• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Les soi-disant faiblesses de la Chine...

Les soi-disant faiblesses de la Chine...

La Chine sera la puissance dominante d'ici trente ans, sauf accidents indépendants de sa volonté. On s'active à mettre au point, dans certaines officines, de nombreux scénarios contrariant l'ascension, apparemment irrésistible, de Pékin. Ces scénarios peuvent s'accomplir, mais ils n'ont rien à voir avec les soi-disant faiblesses de la Chine.

On parle de la pauvreté des campagnes chinoises, qui compromettraient le développement futur du pays. Lorsque l'économie de la Chine s'est ouverte, à partir de 1978, sous Deng Xiaoping, l'accent a été mis sur la zone côtière, où étaient basées les Zones Économiques Spéciales. Il en résulte aujourd'hui les grandes disparités de revenus entre les provinces côtières et l'intérieur du pays, beaucoup plus pauvre. C'est oublier qu'en Chine la majeure partie de la population a toujours vécu à l'est et que la tendance à l'urbanisation de ces provinces devrait se poursuivre. Par sa seule démographie, la zone côtière de la Chine sera toujours au cœur de l'économie chinoise. Et puis quelle aubaine capitaliste de disposer de cet immense réservoir de populations défavorisées, qu'il suffit d'autoriser à venir vers l'est pour y maintenir de bas salaires. L'occident ne fait-il pas la même chose en favorisant l'immigration de populations africaines en Europe, ou hispaniques aux Etats-Unis, pour maintenir au plus bas les salaires ? Les Chinois disposent, au moins, d'un réservoir de populations hans qui s'assimilent harmonieusement aux populations de Canton ou de Shanghai. 

 Selon la Banque mondiale, en 1981, environ 1 milliard de Chinois vivaient avec moins de 3.10 $ par jour. Les dernières données de la Banque mondiale montrent que le nombre a chuté à 360 millions en 2017. La Chine a augmenté à un rythme remarquable depuis 30 ans, mais si cette croissance ralentissait, il y aurait, effectivement, un risque d'instabilité semblable à celui qui a plombé le pays, précipitant la fin de la dynastie mandchoue, au milieu du 19e siècle. C'est la raison pour laquelle Pékin se lance dans l'aventure commerciale et stratégique de la Nouvelle Route de la Soie 

 (http://williamkergroach.blogspot.fr/2017/05/china-is-ready-to-govern-world.html).

On prétend également que la Chine n'a pas l'expérience d'une puissance maritime. On affirme que le « pouvoir maritime mondial » a commencé en grande partie avec les explorateurs européens. Mais c'est encore oublier que, durant l'Antiquité, la Chine était déjà une puissance maritime leader en Asie de l'Est avec des expéditions vers le Japon, la Corée, la Mer de Chine orientale, l'Asie du Sud-Est et l'Océan indien. C'est seulement à partir de 1500 que la Chine a jugé préférable de s'isoler. Les activités maritimes actuelles de la Chine sont les plus actives, depuis l'ère Ming (16e siècle). 

Enfin, à notre époque de diversité obligatoire, la Chine, comme la majorité des nations non-occidentales d'ailleurs, a le tort d'être mono-ethnique. Certains analystes évoquent des problèmes intérieurs en Chine, la question des minorités qui surgiraient... Les Ouïgours et les Tibétains, n'en déplaise, ne représentent rien pour le milliard de Chinois. Ils sont noyés et resteront noyés parmi un milliard de Hans qui les assimileront, comme ils ont assimilé les Xianbeis, les Qidans, les Juchens ou les Mandchous. 
Par rapport à ses voisins asiatiques, la Chine a plus de ressources humaines, naturelles, technologiques que tous ses voisins asiatiques réunis. C'est la raison fondamentale pour laquelle, depuis 2000 ans, la Chine domine l'Asie. Seule, l'ingérence des États-Unis a pu, un temps, perturber cette domination. La Chine, pays pluri-millénaire, peut parfaitement attendre son heure. Elle reprendra, tôt ou tard, son monopole sur l'Asie. 

En dépit d'une série de prix Nobel décernés aux scientifiques du pays au cours des dernières années, même le Japon est rapidement éclipsé par la Chine. Le Japon souffre, tout simplement, d'une maladie occidentale : l'exigence de résultats tangibles à court terme. La Chine investit massivement dans tous les domaines : santé, armement, environnement. En 2016, les ordinateurs super-calculateurs chinois ont été classés premier et deuxièmes plus rapides au monde. Ces super-ordinateurs, essentiels pour effectuer des calculs très complexes dans la recherche de pointe, sont de bons indicateurs du niveau de science et de technologie d'un pays.

 De même, en août 2016, la Chine a lancé le premier satellite mondial de communications quantiques et est en train de mettre en place un des plus grands réseaux de communication au monde, basé sur cette même technologie. La cryptographie quantique permet de créer des réseaux de communication imperméables au piratage, Pékin est en passe d'en fixer les normes internationales. Pékin est la puissance émergente dans le monde de la science et de la technologie. 

Enfin, il existe en Chine, une donnée qui n'est jamais relevée par les spécialistes : au-delà du contrôle efficace et centralisé de Pékin, il existe une réelle ambition de la population, un formidable enthousiasme collectif, l'ambition de s'enrichir, le désir de revanche sur cet occident qui a fait subir à l'empire millénaire l'injustifiable défaite de la guerre de l'opium, sur ce Japon qui a réduit des Chinoises à servir de « confort sexuel » à ses soldats. La Chine a un désir de vaincre qui n'existe plus dans les grandes puissances concurrentes. L'économie chinoise est est donc toujours en route vers le sommet. 
Pour qu'une telle trajectoire soit inversée, il faudrait que la Chine perde au moins la moitié de sa population ou revienne au niveau de développement qu'elle avait au 19e siècle. Les moyens de réduire la Chine à cette situation sont étudiés, n'en doutons pas, par plusieurs officines. La partie n'est pas encore gagnée, elle sera sans pitié.

 

Source : http://williamkergroach.blogspot.fr/


Moyenne des avis sur cet article :  1.55/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Lugsama Lugsama 13 juin 10:49

    Oui enfin militairement et scientifiquement la Chine n’est pas prête de rattrapé les USA.. même pour les calculs quantiques ceux sont bien les américains les leaders, et de loin.


    Et doit-on vraiment espérer qu’une dictature devienne hégémonique ? La puissance chinoise est du aussi à la culpabilité du capitalisme occidental envers son marché d’esclaves.

    • CN46400 CN46400 13 juin 11:02

      @Lugsama
      Parce que les USA seraient une démocratie ?


    • Lugsama Lugsama 13 juin 13:15

      @CN46400

      Evidement que les USA sont une démocratie.. a part quelques ducon-lajoie complotiste qui en doute ?

    • anaphore anaphore 14 juin 08:28

      @Lugsama

      Faut pas t’énerver.... les USA perdent le contrôle c’est tout *


    • Lugsama Lugsama 14 juin 09:37

      @anaphore

      Je ne m’énerve pas plus que les USA perde le contrôle.. les USA sont la première puissance maritime en mer de Chine avec un petit bout de leur flotte..


    • Laurent 47 14 juin 18:57

      @Lugsama
      Parce-que vous considérez les Etats-Unis comme une démocratie ?
      Demandez un peu aux noirs et aux latinos ce qu’ils en pensent !
      Je préfèrerait de loin vivre sous la dictature chinoise actuelle ( selon votre opinion ), que sous la grande démocratie américaine, si j’étais un noir de Dallas !
      Tous les ordinateurs que j’ai eus, les appareils électro-ménagers, les téléphones, sont bourrés de composants siglés RPC !
      Et ce ne sont pas les américains qui ont inventé le calcul quantique !


    • mmbbb 14 juin 21:06

      @Laurent 47 c’est de l "electronique grand public Les Chinois sont dans les pas des Japonais et des Coréens Une modernisation à marche forcée Quant aux Chinois, ils deviendront les égaux des americains lorsqu ils auront autant de prix nobel ! Quoi qu il en soit les Chinois sont encore loin dans le domaine de l’armement Transfert de technologie russe dans ce doamine et le domaine spatial .Les américains sont nos cousins et vous oubliez un peu vite qu entre la fin du XIX et le débit du XX siecle 55 millions au moins d européens ont immigrés Pourquoi l europe n’etait plus un continent d ’espérance . S il est vrai que les américians ont défauts cela évite de voir les notres tant nous passons notre temps à les critiquer


    • CN46400 CN46400 13 juin 11:28

      Après trente années de tatonnements, souvent exentriques, parfois violents, la Révolution chinoise a fini, avec Deng Xiao Ping, par découvrir la NEP de Lénine et son capitalisme d’état. Un capitalisme domestiqué par l’état qui lui permet d’arriver, tranquillement, depuis 1980, sans guerres ni dépenses outrancières d’armement, sur le toit du monde.
       La solidité du système repose sur une donnée vérifiée pour le moment, les chinois sont toujours plus nombreux à être sûrs que demain ils vivront mieux qu’aujourd’hui. Ce qui n’est plus le cas en Occident.
       Quand à la qualité de la gigantesque production, elle monte régulièrement en gamme. En moins de 40 années, la force de travail et les forces productives en général ont réalisé des progrès spectaculaires, jamais constatés ailleurs !


      • Lugsama Lugsama 13 juin 13:20

        @CN46400

        « Un capitalisme domestiqué par l’état qui lui permet d’arriver, tranquillement, depuis 1980, sans guerres ni dépenses outrancières d’armement, sur le toit du monde. »


        Pour l’armement vous rêvez et vous oubliez l’esclavagisme des travailleurs.. Assez hilarant de voir les masques tombés, vous adorez donc une dictature communiste qui pratique les capitalisme le plus sauvage qui soit..

        Je savait bien que vous étiez une petite m***e, mais à ce point... on comprend mieux votre adoration pour Maduro.

        Au moins soyez honnête et assumez votre amour pour la dictature et l’esclavage.

      • anaphore anaphore 14 juin 08:48

        @Lugsama
        Au moins soyez honnête et assumez votre amour pour la dictature et l’esclavage.’

        ....je pense pas que nous soyons responsables des délocalisations US en Chine ! Ils auraient pu vérifier que la chine était une démocratie ....


      • Laurent 47 14 juin 19:13

        @CN46400
        J’abonde dans votre sens, car le gouvernement chinois d’aujourd’hui n’a rien à voir avec celui de Mao.
        Par exemple, nos médias, toujours bien informés, ont accusé la Chine de ne pas vouloir l’indépendance du Tibet.
        Pour eux, le Tibet, c’est au sommet de l’Himalaya à Lhassa !
        En réalité, les provinces autonomes du Tibet représentent le tiers de la superficie de la Chine, et les opposants tibétains sont ultra-minoritaires, sauf autour de Lhassa.
        L’essentiel de la superficie du Tibet est en plaine ( là où on récolte le goji par exemple ).
        Cette petite partie du Tibet n’a été indépendante que 50 ans durant toute son Histoire !
        Actuellement, un train à grande vitesse aux voitures pressurisées ( autour de Lhassa, on est à 5.000 m d’altitude ) relie Pékin à Lhassa.


      • mmbbb 14 juin 21:10

        @Lugsama mais non les conditions sont tres bonnes en Chine C’est pour cela que dans l usine Foxcconn ( Apple ), certaines ouvrière se défenestrent pour prendre l’air . . il est étonnant de lire de commentaires imbeciles


      • realityman 18 juillet 14:42

        @mmbbb
        C’est vrai qu’il y a jamais eu de suicide chez orange non plus.

        Surtout que stastiquement, avec la masse salarial d’environ un petit demi million de foxconn, une suicide est forcément de la faute à foxconn.

      • Rincevent Rincevent 13 juin 11:57

        …une maladie occidentale : l’exigence de résultats tangibles à court terme… C’est bien l’énorme différence pour la Chine : elle peut se permettre par son dirigisme étatique et la stabilité du pouvoir, des programmes à long terme, alors que chez nous la visibilité est à cinq ans maximum, le temps d’une législature. Devant l’ampleur de leurs problèmes, les Chinois ont décidé de ne pas laisser faire la « main invisible » d’Adam Smith, on les comprend...


        • Doume65 13 juin 13:02

          « en 1981, environ 1 milliard de Chinois vivaient avec moins de 3.10 $ par jour. Les dernières données de la Banque mondiale montrent que le nombre a chuté à 360 millions en 2017 »

          Heureusement ! Parce que si en 81, on ne faisait pas grand-chose avec 3.1 $ par jour, j’te dis pas en 2017 !
          Cet argument, décorrélé de l’évolution de l’indice des prix, ne nous dit rien sur la réduction potentielle de la pauvreté en Chine. Pour exemple, le Smic en France a augmenté de grosso-modo 500% depuis 81. Les smicards sont-ils 5 fois plus riches ?


          • realityman 14 juin 17:35

            @Doume65
            non mais ce sont des donnés corrigé de l’inflation ! Quand j’interroge les personnes qui ont vécu la période des années 80 en Chine, le salaire etait plus proche des 50 yuans par mois dans les régions de l’est, soit environs 7 euros à l’heure actuel. Aujourd’hui dans les mêmes régions, on est passé plus proche des 5000 yuans pour un salaire moyen, soit pas loin de 700€.


          • Doume65 14 juin 17:58

            @realityman
            Ok pour tes précisions, mais je ne suis toujours pas satisfait (intellectuellement parlant). Il me semble que ce qui serait plus pertinent, c’est l’évolution du nombre (ou de la proportion) de la population sous le seuil de pauvreté.


          • microf 14 juin 22:52

            @realityman

            La Chine a fait et continue de faire des bonds formidables qu´aucun pays n´a jamais fait en si peu de temps.
            Résident á Budapest en Hongrie á la fin des années 80, nous allions en Chine par train de Budapest á Pékin á 100 dollars aller et retour, et avec quelques autres centaines de dollars pour argent de poche, vous viviez comme un petit Roi, aujourd´hui moins de 30 années après, c´est impossible.


          • novo12 13 juin 13:03

            Après la propagande, quelques faits :


            • Lugsama Lugsama 13 juin 13:23

              @novo12

              Le régime « communiste » chinois c’est le capitalisme sauvage le plus abouti et extrème de la planète.

            • anaphore anaphore 14 juin 08:52

              @Lugsama

              Sans doute cher ami... un de mes amis qui revenait de Chine me l’avait dit en ces termes :

              ’ Les américains c’est des petits joueurs, ils sont rapaces, mais ils ne savent pas à quel point les chinois sont meilleur qu’eux dans le domaine. Ils vont se faire bouffer ! ’


            • Lugsama Lugsama 14 juin 09:41

              @anaphore

              Les américains sont comme nous, ils ne veulent pas devenir des esclaves..

              Pas sûr que la Chine supporte longtemps la situation actuelle non plus..


            • anaphore anaphore 14 juin 14:55

              @Lugsama

              Oui et donc le peuple américain va se révolter ....


            • Jao Aliber 13 juin 15:30

              Dans 30 ans que sera l’économie chinoise ? Elle sera une économie en récession permanente.Car l’évolution économique, la concurrence mondiale forcera les chinois à délocaliser les capitaux industriels vers les pays des consommateurs finaux.On aura ainsi des multinationales qui auront des filiales de production dans chaque pays.


              Le modèle actuel où on a, d’un coté, des pays à dominante exportateurs(ex Allemagne, Chine,etc.) , et de l’autre, des pays à dominante importateurs(USA, France, etc.) disparaît et ferra place à des pays qui fabriquent tout ce qu’ils consomment(sauf les matières premières qui dépendent des conditions naturelles du pays).Nous aurons des entreprises universelles(disposant de filiales productives dans chaque pays) qui se font concurrence sur la scène mondiale.

              Ce nouveau modèle engendrera des crises économiques interminables, transforme la majorité de la population dans chaque pays en chômeurs car elle suppose un niveau de développement de la productivité du travail mondial énorme(surtout avec l’industrialisation des pays sous-développés par les multinationales universelles).





              • realityman 14 juin 17:44

                @Jao Aliber
                Pas du tout d’accord. Le mouvement de mondialisation a plutot tendance a rendre chaque pays de plus en plus spécialisé dans des domaines différents. 
                Ex simple, apple. Ils sont aujourd’hui obligé de tout faire fabriquer en Chine pour une seul raison, le cout. Fabriquer en masse a toujours été la solution qui a été retenu pour faire baisser les couts de production et cela ne changera pas. 
                Ce n’est pas un hasard si de plus en plus de multinationaux fusionnent que ca soit dans l’automobile, l’informatique, le ferroviaire au autre marque. 
                De meme si vous regarder dans l’histoire de l’humanité, le mouvement de globalisation a toujours été poussé plus loin. Au début, chaque homme fabriquait son outil, puis ensuite, c’était un homme qui est plus spécialisé dans la famille, puis tribus, village, ville etc


              • CN46400 CN46400 15 juin 08:04

                @Jao Aliber
                « transforme la majorité de la population dans chaque pays en chômeurs »

                Avec quel revenu ? En fait , tôt ou tard, la gestion raisonnée de la société (communisme) s’imposera sur le gestion aléatoire (capitalisme). Et la force de travail, qui est une marchandise comme les autres, se répartira, en fonction des besoins, entre tous les membres capables de travailler de la société. Le temps de travail, débarrassé des contraintes du taux de profit du capital, va continuer, en fonction des lutte prolétariennes, de reculer.
                L’homme recherche, avant tout, la sécurité du lendemain que le chômage, qui n’est jamais totalement indemnisé, ne peut absolument pas lui garantir. 


              • adeline 13 juin 17:38

                la Chine ne sait pas concevoir seule, ni réaliser ne serait-ce que des moteurs d’avions, donc oui elle est non pas faible mais dépendante.


                • anaphore anaphore 14 juin 08:54

                  @adeline

                  Ca c’était avant ....


                • Lugsama Lugsama 14 juin 09:38

                  @anaphore

                  C’est toujours le cas dans de nombreux domaines.


                • realityman 14 juin 17:50

                  @Lugsama
                  Dans quel domaine est ce que la chine ne s’est pas investis pour devenir indépendant ?
                  Dans l’aviation, que ca soit civile ou militaire, il y a des models de séries qui sont en train de sortir. Le dernier moteur de l’avion chinois J20 est en train d’etre finalisé.
                  Dans l’automobile, les chinois sont en avance sur les voitures electriques.
                  Dans l’écologie, la Chine est leader mondiale
                  Dans l’informatique, le serveur le plus rapide est chinois avec des CPU chinois.
                  Dans la téléphonie, le chinois Huawei est leaders dans l’infrastructure et 3eme dans le mobile
                  J’ai aussi testé le TGV chinois qui est bien meilleurs que le TGV francais avec en plus un reseau qui est plusieurs fois la taille du reseau TGV du reste du monde réunis. 

                  Pour un pays qui est completement largué il y a pas si longtemps, c’est tres impressionnant.


                • armand 14 juin 18:03

                  @realityman
                  l’airbus Chinois est une pseudo réalité, les moteurs ( une paille ....) viennent de France ou des US


                • CN46400 CN46400 15 juin 11:37

                  @adeline
                  Plutôt que de se lancer dans d’interminables recherches, la Chine, qui a les moyens de payer, achète ce qu’elle trouve sur les étagères, y compris les technologies qui vont avec...


                • realityman 18 août 16:14

                  @armand
                  Parce que pour vous, un avion ca se construit en un claquement de doigt ?


                • Rincevent Rincevent 13 juin 19:17

                  Pour ce qui est de délocaliser, la Chine a déjà commencé et pas que pour des questions de bas salaires : http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20120520-chine-delocalise-son-tour-production/


                  • babadjinew babadjinew 14 juin 10:47

                    Merci pour cet article qui parle du 21 eim siècle et non pas du 20 eim éculé ! Ben oui l’Asie sera je dirais même est l’el dorado économique du moment !


                    La Chine est l’Inde en étant les locomotives ABSOLU ! 

                    Le nombres d’ingénieurs hautement qualifiés sortant des FAC de ces deux pays réussiront à terme à nous relégué en seconde division technologique. Quand aux points de départ des populations de ces deux pays il est tellement primaire (eau courantes, Electricité, connexion) que ses populations ont une « gnak » tel qu’aucun des occidentaux que nous sommes (si ramolli par 40 années de confort) n’est en mesure de concurrencer la volonté d’acquérir d’un Indien ou d’un Chinois !

                    Loin de moi l’idée de dire que tout est rose en ces pays. La fracture entre campagne (pauvre) et ville (riche) est terrifiante, l’arrogance des nouveaux riches à l’encontre des pauvres est catastrophique et écœurante, mais tout comme en occident tous le monde s’en moque tant que la croissance est au RDV

                    L’un des probléme majeur de la Chine n’est pourtant pas cité dans votre article c’est celui du vieillissement de sa population. L’enfant unique pratiqué durant ses 40 dernières années est donc une catastrophe démographique, mais elle sera compensé très rapidement par une montée en puissance de la Robotique et de l’informatique made in ASIA !

                    Le seul levier restant à l’occident pour tenter de garder la main sur Economie du monde étant le contrôle des ressources pétrolières déjà bien avancé au moyens orient et qui nous vaut nos états d’urgence permanent.

                    Ce contrôle du pétrole est également à mettre en perspective avec le Poutine « Bashing » car la manitou de la Russie penche de plus en plus vers l’Asie pour écouler ses stocks d’énergies fossiles (gaz pétrole) chose qui contrarie énormément l’oncle Sam !

                    Bref en terme de croissance économique, d’amélioration du niveau de vie, de développement des infrastructure les deux géant d’Asie sont delà nos égaux et de surcroît accélèrent encore. 

                    Voila pour la lecture géostratégique et économique la plus stupide qui soit car elle est un déni écologique. Sur ce versant (l’écologie) le moteur unique de la croissance économique fait rêver à un mode de vie occidental Logique nous nous sommes évertué à être le modèle du « mieux » sur tous les plans. Ajoutez donc 3 milliards d’individus avec les mêmes aspirations de consommation stupide que sont les notre à l’équation déjà déséquilibré de l’écologie ! Un suicide collectif vous trouverez !

                    Bref l’important n’est pas ou plus de savoir qui à la plus grosse paires de burnes, mais comment utiliser de manière optimale les maigres ressources naturelles qu’il nous reste. Sans ce recul et cette réflexion seule une purge par une saloperie de guerre globale qui décimerait la moitié de la population mondial remettrait notre système économique caduque sur les rails.

                    Wake Up !!!

                    • CN46400 CN46400 15 juin 08:25

                      @babadjinew

                      « L’un des probléme majeur de la Chine n’est pourtant pas cité dans votre article c’est celui du vieillissement de sa population. »

                       Ca n’est un pb qui si on ne le corrèle pas à la croissance de la productivité du travail (compétence de la force de travail, modernisation de l’appareil productif) Les progrès, là aussi, en Chine sont colossaux, et des marges de progression sont encore largement possibles.


                    • realityman 18 août 16:33

                      @CN46400

                      Je sais pas quel est le con qui avait lancé l’idée qu’avec la productivité, on compenserai le vieillissement de la population mais c’est une belle connerie
                      le vieillissement de la population est un vrai probleme qui concerne tous les pays développé et également bientôt la Chine. 


                      La productivité de la France est l’une des plus élevés au monde disent les chiffres. Mais c’est pas parce qu’un francais travail 5 fois plus vite qu’un chinois ou 20 fois plus rapide qu’un indien. Non, par expérience, je vous assure qu’un ouvrier chinois travail aussi vite qu’un francais et travail plus que les 35h.

                      La vrai raison est que l’ouvrier francais est trop chere pour fabriquer des produits à faible marge.
                      En gros, avec le salaire d’un ouvrier chinois, l’usine peut engager des salariés pour fabriquer des T-shirt à 2€ tandis qu’en France, il faudra que la meme usine revend le Tshirt à 10€. Donc avec un travail fourni identique, l’ouvrier francais va etre 5 fois plus productif que l’ouvrier chinois.
                      Ca c’est la theorie, mais dans la realité, tous les usines qui faisaient les tshirts à 2€ ont délocalisé en Chine. Pour ca qu’on a des fermetures du tissus industriel en France depuis 30 ans.
                      Apres, faut pas etre jaloux, beaucoup de pays commence le développement comme ca comme le Japon, la corée ou taiwan. D’ailleurs, les usines sont en train de partir de la Chine pour fabriquer des tshirt à 0,50€ en Inde ou au Bangladesh.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès