lavau JC_Lavau 7 août 21:37

                Ces provocations sont tout à fait volontaires et orchestrées.


                • Pseudo 7 août 23:07

                  On se croirait à la frontière Indo-Pakistanaise ! En russie il y a aussi des Ukrainiens et/ou des « Ukrainophones » et tout se passe bien ! La messe est dite !


                  • Matlemat 8 août 00:18

                    @ Christelle, merci pour les infos, la Russie est un pont en l’Europe et l’Asie, je comprends finalement, les sanctions ne font que pousser les russes à se tourner vers l’Asie et seront inefficaces sur le long terme.


                    • Alex Alex 8 août 20:37

                      @Matlemat


                      Oui, un pont entre l’Europe et l’Asie. Alors qu’ils se tournent vers l’Asie.

                    • JC_Lavau JC_Lavau 8 août 20:49

                      @Alex. De ce point de vue, les syriens doivent se féliciter d’être en Asie.
                      Depuis six ans les bonnes nouvelles étaient rares.


                    • Christelle Néant Christelle Néant 8 août 22:22

                      @Matlemat
                      C’est exactement ça


                    • Matlemat 8 août 01:50

                      Les perdants seront au final l’Europe et surtout l’Ukraine... le prix du transit du gaz étant plus élevé par l’Ukraine que par North Stream : https://fr.sputniknews.com/presse/201708031032509061-gaz-russe-ukraine-allemagne-gazprom/


                      • roman_garev 8 août 10:33

                        @Matlemat
                        Il y a un autre problème : le gazoduc soviétique exploité en Ukraine n’a été jamais entretenu comme il le fallait (tout comme les centrales nucléaires ukrainiennes prêtes à exploser). L’Ukraine, durant le quart de siècle de son indépendance, n’a investi un seul centime dans son entretien. La réparation du gazoduc ukrainien coûterait jusqu’à 10 milliards de dollars. Ceci dépasse la valeur résiduelle de ce gazoduc. Qui va investir cette somme ? Surtout pas la Russie...


                      • Mychris Mychris 8 août 09:39

                        C’est quoi un russe « ethnique » en Ukraine ? un ukrainien slave ? une personne dont un des parents est russe ? Perso je vois pas comment identifier un russe ethnique...
                        Donc totalement inapplicable.
                         


                        • roman_garev 8 août 10:12

                          @Mychris
                          Pourtant c’est facile pour les bandérisies, ils n’ont qu’à appliquer les méthodes « scientifiques » de leurs maitres nazis allemands...


                        • roman_garev 8 août 10:25

                          @Mychris
                          Les bandéristes n’ont qu’à demander à chaque habitant quelle langue parle-t-il.

                          S’il répond que c’est le russe, tout est clair, on peut le mettre au ban.
                          S’il répond que c’est l’ukrainien, on ne luicroit surtout pas sur parole, on passe au 2me stade, celui des tortures. S’il crie et jure en ukrainien, il est autorisé à rester en Ukraine (s’il survit les tortures). Sinon, en route vers la Russie (idem, s’il survit).


                        • Alex Alex 8 août 10:58

                          @roman_garev

                          He he ) On va t’engager comme conseiller technique. 

                        • Mychris Mychris 8 août 11:08

                          @roman_garev

                          Je crois que vous êtes dans la démesure Monsieur Garev. Je me répète, tout le monde parle russe en Ukraine, y compris à l’ouest. Le plus caractéristique ? Kiev, allez trouver un seul commerçant qui parle ukrainien. C’est quasi impossible à part dans le restaurant « Ostannya Barikada » sous la place Maidan dont la thématique est la révolution et où vous pouvez manger un « Poutine Grillé ») mais là on touche au folklore...


                        • anna anna 8 août 11:27

                          Des nouvelle de l’Ukraine valeureusement démocratique :


                          Ukro - Gestapo bombarde les Ukro-nazis SS

                          Le 7 aout, l’armée ukrainienne a bombardé avec des systèmes « Grad » les positions de « Secteur droit » (*organisation terroriste, interdite par la loi de la Fédération de Russie) sur le territoire du Donbass. Cette attaque, probablement, a été faite par erreur.

                          Le 8 aout, selon les reinseignements de DNR, les nationalistes ukrainiens ont envoyés une colonne de 5 bus et et 5 Kraz blindés avec des para-militaires de Pravii Sector, dans la région de Kramatorsk, au sud de Donbass, pour affronter l’armée ukrainienne et pour se venger de « la mort de leurs frères d’armes" » À cet égard, toutes les unités de l’armée ukrainienne se retrouvent en alerte...

                           smiley

                          • Alex Alex 8 août 12:00

                            @anna

                            Un copain à toi l’expert russe qui donne son analyse dans le premier article en lien. Stanisllav Byshok. Il a écrit des trucs. « Illusion of freedom : Where are the new Banderivtsi driving the Ukraine » en 2013. " 2014 : “Neonazis & Euromaidan : From Democracy to Dictatorship”. 



                          • eric 8 août 12:51

                            Ce qui se passe vraiment en Estonie :

                            https://www.cairn.info/revue-herodote-2008-1-page-73.htm

                            Ce n’est pas simple, c’est progressif, il y a de vraies difficultés. Je me souviens des vielles dames russes dans le quartier russe de Tallinn, sur le plateau, qui ne comprennent pas les étiquettes des médicaments, en estonien, et la pharmacienne tentant vaille que vaille de leur écrire un mode d’emploi, ou les pub des titres de presse russe qui détournent la loi puis qu’ils peuvent écrire en cyrillique.

                            Mais on est très loin des interprétations excessives de l’auteur qui passe son temps à jeter de l’huile sur le feux de tous les conflits locaux et en particulier en Ukraine.

                            Rappelons le, les populations ruses et ukrainiennes sont démographiquement les plus mélangées entre elles de l’ex union soviétique.

                            Du reste, c’est particulièrement visible quand on regarde les origines de différentes figures politiques en Ukraine, où la blonde à tresse plutôt favorable à s’éloigner de la Russie, était moins ukrainienne « ethniquement » que Ianukovitch, l’homme de Moscou.

                            Le recours à des termes d’agit prop staliniens « banderistes » « fascistes » « déportation » « épuration ethnique »,nous rappelle les heures les pus sombres de notre histoire et et particulièrement nauséabond dans ces réions ou au nom de ces appellations, les bolcheviques ont ethnocidé tant de populations, y compris russes.


                            • Christelle Néant Christelle Néant 8 août 13:00

                              @eric
                              Tiens donc encore un qui va nous dire que le régime d’apartheid dans les pays Baltes c’est pas si grave que ça. Ben non voyons. Ceux qui jettent de l’huile sur le feu comme vous dites, c’est les USA et l’OTAN qui jouent justement sur les clivages ethniques. Pas moi. Je suis responsable de ce que j’écris, pas de ce que vous comprenez. Et entre les deux y a le grand canyon.


                            • anna anna 8 août 16:17

                              @eric


                              Ô comment vous avez raison !

                              « les Banderistes », cela n’existe pas, c’est de la pure propagande de Kremlin !

                              En Ukraine, dans une ville de Torezk (ville sous le gouvernement de Kiev), le 09 ;07.2017, un jeune militaire ukrainien, Bazilev Vladislav Aleksevitch, (né le 12.02.1995), se rendait a sa base militaire, en passant par la rue de Younnosti devant la maison numero 23, il a rencontré une fille de 9 ans, Souprounenko Kristina Alekseevna, qui en le voyant en uniforme militaire l’a appelé « le banderiste » et s’est caché ensuite dans sa maison. 
                              Le jeune militaire ukrainien, a vu rouge, il a forcé la porte de la maison, s’est introduit dans la chambre de la fille de 9 ans, l’a attrapé par le coup et s’est mis a l’étrangler. En entendant les bruits, les voisins ont débarqués dans la chambre au moment ou la fille était déjà inconsciente. 
                              Les voisins se sont jetés sur lui, ont arrêté le militaire et ont appelé la police. 

                              La fille de 9 ans s’est retrouvé a l’hôpital :

                              ses parents ont portés plainte, mais le militaire a été relâché, car tout le monde sait, que « les banderistes » en Ukraine n’existent pas, car c’est de la propagande russe...

                            • Christelle Néant Christelle Néant 8 août 16:21

                              @anna
                              Il va même surement être décoré du titre de héros de l’Ukraine pour avoir tenté de supprimer une dangereuse séparatiste/terroriste... Je vais vomir je reviens après.


                            • Mychris Mychris 8 août 16:35

                              @anna

                              Depuis quand lorsque que l’on vous écoute chère Anna, bandériste serait une insulte en Ukraine ? Il aurait dû la prendre dans ses bras pour un tel compliment.

                              Plus sérieusement, de la folie des hommes, les enfants sont toujours les principales victimes.


                            • Alex Alex 8 août 20:15

                              @anna

                              Curieuse histoire. Est-ce que le militaire ukrainien en question était un farouche nationaliste russe ? Ceci expliquerait pourquoi il suffoque d’être traité de banderiste.

                              En outre, on ne trouve trace de ton histoire. J’ai beau essayer de faire une recherche en lettres latines ou en cyrillique - ou même photo-, c’est le désert. 

                              Des sources stp. Ou c’est une histoire du genre l’enfant crucifié de Slaviansk ?

                               

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires