• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Porochenko a signé la loi de réintégration du Donbass – Ci-gît Minsk (...)

Porochenko a signé la loi de réintégration du Donbass – Ci-gît Minsk II…

Quelques jours à peine après la conférence sur la Sécurité de Munich, où Porochenko s’est fendu de déclarations plus délirantes les unes que les autres (comme celle où il demande que les drapeaux russes ne flottent plus nulle part dans le monde, à cause des prétendues violations de certaines « valeurs » par la Russie), le président ukrainien vient de signer cette loi de réintégration du Donbass, votée par la Rada le 18 janvier 2018.

Nous y voilà donc. La guerre va reprendre sous peu dans le Donbass, puisque cette loi, qui enterre définitivement les accords de Minsk (et ce malgré les déclarations contraires et lénifiantes de Kiev, Paris et Berlin), et étend la possibilité d’utiliser l’armée pour résoudre le conflit, entre en vigueur dès sa signature par le président ukrainien.

Pour rappel, cette loi désigne la Russie comme l’état agresseur qui occupe les territoires de la République Populaire de Donetsk (RPD) et de la République Populaire de Lougansk (RPL). Cette loi rend aussi la Russie responsable des dommages moraux, financiers et physiques infligés à l’Ukraine du fait de la guerre dans le Donbass. Le tout alors que la Russie n’a rien à voir dans le conflit en cours.

Il n’y a aucune unité de l’armée russe dans le Donbass. Aucune ! Mais cette loi a pour but de provoquer un bain de sang suffisamment important pour provoquer la Russie et la pousser à intervenir pour de bon cette fois.

Ce qui serait une catastrophe, à minima pour la Russie et le continent européen tout entier, voire pire. Car l’OTAN n’attend que ça pour justifier de lancer une guerre contre la Russie.

La seule question qui reste n’est plus de savoir SI l’armée ukrainienne va attaquer, mais quand ? Tout dépendra de la capacité du commandement à motiver et organiser ses troupes de manière suffisamment correcte pour les lancer à l’assaut des lignes défensives de la RPD et de la RPL.

Comme l’a déclaré Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, cette loi enterre les accords de Minsk.

« D’un point de vue juridique, la loi sur la réintégration tire un trait sur les Accords de Minsk approuvés unanimement par le Conseil de sécurité de l’Onu dans sa résolution adoptée quelques jours après la rencontre des quatre leaders du Format Normandie à Minsk. Pour nous, c’est absolument évident,  » avait déclaré le ministre le mois dernier.

Malgré la mise en garde de Sergueï Lavrov sur les conséquences qu’aurait la ignature de cette loi, Kiev vient donc de briser officiellement les accords de Minsk.

Porochenko a besoin de la guerre pour garder son poste, car il est de plus en plus contesté, et les manifestations appelant à sa destitution se multiplient. Washington a besoin d’une guerre pour sauver son hégémonie, son économie et le système financier. La dette des États-Unis est monstrueuse et irremboursable, les marchés financiers s’affolent alors que les taux remontent, et les bulles financières gonflées à l’hélium durant les dernières années menacent d’exploser à tout moment.

Tous les ingrédients sont réunis pour que le monde de la finance pousse à la guerre comme solution pour ne pas avoir à rembourser la dette, piller les comptes en banque pour se renflouer sans avoir à faire face à des manifestations monstres, et relancer l’économie en produisant des armes et des munitions. La guerre permettra aussi de justifier la suppression des dernières libertés qu’il restait en Occident.

Il est minuit moins deux à l’horloge de l’apocalypse, et le tic tac des secondes a commencé à se faire entendre.

Christelle Néant


Moyenne des avis sur cet article :  3.22/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    



    • Dom66 Dom66 21 février 12:51

      Bonjour Christelle Néant, Très rarement sur AV je viens de lire votre article.

      Oui c’est exact le « Porc au Chenko » a besoin d’une guerre, et si guerre il y a son armée perdra.

      Par contre ce que vous écrivez... »Ce qui serait une catastrophe, à minima pour la Russie et le continent européen tout entier, voire pire. Car l’OTAN n’attend que ça pour justifier de lancer une guerre contre la Russie. « 

      L’OTAN n’attend que ça ?? non ce n’est pas l’OTAN ce sont les USA, mais cette fois comme a dit Poutine il y aura du dégât de tous les cotés, et perso je pense que les USA le regretteront  sérieusement ainsi que tous les pays qui suivrons les américons.

      Bonne continuation.

      Amicalement


      • Christelle Néant Christelle Néant 21 février 16:31

        @Dom66
        Exact j’ai un peut trop synthétisé, les USA veulent la guerre mais c’est l’OTAN qu’ils enverront contre la Russie, pas leur armée à eux....


      • Tom France Tom France 21 février 14:38

        C’est la mode en ce moment d’accuser la Russie de tous les maux et là, ce complotisme est officiellement autorisé. Quand à la WW3, elle aura effectivement lieu pour tous les motifs indiqués ce qui nous ramène aussi à l’époque, pas si lointaine de la WW1 déclenchée pour répondre au crash boursier de 1907, la création de la fed en 1913 et la déclaration balfour en 1917, ensuite la WW2 pour répondre au crash de 1929, l’élection d’Hitler en 1933 et la création d’israel en 1948 et enfin la WW3 répondra au prochain crash, à la probable réélection de Poutine et cela donnera l’anéantissement des USA avec un déplacement de la puissance impériale en israel à travers de nouvelles frontières !


        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 21 février 16:29

          @Tom France

          Est-ce que vous ne ratisseriez pas un peu large pour noyer le poisson ?
          D’aucuns (certainement des complotistes) diraient simplement WW1 = création du foyer national juif en Palestine, WW2 = création de l’état d’Israël, WW3 = création du N.O.M. avec capitale à Jérusalem... (cf. Imran Hosein p.ex.)
          Dans cette perspective un peu abrupte mais non dénuée de sens, l’’Ukraine apparaît juste comme l’allumette ou un baril de poudre.


        • Tom France Tom France 22 février 17:48

          @Luc-Laurent Salvador
          Justement, le sens de ma critique est le fait que l’Ukraine comme la Syrie sont les 2 principales allumettes qui devraient servir de déclenchement de cette WW3. Pour le reste, je pense au contraire avoir raison et d’ailleurs, il n y a pas que Imran Hossein qui parle de Jérusalem comme capital de la planète après la grande guerre, Jacques Attali a déjà évoqué plus d’une fois le sujet en affirmant que c’est le projet.


        • blablatouille 22 février 14:38
          L’OTAN n’interviendra pas en Ukraine, car l’Ukraine n’est pas membre de l’Otan et ne risque pas de le devenir de sitôt alors que c’est pourtant son vœu le plus cher. Les pays membres de l’OTAN, dont la France et l’Allemagne qui pilotent ce qu’on appelle le processus de Minsk pour parvenir à la paix en Ukraine, savent bien en effet que toute adhésion de Kiev à l’OTAN serait interprétée comme une déclaration de guerre par Moscou. Alors que Vladimir Poutine reste solidaire des milices pro-russes dans le Donbass.
           
          Combien de temps ce face à face peut-il durer ? Pas éternellement. Vladimir Poutine, en septembre, a proposé de sortir par le haut de cette situation en proposant que l’ONU envoie des casques bleus sur le terrain pour geler les lignes de front et garantir la neutralité des forces de l’OSCE chargées de surveiller le conflit. Il est volontairement resté dans le flou sur les modalités de mise en œuvre et le reste du monde doute de sa bonne volonté à s’engager dans ce processus. Mais selon certains experts cela traduit de la part du Kremlin une volonté de se débarrasser de ce sparadrap qu’est devenu le Donbass, une crise qui finit par coûter cher à la Russie et nuit à sa crédibilité.

          Les USA ont une autre guerre en préparation plus importante (ou même deux) : sur le conflit de la Syrie et d’autre part en Afghanistan, nouveau foyer de DAESH.

          Sans manquer de respect, DAESH est beaucoup plus inquiétant que quelques sécessionnistes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès