• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Nouvelle provocation maritime de l’Ukraine près du détroit de (...)

Nouvelle provocation maritime de l’Ukraine près du détroit de Kertch

Le 9 décembre 2021, l’Ukraine a envoyé un de ses navires militaires s’approcher du détroit de Kertch, dans ce qui ressemble à une mauvaise réédition de la provocation du 25 novembre 2018, lorsque trois navires ukrainiens avaient franchi la frontière maritime russe près de la Crimée.

JPEG

Malgré l’absence de volonté américaine d’aller se battre à la place de Kiev, il semble que l’Ukraine a décidé de jouer avec le feu en tentant une nouvelle provocation maritime près du détroit de Kertch.

Après la tentative de passer en force dans le détroit de Kertch le 25 novembre 2018, qui s’était soldée par la capture des trois navires ukrainiens impliqués, puis la provocation du 24 juin 2021 menée par un navire britannique, il semble que l’Ukraine a voulu retenter sa chance en envoyant un de ses navires de commandement, le « Donbass », s’approcher du détroit sans avoir demandé au préalable l’autorisation de le franchir.

Ainsi, le FSB rapporte que le 9 décembre 2021, à 9 h 12, le navire de commandement « Donbass » de la marine ukrainienne est parti du port de Marioupol et s’est dirigé vers le détroit de Kertch, sans qu’aucune demande n’ait été soumise par l’Ukraine pour le passage à travers ce dernier.

À 13 h 45, le navire des garde-côtes russes du FSB qui l’escortait a averti le navire ukrainien de la nécessité de se conformer à la législation russe en ce qui concerne la présentation d’une demande de passage dans le détroit de Kertch. Le « Donbass » a alors répondu qu’il n’était pas prévu qu’il franchisse le détroit de Kertch.

Le navire ukrainien s’est alors approché à 18 miles nautiques du détroit de Kertch, tout en refusant de respecter les demandes de changer de cap, constituant ainsi une menace pour la sécurité de la navigation dans cette zone. Par sécurité, la Russie a alors interrompu le trafic maritime dans le détroit de Kertch jusqu’à ce que la provocation de l’Ukraine soit terminée, bloquant ainsi près de 80 navires.

Carte montrant où se trouvait le navire ukrainien « Donbass » :

Carte de la provocation de l'Ukraine près du détroit de Kertch

Mais il semble que soit leur plan n’était pas d’aller jusque aussi loin que les trois navires capturés en 2018, soit les marins du « Donbass » n’avaient pas très envie de se faire tirer dessus comme leurs collègues des navires sus-mentionnés. Quoi qu’il en soit, le navire ukrainien a fini par faire demi-tour et rentrer à son port d’attache, le tout en refusant de répondre aux demandes des navires des garde-côtes russes.

Pour beaucoup d’analystes, le but de cette provocation près du détroit de Kertch était d’obtenir des tirs des garde-côtes russes contre le navire ukrainien, permettant ainsi à l’Ukraine d’avoir enfin un bon prétexte pour la guerre dont elle a tant besoin.

Le présentateur de télévision Andreï Medvedev estime que si le navire était allé franchir le détroit de Kertch, cela aurait pu être un prétexte pour déclencher une guerre.

« Eh bien, voilà, en fait, la provocation que tout le monde attendait. Compte tenu de l’ensemble de la situation, de toutes les déclarations de ces derniers jours, j’ose supposer que les camarades britanniques ont conseillé à Zelensky de prendre des mesures extrêmes. À savoir, essayer de faire détruire le navire. Pour qu’il y ait des victimes et donc une réaction de l’Occident. Parce que c’est la seule chance d’entraîner les pays occidentaux dans une guerre pour l’Ukraine », a-t-il déclaré.

Le politologue Dmitri Ievstafiev avait prédit une provocation en mer Noire il y a quelques jours. Il pense également que les marins ukrainiens ont été « inspirés » par « l’exploit » raté de la Grande-Bretagne en juin 2021.

« Kiev a besoin d’une explosion. Une grosse explosion à tout prix. Pour salir tout le monde. Et je ne pense pas que ce soit les Américains qui l’aient validé. C’est contre les Américains. C’est les Britanniques. C’est leur signature  », a-t-il écrit.

Fait assez troublant, cette provocation menée par l’Ukraine a eu lieu pendant une conversation téléphonique entre Joe Biden et Volodymyr Zelensky, ainsi que pendant le vote d’une résolution de l’ONU sur la « militarisation de la Crimée ». Pour le politologue ukrainien Kost Bondarenko, l’Ukraine a délibérément choisi le moment où avait lieu la discussion entre les présidents ukrainien et américain pour mener sa provocation près du détroit de Kertch, pour montrer aux États-Unis comment Kiev peut agir.

« Je pense que le timing [de l’incident avec le navire – NDLR] a été délibérément choisi précisément pendant le processus de négociation [entre Zelensky et Biden – NDLR], respectivement, pour montrer comment nous pouvons agir  », a déclaré Bondarenko qui estime que la situation était réellement dangereuse.

Pour le politologue russe Andreï Souzdaltsev, le but de la provocation menée par l’Ukraine dans la zone proche du détroit de Kertch était de « sonder » les réactions à la fois des États-Unis et de la Russie.

« Ils [les autorités ukrainiennes – NDLR] ont partiellement compris et partiellement eu connaissance de l’essence des négociations entre les présidents américain et russe [du 7 décembre – NDLR]. La direction du navire, son approche du détroit de Kertch, où il ne pouvait pas passer, était une sorte de sondage. Un sondage non seulement de la partie russe, mais aussi de la partie américaine et de la façon dont elle va réagir  », a déclaré Souzdaltsev.

Souzdaltsev ne pense pas que Kiev ait eu l’intention de faire dérailler le dialogue entre les États-Unis et la Russie après la discussion qui a eu lieu entre les dirigeants des deux pays en début de semaine, mais que l’Ukraine a voulu comprendre simultanément les réactions de Washington et de Moscou.

« Je ne pense pas qu’ils avaient l’intention de perturber le dialogue qui a émergé de cette conversation du 7 décembre entre les présidents américain et russe. Ils voulaient vraiment comprendre notre réaction et celle des États-Unis en même temps. Mais comme ni la partie américaine ne soutenait une telle manœuvre ni la partie russe ne cédait à la provocation, le navire a fait demi-tour et est parti. Il s’agit d’un sondage des forces armées », estime-t-il.

Pour l’ancien commandant de la flotte de la mer Noire, l’amiral Vladimir Komoyedov, de telles provocations de la part de l’Ukraine en mer Noire, comme en mer d’Azov vont se répéter, car le but est de provoquer une réponse militaire de la part de la Russie.

« Je pense que les Ukrainiens ne s’arrêteront pas là – ils organiseront des provocations à la fois depuis Marioupol et depuis Odessa. Oui, notre chef d’état-major général a clairement indiqué que nous répondrons aux provocations par la force, mais c’est apparemment ce que veut Kiev, son principal mécène Washington, l’y pousse par tous les moyens possibles », a déclaré Komoyedov.

L’amiral estime que ces provocations de l’Ukraine doivent être stoppées par la force, d’autant qu’il est peu probable qu’elles dégénèrent en un conflit mondial.

« En effet, il faut répondre à de telles choses par la force. Bien sûr, il y aura des victimes, ce que l’on aimerait éviter, mais je ne pense pas que la situation dégénérera en un conflit mondial. Toutefois, une guerre régionale me semble déjà inévitable, et il importe peu que Poutine et Biden se rencontrent ou non  », a-t-il conclu.

Quelles que soient les raisons qui ont poussé l’Ukraine à organiser cette nouvelle provocation près du détroit de Kertch, on ne peut que saluer le sang froid et la patience dont ont fait preuve les Russes, évitant ainsi que l’incident ne dégénère.

Christelle Néant

Voir l'article sur Donbass Insider


Moyenne des avis sur cet article :  4.32/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • roman_garev 11 décembre 2021 12:36

    La réponse russe n’a pas tardé : d’apres la Marine de l’Ukraine, Moscou vient de bloquer environ 70 % de la surface de la mer d’Azov en raison de tirs d’artillerie. Certains avertissements de navigation concernent les zones à la distance de quelques kilomètres des bases d’attache de la marine ukrainienne.


    • Christelle Néant Christelle Néant 11 décembre 2021 12:51

      @roman_garev
      Oui j’ai vu et résultat Kiev hurle au scandale


    • Guy19550 Guy19550 11 décembre 2021 13:21

      M’enfin, pouquoi ne pas l’avoir coulé... on discute après... J’ai vu les news sur Tass pour cela, sans aller voir sur Ria.ru pour en avoir plus. 


      • roman_garev 11 décembre 2021 13:27

        @Guy19550
        C’était justement le but de cette provocation. Mais... il n’y avait pas de raison pour cela. Et la Russie n’est pas une Amérique ou une France pour tuer sans raison.


      • Guy19550 Guy19550 11 décembre 2021 13:42

        @roman_garev
        Je sais cela, mais les tensions sont actuellement tellement intenses que cela se justifie selon moi, ne pas le faire revient à laisser monter encore plus les tensions.
        quand les républiques prennent des photos avec des pancartes reprenant la date de l’événement pour les maisons détruites... je pense qu’il faut faire la même chose en mer pour les navires coulés avec des bouées flottantes pour renseigner la navigation civile des dangers de la région. Si on fait cela, les tensions vont baisser.
        Faut aussi envoyer les factures aux pays agresseurs avec les frais pour enlever les épaves.


      • Guy19550 Guy19550 11 décembre 2021 13:52

        Je m’efforce toujours de répondre avec de l’humour (souvent noir), sans quoi je ne sais plus sur quel pied danser. Il n’y a pas lieu de s’en inquiéter, cela réduit simplement la pression dans ma tête pour éviter de devenir fou.


        • microf 13 décembre 2021 16:04

          @Guy19550

          Entièrement d´ accord avec vous.
          Comme moi aussi, le Président Poutine aurait déja règlé ce problème, mais attendons,on ne sait jamais...


        • microf 11 décembre 2021 16:06

          « C’est un coup de poignard dans le dos » : Pourquoi l’OTAN a abandonné l’Ukraine

          11 décembre 2021
          La récréation a sonné.
          Bravo au Président Poutine le « Mozart de la politique », sa partition comme comme je l´écrivais a été écrite, on peut maintenant l´écouter.

          • Xenozoid Xenozoid 11 décembre 2021 16:12

            @microf

             sarc/ avec un autre Ze ,le Z devient populaire en ce moment...des coincidences../sarc off
             l’otan ne va pas abandoner l’ukraine, c’est devenu un point de pression et le restera,c’est mon point de vue


          • microf 13 décembre 2021 16:02

            @Xenozoid

            Je vous comprends, mais que l´ Otan abandonne l´Ukraine ou pas, c´est son problème, le Président l´a avertit qu´il y aura une ligne rouge á ne pas traverser, j´espère que cela sera entendu, sinon...


          • Krokodilo Krokodilo 11 décembre 2021 17:43

            « Curieusement », la campagne mimétique des médias sur l’air « les troupes russes massées à la frontière » semble avoir baissé d’un ton. Aujourd’hui sur L’Obs par exemple, malgré deux autres éditos russophobes classiques, on peut lire une analyse de la situation proche de ce que répète la Russie. Par contre, dans le dernier Courrier international, un article d’un journal de Kiev expliquant que chaque pays est libre d’adhérer à L’Otan ou pas, et que la Russie fait du chantage...


            • Guy19550 Guy19550 12 décembre 2021 06:23

              Entr’acte :

              https://tass.com/world/1374257

              Olala, je ne sais pas si Poutine n’est pas intéressé par un tel déployement, car ces troupes vont encore apporter plus de virus et cela va peut-être permettre d’y vendre du Sputnik Light. Faut pas plus de 6 mois pour que la variante Omicron devienne la variante dominante dans la région. Je suppose aussi que le terroriste Biden n’a pas eu l’appui de l’Europe. 




              • zygzornifle zygzornifle 12 décembre 2021 09:24

                Alors quand ça va péter, que les carcasses servent de pondoir aux poissons qui seront a l’abris des filets des pêcheurs qui se déchirent sur les épaves .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès