• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Mensonges médiatiques contre France Insoumise (partie II) : le digne (...)

Mensonges médiatiques contre France Insoumise (partie II) : le digne chavisme de M. Bourdin

« Et que dites-vous de Luisa Ortega, la procureure générale, c’est une chaviste digne ! » : L’émission touche à sa fin et pour Jean-Jacques Bourdin comme pour tant de « journalistes », c’est le moment de glisser une énième peau de banane sous les pieds de Jean-Luc Mélenchon. Luisa Ortega ! La caution de gauche parfaite, puisque, venue du camp bolivarien, elle dénonce à présent la « dictature » de Nicolas Maduro !

Reposons aujourd’hui la question à Mr. Bourdin et à ceux qui tenaient enfin leur pasionaria du chavisme critique : « Et que dites-vous de Luisa Ortega ? » Si le droit de suite existait encore, on découvrirait le surprenant itinéraire d’un fantôme qui travaille aujourd’hui avec les États-Unis (1) selon le Miami Herald – après avoir fui le Venezuela dès qu’un coin de voile s’est levé sur l’important réseau mafieux qu’elle organisait depuis ses bureaux à Caracas. La justice vénézuélienne s’intéresse en particulier aux contrats de la frange pétrolière de l’Orénoque, à la destruction de preuves de corruptions moyennant commission des entrepreneurs concernés, et dans les derniers mois de 2017, aux nombreux cas d’impunité de casseurs ou d’assassins d’extrême droite, arrêtés par la police mais relâchés sur ordre de Mme Ortega « faute de preuves ». Une situation critique de laxisme judiciaire qui favorisa l’explosion des violences meurtrières et obligea pour un temps l’Etat vénézuélien à déférer les prévenus vers une autre instance – la Justice militaire. La fuite d’Ortega et la nomination à son poste de l’ex-défenseur des droits du citoyen Tarek William Saab a permis depuis de transférer ces cas devant les tribunaux civils.

Le nouveau Procureur Saab a informé le 22 septembre qu’il commençait les démarches pour obtenir le rapatriement de plus de 200 millions de dollars détournés au préjudice de l’Etat vénézuélien grâce à des contrats illégaux en faveur de 10 entreprises de la Ceinture Pétrolifère de l’Orénoque- 41.000 de ces contrats environ représenteraient plus de 35.000 millions de dollars de pertes pour le pays : « Rien que sur 1000 contrats, nous avons détecté une surfacturation de plus de 230%, ce qui a causé un dommage au patrimoine de la République de 200 millions de dollars. Nous devons aller jusqu’au bout pour qu’en plus de la saisie des biens et de l’arrestation des responsables présumés, on puisse rapatrier l’argent pillé à la nation. »

L’enquête a permis la mise en examen d’une dizaine de hauts dirigeants de la compagnie pétrolière nationale PDVSA et de ses filiales, mais ce réseau semble n’être que la pointe de l’iceberg. D’autres affaires, que la droite accusait jusqu’ici le gouvernement Maduro d’étouffer, ont été rouvertes. Comme l’impunité sur les fraudes massives dans l’octroi de dizaines de millions de dollars via CADIVI, CENCOEX, organismes publics, à des entreprises privées qui n’ont pas respecté leur engagement d’en user pour importer des biens vitaux– médicaments, nourriture, etc… Ou les dossiers de près de 200 paysans assassinés par les grands propriétaires dans le cadre de la réforme agraire, eux aussi mis sous le boisseau par Luisa Ortega et les juges qu’elle avait nommés.

DIlcgiYXUAQ5Ufg

Son amour immodéré de l’argent, visible dans le luxe de son domicile à Caracas, amenait la procureure générale Ortega à effectuer de fréquents voyages à Paris, comme sur cette photo, où on la voit (de dos, à gauche) en compagnie de José Rafael Parra Saluzzo (à droite), un des « blanchisseurs » du réseau d’extorsion et avocat de l’organisateur des violences d’extrême droite Leopoldo Lopez (2).

C’est probablement en découvrant les nombreux comptes bancaires ouverts par Luisa Ortega à travers Parra Saluzzo ou son époux German Ferrer aux Bahamas et aux Etats-Unis que la CIA a pu exercer un chantage sur le couple, et monnayer son opposition très médiatisée à la « dictature » de Nicolas Maduro. 

Conclusion

Le manque d’information du terrain allié au besoin de prendre ses distances à travers une critique de gauche, a conduit des militants à monter sur le lierre de Mr. Bourdin (3). Un « chavisme critique » populaire existe pourtant, sur place, qui offre des enseignements utiles pour d’autres processus de transformation. C’est pourquoi il est invisibilisé par les médias. Comme le rappelait il y a peu le sociologue altermondialiste Boaventura de Souza Santos « Je pense qu’il faut lutter pour la qualité de la démocratie. Mais encore faut-il se mettre d’accord sur ce que l’on entend par démocratie. Par exemple, il existe aujourd’hui au Venezuela une structure très importante qui s’appelle le Pouvoir Communal, à laquelle participent des gens très critiques vis-à-vis des politiques de Maduro et qui essaient de construire depuis la base un pouvoir communal qui est un pouvoir participatif, pas nécessairement représentatif en termes de démocratie représentative. » (4)

Thierry Deronne, Caracas, le 26 septembre 2017

Lire la première partie de ce dossier : Mensonges médiatiques contre France insoumise, partie I : « Maduro a fermé 49 médias ». 4 septembre 2017

Notes

  1. http://www.miamiherald.com/news/nation-world/world/americas/venezuela/article168752747.html
  2. « Leopoldo Lopez, la presse française lâchée par sa source ?  », http://wp.me/p2ahp2-20J
  3. « Comment redescendre du lierre de Mr. Bourdin et cultiver notre propre jardin  », http://wp.me/p2ahp2-2y8
  4. « Boaventura de Souza Santos : pourquoi je continue à défendre la révolution bolivarienne au Venezuela »http://wp.me/p2ahp2-3kl

URL de cet article : http://wp.me/p2ahp2-3wD

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

23 réactions à cet article    


  • wesson wesson 2 octobre 11:05

    En réalité, Louisa Ortega a été bien vite oubliée dans nos médias. 


    C’est un signe à peu près infaillible que effectivement la planche était trop pourrie pour l’exposer médiatiquement. 

    Bref, Mme Ortega va aller couler des jours heureux quelque par dans une grande ville Américaine avec son argent si durement gagné !

    • Lugsama Lugsama 2 octobre 12:12

      @wesson


      En France on ne parle pas tant de la dictature vénézuélienne, on à même été longtemps plutòt complaisant, tout comme pour Cuba et surtout avec ses collabos type mélenchon. Mais je vous rassure aujourd’hui elle est a Lima pour une convention et hier elle est allez témoigner au CPI contre les actes de tortures dans les prisons du régime militaire.

    • McGurk McGurk 2 octobre 12:27

      @Lugsama

      De toute manière, qu’elle soit effectivement corrompue ou pas ne change rien au problème principal qui est que ce pays est devenu une vraie dictature - même si il n’en était pas loin sous Chavez « le libérateur ». N’en déplaise aux supporters des régimes totalitaires qui préfèrent confondre dictature et démocratie.


    • jeanpiètre jeanpiètre 2 octobre 23:56

      @McGurk

      Vous semblez ravi de nos systèmes de representation


    • Lugsama Lugsama 2 octobre 12:07

      Mme Ortega participe à l’enquète pour corruption massive qui éclabousse l’amérique latine, évidement quand on dénonce une dictature militaire avec des preuves contre le dictateur vous êtes bien obligé de fui, elle avait reçu des menaces de morts par ailleurs.



      • TSS 2 octobre 18:23

        @Lugsama
        Vos deux explications n’expliquent pas et n’excusent aucunement les

         centaines de millions detournés au detriment de son peuple... !!


      • Pere Plexe Pere Plexe 2 octobre 19:03

        @Lugsama
        ...est il alors exclus que les griefs fait à la dame soient fondés ?

        Etre opposant(e) à Maduro est il une garantie d’honnêteté ?

        Toutes les grandes compagnies pétrolières ont couvert des pratiques illégales pour le pouvoir.
        Les anglo-saxonnes les russes les ukrainiennes les françaises et les autres.

      • JP94 3 octobre 22:37

        @Pere Plexe


        En Amérique latine, ce sont déjà les Anglo-saxonnes et les Françaises qui tuent en Colombie les représentants des salariés, en utilisant des hommes de main armés, de vrais gangs, les mêmes qui ont tenté déjà le coup d’Etat contre Chavez etc ..
        Ensuite quand Chabez ou Maduro défendent leur nation contre ce véritable gangstérisme made in the USA ou France, on parle de dictature. Ces compagnies veulent faire régner leur loi par la terreur, et en Allemagne, c’est bien ainsi que le nazisme s’est installé, par la terreur.

        Au Brésil , ceux qui ont renversé Dilma Roussef, soutenus par les Etats-unis ( capitaux et églises y compris) étaient justement impliqués dans d’énormes scandales de corruption ... mais ils dénonçaient Roussef ... ils ont empêché a loi de les attaquer en accédant au pouvoir ...sauf que malgré tout aujourd’hui, le scandale les impliquant n’a pu être étouffé ...
        La juge est impliquée étant elle-même une corrompue elle a monnayé son départ avec les Etats-unis en mettant le paquet contre Maduro.
        En Argentine, YPF, première compagnie nationale de pétrole au monde, qui finançait la politique sociale ( idée reprise au Venezuela) a été privatisée pour le bénéfice d’une compagnie privée espagnole ( astuce : l’Espagne n’a pas de pétrole donc elle re-colonise) ensuite, la dette inversée s’est faite via une filiale bidon de la compagnie espagnole , qui réclamait des sous pour des travaux non faits au gouvernement De la Rua puis Menem ... bilan de l’affaire, malnutrition chronique dans le peuple .. 350 000 morts d’après l’OMS ...mais bien sûr pas de coupable , ni l’Espagne, ni Menem ni de la Rua, ni le FMI ...
        Mais attention ,l’Espagne est un pays démocratique, pas une dictature sanguinaire ... 350 000 morts dont on ne parle pas. Mais touchez un seul cheveu du caillou d’un aristo espagnol et ça ba barder !!
        Du reste , El Pais nous montre bien qui sont les méchants !!!

        Voir le documentaire remarquable de F. Solana : Memoria del Saqueo ( un très très grand film).

      • Lugsama Lugsama 8 octobre 11:54

        @JP94

        Coluche sort de ce corp, vos propos sont tellement débile et caricatural c’est un plaisir de vous lire à chaque fois, on se marre bien. merci.

      • Alren Alren 8 octobre 12:47

        @Lugsama

        C’est vrai que c’est « marrant » d’observer le pillage des ressources nationales d’un pays par des multinationales, grandes organisations humanitaires comme chacun sait.

        Lugsama, le fonctionnement de votre cerveau est une énigme pour moi. Est-ce que vous vivez en réalité dans un antimonde où le Mal c’est le Bien ?


      • McGurk McGurk 8 octobre 12:50

        @Alren

        En fait ça n’a aucun rapport avec la situation politique et sociale du pays.

        Ce système fait des ravages partout sur la planète, notre pays n’étant pas épargné non plus.
        Merci de ne pas faire une soupe de tous les préjugés et idées farfelues en en faisant une vérité.


      • Lugsama Lugsama 8 octobre 13:07

        @Alren

        C’est marrant d’observer une petits collabos sortir une propagande grossière sur un régime qui pillent son peuple, voir le Vénézuéla pillé par le bolivarisme n’a rien d’amusant, au contraire.

      • covadonga*722 covadonga*722 2 octobre 13:13

        a propos de la france insoumise et ça c’est quoi ?


         LA député Danièle Obono de la France Insoumise affirmait à la télévision que si un chauffeur de bus refusait de conduire un bus parce que le siège conducteur avait été préalablement occupé par une femme c’est qu’il était sexiste, pas radicalisé...



        • zygzornifle zygzornifle 2 octobre 13:25

          @covadonga*722


           il y en a qui se sont fait virer pour bien moins que ça Haaaaa mais oui bien sur le chauffeur est une « chance pour la France » il ne sera pas viré et si on lui cherche des embrouilles il sera défendu bec et ongles par toutes les assoces vivant au crochet du contribuable , par les islamo-gauchistes de la France Insoumise et passera chez Bourdin pour expliquer que la « femelle » est sale dans ses attributs et n’était pas en voile intégral donc qu’il respectait ses convictions religieuse et que si les Français ne sont pas contents ils n’ont qu’a se convertir ou quitter le pays ..... 

        • pipiou 2 octobre 20:20

          @covadonga*722

          Oui j’ai vu, c’était dramatique de bêtise et de mauvaise foi .


        • QAmonBra QAmonBra 2 octobre 14:04

          Merci @ l’auteur pour le partage.


          j’ai connu des gens dont les mains tremblaient à la vue d’une grosse liasse de billets de banque, comme celles d’un drogué en manque, c’est dire le pouvoir de ces bouts de papiers sur certains ! 


          De nos jours plus que jamais, rares sont les personnes qu’on ne peut corrompre en y mettant le prix.

          A l’évidence, Luisa Ortega, ex procureur de la République Bolivarienne du Venezuela, n’en faisait pas partie et a été contrainte, en premier lieu par ceux l’ayant acheté, de vendre son pays, de le fuir finalement et finir probablement ses jours de façon confortable mais hors de sa patrie.


          • eric 2 octobre 18:55

            Toutes les épouvantables prévarications prêtées à cette dame ne sont pas complètement invraisemblables, dans la mesure ou elle même et ses proches, son frère, son époux, etc....étaient tous de très proches de Chavez et de sa clique. https://fr.wikipedia.org/wiki/Luisa_Ortega_D%C3%ADaz

            Ce président, Cjhavez, était il un imbécile naïf ou incompétent, pour donner de telles responsabilité à des gens qui auraient été malhonnête ?

            Son dauphin, Maduro ( ?) et commensal de tous ces gens était il au courant ? Si oui, est ce la raison pour laquelle il avait prolongé le mandat de cette dame ?

            Personnellement, je n’ai pas de réponse, mais il est positif que cet article pose directement la question.....


            • pipiou 2 octobre 20:19

              Tiens voilà le gars qui s’auto-interviewe parce que son avis est trop intéressant


              • JP94 3 octobre 22:41

                ... Bon, on voit les limites de l’insolence de Bourdin, qui en dénonçant Maduro, se dénonce lui-même comme prenant parti pour la doxa ... 

                Je ne vois pas en quoi il ment sur France Insoumise ? il montre juste de quel côté il est : pas de celui du peuple, malgré son exercice de style visant à vouloir le prétendre ... un classique ! 
                Dénoncer le méchant représentant du peuple, pour faire accepter une alliance de classe.

                • Lugsama Lugsama 8 octobre 11:55

                  @JP94

                  Parce que être un collabo de dictature militaire comme Mélenchon c’est être du côté du peuple peut être smiley

                • bob14 bob14 8 octobre 10:25

                  Bourdin ne pose jamais les bonnes questions..juste celle qui enfume !

                  Un « bouffon » de la petite lucarne...pour salon Parisien !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires