• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Maïdan 3.0, situation économique et sociale, guerre dans le Donbass - (...)

Maïdan 3.0, situation économique et sociale, guerre dans le Donbass - L’Ukraine s’enfonce de manière irrémédiable dans le chaos

Lorsqu'on regarde la convergence d'événements qui ont lieu en Ukraine, on y voit le chaos grandir sans cesse de manière inexorable, comme un incendie gagnant toujours plus de terrain de manière totalement imprédictible.

C'est ce côté imprévisible de la façon dont les événements s'enchaînent en Ukraine qui rend toute prédiction ou anticipation des évolutions à venir très difficile. Ce que l'on pensait hier prendre quelques semaines, peut finalement prendre des mois, et inversement, en fonction de l'ajout ou non d'huile sur le feu déjà bien galopant. Mais la tendance globale reste la même : un accroissement constant de l'entropie du système appelé « Ukraine ».

Alors que la ville de Marioupol est toujours sans eau chaude ni chauffage depuis six mois, pour cause de dette de gaz non payée par la municipalité, et que l'Ukraine tire de plus en plus sur ses centrales nucléaires en mauvais état, pour compenser le fait qu'elle a dû arrêter la plupart de ses centrales électriques à charbon faute de combustible, l'hiver promet d'être particulièrement dur pour les Ukrainiens cette année à cause du déficit en charbon.

Car sur les 4 millions de tonnes de charbon qui font actuellement défaut à l'Ukraine, 3 millions doivent absolument être de l'anthracite. Or, à part les Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk (RPD et RPL) qui sont désormais sous blocus commercial total, le seul autre pays qui peut fournir cette qualité de charbon, c'est la Russie ! Et c'est là qu'on voit que la politique russophobe des autorités ukrainiennes actuelles confine au suicide collectif.

Le déficit de charbon est tel, que l'expert Valentin Zemlyansk a déclaré que l'Ukraine n'avait jamais connu une situation aussi catastrophique, même dans les années 90, après la chute de l'URSS. Pour lui, l'Ukraine risque de se retrouver à court de charbon dès le milieu de l'hiver, vers le mois de janvier. Sans charbon, les Ukrainiens risquent d'utiliser au maximum des radiateurs électriques pour compenser l'absence de chauffage et ne pas mourir de froid.

En sachant que sans livraisons de charbon suffisantes, l'Ukraine ne pourra quasiment compter que sur ses centrales nucléaires mal entretenues et antédiluviennes, on imagine sans peine le niveau de risque d'un nouveau Tchernobyl que cette situation pourrait engendrer.

Enfin, si les Ukrainiens arrivent à continuer de payer leurs factures d'électricité, et en ce domaine, rien n'est moins sûr, au vu de la chute vertigineuse que le niveau de vie des Ukrainiens connaît depuis l'Euromaïdan. C'est Ioulia Tymochenko elle-même qui l'a déclaré sur le plateau de la chaîne télévisée ukrainienne 112.

« Malheureusement, l'Ukraine est classée dernière de tous les anciens pays soviétiques en termes de PIB par habitant. [] En 2008, le PIB nominal par habitant, c'est-à-dire quand j'étais Premier ministre, était de 8 000 dollars par habitant. Et c'était l'un des premiers au sein des pays de la CEI. Et aujourd'hui, il est de 2 000 dollars par habitant... Le PIB par habitant a été divisé par quatre, et, en fait, c'est le niveau de vie des gens, » a-t-elle déclaré.

Un niveau de vie divisé par quatre, il n'y a pas à dire, le résultat du Maïdan précédent (la révolution de la dignité comme ils l'appellent) a été une grande réussite…

À Kiev, pendant ce temps-là, Saakachvili continue de semer le chaos, en laissant aux autorités ukrainiennes jusqu'au 7 novembre pour voter la levée de l'immunité parlementaire, la création d'un cour anti-corruption et la modification du système électoral. Faute de quoi, promet Saakachvili, une nouvelle manifestation aura lieu devant la Rada avec 40 000 personnes. Le village de tentes quant à lui se maintient devant la Rada, grâce à un financement généreux, qui permet de payer chaque manifestant 150 hryvnias pour deux heures (et la nourriture est fournie), plus une prime de déplacement qui monte à 800 hryvnias pour ceux qui viennent depuis Marioupol, alors que le transport leur est payé aussi.

Le but évident de Saakachvili est de destituer Porochenko, et ses déclarations le montrent amplement, comme celle où il propose déjà de futurs candidats pour briguer le poste de président ukrainien : Victor Tchoumak, Ioulia Tymochenko, et Anatoliy Grytsenko. Si l'ancien président géorgien a déjà prévu les éventuels remplaçants pour Porochenko, c'est que le plan prévoit qu'il ne restera pas à son poste. CQFD.

Et quand on regarde l'implication importante des ultra-nationalistes dans ce Maïdan 3.0, et les provocations et attentats qui ont frappé deux d'entre eux (un commandant de bataillon et un député) à quelques jours d'écart, on se dit que la poudrière de Kiev risque bien de s'enflammer sous peu.

Que ces actes aient été des tentatives ratées de Porochenko pour se débarrasser de chefs ultra-nationalistes devenus dangereux pour lui, ou de provocations délibérément orchestrées pour exciter les ultra-nationalistes contre Porochenko, le résultat final risque bien d'être le même pour celui qui occupe actuellement le poste de président de l'Ukraine.

D'ailleurs on en voit déjà les prémices avec le blocus de l'usine Roshen à Vinnitsa (qui appartient à Porochenko) par les radicaux ukrainiens depuis samedi soir. Le même jour, ils ont annoncé vouloir aussi bloquer le centre logistique de l'entreprise situé près de Kiev, et ont déclaré que Roshen devrait être nationalisée.

Il faut dire que le fait que Porochenko n'ait toujours pas vendu son entreprise alors que son poste de président rend cette démarche obligatoire, et que cela lui a permis de continuer à augmenter sa fortune de 7 % en 2016 pour atteindre un milliard de dollars, alors que la population ukrainienne a vu son niveau de vie divisé par quatre en quelques années, cela a de quoi exciter les ultra-nationalistes autant que le reste de la population.

Et quoi de mieux dans une telle situation que de dériver l'attention de la population mécontente vers une bonne guerre ? Surtout quand votre patron, pardon, partenaire américain, vous en donne le feu vert… Car c'est bien ainsi qu'il faut interpréter l'autorisation que Kurt Volker (représentant américain en Ukraine) a donné à Kiev d'appeler officiellement la Russie « état agresseur ». Cela équivaut à un blanc seing pour relancer la guerre à grande échelle dans le Donbass.

Une crainte exprimée par Alexander Hug, le chef adjoint de la MSS de l'OSCE en Ukraine, au vu du nombre croissant de violations du cessez-le-feu depuis un mois.

« Toutes ces violations ne sont rien d'autre qu'un conflit qui couve, et personne ne sait à quel stade [du conflit] nous en sommes maintenant. Nous ne pouvons pas ignorer les faits et espérer que la situation restera la même. L'augmentation progressive du nombre de violations couplée à la présence d'armes prohibées, et le déploiement rapproché des forces et des installations sont une sonnette d'alarme, dont nous devons sérieusement tenir compte,  » a ainsi déclaré Hug lors d'une réunion à Kiev.

L'OSCE craint désormais une reprise des hostilités qui se ferait de manière extrêmement rapide, brutale et totalement imprévisible.

Or, au vu de l'état de l'armée ukrainienne, cela reviendrait à un suicide militaire collectif pur et simple. Jamais une armée moderne n'a eu de pertes hors-combat (10 103 en trois ans !) presque aussi élevées que ses pertes officielles au combat (10 710) ! Seule l'armée ukrainienne a réussi ce tour de force.

Bien sûr l'état-major ukrainien conteste les chiffres du procureur militaire général pour essayer de sauver la face. Mais Matios a un capital crédibilité bien plus élevé que l'état-major ukrainien depuis qu'il a dévoilé à plusieurs reprises les cadavres que ce dernier essayait de cacher dans ses armoires (comme le bataillon Tornado par exemple).

Ces chiffres alarmants ont fait dire à Frants Klintsevitch vice-président de la commission de la défense et de la sécurité du Conseil de la Fédération de Russie, que « l'armée ukrainienne s'est engagée dans une spirale d'autodestruction ». Malheureusement pour l'Ukraine, il n'y a pas que son armée qui s'est engagée dans une telle spirale, c'est le pays tout entier qui file tout droit vers l'annihilation.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  2.66/5   (29 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Franck Einstein Franck Einstein 31 octobre 09:20


    Pravy Sektor, les bonniches à Soros, a un site où on peut commenter ?  smiley
     
    A leur dire :
     
     
    Trudeau : « le niqab est un symbole du Canada. »
     
     Il réfléchit à « l’excision éthique » si... si ...
     
    Occident, chiure finale.
     

     


    • Christelle Néant Christelle Néant 31 octobre 19:19

      @Franck Einstein
      Oui ils ont un site internet trouvable sur leur page Wikipedia.
      Excision éthique ?? C’est quoi ce délire ? O_o


    • Franck Einstein Franck Einstein 31 octobre 22:17

      @Christelle Néan
      Article du Figaro dans le lien précédent, c’est le multiculturalisme, relativisme des cultures, toutes les intégrer etc... Le commun économique comme seul perspective. Le Canada est à la pointe dans cette philosophie (avec Charles Taylor entre autres).
       
      https://www.youtube.com/watch?v=agoUU78Q980&nbsp ; (Pierre Magnard, académicien, la déconstruction)
       
      Sur leur site officiel il y a évident pas de commentaire. Un Agoravox ukrainien ...


    • Cadoudal Cadoudal 31 octobre 22:21

      @Franck Einstein
      you’re forming a white family (and) reproducing white children that ‘you want the best for’ – how is that helping [and] not part of the problem ?"

      http://www.foxnews.com/us/2017/10/31/having-white-nuclear-family-promotes-white-supremacy-says-new-york-professor-report-says.html


    • Christelle Néant Christelle Néant 1er novembre 09:23

      @Franck Einstein
      Je viens de lire l’article du Figaro, le Canada est décidément au top entre ça et le soutien aux néo-nazis ukrainiens....


    • Vraidrapo 31 octobre 12:34
      L’Ukraine s’enfonce de manière irrémédiable dans le chaos

      et à nous €uropéens, qui peut dire vers quoi nous nous €nfonçons ?...


      • V_Parlier V_Parlier 31 octobre 15:07

        @Vraidrapo
        Peut-être vers la même chose mais par une autre voie. N’oublions pas que maïdan a surtout été alimenté par cet abandon de l’accord d’association avec l’UE (un vrai foutage de gu... au niveau des conditions) par Ianoukovitch. Donc il a été choisi une méthode « européiste » plus expéditive pour les ukrainiens.


      • Christelle Néant Christelle Néant 31 octobre 19:10

        @Vraidrapo
        Je rejoins V_Parlier, le sort de l’Europe n’est pas beaucoup mieux que celui de l’Ukraine, le chemin sera différent, mais la destination sera assez proche.


      • lejules lejules 31 octobre 16:07

        merci Christelle pour votre courage et la qualité de vos article. parfois j’évite de vous lire, car on sens que la situation va de pire en pire et que nous sommes sous la menace d’un éventuel nouveau Tchernobyl. 


        • Christelle Néant Christelle Néant 31 octobre 19:14

          @lejules
          Merci pour les compliments et encouragements. Je sais que mes articles sont loin d’être joyeux, mais comme les Russes j’ai toujours préféré une vérité qui gifle, plutôt qu’un mensonge qui caresse...


        • Mychris Mychris 1er novembre 15:54

          Bonjour Christelle j’espère que vous vous portez bien.

          « Malheureusement, l’Ukraine est classée dernière de tous les anciens pays soviétiques en termes de PIB par habitant. [] En 2008, le PIB nominal par habitant, c’est-à-dire quand j’étais Premier ministre, était de 8 000 dollars par habitant. Et c’était l’un des premiers au sein des pays de la CEI. Et aujourd’hui, il est de 2 000 dollars par habitant... Le PIB par habitant a été divisé par quatre, et, en fait, c’est le niveau de vie des gens, »

          Notre chère Ioulia ne s’est visiblement par remise de son séjour en prison, elle compare le PIB par habitants en Dollars constants pour 2008 ($8400) et celui en Dollars courant de 2016 ($2200)
          Le chiffre réel est : $3900 en 2008

          L’Ukraine également n’a jamais été parmi les premiers au sein de la CEI, classé entre la 4ème et 6ème place sur 10 pays en terme de PIB/ha

          Elle oublie de préciser également plusieurs choses : L’Ukraine a subie la crise de 2008 de plein fouet, en effet 80% des crédits étaient en Dollars remboursable en Hyrvnas ce qui a eu pour effet entre autre de mettre sur la paille toute la classe moyenne ukrainienne et les PME qui se sont retrouvés dans l’incapacité de rembourser leurs crédits. Dès 2009 le PIB était passé de $3900 en 2008 à $2550 dès 2009. Jusqu’en 2013 le PIB remonte à un niveau record de $4000 pour chuter lourdement depuis. Presque divisé par 2 et c’est énorme...
          Il faut cependant rappeler également la conjoncture. La Russie est passée de $15500 en 2013 à $8750 en 2016, je vous invite d’ailleurs à comparer les courbes des pays de la CEI additionnés de la Pologne en référence :

          https://www.google.fr/publicdata/explore?ds=d5bncppjof8f9_&met_y=ny_gdp_pcap_cd&idim=country:UKR:BLR:MDA&hl=fr&dl=fr# !ctype=l&strail=false&bcs=d&nselm=h&met_y=ny_gdp_pcap_cd&scale_y=lin&ind_y=false&rdim=region&idim=country:UKR:BLR:RUS:POL:MDA:UZB:TJK:KAZ:KGZ:ARM:AZE&ifdim=region&hl=fr&dl=fr&ind=false


          • Christelle Néant Christelle Néant 1er novembre 19:21

            @Mychris
            Merci pour ce correctif et le complément d’informations.



            • VivreenRussie VivreenRussie 1er novembre 18:20

              @Mychris, c’est formidable tout va donc pour le mieux. Dites je m’inquiète quand même un peu avec le blocus de Roshen comment allez vous vous fournir en crottes Aidar ?



            • Christelle Néant Christelle Néant 1er novembre 19:35

              @Mychris
              https://112.international/opinion/unbiased-view-on-economy-of-ukraine-nine-months-of-2017-22211.html


            • Mychris Mychris 1er novembre 20:52

              @VivreenRussie

              Je n’ai jamais dis que c’était formidable, je dis simplement que que Timochenko racontes des bêtises plus longue que ses tresses... C’est pas la première fois d’ailleurs.
              Quand à la croissance du PIB même si elle est réelle cela n’empêche pas la population de s’appauvrir de plus en plus. La raison essentielle c’est la Hyrvna dont la valeur à été divisée par 3 (De 10 hrn pour 1 euro à 30 hrn pour 1 euro) si cela favorise les exportations (le marché européen est devenu le marché numéro 1 pour l’Ukraine en 2016 et pour cause) à terme, cela augmente les prix dans l’assiette et à la pompe, c’est mécanique, ça détruit le pouvoir d’achat...


            • mattcadene 2 novembre 01:33

              Quelle honte... madame, vous êtes tout sauf une journaliste. Vous êtes la complice d’une guerre et des milliers de morts qui vont avec. Vous avez du sang sur les mains, car en dénigrant l’Ukraine, et en justifiant les pratiques russes, vous êtes la complice de ce bain de sang. A votre place, je ne me regarderais pas devant un miroir. 

              Mais nous ne céderons pas. Nous n’oublierons pas les agressions russes. L’Ukraine vivra et vainquera, que vous le vouliez ou non. SLAVA UKRAINE ! GEROIAM SLAVA !

              • VivreenRussie VivreenRussie 2 novembre 05:03

                @mattcadene, Absolument d’accord avec vous. C’est une honte.

                Christelle n’est pas une bonne journaliste, elle devrait absolument faire comme tous les autres et ânonner bêtement la propagande de Kiev... 
                Elle devrait tourner la tête pour ne pas voir le massacre d’Odessa, le bombardement du bâtiment de l’administration de Lugansk par l’aviation de Kiev, les civils tués toutes les semaines pour ne pas dire tous les jours par les nervis du régime sans oublier la destruction systématique des infrastructures...

                En fait pour faire simple elle devrait être comme, une vrai journaliste, dans un bon hôtel de Kiev pour écrire des articles glorifiant Porochenko au lieu d’aller sur la ligne de front pour témoigner de la réalité de cette guerre civile...





              • Charly83 2 novembre 11:47

                @mattcadene C’est pas mal. J’avoue que j’ai failli m’y laisser prendre. Mais tout le monde ne comprend pas l’ironie... Si vous voulez soutenir le Donbass face aux bombardements quotidiens et aux violations des accords de Minsk, si vous voulez combattre les tarés de Kiev et les bataillons néo-nazis du Pravyi sektor, si vous voulez condamner la folie suicidaire qui s’empare des nationalistes ukrainiens, il vaut mieux le faire de manière explicite car certains, malheureusement, risquent de prendre vos propos au premier degré.

                Mais, à la fin, vous nous donnez la clé du message : « Slava Ukraina » et « Geroiam slava » ne pouvant être que des mots scandés par des crétins, on comprend finalement le sens caché du message. Comme vous, je pense que l’ingérence des USA est une catastrophe pour l’Ukraine. Vivement que ce cauchemar se termine et que les coupables soient traduits en justice pour crimes de guerre et pour crimes contre l’humanité.
                Et je comprends votre dépit, votre frustration et votre colère devant la relative passivité de la Russie. Mes beaux-parents, qui ne sont pourtant pas dans le Donbass mais à Nikolaev, aimeraient bien que Poutine vienne les délivrer de cette gabegie.
                Les crétins qui scandent « Slava Ukraina » me sont tout autant qu’à vous insupportables. Tenez bon. Ces fossiles, ces fantômes de la deuxième guerre mondiale n’en ont pas pour longtemps... Courage ! Nous vaincrons la bêtise !

              • wesson wesson 2 novembre 13:58

                Vous ne voulez pas vous fendre d’un petit article pour parler des Allemands qui entendent refourguer leurs migrants en trop à l’Ukraine ?


                Ils demandent sans rire au pouvoir Ukrainien de faire preuve de plus de tolérance envers les populations émigrantes en provenance de pays en guerre Africains ou du Moyen Orient, et veulent qu’ils passent des loi facilitant l’accueil et l’intégration de ces populations là.

                L’Allemagne - qui nous a envahi 4 fois, déclenché 2 guerres mondiales et théorisé le nazisme - donner des leçons de tolérance. C’est à mourir de rire ! 

                • Christelle Néant Christelle Néant 3 novembre 12:28

                  @wesson
                  Oui j’ai vu passer l’information, cela ne m’étonne pas du tout, ils jouent le miroir aux alouettes à l’Ukraine sur sa future intégration à l’UE (mais en vrai ça sera comme pour la Turquie, de la flûte), tout en essayant de l’utiliser pour se défaire de migrants qui posent de plus en plus de problèmes à l’UE....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires