• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Loukianenko – Il faut une partition de l’Ukraine comme en (...)

Loukianenko – Il faut une partition de l’Ukraine comme en Tchécoslovaquie

Donetsk, qui repousse les troupes ukrainiennes depuis cinq ans, soulève l’admiration. À l’origine, le Donbass était une région étrangère à l’Ukraine artificiellement créée, qu’il aurait fallu diviser après la chute de l’URSS, comme la Tchécoslovaquie.

Cela a été déclaré à l’antenne de la chaîne télévisée Union par le célèbre écrivain de science-fiction Sergueï Loukianenko, qui est arrivé à Donetsk pour participer au festival « Les étoiles au-dessus du Donbass », organisé avec le soutien du mouvement « République de Donetsk ».

 

« De grandes parties de la Russie, qui faisaient partie de l’État russe, ont été arrachées de la Russie, artificiellement coupées, appelées partie d’un autre État, etc. En d’autres termes, il y restait un abcès un furoncle après l’effondrement de l’URSS, qui maintenait le tout ensemble, qui le cimentait. Mais lorsque l’URSS s’est effondrée, il y avait un conflit gelé qui couvait, mais il était clair que tôt ou tard, il allait éclater.
Dans une telle situation, la chose la plus honnête et la plus raisonnable que l’État dans lequel cela avait lieu, je veux dire l’Ukraine, aurait dû faire, était d’organiser un référendum, de donner une sorte de large autonomie, pour qu’il y ait une compréhension mutuelle entre les régions, ou les laisser partir, comme la République Tchèque et la Slovaquie se sont pacifiquement séparées et vivent en paix. Mais, malheureusement, cela ne s’est pas produit.
Les sentiments et la relation auraient pu être différents s’il n’y avait pas eu cette folie des pilonnages d’artillerie et des bombardements aériens, qui a eu lieu en 2014. Quand l’armée tire sur des non-combattants, de mon point de vue, c’est un crime de guerre,  » a déclaré l’écrivain.

Dans le même temps, Sergueï Loukianenko a exprimé son admiration pour Donetsk, qui, même en temps de guerre, continue à avoir une vie culturelle et à préserver sa beauté.

«  La première impression est que, malgré toutes les conditions difficiles, la ville continue de vivre, d’apprendre, les gens aiment encore la littérature, l’art et les livres ici. C’est la chose la plus importante, que la vie continue, que la ville est vivante…
En fait, c’est une ville très belle, verte, chaleureuse et spacieuse. J’avoue que probablement, l’association « Donetsk-mineurs » suscite toujours
dans l’imagination de la personne qui n’est jamais venue, l’image de quelque chose de plus industriel, un peu plus technique, un paysage rude et dur et la ville. Et quand vous êtes ici, vous voyez des rues vertes, des roses qui fleurissent partout, de belles maisons, de larges avenues, alors il y a une certaine remise en question de l’image de Donetsk,  » a ajouté l’invité.

Vladimir Glabkov

Source : Politnavigator
Traduction par Christelle Néant pour Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.9/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Guy19550 Guy19550 28 septembre 12:23

    C’est un sujet intéressant et je dois dire que au début du conflit, j’espérais que les russes envahissent le territoire ukrainien jusqu’aux cours d’eaux bien visibles sur la carte. Mais j’espérais également que cela puisse se poursuivre dans l’ambiance bon enfant du début avec des drapeaux qui montaient et qui descendaient. La suite a été telle que les pires atrocités ont été commises par les bataillons spéciaux. De ce fait là résulte qu’un retour en arrière me semble fort difficile, bien que toujours possible avec un accord de Tarzan signé. On pourrait aussi parler du traité de Versailles qui n’a en fin de compte jamais rien réglé. Et en définitive, je reste personnellement bloqué avec mes idées, tant qu’il existera un seul terroriste à Kiev, même si c’est le zoulou.

    PS. On a eu des collaborateurs avec les nazis pendant la seconde guerre mondiale et là aussi il faut savoir pardonner et moi je ne suis toujours pas prêt de le faire. Alors, ce n’est vraiment pas anormal du tout qu’un accord à la Tarzan soit si difficile à obtenir une signature. Et c’est d’autant plus difficile que si chez nous, les nazis ne sont plus là, ils sont encore présents en Ukraine. A mon avis, il faut commencer par éliminer ceux-là avant de passer à un traité de paix. On est encore très, mais alors vraiment très très loin d’être dans un climat qui puisse le permettre. Alors, personellement je donne le feu vert aux russes pour faire un nettoyage.


    • Christelle Néant Christelle Néant 28 septembre 13:14

      @Guy19550
      Il y a beaucoup de gens ici qui aimeraient bien que les Russes viennent filer un coup de main et faire le ménage en Ukraine....


    • Jelena Jelena 28 septembre 12:35

      Faire une comparaison avec la Yougoslavie me parait plus juste que de faire une comparaison avec la Tchécoslovaquie, car « les 2 Ukraine », c’est l’équivalent de Serbie-Croatie.


      • Christelle Néant Christelle Néant 28 septembre 13:04

        @Jelena
        Ce que Loukianenko évoque c’est le scénario idéal qui aurait dû être suivi si les gouvernants avaient été intelligents et bien intentionnés. En l’état actuel, et comme je l’ai dit à plusieurs reprises c’est effectivement le scénario Yougoslave qui se dessine de plus en plus pour l’Ukraine.


      • JC_Lavau JC_Lavau 28 septembre 13:15

        @Jelena. Serbes et Croates : même langue, pas la même écriture, pas le même empire, pas la même religion.
        Mais bon, la langue des Galiciens est encore slave.


      • Guy19550 Guy19550 28 septembre 15:19

        @JC_Lavau
        pas de nazis non plus en ex-Yougoslavie. Mon père me disait en parlant d’eux que les allemands n’ont pas réussi à prendre le territoire de par la présence dans la forêt de combattants bien organisés. Le seul point commun que je peux voir avec la Yougoslavie, c’est l’aspect multi-culturel 


      • amiaplacidus amiaplacidus 28 septembre 18:20

        @Guy19550
        Pas de nazi en Yougoslavie ?

        Vous oubliez les Oustachis croates d’Ante Pavellic, au pouvoir de 1941 à 1945, le « Corps de volontaires serbes de Dimitrije Ljoitic », etc.

        La Yougoslavie a été non seulement occupée, mais démembrée par les armées hitlériennes.

        En revanche, si les Nazis et collabos tenaient les villes et les principales voies de communication, la résistance tenaient le territoire profond. La Yougoslavie a, en majeure partie, un territoire très montagneux qui se prête bien à une guerre asymétrique.

        C’est le seul pays occupé par les Allemands qui s’est libéré tout seul (avec l’aide matérielle des alliés).
        C’est une chose importante, il était prévu, par les accords de Yalta, que la Yougoslavie devait tomber dans la zone d’influence de l’URSS.
        Les résistants ont libéré Belgrade, Zagreb et autres grandes villes (en fait, la totalité du pays), avant que l’armée rouge de l’URSS intervienne on permis à Tito, communiste mais anti-stalinien, de tracer une voie indépendante pour son pays (je simplifie une histoire complexe).

        Cette voie était intéressante : création de coopératives de production organisées en autogestion.
        Tito a su parfaitement jouer entre USA et URSS, faisant financer par les USA la modernisation de l’économie sans accepter aucune ingérence US dans les affaires yougoslaves.

        J’ai fait plusieurs séjours dans la Yougoslavie des années 1970, c’était intéressant, la population avait un niveau de vie simple mais correct.
        Cela dit, il ne faut pas tomber dans l’hagiographie, Tito était partisan d’une méthode de gouvernement ferme, peut-être est-ce pour cela que la Yougoslavie a échappé durant plus de 40 ans aux démons de la désunion.


      • JP94 29 septembre 14:24

        @amiaplacidus
        Belgrade a été libérée par les Partisans en coopération avec l’Armée rouge, pas avant. 
        L’Armée rouge a libéré les villes du fascisme, là où les partisans n’étaient pas en mesure de le faire,mais même dans le cas yougoslave, il eût été suicidaire de tenter de libérer la ville sans la conjonction avec l’Armée rouge. 
        Les partisans yougoslaves n’ont pas tenté le « coup polonais », n’étant pas anticommunistes.
        C’est bien sûr le pays où la résistance populaire ( et communiste) a été la plus puissante ( avec l’URSS, car n’oublions pas, qu’en URSS, il y avait une double armée : l’Armée rouge, et l’Armée des Partisans, qui travaillaient ensemble : les partisans en zone occupée ).
        Mais il y a une chose que vous omettez ( qui ne contredit pas vos propos, mais les complète), c’est le rôle du Vatican. Car si les Serbes sont orthodoxes ( d’où l’alphabet cyrillique), les Croates sont catholiques et les Oustachis sont les fascistes croates. Le Vatican a cautionné les camps de concentration oustachis où se commettaient les plus grand crimes ( plus sadiques que les nazis) et il a exfiltré, un nombre énorme de criminels de guerre, dont les plus grands. ( je préfère ne pas citer de chiffres, ne les ayant pas sous la main). 
        Le Vatican a joué un rôle criminel majeur contre les Slaves. 
        L’Allemagne avait de liens étroits avec la Croatie, comme le Vatican. 

        Mais après la guerre, Tito a filtré les communistes : et il en a interné 350 000, ceux qui estimaient que le rôle joué par Staline contre Hitler était plus important que le sien...Eh oui, Tito était un grand résistant, mais il n’aime pas trop la concurrence. 
        Ainsi j’ai découvert qu’il y avait de nombreux communistes « non titistes » en Yougoslavie, et j’en connais, qui ont perdu dans la résistance, leur père, leur oncle, et bien d’autres membres. Mais la fin, les survivants n’étant pas titistes, ont été internés. C’est assez surprenant malgré tout.

        Néanmoins, ce qui a tué la Yougoslavie, c’est l’OTAN. Les prétendus crimes ont servi de prétexte pour bombarder ce pays et se venger de la défaite fasciste... et l’UE a cautionné cette guerre inique. Il suffisait de « fakes » pour justifier le crime. 
        Mais on ne peut pardonner à l’UE son acceptation du fascisme. 


      • Guy19550 Guy19550 28 septembre 20:30

        Je ne me souviens que de quelques phrases de mon père, c’est bien du terrain montagneux qu’il parlait. Il en avait parlé quand on était aux lacs de Plivische (désolé pour l’orthographe), et moi à l’époque, j’étais plus intéressé par les génératrices électriques sur le lac que par le reste. Je ne connais pas la situation politique non plus d’avant la guerre. Dans le contexte des propos de mon père, c’était que les allemand n’avaient jamais pris totalement la Yougoslavie. Hors de ce contexte spécifique, je ne sais rien et l’école s’est bien gardé de m’en informer. A part cela, je sais que Charlemagne a été courroné en l’an 800, ça j’ai fini par le savoir car cela revenait continuellement à l’école. Je crois que c’est une profonde erreur que de négliger le passé historique des choses et selon mon père, les alliés ont imposé à l’Allemagne de parler de ce qu’ils avaient fait pendant la guerre dans les écoles allemandes, alors que chez nous, cela a été le grand silence. Je ne crois pas que la perfection existe quelque part, pour le plus grand malheur des hommes.


        • Jelena Jelena 28 septembre 20:58

          @Guy19550 >> les alliés ont imposé à l’Allemagne de parler de ce qu’ils avaient fait pendant la guerre dans les écoles allemandes, alors que chez nous, cela a été le grand silence

          En Yougoslavie communiste, afin de préserver « les bonnes » relations entre les serbes et les croates, il était également interdit de parler de l’holocauste, il fallait faire comme si ça n’avait pas eu lieu. Ce n’est qu’à partir de 1980 (mort de Tito) que les chiffres et les faits furent révélés au public.


        • JP94 29 septembre 14:39

          Bon dire que les Alliés ont imposé à l’Allemagne de parler de ce qu’ils avaient fait me fait sourire la défaite du nazisme est considérée en RFA comme une défaite.

          Kohl a refusé la présence des résistants allemands décorés en France lors du 14 juillet.

          On y considère les associations d’anciens résistants comme potentiellement terroristes.

          Signalons le cas de Peter Gingold, immense résistant en France et en Italie ( Brigades Garibaldi, après la Libération de la France) . Déchu de sa nationalité allemande en 1966, au moment où la RFA octroyait la nationalité allemande à 6 criminels de guerre nazis hollandais, afin qu’ils échappent à leur condamnation : et ce fut le cas ! 

          Signalons que le Général en Chef de l’OTAN, Heusinger, dans les années 60, était un criminel de guerre nazi.

          Enfin en 1961 eut lieu à Berlin le procès de Hans Globke, criminel de guerre nazi, mais conseiller personnel d’Adenauer. 

          L’avocat français était Maître Charles Lederman.

          Alors on a criminalisé le peuple, pour mieux exempter les criminels haut-placés. IL existe un dictionnaire de plus de 10 000 noms recensant les plus grands criminels de guerre occupant des fonctions de dirigeants d’entreprise ou d’Etat en RFA.

          Enfin, le Général Gehlen, puis son adjoint en 1966, le chef du SD allemand, était en poste sous Hitler pour la « gestion des territoires à l’Est » et à l’origine de la Fremde Heere Ost ( FHO) , l’armée de fascistes slaves fanatiques employée contre l’URSS. 

          Donc, bref, une chasse aux nazis assez limitée : 11 pendus à Nuremberg, ça fait peu par rapport à toutes les victimes. Tout l’appareil d’Etat : non lieu. 

          Durée du procès : les USA ont eu plusieurs fois le temps attribué à l’URSS et ont commencé d’ailleurs, provoquant le sourire d’un de ces criminels nazis et sa dénégation, par analyser cette guerre comme une guerre contre la Chrétienté !

          Nuremberg était nécessaire, mais une façon de laisser croire au monde que les criminels étaient punis. 


          • JP94 29 septembre 15:06

            Le problème que soulève cette partition est qu’elle revient à une sorte de Münich, avalisant la domination fasciste sur des territoires ôtés à un pays qui n’est plus souverain, l’Ukraine. Aucun Ukrainien de ma connaissance ne reconnaît ce régime de terreur. Bien sûr on peut faire voter, mais le vote ne traduit pas la volonté populaire ( sinon on la la bafoue) : il institue la légitimation du plus fort, y compris si celui-ci bafoue les droits les plus élémentaires. 

            Qui a le pouvoir à Kiev ? certainement pas le peuple. Le clown de Kiev est un pion des Américains élu dans les conditions d’un coup d’Etat. 

            Regardons le Chili : l’Unité Populaire a été démocratiquement, elle a incarné la volonté et les besoins populaires. Les Américains ont organisé un coup d’Etat fasciste. On a torturé, supprimé les droits. Le boulot fait, on retire Pinochet. L’Unité Populaire est-elle revenue depuis 1973 ? absolument pas ! le Chili est le 2ème pays le plus inégalitaire du monde y compris sous Bachelet, peut-être populaire, mais qui n’a rien à voir avec Allende, qui est le fondateur du PS chilien mais un PS qui a toujours refusé l’allégeance à l’Internationale socialiste, alors que Bachelet l’a fait. Une IS qui combat Maduro et soutient tout ce qu’il y a plus libéral et antidémocratique...

            L’Ukraine est un autre pays, mais pour en revenir à la partition, est-ce que réellement la volonté populaire sera respectée ? des élections dans un pays aux mains de bandes fascistes ? sous contrôle états-uniens ? 

            Le Canada arme l’Ukraine fasciste ...comment croire que ce pays, peuplé de tant de criminels de guerre ukrainien, lâchera le morceau ? 

            Ensuite, rien n’exclue la guerre entre des micros états, faisant appel aux Etats-Unis pour tenir face au voisin...La partition de l’Allemagne prévue par les Américains était le Plan Truman, qui morcelait l’Allemagne en micro-états ...pour mieux les manipuler. 


            • Guy19550 Guy19550 29 septembre 19:47

              Et ben, j’étais bien loin de me douter de cela. J’ai mes 65 ans en mars prochain et ceux qui font de la politique actuellement sont plus jeunes que moi et donc eux aussi ne savent pas, ce qui est la solution idéale pour que les événements se reproduisent.


              • Guy19550 Guy19550 30 septembre 11:29

                C’est bien placé ici je pense : https://www.7sur7.be/belgique/formation-flamande-un-accord-a-ete-trouve a5c5ea1c/?utm_source=breakingnewsletter&utm_medium=email&utm_campaign=20190930&ctm_ctid=c810f10836be394d3b693bf6ca9276c1

                La Belgique est un état devenu fédéral car entre le nord et le sud, l’entente devenait difficile. On n’a pas eu de guerre pour en arriver là, mais c’est loin d’avoir résolu tous les problèmes. 

                La NVA est nationaliste et dans le groupe CD&N, (anciennement CVP) il y a toujours une forte affinité pour les nationalistes. On peut dire que les deux ensembles détiennent une majorité.

                Y a des choses comiques à en dire. Par exemple, en matière de chaises roulantes y a des normes à respecter différentes entre le nord et le sud, soi-disant pour le bien-être des gens. J’ai deux remarques à cela, mon propriétaire est dans une chaise roulante flamande et les nouvelles ne sont plus assez roubustes par rapport aux anciennes. Bref, il est temps de faire une procédure en justice car le cul des gens n’est plus le même dans le nord que dans le sud et on devrait donc avoir le droit de choisir sa chaise roulante en fonction d’un critère de qualité. Je rigole évidemment mais pas tant que cela. Mon proprio aurait besoin d’une chaise roulante approuvée pour le sud du pays.

                L’aspect linguistique est une autre problème, on tolère un peu trop le dialecte dans les écoles flamandes. Je dis la chose suivante pour être bien clair, un travailleur de Bruges, s’il tombe amoureux d’une bruxelloise, qu’ils se marient et décident d’habiter Bruxelles... il restera sans emploi à cause de son dialecte.


                • Christelle Néant Christelle Néant 30 septembre 14:49

                  @Guy19550
                  Pour avoir vécu en Belgique je connais le problème linguistique, et entre autre les reproches que les Wallons font aux Flamands d’imposer le flamand même en zone francophone. Je ne connaissais pas par contre ce problème de normes de chaises roulantes différentes.... Merci de l’information.


                • Guy19550 Guy19550 1er octobre 07:39

                  @Christelle Néant

                  Je crois que la période où vous étiez en Belgique est d’avant la régionalisation du territoire. Cela a permis de régler certains problèmes dont celui que vous avez cité, mais cela en a induit d’autres, ce qui est le cas des chaises roulantes et il y a certainement bien d’autres matières. Moi je suis néerlandophone mais mes études ont été faites en Français, c’est mes parents qui ont décidé de la chose. Je ne suis ni wallon ni Bruxellois, mais par la langue de mes études, je me suis rapproché très fort de ces deux régions. Ici, je parle le Néerlandais et j’ai du mal à comprendre les autres quand ils ne font pas l’effort de parler cette langue, je ne connnais en effet pas le dialecte qu’ils pratiquent usuellement. A ma connaissance, il n’a jamais été imposé aux francophones de parler le Néerlandais depuis la régionalisation mais c’était bien le cas avant dans les écoles et souvent mal enseigné à défaut de personnel adéquat. Il faut aussi savoir que même depuis la régionalisation, il y a des règles à respecter pour les matières administratives et juridiques. Je déplore l’existence de la régionalisation à ce point, mais c’est le territoire qui en a décidé ainsi. Si j’en ai parlé, c’est parce que cela colle très bien avec le sujet de la converstation actuelle. Régionaliser l’Ukraine est une solution et en cela l’accord de Tarzan est une bonne chose. Il faut cependant avoir à l’esprit que cela ne va pas tout régler et compliquer d’autres choses. C’est quelque chose à bien préparer avec le statut spécial du Donbass. Le Donbass n’acceptera jamais l’Otan et cela doit donc être régionalisé également, vous voyez de suite le problème que cela va poser. Le problème ukrainien est bien plus complexe que le problème belge. Et pour la Belgique, le responsable est Jules César du fait qu’il n’a pas envahi toute la Gaule à une certaine époque, comme quoi, on traîne ce boulet depuis très longtemps déjà, lol.


                • Christelle Néant Christelle Néant 1er octobre 14:12

                  @Guy19550
                  Non, j’y ai vécu après la régionalisation. Et je me souviens des gens qui ralaient parce que les panneaux routiers étaient mis en flamand et en français dans notre zone, mais qu’il disaient que coté flamand les panneaux n’étaient pas dans les deux langues. Sans parler des histoires avec l’armée accaparée par le côté flamand etc. Clairement cela n’a pas tout réglé, mais il n’y a pas eu de guerre en Belgique à cause de ça, parce qu’ils ont choisi l’option de la négociation et du règlement politique.


                • Guy19550 Guy19550 1er octobre 17:23

                  @Christelle Néant
                  Je confirme pour les panneaux routiers. Pour l’armée je ne sais pas, mais je dois dire que depuis 2008 je n’ai plus TV pour suivre la politique. A cause de Didier Reynders qui a vendu le groupe Fortis aux Français et j’en ai eu tellement marre de voir le gus à la TV que je lui ai fermé le robinet en ne payant plus l’abonnement TV. Je regarde encore des DVD, mais c’est tout.


                • Kapimo Kapimo 1er octobre 05:05

                  En tous cas, le Zelensky est dans une peu enviable position, pris qu’il est entre ses ukronazis soutenus par le deep state US qui lui imposent de continuer dans l’impasse actuelle, Trump qui lui dit d’aller discuter avec Poutine et Poutine qui l’ignorera en l’absence d’avancée relative à l’application des accords de Minsk.

                  http://cluborlov.blogspot.com/2019/09/look-whos-not-laughing.html

                  Ça se terminera probablement par une partition, mais la route sera longue.


                  • Guy19550 Guy19550 1er octobre 08:23

                    Je suis bien d’accord avec votre verdict et j’ajoute à cela que la conversation en le zoulou et Trump fait du foin en Ukraine. Certains voudraient publier la conversation complète, le zoulou s’y oppose pour le moment mais si cela se fait, on sera bel et bien devant deux conversations différentes. 

                    Ensuite dans le lien que vous donnez, j’ai deux remarques :

                    Selon les ukrainiens, il y a assez de gaz pour passer l’hiver et selon le lien, ce n’est pas le cas. C’est qui qui a raison ?

                     les centrales nucléaires à l’arrêt est possible. Je sais que Westinghouse a procédé au remplacement de fuel, que les russes on dit de suite que le fuel n’étaient pas compatible, mais cela n’a pas dérangé les ukrainiens de procéder au remplacement. Ensuite j’ai lu que l’Ukraine voulait à nouveau du fuel russe et je suis ainsi arrivé à la conclusion que la collaboration entre l’Ukraine et Westinghouse a été un échec. Si j’ai bien vu à l’époque sur Tass que les ukrainiens voulaient à nouveau du fuel russe, je n’ai rien vu par la suite pour des livraisons et compte tenu du fait que les russes avaient dit avant que c’était incompatible, j’ai douté de la faisabilité de fournir à nouveau du fuel russe à l’Ukraine. Rien d’autre n’a filtré de Tass sur le sujet. Cela peut évidemment être une base d’explication pour l’arrêt des centrales. 


                    • Guy19550 Guy19550 1er octobre 17:38

                      Accord de Tarzan signé semble t-il : https://tass.com/world/1080810


                      • Christelle Néant Christelle Néant 1er octobre 18:52

                        @Guy19550
                        Oui, la Russie a réussi un coup de maître en obligeant l’Ukraine à le signer pour avoir la discussion au Format Normandie. Le refus de signer le document a montré de manière trop visible que Kiev ne veut pas appliquer les accords de Minsk (qu’elle a signés aussi). Résultat Zelensky n’a pas eu d’autre choix que de signer pour montrer patte blanche.
                        Si l’Ukraine applique la formule Steinmeier comme elle applique Minsk2 (tous deux signés par elle), ben on en est toujours au même point...


                      • Guy19550 Guy19550 1er octobre 19:45

                        Y a aussi d’autres choses comme Trump qui a retiré son soutient en déclarant que l’Ukraine est plus un problème avec l’Europe. Cela a jeté un froid sur le zoulou pour étendre le groupe des quatre. Y aussi Volker qui a démissionné. Et j’aimerais bien aussi que Pompéi démissionne également. Faut pas être trop exigeant, enfin pas en une fois...




                            • Guy19550 Guy19550 2 octobre 12:58

                              Mettre cela au point est quasi une tâche impossible et cela d’autant plus que Kiev n’a pas fort envie de réussir et je doute même qu’ils vont consulter les républiques pour faire la loi et modifier la constitution.
                              https://tass.com/politics/1080925
                              Il est très clair et a entièrement raison.
                              C’est très clair qu’il y a lieu de contrôler la procédure et surtout de ne pas laisser faire Kiev à sa guise, c’est maintenant urgent d’avoir la réunion du groupe des quatre.
                              https://tass.com/politics/1080962
                              Des manifestations spontannées prennent naissance : https://tass.com/world/1080946
                              Cela devrait se faire suivre par d’autres manifestations par la suite dans l’autre sens, mais les terroristes de Kiev sont encore là pour empêcher cela.
                              Encore un qui râle : https://tass.com/world/1080933
                              Il faut procéder par ordre : https://tass.com/politics/1080919
                              Je pense qu’il a raison : https://tass.com/world/1080903
                              Il n’a pas idée de la vitesse à laquelle cela peut dégénérer : https://tass.com/world/1080879

                              Je suis quasi certain d’une chose, c’est que les terroristes de Kiev risquent fort bien de prendre le pouvoir. La première chose qui était à faire était de lyncher les terroristes.



                              • Guy19550 Guy19550 3 octobre 07:49

                                @Christelle Néant

                                C’est un excellent article Christelle, chapeau !


                              • Christelle Néant Christelle Néant 3 octobre 15:32

                                @Guy19550
                                Merci smiley


                              • Guy19550 Guy19550 2 octobre 19:36

                                Encore des liens sur le sujet :
                                https://tass.com/world/1081159
                                Le zoulou est à 100% à côté de la plaque et le mélange entre les républiques et la Crimée devenue russe, en dit long assez : https://tass.com/world/1081137
                                Cela implique évidemment que si on laisse faire les terroristes de Kiev, ça va foirer pour sûr !

                                Tien donc, pas signé sur la même feuille : https://tass.com/politics/1081101
                                Cela veut dire que des magouilles sont prévues par ceux qui ont signé sur une autre feuille. Mais de cela résulte aussi que la séance des signatures est à refaire car personne ne va emboiter le pas sur une telle situation. On peut donc oublier la réunion à venir du groupe des quatre.


                                Faut pas s’inquiéter, ça va plonger encore plus et pour le gaz, Poutine mainitnet l’extension de 1 an, il n’est donc pas question d’un contrat de 10 ans à ses yeux : https://tass.com/politics/1081095


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès