• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Pouchkov : En rompant le traité d’amitié avec la Russie, (...)

Pouchkov : En rompant le traité d’amitié avec la Russie, l’Ukraine va perdre le Donbass

Alors qu’il se trouvait sur le plateau de TV Centre, Alexeï Pouchkov, sénateur russe et président de la Commission du Conseil Fédéral sur la politique d’information, a déclaré que la rupture du traité d’amitié, de coopération et de partenariat entre l’Ukraine et la Russie ne bénéficiera pas à Kiev, car la Russie sera libérée de toute obligation concernant l’intégrité territoriale de l’Ukraine.

 

JPEG

Pour Alexeï Pouchkov, en menant cette politique, Kiev va perdre le Donbass définitivement.

«  La disposition la plus importante pour laquelle l'Ukraine a voulu signer ce traité en 1997, elle nous l'a demandé, est la reconnaissance de l'intégrité territoriale et des frontières de l'Ukraine. Ils déchirent maintenant le contrat et que reçoit l'Ukraine en retour ? Elle reçoit en retour que la Russie est exemptée de toute obligation en ce qui concerne l'intégrité territoriale de l'Ukraine. L'Ukraine elle-même a refusé les obligations que nous avions envers elle et à mon avis, elle se sépare elle-même du Donbass  », a déclaré Pouchkov.

Il a ajouté que les Républiques Populaires de Donetsk et de Lougansk (RPD et RPL) n’étant pas représentées au sein des autorités ukrainiennes qui ont dénoncé le traité, sa rupture ne s’appliquera pas aux deux républiques du Donbass.

« Nous avons des relations amicales avec la RPL et la RPD, et le gouvernement ukrainien ne veut pas avoir des relations amicales avec nous, il y a donc naturellement deux réalités politiques : la partie qui ne voulait pas mettre fin à cet accord et qui croyait que c'était nécessaire, et celle menée par Porochenko, qui voulait y mettre fin. Ainsi, l'Ukraine se distancie du Donbass et finira par le perdre complètement, et pas à cause de nous, mais à cause de sa propre politique  », a conclu Alexeï Pouchkov.

Je rejoins l’analyse d’Alexeï Pouchkov sur les conséquences désastreuses que cette annulation du traité va avoir pour l’Ukraine. Cette rupture du traité d’amitié entre l’Ukraine et la Russie, permettra à cette dernière de reconnaître les deux républiques du Donbass si elle le souhaite, puisque Moscou ne sera plus tenu par l’obligation de respecter l’intégrité territoriale de l’Ukraine.

Et cette décision prise sans consulter le Donbass, et qui va à l’encontre du souhait de la population locale, ne peut que creuser le gouffre déjà béant entre l’Ukraine et les deux républiques populaires. Cette rupture éloigne encore plus toute perspective d’application des accords de Minsk, et de réintégration du Donbass au sein de l’Ukraine.

En annulant le traité d’amitié avec la Russie, l’Ukraine vient d’enfoncer un clou de plus dans son propre cercueil.

Christelle Néant

Voir l'article sur DONi


Moyenne des avis sur cet article :  4.63/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • aimable 1er octobre 17:52

    depuis le début ils sont sur cette ligne ( qui leur a été conseillée ) , quant a en changer , il ne faut pas trop leur en demander, il n’y avait qu’a attendre que le fruit soit mûr, les Russes maintenant vont commencer la récolte , je ne suis pas sur que les Ukrainiens fassent la fête quand elle sera finie .


    • sls0 sls0 1er octobre 18:07

      Les russes sont bons aux échecs.

      Dans ce cas ci le mec en face est tellement bourré et mal conseillé que les russes n’ont même pas à toucher leurs pions.

      • V_Parlier V_Parlier 2 octobre 11:23

        @sls0

        Je suis sûr que dans son esprit le gars tient le raisonnement tout fait de nos politiques officiels, du style : « La Russie n’a pas rendue la Crimée(*), donc le contrat ne nous »protège pas« , donc c’est la Russie qui l’a rompu, donc on le déchire ». Il y a toujours moyen de retourner les choses pour faire le fier quand on voit qu’on n’a pas réussi son plan. Ils attendent avec impatience l’attaque russe qu’il promettent depuis 4 ans (en prétextant que c’est ça qui est la cause de la guerre civile) et elle ne vient pas. Donc ils essayent encore et encore. Bientôt ils crieront en tirant la langue : « Viens prendre le Donbass, t’es pas chiche, t’es pas cap, nananère ».

        (*) je me suis déjà prononcé là-dessus :

      • yadakir 2 octobre 15:04
        Bonjour,

        A la fin, il y aura une zone d’influence de Kiev qu’on désignera comme « État-Membre de l’Union », et une zone d’influence de Sébastopol unie, qu’on désignera comme « Ville d’importance fédérale ».

        Les deux aurons des frontières ouvertes aux quatre vents et une dette abyssale envers le reste du monde, les deux se ferons homogénéiser la face dans le plus grand respect de l’accort signé.

        Ca fera un joli trait le long d’un méridien sur la carte. On appellera ca "le partage de l’Ukraine entre l’union et la fédération’, et on précisera que ca a fait quelques milliers de morts, pour la gloire de l’Empire.

        ++





        • JMBerniolles 2 octobre 17:48

          Cette initiative, comme d’autres est tellement désastreuse pour l’Ukraine que l’on peut penser qu’elle est uniquement à destination intérieure…. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès