• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Obama veut rétablir la liberté au Vénézuela

Obama veut rétablir la liberté au Vénézuela

A Miami, capitale de la mafia anti-castriste, le président nord-américain, devant une chaîne de télé, a fait des déclarations se référant à l’actuelle situation de santé du président Chavez et à la situation au Venezuela. « Le plus important est de se souvenir que l’avenir du Venezuela doit être entre les mains des Vénézuéliens. » Ensuite, il a évoqué « les politiques passées autoritaires » du président Chavez et la « répression des dissidents ». Il a passé sous silence les 200 interventions étatsuniennes dans l’histoire de l’Amérique latine. Il a oublié de dire que jusqu’en 1998, le pouvoir au Venezuela était aux mains des Etats-Unis (nostalgie, nostalgie !!) et maintenant il est aux mains d’un peuple con qui vote, sans savoir pourquoi et à 55%, pour H.Chavez, et se rend aux urnes si nombreux : taux de participation électorale de plus de 80% (combien aux Etats-Unis ?)

Le champion du "monde libre", qui a libéré l’Irak, la Libye, l’Afghanistan, le Chili, le Honduras, le Paraguay... rappelle que dans le passé il y eut des "politiques autoritaires" de Chavez et de la "répression envers les dissidents" (tous les observateurs, ONG, etc., en conviennent : Venezuela, zéro prisonnier politique... Ah s’il pouvait y en avoir, comme aux Etats-Unis !!). Le sieur Obama, au moment où le président Chavez lutte contre la mort, a réaffirmé que les Etats-Unis "ne vont pas changer leur politique qui a pour priorité la liberté au Venezuela". Champagne pour le droit d’ingérence et la santé de Chavez !

Il y a des moments où l’éthique, la simple morale, la compassion, poussent à se taire. A respecter. A rester digne. Des mots que ne connaît pas l’impérialisme. Tout juste si ce petit monsieur Obama ne s’est pas réjoui de la maladie du président. Cela est très américain, très chrétien. Sous le vernis obamien, la vieille grimace impérialiste reste la même. Rien d’étonnant donc au comportement de cet Obama "aux bas mots", aux mots si bas.

Le gouvernement vénézuélien a qualifié ces déclarations "d’infâmes", d’ "indignantes", et souligné qu’elles vont conduire à "une plus grande détérioration" des relations bilatérales. « Le Gouvernement de la République Bolivarienne du Venezuela rejette de la manière la plus absolue les déclarations scandaleuses du président des Etats-Unis Barack Obama à propos du président Hugo Chavez et du Venezuela. Le peuple vénézuélien a réélu le Commandant Hugo Chavez à la Présidence de la République le 7 octobre dernier, après un vote qui a atteint le plus haut niveau de participation de l’histoire politique du Venezuela et qui a provoqué la reconnaissance et les félicitations du monde entier pour son exemplarité et le soin avec lequel il a été organisé, bien éloigné des doutes et des réserves que provoque l’archaïque système électoral étasunien. En ce moment particulièrement sensible pour les Vénézuéliens, le Gouvernement Bolivarien exige de la part du président des Etats-Unis et des fonctionnaires de son gouvernement le respect de la dignité du peuple du Venezuela, de ses institutions et en particulier de la personne du Commandant Hugo Chavez. Le peuple vénézuélien est en train de construire son propre destin grâce à la Révolution Bolivarienne, et par ses déclarations infâmes en ce moment délicat pour le Venezuela, le président des Etats-Unis assume la responsabilité de conduire les relations bilatérales vers une détérioration majeure tout en mettant en évidence la continuité de sa politique d’agression et d’irrespect envers notre pays. »

De Reagan, Nixon, Bush 1 et 2, présidents si cultivés, si enclins aux bonnes manières, d’une si grande élégance morale, ces propos n’auraient pas surpris ; mais dans la bouche d’un Prix Nobel de la Paix, que diable viennent-ils faire ? Et s’il s’agissait d’une seule et même politique déclinée une fois par les uns, la fois suivante par les autres ? Le bipartisme Madame, le mec le plus extra.

L’empire reste l’empire, et un "salaud" reste un "salaud" aurait ajouté Sartre.

Lorsqu’un peuple prie et pleure parce que son président est malade, c’est que ce président a commencé à changer la vie du plus grand nombre.

D’après Jean ORTIZ

Cette Merveilleuse Amérique avec un taux de pauvreté record n'a aucune leçon a donner a personne, alors que dans le même temps le Venezuela vit la conjonction inédite d’un boom de croissance et d’une baisse de l’inflation, grâce à l’intensification des investissements sociaux, la construction massive de logements, le contrôle des prix en faveur des secteurs populaires, et le salaire minimum le plus élevé du continent : l'Europe devrait en tirer des leçons...


Moyenne des avis sur cet article :  4.72/5   (127 votes)




Réagissez à l'article

83 réactions à cet article    


  • volpa volpa 3 janvier 2013 09:37

    Sartre n’est pas le mieux placé pour donner des leçons. Cà , c’est un point.

    L’autre, les amerloques entre autres nous emmerdent. Qu’ils commencent à être exemplaires comme Sartre d’ailleurs avant de l’ouvrir.


    • Traroth Traroth 3 janvier 2013 15:28

      La CIA a tenté un putsch en 2002. La rue a rétabli Chavez dans ses fonctions. C’est quoi, ce que vous nous expliquiez, concernant la différence entre maintenant et la guerre froide, déjà ? Cherchez encore...


    • Traroth Traroth 3 janvier 2013 16:57

      Voila, comme la seconde tentative de putsch à Cuba après la baie des Cochons. Ah ben non tiens... smiley


    • Traroth Traroth 3 janvier 2013 18:08

      Oui, j’ai l’habitude de vous voir fuir le débat dès que vous êtes coincé. smiley


    • Traroth Traroth 4 janvier 2013 13:47

      Vu.        


    • Yvance77 3 janvier 2013 11:16

      le président nord-américain, devant une chaîne de télé, a fait des déclarations se référant à l’actuelle situation de santé du président Chavez et à la situation au Venezuela. « Le plus important est de se souvenir que l’avenir du Venezuela doit être entre les mains des Vénézuéliens. »

      Obama devrait changer dans sa déclaration Vénézuela par USA et Vénézuéliens par Américain,s et là sa saillie aurait tout son sens...

      Car si il y a bien un pays ou, le peuple n’a pas le choix démocratique et qui est à la solde des lobbies et de la finance mondialisée, c’est certainement le sien !

      Encore une qui ne regarde pas la poutre dans son oeil !


      • JM 3 janvier 2013 11:41

        Tout a fait d’accord avec vous.
        J’imagine le tollé impérialiste si on se réjouissait de l’état de santé de Hilary Clinton.
        Il serait de bon ton, que l’homme Prix Nobel de la Paix s’inspire du Vénézuela.


        • asterix asterix 3 janvier 2013 12:06

          Bonjour Robert,
          Ce n’est pas un secret entre toi et moi, je n’aime pas Chavez, plus à cause de ses accointances avec les frères Casse-trop et le régime iranien que pour tout autre motif.
          Etant démocrate, je constate qu’il a été élu à la régulière et n’ai donc pas à prétendre qu’il s’agit d’un dictateur, au contraire de son ami Fidel qui n’a JAMAIS accepté lemoindre vote libre à Cuba.
          J’en comprends donc moins l’amitié qui les lie, mais c’est une autre question.
          Quant à l’intervention d’Obama, je la trouve scandaleuse et totalement hors propos. Il aurait souhaité ouvertement la mort de son « ennemi » qu’il n’aurait pas fait autrement. C’est indigne de la fonction présidentielle qu’il exerce.
          Chavez réagit avec courage. Courage et lucidité puisqu’il sait qu’il ne s’en sortira pas et que ses jours, peut-être même ses semaines, sont comptés. Il fait preuve d’un grand sens de l’Etat, c’est indéniable.
          Finalement, j’en viens à regretter qu’il ne puisse aller au bout de son rêve.
          Un rêve que ses amis cubains n’ont jamais mis en oeuvre.
          Je lui souhaite sincèrement d’en sortir et, si son successeur désigné est élu, de voir celui-ci réalisé. En partie seulement : celle qui concerne la pauvreté endémique de son peuple.
          Quoiqu’il arrive, il rentrera dans l’Histoire par la grande porte. Mais la question demeure : de quoi les lendemains du Venezuela seront-ils faits ? Bien aisé qui saurait y répondre.


          • Traroth Traroth 3 janvier 2013 15:26

            Vous voyez, asterix, je suis pour Chavez et je n’ai rien à redire à votre message.


          • JP94 4 janvier 2013 00:32


            Ok mais juste une question ; pouvez-vous nous décrire concrètement la procédure de vote à Cuba ?
            Je serais curieux d’avoir une démonstration ...et les détails : désignation des candidats , débats citoyens ... je pense que vous seriez surpris .
            Le vote du président n’y est pas au suffrage direct ...
            mais ne trouvez-vous justement pas que la clef ici en France pour verrouiller les élections est ce système ultra présidentiel et personnalisé ?
            Regardez les derniers résultats aux Législatives partielles qui infirment totalement ceux de celles consécutives aux présidentielles .

            Y a-t-il la moindre attention aux opinions des gens ? ils sont libres de quoi ?

            Et les débats sur le TSCG ? en a-t-on eu l’ombre ? et le vote qui n’a pas eu lieu ...
            Et le TCE en 2005 ?
            Et là , on a voté pour quoi ?
            Qui possède les médias ici , vous ou moi ? et qui possède es groupes de presse qui font l’opinion ... OK pas celle d’Agora vox ...mais pour tenir le pouvoir , c’est la télé qu’il faut tenir .

            Il est facile ce montrer ici que notre démocratie en dépit d’élections pluripartites , souffre de lacunes qui obèrent tout débat citoyen de la sphère médiatique ...


          • asterix asterix 4 janvier 2013 06:50

            Voici la réponse sur le processus électoral à Cuba - du moins de 1960 à 2001 parce qu’après, je n’en plus été témoin.
            Le parti présente 3 candidats par circonscription. Il n’y a que lui qui puisse le faire, toute autre opinion étant interdite d’expression. Il n’y a pas de vote, disons pour simplifier à la Mairie. Ce sont les comités de quartier, plus exactement le Comité de la cuadra qui les organise - enfin bon, qui les surveille par groupe de plus ou moins 200 électeurs. Ceux-ci sont obligés de voter et ces mêmes comités sont parfaitement en droit d’aller les faire chercher à domicile pour qu’ils exercent leur « devoir » . Sur la table, un seul document électoral reprenant le nom des 3 candidats, une case noire avec un confetti blanc à remplir et un crayon gras. Le bulletin de vote est pratiquement transparent, le votant s’isole à moitié et crayonne tant qu’il peut. Petit détail qui fait la différence : lorsqu’il remet son bulletin, les trois assesseurs, tous du Parti, peuvent et ne se gênent pas de vérifier par transparence si les trois cases ont été bien remplies. Au cas inverse, ils savent parfaitement qui est qui et bonne chance les potes.
            Ensuite, dans la Gramna du lendemain, le système pérore : 99,8 % d’avis favorables, sommos todos unidos, les candidats du Parti sont élus.
            J’ai assisté moi-même à cette mascarade quinze jours avant la venue du Pape Jean-Pol 2. Après 5 minutes de présence, on m’en a foutu dehors...
            Vive la démocratie !
            Je vous ai écrit ci-dessus que je reconnais que Chavez ne procède pas de la même façon puisqu’il s’est fait réélire plusieurs fois dans le cadre d’une vraie élection démocratique. En cela et pour le courage dont il fait preuve, je respecte son leadership car il émane vraiment du peuple. La démocratie implique le respect de son résultat, même si celui-ci n’est pas conforme à l’attente personnelle de chaque votant.
            Je ne suis pas d’ailleurs sûr, si j’avais été vénézuelien, que je n’aurais pas finalement voté pour lui.
            Question : est-ce que tous ceux qui ont voté Hollande sont d’accord avec l’ensemble des mesures qui furent celle de son programme ?
            Poser la question, c’est y répondre.


          • gaston gaston 3 janvier 2013 12:11

            Quand un gouvernement n’obéit pas

            aux critères imposés par la finance,il est vraiment très très mal vu !
            Et tout les moyens sont bons pour le discréditer.
            Et quand le Président de cet état ( effectivement plus démocratique que
            les USA ou que le France !) est un « indien »,alors là,c’est insupportable !
            Faire « du social » au détriment des Banques et autres nuisibles,c’est
            quasiment du « terrorisme » !

            • Hervé Hum Hervé Hum 3 janvier 2013 12:11

              Sans doute faut il s’imaginer Obama évoquant sa volonté de rétablir la liberté du Venezuela avec la larme à l’oeil !!!


              • alinea Alinea 3 janvier 2013 12:11

                À la fin du printemps, j’ai eu l’information, par la bande, qu’Obama avait « emprunté » quelques millions de dollars pour soutenir la campagne de l’opposant à Chavez. Nulle part dans les médias officielles je n’ai vu cette info confirmée. Les américains ont beaucoup d’intérêts au Venezuela mais, surtout, ils ne supportent pas que l’Amérique latine leur échappe !
                Cette sortie du Nobel, confirmerait cette info !


                • gaston gaston 3 janvier 2013 12:14

                  @ astérix.


                  Chapeau pour votre honnêteté !

                  • LEELOO Runescape Transit 3 janvier 2013 12:20

                    Bah Gaston, suffit de pas avoir les IDÉES NOIRES, ET C’EST LE CAS POUR MOI, ICI ET MAINTENANT smiley smiley


                  • Traroth Traroth 3 janvier 2013 15:29

                    @Runescape Transit : j’ai un truc à vous proposer. Ne postez un commentaire que si vous avez un truc intéressant à dire sur le sujet. Ok ?


                  • LEELOO Runescape Transit 3 janvier 2013 15:33

                    Effectivement Traroth (ça me rappelle MA Momo qui adorait le tarot à chaque fois que je lis votre pseudo), mais ça va être difficile ou au contraire très facile selon l’angle de vue, et vous avez bien compris celui que j’ai encore choisi ici et maintneant même. smiley smiley ;- - ?)


                  • Traroth Traroth 3 janvier 2013 15:50

                    Bon ben j’aurais essayé. Je me contenterais de cliquer sur -, désormais...


                  • LEELOO Runescape Transit 3 janvier 2013 15:52

                    Vu que y’a quelqu’un(e) dans « l’autre équipe » (une fois de plus j’me comprends) qui moinsse la même chose, ça nous fera du 1-1 : balle au centre smiley : 


                  • Traroth Traroth 3 janvier 2013 16:51

                    Vu.  


                  • sisyphe sisyphe 3 janvier 2013 12:16

                    Obama se révèle de plus en plus pour ce qu’il est : un bounty, plus soucieux de défendre les lobbies US (pétrole, armes, coups d’état, CIA, domination de l’empire), que la liberté des peuples.
                    Chavez, ne lui en déplaise, a été régulièrement élu et réélu par le peuple vénézuélien, malgré les grossières tentatives US de putsch.

                    Que le bounty Obama se préoccupe plutôt du respect de la liberté dans son pays, de la folie meurtrière de ses congénères armés, et foute la paix aux Vénézuéliens.

                    De plus, oser faire une telle déclaration alors que Chavez est malade, c’est vraiment ce qu’il y a de plus honteux et minable. Honte à lui, et soutien à la révolution bolivarienne.


                    • Traroth Traroth 3 janvier 2013 15:31

                      Vous prétendez que le bolivarisme est une forme de nationalisme ?


                    • Traroth Traroth 3 janvier 2013 18:13

                      Et de quel nation s’agit-il, donc ?


                    • Aristoto Aristoto 3 janvier 2013 19:27

                      Attend Isga qu’il vient t’expliquer son union socialiste sud américaine et sa monnaie unique !!

                      ...Avec tout pleins de jolie liens !!


                    • Traroth Traroth 4 janvier 2013 13:48

                      « Demandez le à Chavez »


                      Non, je vous le demande à vous.

                    • Jean-Louis CHARPAL 3 janvier 2013 12:40

                      Cette déclaration d’Obama est ignoble !

                      Les Etats-Unis dès leur création, ont considéré l’ Amérique du Sud comme leur propriété privée et ont y pratiqué un colonialisme et un impéralisme odieux.

                      On ne compte plus les crimes qu’ils ont commis sur tout ce continent dont un soutien inconditionnel aux dictatures les plus abjectes.

                      Le Vénézuela de l’avis de tous les observateurs honnêtes, est une démocratie qui respecte tous les critères reconnus en ce domaine.

                      La « démocratie » américaine, avec sa corruption appelée « lobbying » et ses 47 millions de pauvres n’est plus qu’une coquille vide.

                      Obama ferait mieux de balayer devant sa porte avant de faire la leçon à un pays qui n’en a pas besoin !

                      Mais Obama n’a rien à craindre. L’ Europe , caniche des marchés et des Etats-Unis, ne bougera pas, alors qu’elle devrait lui voler dans les plumes !


                      • LE CHAT LE CHAT 3 janvier 2013 12:43

                        L’empire n’aime pas ceux qui se dressent contre lui et refusent de faire allégeance , j’espère que le peuple venezuelien ne se vera pas imposer un bouffon style Karzai après le deces de son président ! comme Astérix , si je n’aime pas ses amitiés avec des tyrans avérés ( Syrie , Iran , Cuba ) , je lui reconnait la qualité d’être un authentique patriote .


                        • Traroth Traroth 3 janvier 2013 15:47

                          C’est sûr que Chavez peut en remontrer à un Depardieu question patriotisme !


                          Cela dit, il est quand même frappant que quand des politiques occidentaux serrent les louches de dictateurs, ça pose toujours moins de problème quand c’est un de leurs ennemis : Sarkozy serrant la louche de Kadhafi, Hollande celle de Hamed de Bahreïn, Chirac et Mitterrand celle de Bongo, etc. Là, c’est bon, c’est pas grave, si on écoute les médias...

                        • LE CHAT LE CHAT 4 janvier 2013 10:14

                          Salut Traroth ,
                          c’est ce que je me dis à chaque fois qu’ils serrent la louche à un dirigeant chinois ....


                        • Traroth Traroth 4 janvier 2013 13:49

                          On est bien d’accord.


                        • spartacus spartacus 3 janvier 2013 12:55

                          C’est tellement le bonheur de vivre sous Chavez que les ambassades croulent sous les demandes de devenir Vénézuéla.


                          L’opposition fera la lumière sur les destinations de l’argent du pétrole... notamment les millions données aux partis « frères ». Le FdG en est un ! As t-il croqué ? La promotion de Chavez un militaro-putchiste par Mélenchon ne vous interpelle pas ? L’engagement à gauche rend naïf ? Mélenchon va en "vacances au Vénézuéla, juste pour serrer une paluche ?


                          L’économie Vénézuélienne est catastrophique.
                          Les magasins sont vides, la production agricole en déconfiture, (ils en sont même a importer du café...le Vénézuéla). La production de pétrole diminue. L’industrie pétrolière sans investissement ne raffine pas le pétrole brut, ils impotent l’essence...50% des programmes TV sont des apparitions de discours fleuve de Chavez. Les magasins sont vides. Hors pétrole le Vénézuéla n’exporte plus rien. L’interdiction de conversion de la monnaie, profite aux oligarques qui ont des dérogations. Le taux d’infaltion est le 2eme élevé au monde derrière le Bengladesh.

                          Les matchs de foot ou de Baseball, sont coupés en plein milieu car il y a obligation pour toutes les TV et radio de diffuser la bonne parole de l’autocrate quand il le décide. Les sites internet sont bloqués et les écrits anti-révolutionnaires sont poursuivit. La corruption est a son comble. L’avant dernier candidat à l’élection présidentielle est en prison.

                          On va bien se marrer de la réalité quand ce pays reviendra à l’économie de marché. 

                          Le miroir aux illusions du bonheur communiste va se refermer une seconde fois.


                          • Pyrathome Pyrathome 3 janvier 2013 13:00

                            Le menteur congénital en pleine crise.....


                          • spartacus spartacus 3 janvier 2013 13:15

                            Ad hominem. Une constante. Le double pseudo de gil ?


                          • alinea Alinea 3 janvier 2013 13:22

                            Alors Spartacus, c’est par bonté d’âme qu’Obama fait son discours, pour venir au secours de ce pauvre peuple meurtri ? Courez-y, faire des affaires, venir en aide... sans les USA, point de salut !


                          • Pyrathome Pyrathome 3 janvier 2013 14:11

                            Le double pseudo de gil ?

                            Ah ah ah !! normal qu’il dise cela, c’est ce qu’il fait lui-même.....
                            anthropospartacusme.... !
                            Ce mec a le mensonge à fleur de peau....


                          • Traroth Traroth 3 janvier 2013 15:33

                            Quand on étale ainsi ses insinuations injustifiées et injustifiables, on ne vient pas accuser les autres d’attaques ad hominem ! smiley


                          • Serpico Serpico 3 janvier 2013 16:40

                            Je préfère 100 millions de fois vivre avec l’image de Chavez omniprésente sur tous les écrans qu’avec l’idée veule de subir les USA et leurs roquets.

                            Je préfère me farcir Chavez tous les jours plutôt que les media occidentaux peuplés de journalistes mercenaires et assassins au service de la canonnière.

                            Il y a des jours où vous devriez vous cacher de honte.


                          • sisyphe sisyphe 3 janvier 2013 17:07

                            Pour « rétablir la liberté au Venezuela », la meilleure solution : y retirer les grosses pattes fourchues des officines US, et laisser le peuple vénézuélien décider lui-même de son destin.

                            US GO HOME !


                          • sisyphe sisyphe 3 janvier 2013 17:25

                            Pour couper court aux mensonges et à la propagande minable de tonton Spartacucus, d quoi consulter pour l’état socio-économique du Venezuela de Chavez : http://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/venezuela


                          • millesime 3 janvier 2013 18:02

                            @spartacus

                            lire ce site :

                            www.cbparis.net/

                            de belles divergences de vues... !

                            http://millesime.over-blog.com


                          • SEPH SEPH 3 janvier 2013 13:13

                            Obama est un assassin dixit l’ex-président J.Carter. En effet, il désigne lui même les opposants à assassiner avec des drones ou des moyens plus classiques. ( cf article

                            Un ex-président américain accuse Obama d’être un assassin : http://www.legrandsoir.info/un-ex-president-americain-accuse-obama-d-etre-un-assassin.html&nbsp ; ).

                            Les crimes des USA se montent au total en 80 ans à plus de 10 millions de civils tués.

                            En effet, Les États-Unis ont attaqué, directement ou indirectement, environ, 44 pays, à travers le monde, depuis août 1945, certains d’entre eux, à plusieurs reprises. Le but affiché de ces interventions militaires était d’effectuer un « changement de régime ». Pour justifier et dissimuler ce qui correspondait à des actions unilatérales et illégales, on a, invariablement, évoqué les « droits humains » et la « démocratie ». (Professeur Eric Waddell, The United States’ Global Military Crusade (1945- ), Global Research, février 2007)

                            « Voici un memo du Pentagone, qui décrit comment nous allons anéantir sept pays, en cinq ans, en commençant par l’Irak, ensuite, la Syrie, le Liban, la Somalie, le Soudan, et pour terminer, l’Iran ». J’ai dit « Est-il classifié ? » Il a dit « Oui monsieur ». J’ai répondu : « Alors ne me le montrez pas ». (General Wesley Clark, Democracy Now, 2 mars 2007.)

                            Les États-Unis est l’ État terroriste le plus dangereux sur cette planète



                            • spartacus spartacus 3 janvier 2013 14:30

                              Une jolie phrase de Obama sortie de son contexte, manipulée à outrance par les postulants successeurs de l’autocrate pour créer une psychose d’une envahissement du Vénézuéla par les USA. Créer un sentiment patriotique fort et mettre les Vénézuéliens sous tension.


                              Le patriotisme, çà rapproche du gouvernement c’est bon pour les éléections.

                              Pauvres Vénézuéliens. Ils devront encore subir le putchiste assassin encore quelque temps.

                              J’ai toujours été stupéfait des cocos qui encensent Chavez qui est celui qui a licencier le plus de syndicalistes au monde. 20 000 personnes de l’industrie Pétrolière. 

                              Mais la liberté syndicalisme c’est pour que la France ?
                              Un enfermement idéologique les cocos.

                              • Traroth Traroth 3 janvier 2013 15:36

                                La compagnie pétrolière nationale a licencié des putschistes, vous voulez dire.


                                Quand vous accusez Chavez d’être un putschiste, de quel putsch parlez-vous ?
                                Quand vous accusez Chavez d’être un assassin, de quel assassinat parlez-vous ?

                              • Valas Valas 3 janvier 2013 16:48

                                « la liberté syndicalisme c’est pour que la France »

                                Elle est bien bonne celle là, je connais très bien le fonctionnement des syndicats en France et plus pourri que ça tu meurs !


                              • lambda 3 janvier 2013 17:00

                                @ Valas

                                hors contexte, mais juste pour info, Bernard Thibault aura pour remplaçant un franc-maçon

                                Les syndiqués vont apprécier

                                http://www.lelibrepenseur.org/2012/12/30/le-nouveau-patron-de-la-cgt-sera-un-franc-macon/

                                 

                                 


                              • sisyphe sisyphe 3 janvier 2013 17:10

                                @ spartacus


                                Pauvres Vénézuéliens. Ils devront encore subir le putchiste assassin encore quelque temps.

                                Comment démontrer, en une phrase, qu’on n’est qu’un menteur et un petit propagandiste ; merci pour la démonstration ! smiley


                              • spartacus spartacus 3 janvier 2013 18:21

                                Pour les ignorants qui ne savent qu’invectiver et n’ont jamais mis les pieds au Vénézuéla


                                 Chavez est un ancien militaire il a commandité un putch le 4 février 1992 contre un président démocratiquement élu.

                                Il a utilisé le canon en milieu urbain contre la TV Vénézuélienne. Son putch a échoué. 50 morts civils et 14 militaires. Il fut enfermé.

                                De sa prison il a ré-édité le Le 27 Novembre 1992 un nouveau coup d’état. Le nombre de morts civil inocents c’est élevé à 172 personnes.

                                C’est donc un putchiste assassin. Que voulez vous quand on vit dans une bulle communiste s’informe pas on sait pas. Vérifiez vous même.
                                J’accepterait vos excuses, si vous savez les admettre. Mais je doute.

                              • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 3 janvier 2013 19:01

                                spartacus, c’est ce qu’on appelle « clouer le bec » smiley


                              • Aristoto Aristoto 3 janvier 2013 19:15

                                Mais la révolution n’a jamais été un banquet de bourgeois !!!

                                On fait pas d’omelette sans casser des œufs... !!! Ca je l’ai appris des américains et de leur centre de torture à Guantánamo !!


                              • lambda 3 janvier 2013 19:26

                                @ aristoto

                                Bien vu de rappeler Guantanamo trop souvent ignoré des bien- pensants qui accueille non pas des révolutionnaires mais des résistants à l’occupation de leur pays - 

                                 

                                 

                                 


                              • sisyphe sisyphe 3 janvier 2013 19:34

                                @ spartacus

                                Alors, on va préciser les choses :
                                1) Le premier coup d’état, de Février 1992, a échoué, et Chavez a été condamné à 30 ans de prison. " La tentative de révolution échoue mais Chavez passe 10 secondes à la télé vénézuelienne, assume la responsabilité de l’’insurrection et de son échec. Il affirme que les objectifs ne sont pas atteints « por ahora » (« pour l’instant ») . Ce mot résonne dans la tête de tous les meurtris du Caracazo. La crise sociale liée à l’’application du programme économique libéral concocté par le FMI et appliqué par la social-démocratie depuis 1989 a créé un tel malaise dans le pays que le peuple attend une alternative ; même une partie importante de l’’armée y est sensible."

                                2) il était donc toujours en prison lors de la deuxième tentative de putsch (manquée également), en Novembre 1992.

                                3) Il a été amnistié en 1994 par le le président ÉLU Rafael Caldera.

                                4) Il a été ÉLU président en 1998, par 56% des voix, lors d’une élection démocratique, et réélu constamment depuis, malgré les tentatives de putsch menées par la CIA.

                                Tout ceci vérifiable ici.

                                Serviteur.


                              • spartacus spartacus 3 janvier 2013 22:33

                                Oui les putchs contre un président élu.

                                64 et 172 morts inocents.

                                Démocratiquement élu, et même que l’ avant dernier candidat est en prison. 
                                Dur d’être contradicteur au Vénézuéla.

                                Mais vous avez le droit d’aimer les assassins putschistes anti-démocratiques qui se disent démocratiques. . ...sic !

                              • Valas Valas 4 janvier 2013 11:45

                                Il y a un petit détail qui me choque, pour quelle raison se surnommer Spartacus qui était un rebelle contre la puissance esclavagiste de l’Empire romain à l’époque et tenir aujourd’hui des propos en faveur de l’Empire Occidental qui oppresse tout les peuples libres ?


                              • LEELOO Shawford42 4 janvier 2013 11:56

                                Wow un CHAT JEDI, j’adore. T’as le MODJO toi smiley


                              • Dwaabala Dwaabala 3 janvier 2013 15:44

                                Inutile d’ajouter un commentaire, puisque tout est dit dans l’article et dans les commentaires qui le suivent.
                                Merci de ce rappel.


                                • Traroth Traroth 3 janvier 2013 15:48

                                  Malheureusement, une fois Chavez mort, combien de temps avant que le Venezuela soit à nouveau sous la botte étasunienne ?


                                  • Croa Croa 3 janvier 2013 21:55

                                    ça dépend du peuple vénézuélien. Il a beaucoup appris ces derniers temps dont tout est possible, même le meilleur ! smiley


                                  • cogno4 3 janvier 2013 16:16

                                    La liberté.... oui, la liberté de l’homo affairus nord américanus, la phrase n’est jamais complète.

                                    Mais c’est beau, un pays qui légalise la torture et enferme les gens pendant des années sans motifs d’inculpation qui viens donner des leçons.

                                    Mais le pire n’est pas la, le pire, ce sont les pro US primaires et primitifs, les adorateurs décérébrés de la force brute tentant pitoyablement de se faire passer pour les gentils, les bisounours agressés par un monde impitoyable qui s’est ligué dans le seul but de faire chier ce merveilleux pays que constituent les USA.

                                    Ce discours est destinés à leur rednecks, et aux notres.
                                    Comme les imbéciles semblent constituer la majorité de la population, c’est finalement un très bon calcul.
                                    Que valent les quelques connards qui vont remettre en question les propos du prix Nobel, face aux hordes débiles déchainées par quelques discours populistes dignes des années 20 ?
                                    Réponse : rien, l’avenir est appartient aux cons.


                                    • Traroth Traroth 3 janvier 2013 16:54

                                      Sans parler des trucages d’élection. Bush a été élu, selon vous ? Certains se souviennent de la réalité.


                                      « l’avenir est appartient aux cons » : Je ne suis pas sûr. Je pense simplement qu’ils regretteront trop tard.

                                    • Serpico Serpico 3 janvier 2013 16:34

                                      Chutzpa. Obama est allé à bonne école.

                                      C’est dégoutant. C’est ignoble. C’est hypocrite. C’est à vomir.


                                      • Stof Stof 3 janvier 2013 17:11

                                        Bush l’avait accusé d’être un membre d’Al Qaida. Avec Obama on sent tout de suite la subtile différence.


                                        • lambda 3 janvier 2013 17:18

                                          @ stof

                                          de quel Bush parlez vous ?

                                          Si c’est du père, il fut directeur de la CIA de 1976 à 1977


                                        • Stof Stof 3 janvier 2013 17:23

                                          Le fils, celui qui manquait d’imagination.


                                          • lambda 3 janvier 2013 18:13

                                            @ stof,

                                            oui mais d’autres en avait pour lui  :)


                                          • millesime 3 janvier 2013 18:07

                                            @spartacus

                                            lire ce site :

                                            www.cbparis.net/

                                            vous ne serez pas d’accord je présume mais tout de même pas trop d’aveuglement.. !

                                            http://millesime.over-blog.com


                                            • spartacus spartacus 3 janvier 2013 18:44

                                              Je connais bien le Vénézuéla. 


                                              Le Vénézuéla de Perez, était le pays le plus riche et développé de l’Amérique du sud. C’est lui Perez qui a nationalisé le pétrole Vénézuélien, pas Chavez comme le font sous-entendre les gauchistes. 

                                              Avec la première guerre du golfe, la baisse des cours a rendu les rentrées pétrolières plus faible. Le pétrole de l’Orénoc est profond et cher a exploiter. Des puits ont fermé moins rentables, et une crise durable sociale a touché le pays. 

                                              Confronté aux putchs de Chavez, du terrorisme Farc en Amazonie Vénézuélienne, la coruption de certains ministres et une misère grandissante il a été renversé. 
                                              Chavez a bénéficié d’un « effet d’aubaine », la remontée des cours du pétrole. C’est un autocrate pur et dur, loin du cliché qui vous est vendu.

                                              Il a dilapidé les revenus du pétrole, muselé les médias par des lois qui pénalisent quand tu dis du mal du gouvernement. Il a effectivement réalisé des équipements publics, mais c’est facile quand le pétrole double de valeur. 

                                              Après son départ, il y a fort à parier que les entreprises étrangères reprendrons l’industrie pétrolière, les incendies, le manque de qualifiés (il a licencié 20 000 personnes qualifié d’opposants), fait que la production diminue en volume de plus en plus
                                              Il maintien sa population sous tension en attisant une haine des USA pour exploiter le patriotisme des gens. En 2006, il a fait croire a une guerre prochaine. 

                                              Sa politique de chasse des entrepreneur est désastreuse.
                                              Un fonctionnaire qui prend par la force le champ et le tracteur du paysan, ne fait pas forcement de lui un agriculteur avisé. La collectivisation des terres est un échec sans nom. Le vénézuéla importe le café maintenant.
                                              La mainmise de la distribution a chassé les enseignes, et leur savoir faire. Y’a plus rien dans les magasins. Les routes sont pourries. Ils savent extraire le pétrole mais sont incapable de faire du bitume. 

                                              Vous idéalisez une fumisterie. Votre idéal n’est que chimère !

                                            • Aristoto Aristoto 3 janvier 2013 19:05

                                              "[...]muselé les médias par des lois qui pénalisent quand tu dis du mal du gouvernement. Il a effectivement réalisé des équipements publics, mais c’est facile quand le pétrole double de valeur. "

                                              absolument faux !!!Avec 20 de vie là bas et de retour de 18 mois passé à assister à toute une compagne calomnieuse de la grande majorité de la presse vassalisé au pouvoirs état uniens à l’encontre de Chavez !!!!

                                              Tu es un vilain menteur relayeur de la propagande tyrannique de la plus grande démocratie du monde à élection élective à 6 milliards $ !!!!


                                            • ptimarc 3 janvier 2013 20:34

                                              salut

                                              le moins qu’on puisse dire c’est que vous prenez vos aises avec la réalité des faits

                                              hugo chavez n’est pas arrivé au povoir à la faveur d’un coup d’état,mais il a été élu.et deux fois,s’il vous plait.

                                              malgré cela,les « démocrates » ont essayé de le destituer,puis de l’assassiner.

                                              si l’on en croit hugo chavez,lui meme,ils sont en passe d’avoir réussi leur coup.


                                            • spartacus spartacus 3 janvier 2013 22:40

                                              Un putchiste qui réalise 2 coût d’état, contre un président élu et qui ensuite se réclame « démocrate »

                                              Qui tue 64 et 172 personnes lors de ses actes « démocratiques de putch ».
                                              Qui vire 20 000 personnes qui ont eu le tord de ne pas approuver sa politique.
                                              Qui met en prison l’ancien candidat qui c’est présenté contre lui, comme les dirigeants des médias.

                                              Vous le qualifiez de « démocrate ». 
                                              Nous n’appelons pas les mêmes gens « démocrates ». 

                                            • Pyrathome Pyrathome 3 janvier 2013 23:07

                                              Un putchiste qui réalise 2 coût d’état,

                                              Ça mérite des « coups » de bâton....
                                              Chavez a été élu 3 fois et haut la main !!
                                              Spartacul, tu n’es décidément qu’un gros MENTEUR !!


                                            • ptimarc 3 janvier 2013 18:09

                                              salutàtous

                                              et alleeeeezzzzzzz

                                              vive la liberté ....du renard dans le poulailler !!!!


                                              • Traroth Traroth 3 janvier 2013 18:16

                                                Si vous ne nous laissez pas exploitez vos ressources naturelles pour une bouchée de pain, nous serons dans l’obligation de venir rétablir la démocratie dans votre pays...


                                                • rakosky rakosky 3 janvier 2013 21:00

                                                  @robert gil


                                                  Bonjour Robert,vous avez raison sur ce point essentiel,l’impérialisme reste l’impérialisme et seuls des nigauds sans espoir peuvent croire aux (fausses) larmes ou au sourire d’Obama
                                                  Sa politique,celle du Parti Démocrate ou du Parti Républicain est fondée sur la violence ,la guerre permanente
                                                  Les « voeux » d’Obama concernant le Vénézuela ne sont que l’expression particulière d’une politique qui vise à la destruction des Nations et de leur souveraineté
                                                  La lutte contre la guerre,contre le déchainement de la force brutale contre tous les peuples est d’ores et déjà à l’ordre du jour et intègre comme l’une de ses exigences la défense du droit du peuple vénézuélien à disposer librement de son sort
                                                  Rien de plus urgent de ce point de vue que le combat engagé aux Etats-unis pour liberer la classe ouvrière de la tutelle du Parti Démocrate,rien de plus urgent que le combat largement engagé pour la construction d’un Labour Party,un parti ouvrier indépendant appuyé sur les millions d’adhérents de l’AFL-CIO,sur le mouvement anti guerre et sur les organisations de défense des Droits civiques,telle est l’aide principale que nous pouvons apporter au peuple du Vénézuela,une organisation capable de mobiliser demain des millions de travailleurs américainx contre la guerre et contre les 4000 milliards de coupes dans les budgets sociaux que préparent OBAMA

                                                  Le Conseil syndical de San Francisco adopte et soutient ceci :

                                                  AUCUNE COUPE BUDGÉTAIRE POUR LA SOCIAL SECURITY, MEDICARE, MEDICAID, NI A AUCUN AUTRE PROGRAMME SOCIAL.

                                                  Pas de coupe dans les critères d’éligibilité, ou dans les augmentations du coût de la vie, pas de test de ressources pour les prestations, pas d’augmentation de coût pour les patients, et pas de coupe pour les prestataires.

                                                  Abolissez le plafond sur les impôts sur les salaires (FICA) et obligez ceux qui gagnent plus de 110 100 dollars à payer le FICA sur tous leurs revenus.

                                                  OBLIGEZ LES ENTREPRISES ET LES RICHES À PAYER POUR CE QU’ILS ONT RETENU DEPUIS DES DÉCENNIES.

                                                  Rétablissez les taux d’imposition d’avant Bush sur les 2 % les plus riches.

                                                  Pas de compromis du type de l’élimination de tranches de retenues, ou de limites sur les retenues totales qui pourraient alléger la charge des 2 % et/ou pénaliser les petits ou les moyens revenus.

                                                  Augmentation des ressources par de nouvelles tranches fiscales sur les millionnaires et les milliardaires, imposez les investissements et les héritages comme les revenus normaux.

                                                  LE CONSEIL SYNDICAL DE SAN FRANCISCO DÉCIDE ÉGALEMENT de faire circuler cette résolution parmi les syndiqués en les invitant à soutenir les actions sur la base de cette résolution




                                                  • kéké02360 3 janvier 2013 21:38

                                                    Cette merveilleuse Amérique qui nous veut du bien , ne voudrait-elle pas rétablir la liberté des européens !!!!!! smiley

                                                    cette série d’articles sur ce site intéressant devrait vous intéresser smiley

                                                     

                                                     http://www.blogapares.com/qui-se-cache-derriere-lunion-europeenne/ 

                                                     

                                                     


                                                    • Sword 4 janvier 2013 09:30

                                                      Excellent article qui décrit fort bien une réalité trop souvent cachée pour plébisciter les politiques « de droite » qui ont opprimées les liberté du peuple Vénézuélien.

                                                      Alors lire que les Etats Unis veulent rétablir la liberté, je pense qu’il doit s’agir de rétablir la liberté des colonisateurs Américains pour mieux rendre servile la population « indigène » qui souffre tant de la dictature « socialiste » de Chavez !

                                                      Vu la grande liberté dont disposait ces indiens quand les Américains possédaient leur pays, qu’on se demande pourquoi ils votent une seconde fois pour ce même président Chavez !
                                                      Quand on sait que la liberté est le poison du capitaliste capricieux, on comprends mieux les tentatives de déstabilisation.

                                                      Mais le Venezuela a déjà choisi la liberté, car en plus, ses richesses colossales rendent ridicules les tentatives de corruptions des géants Américains (politiques anti-drogue et autres prétextes sécuritaires de colonisation), et c’est très bien ainsi !


                                                      • aliante 4 janvier 2013 20:46
                                                        • La disparition de Khomeny n’a pas pousser les Iraniens dans les bras de Washington
                                                        • les Venezuela a sauvé Chavez d’un certain coup d’état monté par les usa souvenez vous
                                                        • Chavez a montré la voie ,si son peuple est satisfait de la politique de son parti ,Obama sera impuissant a changer quoique ce soit en plus de se heurter aux pays de l’unasur
                                                        • les Non alignés ,la fête est finie le nouvelle ordre mondiale est multipolaire

                                                        • Hijack Hijack 6 janvier 2013 13:17

                                                          Viva Chavez !!! ... et que Dieu le préserve ... pour sa famille et son peuple !
                                                          .
                                                          Quoi qu’il arrive ... il a fait faire un grand bon en avant pour son pays ... et surtout les plus délaissés parmi son peuple ... entre autres avancées.
                                                          .
                                                          Les USA ... les sanguinaires du monde, de leur propre peuple et du monde ... n’ont de leçon à donner à personne ... surtout pas aux vénézuéliens !


                                                          • mortelune mortelune 6 janvier 2013 14:33

                                                            Les armées étasuniennes n’aiment pas être au chômage, Obama le sait. Son oeil droit regarde l’Afganistan tandis que le gauche regarde la Syrie. L’Iran le fait loucher alors un p’tit coup d’oeil en bas vers le Venezuela lui redonne un peu le moral. Il est le représentant d’un état qui ressemble davantage à un fauve qu’à une colombe. Il a faim, il a faim de tout. Le ventre vide il se régalerait bien d’un état gonflé à bloc de ressources qui lui manque. Il s’agace d’être aussi fort et d’avoir le ventre vide. 

                                                            Chavez n’est pas une proie facile même si Obama qui peut compter sur les charognards de l’Otan. Alors il est patient, il attend. Le cancers qui ronge le président sud Américain lui fera sans doute l’économie d’une guerre contre une personne cent fois plus intelligente que lui. 
                                                            Ils ont refilé le prix nobel de la paix à une hyène. Dommage ! 

                                                            • MARMOR 6 janvier 2013 15:18

                                                              c’est pas bien d’insulter les hyènes !!


                                                              • Hijack Hijack 6 janvier 2013 16:25

                                                                Prière de ne pas trop comparer ces criminels avec les pauvres hyènes ... qui elles ne font que ce pourquoi elles ont été créées...  smiley
                                                                .


                                                              • nuance 6 janvier 2013 20:50

                                                                Pour ceux qui ne connaitraient pas encore, documentaire sur la tentative de coup d’ état raté contre Chavez de 2002  :
                                                                La révolution ne sera pas télévisée (HQ)

                                                                @ Robert Gil : Merci pour cet article !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès