• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > « Mourir, mais ne pas se rendre » - Population civile et défenseurs du (...)

« Mourir, mais ne pas se rendre » - Population civile et défenseurs du Donbass endurent mais tiennent bon alors que l’escalade se poursuit

L'année 2017 commencée dans le Donbass au son des canons, continue sur sa lancée, avec une moyenne la semaine passée de 714 bombardements de l'armée ukrainienne chaque jour sur la République Populaire de Donetsk, et de 815 bombardements par jour pour les quatre derniers jours, dont 427 entre hier et aujourd'hui.

Près de la moitié des tirs des dernières 24 heures se sont concentrés sur la périphérie de Donetsk et de Yasinovataya, entre 19 h et minuit, avec pas moins de 178 obus de mortier de 82 mm et 120 mm tirés sur les localités suivantes : Aleksandrovka, Staromikhaylovka, Troudovskyi, l'aéroport de Donetsk, la périphérie du Centre Volvo, Vesyoloye, Spartak, Vassilyevka, et la zone industrielle près de Yasinovataya. L'armée ukrainienne a bien sûr aussi tiré aux véhicules de combat d'infanterie, lance-grenades et armes légères sur ces localités.

Suite aux bombardements des dernières 24 h, dix maisons ont été endommagées dans les localités de Yelenovka, Gorlovka et dans le district de Petrovskyi à Donetsk. Des tirs ont aussi frappé la localité de Dokouchaevsk plus au Sud, endommageant une station de chauffage et un gazoduc.

Ces bombardements ont aussi tué un des soldats de l'armée de la RPD, alors que le corps d'un autre soldat était rendu par l'armée ukrainienne, manifestement tué après avoir été capturé vivant et torturé. En effet le corps du soldat montrait une blessure à la jambe, et une autre à la tête, ainsi que d'autres marques évidentes de blessures dues à des tortures.

Malgré le maquillage infligé au cadavre avant sa restitution, celui-ci n'a pas suffit à cacher la concordance des blessures avec les informations obtenues par le commandement de l'armée de la RPD, sur ce qui s'est passé.

Après une autre tentative ratée de capturer un soldat de la RPD la semaine passée, il semble que l'armée ukrainienne ait réussi lors d'une seconde tentative menée dans la périphérie Ouest de Donetsk. Blessé à la jambe, le soldat capturé a été ramené côté ukrainien, puis torturé afin de lui arracher de faux aveux de la préparation par la RPD d'actes terroristes sur le territoire contrôlé par l'armée ukrainienne. Devant l'échec de leur tentative, les soldats ukrainiens ont alors abattu le soldat d'une balle en pleine tête, avant d'extraire les balles, et trafiquer les blessures afin d'empêcher toute reconstitution correcte du déroulement des faits.

Il est bon de rappeler qu'un tel traitement d'un prisonnier de guerre et de son corps post-mortem est contraire à toutes les conventions internationales, et n'est ni plus ni moins qu'un ignoble crime de guerre, qui sera ajouté à la liste déjà longue de ceux de l'armée ukrainienne dans le Donbass.

Des crimes qui frappent surtout la population civile. Ainsi, dans la nuit de dimanche à lundi, c'est un enfant de trois ans qui avait été sévèrement blessé par des tirs de mortier menés contre la localité de Dolomitnoye, dans la région de Gorlovka.

De leur côté, les autorités ukrainiennes pataugent de plus en plus, entre blocage complet de certains sous-groupes de contact à Minsk, et tentatives de chantage envers la RPD.

Ainsi, la fameuse formule Steinmeier, pourtant approuvée par Porochenko à Minsk, est toujours totalement bloquée, les représentants ukrainiens ne sachant même pas quelle est l'attitude officielle de leurs autorités sur cette formule. Une situation ubuesque qui empêche bien sûr toute discussion constructive permettant de faire avancer la mise en œuvre des accords de Minsk selon cette formule pourtant validée.

Dans le sous-groupe de contact dédié à la sécurité, les représentants ukrainiens essayent même carrément de faire chanter les représentants de la République Populaire de Donetsk concernant la situation dans la zone de Debaltsevo (qui s'est brutalement dégradée suite aux attaques de l'armée ukrainienne débutées le 18 décembre dans cette zone), et prétendent que l'OSCE est partial en faveur de la RPD et de la RPL car il y a des représentants russes au sein de la mission.

Quand on voit la façon plus qu'évidente dont l'OSCE couvre bon nombre de crimes de l'armée ukrainienne, encourageant cette dernière à poursuivre l'escalade, on ne sait plus si on doit rire ou pleurer devant des affirmations aussi ridicules.

Pendant ce temps-là, le gouvernement de la RPD a approuvé le budget du premier trimestre 2017, dont près de la moitié sera consacrée aux prestations sociales versées à la population, et surtout les personnes les plus défavorisées.

Ainsi malgré la guerre, les morts et les souffrances endurées, le Donbass tient bon, et les républiques populaires continuent de construire et de développer leurs structures étatiques. « Mourir, mais ne pas se rendre  », telle pourrait être la devise des défenseurs et de la population du Donbass.

L'artiste Artiom Grishanov qui a déjà fait beaucoup d'excellentes musiques consacrées au Donbass et ses défenseurs a illustré parfaitement cela dans l'une de ses dernières chansons, dédiée entre autre au défunt commandant Motorola :

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • sarcastelle sarcastelle 17 janvier 21:46

    Mourir mais ne pas se rendre, quel mauvais calcul. 

    En se rendant on devient un poids pour l’ennemi alors qu’en mourant on le soulage. 

    • JC_Lavau JC_Lavau 17 janvier 23:58

      @sarcastelle. Tes ennemis à toi que tu as sont vachement bien élevés, semble-t-il.


    • Christelle Néant Christelle Néant 18 janvier 06:32

      @JC_Lavau
      Et puis surtout Sacarstelle n’a pas du regarder la vidéo en fin d’article qui montre qu’en acceptant de mourir au lieu de se rendre on peut emporter l’ennemi avec soi...


    • Shawford Orange Skink 42 18 janvier 06:37

      @Christelle Néant

      Bonjour : T-O-U-T A F-A-I-T smiley


    • Shawford Orange Skink 42 18 janvier 06:40

      @Christelle Néant

      Ça doit cailler sévère au Dombas aujourd’hui, non ?

      Et en France on sait que c’est à cause la Russie smiley smiley


    • Christelle Néant Christelle Néant 18 janvier 06:42

      @Orange Skink 42
      Non seulement -6°C aujourd’hui, ca va smiley Ici aussi ça doit être de la faute de « l’envahisseur russe » qui n’existe pas ....


    • Shawford Orange Skink 42 18 janvier 06:44

      @Christelle Néant

      On va bouter pour de bon tous les envahisseurs qui amènent leur connerie où que ce soit, promis smiley


    • roman_garev 18 janvier 09:02

      @sarcastelle
      Quel poids représentaient les Français pour les Boches en se rendant en 1940 ?

      Les Allemands se servaient ce « poids » autant qu’ils voulaient. Ce « poids » bossait de son mieux pour renforcer Hitler davantage.
      Les héros ne font pas des « calculs », ce ne sont que des lâches méprisables à la sarcastelle qui y recourent pour sauver leur vie inutile.

    • sarcastelle sarcastelle 18 janvier 11:28

      @Christelle Néant

      .
      au lieu de se rendre on peut emporter l’ennemi avec soi
      .
      Certainement : voir en France la mort du compositeur Albéric Magnard en 1914.
      Emporter l’ennemi avec soi, il y en a que ça console. Pour un peu ils seraient frustrés d’être sans ennemis.
      Un siècle de retard. 


    • sarcastelle sarcastelle 18 janvier 11:30

      @sarcastelle
      .

      (précisons que Magnard était civil et non enrôlé)

    • sarcastelle sarcastelle 18 janvier 11:44

      @roman_garev

      .
      Je vous en prie, vivez votre vie utile de héros. 
      Notre organisme est programmé pour vieillir, mais pourrait ne pas l’être : ce n’est pas une fatalité due à la physique. La nature a décidé que nous devions mourir sans attendre un accident. Comme apparemment la programmation de notre biochimie cellulaire pour mourir ne suffit pas à la nature, elle nous a donné aussi un cerveau programmé avec la rage de l’instinct d’autodestruction. Bien programmé en effet, ce cerveau appelle l’instinct d’autodestruction héroïsme sublime, sacrifice suprême, etc. 
      Je parle du cerveau de ceux qui aspirent au sacrifice ; celui de ceux qui les y envoient est déjà un peu plus dégourdi. 

    • JC_Lavau JC_Lavau 18 janvier 12:21

      @sarcastelle. Si l’abeille pique, elle meurt. Mais si les abeilles ne piquaient plus, il n’y aurait plus d’abeilles.


    • Alren Alren 18 janvier 13:06

      @sarcastelle

      En se rendant on devient un poids pour l’ennemi

      S’il applique la Convention de Genève, à la rigueur, ce qui n’est pas le cas dans ce conflit !

      Sans compter que derrière le combattant, il y a des civils qu’il protège. Imaginez leur sort si leur défenseur se rend et permet le passage à des ennemis tels que les bandes nazies ukrainiennes.


    • roman_garev 18 janvier 13:12

      @sarcastelle
      « Je vous en prie, vivez votre vie utile de héros. »


      Primo, moi je ne suis pas un héros, je n’ai jamais affirmé rien de pareil. De sorte que ce sarcasme de plus a comme d’hab raté le but.
      Secundo, je vous en prie, cessez de verser votre saleté collabo sur ceux que vous ne comprendrez jamais. Des « calculs », c’est pour des menus boutiquiers pitoyables de votre espèce.

    • sarcastelle sarcastelle 18 janvier 13:25
      Vivez à fond tout ce que je ne comprendrai jamais. Sans ces choses la moitié de votre admirable littérature n’existerait pas. 
      Là-dessus votre guerre me lasse. 

    • JC_Lavau JC_Lavau 18 janvier 13:34

      @sarcastelle. On voit bien que les obus n’explosent pas dans ta maison.


    • sarcastelle sarcastelle 18 janvier 13:45

      @JC_Lavau

      .
      C’est plutôt que je manque de complaisance pour la propagande lointaine venant tous les jours profiter d’un site francophone qu’elle n’a pas créé. Qu’elle fasse le sien !

    • Christelle Néant Christelle Néant 18 janvier 14:05

      @sarcastelle
      Ce site (Agoravox) est là pour permettre de fournir de l’information venant d’horizons hors mainstream media aux francophones. Si la vision que je donne de ce conflit ne convient pas, eh bien ne me lisez pas. Je n’ai pas à me retirer d’Avox simplement parce que je ne vous reviens pas.
      Concernant votre réponse à mon commentaire précédent, heureusement pour vous qu’il y en a qui se sont sacrifiés dans le passé plutôt que de se rendre, sans cela vous ne seriez pas là....


    • JC_Lavau JC_Lavau 18 janvier 15:00

      @sarcastelle. Tous les jours la propagande USraélienne utilise les médias subventionnés de langue française.

      La propagande carbocentriste utilise la même presstituée aux ordres. Et pourtant là au moins tu sais qu’elle fraude et bobarde en permanence. Et ça ne te vient toujours pas à l’esprit que menteur un jour, menteur toujours ?

    • Monika Karbowska 18 janvier 15:10

      Merci beaucoup pour l’article et pour la musique. C’est très important qu’on se rende compte de ce qui se passe, surtout que même les médias alternatifs ont très peu parlé de l’assassinat de Motorola le 18 octobre dernier. Moi j’ai eu les informations par le blog du journaliste polonais Jacek Kaminski, qui a été deux fois dans le Donbass et qui a connu personnellement Mozgovoi. 

      Cette vidéo m’émeut, car elle me rappelle toute notre tragique histoire en Europe de l’est, si différente de l’histoire de l’Occident. Elle nous rappelle la guerre contre le nazisme, notre destin qui est encore et toujours de résister pour survivre.
       Meme en Pologne, qui est totalement sous le joug des USA, il y a des gens qui résistent aujourd’hui - et qui sont e prison, prisonnier politique comme Mateusz Piskorski. D’autres sont condamnés à de la prison pour de simples articles dans un journal (les jeunes communistes du KPP), nombreux sont ceux et celles qui recoivent des pressions de la police et de l’Etat - visite de policiers à la maison, convocations pour des "délits’ bidon, dettes qui apparaissent comme par enchantement vis à vis de la municipalité...fausses accusations de vol, j’en passe et des meilleurs. Il y a eu au moins 3 assassinats politiques avérés d’opposants en Pologne - 2005 Daniel Podrzycki, syndicaliste leader de gauche, Andrzej Lepper, leader de droite souverainiste, en 2011, et Bronislaw Geremek, politicien artisan du système et proche de l’UE, mais qui en avril 2008 s’apprêtaient à faire des révélations sur ce système qu’il a crée. Il n’a pas eu le temps, il est mort dans un accident bizarre et l’affaire a été classée.
      Voilà la belle démocratie en Europe aujourd’hui.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès