• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Paix, Nature et Sars-Cov-2

Paix, Nature et Sars-Cov-2

Au début du IIIe millénaire, le monde est multipolaire. Même si la Terre possède deux pôles, au nord et au sud (causalité naturelle des contraires), le monde sociologique est multiple. Avant la chute du mur de Berlin, le monde était bipolaire (nommé ainsi -depuis 1950- par les puissants, en négligeant la présence des civilisations minoritaires et/ou plus faibles). La société humaine est naturellement colorée par des origines relatives aux peuples constitués dans le passé, les civilisations sont vieilles mais l'approche actuelle est novatrice. La communication sur Terre se généralise, par des moyens technologiques, mais aussi par l'intention mûre de réellement se parler malgré les différences. C'est difficile d'en prendre conscience profondément, non pas de l'échange nécessaire, mais des conflits incessants qui persistent depuis bien longtemps. Les périodes de paix ont existé, de manière plus ou moins longues mais toujours localisées dans le temps et dans l'espace. Peut-on envisager dans le futur une longue période de paix généralisée et étendue à toute la planète ?

JPEG

La paix matérielle

La juste répartition des richesses est au cœur de la paix sur Terre d'un point de vue matériel. Où en sommes-nous ? Quel degré d'avancement peut-on évaluer pour atteindre la paix, en se basant sur le modèle économique imposé par les Puissants (Oxfam) :

  • (2014) 1% de la population possède 83% de la richesse mondiale
  • (2018) La richesse mondiale est évaluée à 317.000 milliards de dollars
  • (2019) 26 personnes -les plus riches- détiennent autant d'argent que 50% de l'humanité
  • (2020) 2153 milliardaires détiennent plus d'argent que 60% de la population mondiale et 1% des habitants les plus aisés de la planète ont deux fois plus de ressources que les 6,9 milliards de personnes les moins privilégiés.

Soyons prudents sur les chiffres (statistiques sociologiques), ce sont des évaluations "à la louche" et nécessairement entachés d'erreur (collecte des données, hypothèses de travail, focalisation excessive des éléments comparatifs...) mais l'ordre de grandeur est clair : les inégalités matérielles sont bien présentes sur Terre.

En 12 ans, les inégalités matérielles se sont amplifiées. Et oui, la crise financière de 2008 (favorables aux riches) et maintenant la crise sanitaire SRAS-COV_2. Selon le rapport Oxfam 2021, les 1000 milliardaires les plus riches ont retrouvés leur richesse d'avant pandémie en 9 mois, alors qu'il faudra 10 ans aux plus pauvres pour se relever des impacts économiques du coronavirus. Et 3 ans (selon la banque mondiale) si les pays les plus riches interviennent sans attendre pour réduire les inégalités (ce dont on peut douter).

En France, 10% les plus riches possèdent 50% de la richesse nationale. La question n'est pas de connaître la proportion exacte pour affirmer avec plus ou moins de vigueur une réalité indéniable et indéfendable.

La paix matérielle est une convergence d'intentions raisonnables au delà des intérêts personnels et conformationnels. L'idée obsessionnelle de la réalité matérielle est une illusion, celle de considérer la vie comme uniquement sensorielle. Persistance philosophique qui nous vient d'Aristote, poussé à son paroxysme avec la physique classique et détrôné fort heureusement par la mécanique quantique (a-causalité logique). Au début du XXe siècle, l'air du temps était propice au changement radical de la société dominante et sclérosée depuis +2000 ans. Cela n'a pas duré avec les "2 guerres mondiales" qui se succèdent rapidement pour révéler avec horreur les intentions des peuples mécanisés et industrialisés. Et maintenant, que faisons-nous ? Après les 30 glorieuses en occident, l'information numérisée redistribue les cartes. Le jeu est inattendue, les changements sont rapides, les prises de conscience sont de plus en plus individuelles et radicales. C'est normal, après toutes les souffrances endurées et le manque de pragmatisme, de volonté et de clarté de pensée pour concrétiser, à l'échelle de la planète Terre, l'harmonie des peuples passés et avenir.

Le diagnostique est clair, dans son orgueil inavoué, l'humanité a polluée les sols, les rivières, les océans, l'atmosphère et les orbites géostationnaires. Imaginez-vous le bilan, cher ami amoureux des mots et de la pensée conscientisée ?

La paix psychologique

A chaque époque ses réalités et ses engagements à concrétiser. La paix psychologique n'est pas pour maintenant. Il faut être réaliste (par moment) même si l'on souhaite toujours tirer au maximum vers le haut, l'idéologie d'une harmonie planétaire. Utopiste ? Le chemin est long, le but à atteindre n'est pas l'objectif considéré, dans le pays psychologique, ce qui compte, c'est l'attitude mise en oeuvre pour parcourir ce chemin. Il faut comprendre que l'être humain qui conscientise est le chemin, c'est lui, le terrain. Alors le but, tu l'envisages, tu l'atteints et profitant d'un repos salutaire, tu projettes un autre objectif à atteindre. Et l'oisiveté alors ? Dans ce contexte, l'inaction est une contemplation. Et la distraction ? C'est toujours essentiel car le jeu, l'humour et la joie permettent de sentir humain tout en se détachant du mental excessif et dominant. Et le cœur alors ?

La paix psychologique résulte de l'harmonie par le conflit. Pourquoi en est-il ainsi, je ne sais pas (on peut faire des hypothèses, ce n'est pas le propos), mais on peut le constater aisément. A la deuxième dizaine du IIIe millénaire, où en sommes-nous ? Parfois la réalité est paradoxale, la numérisation du monde est salutaire pour fluidifier le flux informationnel de l'industrialisation excessive de nos sociétés passées et dépassées. Obsolètes et ridicules maintenant sont les modèles de croissance économique. Ni linéarité, ni causalité persistante car l'évolution de la planète est cyclique. Des hauts, des bas et des neutralisations, l'évolution est sinusoïdale. Et nous sommes au point maximum de la considération matérielle des réalités essentielles (mais surtout illusoires). Nous pouvons assécher maintenant cette voie, rentrer en pralaya (terme sanskrit signifiant dissolution) pour nourrir autre chose car il n'y a plus de délai. Mais comment faire ? Les puissants le sont tellement ! Envisager la réalité harmonieuse, l'intégrer intérieurement, individuellement d'ailleurs pour assécher déjà en soi même ses propres conflits puis envisager l'harmonisation avec autrui. L'altruisme est mal connu, il ne s'agit pas de se soustraire pour l'autre, mais d'exister pleinement par le Soi au sein du monde. La Terre n'appartient pas au genre humain.

Psychos (gr. âme) et logos (gr. discours) forment l'étymologie de la psychologie. Le discours de l'âme concerne avant tout les multiples soi et Soi pour bien comprendre l'autre. La paix psychologique interviendra lorsqu'un nombre suffisant d'individus (dans le monde) comprendra cela. La logique n'est qu'un outil et non une vérité au cœur de l'âme humaine.

La part humaine d'un individu, au sein de la société, diminue en raison inverse de l'intensification technocratique de la gestion du monde. Les gouvernants exploite la technologie pour contrôler la cité (numérisation des données, contrôle des médias, localisation d'un individu, interface homme-machine...). Notre identité humaine se résume à un numéro de passeport ou de sécurité sociale... La sécurité sociale est un concept lié à l'altruisme mais il est déformé par des décisions disproportionnées et liberticides pour coordonner la crise sanitaire SARS-COV_2.

Crise sanitaire (Sars-Cov2)

Dans le film Enemy de Denis Villeneuve, l'acteur principal (Jake Gyllenhaal) joue un professeur discret qui explique dans un cours :

L'obsession d'une dictature c'est d'avoir le contrôle absolu sur un peuple. Dans l'Antiquité romaine, ils leur donnaient du pain et des jeux, ils occupaient la masse avec du divertissement. D'autres dictatures ont d'autres stratégies, elles censurent l'information, elles contrôlent les idées et les connaissances. Comment elles y arrivent ? Moins d'instruction, en limitant la culture et en censurant tout ce qui permet l'expression individuelle. [...] C'est un schéma qui se répète sans cesse à travers l'histoire.

Dans le film Enemy de Denis Villeneuve

Dictature sanitaire en France

  • Censurer l'information et l'expression individuelle : il y a tellement de censure, invisible, sournoise et bien réelle. La crise sanitaire renforce cette censure. Les grands médias (presse, TV...), en France, sont contrôlés à +90% par 9 personnes. Les médecins, les juristes, les penseurs libres, les généraux de l'armée, etc..., sont censurés lorsqu'ils sortent de la pensée unique. Il existe peu de médias alternatifs mais de plus en plus sur Internet et c'est une bonne chose. La liberté d'expression et la liberté d'information sont grandement en DANGER.
  • Contrôler les idées, la connaissance : Un journal scientifique, Le Lancet, trafique l'information, les médecins français ne sont plus autorisés à prescrire, conflits d'intérêts avec les laboratoires (Big-Pharma), comité scientifique inapte à comprendre le bien commun, éviction de la question sur l'origine du Virus, promulgation de l'état d'urgence permanent...
  • Limiter l'instruction et la culture : fermer les écoles, aménager les épreuves, fermer les cinémas, les théâtres, limiter la liberté de circulation des individus.
  • Puis il y a l'armée, en France, 50 généraux et 25000 militaires qui signent une pétition pour mettre en garde l'Etat sur l’imminence probable d'une guerre civile. J'ai entendu un CRS (chef de section) en service qui raconte qu'il a ordre de taper sur les Gilets Jaunes (qui chantent la Marseillaise) et qu'ils doivent laisser déborder les casseurs sans intervenir...
  • Et n'oublions pas les épisodes précédents : terrorisme et diminution des libertés, Gilets Jaunes (2 ans) et stratégie autoritaire et répressive...
  • Finalement, dans tout ce fatras d'opposants, les gouvernants français continuent à se vanter d'avoir fait les bons choix.

On marche sur la tête maintenant, et tous ces opposants (médecins, juristes, militaires, penseurs libres...) ne sont pas des complotistes, tous ces individus lucides représentent la Nouvelle Résistance Citoyenne en France. Cette crise sanitaire nous a permis de découvrir le vrai visage de nos dirigeants qui, paradoxalement, nous impose de porter un masque. Les méthodes pour gérer la crise sont clairement liées à une dictature. 

Géopolitique Internationale

C'est étonnant de constater que de nombreux pays utilisent des méthodes similaires (et liberticides) pour gérer la crise sanitaire. Peu importe les raisons, car elles deviendront claires avec le temps. En tout cas, le constat est sans appel, les dirigeants du monde sont irresponsables, ils sont déterminés pour enfermer les peuples (confinement sanitaire), pour fermer les lieux culturels, les commerces et pour générer des flux monétaires indécents (planches à billet) mais ils n'ont aucune volonté et pas d'argent pour résoudre la pollution des sols, des rivières, des océans, de l'atmospère et des orbites géostationnaires.

La crise sanitaire SARS-Cov2 est gérée (par plusieurs pays) de la même manière (leviers dictatoriaux) malgré des pays opposés en stratégie internationale.

Le néolibéralisme atlantiste (OTAN) et européiste (Europe) cache ses intentions nauséabondes dans les inégalités (sociales et financières) et dans les mesures liberticides accentuant la souffrance des peuples. Sur le principe juridique de la construction européenne liée aux décisions/stratégies de l'OTAN, l'Europe devient insidieusement le "petit chien" de l'Amérique du nord. L'Amérique du sud, dans son histoire, est marquée par plusieurs tragédies (conquistadors espagnols/portugais) puis souillée par les excès autoritaire du communisme. Mais on peut supposer que son futur sera plus radieux. Pour l'orient c'est différent, la Chine est une des civilisations persistantes (+6000 ans) des plus novatrices (Fo-Hi, Lao-Tseu, Ming...) ayant existé sur Terre. L'Inde concerne l'origine de toutes les langues "indo-européennes", c'est la gardienne de la Sagesse Antique. L'Afrique représente la terre de nos ancêtres (évolution des hominidés), j'aime à penser qu'elle achèvera le verrouillage de l'harmonisation sociale sur Terre. La colonisation européenne est également une catastrophe sur ce continent.

L’hégémonisme américain (OTAN) s'achève (j'espère) et elle va se fracasser sur la muraille de Chine. Le ralliement des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) depuis +20 ans à pu renforcer leurs liens d'opposants légitimes et prendre le temps de constater l’indicible horreur de la stratégie militaire de l'OTAN dans le monde.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.83/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Ben Schott 17 mai 14:23

     

    Encore un remuage de couteau dans l’ulcère des anti-conspi citoyens...  smiley

     


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 17 mai 14:24

      « Peut-on envisager dans le futur une longue période de paix généralisée et étendue à toute la planète ? »

      Il va falloir choisir entre les modèles adoptés par les deux autres familles de notre espèce : les bonobos et les chimpanzés. Le système patriarcal des chimpanzés a pour corollaire la xénophobie qui les fait considérer a priori comme ennemi tout groupe de chimpanzés autre que le leur et qui les amène à déclencher systématiquement une guerre territoriale pour consolider leur pouvoir (qui n’est d’ailleurs pas héréditaire et repose sur des alliances et des codes de l’honneur très proches des mafias humaines), alors que les bonobos ont adopté un système matriarcal beaucoup plus tolérant dans lequel les conflits sont désamorcés par la proposition de relations sexuelles (hétéros ou bi).

      Etant donné que nos patrimoines génériques avec ces autres grands singes est semblable à 99% ; il y a peut-être quelque chose à creuser de ce côté-là ?


      • Sinbuck Sinbuck 17 mai 18:05

        S’il suffisait d’avoir des relations sexuelles, il n’y aurait pas 50% de divorce.

        Et pour suivre ton analogie animale, dans cette crise, il y a le « silence des moutons » et le « hurlement des loups solitaires ». Si les opposants (prise de conscience) pouvaient s’unir en meute sous la bannière de la paix...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Sinbuck

Sinbuck
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité