• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Opposition malienne : un poison nommé Soumaïla Cissé ?

Opposition malienne : un poison nommé Soumaïla Cissé ?

Après la réélection d’Ibrahim Boubacar Keïta pour un second mandat à la tête du Mali, l’opposition cherche à adopter une nouvelle approche face au pouvoir en place, mais aussi en vue de préparer l’avenir. Un débat sur les moyens de l’alternance totalement parasité par le cas de Soumaïla Cissé, véritable machine à perdre pour l’opposition malienne.

Moins d’un tiers des voix. A peine 40% de participation. Les résultats du second tour de la présidentielle malienne sont sans appel pour Soumaïla Cissé. Incapable de mobiliser aussi bien les populations que sa propre opposition, face à un IBK qu’on disait pourtant à la peine, le chef de file de l’URD a pris une claque électorale qui l’ébranle au point de le faire valser sous les sons illusoires d’une victoire qui n’existe que dans son QG de campagne.

Une chose est certaine, l’alternance au Mali ne passera pas par la case Soumaïla Cissé. Malgré les stades pleins, le soutien du chroniqueur Ras Bath, l’embrigadement de la plateforme Antè A Bana, Soumaila Cissé, tout puissant chef de file de l’opposition malien a échoué. Tout le monde en est désormais convaincu. Tout le monde sauf Soumaïla Cissé qui, faute d’une capacité à gagner, continue à marcher de sur le kilomètre qui sépare la place de la liberté à celle de l’indépendance. Au pied de la colline de Koulouba. Il veut laisser l’impression de conserver un fort pouvoir de nuisance dans les rangs de l’opposition. Une opposition qui voudrait semble-t-il, l’a laissé à son sort après avoir eu l’impression d’être trahit par un Soumaila Cissé qui est allé seul au second tour. L’opposition veut donc hâter l’après Cissé.

Quels que soient les candidats soutenus au premier tour, l’ensemble des acteurs de l’opposition s’entendent sur un constat : Soumaïla Cissé était le pire candidat pour terrasser IBK. Les parcours des deux hommes sont trop proches pour que les électeurs se soient mobilisés et aient pu croire en un changement véritable avec Soumaïla Cissé.

Le patron de l’URD a en fait joué le rôle de parfait poisson-pilote pour la réélection d’IBK. L’assurance d’une campagne d’entre-deux tours totalement soporifique et maitrisée. Soumaïla Cissé n’avait pas les reins assez solides pour renverser la machine de guerre électorale d’IBK et imposer des thèmes de campagne alternatifs. Il ne pouvait rien non plus contre l’achat massif des consciences et la fraude que tous ont dénoncé dès le premier tour.

Comment va-t-il se positionner dans un avenir proche ? Va-t-il prendre du recul, comme l’invitent à le faire nombre de ses soutiens, ou souhaite-il coûte que coûte tenter une nouvelle fois sa chance en 2023 ? Nul ne peut le dire pour l’heure. Une chose est sûre, la question Soumaïla Cissé empoisonne l’opposition… au grand bonheur d’IBK.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (1 vote)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • midavowake2 1er septembre 21:37
    Bonjour Mkoute,Sans aucun liens d’aucune sorte... On peut avoir un petit lien du résultat des élections, officiel ou au moins main stream ? Franchement j’y connais rien, et j’aurais pu dire « On » vu le peu d’article sur ce pays. 

    T’a un coté salem qui me plais pas trop fait gaffe^^ « Le patron de l’URD a en fait joué le rôle de parfait poisson-pilote pour la réélection d’IBK. »

    Ok mec, c’est une information cool, sauf que je connais pas ce mec et j’ai aucune idée de ce que veux dire ’URD’ (et j’ai du choix), ou ’poisson-pilote’, il a organisé sa campagne ? il l’a conseillé ? il l’a accompagné physiquement partout ?


    C’est une affirmation en l’air, sans source, c’est un « lien » entre deux célébrité de très faible qualité que tu établis la. Si tu avais mis les deux noms cote a cote, j’aurais tillé une « fabrication d’occurrence », une falsification des méta-données subversive.

    Peluche


    • bob14 bob14 3 septembre 08:43

      Si les forces française partent, ce pays s’effondre...la france-afrique une réalité !


      • cathy cathy 3 septembre 10:02

        @bob14
        Tout à fait, et il faut absolument que la France parte en vitesse, l’armée attend d’ici peu des émeutes graves. 


      • microf 4 septembre 11:00
        @bob14

        Ce serait mieux si la France partait et laissait les Maliens règler leurs problèmes.
        Mais la France ne partira pas tant qu´il y aura au Mali de l´Or,et autres matières précieuses tels l´Urnium, la France est venue pour celá, pas pour protêger les Maliens, voilá les années que la France est au Mali, et rien ne change. La Russie est venue en Syrie, en un an, tout a changé.

        Les noms ont une signification.
        L´opération SERVAL, c´est le nom qu´a donné la France pour son opération militaire au Mali.
        Le SERVAL est un animal qui bouge beaucoup dans son territoire, et partout oú il passe, il urine ceci pour marquer son territoire afin qu´aucun autre animal n´y pénètre dans son territoire, et malheur á l´animal qui va y pénètrer...
        J´espère que vous avez compris.

        Le 4 septembre 2018, a débuté á Pékin, le Sommet Chine-Afrique. Ce Sommet entre dans le cadre du nom de l´opération que s´est donnée la Chine pour ses d´investissement dans le monde, ce nom de code, c´est « La route de la soie » .
        Par cette opération chinoise du nom « la route de la soie », la Chine investit des milliards de dollars en Asie, en Europe, dans les Amériques, en Afrique, en Océanie.
        A chacun son nom de code pour ses opérations, je préfère le nom de l´opération « la route de la soie » á celui de SERVAL.

        En Côte d´Ivoire, c´est l´opération « LICORNE », la Licorne est le seul animal qui peut éventrer un Éléphant. L´éléphant c´est le symbole de la Côte d´Ivoire, la France est venue en Côte d´Ivoire pour l´éventrer, la suite on la connait...

        En Centrafrique, c´est l´opération SANGARIS. Le SANGARIS est un papillon qui comme tout papillon, bouge beaucoup, mais sa particularité, c´est que s´il vous pique, vous n´allez pas vous arrêter de vous gratter, ce qui vous met toujours en mouvement.
        Et depuis que la France est venue avec son opération SANGARIS en Répubique Centrafricaine, les Centrafricains ne cessent de bouger, allant d´un coin du pays á un autre.

        Au Tchad, c´était l´opération ÉPERVIER, chacun de nous sait ce que fait l´épervier, il dérobe carrément tout ce qui passe á sa vue.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Mkoute


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès