• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Netanyahu et le Hamas, la politique du pire

Netanyahu et le Hamas, la politique du pire

Ni le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, ni Ismaïl Haniyeh le chef Hamas ne veulent la paix. Les deux poursuivent la même politique, la politique du pire. Ils sont alliés dans leur démarche similaire, la guerre à outrance.

 

Deux faucons, qui ne pensent qu'à leur but politique, l'anéantissement de l’autre., sans se soucier des souffrances de leur peuple, un peuple qui vit dans la hantise du terrorisme, l'autre dans la hantise de la répression aveugle.

 

D'un côté Benyamin Netanyahou qui clairement ne veut d'un état Palestinien à aucun prix, dont le but est le grand Israël, qui amplifie la colonisation et l'occupation de territoires qu'il veut annexer. Face au Hamas, il multiplie, les actes de répression les plus violentes, qui ne laissent aucune place à la négociation, ni à un espoir de paix.

 

Quel cynisme !

 

De l'autre côté Ismaïl Haniyeh chef du Hamas qui lui ne veut que la destruction et la disparition d’Israël, pas question de négocier quoi que ce soit, au contraire faire en sorte que la guerre devienne totale et rende toute tentative de paix impossible.

Pour cela il n'hésite pas à se servir du peuple. La marche du retour en est un exemple cynique, mettre en avant des femmes et des enfants, sur lesquels il sait que les soldats israéliens ont l'ordre de tirer, et par la mort d'enfants et de femmes qu'il a sacrifié à la cause, rallier le plus de monde possible à sa cause.

 

Quel aveuglement !

 

Et les autres nations, dupes, aveugles ou partisanes rentrent dans ce jeu d'escalade à la violence, ils participent à cette bataille à mort des faucons, peu importent les morts innocents qui jonchent le parcours de ces extrémistes.

Ceux qui soutiennent Israël mordicus, et encouragent par leurs action la continuation de ces violences, et font barrage à toute velléité de paix.

Ceux qui soutiennent le Hamas sans réserve, par idéologie, par réflexe communautaire et qui ne voient pas que leur attitude partisane excessive exacerbe les passions et va à l'encontre de ce qu'il disent défendre.

Si le but réel est celui que la plupart des gens sensés souhaitent, car c'est ce qu’ils disent, le partage du territoire et la création d'un état palestinien avec comme capitale Jérusalem nord, à côté d'un d'un état Israélien aux frontières sures et reconnue, alors la démarche des nations et de leurs dirigeants est contre productive.

Prendre parti pour l'un ou l'autre camp de façon tranchée, définir les bons et les méchants, désigner le camp du bien et le camp du mal est la pire des façons pour arriver un jour à une solution.

Le déchainement sur les réseaux sociaux de déclarations partisannes, ne font que jeter de l'huile sur le feu et importer ches nous des conflits qui font déjà trop de morts sans vouloir en rajouter.

 

Mais la plus grande responsabilité revient aux dirigeants des grandes nations.

Qu'ils se mettent se mettent d'accord entre eux sur le plan à appliquer pour amener la paix dans cette région, qui n'en peut plus de souffrances, et qu'ils ne se servent pas de ce conflit pour se faire la guéguerre entre eux.

Il faut qu'ils aient l'intelligence de mettre les deux faucons devant leurs responsabilités respectives, leur dire les réserves et les désaccords qu'ils relèvent dans leur politique suicidaire respective.

Prendre parti pour l'un ou l'autre camp et parfois de façon alternative, ne fait qu'alimenter les haines et les ressentiments.

Ils pourraient, ils devraient, pour faire pression décider que les aides et les appuis ne soient apportés dans cette région aux deux belligerants que fonction des efforts faits par ceux-ci pour aller vers la paix.

Exiger des deux faucons une autre attitude que celle qu'ils ont depuis de trop longues années.

A ces conditions, et à ces conditions seulement, les faucons laisseront peut-être la place aux colombes de la paix.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.79/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

200 réactions à cet article    


  • Olivier Perriet Olivier Perriet 15 mai 13:46

    Bonjour,

    c’est pas la politique du pire, c’est la politique de l’absurde, mais je serais bien gêné pour attribuer la faute à l’un ou à l’autre :

    le processus de paix a été saboté de part et d’autre dans les années 90 pour en venir à cette gué-guerre. Pour me souvenir, à chaque discussion, il y avait un attentat le lendemain. L’OLP a remis le couvert à la dernière minute sur le retour des réfugiés de la 25e générations des expulsés de 1947. Et le Likoud s’y est toujours vivement opposé.

    Je dis une gué-guerre car les objectifs des uns (détruire israël) et des autres (coloniser toute la Cisjordanie sans les arabes) sont inatteignables demain, sauf accident nucléaire.

    Les opposants du processus de paix n’ont tout simplement rien de mieux à proposer. Mais après tout, si ça leur plaît, les autres n’ont rien à dire smiley

    Parabole : si l’accord sur le nucléaire iranien n’est pas remplacé par autre chose, ça aboutira sur cette situation hypocrite.

    Mais le pire n’est jamais sûr, et on devrait pouvoir compter sur Trump et sur les iraniens pour être moins « bêtes » que le likoud et le hamas smiley


    • moderatus moderatus 15 mai 14:19

      @Olivier Perriet


      c’est pas la politique du pire, c’est la politique de l’absurde, mais je serais bien gêné pour attribuer la faute à l’un ou à l’autre :

      je vous rejoins complètement, et je crois qu’il faut de toutes façons s’interdire de prendre parti. Le seul parti qu’il faut prendre est celui de la paix. Le malheur est trop grand dans cette région pour l’alimenter avec des positions dangereuses .

      Prendre parti, c’est alimenter la violence et la haine, rien n’est blanc ou noir. Que veut-on ? arriver un jour et le plus rapidement possible à ce que ces deux communautés puissent vivre côte à côte, et que cessent les massacres ou que les affrontements se poursuivent.


      Je suis désolé de lire les positions extrémistes et partisanes de certains articles, je ne sais si ces rédacteurs se rendent compte de la responsabilité qu’ils prennent. En faisant cela on interdit toute possibilité d’entente, et on condamne cette région à être un terrain de violences sans fin. Pourrait-on penser enfin au sort de ces peuples qui vivent un enfer ?




    • Olivier Perriet Olivier Perriet 15 mai 14:31

      La paix tout le monde la veut, mais je suis absolument en désaccord lorsque vous dites que « tout ça c’est la faute des grandes puissances ».

      Non, « les grandes puissances » n’ont rien à y voir, la décision ultime dépend des locaux.

      Il est difficile de forcer des peuples à se détester, mais il est encore plus difficile d’imposer une paix armée de l’extérieur.

      Nous ne sommes pas responsables pour autrui, et dire le contraire revient à accepter l’importation d’un conflit étranger en France, importation qui est la cause des violences antisémites récurrentes depuis 2000


    • moderatus moderatus 15 mai 14:54

      @Olivier Perriet


      La paix tout le monde la veut, mais je suis absolument en désaccord lorsque vous dites que « tout ça c’est la faute des grandes puissances ».


      Excusez moi , ou je me suis mal exprimé ou vous avez mal compris.

      Je précise ma pensée.

      Quand je parle des grandes puissances, je parle de leurs dirigeants.

      Il devraient adopter après concertation adopter une proposition commune.
      pour l’instant , les uns prennent parti pour un camp, les autres pour l’autre et chacun alimente en armes et moyens financiers, la cause qu’il a choisi.

      Ce qu’ils font, c’est alimenter le conflit .Alors qu’il trouvent un accord pour éteindre l’incendie au lieu de souffler sur les braises pour les rallumer.



    • oncle archibald 15 mai 15:25

      @moderatus : « tout ça c’est la faute des grandes puissances »

      Cette affirmation est vraie si on la replace dans le contexte du vote de la résolution 181 de l’ONU en 1947.

      On voit bien aujourd’hui que la partition de la Palestine sous mandat Anglais en trois entités un territoire juif un territoire arabe et une ville « franche », Jerusalem, sous contrôle international était loin d’être stupide mais encore fallait-il qu’elle soit acceptée par toutes les parties.

      En acceptant de rendre cette résolution applicable avant qu’elle soit acceptée par les deux parties les « grandes puissances » ont contribué à créer le bordel que l’on voit encore aujourd’hui. Comme si en 70 ans rien n’avait changé.

      Les Palestiniens, au moins ceux qui sont sympathisants du Hamas, refusent toujours de reconnaitre aux Juifs le droit de vivre dans un état qui leur soit propre et rêvent encore de les refoutre à la mer avec la bénédiction de la plupart des pays de la ligue arabe et l’appui matériel des Iraniens .


    • moderatus moderatus 15 mai 15:48

      @oncle archibald


      Les Palestiniens, au moins ceux qui sont sympathisants du Hamas, refusent toujours de reconnaitre aux Juifs le droit de vivre dans un état qui leur soit propre et rêvent encore de les refoutre à la mer avec la bénédiction de la plupart des pays de la ligue arabe et l’appui matériel des Iraniens .

      Vous avez parfaitement raison, le Hamas veut la disparition d’Israël , comme Netanyahu ne veut pas d’un état Palestinien
      Je pense que tous les deux ont tort,

      On voit bien aujourd’hui que la partition de la Palestine sous mandat Anglais en trois entités un territoire juif un territoire arabe et une ville « franche », Jerusalem, sous contrôle international était loin d’être stupide mais encore fallait-il qu’elle soit acceptée par toutes les parties.

      la solution n’était pas stupide mais comme vous dites elle n’a pas fait l’unanimité.

      Je suis persuadé que la solution passe par

      le partage du territoire et la création d’un état palestinien avec comme capitale Jérusalem nord, à côté d’un d’un état Israélien aux frontières sures et reconnue.

      je ne sais si c’est votre avis, mais je ne vois pas d’autre solution viable.



    • oncle archibald 15 mai 16:40

      @moderatus : deux états indépendants avec la même ville comme capitale ?

      Je crois que la seule solution viable aurait été comme proposé en 1947 par l’ONU une ville de Jérusalem « neutre » sous contrôle international. Mais aujourd’hui, avec 70 ans de rancœurs accumulées, croyez vous que l’on puisse revenir à cette solution ? Quel pays acceptera d’envoyer des soldats se faire massacrer sous un casque bleu pour défendre la « neutralité » de Jérusalem que les deux belligérants actuels revendiquent ?

      On ne refait pas l’histoire et quand le train est passé on ne peut plus le prendre.


    • moderatus moderatus 15 mai 17:05

      @oncle archibald



      deux états indépendants avec la même ville comme capitale ?

      Je crois que la seule solution viable aurait été comme proposé en 1947 par l’ON.



      Exact c’était la solution proposée à l’époque, elle n’a pas été acceptée, et je ne me prononcerai pas sur les responsabilités de chacun à cette époque.

      mais j’ai lu certaines propositions d’israéliens modérés qui parlaient d’un état palestinien avec comme capitale Jérusalem est . serait-ce une possibilité ?

    • Eric F Eric F 15 mai 18:00

      @oncle archibald

      « deux états indépendants avec la même ville comme capitale ? »
      La ville, comme l’ensemble de ces territoires, est porteuse des deux histoires et des deux cultures, elle est symbolique pour les deux peuple. On ne peut plus mettre en place la solution envisagée en 47 d’avoir une ville neutre, internationale, mais il est possible de séparer les quartiers et reconnaitre Jérusalem Ouest comme capitale d’Israel -c’est là que sont les bâtiments gouvernementaux et l’ambassade US-, et Jérusalem Est comme capitale de la Palestine, comme était prévu dans les proposition de Taba

    • moderatus moderatus 15 mai 18:25

      @Eric F


      mais il est possible de séparer les quartiers et reconnaitre Jérusalem Ouest comme capitale d’Israel -c’est là que sont les bâtiments gouvernementaux et l’ambassade US-, et Jérusalem Est comme capitale de la Palestine, comme était prévu dans les proposition de Taba

      Vous voyez que vous pouvez être constructif et présenter des solutions qui paraissent viables.

    • oncle archibald 15 mai 18:59

      @Eric F : « La ville, comme l’ensemble de ces territoires, est porteuse des deux histoires et des deux cultures »

      Et les Chrétiens ? Ils la ferment comme d’habitude ? Ils tendent la joue gauche ?

      Cette ville est aussi importante pour les Chrétiens que pour les Juifs et pour les Musulmans, avec mentions prioritaires, chronologiquement, pour les juifs, puis pour les chrétiens, et en dernier pour les musulmans.

      En faire un lieu « neutre » et sous contrôle international était une très bonne idée pour éviter que les uns ou les autres se l’approprient et en interdisent l’accès aux uns ou aux autres .


    • OMAR 15 mai 19:24
      Omar9
      .
      @tonton artchaut : "Les Palestiniens, au moins ceux qui sont sympathisants du Hamas, refusent toujours de reconnaitre aux Juifs le droit de vivre dans un état qui leur soit propre..".
      .
      Tiens donc !!!
      Parce que les israéliens acceptent la création d’un état palestinien, alors que celui-ci existe territorialement et démographiquement, et que c’est le vœu de toute l’humanité ?
      .
      Quand on lit ton pârti-pris, il apparait clairement que la hasbara t’a vraiment mis au pas....
      A moins que ce soit de la haine gratuite anti-palestinienne.

    • oncle archibald 15 mai 23:14

      Mon cher Omar : 


      Les israéliens auraient bien été obligés d’accepter un état palestinien en 1947 mais ce sont les prétendument « uniques palestiniens » arabes qui ont refusé la creation d’un état d’israel et ont cru benoîtement qu’ils allaient avec l’aide de la ligue arabe rejeter à la mer tous ces « usurpateurs ».

      Mais ils se sont trompés et les Juifs avec l’énergie du désespoir que leur donnait l’expérience hitlerienne ont résisté et ont vaincu cette coalition en 1948 et à nouveau en 1967 lors de la guerre des six jours. 

      Et pourtant les « palestiniens arabes » espèrent contre toute logique qu’ils vont arriver à les faire repartir de la. Quant on a gagné plusieurs guerres on se trouve en position de force. C’est juste un fait ! 

      Les palestiniens arabes se leurrent et s’enferrent dans un espoir de solution qui restera sans issue tant qu’ils ne reconnaîtront pas le droit de vivre aux Juifs israéliens.


    • moderatus moderatus 16 mai 07:55
      @oncle archibald

      Les palestiniens arabes se leurrent et s’enferrent dans un espoir de solution qui restera sans issue tant qu’ils ne reconnaîtront pas le droit de vivre aux Juifs israéliens.


      Il faut rajouter à cet exposé précis

      qu’il y a en Israël I,4 millions de palestiniens arabes qui ont la nationalité israélienne qui vivent bien et qui n’ont peut être pas envie que ce soit le Hamas qui dirige.

    • Olivier Perriet Olivier Perriet 16 mai 09:33

      @moderatus

      Je ne suis pas trop d’accord :

      les européens, et notamment la France, se sont fait conspuer abondamment par les uns et les autres depuis la 2e Intifada parce qu’ils n’étaient pas assez favorables « au bon camp ».

      Je passe sur les grandes puissances « non alignées » (Chine, Russie, et autres) dont on ne voit pas vraiment qu’ils prennent un franc parti

      Pour les USA, Obama a été abondamment critiqué aussi pour son « non engagement », Trump est venu après 8 ans d’Obama, qui n’ont rien réglé. Il est effectivement très suiviste d’Israël, mais ça ne fait qu’un an et demi qu’il est là ;

      Pour les pays arabes voisins, à part la Syrie « officielle » (et l’Iran), il y a des relations qui deviennent apaisées avec Israël, voire une quasi franche alliance avec l’Arabie séoudite.

      En conclusion, il y a bien un conflit parce que ça « arrange » les acteurs locaux, et l’un entraînant l’autre, on ne fait pas la paix tout seul, etc...


    • OMAR 16 mai 11:16
      Omar9

      @tonton artichaut
      .
      En 1947, le représentant de l’ONU, le Comte Bernadotte déclarait :
      .« Ce serait offenser les principes élémentaires que d’empêcher ces innocentes victimes du conflit de retourner à leur foyer, alors que les immigrants juifs affluent en Palestine et de plus menacent de façon permanente de remplacer les réfugiés arabes enracinés dans cette terre depuis des siècles ». Il critique « le pillage sioniste à grande échelle et la destruction de villages sans nécessité militaire apparente. «  ;
      .
      Et pour cause, le nouvel état »Israël" ne concernait pas les juifs autochtones, mais ces meutes khazars arrivées d’Europe qui voulaient faire siennes, les terres palestiniennes, en exterminant les populations locales.
      Et au plan de partage que proposa le représentant de l’ONU, les hordes terroristes et barbares répondirent par son ... assassinat :
      .
      Alors, arrêtez de jouer au perroquet de ce que les nazisionistes vous ont fait apprendre....


    • OMAR 16 mai 11:33
      Omar9
      .
      @moderatus
      .
      Par votre réponse aux salades avancées par @tonton-artichaut, vous venez de vous discréditer quant à votre supposée neutralité.
      .
      Car aux delà de votre soutien aux inepties du commentaire cité supra, vous avancez aussi des affirmations qui ne concordent nullement à la réalité :
      Les principaux pays du moyen-orient ont reconnu Israël, et l’Égypte et la Jordanie ont même une représentation diplomatique en Israël.
      Et les principales victimes de ce drame, les palestiniens, ont aussi admis l’existence d’Israël.
      .
      A cela, il faut y ajouter ces barbares wahhabites saoudiens, et aussi la Mauritanie, la Tunisie et le Maroc où même cette vipère de Tzipi Livni à reçu des cadeaux de la reine Selma, pour ses massacres contre les palestiniens :
      .
      Enfin, comble de la fourberie, les palestiniens,habitants Jérusalem, n’ont droit qu’au statut de « simples résidents », dans cette ville, qu’importe pour les nazisionistes s’ils sont la depuis des millénaires...
       ;
      Elle est belle, votre neutralité et votre vérité..

    • moderatus moderatus 16 mai 11:55

      @Olivier Perriet


      les européens, et notamment la France, se sont fait conspuer abondamment par les uns et les autres depuis la 2e Intifada parce qu’ils n’étaient pas assez favorables « au bon camp ».

      Je passe sur les grandes puissances « non alignées » (Chine, Russie, et autres) dont on ne voit pas vraiment qu’ils prennent un franc parti.

      les grandes puissances ne prennent pas des positions radicales, mais cependant certains grands ou moins grands les arment ou les cautionnent ou les financent ce qui n’est pas fait pour apporter la paix.

      mais c’est vrai que beaucoup de pays européens ne prennent pas vraiment de position et c’est tant mieux, la seule position commune serait d’œuvrer pour la paix. mais il faudrait un coordinateur pour diriger la ;,manoeuvre, l’ONU peut être.

      Il faut rappeler que de nombreux pays contribuent à l’aide de la Palestine, dont l’union Européenne à hauteur de 500 millions d’Euros, il y a pléthore de chiffre dont certains beaucoup plus hauts. le Hamas récupérerait une partie de ces sommes.

      Pour les pays arabes voisins, à part la Syrie « officielle » (et l’Iran), il y a des relations qui deviennent apaisées avec Israël, voire une quasi franche alliance avec l’Arabie séoudite.

      Vos informations recoupent les miennes , et l’Arabie Saoudite sec rapproche d’Israël au fur et à mesure que ses différents grandissent avec l’Iran.

      En conclusion, il y a bien un conflit parce que ça « arrange » les acteurs locaux, et l’un entraînant l’autre, on ne fait pas la paix tout seul, etc...

      c’est une évidence, mais on ne peut faire la paix qu’avec ses ennemis. Dans cette pétaudière, pas facile de savoir comment.


    • Le Panda Le Panda 15 mai 13:56

      moderatus

      Bonjour  Ni le premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu, ni Ismaïl Haniyeh le chef Hamas ne veulent la paix. Les deux poursuivent la même politique, la politique du pire. Ils sont alliés dans leur démarche similaire, la guerre à outrance. Deux faucons, qui ne pensent qu’à leur but politique, l’anéantissement de l’autre., sans se soucier des souffrances de leur peuple, un peuple qui vit dans la hantise du terrorisme, l’autre dans la hantise de la répression aveugle.

      Je vous l’ai écris en modération, je trouve que c’est la grande différence entre vous et moi, mes articles sont toujours en modération. La vengeance dans le sang n’a pas de couleur. La honte frappe autant les USA qu’Israël. Comme Agora vox se fait complice du blocage de mes articles. C’est une double honte. Qui peut supporter une telle situation depuis 70 années ? Vous ? N’en rajouter pas ou je n’ai rein compris à votre article. La corruption en Israël reste de la taille des 13 millions de juifs qui vont plus ou prou ce qu’ils veulent. Attention nous ne jouons pas à la chaise musicale. Je ne suis anti-rien Sauf que l’on ne peut empêcher les gens d’avoir le salaire de la peur pour une vie dans des guettons. Il est plus que facile de cracher au visage d’un aveugle car seul l’ADN l e cas échéant trouvera le coupable. Je vous salue. Le Panda 


      • McGurk McGurk 15 mai 14:02

        @Le Panda


        Vous serait-il possible de ne pas écrire en gras et en plus en italique ?

        Vous faites déjà de gros pavés difficiles à lire car non aérés alors avec le reste c’est encore plus pénible.

      • Le Panda Le Panda 15 mai 14:09

        @McGurk
        Vous serait-il possible de ne pas écrire en gras et en plus en italique ?

        C’est possible bien sur, dont acte


      • moderatus moderatus 15 mai 14:25

        @Le Panda


        Bonjour , on a le droit d’avoir de indignations et des colères alternatives, mais je crois que la situation est trop grave pour prendre de positions partisannes qui ne ferons qu’attiser le feu dans cette région.

        A titre personnel je n’entrerai pas dans des discussions qui auront pour objet de condamner l’un ou l’autre camp , et augmenter la haine, mais dans les interventions qui pourraient apaiser et proposer des solutions pour la solution de ce conflit qui n’a que trop duré.

        Le discours,

        Israël ’delenda est’ ou ’jamais de territoire pour les Palestiniens’ doit être Banni.



      • McGurk McGurk 15 mai 13:57
        * "Prendre parti pour l’un ou l’autre camp de façon tranchée, définir les bons et les méchants, désigner le camp du bien et le camp du mal est la pire des façons pour arriver un jour à une solution.« 

        Cette situation, c’est celle du chien qui essaye de se mordre la queue.

        Le pouvoir du Hamas vient des exactions d’Israël et du fanatisme de ce parti nauséabond qu’est celui du Premier ministre. Le pouvoir de ce dernier provient de l’endoctrinement de la population dans le »tout militaire« (avec en prime le service obligatoire pour avoir de la chair à canon) et la banalisation du racisme, ainsi que »le terrorisme palestinien« - provoqué par les annexions, blessés et morts.

        J’ai été profondément choqué par le reportage de cette journaliste américaine qui avait posé une question simple aux Israéliens, à savoir comment régler le conflit. La réponse, claire et sans aucune gêne avait été »il faut les exterminer jusqu’aux derniers".

        Le gouvernement n’a pas besoin de la paix, bien au contraire, elle signifierait l’arrêt net de la colonisation de la région et donc la fin de l’extension/du développement israélien. Tout comme les USA ont massacré sans broncher les indiens en volant leurs terres et s’étendant toujours plus à l’ouest.

        Ici l’intelligence n’entre pas en ligne de compte, seul la force et la propagande sont en jeu. C’est bien sûr une balle qu’Israël se tire dans le pied car ils provoquera, à long terme,sa propre destruction.

        • moderatus moderatus 15 mai 14:27

          @McGurk


          A part désigner un unique coupable, quelle est votre solution ?

        • McGurk McGurk 15 mai 16:37

          @moderatus


          Si vous aviez correctement lu mon message, vous auriez compris que je ne prends pas parti. Parce qu’aucun ne le mérite en fin de compte.

          La solution est pourtant simple : redéfinition des frontières afin de créer deux Etat (démocratiques) viables (pas un pays coupé en deux) et complémentaires, aide financière au nouvel Etat pour qu’il crée ses infrastructures essentielles pour la population - sous couvert du bannissement du Hamas et de toute secte politico-religieuse au gouvernement -, constitution d’une armée pour défendre le territoire à la fois des ennemis intérieurs et extérieurs, arrêt des hostilité des deux côtés, reconnaissance de ce pays par tous les leaders influents.

        • moderatus moderatus 15 mai 16:56
          @McGurk

          Si vous aviez correctement lu mon message, vous auriez compris que je ne prends pas parti. Parce qu’aucun ne le mérite en fin de compte.

          La solution est pourtant simple : redéfinition des frontières afin de créer deux Etat (démocratiques) viables (pas un pays coupé en deux) et complémentaires, aide financière au nouvel Etat pour qu’il crée ses infrastructures essentielles pour la population - sous couvert du bannissement du Hamas et de toute secte politico-religieuse au gouvernement -, constitution d’une armée pour défendre le territoire à la fois des ennemis intérieurs et extérieurs, arrêt des hostilité des deux côtés, reconnaissance de ce pays par tous les leaders influents.

          je vous lis toujours avec attention, et vous remercie de votre participation.

          Quand aux solutions que vous proposez, elles me semblent aller dans le bon sens, je ne vois pas de contre indication à la voie que vous indiquez. et merci de faire ce qu’il faut, proposer des solutions, au lieu d’alimenter les rancœurs.

        • McGurk McGurk 15 mai 17:15

          @moderatus


          Je n’alimente rien. J’expliquais simplement le non-sens de la situation et ses mécanismes qui sont toujours d’actualité.

          Si on ne les a pas saisi, on ne peut pas comprendre la situation dans son ensemble et encore moins les raisons de cette haine réciproque. Leur démantèlement sera le premier pas vers la paix, sinon tout ceci se soldera soit par l’apatridie d’un des deux peuples concernés soit par la mort de l’un d’entre eux (ou des deux en même temps).

        • moderatus moderatus 15 mai 17:26

          @McGurk



          Je n’alimente rien. J’expliquais simplement le non-sens de la situation et ses mécanismes qui sont toujours d’actualité.

          C’était une remarque générale car certains pratiquent cette méthode partisane.

          Il faudra comme vous dites domestiquer cette haine et apprendre à vivre ensemble sinon on ne sait comment ces tension exacerbées peuvent se terminer.
          je partage vos craintes.




        • OMAR 15 mai 19:53
          Omar9
          .
          Bonjour @moderatus :« A part désigner un unique coupable, quelle est votre solution  ? ».
          .
          L’énoncé de votre problème comporte une énorme aberration, et est donc un faux problème, d’où son impossibilité à le résoudre.
          .
          Cet extrémiste de I. Haniyeh, ne représente qu’une partie de la population de Gaza, et n’est nullement l’élu le plus apprécié de l’ensemble des palestiniens.

          Or, en éludant Mr. Mahmoud Abbas qui est le Président de l’Autorité Palestinienne au profit d’un leader de parti, vous faussez la réalité du problème israélo-palestinien.
          Et c’est cette abjecte image que Israél fait miroiter à l’humanité.
          .
          Alors, refaites-donc un autre article dans lequel seront exposés les deux protagonistes, Netanyahu et M. Abbas, et détaillez leur vision de la paix.
          Et là, nous verrons qui sabote toute paix dans cette région.....
          .


        • moderatus moderatus 15 mai 20:04

          @OMAR


          Toujours égal à vous même Omar , mais quand vous n’intervenez pas , vous me manquez.
          vous me lisez de traviole et dites le contraire de ce que j’ai écrit, mais c’est pas grave.

          Mais pour mon prochain article je vous consulterai si possible pour essayer de vous plaire

          pour répondre sérieusement ce n’est pas ABBAS qui a demandé aux palestiniens d’aller risquer leur vie , c’est le Hamas, je crains que ABBAS ne pèse plus très lourd dans l’avenir palestinien.
          Il est vieux , malade et en conflit avec le Hamas.

        • OMAR 15 mai 20:30
          Omar9
          .
          @moderatus
          .
          Toujours cette esquive des réponses aux questions qui gênent ou qui fâchent.
          .
          @moderatus, jusqu’à preuve du contraire, c’était et c’est avec l’Autorité Palestinienne ; et donc avec M. Abbas que les négociations avaient et ont lieu, pas avec le Hamas et encore moins avec I. Haniyah..

          Alors, ne noyez pas le poisson dans l’eau avec l’état de santé de Abbas ou ses relations avec le Hamas....
          .
          Opposer dons ce nazisioniste de Natanyahu à cet extrémiste de I. Haniyah n’est qu’une grossière forme de fourberie...
          Mais je suppose que ces vérités vous indisposent....

        • Onecinikiou 15 mai 23:40

          @McGurk


          « La solution est pourtant simple »

          Israël, plus puissante armée de la région, seule détentrice de l’arme nucléaire, seul pays ayant pour proche allié et protecteur la première armée et économie du monde, dont le peuple perclus de religiosité est ontologiquement attaché à cette terre et qui ne se sent nullement colonisateur (en cela la comparaison éventuelle avec la colonisation algérienne par la France est inepte), et qui dispose qui plus est de puissantes diasporas au sein des pays occidentaux en capacité d’influer sur leur politique étrangère, n’en veut pas, et ne voudra jamais de votre solution. Ce n’est pas un jugement de valeur, c’est un implacable constat de fait. 

          Donc entre votre solution idéale et celle que la réalité va imposer, il y a un monde.

          La solution réaliste, en définitive la plus probable à terme, c’est que les Gazaouis soient contraints de fuir vers l’Egypte, et les Cisjordaniens vers la Jordanie, le Liban, ou la Syrie.

          Palästinenserfrei mon bon monsieur, voilà l’objectif plus ou moins inavoué par la partie juive israélienne.

        • McGurk McGurk 16 mai 01:15

          @Onecinikiou


          Oui je sais bien que c’est une solution dans « l’idéal » et non une réalité.

          Ce le sera tant que les Américains apporteront un soutien financier et militaire à cet Etat, qui tombera tôt ou tard. Ils se sont eux-mêmes créé des ennemis au lieu d’être l’un des nombreux peuples de cette région et de se faire des alliés.

          Il ne suffit pas de posséder la bombe nucléaire, son utilisation entraînerait une telle salve de missiles de la part des nations arabes que leur pays serait totalement détruit et les USA ou même leurs boucliers conjoints ne pourraient stopper l’inévitable - faisant par la même occasion un nombre hallucinant de victimes.

          Ce qu’ils font a plusieurs noms : meurtres en série, apartheid, épuration ethnique, intimidation par les armes et répression policière, créer une population apatride. Tout ça en même temps, beau score non ? Et ensuite ils nous bassinent avec l’antisémitisme...il y a de quoi rire n’empêche.

          La « diaspora » n’a pas les mêmes intérêts suivant les pays, celle des USA étant clairement pro-Israël et extrêmement influente quant aux décisions du pouvoir envers ce pays. J’ose espérer qu’en France elle est bien mieux intégrée et qu’elle voit les choses comme chaque Français.

        • Onecinikiou 16 mai 02:36

          @McGurk


          « Il ne suffit pas de posséder la bombe nucléaire, son utilisation entraînerait une telle salve de missiles de la part des nations arabes que leur pays serait totalement détruit »

          Les 300 têtes nucléaires dont disposent officieusement Israël suffiraient à annihiler toutes velléités de représailles de la totalité de ses ennemis limitrophes.

          « J’ose espérer qu’en France elle est bien mieux intégrée et qu’elle voit les choses comme chaque Français. »

          Je pense que vous avez raté la prestation d’un Meyer Habib dernièrement, cela vous aurait renseigné sur le degré d’intégration républicaine de ce député « français ». Je ne parle évidemment pas du CRIF et de ses dominions, totalement acquis à la cause exclusive d’Israël. BHL quant à lui est hors catégorie.

        • McGurk McGurk 16 mai 03:05
          @Onecinikiou

          Ouais possible, je ne parierais pas dessus quand même avec le développement balistique de l’Iran et des autres pays réunis.

          * « Je pense que vous avez raté la prestation d’un Meyer Habib dernièrement »

          Je préfère me baser sur mes rencontres avec des personnes honnêtes et dignes d’intérêt, ça m’aide à garder espoir en l’Humanité - enfin en ce qu’elle a de meilleur.

        • moderatus moderatus 16 mai 08:28
          @Onecinikiou


          Et si nous parlions de paix, de recherche de solution et laissions les bombes atomiques au placard.

          les romains disaient
          « si vis pacem para bellum »

          si tu veux la paix prépare la guerre,

          ce n’est pas une vérité intangible, certains peuples préparent la guerre, mais ne trouvent pas les paix.
          peut être qu’il faudrait s’attacher à ce que les armées soient confiées à des hommes de paix, et non à des extrémistes ou des terroristes.

          Et aussi puissant que les armées , aujourd’hui ,la parole qui est monopolisée par des extrémistes de tous bords.


        • Onecinikiou 16 mai 13:11

          @moderatus


          Vous invoquez la « paix » de la même manière que de Gaulle s’agissant de l’Europe !

          Vaticiner tant que cela vous chante, l’état du rapport de force politico-idéologique actuel (et sans doute pour longtemps), d’une part et d’autre, est tel que vos perspectives de paix et de solution à deux états sont irréelles.

          Où d’ailleurs les Palestiniens pourraient-ils constituer un Etat, il n’ont plus qu’un confettis pour s’asseoir... !

        • moderatus moderatus 16 mai 13:38
          @Onecinikiou

          Où d’ailleurs les Palestiniens pourraient-ils constituer un Etat, il n’ont plus qu’un confettis pour s’asseoir... !

          toute la région comme y compris l’état d’Israël n’est qu’un confetti.
          le principal reste un état.

        • McGurk McGurk 16 mai 14:14

          @moderatus


          Il faudrait également souligner que la nature même d’Israël et des USA pose problème. Ce sont des Etats guerriers qui s’inventent constamment un ennemi à haïr et détruire afin de se donner un but et de continuer à faire marcher leur économie.

          On a beau être dans l’OTAN et faire partie de l’ « Occident », notre tour viendra tôt ou tard où ils inventeront un prétexte pour nous détruire et mettre à genoux ceux qui resteront. L’Irak, la Libye, la Syrie, bientôt l’Iran...qui sera le prochain lorsque cette région sera définitivement détruite ? A méditer...

        • moderatus moderatus 16 mai 14:27
          @McGurk


          les usa comme l’Angleterre et la France sont ces dernières années intervenus en Afghanistan, Irak , Libye, Syrie, et ont déstabilisé cette région, avec toutes les conséquences qui en ont découlé.

          La France qui m’intéresse en premier aurait du rester à l’écart comme l’on fait d’autres pays comme l’Espagne.

          Mais le peuple n’est jamais consulté et des décision graves comme ces interventions sont prises en dépit du bon sens.

          C’est dans la nature e dirigeants mais je ne crois pas des peuples.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès