• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > MH17 - Cérémonie commémorative en l’honneur des victimes quatre ans (...)

MH17 - Cérémonie commémorative en l’honneur des victimes quatre ans après la catastrophe

Le 17 juillet 2018 a eu lieu à Grabovo, comme chaque année depuis la catastrophe, une cérémonie commémorative en l'honneur des victimes du crash du vol MH17. L’avion qui reliait Amsterdam à Kuala Lumpur a été abattu le 17 juillet 2014 dans le ciel du Donbass, alors que des combats acharnés avaient lieu au sol entre l’armée ukrainienne et les milices populaires.

JPEG

Lors de cette cérémonie, des habitants de la République Populaire de Donetsk (RPD) ont tenu des photos des victimes, et déposé des fleurs, des bougies et des peluches à l’endroit où la majorité des débris de l’avion et des corps des victimes sont tombés.

Quatre ans après cette catastrophe, le sentiment parmi les habitants de la RPD envers l’enquête officielle est l’incompréhension et un énorme sentiment d’injustice. La tentative par Kiev de faire porter le chapeau à la RPD et à la Russie a du mal à passer parmi ceux qui ont assisté à la catastrophe, et aidé de leur mieux à récolter les débris et les restes humains afin qu’un maximum de preuves soient en possession de l’équipe d’enquête.

Les rapports officiels du DSB (Dutch Safety board) et du JIT (Joint Investigation Team, l’équipe d’enquête conjointe) sont remplis d’incohérences, de preuves plus que douteuses (comme les écoutes téléphoniques fournies par le SBU - les mêmes qui ont simulé la mort de Babtchenko à Kiev cette année - ou les photos et vidéos publiées sur les réseaux sociaux) et leurs conclusions manquent de la logique la plus élémentaire.

D’ailleurs, lors du dernier « rebondissement » en date, à savoir la divulgation d’une pièce de missile BUK (dont le numéro de série indique de manière quasiment certaine qu’il s’agit d’un BUK ukrainien, car trop vieux pour être encore utilisé par l’armée russe), le JIT a lancé encore une fois un appel à témoins (mais seulement ceux allant dans son sens) pour confirmer ses conclusions. Si le JIT avait des preuves solides il n’aurait pas constamment besoin de chercher ce qui semble ne pas exister, à savoir des gens qui auraient vu ce qu’ils racontent dans leurs rapports.

Par contre, tous les témoins ayant vu des choses qui invalident la thèse du JIT, comme les nombreux habitants ayant témoigné devant caméra de la présence d’avions de combat ukrainiens dans le ciel ce jour-là, où ayant confirmé n’avoir vu aucune traînée de BUK depuis la zone de lancement désignée par le JIT, sont purement et simplement ignorés.

Tout comme les éléments de preuves apportés par la Russie et le fabricant des missiles BUK, Almaz-Anteï.

Sans parler de la présence dans l’équipe d’enquête criminelle (le JIT) de l’un des suspects potentiels : l’Ukraine (qui a d’ailleurs déjà à son palmarès le fait d’avoir abattu un avion russe en 2001 par erreur, et qui a refusé de reconnaître sa culpabilité pendant plusieurs années). Si on avait voulu saborder l’enquête de A jusque Z, on ne s’y serait pas pris autrement.

Finalement, ce sont les familles des victimes qui paient les pots cassés de cette enquête bâclée, sans parler du ramassage des débris et des restes humains qui a été encore plus mal mené que le reste de l’enquête.

Quatre ans après, je crois qu’il est temps que la Russie mette sur pied son propre comité d’enquête (vu qu’il y a peu de chances que l’ONU le fasse), unissant les différents experts et ministères compétents, pour fournir une contre-enquête sérieuse, qui permettrait enfin aux familles des victimes de savoir la vérité.

Voir le reportage vidéo complet

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.76/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Laurent 47 18 juillet 18:44
    J’ai une réflexion à faire sur le sujet, au sujet d’un point qui n’a jamais été évoqué !
    Le Donbass, région à l’Est de l’Ukraine, est considéré par tous les médias comme une région sécessionniste, et à ce titre, elle est constamment pilonnée par les milices nazies ukrainiennes comme Pravy Sektor, Svoboda, le bataillon Azov entre autres, sous les yeux impuissants des observateurs de l’O.S.C.E., présents sur le terrain pour veiller au respect des accords de Minsk.
    A ce jour, il y a déjà plus de 10.000 civils qui sont morts sous les obus, dans le silence assourdissant de la communauté internationale !
    Or, le Donbass est indépendant depuis le 17 Juillet 1959, suite à un vote à l’unanimité du Congrès américain.
    Il s’agit de la Loi Publique n° 86-90, dite de la semaine des nations captives, et n’en déplaise aux trolls, cette loi est toujours en vigueur !
    Or, le Boeing-777 de Malaysia Airlines a été abattu précisément le 17 Juillet 2014 !
    Comme je ne crois jamais aux coïncidences, je pense que le gouvernement nazi de Kiev a voulu fêter cet anniversaire à sa manière, en tentant de faire comprendre aux Etats-Unis qu’il se foutait royalement des lois américaines !
    C’est d’autant plus scandaleux que les Pays-Bas ont conclu implicitement à la responsabilité de la Russie, alors que la majorité des passagers était néerlandaise, et que les preuves de l’implication de Kiev dans le drame s’accumulaient !
    Les journalistes hollandais qui s’étaient rendus dans le Donbass pour enquêter sur place ont recueilli de nombreux témoignages audios, vidéos, pris des tas de photos, puis sont retournés aux Pays-Bas.
    Que croyez-vous qu’il se soit passé ?
    Ils ont été arrêtés à leur descente d’avion, et tous leurs documents ont été saisis !

    • Christelle Néant Christelle Néant 18 juillet 19:38

      @Laurent 47
      Je sais, je suis en contact avec ces journalistes. Stéphane Beck a néanmoins commencé à publier son matériel depuis quelques jours sur le site novini.nl


    • V_Parlier V_Parlier 18 juillet 22:11

      @Christelle Néant
      Voilà qui m’en bouche un coin, comme on dit. Ils sont allés jusque là !


    • sirocco sirocco 18 juillet 23:06

      @Laurent 47

      "Or, le Donbass est indépendant depuis le 17 Juillet 1959, suite à un vote à l’unanimité du Congrès américain.

      Il s’agit de la Loi Publique n° 86-90, dite de la semaine des nations captives, et n’en déplaise aux trolls, cette loi est toujours en vigueur !"

       
      Une loi américaine déciderait de l’indépendance d’une province européenne ? Cela me laisse sceptique...

    • Christelle Néant Christelle Néant 18 juillet 23:23

      @V_Parlier
      Eh oui, arrestation et saisie du matériel filmé ou photographié.


    • Laurent 47 19 juillet 14:01

      @sirocco

      C’est facile à vérifier !
      Ce document est accessible en PDF ( en anglais ), c’est de cette manière que je me le suis procuré.
      Peut-être existe-t-il une version française de cette loi, mais je l’ignore.
      Le Donbass avait été appelé Cossackia par les américains, terme employé dans ce texte de loi.
      Les Etats-Unis n’ont jamais demandé à qui que ce soit l’autorisation de donner l’indépendance à un pays...ou de la lui retirer !

    • Dom66 Dom66 18 juillet 20:26

      Merci à vous Laurent 47, pour rappeler ce « détail »

      Merci à Christelle Néant pour cet article.

      Comme d’hab l’OTAN a décidé que la Russie était coupable...donc c’est la Russie

      Pauvre monde !!!


      • Christelle Néant Christelle Néant 18 juillet 20:30

        @Dom66

        C’est ça. Cette enquête ressemble à un tribunal de l’inquisition :
        - Nous savons que vous êtes une sorcière car vous avez un balai, avouez.
        - Mais non, je ne suis pas une sorcière !
        - Vos dénégations montrent que vous êtes coupable !
        En gros, c’est plus ou moins ça....

      • zygzornifle zygzornifle 19 juillet 16:24

        @Dom66

        Sacré Poutine va , en plus il est responsable du bouleversement climatique et de la crise migratoire et de la mise en examen du missile a tete chercheuse de pognon Thierry « sol air »


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 juillet 21:19

        Personne - et et la postérité moins que quiconque - ne croit ni ne croira que la Russie air abattu cet avion. Pour une raison évidente : elle n’avait rien à y gagner et tout y perdre. Inutile d’en dsicuter ; l’évidence s’imposera. Que l’incident soit survenu le jour où Israel envahissait Gaza et en ait détourné l’attention des média PEUT n’avoir été qu’une coincidence.


        PJCA

        • Pseudo Victor 19 juillet 09:40

          Évidemment, c’est d’une évidence absolue que les civils qui vivent sur les lieux du crash sont les plus à même de déterminer qui a tiré le missile qui a abattu l’avion, au moment où, je cite, « les combats faisaient rage »

          Évidemment smiley


          • Christelle Néant Christelle Néant 19 juillet 12:35

            @Pseudo Victor

            Évidemment, il n’y a que les experts de canapé pour s’imaginer en savoir plus sur ce qui s’est passé ce jour là que les gens qui étaient présents sur place.
            Qui mieux que les civils vivant sur place savait où se trouvaient les milices populaires et l’armée ukrainienne ? Qui était le plus à même de voir ou non la traînée caractéristique du BUK ou les avions militaires qui ont été décrits par plus d’une quinzaine de témoins, face caméra ? Qui était à même de voir quel équipement ou non avait chaque partie ? Réponse : Les civils vivant sur place.
            La carte n’est pas le territoire, et l’image que vous avez de la situation à 3000 km n’est pas la réalité. C’est d’ailleurs à cause de cette confusion des deux que des pseudos experts comme Bellingcat se sont ridiculisés, en voulant faire passer le fameux « BUK russe » imaginaire par une route qu’il n’aurait jamais pu emprunter pour des raisons matérielles (pont trop bas, d’autres ponts incapables de soutenir plus de 20 tonnes, etc).

          • Pseudo Victor 19 juillet 14:45

            @Christelle Néant

            Je ne m’érige pas en spécialistes de canapé ;

            Les spécialistes de canapé, par ailleurs, nous arrangent bien lorsqu’ils démontrent, bout de ficelle à l’appui, qu’aucun avion ne s’est écrasé sur le Pentagone, ou que les tours du world trade center n’ont pas pu s’effondrer smiley


          • Christelle Néant Christelle Néant 19 juillet 14:50

            @Pseudo Victor
            Concernant les évènements du 11 septembre, certains de ceux qui ont contesté la version officielle étaient des ingénieurs ou des gens ayant un minimum de connaissances scientifiques. Dans le cas du Donbass, les pseudos experts de canapé sont totalement incompétents dans quelque domaine scientifique que ce soit, et pensent savoir grâce à quelques photos ou vidéos piochées sur Internet ce qui s’est passé...


          • Drougeok Drougeok 19 juillet 17:47

            @Christelle Néant
            Avez-vous un avis exprimable au sujet des deux sites énoncés par le suivant « files walQer », à savoir

             Il se réfère à des témoins sur place et à des odeurs chimiques caractéristiques.

             ????

          • Christelle Néant Christelle Néant 19 juillet 17:54

            @Drougeok
            Je connais cette hypothèse, je l’ai déjà vue circuler, j’ai vu certains témoignages qui allaient dans ce sens. Mais j’avoue que cela me semble vraiment incroyable pour l’instant. Mais l’humain est capable de tellement d’horreurs qui semblent incroyables de prime abord que je ne peux rien exclure. Donc pour l’instant je reste avec beaucoup de circonspection et de points d’interrogation concernant cette hypothèse.



            • zygzornifle zygzornifle 20 juillet 11:31

              Les familles vont t’elles se cotiser pour rembourser le missile ? ça coûte un bras ces bestiaux la ....


              • yvesduc 20 juillet 20:54

                Merci pour votre article.

                Voir sur RT France cet excellent documentaire : https://francais.rt.com/documentaires/8322-mh17-recit-jamais-conte

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès