• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Maria Zakharova sur les événements en Syrie

Maria Zakharova sur les événements en Syrie

Tiré de la conférence de presse de la porte-parole du Ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova, Moscou, 19 avril 2018 :

http://www.mid.ru/fr/foreign_policy/news/-/asset_publisher/cKNonkJE02Bw/content/id/3178301

Sur les événements en Syrie

L’événement central de la semaine dernière en Syrie et dans la région a évidemment été l’agression ouverte commise par les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France, qui ont lancé le 14 avril des frappes de missile massives contre la Syrie. Je ne veux pas me répéter et consacrer beaucoup de temps à cet événement, car l’évaluation appropriée de cette violation grossière de la Charte de l’Onu et des principes fondamentaux du droit international commise sous un prétexte fallacieux et provocateur basé sur l’utilisation présumée d’armes chimiques par les forces gouvernementales syriennes dans la ville de Douma, a déjà été exposée plus d’une fois par le Président russe Vladimir Poutine et le Ministère russe des Affaires étrangères.

Dans la nuit du mardi 17 avril, les médias ont publié des informations sur une nouvelle attaque contre la Syrie, sur des frappes de missile contre la base aérienne d’Al-Chaayrate, mais les autorités syriennes ont annoncé plus tard qu’il s’agissait d’une fausse alerte et qu’il n’y avait eu aucune nouvelle agression.

Dans tous les cas, les répercussions négatives de tous ces événements ont immédiatement été ressenties sur place. Elles ont confirmé nos suppositions indiquant que l’objectif réel des actions de la « troïka » occidentale était de permettre aux radicaux et aux extrémistes de reprendre haleine, de reprendre leurs forces et de faire perdurer les hostilités sur le sol syrien afin de compliquer le règlement politique.

Ainsi, on a constaté à Douma la mobilisation des extrémistes irréductibles qui ont tiré mercredi 18 avril sur les collaborateurs du Département de la sûreté et de la sécurité de l’Onu qui évaluaient la situation et élaboraient les plans de déplacement du groupe d’experts de l’OIAC sur les lieux de l’attaque chimique présumée. Ce qui n’est pas anodin. Les djihadistes et les extrémistes craignent visiblement la présence des membres et des experts de l’OIAC sur place.

Dans la région du Qalamoun oriental, où le conseil de la ville de Doumeir avait annoncé la décision des forces locales de déposer les armes et de rentrer dans le giron de l’État, les combattants résistants ont tiré des missiles depuis le système Grad sur les positions de l’armée syrienne dans cette zone, y compris sur l’aérodrome local.

Dans la province de Hassaké, on a enregistré pour la première fois depuis des mois des combats entre lesdites Forces démocratiques syriennes et Daech.

La situation reste compliquée sur la rive Est de l’Euphrate dans la province de Deïr-ez-Zor. On constate une fréquence accrue des actes de sabotage des combattants de Daech contre les positions de l’armée entre les villes d’Al-Mayadin et d’Abou-Kemal.

Toutefois, les tendances positives perdurent également. La situation dans la Ghouta orientale, où l’on rétablit actuellement la vie pacifique, reste globalement stable. Ainsi, mardi 17 avril, plus de 400 civils sont revenus à leur foyer dans la région.

Les combattants de Jaych al-Islam finalisent actuellement leur retrait de la ville de Douma. Plus de 12 000 personnes - les combattants et les membres de leur famille - ont été transportées vers le nord de la Syrie depuis le mois d’avril. On a découvert dans les quartiers de Douma qu’ils avaient quittés un laboratoire souterrain de production de substances toxiques - du gaz moutarde soufré et azoté - ainsi qu’une usine d’armes. Les dépôts des combattants contenaient 1,5 tonnes d’explosifs, 250 mines et 25 kg de TNT.

Le 17 avril, les combattants de Jaych al-Islam se sont mis à déposer leurs armes dans la ville de Doumeir au nord-est de Damas. Près d’un millier de personnes devraient quitter la ville pour se diriger au nord de la province d’Alep.

Sur l’allocution du représentant du Ministère russe de la Défense lors de la 58e session spéciale du Comité exécutif de l’OIAC

Le représentant du Ministère russe de la Défense a pris la parole lors de la 58e session spéciale du Conseil exécutif de l’OIAC qui s’est déroulée le 16 avril à la Haye.

Il y a quelques jours, la scandaleuse organisation des Casques blancs a publié un communiqué sur une attaque chimique prétendue à Douma. Un grand nombre de fakes - des photos et des vidéos prétendument tournées sur les lieux - ont été partagés sur les réseaux sociaux. On peut en effet confirmer le lieu de cet événement. Toutefois, les situations et les événements montrés par ces images sont souvent faux. La présentation du représentant du Ministère russe de la Défense a démonté ces images « exclusives » et souligné non seulement le caractère truqué de ces photos et de ces vidéos, mais aussi un manque ridicule d’attention lors des préparatifs de ces mises en scène dans lesquelles on forçait les enfants à jouer le rôle des morts et des blessés, des victimes d’un gaz mortel. Il s’agit d’un mélange de matériaux créés à la va-vite, d’une ignorance et d’une incompréhension des sujets évoqués.

Les vidéos publiées suite aux informations sur les attaques chimiques montraient des familles entières prétendument mortes. On a tourné ces images dans des appartements situés à différents étages du même immeuble. Dans une vidéo, un garçon pourtant un pull-over rayé et ayant une marque sur sa tempe se trouve par terre dans un corridor, tandis qu’une autre vidéo le montre couché sur le tapis dans une autre pièce.

Dans une vidéo, une fille portant un pull-over rouge est couchée sous une couverture rayée et on la revoit sur des photos au centre d’une autre pièce parmi de nombreux corps d’adultes. Autrement dit, il s’agit d’un fake absolu.

Tout cela pose une question légitime : comment ces enfants prétendument morts peuvent-ils se déplacer entre les locaux ? Quelle est la raison de ces manipulations si l’objectif principal de ces vidéos était de confirmer l’attaque chimique ? C’est évident : partager rapidement un grand nombre de ces témoignages vidéo. On avait moins besoin d’actions raisonnables que d’actions rapides, car il fallait persuader les spectateurs du côté émotionnel de la question, détourner leur attention d’un grand nombre d’incohérences. On avait besoin d’un caractère émotionnel.

Il faut noter que les Casques blancs ont organisé des manipulations similaires lors de la mise en scène d’une attaque chimique à Khan-Cheikhoun. On se rappelle parfaitement de la petite fille dont l’image avait été utilisée dans beaucoup de vidéos, dans un état différent et dans des lieux différents. Elle est morte dans une vidéo mais parfaitement vivante dans une autre.

L’aspect le plus inquiétant de cette histoire réside dans le fait que ces fake news sont rapidement repérés et partagés par les médias occidentaux principaux tels que le Guardian ou Euronews qui ont publié des vidéos dans lesquelles des secouristes aident les enfants prétendument empoisonnés sans aucun moyen de protection sur leurs mains, tandis que des gens à l’arrière-plan mangent calmement des kebabs.

Comment peut-on donc prendre ces décisions sans poser aucune question aux metteurs en scène ? Car suite à ces désinformations terribles, Damas a subi les bombardements d’acteurs internationaux avares de n’importe quels prétextes, même très grossiers et ridicules.

Peut-on imaginer quelque chose de plus terrifiant ? Oui. Les forces gouvernementales syriennes ont découvert sur le territoire libéré de la Ghouta orientale des conteneurs de chlore allemands, ainsi que des fumigènes produits dans la ville britannique de Salisbury. Aujourd’hui, tout le monde sait probablement où se trouve Salisbury. Il est même difficile de commenter ce fait qui est tout simplement terrifiant et torpille la foi en l’humanité de certains États. Nous ne parlons évidemment pas des États entiers, mais des politiciens et des dirigeants qui donnent des ordres similaires et appliquent des décisions de ce genre.

Je voudrais également attirer l’attention sur le fait que le Daily Mail, quotidien britannique, a publié en janvier 2013 un article mentionnant le consentement de la Maison blanche à ce que les États-Unis et leurs alliés lancent une attaque chimique en Syrie pour en rejeter ensuite la responsabilité sur le Président syrien Bachar al-Assad et renforcer ainsi les opérations internationales dans ce pays.

La Russie et la Syrie ont annoncé à plusieurs reprises l’existence de données sur les préparatifs de provocations chimiques par les combattants, ainsi que sur la découverte d’ateliers souterrains de production de tous types d’armes sur les territoires libérés de la Ghouta orientale. Les informations correspondantes ont été et seront envoyées à l’OIAC, mais restent malheureusement ignorées par les médias de masse et les pays occidentaux qui font tout pour que personne n’y prête aucune attention.

Sur les preuves du caractère fictionnel de l’« attaque chimique » à Douma

Maintenant, parlons des prétendues preuves des attaques chimiques qui auraient été commises par le gouvernement syrien dans la ville de Douma et du caractère fictionnel de beaucoup de ces informations.

Vous le savez, l’Occident a accusé les autorités syriennes d’avoir utilisé l’arme chimique contre la population civile le 7 avril à Douma. A titre de preuves ont été désignés les médias et les réseaux sociaux, où circuleraient suffisamment d’informations qui permettraient de conclure à un crime du gouvernement syrien. C’est précisément les vidéos « fake production » réalisées par l’organisation des Casques blancs qui ont servi de prétexte pour lancer les frappes de missiles contre le territoire d’un État souverain et membre de l’Onu – la Syrie.

Mais comme nous le disons toujours, et comme cela s’avère toujours être le cas, la vérité fait surface peu à peu. De plus en plus de preuves viennent appuyer le fait qu’il n’y a pas eu d’attaque chimique commise par le gouvernement syrien à Douma comme on nous l’a dit. Tandis que les spécialistes de l’OIAC commencent seulement leur travail dans cette ville apparaissent des preuves montrant que ladite « attaque chimique » de Douma n’était rien d’autre qu’une mise en scène et une dangereuse provocation médiatique. Je rappelle que le Ministère russe de la Défense a diffusé une vidéo avec la déposition de deux médecins syriens. Selon eux, toutes les victimes amenées à l’hôpital ne montraient aucun signe d’empoisonnement par des substances toxiques. Hier, les correspondants de guerre de médias russes, cette fois Evgueni Poddoubny et Alexandre Kots, ont réussi à trouver et à interroger à Douma le garçon syrien qui a été utilisé dans ces fameuses mises en scène.

« Nous étions au sous-sol, se souvient Hassan Diab. Maman m’a dit qu’aujourd’hui il n’y avait rien à manger, que nous mangerions seulement demain. Nous avons entendu des cris dans la rue. On criait pour que nous allions à l’hôpital. Dès que je suis entré on m’a attrapé pour m’arroser d’eau. Et après cela on nous a couchés sur un lit à côté d’autres personnes. » C’est une citation de ce reportage envoyé hier de Syrie par Evgueni Poddoubny. C’étaient les paroles du garçon.

Le père de Hassan n’était pas à la maison à ce moment-là, il travaillait. « Quand j’ai appris que mon enfant était à l’hôpital, j’ai demandé un congé et j’ai immédiatement couru sur place. Il n’y avait aucune arme chimique. Je fumais dans la rue, je ne sentais rien. Je suis entré à l’hôpital et j’ai vu ma famille. Les combattants ont donné des dattes, des biscuits et du riz pour la participation à ce tournage. Et tout le monde a été libéré pour rentrer chez lui. Mon enfant se sentait parfaitement bien », souligne le père de Hassan.

Nos journalistes ont également réussi à discuter avec le personnel médical de l’hôpital de la ville syrienne de Douma. « Aucune victime d’empoisonnement par des substances toxiques n’a été reçue dans notre hôpital le 7 avril. Oui, des hommes sont apparus et ont commencé à s’arroser d’eau. Mais il n’y avait aucun symptôme correspondant. Ce jour-là plusieurs bâtiments ont été détruits, des incendies se sont déclarés. Plusieurs personnes ont rencontré des problèmes de respiration à cause de la poussière et de la fumée. Ils étaient amenés ici, nous les aidions quand quelqu’un est entré en criant : »Attaque chimique ! Attaque chimique !« Et les gens ont commencé à s’arroser d’eau. En réalité, il n’y avait aucun signe de cela », explique un employé de l’hôpital.

Nous sommes certains qu’avec le temps, toute la vérité sur cet horrible spectacle, cette dangereuse provocation, sera révélée. Beaucoup de choses dépendent évidemment des résultats de la mission de l’OIAC et de vous, messieurs les journalistes. Malheureusement, la décision de punir les autorités syriennes pour un prétendu usage de l’arme chimique a déjà été prise et mise en application.

Nous voudrions rappeler la situation de 2016 quand Christiane Amanpour, principale observatrice politique de la chaîne américaine CNN, dans une interview avec le Ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, avait apporté la photo d’un autre garçon syrien, Omran Daqneesh, à titre d’accusation d’un nouvel outrage des forces syriennes et de l’aviation russe à l’égard des enfants syriens. Quelques mois plus tard les journalistes russes avaient retrouvé ce garçon syrien. Vous vous souvenez de la photo de son corps pratiquement sans vie dans un fauteuil, qui avait fait le tour de la planète. C’est cet enfant qui a été retrouvé par les journalistes russes. Son père a dit que ce qui s’était passé à l’époque était un horrible fake et une monstrueuse manipulation de la conscience publique. Le garçon n’avait pas été touché par les bombardements de l’aviation russe ou des actions des forces gouvernementales syriennes, mais des agissements des extrémistes et des terroristes qui sévissaient dans la région à l’époque.

Mais tout cela se répète ! Ce fake continue ! Cette même Christiane Amanpour se présente chaque semaine sur la chaîne CNN. Vous n’imaginez pas le nombre de lettres que nous avons envoyées à la chaîne américaine pour obtenir des explications ou au moins des excuses de Mme Amanpour pour avoir utilisé cette photo dans l’interview avec le Ministre russe des Affaires étrangères pour manipuler la conscience publique à travers le monde. Nous n’avons pas obtenu de réponse.

Ce qui est cynique est que j’ai récemment reçu une invitation de Christiane Amanpour pour participer à son émission. Non, Mme Amanpour, je ne participe pas à votre émission. J’attends que vous présentiez vos excuses officielles et, en tant que journaliste, observatrice politique et personne à laquelle se réfèrent les politiciens, que vous trouviez la force de présenter des excuses pour vos - je le souligne - manipulations. Il est étrange qu’on ne vous ait pas rapporté ce que nous vous avons écrit, or nous avons beaucoup écrit. De plus, le bureau de la chaîne américaine CNN à Moscou nous répondait régulièrement. Je voudrais savoir si c’était de votre part ou de la part de vos assistants ?

Ainsi, pour le bien de la vérité et de la justice, comme quand on avait utilisé à l’époque en 2016 la photo du garçon syrien Omran Daqneesh, il aurait été juste de montrer la photo de Hassan Diab, que vous avez vue, à l’ex-premier ministre britannique David Cameron qui a été interviewé hier par Christiane Amanpour, par exemple (peut-être qu’elle l’a interviewé plus tôt, mais elle a été diffusée seulement hier) pour lui demander : « Que pensez-vous, monsieur Cameron, des manipulations des Casques blancs qui utilisent un enfant syrien dans leurs mises en scène qui servent ensuite de motivations pour nos pays, les USA et le Royaume-Uni, pour frapper un État souverain ? » Je voudrais voir la réaction de l’ex-premier ministre britannique. Je suis certaine qu’il aurait quelque chose à dire. Ces gens savent toujours quoi répondre.

Encore une chose. Si quelqu’un devait devenir ces jours-ci le principal porte-parole et acteur au Conseil de sécurité des Nations unies, je pense que ce devrait être ce garçon syrien, Hassan Diab, et ses parents, qui raconteraient au Conseil de sécurité des Nations unies qui sont ces Casques blancs et comment ils préparent les fakes. Je pense que la famille de Hassan Diab trouvera les mots et les questions pour le Conseil de sécurité des Nations unies. D’ailleurs. J’ai noté qu’aujourd’hui la famille de Hassan Diab avait fait une déclaration sur sa disposition à faire une déposition à toute structure internationale concernant ce qui s’est passé à Douma avec leur famille. Qu’en pensez-vous : si cette famille voulait se rendre aux USA, à New York, pourrait-elle obtenir des visas américains ? On voudrait espérer que cette question reste rhétorique dans tous les sens du terme.

Sur la réaction de la communauté d’experts française aux « preuves » présentées par les autorités françaises concernant l’utilisation d’armes chimiques par le « régime syrien » à Douma

Pour poursuivre avec l’histoire des photos et des vidéos truquées de la ville syrienne de Douma, je voudrais, en citant les médias français, partager avec vous la réaction intéressante et d’actualité au rapport publié par les services secrets français. Ce rapport a suscité un scepticisme raisonnable non seulement en Russie, mais aussi chez les experts et les journalistes français.

Même certains médias centristes, qui répètent d’habitude loyalement les estimations officielles, ont été obligés de reconnaître dans leurs reportages que le rapport ne s’appuyait pas sur des échantillons recueillis sur les lieux de l’incident présumé de Douma. Toutes les « preuves » revêtent un caractère strictement indirect ou se fondent sur les matériaux des réseaux sociaux - nous venons de les évoquer - dont l’authenticité ne peut pas être confirmée et dont on a appris qu’il s’agissait de fakes absolus.

Lors des débats parlementaires du 16 avril, des représentants de l’opposition ont souligné l’absence de preuves sérieuses de l’utilisation d’armes chimiques par les autorités à Douma. Beaucoup de députés ont ouvertement évoqué le caractère théâtralisé de cet incident. Ils ne comprenaient pas les raisons des frappes contre la Syrie, d’autant plus avec la participation de la France, avant l’aboutissement de la mission de l’OIAC. Ils se sont justement demandé pourquoi le bombardement des dépôts présumés d’armes chimiques syriennes n’avait eu aucun impact sur l’environnement.

Nous avons également posé ces questions. Tout le monde le fait. Aujourd’hui, les représentants des élites françaises le font donc également.

Pourquoi personne n’a été empoisonné ? Peut-être ne s’agissait-il que de sites de production, et que la Syrie n’avait en réalité aucun arsenal ?

Une vive polémique a été déclenchée par Frédéric Pichon, politologue et expert de la crise syrienne, connu pour ses opinions indépendantes.

En comparant le rapport français avec celui de l’OIAC du 23 mars, il - je voudrais souligner encore une fois qu’il s’agit d’experts français et pas russes ou prorusses - pointe le fait suivant. Le rapport de l’OIAC stipule que l’analyse des échantillons recueillis lors des inspections du 22 novembre 2017 dans les centres de recherche de Barza et de Jamraya n’a pas établi la présence de substances chimiques interdites. L’inspection n’a révélé aucune activité contredisant la Convention sur l’interdiction des armes chimiques. Frédéric Pichon est convaincu de l’impossibilité de relancer la production chimique dans un délai si réduit. Ainsi, le bombardement de Barza n’est qu’une farce visant à sauver la face des trois membres de l’Onu décidés à frapper coûte que coûte.

Qui plus est, le rapport français indique que les départements du centre syrien de recherches scientifiques de Barza et de Jamraya n’ont été enregistrés par la Syrie qu’en 2018. Mais comment donc l’OIAC a-t-elle pu y accéder dès novembre 2017 ?

Ce n’est que le début. Il est bien probable qu’on constate bientôt non seulement une augmentation des sceptiques parmi les experts et les journalistes, mais aussi des faits qui démentiront tous les arguments avancés en tant que preuves.


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • arioul arioul 26 avril 10:08

    çà va on a compris , les méchants Occidentaux ont inventés des preuves fictives pour accabler le gouvernement Syrien. Pas la peine d’écrire un article tous les jours , pour nous le prouver . On est peut etre neuneu , mais pas à ce point. Par contre parlez nous un peu des Kurdes , que les Russes ont lachement abandonné sous les griffes de Erdogan , parce que eux aussi ont combattu contre Daesh , mais leurs seul tort a été de pactiser avec les Américains pour avoir des armes. Eux peuvent crever tout le monde s’en fout. Alors pour la bonté légendaire des Russes vous repasserez , ils font leurs intérêts stratégique et point barre.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 avril 11:38

      @arioul

      Ah Ah Ah, peine perdue mon bon arioul, vous savez les milices kurdes d’extrêmes gauche, en fait elles sont alliées à Daesh, la diplomatie russe ne vous l’a pas expliqué ???? smiley


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 avril 13:05

      @arioul
      Eux peuvent crever tout le monde s’en fout.

      En fait je crois bien qu’il n’y a que Macron qui ne s’en fout pas, mais ne peut pas grand chose.


    • doctorix doctorix 26 avril 16:24

      @arioul
      C’est ça, on vous amis le nez dans votre caca, alors vous voulez qu’on parle d’autre chose.

      Mais non, on va encore en parler, et longtemps.
      On dispose même de cette vidéo qui montre comment les casques blancs fabriquent leurs vidéos, dans une mise en scène hollywoodienne, et dans une chaude ambiance festive.
      Le problème d’Erdogan viendra en son temps, même si ce type est une calamité. 


    • totrob 26 avril 16:37

      @doctorix
      Demandez à Mr Garev pourquoi il a viré Arioul , après avoir dit sur un autre fil qu’il ne le ferait pas, parce que celui ci était insignifiant , je crois plutôt qu’il a mis le doigt ou çà fait mal.


    • doctorix doctorix 26 avril 17:35

      @totrob
      Ca ne fait pas mal du tout, c’est nul. 

      Le sujet de l’article est la pseudo attaque sur Douma.
      Il y aura d’autres articles sur Erdogan.
      Quand un commentateur parle pour ne rien dire ou hors-sujet, ça fait chier tout le monde.
      Ce ne sont pas les bombardements du régime syrien qui posent problème, personne ne voit comment on aurait pu les éviter pour éradiquer Daesh (enfin si : il aurait suffi que l’Occident ne se mêle pas des affaires syriennes sous de faux prétextes, ce qui aurait évité des centaines de milliers de morts et la destruction d’un pays).
      C’est le mensonge casques-blancs-ONU-amérique-GB- France qui pose problème, parce que c’est lui qui a justifié une attaque illégale (au milieu de multiples interventions illégales, françaises entre autres, et de divers financements de jihadistes depuis 7 ans : Lafarge, mais aussi bien plus direct)).
      Crier au viol sous un faux prétexte et sanctionner sans enquête est une forfaiture de plus. De celles qui devraient faire virer un président.

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 avril 11:41

      C’est en ça que la frappe d’il y a quelques temps est contreproductive :

      elle donne à la diplomatie russe un prétexte en or pour dire que tout ce qui se passe (de mal) c’est la faute aux 3 pays méchants.


      • roman_garev 26 avril 12:53

        @Olivier Perriet
        Bien sûr, toute autre action de la coalition US était productive.

        Par exemple, ces ruines de Raqqa rayée de la carte où des milliers de cadavres gisent toujours et dont personne dans votre « mode libre » ne se soucie guère...

      • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 avril 13:04

        @roman_garev

        Les ruines de Raqqa, vous dites ?

        On n’a qu’à dire que c’est de la faute des russes....


      • roman_garev 26 avril 13:07

        @Olivier Perriet
        Surtout pas « on », mais vous, en personne. Même l’Otanie garde le silence mort sur Raqqa qu’elle a massacrée.


      • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 avril 14:37

        @roman_garev

        Il faudrait expliquer que les bombes, si elles sont russes, font moins mal ?

        Heureusement que la diplomatie russe dit toujours la vérité smiley


      • roman_garev 26 avril 14:54

        @Olivier Perriet
        Les bombes font le même mal. Mais le plus grand mal est dans les têtes des ceux qui les lancent.

        Tokyo, Hiroshima, Nagasaki, Dresde, Vietnam, Belgrade, Irak, Libye, Mossoul, Raqqa...
        Tout cela a été détruit par des bombes et missiles intelligents américains et otaniens sans aucune pitié aux civils.
        Maintenant votre liste stp. Alep est presque reconstruit après la fuite de vos copains. Quoi encore ?


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 26 avril 16:09

        @roman_garev


        Je crois que Maria devrait se presenter à l’emission d’Amanpur. Considerant la guerre civile larvée aux USA et la position antitrump de CNN, je crois qu’il y aurait bien des avantages à en tirer. Reflechissez.

        PJCA

      • doctorix doctorix 26 avril 16:31

        @roman_garev
        L’auteur pourrait-il nous débarrasser de Perriet, qui n’a jamais rien à dire que des conneries, mais qui pollue systématiquement tous les articles où il s’incruste ?


      • antiireac 26 avril 16:43

        @doctorix
        C’est la seule chose quel’auteur peut faire si l’avis ne lui plaît pas.


      • Dom66 Dom66 26 avril 17:01

        @Olivier Perriet

        Merci de ne pas inverser les rôles. Nos médias (aux ordres de notre gouvernement pro-OTAN) ne parlent que des pauvres bougres qui reçoivent sur la tronche des bombes Russes..avec les « gentils casques blancs » ...oui les bombes font mal, c’est indéniable et elles servent à ça.

        Mais nos médias ne parlent pas du résulta des bombes de la Coalition OTAN, pas d’image de la petite fille qui pleure, bien sur, là il n’y a pas de casque blanc...pour faire de cinéma.


      • Blek 26 avril 17:05

        @doctorix
        Et vous etes docteur vous ??? Quand quelqu’un a pas la tete de l’emploi on l’élimine c’est çà ??? Et si des gens aiment les américains , faut les tuer ??? Polluer les articles c’est d’etre d’un avis différent ??? Alors précisez bien à chacun de vos articles tous les opposants seront virer du fil , comme çà pas de quiproquo.


      • Blek 26 avril 17:11

        @Dom66
        Parce que les bombes Russes elles , ne tuent pas des innocents ??? Vous revez ou quoi. La guerre est horrible pour tout le monde sans distinction.


      • doctorix doctorix 26 avril 17:38

        @antiireac

        C’est la seule chose que l’auteur peut faire si l’avis ne lui plaît pas.
        Non mon cher ami.
        Il lui suffit d’argumenter.
        Ce qui n’est pas très difficile face à des nullité pareilles, aussi arrogants et de mauvaise foi qu’ignorants, ou faisant semblant d’ignorer.

      • Dom66 Dom66 26 avril 19:27

        @Blek

        Je n’ai jamais dit ça, oui il y a des innocents, oui aussi il y a des civils qui servent de bouclier humain, ce que j’explique, et vous ne pouvez pas dire le contraire, les images pour attrister le monde, sont toujours pour montrer les victimes du bombardement des méchants, mais pas le résultat des bombardements des gentils..non ?? et vous savez bien ou vous le faites exprès, qui sont pour nos médias les gentils et les méchants.

        Une chose est certaine, c’est que ces fiers guerriers coupeur de tètes empêchent et ont empêché, les civils de fuir.


      • Blek 26 avril 19:46

        @Dom66
        Voilà là nous sommes d’accord , que les américains ont fabriqué Daesh , c’est la vérité , qu’ils l’ont fait pour leurs intérêts personnels , pour le Qatar et l’Arabie et Israel , aussi. Que c’est des salopards je suis d’accord , et là je parle des dirigeants , pas du peuple qui est une victime lui aussi. Que les Russes ont mis un terme à l’hégémonie US , c’est vrai et c’est tant mieux. Que la diplomatie française est nulle c’est vrai et çà date pas d’hier. Qu’on a rien à faire en Syrie qui est un peuple souverain , c’est la vérité aussi. Mais la Russie est une puissance qui cherche aussi a faire ses intérêts et elle a raison , donc pas d’angélisme. Voilà tout cela peut etre dit dans le calme et le respect de l’autre.


      • roman_garev 26 avril 20:26

        @Blek
        « Mais la Russie est une puissance qui cherche aussi a faire ses intérêts et elle a raison , donc pas d’angélisme. »

        En recherchant à faire ses intérêts, la Russie a obtenu, en tant que résultat collatéral (secondaire, bâtard, accidentel, marginal — choisissez ce que vous voulez) la survie du peuple syrien dans toute sa diversité ethnique et religieuse. Sans intervention de la russie en 2015 tout serait déjà fini pour lui. Donc, si vous essayez de vous mettre à la place d’un lambda syrien d’Alep ou de Ghouta, il s’en fout de votre vérité que la Russie ne cherche qu’à faire ses intérêts, il a sa verité à lui que la Russie l’a sauvé, avec sa famille, ses voisins, etc. Donc pas de diabolisme...

      • Attila Attila 26 avril 20:30

        @Pierre JC Allard
        Si c’est pour être traitée comme Poutou ou Asselineau à « on n’est pas couché », je la comprend :
        " j’ai récemment reçu une invitation de Christiane Amanpour pour participer à son émission. Non, Mme Amanpour, je ne participe pas à votre émission. "


      • roman_garev 26 avril 20:38

        @Pierre JC Allard

        Bonjour.
        « Je crois que Maria devrait se presenter à l’emission d’Amanpur. »

        Et moi je crois que cette Amanpur, avec sa langue menteuse et provocatrice, ne l’a guère mérité. Que cette jument se paie la gueule de ses victimes habituelles...



      • Blek 26 avril 21:01

        @roman_garev
        Je n’ai diabolisé personne. Que le peuple Syrien est redevable aux Russes aucun doute. Que la Syrie est encore là c’est grace aux Russes. Mais la base navale en Méditerranée est vitale pour la défense Russe , et çà vous pouvez pas le nier. Donc quand on veut etre objectif , il faut mettre tous les enjeux géostratégiques sur la table. Tout ce que fait Poutine est pensé , en tant qu’homme d’état il a une vision stratégiques des intérêts Russes , comme les USA et la Chine ont les leurs. Moi je n’ai pas de parti pris , j’essaie juste de comprendre.


      • Dom66 Dom66 26 avril 21:19

        @Blek

        Roman Garev a répondu avant moi, et je vais ajouter quelque chose.

        Oui la Russie a des intérêts...lesquels ? Pourquoi la Russie n’aurait pas le droit d’avoir des intérêts ?

        Ça suffit les bases US autour du monde et autour de la Russie jusqu’à quelques kms de ses frontières. La Russie en a mare de cet empire qui veut diriger le monde, la Russie a depuis longtemps cherché a vivre en paix, et puis c’est le gouvernement légal d’un pays souverain la Syrie, qui a fait appel à l’aide pour combattre des ordures crées par les gentils. Oui le peuple syrien se fout de la vérité de nos médias

        Si vous cherchez les bases Russe en dehors de ses frontières vous n’avez besoin que d’une main pour les compter.

        Maintenant les gentils ne sont pas invité en Syrie, après avoir détruit sans mandat de l’ONU l’Irak, la Libye, avec le résultat que l’on voit, et même en Europe la Yougoslavie en créant un pays bâtard le Kosovo a coup de bombe.

        De quel droit les USA veulent diviser la Syrie ?, de quel droit veulent ils rester en Syrie ? De quel droit la Syrie ne pouvait pas appeler à l’aide ? Et pourquoi la Syrie serait un pays voué à mourir.

        Nos dirigeants ont fréquentés Saddam, Kadhafi, Assad avec légion d’honneur (Qu’Assad a bien fait de la refouler) Mais l’empire a décidé..et les larbins suivent.


      • totrob 26 avril 21:55

        @Dom66
        Il pourra pas vous répondre , Garev l’a viré lui aussi , c’est une véritable hécatombe. Bravo pour le grand démocrate . 


      • roman_garev 26 avril 22:02

        @totrob
        Non, vous mentez, je ne vire pas les commentateurs qui n’écrivent rien d’offensif.

        Tandis que vous, en tant que menteur et provocateur évident, ne méritez plus faire part à la discussion.

      • roman_garev 26 avril 22:06

        @Blek

        « Je n’ai diabolisé personne. »

        Oui, mais vous avez reproché d’« angélisme ». Où l’avez-vous trouvé ? En quoi consiste-il ? Les preuves svp.


      • Blek 27 avril 08:10

        @Vraidrapo
        J’ai pas trop bien compris votre post. Si ma façon d’écrire ne vous convient pas , merci de sauter mes posts , çà vous évitera de voir les dommages du système éducatif français. Pour votre info , moi a 16 ans je travaillais , parce qu’à la maison çà roulait pas sur l’or , voyez. C’est pas pour autant que je sois pas en mesure de me faire une idée des enjeux géostratégiques de ce monde.


      • Blek 27 avril 08:16

        @roman_garev
        Je constate qu’il est pénible de dialoguer avec vous. S’il faut toujours etre d’accord avec vous à 100% , je vois pas l’interet. Mais bon c’est votre fil et vous faites ce que vous voulez. Je suis loin d’etre anti Russe et Pro Américain , et comme je l’ ai dit j’essaie juste de comprendre , les enjeux de chaque partie.


      • doctorix doctorix 27 avril 09:18

        @Blek
        Votre problème, c’est que vous êtes à 100% d’accord avec nous, mais que ça vous ennuie de le reconnaître. C’est sans doute ce vieux réflexe de se méfier de tout ce qui vient de l’Est...

        Un réflexe héritier de l’anti-communisme et du mac-carthisme qui est tout embêté de ne plus trouver d’adversaire. Il pense qu’il est le gentil, alors il lui faut trouver un méchant.
        Bien sur que Tartous est important pour les russes, bien sur que la Russie se devait de respecter ses engagements envers la Syrie, dans un intérêt mutuel bien compris.
        Et bien sur qu’il en est ressorti un mieux pour le monde entier, et l’arrêt possible d’un processus mortifère qui allait tout droit vers la guerre avec l’Iran, le but ultime des USA et le commencement de la fin.
        Rien n’est gagné, mais maintenant tout est envisageable, y-compris la paix.
        N’est-ce pas ce que nous souhaitons, vous et moi ?

      • popov 27 avril 09:45

        @Olivier Perriet

         
        De deux choses l’une :

        Soit vos gouvernements savaient pertinemment que la cible de leurs bombardements n’était pas un entrepôt d’armes chimiques, et dans ce cas vous êtes gouvernés par de fieffés menteurs,

        Soit il croyaient réellement viser une entrepôt d’armes chimiques et ils ont bombardé en se foutant des risques pour la population, et dans ce cas vous êtes gouvernés par des monstres. 
         
        Dans les deux cas, il n’y a vraiment pas de quoi faire le malin.


      • Dom66 Dom66 27 avril 12:39

        @popov

        Bonjour,

        votre réponse pour « O.perriet » est absolument simple, mais absolument exact ce n’est pas plus difficile que ça….Bravo j’approuve


        Il n’y a rien d’autre à dire


      • roman_garev 27 avril 14:30

        @Blek
        « Je constate qu’il est pénible de dialoguer avec vous. »


        Cela se dit toujours, quand on n’a aucun argument valable.
        Merci, cela suffit pleinement.

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 28 avril 16:29

        @roman_garev


        Je crois qu’il serait relativement facile de démolir Amanpur. Il suffit de s’assurer qu’on a enregistré une copie de la version dont on pourra prouver que c’est l’originale pour empecher la diffusion de textes falsifiés ou tronqués.

        PJCA

      • antiireac 26 avril 15:47

        @l’auteur 

        Comme d’habitude  un article indigent et indigeste tant il pue la propagande et les mensonges venant d’un auteur plus prompt à censurer qu’a dialoguer cela ne m’étonne pas.


        • doctorix doctorix 26 avril 16:30

          @antiireac
          Cause toujours...

          Les américaolâtres ont toujours un problème avec la vérité, semble-t-il.
          En ce moment, l’OIAC est en train de dire que les cibles bombardées n’étaient absolument pas des usines d’armes chimiques (et c’est heureux, car les bombardements auraient fait des milliers de morts).
          Ses représentants ont aussi rencontré des journalistes et des civils qui n’ont rien vu d’une attaque chimique à Douma.
          Un grand scandale est en cours, et des têtes vont tomber.
          Et des imbéciles vont regarder l’extrêmité de leurs chaussures.

        • doctorix doctorix 27 avril 09:25

          @Vraidrapo
          Ce serait un immense bonheur de réouvrir la conscience d’un troll pro-USraël et de le retourner. Parce qu’il ne faut pas s’y tromper : ces petits animaux là ont une conscience, qui peut peut-être parfois reprendre le dessus sur ses nécessités alimentaires...

          Il n’est pas nécessaire d’espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer.

        • Dom66 Dom66 26 avril 17:16

          Bonjour «  roman_garev »

          merci pour le document, et de plus perso, non seulement je trouve que Maria Zakharova est très professionnelle, mais en plus très jolie, ce qui ne gâche rien, donc voir sa photo me fait plaisir. Le Ministère des Affaires étrangères de Russie ...c’est autre chose, et d’une autre classe, que d’autres pour ne pas les citer.

          Drian, johnson etc..

          « roman, doctorix » vous allez avoir du mal à garder votre calme face aux joyeux pro-OTAN.

          Bon courage et merci pour c’est vaccins anti propagande médiatique Otanesque.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

roman_garev


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès