• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Percer le rempart des BRICS ?

Percer le rempart des BRICS ?

Brésil, Russie, Inde, Chine populaire et Afrique du Sud (« South Africa »), les BRICS sont cinq grands Etats à perturber le sommeil des stratèges de l’Union transatlantique (USA et UE) et de leurs amis de l’Union dite « transpacifique » (USA bien sûr, Japon et Corée du sud).

Ces cinq géants émergents contestent le sanglant monde unipolaire de l’Oncle Sam en effet par leur dynamisme économique et politique.

Bien sûr, il s’agit de pays capitalistes… ou fortement tentés par le retour au capitalisme (Chine). Mais outre que la messe n’est pas totalement dite en Chine, où la classe ouvrière est très active sur le front social et où nombre de militants du PCC n’ont pas oublié la Révolution du 1er octobre 1949, tous ces pays sont dotés de puissantes traditions communistes : Lénine était russe, Chris Hani sud-africain, deux PC indiens dispose d’une large influence au Bengale et au Kérala ; quant à Carlos Prestes et Niemeyer, ils étaient brésiliens et un Parti fidèle au léninisme, le PCB, agit avec dynamisme au Brésil.

Voilà qui est intolérable pour Washington, d’autant plus que ces pays réfléchissent à la mise en place d’institutions internationales indépendantes des institutions de la mondialisation néolibérale (FMI, Banque mondiale, OMC…) sous gouvernance jalousement euro-américaine.

JPEG

C’est donc un pur hasard de calendrier si, suite à l’ingérence grossière de l’UE-OTAN dans les affaires de l’Ukraine et à la guerre civile qui s’en est suivie, on a affaire en ce moment à une réédition (que plusieurs médias annonçaient depuis des semaines !) de la « révolution orange » à Saint-Pétersbourg, la ville la plus occidentalisée de la Russie. La preuve que l’Occident et ses services ne sont pour rien dans cette poussée orange, c’est qu’au même moment, alors que toute la Chine ouvrière et paysanne célèbre la Révolution populaire du 1er octobre 1949, la jeunesse dorée de Hong-Kong descend dans la rue pour appeler, en fait… au changement total de couleur de la République populaire voisine*. Déjà les manifestants de l’Euro-Maïdan avaient tenu la principale place de Kiev durant deux mois jour et nuit sans qu’aucun média occidental ne se demande qui les fournissait en tentes et en vivres et qui payait les journées de travail chômée. A Hong-Kong aussi, bizarrement, les manifestants qui dorment sur place sont approvisionnés gracieusement sur la base de « dons » : faits à qui et par qui alors que les manifestants n’ont « pas d’organisation » ? En tout cas, tous ceux qui ont organisé des sittings populaires en France et qui ont vu de près les matraques de CRS, aimeraient bien savoir comment faire camper pendant des semaines, avec vivres et boissons, des milliers de manifestants…

LOGO-PRCF+INI

Au Brésil, mettant à profit les dérives et les inconséquences lourdes de Lula, puis de sa successeuse Dilma Roussef, une candidate pseudo-« socialiste » proche des milieux évangélistes nord-américains espère reconquérir la présidence aux élections présidentielles toutes proches : Washington espère que cela déstabiliserait les BRICS et, par effet domino, les pays progressistes regroupés dans l’ALBA (Cuba, Venezuela, Bolivie, Nicaragua, Equateur…).

Bref, les dirigeants indiens et sud-africains ont intérêt à se tenir à carreau. Par ex., l’Inde devrait obtempérer aux appels pressants de Washington à participer à la coalition euro-atlantique en Irak : sans quoi, on peut prédire, sans se prendre pour Cassandre, que des émeutes religieuses et communautaires ne tarderont pas à éclater en Inde…

Quant à nous, soyons plus vigilants que jamais à l’égard des énormes manips des médias occidentaux mobilisés pour la défense de l’Empire transatlantique pris de vertige : car face à ces monuments de cynisme, Goebbels et Goering n’étaient que des artisans !

Commission Internationale – Pôle de Renaissance Communiste en France (PRCF)

source : http://www.initiative-communiste.fr/articles/international/percer-rempart-brics/

 

*Preuve, soit dit en passant, que le principe « un pays, deux systèmes » n’est pas viable à long terme et qu’en effet, la Chine devra finalement choisir clairement entre le capitalisme et le socialisme sur l’ensemble de son territoire. La question est seulement de savoir qui, dans ce basculement, aura l’initiative des communistes ou des capitalistes, qui disposent désormais de très puissants relais désormais en Chine populaire.

Le site officiel chinois Huanqiu Wang a condamné l’attitude des Etats Unis, qui sont « en train de changer discrètement la couleur de Hong Kong par des actions dangereuses ». « Le Hong Kong American Center, hébergé par l’université chinoise de Hong Kong, est en fait une base américaine qui forme les activistes d’Occupy Central. Le directeur exécutif de ce centre, Morton Holbrook III, est en réalité un espion américain. Ce centre a monopolisé l’édition des manuels de culture générale dans huit universités à Hong Kong. Les Américains sont en train de transférer leur expérience du Moyen-Orient vers Hong Kong, cela est très dangereux », affirme le site ( Courrier international).

Selon France Culture les dirigeants du mouvement « Occupy central » à Hong-Kong sont : Aek, 19 ans, président de la Fédération des Étudiants, Chou, pasteur batiste, 70 ans, ancien responsable de la filière d’extraction de Chine des contre-révolutionnaires de la Place Tienanmen, Beni Taï, 50 ans, responsable Démocrate-chrétien, le professeur Chian, 55 ans, ancien professeur à Yale (USA).


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • Diogène diogène 2 octobre 2014 10:00

    « ou fortement tentés par le retour au capitalisme (Chine) »


    Si le capitalisme se définit par la propriété privée des moyens de production et la lutte des classes, alors, la Chine est capitaliste.
    Les milliardaires chinois qui siègent au parlement sont des oligarques.
    Le parti dit « communiste » est une police politique, il a le m^me rôle de contrôle social que l’église catholique autrefois en France.

    • Piotrek Piotrek 2 octobre 2014 18:08

      Michel Maugis :

      La Chine est donc avant tout marxiste, et construit son socialisme à elle, en utilisant la dynamique du capitalisme souverain, sous contrôle du PCC

      Et si s’était l’inverse ? C’est peut-être le grand capital qui prend le contrôle du PCC ?

      - La chine n’a pas 500 ou 1000 millionnaires elle en possède 2.378.000 (en 2013)
      - L’assemblée Nationale Populaire de Chine est colonisée par les riches, la fortune cumulée des 70 membres les plus riches se monte à 70 milliards de dollars (source : journal qui aime les riches dont un des journaliste s’extasie du « mariage entre la fortune et la politique »)
      - Suffit de regarder la photo du parking des gardiens du communisme à la chinoise (l’article parle des chinois qui critiquent le m’a tu vu des « rock stars of chinese politics »)

      VIVE LA CHINE !! VIVE LE MARXIME

      Ou la la il s’en est passé des choses depuis mai 68 !


    • Piotrek Piotrek 2 octobre 2014 20:26

      Les USA, historiquement projectionnistes, n’ayant plus les moyens économiques de maintenir leur empire, tentent désespérément de créer une croisade quelque part afin de relancer la machine impériale.
      Les USA jouent au poker et sont en train de bluffer

      Les chinois n’ont pas d’ambition expansionniste hormis récupérer les territoires qu’ils considèrent les leurs (Taiwan, une partie de la mer du Japon...) Pour la politique exterieure ils s’adaptent et investissent stratégiquement.
      La Chine joue un jeu de GO et place ses pions de telle sorte qu’il ne soit même plus tenté par une riposte.

      La Chine mène avant tout un combat existentiel devant le FASCISME des USA.

      Non un empire remplace un autre, la Chine peut demain mettre sur le marché un dizième de ses réserves en dollar pour mettre les USA à genoux, ils ne le feront pas car il y aurait une riposte immédiate... mais surtout : LES USA SONT LE PRINCIPAL CLIENT DES BRELOQUES CHINOISES.
       Ils placent leurs pions sur tous les continents pour nous transformer en vassaux consentants et non en camarades car c’est l’esprit de leur culture millénaire...

      http://www.chinausfocus.com/ est de très loin le meilleur site d’information sur les relations USA/Chine, les auteurs chinois sont extrêmement fermes mais très policés dans leur propos, les auteurs américains sont provocateurs, imbus comme toujours mais beaucoup moins que d’habitude car ils savent qu’ils marchent sur des oeufs.

      Vous ne comprendrez rien au Marxisme de la Chine.

      Le seul marxisme chinois qui existe c’est celui qui fait croire au bouseux illettré chinois que son gouvernement le représente encore. Les autres sont devenus de bons petits soldats du capitalisme à la chinoise.
      Regardez ces photos et dites-moi sincèrement si vous y voyez quelque part le triomphe du marxisme.


    • Piotrek Piotrek 3 octobre 2014 02:35

      Vous ne respectez pas vos adversaires idéologiques

      Pour ne pas continuer dans la confusion : je n’ai pas d’idéologie et je n’ai donc pas d’adversaires idéologiques.

      Je lis, j’observe.

      Et quand je vous lis et que vous concluez : VIVE LA CHINE !! VIVE LE MARXIME, je me dis juste que ça colle pas vraiment avec ce que j’ai pu lire ou observer.

      Si vous trouvez une affirmation mienne fausse, vous ne la réfutez pas en proposant une idée fausse qui ne fait donc que confirmer la mienne.

      Vous, par contre, il me semble que vous avez une idéologie, et vous espériez des arguments contradictoires classiques de l’idéologie opposée.
      Dommage : je ne suis ni pro-américain ni anti-américain (ça serait stupide considérant qu’il existe quelques d’américains que j’apprécie et qu’il en existe d’autres que je n’apprécie pas) Je suis pro EU pour certains aspects, et contre pour d’autres...

      mais vous ne la réfutez pas en proposant un MENSONGE idéologique, que vous savez être tel.
      Justement, je n’ai donné absolument aucun argument idéologique. Juste des petits échantillons de ce que j’ai pu lire ou observer qui convergent contre le fait que la Chine est sur la voie du marxisme.

      EUthanasie déjà effectuée sur de nombreux pays, de surcroit laïque, commet’ Irak,la Libye, l’ Afghanistan révolutionnaire, et maintenant la Syrie.

      Vous répondez NON ! Quelle belle idiotie, pardonnez moi.

      Excusez-moi mais vous extrapolez, je n’ai rien dit dans mes commentaires précédents sur le sujet de l’UE, de l’Irak...

      Sachant ce qu’ est l’ Empire US, ayant les caractéristiques qui définissent un empire depuis la nuit des temps, en passant par l’ empire grec, perse, romain, anglais, espagnol, français et maintenant US…

      L’analogie tombe à point, à mon avis les Etats-Unis croient en Zeus, Poséïdon, Arès... tandis que les chinois croient en Jupiter, Neptune, Mars...
      Les chinois rattrapent leur retard sur le monde en le copiant : ils ne peuvent que copier du capitalisme en ménageant leurs citoyens qu’avec Mao.

      je crois que vous devez l’explication qui s’impose pour dire que la Chine est ou sera le nouveau empire qui remplacera les USA.

      La Chine est en train de réussir l’exploit de posséder les USA à leur propre jeu capitaliste :
      - La Chine possède 8% de la dette publique américaine
      - La Chine est le premier détenteur de devises au monde (trente fois plus que les USA !)
      - La Chine investit littéralement dans le monde entier, des sommes colossales sans cesse croissantes (doublant même parfois tous les ans)
      - La Chine produit 22% des biens manufacturés du monde en constante hausse, les USA en fabriquent 17,4% en constante baisse

      Je pourrai continuer toute la nuit... mais je terminerai sur la dernière info que j’ai lu et qui me concerne en tant qu’informaticien :
      - Lenovo (les chinois) a racheté la branche serveurs (x86) d’IBM (et c’est un sacré morceau)

      Ne voyez-vous pas que la Chine joue parfaitement le jeu capitalistique-monopoly du monde ? Cela pourrait-il être un cheval de Troie pour semer le marxisme dans le monde entier ? Vu la nature humaine, j’en doute !

      Vous confondez tout, et servez l’ Empire à propager des idées fausses qui obscurcissent le débat

      Faux, je prends uniquement des faits.
      - Tout le cinéma chinois, toutes les séries TV chinoises récentes ne prennent pas Mao ou l’ère marxiste en éloge, au contraire tout porte essentiellement sur la culture confusionniste et la glorieuse période impériale (que vous estimez n’avoir jamais existé)
      - Le rêve chinois est une copie conforme du rêve américain : les études, la voiture, l’appartement, le voyage en France... bref l’ascension sociale dans un monde bourgeois !

      la Chine comme l’ URSS et maintenant la Russie ne sont et n’ ont jamais été des empires.

      Si votre seule définition de l’empire c’est les Etats-Unis, oui pourquoi pas. Mais « empire » a aussi une définition générique dans le dicionnaire larousse (contrairement à votre « sens historique de ce qu’est un empire »)

      Il existe encore un empire français, anglais, et US, qui massacrent comme tout empire qui se respect.

      Si je regarde par l’angle de votre idéologie, ça a du sens,et je suis partiellement d’accord

      S’y associer est participer à cette volonté.

      Non c’est totalement faux, et c’est ça le problème avec des gens comme vous : vous allez tellement d’à-priori face à des gens qui n’ont pas embrassé votre idéologie, votre club, que vous envoyez directement dans les cordes tous ceux qui n’épousent pas totalement vos idées.
      Ma base de pensée, c’est la nature humaine brute, au cas par cas, comme beaucoup de gens, comme la majorité des gens.

      Mais vous avez certainement une explication, pour changer le sens de ce qu’ est historiquement un empire, alors que la volonté des BRICS est justement de s’ opposer à un monde impérial.

      Absolument pas, la volonté des BRICS c’est de tirer leur épingle du jeu dans un monde capitalistique concurrentiel.

      Je l’ attends.

      A mon avis, le pire ennemi de la révolution que vous espérez tant : c’est vous même.


    • Diogène diogène 3 octobre 2014 09:45

      «  Ce que ne fit pas l’ URSS, ni la Chine. Car ce sont des pays marxistes qui s’ interdisent de mener des guerres contre d’ autres peuples. »


      Les peuples afghan et tibétain en savent quelque chose.

      Malheureusement, le projet socialiste initié par Engels, Marx puis Lénine a été discrédité par Staline et Mao qui ont vidé de leur sens les révolutions auxquelles ils avaient contribué.

      L’un et l’autre ont sacrifié l’économie pour conserver le pouvoir politique.
      Il n’y a rien de marxiste dans la chine actuelle. Le grand bond en avant en Chine a été une catastrophe et Lissenko en URSS était un imposteur qui prétendait modifier les lois de la nature et contestait la génétique.

      C’est un système fasciste qui contrôle un peuple soumis pour le compte d’une nouvelle bourgeoisie.

      Falsifier l’histoire ne sert à rien.
      Vos interprétations perverses et alambiquées ne servent qu’à décourager encore plus toute idée de bouleversement socio-économique.
      Les faits ont la tête dure.


    • doctorix doctorix 2 octobre 2014 15:50

      Il se passe à Hong-Kong ce qui s’est passé à Maidan, ni plus ni moins.

      Et les auteurs sont les mêmes :
      La chute des USA représenterait vraiment un bond en avant pour l’humanité. On nous dit que ça vient. 
      Mais c’est long.

      • bernard29 bernard29 2 octobre 2014 16:01

        ce sont les Chinois et les indiens qui investissent le plus en Afrique dans une nouvelle colonisation des terres agricoles.


        • Trelawney Trelawney 2 octobre 2014 16:28

          Bien sûr, il s’agit de pays capitalistes…

          Monsieur PCRF (car pour pondre des conneries pareil c’est impossible que vous soyez plus d’un), Citez moi dans ce monde des pays communistes.

          Personnellement je connais Cuba qui est une référence en matière de santé et d’éducation, mais c’est tout. Pour ce qui est des libertés vous repasserez (mais a t-on besoin d’être libre dans ce monde ?). Pour ce qui est du tourisme sexuel, Cuba a ses attraits (c’est même l’industrie locale). Les cubaines ont le sang chaud, leur éducation fait d’elle des personnes attachantes et le cout de la vie (merci le communisme) fait que ce n’est pas cher du tout.

          Ne me parlez surtout pas de la Corée du Nord qui est tout sauf communiste.

          En fait à part Cuba, je ne connais aucun pays communiste


          • doctorix doctorix 2 octobre 2014 16:30

            Il me semble que la Chine est moins perçue en Afrique comme un colonisateur que comme un partenaire.

            Il n’y a pas de détestation, comme c’est le cas contre l’Occident, et plus de respect de part et d’autre.

            • Flip-flop Flip-flop 3 octobre 2014 13:13

              depuis à peu près 10 ans l’arrivée des chinois en Afrique, ce continent a reconnu la forte croissance économique, c’était grâce aux chinois,

              ils payent plus cher que l’occident pour acheter la matière 1er, et exportent les produits pas cher en Afrique, que les africains habillent correctement, avoir un portable à la main....


            • hans 2 octobre 2014 19:09

              Merci PRCF, je remarque juste que quelques trolls professionnels se sont gréffés dans les commentaires ( nouveau pseudos, un seul commentaire etc) ce qi est bon signe à mon avis, cela barde pour l’empire.


              • Mmarvinbear Mmarvinbear 4 octobre 2014 12:47

                A ce que je vois, les bobos-gauchos n’ont toujours rien compris de la réalité du monde.


                Les BRICS ne sont qu’une construction médiatique artificielle, tout comme le Tiers-Monde l’était dans les années 60.

                Il n’y avait rien de commun entre l’ Indonésie, l’ Inde, le Mozambique et la Bolivie. Ces pays et les autres avaient été mis dans le même sac car ils ne faisaient pas partie (et ne voulaient pas faire partie ) de l’affrontement des deux Blocs de l’époque, l’ Est et l’ Ouest.

                Mais en ce qui concerne la culture, l’économie, la société, les ressources et les orientations futures, ces pays n’avaient rien en commun.

                C’est le même topo avec les BRICS. Ces pays diffèrent en matière de ressources, de degré de développement économique, d’orientation publique et démocratique.

                Leur seul avantage à être ensemble, c’est de fournir un joli acronyme à la presse.

                Y voir l’émergence d’un groupe ayant la volonté ou la capacité à s’opposer au « Grand Satan », c’est faire preuve d’une extrême naïveté.

                Le Brésil a son économie tournée vers les USA, il n’a aucun avantage à s’opposer à lui. 

                Les Russes sont dans un revival back to USSR mais Poutine a fait l’erreur de se mettre pratiquement tout le monde à dos, ce qui se fait déjà sentir niveau économie. Sa cavalcade en Crimée va lui couter très cher au final.

                La Chine se tient du côté de Poutine mais pas trop : elle possède une grande partie de la dette extérieure US et elle n’a aucun intérêt à voir le dollar chuter. Elle joue sa propre carte et elle a plus intérêt à voir le Tsar mordre la poussière pour ramasser les restes ensuite sans se fatiguer.

                L’Inde est dans l’orbite chinoise et doit avant tout régler la question pakistanaise avant de pouvoir émerger politiquement.

                L’ Afrique du Sud, elle, dépends des investissements saoudiens pour renforcer son économie. Elle ne se mettra donc pas du coté opposé aux USA qui protègent les Saoud.

                • foufouille foufouille 4 octobre 2014 12:53
                  Les institutions financières des BRICS

                  Lors du sommet de Fortaleza, au Brésil, en juillet 2014, les BRICS ont décidé la création d’une banque de développement basée à Shanghai et d’un fonds de réserve. La banque est dotée d’un capital de 50 milliards de dollars qui doit être porté à 100 milliards de dollars dans deux ans. Elle peut accorder jusqu’à 350 milliards de prêts pour financer des projets d’infrastructures, de santé, d’éducation, etc., dans les pays concernés et, à terme, dans d’autres émergents. Point notable, elle n’assortit pas ses prêts de conditions contraignantes, comme c’est le cas du FMI, qui lui « exige des réformes structurelles et une ingérence politique intolérable en échange de son aide », a expliqué Anton Silouanov, le ministre des Finances russe. Cette option pourrait séduire nombre de pays émergents qui, comme l’Argentine, estiment que les conditions du FMI ont causé de sérieux dommages à leurs économies50. Le fonds de réserve devrait être doté pour sa part de 100 milliards de dollars destinés à servir en cas de crise de balance des paiements. La Chine, principal contributeur avec 41 milliards de dollars, peut puiser dans ce fonds jusqu’à 2,5 milliards de dollar, l’Inde, le Brésil et la Russie à hauteur de leur contributions, soit 18 milliards de dollars. L’Afrique du Sud peut elle puiser jusqu’au double de sa contribution, soit 10 milliards de dollars. L’Inde semble avoir accepté que le siège de la banque soit en Chine en contrepartie d’une répartition égale des droits de vote entre les États51.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès