• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Navalny – Un député LREM piégé par téléphone admet que la France a du (...)

Navalny – Un député LREM piégé par téléphone admet que la France a du Novitchok

Le député LREM Jacques Maire, piégé par les spécialistes du canular téléphonique, Vovan et Lexus, a admis que non seulement Paris cherche à démolir la délégation russe au sein de l’APCE (Assemblée Parlementaire du Conseil de l’Europe) sans l’en éjecter totalement, mais en prime, il a admis que la France possède du Novitchok ! La publication de ces informations a de quoi déclencher un énorme scandale, sans parler du risque d’incident diplomatique avec la Russie.

JPEG

Vovan et Lexus se sont fait passer cette fois pour le vice-Président de l’APCE, Alexandre Merejko, qui est aussi un député ukrainien, du parti de Volodymyr Zelensky. Le faux Merejko a appelé Jacques Maire pour discuter de l’affaire Navalny et surtout de la réunion du lendemain à l’APCE, afin de s’assurer de la « position ferme » de la France à l’encontre de la Russie sur ce dossier.

Le faux Merejko explique à Jacques Maire, qu’il espère que lors de la réunion du lendemain ils pourront « démolir la délégation russe », et que le « président français a une position ferme sur ce dossier  » en accord avec celle de l’Ukraine. Il dit aussi espérer que Jacques Maire lui-même comprend cette position.

Le député LREM demande alors qu’elle est la position en question, ce à quoi le faux Merejko lui répond que le but est de «  démolir et de critiquer la Russie ».

Jacques maire répond alors que lors du débat prévu sur le dossier Navalny, il sera « fort et précis  », mais que cela ne sera qu’un débat, et que la véritable confrontation ne viendra qu’après, lors de la publication d’un rapport à ce sujet.

Le député français explique alors que lors de la réunion prévue le lendemain ils vont justement demander la publication de deux rapports, un sur « l’empoisonnement », et le deuxième sur l’arrestation et la détention de Navalny. Deux rapports pour lesquels Jacques Maire escompte bien être le rapporteur !

Jacques Maire explique d’ailleurs que le rapport sur « l’empoisonnement » de Navalny est déjà en cours de préparation, et qu’il a rencontré ce dernier dans ce but. Le deuxième rapport sur l’arrestation et la détention de Navalny devrait, quant à lui, être préparé justement lors de la réunion du lendemain à l’APCE, et envoyé au bureau de l’assemblée le mardi suivant.

« Si nous voulons être fermes à l’égard des Russes dans cette affaire, nous ne pouvons le faire que par des mots dans le débat de mercredi. Parce que c’est seulement un débat. Mais si nous voulons des résolutions plus fortes, quelque chose qui a plus d’impact, dans ce cas ce sera préparé, et ce sera le rapport, qui sera discuté au comité permanent en mars, et ensuite adopté à la session d’avril. Mais nous ne pouvons pas aller plus vite que cela. C’est la voie la plus rapide  », explique le député français à celui qu’il pense être son homologue ukrainien.

Ce dernier insiste d’ailleurs sur le fait que les Français doivent comprendre la position ukrainienne dans le contexte de « l’agression russe », et exprime son espoir que Jacques Maire a discuté de cela avec Emmanuel Macron, et que ce dernier est «  certain que seule la Russie est à blâmer » dans l’affaire de « l’empoisonnement » de Navalny.

Le député LEM se veut rassurant, et dit que tout cela doit s’inscrire dans un processus de préparation, pour lequel il doit de nouveau se rendre en Russie. Mais il n’est pas sûr d’être autorisé à s’y rendre, et ajoute que si Moscou lui refuse l’entrée sur son territoire, alors la Russie ne pourra pas présenter son point de vue dans ce dossier. Cette phrase a de quoi faire rire jaune quand on voit déjà le biais anti-russe de ce député, visible depuis le tout début de la discussion.

« Mais je pense qu’il est important que la Russie donne son point de vue, parce qu’en fin de compte, si nous obtenons tout ce qu’il faut, alors nous pourrons appliquer des sanctions et nous pourrons mettre en place un mécanisme commun  », explique Jacques Maire.

Le député français veut même forcer le comité de l’APCE à faire appel à la CEDH dans ce dossier et pousser la Russie vers un refus qui sera instrumentalisé pour sanctionner sa délégation.

« Et bien sûr, pour finir, je pense que les Russes ne se conformeront pas à la demande du conseil des ministres, et alors vous avez le motif pour lancer le mécanisme conjoint. C’est le plan », admet le député LREM.

Mais si Jacques Maire veut sanctionner la Russie, il ne veut pas aller jusqu’à priver la délégation russe de tous ses droits. Pourquoi ? Parce qu’alors la Russie claquerait la porte de tous les « machins » européens, privant ainsi l’UE de tout levier de pression sur Moscou (mais aussi d’un beau paquet d’argent, via la cotisation de la Russie), un scénario que la France veut éviter.

« Ma position au nom du groupe – il y aura des discussions dans le groupe demain matin – n’est pas de refuser totalement ses droits [à la Russie], mais c’est d’avoir les premières sanctions… Peut-être avez-vous vu l’amendement que nous avons proposé aujourd’hui ? Cet amendement n’a pas été voté mais il a été le plus réussi parmi les amendements accusant la Russie. Nous avons le meilleur score. Et l’amendement consiste à dire que nous privons de droits les membres de la délégation russe qui sont sur la liste des sanctions. Donc, c’est ce que nous proposons. Nous ne voulons pas aller jusqu’à la privation totale des droits de la Russie, parce que dans ce cas, ils ne seront pas là, et il n’y aura plus la moindre opportunité d’aller en Russie. Et il n’y aura pas d’observateurs en Russie pour les élections, il n’y aura rien. Et il n’y aura pas de mécanisme conjoint  », expliqué le député français, avant de demander à ses homologues ukrainiens de voter pour le fameux amendement proposé.

Le faux Merejko repart alors sur « l’empoisonnement » de Navalny et dit espérer que son homologue français comprend la position de l’Ukraine qui est de considérer la Russie coupable, et qu’il faut la sanctionner pour cela, ce à quoi Jacques Maire acquiesce.

Et c’est là qu’on arrive à la partie la plus scandaleuse, car après avoir déclaré qu’il n’a vu «  aucun élément convaincant de la part de la Russie que ce n’est pas la Russie » qui est coupable de « l’empoisonnement » de Navalny, Jacques Maire admet, en réponse au faux Merejko, que la France elle-même possède du Novitchok.

« C’est ma forte conviction maintenant, mais ce dont je veux être sûr… Parce que je sais qu’il y a aussi une enquête en Russie, qui n’a pas été partagée. Mais je ne veux pas trop m’étendre par téléphone, parce que ce n’est pas sûr  », déclare le député français.

« Bien sûr. Le problème est que vous avez déjà parlé avec les laboratoires militaires, je sais qu’il y en a un en France, qui a reconnu que c’était du Novitchok. Mais le problème est que je sais que le Novitchok ne figurait pas sur la liste des armes interdites. Le problème de la Russie est que le laboratoire militaire de la France a un échantillon de cette substance. Donc ça veut dire que la France a aussi ce poison. C’est ça le problème  », lui répond le faux Merejko.

« C’est vrai. C’est vrai  », lui répond de suite Jacques Maire !!!

Donc on a un député français, qui sait que la France possède des échantillons de Novitchok, mais qui explique que seule la Russie aurait pu « empoisonner » Navalny avec ce poison ! Sauf que si la France (comme d’autres pays d’ailleurs) possède des échantillons de Novitchok, cela veut dire qu’elle avait elle aussi la possibilité d’empoisonner Navalny avec, ce qui démolit totalement l’argument du « seule la Russie aurait pu faire cela » !

La déclaration de Jacques Maire confirme ce que je dis depuis le début de l’affaire Navalny, à savoir que la Russie n’est pas le seul pays au monde qui a possédé, ou possède du Novitchok. Donc un empoisonnement avec cette substance ne prouve en aucun cas que c’est la Russie qui est derrière.

Une fois qu’ils ont obtenu l’information la plus importante de leur interlocuteur, Vovan et Lexus ont terminé comme toujours en amenant la discussion jusqu’au point de l’absurdité la plus totale, en parlant de remettre à Jacques Maire le fameux caleçon bleu empoisonné de Navalny pour analyse.

Le député français a accepté cette proposition sans réfléchir deux minutes : 1) au côté délirant du fait que l’Ukraine aurait en sa possession les caleçons de Navalny, et 2) le fait qu’il serait extrêmement dangereux pour lui de se voir remettre des vêtements couverts de Novitchok si c’était réellement avec ça que les dits sous-vêtements avaient été badigeonnés ! Voilà pour qui les Français ont voté, un homme incapable de deux sous de jugeote !

Quoi qu’il en soit ce canular téléphonique éclaire à bien des égards la position de la France envers la Russie (surtout quand on compare avec les discours de Macron disant que « l’Europe doit dialoguer avec la Russie », on a alors une bonne idée du niveau d’hypocrisie du Président français), mais surtout du rôle que les instances européennes veulent jouer vis-à-vis de Moscou.

En gros l’UE veut pouvoir dicter sa conduite à la Russie, via les organes politisés que sont l’APCE, la CEDH et les mission d’observateurs internationaux lors des élections, entre autre, et pour cela elle doit la garder à l’intérieur de ces « machins », tout en la sanctionnant, mais pas trop fort pour ne pas la pousser à en claquer la porte une bonne fois pour toute.

Au vu de la nocivité évidente de ces instances pour la Russie et sa souveraineté, et au vu du manque flagrant de bénéfice pour elle au fait de participer à ces « machins » je pense que Moscou devrait utiliser cet incident comme justificatif pour son retrait de toutes ces institutions de l’UE, histoire d’apprendre une bonne fois pour toute à Mr Maire et ses collègues, que la Russie n’est pas une colonie et que sa patience a des limites.

Après tout « tant va la cruche à l’eau qu’à la fin elle se casse  », dit le proverbe.

Voir la vidéo en anglais, sous-titrée en russe :

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.45/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • Laulau Laulau 13 mars 09:30

    Nous avons les députés que nous méritons. Nous avons aussi la presse que nous méritons parce qu’il m’étonnerait fort que nous entendions parler de cette histoire.


    • V_Parlier V_Parlier 13 mars 19:27

      @Laulau
      En effet, pour la presse ce sera un non-événement alors que le peuple est trop occupé par le manque de pois... euh de vaccins anti-covid. Donc les ordures qui nous gouvernent peuvent continuer sans problèmes à servir les intérêts des atlantistes.


    • JPCiron JPCiron 14 mars 21:48

      @Laulau

      il m’étonnerait fort que nous entendions parler de cette histoire >

      Sans doute. Mais ont peut faire une analyse critique. Ainsi, quand on lit l’enquête du Monde, on peut se demander pourquoi on est si sûrs que les Russes soient derrière cette attaque ?

      .

      Car, des pays techniquement capables et de produire du Novitchok et de procéder à des attaques sous faux drapeau, il y en a plusieurs, qui ont pignon sur rue, et qui peuvent avoir intérêt à mettre la pression sur la Russie, qui ’’gène’’ les libérateurs du monde au moyen-Orient... 

      .

      < Pour Alastair Hay, spécialiste de la toxicologie environnementale à l’université de Leeds, « Les agences de renseignement et les gouvernements ont une connaissance raisonnable des différents procédés et méthodes de fabrication utilisés par chaque pays. »


      Celui-ci s’interroge d’ailleurs sur le choix d’un poison si étroitement associé à la Russie, alors qu’il existe des « méthodes beaucoup plus efficaces » de tuer quelqu’un, sans prendre le risque d’être identifié. >

      https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/03/13/novitchok-un-poison-sovietique-a-l-histoire-sulfureuse-utilise-contre-l-agent-double-russe_5270254_4355770.html


    • Laulau Laulau 13 mars 09:43

      C’est le digne fils de papa Edmond.


      • Attila Attila 13 mars 11:01

        @Laulau
        Et député saucialiste avant de rejoindre La Soupe en Marche.

        .


      • Bendidon Bendidon 13 mars 10:27

        Jacques MAIRE c’est le fils de Edmond MAIRE, un fils de ?

        La CFDT lol

        Ah elle est belle notre démocratie et ses représentants

         smiley


        • Mond Mond 13 mars 10:52

          Démonstration indiscutable (grâce à un canular téléphonique) que le Kremlin n’y est pour rien dans l’empoisonnement de l’opposant Navalny.

          Par contre un doute subsiste concernant l’implication de la France.

          Merci pour cette réinformation !


          • Laulau Laulau 13 mars 11:29

            @Mond
            Il est vrai que ne pas réussir à empoisonner quelqu’un avec ce produit qui, si l’on en croit les media, vous fait tomber raide rien qu’en le regardant, ça pourrait être au niveau de nos espions.
            Plus sérieusement cette histoire de Novitchoc poison violent qui ne tue jamais personne mais qui permet de pouvoir monter une affaire contre les russes c’est un peu répétitif.


          • Christelle Néant Christelle Néant 13 mars 12:04

            @Laulau
            Scientifiquement l’histoire de l’empoisonnement de Navalny ne tient pas la route. Soit le mec est le fils de Superman, soit il n’a pas été empoisonné au Novichok
            https://www.donbass-insider.com/fr/2020/09/04/empoisonnement-de-navalny-au-novitchok-monsieur-2-defie-les-lois-de-la-chimie/
            https://www.donbass-insider.com/fr/2020/09/18/affaire-empoisonnement-navalny-novitchok-tourne-farce-absurde/
            https://www.donbass-insider.com/fr/2021/02/02/alexei-navalny-de-la-farce-absurde-au-naufrage-du-titanic/
            Bon au vu de ses symptômes, de ses analyses médicales, et des informations scientifiques sur les propriétés du Novichok, je vous le dis tout net c’est la 2e option.


          • sophie 13 mars 12:21

            @Mond
            le problème c’est que comme en Angleterre récemment il y a toujours l« affirmation : »seule la Russie possède ce produit" est donc fausse.


          • xana 13 mars 11:08

            Merci Christelle pour cette « hénorme » information, qui bien entendu sera « oubliée » par nos serviles médias...


            • JPCiron JPCiron 14 mars 22:22

              @xana

              sera « oubliée » par nos serviles médias >

              Oui. Ils ne feront non plus pas beaucoup de publicité sur le fait que même Amnesty International lui retire son ’titre (de prisonnier d’opinion), vues les positions abjectes de l’individu, qui sont connues mais passées sous silence.
              .

              < Amnesty International définit un prisonnier d’opinion comme une personne privée de sa liberté uniquement en raison de ses convictions, ou pour des motifs discriminatoires liés à son origine ethnique, son orientation sexuelle, son genre ou à toute autre caractéristique de son identité, qui n’a pas eu recours à la violence et n’a prôné ni la haine ni la violence. >


              Or Alexeï Navalny < a par le passé tenu des propos pouvant s’apparenter à un appel à la haine susceptible de constituer une incitation à la discrimination, à la violence ou à l’hostilité.>


              Aussi, Amnesty International a < pris la décision en interne de ne plus utiliser ce terme à l’avenir > à son sujet, tout en maintenant les autres considérations liées à son arrestation.

              https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2021/02/aleksei-navalny-prisoner-of-conscience/

              .


            • @JPCiron

              Logique qu’ils tortillent du cul pour continuer à défendre cet escroc...


            • Guy19550 Guy19550 13 mars 12:14

              Oh oui Christelle, des comme çà on en veut encore et encore. Faut pas s’en priver.

              Aucun danger pour Navalny, il est bien casé, et peut-être prêt bientôt pour collaborer à la recherche de la vérité, personnellement je n’obligerais personne à le faire car il est casé. Il peut se taire éternellement aussi, c’est comme il le sent, ce cas est déjà rodé également et les effets contenus.


              • amiaplacidus amiaplacidus 13 mars 14:08

                Amnesty International ne reconnaît pas à Navalny la qualité d’opposant politique, pas plus que celle de prisonnier politique.

                Il est difficile de prétendre qu’Amnesty International est pro ou anti Russie, ou pro ou anti France ou, de façon générale pro ou anti X.

                AI défend les prisonniers politiques, quelque soit le régime qui les persécute. Navalny ne fait pas partie des protégés d’AI.


                • zygzornifle zygzornifle 13 mars 15:12

                  Elle a aussi l’original du Covid et toute ses variantes et un gouvernement de blaireaux .....


                  • ETTORE ETTORE 13 mars 19:25

                    On voit qu’il existe des armes bien plus dangereuses que le novimachinCHOSE !

                    « La Balayette de Chiotte à la Française », aussi bien nommé « Bilboquet Rectal » !

                    Un art consommé par certains ministres, pieusement choisis.

                    dans l’art de la « Savate ».

                    Mais se pourrait il vraiment, que nous collectionnions les pires des pires, de la planète ?


                    • ..................Soyez fier d’être des amateurs !.......

                      et des cons. 

                      Du sommet au plus petit des élus .

                      Pour 2022 , à l’élection présidentielle et aux législatives ...

                      ............................ ADIEU LES CONS DE LA REM............................




                      • Adèle Coupechoux 14 mars 18:31

                        Merci pour cet article qui montre combien nous sommes désinformés.

                        Navalny qui traîne de très lourdes casseroles est sans grand étonnement bien plus soutenu par l’Europe que ne l’est Julien Assange. En fait, il a le simple objectif de remplacer Poutine.

                        Une mafia comme une autre.


                        • Xenozoid Xenozoid 14 mars 18:43

                          @Adèle Coupechoux

                          mais le novidchok c’est comme le covid 19 cela fait plein de morts qui ne meurt que dans les médias, la société du spectacle est parfaite pour le pouvoir

                          go with the flow 


                        • Xenozoid Xenozoid 14 mars 19:05

                          @Adèle Coupechoux

                          d’ailleur il y a 2 semaines on annoncaient un francais chez poutine, et depuis hier estrosi parade pour le vaccin russe, quelqu’un a plus de nouvelles ?


                        • Adèle Coupechoux 14 mars 20:30

                          @Xenozoid
                          Pour l’instant, il semblerait que Spountnik 5 soit le must. Méfions-nous de la propagande quelle qu’elle soit...


                        • Xenozoid Xenozoid 14 mars 20:31

                          @Adèle Coupechoux

                          je regarde


                        • @Adèle Coupechoux

                          Le mieux restant de s’en tenir loin, non ?


                        • JPCiron JPCiron 14 mars 22:36

                          @Adèle Coupechoux

                          Une mafia comme une autre. >

                          C’est vrai que toutes ces histoires (+ d’autres) font penser à des mafias en mouvement.

                          Ce qui me semble très inquiétant (si vous aviez raison dans cette affirmation), c’est que les gens que nous avons élus auraient décidé (semble-t-il d’eux-mêmes) de se mettre du côté des Etats qui seraient alors gangrénés par une autre famille de mafias. Sans doute plus puissante ? A laquelle il serait plus chic de se soumettre, peut-être...

                          Si nous étions dans une guerre des mafias mondiale, sans doute serait-il temps de demander si on se met debout ou si on se couche...


                        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 14 mars 23:25

                          @JPCiron
                           
                           ’’ sans doute serait-il temps de demander si on se met debout ou si on se couche...’’
                           
                           Vous voulez dire que là on est à genoux ?


                        • JPCiron JPCiron 15 mars 09:52

                          @Francis, agnotologue

                           Vous voulez dire que là on est à genoux ? >

                          La plupart sont assis, devant la télé, à s’enivrer de la messe médiatique....
                           smiley



                        • Adèle Coupechoux 16 mars 18:23

                          @Philippe Huysmans, Complotologue

                          Bien sûr qu’il faut rester très prudent. Le contexte, des vaccins fabriqués à la hâte et vantés par des mafias, là aussi. Et puis le pass sanitaire...
                          La population est en train de craquer et est prête à tout pour retrouver « sa liberté » alors qu’il lui est précisé qu’il lui faudra conserver les gestes barrières et le masque.

                          Nouvelle menace de reconfinement...
                          Et dans un même temps, annonce des réouvertures de bars, resto, musées...Qui zélés promettent au gouvernement de bien nous contraindre aux gestes barrières.
                          Franchement faut être maso pour aller voir une pièce de théâtre tout en portant un masque que les acteurs eux ne porteront pas.
                          Annonce pour que la population accepte sans broncher pendant que les beaux jours reviennent un confinement jusqu’en mai qui lui permettra d’aller au resto... ?
                          Je les vois venir de loin ces psychopathes.


                        • Adèle Coupechoux 16 mars 18:32

                          @JPCiron

                          Tous les jours, il y a des affaires de corruption.
                          C’est un sport national, mondial. 

                          Après ça :
                          https://www.lemonde.fr/societe/article/2020/07/23/affaire-solere-six-dirigeants-de-societe-mis-en-examen-en-plus-du-depute_6047074_3224.html

                          encore ça 
                          https://www.liberation.fr/politique/le-conseiller-demmanuel-macron-thierry-solere-de-nouveau-soupconne-de-detournement-de-fonds-publics-20210316_XJKVYJ4IE5EOTN7UGX3FFZS5SM/

                          Cela devient une véritable pathologie...Les robinets sont pourtant bien ouverts en ce moment, et bien non, cela ne leur suffit pas.


                        • JPCiron JPCiron 14 mars 21:55

                          Quand on lit le Monde, on se demande comment Navalny aurait bien pu survivre ! Et, s’il a survécu, pourquoi le produit utilisé n’était pas de ’’qualité Russe’’ !!

                          .

                          Aussi, pourquoi les Russes seraient les premiers à être suspectés... quand il y en a bien d’autres qui ont tout intérêt à faire ’’monter la mayonnaise’’ contre les Russes.

                          .

                          < les premiers symptômes peuvent apparaître entre trente secondes et deux minute >

                          « Le Novitchok affecte le système nerveux de manière irréversible  »,

                          < ...pour recréer les composantes du Novitchok, cela nécessite « des laboratoires puissants et du personnel expérimenté qui n’existent que dans quelques pays » >

                          https://www.lemonde.fr/international/article/2018/03/20/un-scientifique-russe-confirme-l-existence-de-l-agent-innervant-novitchok_5273552_3210.html

                          https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/07/05/qu-est-ce-que-le-novitchok-poison-neurotoxique-d-origine-sovietique_5326379_4355770.html



                          • ETTORE ETTORE 15 mars 12:17

                            Dans cette affaire, savoir quel est l’engrenage qui entraîne les autres....

                            De vagues idées, en voyant beaucoup montrer du doigt une direction....

                            On peut justement se demander, pourquoi on ne regarderais pas à l’opposé, de tous ces doigts crispés, tendus....

                            Sans que pour autant, nous ne puissions dire avec confirmation, que la « mauvaise qualité » puisse être, tout autant « volontariste » que « déculpabilisant » ..


                            • Macron :

                              On va les avoir ces connards ....

                              Desproges :

                              Le con est bête, il croit que le con c’est l’autre....

                              En 2022, Voter avec le bulletin :

                              Adieu les cons....



                              • Ferdinand DITENGOU MBOUMI 17 mars 23:53

                                Pourquoi autant d’insistance sur cette affaire Navalny déjà classé par la justice russe. Laissez-le purger sa peine tranquillement et prenez plutôt la cause des indépendantistes catalans. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité