• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Ouverture officielle du centre représentatif de la RPD le 25 septembre à (...)

Ouverture officielle du centre représentatif de la RPD le 25 septembre à Marseille

Le lundi 25 septembre 2017, l'ouverture officielle du centre représentatif de la République Populaire de Donetsk (RPD) aura lieu à Marseille, en France. Des personnalités publiques et politiques françaises, ainsi que des représentants des médias européens ont été invités à cet événement solennel.

L'ouverture aura lieu le 25 septembre 2017 à 16 h 30 heure locale (17 h 30 heure de Moscou) dans une salle de conférence de l'hôtel Novotel Prado à l'adresse suivante : 103 Avenue du Prado, Marseille.

Le centre représentatif français assurera des fonctions de représentation, contribuera à la campagne d'information visant à renforcer l'image à l'international de la République Populaire de Donetsk, et à étendre les liens économiques et sociaux-culturels avec les pays étrangers.

C'est une initiative positive pour le Donbass, car ce centre représentatif va faciliter les échanges entre la France et la RPD, et permettre à cette dernière de briser le blocus médiatique via des projets visant à mettre en contact direct les populations civiles des deux pays.

Le centre représentatif devrait bientôt être doté d'un site internet, qui relaiera les informations venant de la RPD, présentera le centre et annoncera les différents projets et événements de ce dernier.

Des projets d'échange de cartes de vœux et de vidéo-conférences entre élèves de France et de Donetsk sont déjà prévus d'ici la fin de l'année, ainsi qu'un second voyage en République Populaire de Donetsk des membres du centre représentatif.

La réponse du ministère des Affaires étrangères français n'a pas tardé, puisque aujourd'hui même, un communiqué de ce dernier a indiqué que la France ne reconnaissant pas la RPD, « l’objet de l’association est illicite », et que « le ministère de l’Europe et des affaires étrangères a par conséquent transmis des éléments au procureur de la République. »

La censure par fermeture judiciaire. Voilà la réponse de la soi-disant patrie des droits de l'homme à la volonté du peuple du Donbass de faire entendre sa voix… J'espère que la véritable justice prévaudra, et que le centre représentatif pourra pleinement jouer son rôle de pont entre le Donbass et la France.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  3.79/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • Aristide Aristide 21 septembre 19:35

    La soit disante patrie des droits de l’homme est en droit de faire respecter ses lois sur son territoire. Si une association publie dans ses status un objet illicite, il est du devoir de faire interdire cette association. 


    Une petite info, Hubert FAYARD, responsable de ce machin relais de propagande, est un ancien du FN premier adjoint zélé de Bruno MEGRET à la mairie de Vitrolles. 

    • Robert Lavigue Robert Lavigue 21 septembre 19:39

      @Aristide

      Vous croyez que Christelle va nous envoyer ses chars ?
      Parce qu’elle a l’air de prendre sa pantalonnade très au sérieux !


    • Christelle Néant Christelle Néant 21 septembre 19:41

      @Aristide
      La soi-disant patrie des droits de l’homme devrait commencer par jouer son rôle de garant des accords de Minsk en obligeant la partie ukrainienne à respecter le cessez-le-feu, ce qu’elle ne fait pas. La soi-disant patrie des droits de l’homme devrait commencer par arrêter d’interpréter le droit international selon les desiderata des USA, et appliquer le droit international de manière stricte en reconnaissant la légitimité des référendums qui ont eu lieu en Crimée et dans le Donbass.
      Seulement alors la soi-disant patrie des droits de l’homme pourra l’ouvrir en matière juridique sur ce qui concerne le Donbass.


    • Aristide Aristide 21 septembre 19:58

      @Christelle Néant


      Ouais, mais voilà, la France se fout de votre soutien de propagandiste pour une officine menée par un facho reconverti ... 



    • raymond 2 21 septembre 20:02

      @Aristide
      Sauf qu’il y a beaucoup de communiste en RPD me trompèje ?


    • Christelle Néant Christelle Néant 21 septembre 20:11

      @Aristide
      La France se fout surtout du droit international et des droits de l’homme dont elle est censée être la patrie. Et un troll de votre espèce qui me traite de propagandiste c’est juste à mourir de rire.


    • Christelle Néant Christelle Néant 21 septembre 20:14

      @raymond 2
      La RPD et la RPL sont des pays où beaucoup de gens souhaiteraient un retour de l’URSS, et où les héros et victoires soviétiques sont toujours commémorés. Le drapeau de la RPL est très clair quand à leur positionnement politique (l’étoile rouge au centre ne laisse aucun doute). https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique_populaire_de_Lougansk#/media/File:Nouveau_drapeau_Lougansk.svg


    • Aristide Aristide 21 septembre 20:16

      @Christelle Néant


      Les leçons de droit de la Russie, la RPD et consort , je me marre. 


    • Christelle Néant Christelle Néant 21 septembre 20:18

      @Aristide
      Vu que vous n’y connaissez rien en droit international, retournez sur les bancs de l’école au lieu de vous marrer. Cela vous évitera de passer systématiquement pour un idiot.


    • VivreenRussie VivreenRussie 21 septembre 21:04

      @raymond 2

      Comme l’explique Christelle, je pense que c’est plus la nostalgie d’une époque ou tous ces pays vivaient en paix « c’était mieux avant » que la nostalgie du communisme.
      Au jour d’aujourd’hui il faut vraiment chercher les « vrais » communistes en Russie...
      Une « chose » qu’il convient de noter que ce soit lors du conflit avec la Géorgie ou actuellement la guerre civile en Ukraine, le gouvernement russe et les médias faisaient ou font le distinguo entre les responsables politiques de ces guerres et la population. Avec des rappels d’une histoire commune. 
      C’est très loin d’être le cas dans « l’autre sens »... 

    • Christelle Néant Christelle Néant 21 septembre 21:48

      @VivreenRussie
      Non y a une vrai nostalgie du communisme. Comme le fait qu’à la sortie de l’école t’étais sûr d’avoir un travail, l’assurance d’avoir un toit au dessus de ta tête, les soins gratuits, etc. Ici il y a beaucoup de communistes du type communistes russes. C’est des russes ethniques ici en majorité.


    • Aristide Aristide 22 septembre 07:34

      @Christelle Néant


      La spécialiste en droit international en propagandiste sans retenue du modèle communisme soviétique. Et pis, si on avait envie de se passer du bonheur soviétique, il y avait le goulag, les chars pour les pays étrangers, les procès pour antitruc, ... enfin...

      Chaire Christelle vous n’avait pas besoin de faire semblant, le type des services secrets est sorti, ... ah bon, il relit tout ce que vous écrivez, je comprend ...


    • Doume65 22 septembre 13:16

      @Christelle Néant
      Bonjour Christelle.
      Qu’on puisse regretter la certaine sécurité qu’apportait le communisme, je le comprend. Mais de là à regretter le communisme, c’est oublié l’horreur des goulags, le manque de liberté etc. Il me semble que la sécurité, d’une manière générale était assurée en France du temps de trente glorieuses, sans avoir recours au communisme.
      Il existe des intermédiaires entre le néolibéralisme débridé (pléonasme) et le communisme.


    • Christelle Néant Christelle Néant 22 septembre 13:21

      @Aristide
      Morte de rire, personne ne relit ni mes articles ni mes commentaires. Donc vous pouvez arrêter votre délire. De un.
      De deux ce que je décris est un fait, pas ce que moi j’ai envie. Ce n’est pas parce que vous vous confondez ce que vous voulez avec la réalité que tout le monde fait comme vous. Je discute régulièrement avec les gens ici, et beaucoup regrettent l’URSS, quoi que vous en pensiez, c’est comme ça.


    • Christelle Néant Christelle Néant 22 septembre 13:22

      @Doume65
      C’est pourtant le cas, beaucoup de gens ici regrettent l’URSS. Ce qui est difficilement compréhensible pour nous. Mais c’est une réalité dont il faut tenir compte, qu’on la comprenne ou pas.


    • taktak 22 septembre 17:14

      @Christelle Néant
      1°) je ne crois pas que cela soit difficilement compréhensible. Ni pour nous, ni pour les peuples soviétiques : les peuples soviétiques ont voté par réferendum à 70% pour la poursuite de l’URSS, et depuis les sondages de façon constante confirment cette opinion. C’est exactement l’opposé de l’Union Européenne

      2°) en France, la propagande de masse anticommuniste issue de 100 ans de guerre froide, de la collaboration avec l’allemagne nazie puis l’OTAN influe effectivement très négativement sur la réalité de ce qu’était l’URSS. Il reste qu’au sortir de la guerre la majorité des gens savaient qu’ils devaient leur liberté non pas aux USA mais aux soviétiques. Eux, ils avaient vécu la guerre. Il est vrai que quand on voit un film comme Dunkerques, on perçoit que le révisionnisme historique a de beaux jours devant lui.

      3°) La comparaison entre la réalité de l’URSS et la réalité des pays de l’ex URSS est frappante : corruption insécurité, pauvreté, inégalité et perte incontestables de poids sur la scène internationale (sans parler de la régression au plan technique, scientifique, artistique etc...) fait apparaitre la réalité d’un grand bon en arrière. Il est évident que ceux qui ont eu à la vivre en sont bien plus conscient que ceux qui abreuvé de Coca Cola, de Mc Do et de séries mainstream à la gloire de GI joe le perçoivent plus difficillement. Et ce d’autant plus quand de la maternelle à l’aggrégation, on leur a bourré le mou sur le mode, le communisme c’est pire que le nazisme

      Mais la vérité des faits finira toujours par se faire jour.

      En tout cas Christelle, merci de votre travail.
      Il est significatif de voir les petits propagandistes qui ici vous insultent préfére vous raconter ce qui ce passe en RPD, fort de la doxa lue dans Le monde, Libération, le Figaro et cie écrite directement depuis les éléments de langage édité à Bruxelles et Washington, alors que vous vous êtes sur place.

      Ce n’est pas bien différents des manières de faire des soviétologues à la Conquest et autre Furet ou Courtois.


    • Christelle Néant Christelle Néant 22 septembre 17:21

      @taktak
      Merci des compliments et encouragements.
      Les points que vous soulevez sur la vision occidentale de l’URSS sont pertinents et expliquent pourquoi beaucoup d’occidentaux ne comprennent pas cette nostalgie de l’URSS. Ils ont été tellement formatés qu’il ne peuvent pas percevoir les choses comme les gens qui ont vécu au sein de l’URSS.
      Concernant les trolls de l’OTAN ca me fait rire de voir les âneries qu’ils ânonnent comme des vérités, toutes droit sorties de l’AFP qui elle même les pompe sur UNIAN. Quand je lis les délires qui sortent dans les médias ukrainiens ou occidentaux sur la vie ici.
      La dernière grosse rigolade en date c’était un article qui racontait qu’il était difficile ici de se procurer des préservatifs et des serviettes hygiéniques. J’en ai éclaté de rire, et lors de mes courses suivantes au supermarché je me suis demandé si je ne devais pas faire une photo du rayon concerné pour montrer que c’est du grand n’importe quoi... Je ne l’ai pas fait car je trouvais ça franchement ridicule d’en arriver là : devoir prendre en photo des boîtes de capotes et des serviettes/tampax.....


    • Jean 22 septembre 17:42

      @raymond 2
      ce n’est pas bien ?


    • Doume65 22 septembre 17:52

      @taktak
      «  la perte incontestables de poids [de la Russie] sur la scène internationale »
      C’est en train de changer avec Poutine, non ? Et ce sans communisme.


    • V_Parlier V_Parlier 22 septembre 21:49

      @Christelle Néant
      Je pense que pour expliquer la vision de l’URSS par les russes à des français qui n’en connaissent finalement (et mal) que la tranche d’années 1917-1960 environ, il est toujours bon de préciser que les russes ne regrettent pas les années 30 mais plutôt la période à partir de Brejniev (qu’ils ont connue) où les choses étaient quand même très différentes. Et en comparant cette période aux années 90 on comprend tout à fait pourquoi beaucoup disent regretter la chute de l’URSS (sans forcément vouloir y retourner telle qu’elle était).


    • Christelle Néant Christelle Néant 22 septembre 21:58

      @V_Parlier
      C’est vrai. Merci de cette précision qui aide à faire un peu mieux comprendre le schmilblick smiley


    • Aristide Aristide 23 septembre 10:47

      @Christelle Néant


      Les allemands qui avait la malchance de vivre à l’ouest se ruaient vers le mur au méprise de tous les dangers pour aller goutter aux joies immenses du bonheur à la mode URSS. 

    • Christelle Néant Christelle Néant 23 septembre 14:33

      @Aristide
      Et vous, vous vous ruez pour pondre un commentaire au mépris de l’orthographe, pour pondre une ânerie....


    • JC_Lavau JC_Lavau 24 septembre 09:32

      @Aristide. Avant le mur, ils allaient se ravitailler à l’Est, où c’était moins cher.


    • JMBerniolles 21 septembre 20:07
      Bonjour et toujours merci pour vos articles.

      Dans les accords de Minsk dont la France est garante avec l’Allemagne et la Russie, les républiques de Donetsk et Lougansk figurent en tant que telles. Cela veut dire que la France leur reconnaît une existence.... Ce n’est pas très cohérent avec le fait de leur refuser de se faire connaître en France. Mais nous ne sommes pas gouvernés par des gens logiques et responsables.

      J’imagine que c’est un geste purement diplomatique adressé au régime de Kiev. Soutenir un régime qui s’effondre et se déchire est idiot, mais on en revient à la nature de nos gouvernants. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires