• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > PODEMOS ou quand un groupe d’enseignants bouleverse l’échiquier (...)

PODEMOS ou quand un groupe d’enseignants bouleverse l’échiquier politique de l’Espagne

Bonjour les amis,

Alors qu'en France le mécontentement social fait surtout les affaires du Front National de Marine Le Pen, dans votre pays voisin la crise, les plans d'austérité et les innombrables affaires de corruption ont permis l'émergence d'une nouvelle force politique à gauche.

Il s' agit de PODEMOS ( Nous pouvons) qui est un parti créé en 2014 par Pablo IGLESIAS :

Voici ce qu' en dit la Wikipedia :

HISTOIRE :

L’initiative citoyenne Podemos, lancée publiquement le 17 janvier 2014 à l’initiative du professeur de Sciences politiques et présentateur de télévision Pablo Iglesias Turrión, d’un groupe d’enseignants réunis autour de lui et d’Izquierda Anticapitalista, s'est enregistrée comme parti politique le 11 mars 2014 avec comme objectif immédiat de présenter une liste aux élections européennes. Dans ces élections ils ont obtenu cinq sièges, en finissant comme 4e force en Espagne.

Le projet est parti d'un manifeste, signé par une trentaine de personnalités de la gauche sociale, politique et culturelle, intitulé Mover Ficha ("Prendre les choses en main").

IDEOLOGIE

Podemos a publié un document de 36 pages exposant sa ligne politique dans lequel les titres des six sections se terminent tous par Construire la démocratie.

  • 1. Redresser l'économie en renforçant le contrôle public, en réduisant la pauvreté et en instaurant la dignité sociale via un revenu de base pour tous. Cela comprend le contrôle des lobbys et de l'évasion fiscaledes grandes entreprises et multinationales, ainsi que le soutien aux petites entreprises.
  • 2. 3. 4. Promouvoir la liberté, la fraternité et l'égalité en abattant les barrières à travers l'Europe et en permettant la coopération entre les personnes sans collecte de renseignements ou inhibitions sociales, qui sont théoriquement des formes d'Antiterrorisme.
  • 5. Redéfinir la souveraineté en révoquant ou en troquant le Traité de Lisbonne, en abondant les mémoranda d'entente, en retirant l'Espagne de certaines zones de libre-échange et en promouvant leréférendum pour toutes les réformes constitutionnelles majeures.
  • 6. Récupérer la terre en réduisant la consommation de combustibles fossiles, en promouvant les transports en commun et les Énergies renouvelables, en réduisant les cultures de rente industrielles et en stimulant la production agricole locale par de Petites et moyennes entreprises.

Le 5 juin 2014, le leader de Podemos, Pablo Iglesias Turrión, se déclare opposé à l'indépendance de la Catalogne, mais néanmoins favorable au droit à l'autodétermination pour les Catalans et les Basques. Dans le même article, Iglesias expose la volonté de Podemos d'un référendum sur le maintien de la monarchie espagnole.

Bien, voilà pour les grandes lignes idéologiques, mais en fait pour bien comprendre l'irruption de cette force, il faut revenir au terreau social sur lequel s'est produit cette émergence : celui d'une Espagne en crise bien-sûr dont l'actuel président Mariano Rajoy a trahi, une à une, toutes ses promesses d'amélioration de la vie sociale ( taux de chômage record de 26% dans la population et 42 % chez les jeunes), mais aussi, une Espagne qui a été complètement trahie par l'ensemble des partis de pouvoir corrompus qui ont endetté ce pays de manière irresponsable et qui, aujourd'hui l'ont abandonné aux forces du grand Capital, et ont même modifié en une seule nuit la Constitution du pays pour mettre le remboursement de la dette au dessus du bien commun et de l'intérêt général.

Le Leader Pablo Iglesias avait depuis plusieurs années débattu longuement sur tous les plateaux télé dans les émissions politiques afin de mettre en avant ses idées de rendre à la citoyenneté la possibilité de prendre en mains son avenir. C'est donc naturellement qu'au printemps 2014 il a fini par présenter un parti auquel il appellait à souscrire tous ceux qui partageaient ses idées.

Devant le grand succès de cette première candidature ( 8% des votes) les partis classiques sont tout de suite montés au créneau en jouant du programme de Pablo Iglesias comme d'un épouvantail, et en prédisant mille maux pour la société espagnole en cas de victoire de celui-ci :

Que n' a-t-on entendu à propos d'IGLESIAS ?

- pro-ETA

- suppot bolivarien financé par le Venezuela

- utopiste qui créera une méfiance des marchés et qui provoquera une fuite de capitaux et une ruine du pays

L'ancien président Felipe Gonzalez a dit que leur arrivée au pouvoir serait une catastrophe et qu'au bout de quelques mois la seule chose qu'ils répartiraient serait la misère...

Bref tout le monde s'est mis à diaboliser Pedro Iglesias. La droite quand à elle s'est amusée à un jeu dangereux : celui d'attaquer bassement avec des arguments très douteux ce parti ( accusé d'être pro-ETA et financé par des capitaux étrangers), de très mauvais arguments qui ne résistent pas à à l'analyse et qui en fait ne font que renforcer ce parti. L'intérêt est électoralement évident : plus PODEMOS croît et plus ce sera aux dépens du parti socialiste... oui, mais cette stratégie est également dangereuse car la somme PS+ Podemos peut donner lieu à une majorité.

L' année prochaine auront lieu des élections municipales et régionales et voici les premières intentions de vote dans ma région de Valencia.

Sur le camembert on voit bien qu'avec seulement 17% des votes une coalition de gauche peut facilement renverser la droite qui est au pouvoir depuis plus de 20 ans dans ce bastion... un prélude de ce que pourraient devenir les élections générales de 2015...

Enfin, je suis témoin que dans ce pays toute une jeunesse désabusée, majoritairement au chômage, écoeurée par les innombrables affaires de corruption, a envie de se retrousser les manches, de se réunir dans des assemblées populaires, en dehors des appareils des grands partis pour reprendre son destin en main et virer toute cette oligarchie qui les a conduit à la ruine. Il y a beaucoup de fraîcheur, d'enthousiasme et d'espoir dans ce mouvement et rien que pour ça je lui souhaite de rencontrer le plus grand succès. PODEMOS veut remettre le citoyen au coeur de la démocratie.... vaste programme comme aurait dit le général.


Moyenne des avis sur cet article :  4.47/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

96 réactions à cet article    


  • Vipère Vipère 19 octobre 2014 13:00


    Alea Jacta

     PODEMOS qui sera au pouvoir si les espagnols le veulent de toutes leurs forces !

    Mariano RAJOY est à l’Espagne, ce que François HOLLANDE est à la France, un traître et un imposteur de Gauche qui s’est servi du vote des français qui l’ont hissé au pouvoir pour faire une politique anti-sociale, fossoyeuse du socialisme à la « Jaurès ».

    Les français ont pris acte, à l’instar des espagnols et enterrent d’ores et déjà tous les pseudo socialistes, détenteurs d’un ou de plusieurs mandats politiques.

     Que le trou des « socialistes » se referment à jamais sur eux tous. Les français retiendront qu’ils ont servi de paillasson à cette nomenklatura, un affront q’ils ne sont pas près de pardonner à ces traîtres travestis en humanistes. 

    • Vipère Vipère 19 octobre 2014 13:06


      Alea Jacta ( mea culpa, correctif )

       PODEMOS sera au pouvoir si les espagnols le veulent de toutes leurs forces !

      Mariano RAJOY est à l’Espagne, ce que François HOLLANDE est à la France, un traître et un imposteur de Gauche qui s’est servi du vote des français qui l’ont hissé au pouvoir, mais contre toute attente, il a choisi de faire une politique anti-sociale, fossoyeuse du socialisme à la « Jaurès ».

      Les français ont pris acte, à l’instar des espagnols et enterrent d’ores et déjà tous les pseudo socialistes, détenteurs d’un ou de plusieurs mandats politiques.

       Que le trou des « socialistes » se referment à jamais sur eux tous ! A tout jamais...

       Les français retiendront qu’ils ont servi de paillasson à cette nomenklatura, un affront q’ils ne sont pas près de pardonner à ces traîtres travestis en humanistes. 

      • Tall 19 octobre 2014 13:46

        Une gauche à tendance souverainiste qui propose le revenu de bas universel et la lutte contre le lobbyisme ?


        Mais c’est excellent ça ... on croit rêver ....

        Les pourris d’en face vont le combattre à donf : il faut s’attendre à un déluge de calomnies. Mais la vérité pourrait résister via internet.

        • jpm jpm 21 octobre 2014 09:08

          En france, Nouvelle Donne, nouveau parti politique issu du collectif Roosevelt et proche du mouvement des indignés (la veuve de Stephane Hessel est dailleurs une fondatrice) defendent plus ou moins les memes idees... Ils commencent eux aussi a s´interesser serieusement au revenu de base.

          http://www.nouvelledonne.fr/

          En attendant ils proposent de distribuer chaque mois de maniere inconditionnel 150 euros francs crees ex nihilo par la Banque de France.

          http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/nouvelle-donne-pour-un-revenu-de-158030


        • JL JL 21 octobre 2014 09:19

          C’était qui donc, parmi les économistes libéraux (Hayeck, Friedman, ...) qui proposait de distribuer par avion des billets de banques pour booster l’économie ?

          Pourquoi par avion ? Parce que pour le faire équitablement, il faut un appareil d’État, ce qu’ils se refusaient à cautionner.

          Nouvelle donne confirme ainsi son appartenance au libéralisme.

          D’autres préfèrent s’en remettre à la théorie du ruissellement : ça donne ces appartements à New-York, vendus 50 millions de $ et plus encore.

          De fait, comme disait Édouard Glissant  : « Le libéralisme économique préside tous les imaginaires ».

          Je ne veux pas que mes petits enfants et leurs enfants vivent d’aumône, mais de leur travail.


        • jpm jpm 21 octobre 2014 09:30

          Justement JL, pour que vos enfants et petits enfants aient le temps de se former et de choisir librement leur emploi, il est necessaire de les aider... et de leur donner une allocation d´autonomie... et comme de nos jours il est necessaire de se former tout au long de sa vie... pour s´adapter aux nouveaux metiers et aux nouvelles technologies... il est logique que cette allocation universelle... soit distribuee sans conditions toute la vie... ce qui laissera a chacun le libre choix de sa vie.

          Et tant mieux si certains font le choix de delaisser l´economie marchande pour se lancer dans des activites plus personnelles ou plus humaniste... car cela permettra a d´autres valeurs que l´argent de se developper... tout en assurant la subsistence de chacun.


        • JL JL 21 octobre 2014 09:45

          Pour la formation il y a l’école.

          Mais je comprends que les libéraux comme vous préfèrent les zinstituts-de-formations qui marchent aux subventions prélevées in fine sur le budget de l’Éducation nationale.

          Ps. Arrêtez svp de me débiter votre credo à chaque fois que je poste sur ce sujet, il me donne des nausées tant j’en ai ingurgité par vos soins !

           smiley


        • jpm jpm 21 octobre 2014 10:02

          Mais JL, l´ecole et l´universite, meme publiques et gratuites, ne nourissent que l´esprit... mais pas le ventre. Et le soir et les weekends il faut bien avoir un petit chez soi pour vivre et dormir. Donc il n´est pas inutil de prevoir une aide pour ceux qui font le choix de se former... dans une ecole.... ou par eux meme. De la meme facon le sportil qui s´entraine en vue d´une competition devrait avoir droit a une aide... d´ou l´idee de distribuer cette aide sans conditions pour eviter d´oublier quelqu´un.

          Encore une fois, le projet de revenu de base n´a jamais pretendu remettre en cause les services publics gratuits ni la securite sociale... mais seulement donner aux gens des moyens d´existence... qui leur permettent de se loger et de se nourir dignement... sans pour cela devoir dependre du bon vouloir d´un employeur potentiel (fusse l´Etat).


        • JL JL 21 octobre 2014 12:01

          Arrêtez svp de me débiter votre credo à chaque fois que je poste sur ce sujet, il me donne des nausées tant j’en ai ingurgité par vos soins !

          Est-ce que je parle à un automate ?


        • jpm jpm 21 octobre 2014 12:23

          Mais JL j´ai encore le droit d´ecrire et de presenter ce qui me tient a coeur, c´est a dire le revenu de base... et ses possibles modes de financement. Rien ne vous oblige a me lire... ni surtout a venir systematiquement poluer mes posts avec votre mauvaise humeur... et vos soi disants arguments... qu´il serait plus simple d´enoncer simplement, qu´on puisse en discutter tranquillement.


        • jpm jpm 21 octobre 2014 12:43

          Petit extrait (en espagnol) du programme de Podemos (page 7 et 8 chapitre 1.12 Derecho a una renta basica par todos)... auquel j´adhere totalement smiley

          http://podemos.info/wordpress/wp-content/uploads/2014/05/Programa-Podemos.pdf

          Derecho a una renta básica para todos y cada uno de los ciudadanos por el
          mero hecho de serlo y, como mínimo, del valor correspondiente al umbral de la
          pobreza con el fn de posibilitar un nivel de vida digno. La renta básica no
          reemplaza al Estado de bienestar, sino que trata de adaptarlo a la nueva
          realidad socio-económica. Sustitución de las prestaciones sociales
          condicionadas menores a la cuantía de este ingreso básico. Financiación a
          través de una reforma progresiva del IRPF y de la lucha contra el fraude fscal.

          Droit à un revenu de base pour tous les citoyens par le simple fait d’exister, au moins de la valeur du seuil de pauvreté pour permettre une vie décente. Le revenu de base ne remplace pas l’État-providence, mais tente de s’adapter à la nouvelle réalité socio-économique. Remplacement des prestations sociales conditionnelle inférieures au montant du revenu de base. financement à travers une réforme de l’impôt progressif sur le revenu et de la lutte contre la fraude fscal.


        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 octobre 2014 19:37

          JPM,
          « Il ne s’agit pas de remettre en cause les services publics avec le revenu de base »
          CQFD ! Ce que je constate c’est que les adeptes du revenu de base ne défendent jamais les services publics. Vous savez qu’ils vont être privatisés ?


        • jpm jpm 21 octobre 2014 20:08

          Fifi, Le revenu de base est un revenu individuel et inconditionnel pour exister. Il ne remet pas en cause la gratuite des services publics qui sont une veritable richesse collective... qui evidemment continueront d´exister et donc d´etre financés. L´idee est seulement de simplifier la redistribution et d´eviter la stigmatisation des plus demunis en s´assurant que ce droit universel a un revenu de base ne soit jamais remis en cause (comme c´est malheureusement le cas actuellement pour les allocations familiales). Evidemment cela suppose de trouver des sources de financement supplementaires qui n´empietent pas sur les financement de la protection sociale et des services publics gratuits.

          Quant a la privatisation des services publics, que ce soit la distribution de l´eau ou la collecte des ordures... je suis personnellement contre, tout comme j´etais contre la privatisation des autoroutes... car je pense que des services publics bien geres couteront toujours moins cher aux citoyens que quand il y a des actionnaires a remunerer.


        • lsga lsga 21 octobre 2014 20:17

          @fifi : c’est normal, le Revenu de Base est une théorie développée par les libéraux (Friedman en particulier) pour tenter de sauver le Capitalisme. En effet, l’alternative au RU, c’est la gratuité du logement, des transports, des vêtements, etc. etc. etc. 


          La Gratuité == progressiste
          Le RU == réactionnaire 

        • alinea alinea 19 octobre 2014 14:50

          Beaucoup d’échanges entre le PG et Podemos.
          Seulement, faut-il que la France « attende » d’être arrivée au niveau économique et social de l’Espagne pour se réveiller ?
          Le France n’a plus de roi, aussi, très certainement en rêve-t-elle ??? et veut garder son avatar président ?
          La France n’a pas connu le franquisme, aussi ne craint-elle pas l’extrême-droite ?
          La France n’a pas connu la guerre civile, aussi ne l’imagine-t-elle pas ?
          Les Espagnols ont quelques messes d’avance sur nous.


          • Lucide bdpif@laposte.net 19 octobre 2014 15:08

            Citation :« La France n’a pas connu le franquisme, aussi ne craint-elle pas l’extrême-droite ?La France n’a pas connu la guerre civile, aussi ne l’imagine-t-elle pas ? »Ce que vous ecrivez là est trés jsute Alinea


            Citation :Les Espagnols ont quelques messes d’avance sur nous., et 

            Pas vraiment, ne pas etre parti voter et avoir laissé passer la droite radicale, parés tout ce qu’a connu L’espagne, c’est trés decevant. Mon grand pere se retournerait sans sa tombe, lui qui a combattu contre le Franquisme.

            Bonne chance au mouvement des Podemos.

            Bien entendu, (je suis à moitié Esapgnol) ce qui marche en Espagne, en Grce, ne marche pas en France.
            Aucune chance d’un tel mouvement ici.

            IL serait tout d’abord récupéré par l’ultragauche radical (Justement, le PG) et donc totalement inaudible et incredible en France.

          • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 19 octobre 2014 17:45

            @bdplf

            Je confirme.Votre regretté grand-père se retournerait dans sa tombe s’ il voyait cette entourloupe qu’ a été la transition...les fachos d’ hier qui se sont subitement transformés en démocrates et qui ont façonné le berceau de la droite actuelle qui gouverne.
            Il faut savoir que l’ Espagne est le seul pays de l’ UE où des martyrs du fascisme figurent encore au jour d’ aujourd’ hui, en 2014, dans les archives judiciaires comme des criminels.
            Justice n’ a pas été rendu à leur mémoire.Baltazar Garzon a été destitué...tout le travail de mémoire historique reste à faire.
            Enfin, il n’ existe pas d’ extrême-droite en Espagne pour la bonne et simple raison que celle ci se reconnait dans la droite actuelle,le PP..elle est inclue dans ce parti qui ratisse très large...pas de hasard dans ces choses-là !

          • Croa Croa 19 octobre 2014 18:00

            Qu’ils aient des « échanges » avec le PG ne signifie rien heureusement pour les espagnols. (Rappel : Mélanchon et ses copains soutiennent Hollande, mollement certes et plutôt en tant que moindre mal supposé mais bref... Ils ne le combattent pas !)


          • Vipère Vipère 19 octobre 2014 18:33



            Oui ! les français tardent à se réveiller, paralysés par l’impuissance ! 

            A ce stade, l’on ne peut que constater l’ampleur des dégâts dans les esprits emprisonnés dans une accoutumance à la docilité, difficile à secouer, tant elle est installée, bien ancrée dans les cervelles par une obéissance aveugle au système politique et étatique. 

            Pour le moment, « ca passe ». Plutôt mal. Mais « ça passe » !

             En arriver à de pareilles extrémités, faut-il que l’individualisme ait atteint un paroxysme, un point culminant.


             Il est vrai, que l’ on a tendance à se reposer sur ses lauriers, à profiter du répit, en se disant que de toute manière « ça passe ou ça casse » et, on laisse filer...

             Le marasme s’installe, cela devient de plus en plus critique, insoutenable même. Néanmoins, nul ne s’implique dans une action collective, tant il est habitué à se dépatouiller tout seul dans son coin, attendant qu’un miracle se produise.


            En attendant, les privilégiés s’empiffrent, comme jamais auparavant, et les politiques travaillent d’un côté à coller des rustines sur le tissu social, et de l’autre à parachever la déconstruction imposée par Bruxelles. 


            Les laissés pour compte quant à eux, grossissent chaque jour les rangs des demandeurs d’emploi, et devant l’ampleur du désastre les politiques jouent et surjouent la communication.

             Ils communiquent à contrer l’opinion publique qui les tient désormais pour des incapables à redresser l’économie du pays, tout en reconnaissant leur insatiable goinfrerie à cumuler les salaires et avantages pour eux mêmes ! 
             

            Mais comment sortir du cirque infernal où les Barnum politiques nous ont enfermés ? par la désobéisance civile à voter selon leurs directives, ce qui de facto, priverait les gloutons de responsabilités et de mandats dont ils sont si friands.


            Adjani disait que « Ce n’est que lorsque l’on a touche le fond de la piscine que l’on remonte à la surface » ! 







          • Ruut Ruut 20 octobre 2014 14:02

            La France as connue le Génocide Vendéen.
            Le sang des Français versé a terrorisé et terrorise toujours l’ensemble des Français.
            La République Française n’existe que parce que son autorité s’assied sur le génocide légal et honoré par ses plus hautes instances des contradicteurs.


          • alinea alinea 20 octobre 2014 17:46

            croa !!!  ??????


          • marc23 20 octobre 2014 20:27

            Les Espagnols ont quelques messes d’avance sur nous.


            Excusez du peu !! La vraie gauche en France a réussi à éviter jusqu’à present le pire auquel les espagnols sont soumis. Ca vous embête ? votre ambition semblerait être la misère totale pour que le peuple se réveille ? la politique du pire !! Podemos peut jouer un rôle important SI il évite l’isolement je ne suis pas sûr que ses « échanges » avec le PG soient suffisants pour gagner tout seul

          • alinea alinea 20 octobre 2014 23:35

            Oui !! vous n’avez pas tort de le voir comme ça ; mais d’un autre côté, des sparadraps retardent le processus d’infection mais de l’empêchent pas ! Alors comme c’est cela que je pense, que les petites potions, du reste de plus en plus rares, n’arrivent même plus à endiguer la fièvre, j’ai peur qu’il nous faille vivre une bonne dérouillée avant de se bouger. Hollande, c’est un peu Zapatero, avec quelques messes de retard, non ??
            Cela a l’air d’être une loi naturelle ; à nous de prouver le contraire !


          • Alfred Ledingue Alfred Ledingue 3 novembre 2014 11:49

            j’ai toujours dit d’ailleurs qu’il serait salutaire pour la droite espagnole qu’il existe un front national espagnol, au moins on saurait à qui on se dirige quand on traite avec eux...


          • Alfred Ledingue Alfred Ledingue 3 novembre 2014 11:50

            j’ai toujours dit d’ailleurs qu’il serait salutaire pour la droite espagnole qu’il existe un front national espagnol, au moins on saurait à qui on se dirige quand on traite avec eux...


          • Alfred Ledingue Alfred Ledingue 3 novembre 2014 11:51

            j’ai toujours dit d’ailleurs qu’il serait salutaire pour la droite espagnole qu’il existe un front national espagnol, au moins on saurait à qui on se dirige quand on traite avec eux...


          • Alfred Ledingue Alfred Ledingue 3 novembre 2014 11:54

            j’ai toujours dit d’ailleurs qu’il serait salutaire pour la droite espagnole qu’il existe un front national espagnol, au moins on saurait à qui on se dirige quand on traite avec eux...


          • aviso aviso 19 octobre 2014 15:38

            SMIC A 650€ pour 40h hebdo, négociable... et 80% des entreprises sont au mains des multinationales de EU et des USA !!!


            • politzer politzer 19 octobre 2014 16:43

              bjr


              « rétablir la démocratie » sic ! encore englué dans l ’idéologie démocratique ! et pourtant ils ont bien vu en quoi consiste la fameuse démocratie à Lisbonne non ? 

              Quid de l ’UE ?
              Quid de l’Euro ? 
              Quid de l’Otan ?

              s opposer aux multinationales ok mais comment à part nationaliser la banque et les grandes entreprises d intérêt public comme les transports l énergie et la grande distribution , les labos pharma , etc ?

              Bonne chance quand même si cette politique remet au moins les citoyens sur le rail de la lutte des classes !

              • lsga lsga 19 octobre 2014 20:41

                en collectivisant les multinationales, et en profitant pour abattre l’État bourgeois. 


              • crac_1_bourre-pif crac_1_bourre-pif 21 octobre 2014 14:28

                en sortant de l’UE (l’article 50 du TUE le permet), de l’Euro et de l’OTAN, comme le propose l’UPR en France !


              • crac_1_bourre-pif crac_1_bourre-pif 21 octobre 2014 14:30

                ... et ce pour retrouver la souveraineté nationale que les traités Européens nous ont volé !


              • coinfinger 19 octobre 2014 16:59

                Dans les années Trente ( du siécle qui précéde ) l’Espagne fut aussi en avance , avant le Franquisme et la guerre civile . Je souhaite que çà se termine autrement .
                Pour celà , il faudrait un programme sérieux sur l’immo et l’accés à la propriété , dans une optique de survie du peuple Espagnol . Là je crains que comme partout ailleurs ce soit l’angle aveugle où on ne voit rien . C’est à dire qu’avec la bulle immo , mondiale , mais encore plus féroce en Espagne ou en Gréce , certains ont anticipé de longue date empéchant toute émancipation réelle .
                DE méme en France , on ne réalise pas que c’est un boulet aux pieds de la libération .


                • Enabomber Enabomber 19 octobre 2014 18:41

                  Un jour mon prince viendra...


                  • lsga lsga 19 octobre 2014 19:52

                    Quand les Sociaux-Nationalistes cherchent à se faire passer pour une force révolutionnaire, c’est que la vraie révolution n’est pas loin. 


                    Sortir l’Espagne de la zone de libre échange ?

                    À quel moment à Podemos ont-ils penser à lire le Capital de Marx, notamment le chapitre concernant l’agrandissement des marchés et la concentration du Capital ?

                    Nous ne voulons pas d’un État Nation Espagnol ou Français qui ferait du paternalisme néo-colonial à base de sécurité sociale et de bureaucrates tout puissant ; nous voulons collectiviser Coca-Cola, Mosanto, Google, Areva, EDF, Repsol, etc. 

                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 19 octobre 2014 21:18

                      Podemos joue sur l’ignorance des gens des Traités européens, comme le FDG.
                      Une autre Europe n’est pas possible.


                      Il n’est pas possible de renégocier les Traités européens, ni de récupérer la souveraineté, sauf à sortir de l’ UE par l’article 50.

                      Il faudrait pour changer l’ Europe, l’unanimité des 28 pays , en même temps.
                      Donc 28 PODEMOS ou FDG en même temps. C’est une question de probabilité.

                      Quelle est la probabilité d’avoir 28 FDG ou PODEMOS en même temps dans les 28 pays ?
                      Vous avez bien moins de chance que de gagner au loto !

                      « Une Autre Europe est-elle possible ? » NON.

                      • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 19 octobre 2014 21:34

                        Les décisions se prennent par consensus...par discussion, par négociations ou par pressions...rien à voir avec les probabilités parfaitement aléatoires d’ un lancement de dés...ce n’ est pas comme ça que ça se passe.Si un pays est porté par une forte demande de changement, les partenaires ne peuvent pas regarder de l’ autre côté comme s’ il ne s’ était rien passé


                      • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 octobre 2014 07:02

                        Alea jacta est,
                        Vous voyez que vous ignorez les traités européens !


                        C’est l’article IV-443-3 du TFUE qui gère les modifications des Traités :
                        « Un seul Etat peut s’opposer à tout changement des Traités ».

                        Ce qui signifie qu’il faut l’ UNANIMITÉ des 28 pays pour changer une virgule dans les Traités.

                        « Lors d’une réforme des Traités, il faut que l’ensemble des Etats européens (les 28 pays ), soit par referendum, soit par voie parlementaire, approuvent la modification.
                        Une seule opposition peut mettre fin au processus de réforme. »

                        Comme les 28 pays ont tous des intérêts divergents, vous vendez des illusions !

                      • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 20 octobre 2014 11:58

                        Fifi
                        Vos commentaires montrent que vous ignorez comment fonctionnent les instances.Bien sûr qu’ il faut l’ unanimité et personne n’ en disconvient...simplement il existe des stratégies( débats par groupes, pressions, luttes d’ influence, etc...) qui permettent parfois d’ obtenir cette unanimité...Ça ne se joue jamais comme une simple affaire de probabilités mathématiques, sinon les choses n’ évolueraient jamais au grand jamais...Or l’ UE est sans doute lourde, voire pachydermique mais pas inamovible


                      • crac_1_bourre-pif crac_1_bourre-pif 20 octobre 2014 17:41
                        « Or l’ UE est sans doute lourde, voire pachydermique mais pas inamovible »
                        L’UE est inamovible du fait de ses traités. C’est le stratagème des chaînes dénoncé par François Asselineau de l’UPR. Les « stratégies » que vous évoquez ne sont qu’un rideau de fumée ! La France ne peut plus suivre sa propre politique. En fait c’est toujours la même politique automatique qui est appliquée quel que soit le gouvernement en place : celle qui est imposée par les traités Européens.
                        C’est bien pour ça qu’il faut sortir de l’UE de toute urgence (l’article 50 du TUE le permet). Et ça, Podemos ne le propose pas !

                      • Mmarvinbear Mmarvinbear 20 octobre 2014 02:50
                        en réduisant la pauvreté et en instaurant la dignité sociale via un revenu de base pour tous.

                        C’est bien joli, mais avec quel argent ? l’Espagne ne possède pas de matières premières précieuses. Des taxes sur les grandes entreprises ? Vous allez voir la vitesse à laquelle elles vont filer à Singapour, cela va faire tourner les moulins de Don Quichotte vitesse grand V !

                        Et 10 % de taxes sur 0 euro à redistribuer...Je vous laisse faire le calcul.

                        la coopération entre les personnes sans collecte de renseignements ou inhibitions sociales, qui sont théoriquement des formes d’Antiterrorisme.

                        Mais sans collecte, comment coopérer ? Pour qu’il y ait partage des informations, il faut forcément des informations ! Et donc les collecter...

                        Vous allez me dire, dans ce cas, on ne collecte rien. Possible. Mais le jour ou un groupe de fanatiques fait sauter le métro, vous allez voir la vitesse avec laquelle le Peuple réclamera des comptes aux dirigeants qui n’auront rien vu venir et donc rien fait. Le 11 mars espagnol n’est pas si loin...

                        Redéfinir la souveraineté en révoquant ou en troquant le Traité de Lisbonne

                        Ah, un point commun avec le FN, tiens...
                        Bon, chaque peuple est libre d’en discuter, mais sans entente avec les autres, toute tentative de renégociation sera vouée à l’échec. Il ne restera que le retrait pur et simple, et les sanctions qui viendront avec.

                        Je ne suis pas certain que les finances espagnoles puissent le supporter.



                        Vu les dernières années écoulées, il est normal de voir le Peuple espagnol vouloir rêver un peu.

                        Malheureusement pour eux, le réveil est toujours brutal. Parce que les miracles, cela n’existe pas.

                        • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 20 octobre 2014 07:39

                          Fixer un revenu de base pour tous est possible à condition de reformer complètement la fiscalité...
                          Il y a eu des simulations faites sur des territoires comme la Catalogne et c’ est viable.
                          http://www.publico.es/dinero/498844/daniel-raventos-una-renta-basica-para-la-ciudadania-acabaria-con-la-pobreza-y-nos-sacaria-de-la-crisis


                        • jpm jpm 20 octobre 2014 17:38

                          Je confirme que la meme chose est tout a fait possible en France ou l´on pourrait d´ores et deja distribuer un revenu de base inconditionel de l´ordre des minima sociaux (RSA, ASS) c´est a dire a peu 500 euros par mois et par adulte sans bouleverser l´economie ni les finances des menages, tout simplement en revoyant la fiscalite... et en remplacant les 3 premieres tranches par un prelevement a taux unique de 30 pourcents des le premier euro.

                          http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/prelevement-a-la-source-contre-140717

                          Evidemment on pourrait faire encore beaucoup mieux en mettant en place d´autres modes de financement tels qu´une taxe sur l´actif net.

                          http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/allocation-logement-universelle-142959


                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 octobre 2014 19:56

                          Au Bangladesh aussi il y a un revenu de base..., c’est plutôt celui là qui convient à la Commission européenne et au MEDEF..., ils vous approuveront, n’en doutez pas !


                          La répartition des richesses nationales, grâce au CNR, se fait par le droit du travail , le SMIC, les CDI, les salaires, les services publics et les acquis sociaux.

                          Tout ce que la Commission européenne oblige Hollande/Vals /Macron à envoyer « aux égouts » !

                          Si vous ne défendez pas les acquis du CNR en sortant de l’ UE, vous n’aurez ni le salaire de base, ni les acquis sociaux.

                        • jpm jpm 21 octobre 2014 20:20

                          La France n´est pas le Bangladesh... et nous avons des minima sociaux (RSA, ASS) qu´il est deja tout a fait possible d´universaliser simplement en rationnalisant la fiscalite sans meme changer les grands equilibres budgetaires des menages et surtout de la protection sociale. Evidemment il serait souhaitable de faire mieux... mais ce serait un premier pas interessant.

                          Pour ce qui est du droit au travail... je lui prefererais le droit au revenu car dans l´immediat avec plus de 8 millions de personnes en situation de sous emploi en France... et je crains que ce soit difficile de trouver un emploi remunere pour tous... mais cela ne signifie nullement qu´ils doivent rester enfermes chez eux devant leur tele. Je pense au contraire qu´il faut permettre a chacun de vivre sa vie comme il l´entend et de s´engager dans les activites personnelles ou collectives, tout en ayant l´assurance de percevoir un revenu de base sans aucune contrepartie.

                          Encore une fois la sortie de l´UE n´est pas ineluctable... et si suffisamment de citoyens europeeens la reclament. il peut y avoir une autre politique.C´est en cela que des mouvements populaires comme Pedemos en Espagne ou Nouvelle Donne en France peuvent etre encourageants.



                        • crac_1_bourre-pif crac_1_bourre-pif 22 octobre 2014 10:57

                          « Encore une fois la sortie de l´UE n´est pas ineluctable... et si suffisamment de citoyens europeeens la reclament. il peut y avoir une autre politique. »

                          En voilà une bonne... vous croyez vraiment qu’on peut réformer l’UE ? L’UE est aussi impossible à réformer que le fut l’URSS.
                          Vous parlez de « citoyen Européen » alors qu’il n’y a même pas de peuple Européen, pas plus qu’il n’y avait de citoyen soviétique - « homo Sovieticus » - en URSS. Les institutions de l’UE ne sont pas démocratiques. C’est la commission Européenne qui pilote tout, comme le Politburo, avec ses aparatchiks non élus. Le Parlement Européen est fantoche, il ne fait qu’approuver les décisions de la commission Européenne, et n’a aucun pouvoir législatif, tout comme les Soviet Suprêmes n’avaient aucun pouvoir en URSS.
                          Vous, vous croyez naïvement en une Perestroïka de l’UE, qui ne nous apportera que la ruine, d’autres préfèrent arrêter les frais en quittant l’UE comme l’UPR !

                        • jpm jpm 22 octobre 2014 11:21

                          @Crac bourre pif, s´il n´a a pas de citoyens Europeens, y a t´il encore des citoyens Francais, ou seulement des bonnets rouges bretons, des alsaciens, des corses, des savoyards ou des dauphinois ? De la meme facon que la commission Europeenne semble tout piloter... que peut-on dire de la legitimite de l´actuel gouvernement francais et du resident de l´Elysee.

                          Encore une fois, tout depend de l´engagement des citoyens... quelque soit le niveau de la cite auquel se refere cette citoyennete... que ce soit son petit chez soi pour les individualistes, la commune pour les pros du clocher, l´aglo, le departement, la region, la nation ou bien l´Europe, ou meme encore le monde comme le preconise Isga.

                          Dans tous les cas, c´est le laisser faire des citoyens et le manque d´engagement politique qui font que nos chers (qui nous coutent) dirigeants gerent a leur guise... bien loin de la notion d´interet general. C´est donc pour cela que je me rejouis qu´il existe des mouvement populaires comme Podemos en Espagne, Nouvelle Donne ou l´UPR en France, qui redonnent un peu de lustre a la notion de citoyennete et apportent un peu de fraicheur dans le debat politique.


                        • crac_1_bourre-pif crac_1_bourre-pif 22 octobre 2014 11:47

                          « s´il n´a a pas de citoyens Europeens, y a t´il encore des citoyens Francais, ou seulement des bonnets rouges bretons, des alsaciens, des corses, des savoyards ou des dauphinois ? »

                          jpm,
                          Le général De Gaulle disait qu’on ne peut pas faire d’omelette avec des oeufs durs. Je reste convaincu que les oeufs durs du XXIème restent les nations Française, Espagnole, Allemande, etc, et qu’on ne peut toujours pas faire d’omelette avec tous ces oeufs durs ! On ne peut pas défaire 2000 ans d’histoire en nous imposant une oligarchie non élue et des bureaucraties obsolètes dignes de l’URSS, et on voit bien que les gens n’adhèrent pas du tout, cf. le ridicule captain’ Europe.
                          Je suis convaincu que les institutions politiques Françaises restent légitimes, cependant je suis d’accord avec vous : c’est aux Français de démêler le vrai du faux, de comprendre quel politique est vraiment crédible et sincère, et de se mobiliser derrière des partis comme l’UPR pour chasser une certaine clique du pouvoir.

                        • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 octobre 2014 07:21

                          Les européistes de Gôoche, ne savent plus quoi inventer pour éviter d’ouvrir le débat sur la sortie de l’ Union européenne, et poser la question de la souveraineté nationale... !


                          Ils ont soutenu tous les gouvernements de Gauche qui ont privatisé, dérégulé, signé les Traités, qu’ils voudraient maintenant modifier. C’est trop tard, ils ont été signé !

                          Ils ont essayé de nous faire croire pendant 35 ans à l’ Europe sociale

                          Avec les européistes de Droite, ils on essayé pendant 35 ans de nous faire croire qu’une Autre Europe était possible.

                          Maintenant que les Français ne croient plus à ces salades, ils essayent de faire porter la responsabilité de ce foutoir, à la Constitution de 58, modifiée 22 fois pour la rendre euro- atlantico compatible avec les Traités.

                          Pour occuper les esprits, ils inventent une VIe République, censée résoudre tous les problèmes.
                          «  La VIe République, une nouvelle escroquerie politique ! »

                          « Les gens vont vous pendre, et ils auront raison ! »


                          • lsga lsga 21 octobre 2014 21:00

                            Les conservateurs de Gôoche ne savent plus quoi inventer pour éviter d’ouvrir le débat sur la sortie du Capitalisme, et poser la question de l’instauration de la démocratie directe mondiale !


                            Ils ont soutenus tous les gouvernements de Gauche, qui ont fait du keynésianisme, du libéralisme, testé toutes les recettes possibles et imaginables pour tenter de lutter contre les crises du Capitalisme. Mais ça ne marche pas !

                            - Ils ont essayé de nous faire croire pendant 150 ans au Capitalisme humain
                            - Avec les conservateurs de Droite, ils ont essayé de nous faire croire qu’un autre Capitalisme était possible
                            - Maintenant que les Prolétaires ne croient plus à ces salades, ils essaient de faire porter la responsabilité de ce foutoir à l’Union Européenne, au Libéralisme, pour pouvoir retourner à des politiques d’Impérialisme National

                            Pour occuper les esprits, ils parlent de retourner à l’État Providence et au Keynésianisme, censé résoudre tous les problèmes !


                          • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 20 octobre 2014 10:16

                            @ ALEA JACTA EST

                            Bonjour ,
                            pourquoi vous ne présentez pas « PODEMOS » comme un remake des « indignés » !
                            Avec les mêmes ,on recommence !
                            Vous avez étudié ,et savez donc,je l’espère ,que le mouvement des « indignés » n’avait rien d’horizontal !
                            C’était manipulé par des pros de la politique ;la « CNT » étant au début ultra présente !

                            Mais elle n’était pas la seule ,en un mot ,des infiltrés de partout et partout !

                            « PODEMOS » part-il sur le mêmes bases ,en apparence corrigées évidemment, avec moins de démagogie ?
                            ...ou comme disait ma grand-mère : los mismos perros con collares distintos  !

                            Faisons le point  :

                            Le terreau espagnol ,avec sa jeunesse sacrifiée ,apparat surtout pour les anciens théoriciens de type marxiste ou
                            anarcho - syndicalistes ,si chers à l’Espagne d’hier ;du pain béni pour l’agitation politique permanente ...avec des perspectives révolutionnaires de lendemains qui chantent !

                            Un pouvoir politique d’hier et d’aujourd’hui complètement discrédité !

                            Qui dit mieux ???

                            Alors pourquoi ça marche pas ???

                            C’est à dire pourquoi l’émergence d’un mouvement sain n’est pas possible !?

                            En Espagne pas plus qu’ailleurs ,bien que les conditions y soient idéales ? !

                            Merci

                            PS
                            ...je vous ai dit au moins une fois ,qu’en Espagne ,comme ailleurs ,les intellectuels
                            véritables nous avaient quittés !
                            Ils ne reviendront pas !

                            That is the question !

                            CQFD


                            • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 20 octobre 2014 10:20

                              apparait surtout

                              EXCUSER


                            • Captain Marlo Fifi Brind_acier 20 octobre 2014 10:35

                              Mao,
                              Merci pour ce résumé, voici l’analyse très fouillée de Podemos par Asselineau, qui dit que Podemos est la même chose que les « Indignés ».


                              • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 20 octobre 2014 12:37

                                Bonjour Fifi Brind_acier

                                ...donc les professeurs au pouvoir ;ce qui nous est proposé ,vous l’avez compris ,c’est de donner à l’université ,à ceux qui savent ,le pouvoir politique !
                                Certains ,comme vous ,n’ont pas beaucoup aimé ,que je vilipende l’université que j’ai présentée comme elle est en réalité ,c’est à dire délabrée !
                                ...il ne s’agit nullement des murs ,du coté matériel des choses ,dont je parle !
                                D’autre part ,j’ai parlé des universités du monde entier !
                                Soyez en sure ,la française pas plus que l’espagnole ne fait exception !

                                Lors d’une discussion avec le camarade Gnostic et quelques autres ,j’ai présenté les castes , comme structurelles ,de la société hindoue !

                                Précision indispensable ici ,je ne parle jamais des pseudo-castes actuelles !
                                Je me situe dans l’Inde immémoriale !

                                Pour faire court ,Gnostic ,qui a une approche davantage livresque que moi ,est , après moult exemples ,arrivé à la conclusion qu’au temps du Kali-Yuga que nous vivons ,les deux castes « supérieures » avaient disparues !

                                ...ça ce n’est pas du tout gratuit !
                                C’est pour ça que j’indique plus haut les conséquences principales :

                                1 )pas d’intellectuel véritable aujourd’hui dans cette phase ultime
                                du Kali-Yuga

                                2 )on peut être sur qu’on en reverra jamais !

                                Merci

                                CQFD


                              • devphil30 devphil30 20 octobre 2014 11:04

                                La peur du rouge , du communisme , des Russes , voila ce que l’on a inculqué à l’école de la république.


                                Le sauveur Américain et les purges Staliniennes , jamais il n’est mis en avant ce que la révolution Russe à apporter à la misère des paysans même si des points pouvaient être contesté.

                                A coté de cela , le capitalisme semble être la meilleure des solutions , sans capitalisme pas de survie possible , c’est plutôt le contraire.

                                Ce que propose Podemos en Espagne est une solution humaine non centrée sur l’argent qui n’asservi pas mais permet l’épanouissement voila pourquoi il est vilipendé par les forces obscures du capitalisme.

                                Philippe 



                                • lsga lsga 20 octobre 2014 12:50

                                  @devphil


                                  Podemos ne propose pas de sortir du Capitalime. Ils ne proposent pas l’abolition de la propriété privée des moyens de production ,et donc la gestion collective et internationale de la production et de la distribution.

                                  Ce sont des Sociaux-Nationalistes réactionnaires, qui veulent retourner à l’échelle de la Nation, et qui veulent donner les pleins pouvoir à une bureaucratie étatiste bourgeoise. 

                                  Dans un contexte révolutionnaires, ce sont eux, les gauchistes conservateurs, qui sont les plus violents envers les révolutionnaires.



                                • lsga lsga 20 octobre 2014 20:30

                                  je ne reproche à personne de me moinsser sur des propos pareils. Moi-même, il m’a fallu vraiment beaucoup de temps avant d’être capable d’accepter cette vérité. 




                                • crac_1_bourre-pif crac_1_bourre-pif 21 octobre 2014 14:39

                                  Podemos ne propose pas de sortir de l’UE. Donc ce que propose Podemos, ce n’est pas une « solution humaine non centrée sur l’argent », mais tout bonnement la dictature Européiste !


                                • lsga lsga 21 octobre 2014 14:56

                                  crac_1 : achète toi un cerveau. Ce sont des sociaux-nationalistes. 


                                • crac_1_bourre-pif crac_1_bourre-pif 21 octobre 2014 14:59

                                  Isga,


                                  Je vous retourne le compliment, et j’ajouterai que vous êtes bien naïf. Podemos se fout de la souveraineté nationale comme d’une guigne.

                                • lsga lsga 21 octobre 2014 15:41

                                  ce sont des nationalistes. 


                                • crac_1_bourre-pif crac_1_bourre-pif 21 octobre 2014 16:06

                                  ... européistes smiley



                                • lsga lsga 22 octobre 2014 13:33

                                  fifi :


                                  La Nation crève pour des raisons systémiques, il n’y a aucun moyen de la sauver. Aucun. La France connaîtra le même sort que la Catalogne. 

                                • Ruut Ruut 20 octobre 2014 13:59

                                  Ils se présentent quand en France avec un si bon programme ?
                                  Ils risque de bloquer au niveau des signatures (En France les bonnes idées ne suffisent pas)


                                  • jpm jpm 20 octobre 2014 16:36

                                    En france, Il y a bien Nouvelle Donne, nouveau parti politique issu du collectif Roosevelt et proche du mouvement des indignés (la veuve de Stephane Hessel est dailleurs une fondatrice).

                                    http://www.nouvelledonne.fr/wp-cont...

                                    http://www.nouvelledonne.fr/

                                    C´est interressant de voir que de nouvelles forces democratiques issues de la societe civile sont en train de se mettre en place partout en Europe. Ils proposent entre autres des idees nouvelles telles que le revenu de base et la fin des monopoles politiques et financiers.

                                    http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/nouvelle-donne-pour-un-revenu-de-158030


                                  • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 20 octobre 2014 17:46

                                    @jpm :

                                    C´est interressant de voir que de nouvelles forces democratiques issues de la societe civile sont en train de se mettre en place partout en Europe
                                    --------------------------------------------------
                                    Indignés ,printemps arabes ,occupy WS ,Hong Kong ,etc ...avec en toile de fond :

                                    LE DEVOIR D’INGÉRENCE !

                                    ...la démocratie tous azimuts ,étant davantage le PRÉTEXTE que l’OBJECTIF !

                                    Les agitateurs ,que nous voyons apparaitre chez les média mainstream ,ne se soucient guère de la
                                    qualité de cette démocratie promise !!!
                                    ...la Lybie ,étant un des meilleurs exemples !
                                    ...l’absence de toute démocratie étant flagrante ,les agitateurs Ponce Pilate, s’en tirent par un minable :
                                    ce n’est pas ce que nous voulions !
                                    ...on fout le bordel ...et on se taille !

                                    C’est la cour de récréation !

                                    A qui profite ces bordels ???

                                    That is the question !

                                    CQFD


                                  • devphil30 devphil30 21 octobre 2014 07:28

                                    La question de savoir à qui profite cette déstabilisation ne se pose pas.

                                    Ceux qui s’informe à minima savent que le dollar et les pétro dollars doivent être préservés en utilisant les GI au besoin pour servir les intérêts de Wall Street

                                    La question se pose comment se fait ’il que nous voyons apparaitre des pseudos printemps multicolores ou sous forme de parapluie ???

                                    Il suffit de se référer à qui profite la déstabilisation pour deviner sans trop de recherche que les ficelles sont tirées de « d’agences » américaines provoquant des mouvements revendicatifs.

                                    L’injection de dollars afin de conduire à un chaos organisé les pays voulant sortir du giron US , ne voulant plus utiliser les dollars pour les transactions , simulacre de procès pour le non remboursement de la dette actuelle de l’Argentine , Cristina Kirchner a clairement indiqué qu’elle se savait menacée d’un « accident mortel » ...

                                    Ces vieilles recettes ont déjà appliquées pour soutenir des régimes fascistes dont les résultats furent l’embrassement de l’Europe pour le plus grand profit des USA.
                                    Alors pourquoi ne pas recommencer une troisième fois , c’est si rentable d’inciter à détruire pour ensuite vendre de la reconstruction .....

                                    Il suffit de regarder le type de parti soutenu par les USA en Ukraine pour mieux comprendre comment Hitler est arrivé au pouvoir en 1933 assurant par un ordre non démocratique la stabilité de l’Allemagne de l’époque pourvoyant à assurer le remboursement des pénalités de 14-18.

                                    Les USA engendrent sciemment des conflits par des soutiens à des groupes dictatoriaux , fascistes , terroristes , des épidémies qu’ils s’empressent ensuite de vilipendés et détruire pour mieux s’implanter dasn des territoires étrangers.

                                    Voilà la politique de la plus « grande démocratie du monde » dont les organes de décision sont noyautés par les intérêts de Wall Street

                                    Philippe


                                  • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 octobre 2014 20:06

                                    Nouvelle Donne est une annexe du Parti Socialiste pour recycler les mécontents de Gauche qui rechignent sur Mélenchon...


                                    Nouvelle Donne fait 20 propositions séduisantes, dont aucune n’est compatible avec les traités européens, exactement comme le programme de Podémos, du FDG, du PCF, de LO, du NPA, ou de Syriza...

                                    Et comme ils ne demandent pas à sortir de l’ UE, c’est qu’ils vous prennent pour des gogos.


                                    Pour avoir des signatures, c’est pas dur, suffit de ne pas demander la sortie de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN par l’article 50...

                                  • lsga lsga 21 octobre 2014 20:14

                                    j’ajouterais : Nouvelle Donne fait 20 propositions totalement incompatibles avec le Capitalisme. 


                                    Et comme ils ne demandent pas la sortie du Capitalisme, ils vous prennent pour des gogos. 

                                    Pour avoir des signatures, c’est pas dur, suffit de ne pas demander la sortie du Capitalisme, de la propriété privée des moyens de production, et de la rente par le profit. 

                                  • crac_1_bourre-pif crac_1_bourre-pif 20 octobre 2014 17:59

                                    « Il y a beaucoup de fraîcheur, d’enthousiasme et d’espoir dans ce mouvement et rien que pour ça je lui souhaite de rencontrer le plus grand succès. »

                                    Vous voulez rire j’espère ? Ce parti a bénéficié d’une promotion médiatique aussi considérable que suspecte en Espagne et reprend carrément les procédés marketing politique venus d’outre-Atlantique. Podemos se traduit par « nous pouvons », c’est carrément le « Yes we can ! » d’Obama, alors par pitié épargnez nous votre camelote et lisez plutôt le décryptage de Nicolas Klein de l’UPR, l’Union Populaire Républicaine, sur le lien suivant :
                                    Podemos n’inquiète absolument personne en Espagne et se contente de mépriser ses électeurs avec une énième promesse d’ « autre Europe » dont le FNUMPS nous rabat les oreilles en France depuis plus de 30 ans. Dossier de l’UPR sur le mirage de l’ « Autre Europe » :
                                    Podemos se fout de la souveraineté nationale comme d’une guigne !

                                    • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 20 octobre 2014 18:16

                                      Primo : PODEMOS ne bénéficie pas de soutiens médiatiques d’ aucun quotidien espagnol.Seule la presse digitale avec PUBLICO lui offre une tribune...

                                      La force de PODEMOS ce sont les réseaux où les nombreiux sympathisants s’ expriment très abondamment...c’ est, de ce point de vue clairement une formation du XXI ème siècle.
                                      Enfin, dire que ce parti n’ inquiète personne dénote d’ une méconnaissance absolue de la situation actuelle du pays, de l’ état de crise morale de la société après les avalanches d’ affaires que nous subissons depuis 2 ans...Les assemblées populaires de PODEMOS sont en train de faire un carton....


                                    • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 20 octobre 2014 18:27
                                      Vous dites : « Podemos n’inquiète absolument personne en Espagne »..Ah la bonne blague !
                                      17 % d’ intention de vote dans ma région alors que le parti populaire est en plein potage avec le mégascandale BANKIA et l’ explulsion imminente de Rodrigo Rato...on est à 8 mois des échéances et à mon avis ça en va pas s’ arranger car c’ est tous les jours que les journaux TV informent des péripéties judiciaires de tous les corrompus dont je parlais.
                                      Même le nouveau secrétaire du PS Pedro Sanchez fait des pieds et des mains pour essayer de reconquérir une partie de son électorat perdu...qui a glissé vers PODEMOS

                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 octobre 2014 06:55

                                      Alea jacta est
                                      Les seuls Partis politiques qui inquiètent le système, sont ceux qui veulent sortir réellement de l’ UE, de l’euro et de l’ OTAN. Ce que ne demande pas Podemos.


                                      Comme Syriza, comme le FDG, Podémos est chargé de neutraliser les mécontents de Gauche.
                                      Comme le FN en France, neutralise les mécontents de Droite.

                                      Ce qui inquiète dans ces Partis politiques, ne sont pas les dirigeants, mais les militants, qui eux, veulent vraiment changer les choses. Les dirigeants ne sont pas inquiétants, ils roulent pour l’Empire.

                                    • crac_1_bourre-pif crac_1_bourre-pif 21 octobre 2014 11:04
                                      Ce « yes, we can » Espagnol, à peine sorti de l’oeuf le 11 mars 2014, a eu droit à toutes les antennes de télévision et de radio, et bénéficie déjà d’une couverture médiatique considérable non seulement en Espagne mais aussi à l’international ! On se moque de qui ?
                                      Pour comparaison, regardez toutes les difficultés rencontrées par un parti comme l’UPR qui représente une véritable alternative (sortie de l’UE, Euro, OTAN). Constatez le silence des médias dominants, constatez l’accueil glacial et méprisant qu’on lui réserve parfois, ainsi que les calomnies dont il est victime !

                                    • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 21 octobre 2014 11:35

                                      @Crac-1
                                      Non ce parti n’ est pas récemment sorti de l’ oeuf.Ça faisait plus de 3 ans qu’ Iglesias et ses copains avaient travaillé en amont.Il arrive un moment où ça ne sert plus à rien d’ aller sur les plateaux TV, et c’ est ce qu’ ils ont fait.Hay que mover ficha...l’ heure est venue d’ avancer le premier pìon.
                                      Ceci dit, ce qui me plaît dans ce parti ( plus que ses idées dont on peut discuter) c’ est sa manière de fonctionner en assemblées générales à partir des exigences de la base..transparence, décisions systématiquement votées avec l’ accord du plus grand nombre, etc...ce qui me plaît c’ est que le citoyen est remis au centre( même si ça peut paraitre populiste pour certains) et que c’ est lui le principal protagoniste.Ce qui me plait c’ est cette mobilisation du WE dernier avec des gens qui ont envie de se rencontrer, de débattre, de proposer


                                    • crac_1_bourre-pif crac_1_bourre-pif 21 octobre 2014 11:53
                                      « Divide and conquer. » Diviser pour mieux régner.
                                      Tel pourrait être le slogan de Podemos qui se mettra toujours à dos une grande partie de l’électorat :
                                      - en prenant position dans un clivage gauche-droite en trompe l’oeil,
                                      - en repoussant l’électorat conservateur par des prises de position sur des sujets sociétaux futiles.
                                      Autant dire que ce n’est pas Podemos qui va rassembler les Espagnols pour leur redonner leur souveraineté nationale par la sortie de l’UE, de l’Euro et de l’OTAN.

                                      Grâce à des partis bidons comme Podemos, l’oligarchie Euro-atlantiste peut dormir sur ses deux oreilles.

                                    • crac_1_bourre-pif crac_1_bourre-pif 21 octobre 2014 12:00

                                      « Non ce parti n’ est pas récemment sorti de l’ oeuf. »
                                      ALEA JACTA EST, svp épargnez-nous votre propagande Européiste. Je cite Wikipédia, vu que Podemos a droit à sa page Wikipédia dans toutes les langues contrairement à l’UPR qui n’a toujours pas droit à sa page Wikipédia en Français :


                                    • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 21 octobre 2014 12:37

                                      M’ enfin crac1, je présente PODEMOS avec des informations neutres ( wiki)mais chacun pense ce qu’ il en veut.Je n’ ai même pas dit que je voterai pour eux .Simplement je suis ravi que la jeunesse se bouge, en dehors de l’ establishment, et qu’ elle essaie de se prendre en main dans une structure plus démocratique et plus transparente que les partis traditionnels.Ce que je n’ aime pas ce sont les mensonges : cette formation est partie de la base depuis quelques années et elle est la traduction populaire d’ une forme de réponse à la corruption qui a gangréné ce pays,et de recherche d’ une sortie de la crise autre que le chemin austéricide europeiste merkélien.Ils sont en train d’ inventer eux-même leur chemin : « caminando se hace el camino » disait le grand poète Antonio machado.J’ ai un regard attentif et plein d’ espoir sur ce qui peut en ressortir...contrairement à vous qui avez déjà prédeterminé les bonnes réponses et les mauvaises( vous, vous savez déjà ce qui est bon pour le peuple, c’ et un point de vue d’ en haut...du sommet vers vers la base)...moi je mise sur la maturité et le débat pour un futur à décider entre tous.


                                    • crac_1_bourre-pif crac_1_bourre-pif 21 octobre 2014 13:37

                                      Au bout d’un moment il faudra bien arrêter de faire de la poésie et regarder les choses en face : l’UE est une prison des peuples pilotée par une oligarchie Euro-Atlantiste non élue.

                                      Car il n’y a pas un peuple Européen mais DES peupleS EuropéenS. C’est un fait, ce n’est pas moi qui le « prédétermine ». Les Espagnols ne sont pas des Allemands, les Français de ne sont pas des Allemands, etc. Donc il ne peut y avoir de démocratie dans le cadre étriqué de l’UE, puisque l’homme Européen n’existe pas, de même que l’homo Sovieticus n’a jamais existé, même au temps de l’URSS !
                                      Des partis leurres comme Podemos, en choisissant délibérément de taire la nécessité de sortir de cette construction anti-démocratique, se rendent complices de cette dictature qui se met en place !

                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 octobre 2014 19:47

                                      « La presse internationale la plus atlantiste a rendu compte du résultat des élections de Podemos, y compris le Financial Times, qui a titré » le tremblement de terre Podemos".


                                    • Captain Marlo Fifi Brind_acier 21 octobre 2014 20:16

                                      « Ce qui me plaît dans ce Parti, c’est sa façon de fonctionner... » Un bel attrape gogos...

                                      Un Parti n’est pas un club, c’est un outil de combat où les moyens sont adaptés aux objectifs.


                                      Les objectifs sont séduisants, mais en restant dans l’ UE, rien de ce qu’il propose ne sera possible.

                                      Que voulez-vous que fasse à la tête d’un pays, des Politiques qui ne contrôlent plus :
                                       ni la monnaie, ni les lois, ni le budget, ni les capitaux, ni les lobbies,ni la diplomatie, ni l’économie, ni la politique étrangère et la défense sous contrôle de l’ OTAN, ni les frontières ?

                                      Vous pouvez toujours causer..., tant que vous ne demandez pas le retour à la souveraineté, ça vous occupe ! C’est bien le but, pendant ce temps, les banksters engrangent les intérêts de la dette...

                                    • jpm jpm 21 octobre 2014 21:01

                                      Fifi, en parlant de monnaie. vous aurez quand meme noté la proposition de Nouvelle Donne de distribuer 150 euros francs crees ex nihilo par la Banque de France a chaque citoyen... soit une espece de mini revenu de base par creation monetaire. C´est donc quand meme bien un pied de nez au sectarisme monetaire de Francfort... et une premiere entorse au diktat de Bruxelles.


                                    • crac_1_bourre-pif crac_1_bourre-pif 22 octobre 2014 11:21

                                      « la proposition de Nouvelle Donne de distribuer 150 euros francs crees ex nihilo par la Banque de France a chaque citoyen... »

                                      jpm,
                                      Un peu d’honnêteté svp, ce que promet Nouvelle Donne est interdit par l’article 123 du TFUE qui interdit à la Banque de France de créer des Euros « ex nihilo », et la force à emprunter sur les marchés privés. La porposition de Nouvelle Donne, c’est de l’escroquerie.
                                      Tout comme Podemos, Nouvelle Donne se fout du monde en faisant abstraction des traités Européens.

                                    • jpm jpm 22 octobre 2014 12:34

                                      @Crac Bourre Pif, ce que vous dites n´est pas faux , mais bon c´est la raison pour laquelle Nouvelle Donne propose de creer une monnaie alternative et complementaire, les euros francs, de facon a passer outre cet interdit, de la meme facon qu´il est possible aujourd´hui de creeer des monnnaies complementaires locales.

                                      On est bien daccord c´est un pure artifice juridique... et cela donnera lieu a des discussions corsées au niveau de Bruxelles... mais probablement pas plus que pour la sortie definitive de l´Euro smiley Cela reste donc une approche interessante... qui permet surtout de montrer qu´il est possible de se reapproprier une partie de la creation monetaire pour en faire profiter le plus grand nombre. Evidemment. l´ideal serait que cela se fasse au niveau europeen... mais cela c´est une autre histoire.


                                    • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 20 octobre 2014 18:20

                                      lsga :

                                      Podemos ne propose pas de sortir du Capitalisme.

                                      -------------------------------
                                      Je viens de proposer sur AV TV ,un article-débat sur le sujet à partir de propos de Badiou !
                                      ...mais ici comme ailleurs :

                                      charité bien ordonnée commence par soi-même !

                                      En effet ceux qui chapeautent la CENSURE ,ici-bas, m’ayant ostracisé ,mes propositions
                                      de débat ,sont rejetées ,sans aucune explication  !
                                      Avec les prétentions « démocratiques » du site ,il faut le faire !
                                      Je n’aurais pas le mauvais gout de rappeler les fameux crimes de Staline ,qui ne pouvaient se réaliser sans la chaine de lâchetés qui allait du sommet à la base ,et de la base au sommet  !

                                      Je constate n’avoir reçu aucun soutien public pour tous les refus !!!

                                      Donc quand par ici quand on se prétend « démocrate » ,permettez-moi d’en douter un peu !!!

                                      A maintes reprises j’ai proposé un débat :

                                      sur la « sortie du Capitalisme » et la « démocratie »  !

                                      ...mon article :

                                      http://www.agoravox.tv/ecrire/?exec=articles&id_article=47267


                                      • Jean Keim Jean Keim 21 octobre 2014 08:15

                                        Garder l’existant et chercher à l’améliorer en rajoutant une couche supplémentaire faite de mesures soit disant nouvelles est ce qui se fait depuis des siècles mais toujours le systéme ploutocratique et/ou marchand retombe sur ses pattes et arrive inévitablement à tourner la situation à son avantage, la révolution françaises avec sa bourgeoisie ou la révolution russe avec ses apparatchiks en sont les meilleurs exemples.

                                        Il y a quand même qq. questions simples à se poser, en vrac : de quoi avant nous réellement besoin pour vivre normalement, un système en place doit-il s’imposer à tous ou est-ce au systéme de s’adapter à nous, le monde doit-il obligatoirement être régi par le profit, une entreprise actuelle prospère génère-t-elle du bien-être pour tous, l’argent dans sa définition actuelle est-il indispensable, pourquoi les gens habiles et peu scrupuleux arrivent à leur fin, pourquoi avons-nous tant besoin de dirigeants ou de guides, qu’est-ce qui cloche en nous, pourquoi le monde n’est-il pas un lieu agréable de vie, pourquoi les frontières et le nationalisme, l’héritage est-il une institution normale, etc. ??? 
                                        En prenant un peu de recul par rapport à ce questionnement sans fin on peut constater qu’il procéde par la négative, nous ne savons pas vraiment ce que pourrait être un monde harmonieux et notre avidité, nos désirs, nos intėrêts personnels ne peuvent que fausser notre jugement mais nous pouvons trouver ce qui ne va pas et le rejeter, je ne vois pas d’autre façon sensé de procéder, avoir une idée même géniale et chercher à la promouvoir voire l’imposer ne peut qu’engendrer des oppositions, néanmoins il est indispensable que le monde change sinon il n’y aura jamais assez d’asiles pour nous accueillir.

                                        • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 21 octobre 2014 10:26

                                          Pour revenir à PODEMOS je vous passe un lien sur leur assemblée populaire de ce WE dans une grande salle de Madrid( palacio Vistalegre) et qui a eu un énorme succès.PODEMOS est de train de définir sa ligne stratégique.Par ailleurs ils potassent pour rendre le programme économique viable et crédible, notamment cette affaire de revenu minimum qui aura besoin d’ une profonde réforme fiscale...certains objectifs sont retouchés : ils ne disent pas de ne pas payer la dette mais de l’ auditer et de la renégocier.Bref ils sont en train de mettre un peu de real-politik dans leur programme afin de le rendre crédible.

                                          Voici un article informatif où il y a 4 articles associés pour ceux qui veulent en savoir plus sur leur récente actualité...ils ont manifestement le vent en poupe et sont portés par une énorme lame de fond populaire qui prend et vote toutes les décisions.

                                          http://www.publico.es/politica/551401/iglesias-se-presenta-ante-las-bases-con-una-propuesta-cerrada


                                          • crac_1_bourre-pif crac_1_bourre-pif 21 octobre 2014 11:29

                                            https://www.upr.fr/actualite/europe/les-fausses-surprises-elections-europeennes-cas-podemos-espagne-analyse-nicolas-klein-2


                                            Je cite l’analyse remarquable de l’UPR sur cette énième arnaque Européiste :
                                            « 
                                            Si certaines [des] mesures [de Podemos], radicalement ancrées à gauche, peuvent sembler aller à l’encontre des intérêts de l’oligarchie euro-atlantiste, elles sont systématiquement désamorcées par le soutien inconditionnel de Podemos au principe de l’Union européenne. Ses prises de position sociétales, les plus polémiques, lui permettent en outre de rebuter une moitié de l’électorat espagnol, empêchant ipso facto tout rassemblement qui viserait à véritablement restaurer la souveraineté du pays. Enfin, son soutien aux indépendantismes régionaux est dans la droite ligne de la politique dite « d’Europe des régions », téléguidée par Washington, qui vise au démantèlement des États-nations.

                                            En bref, le nom du parti Podemos (« Nous pouvons ! ») est une antiphrase. Concrètement, la raison pour laquelle les médias espagnols le promeuvent sur la scène politique espagnole peut se résumer par l’expression No podemos = « Nous ne pouvons pas ! »
                                             »

                                            NO PODEMOS

                                          • crac_1_bourre-pif crac_1_bourre-pif 21 octobre 2014 14:13

                                            « PODEMOS veut remettre le citoyen au coeur de la démocratie.... vaste programme comme aurait dit le général. »


                                            ALEA JACTA EST,

                                            pour rappel le Général De Gaulle aurait dit « vaste programme, Messieurs, vaste programme » en commentant le nom d’une jeep des Forces Françaises Libres baptisée « mort aux cons » par le capitaine Raymond Dronne (slogan du jargon militaire français utilisé pour stigmatiser l’ennemi).

                                            Rabaisser le combat des Forces Françaises Libres pour sauver la France au même niveau que l’enfumage d’un petit parti fantoche comme PODEMOS, c’est vraiment faire injure à la mémoire du général de Gaulle !

                                            • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 21 octobre 2014 17:24

                                              Je suis sûr que le général ( de là oú il est ) me pardonnera cet emprunt...-) 

                                              ça partait d’ un bon sentiment...je l’ ferai plus m’ sieur...

                                            • Mao-Tsé-Toung Mao-Tsé-Toung 22 octobre 2014 00:31


                                              ALEA JACTA EST :

                                              « Ceci dit, ce qui me plaît dans ce parti ( plus que ses idées dont on peut discuter) c’ est sa manière de fonctionner en assemblées générales à partir des exigences de la base..transparence, décisions systématiquement votées avec l’ accord du plus grand nombre, etc...ce qui me plaît c’ est que le citoyen est remis au centre( même si ça peut paraitre populiste pour certains) et que c’ est lui le principal protagoniste.Ce qui me plait c’ est cette mobilisation du WE dernier avec des gens qui ont envie de se rencontrer, de débattre, de proposer » !!!

                                              ____________________________________________
                                              1 )

                                              rappel

                                              Bonjour ,
                                              pourquoi vous ne présentez pas « PODEMOS » comme un remake des « indignés » !

                                              2 )

                                              ...ça y est ,votre enchantement écrit ci-dessus ,c’est tout simplement un remake des « indignés » !

                                              « ce qui me plaît c’ est que le citoyen est remis au centre » !!!

                                              J’ai étudié le phénomène « indignés » en ETHNOGRAPHE ,pendant des mois ,en me mêlant à la foule !!

                                              Pourtant dès les premières heures MON AVIS était fait ;j’en ai parlé à des passionnés « intelligents » rencontrés sur place : c’est un mouvement téléguidé !

                                              Un ancien ,de toutes les luttes de gauche depuis 50 ans ,m’a donné raison :

                                              c’est un mouvement CONTRE RÉVOLUTIONNAIRE ,infiltré de toutes parts !!!

                                              ...ne nous racontez pas de CRAQUE ,comme l’ont signalé certains ici  :

                                              compte-tenu de la crise ,qui n’a pas l’air de vous toucher beaucoup personnellement ,tout parti RÉVOLUTIONNAIRE conséquent se pose comme premier objectif :

                                              LA SORTIE DU CAPITALISME !

                                              Un point c’est tout !!!

                                              CQFD

                                              ...


                                              • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 22 octobre 2014 07:54

                                                C’ est un petit oubli de ma part mais c’ est évident quand je parle du contexte espagnol que le mouvement PODEMOS est la réponse et la traduction politique du phénomène des indignés...il y a un lien direct de cause à effet...


                                              • Numero deux 22 octobre 2014 16:34

                                                Compte-rendu de l’Assemblée citoyenne de Podemos à Madrid - Sí Se Puede (18-19 octobre 2014)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès