• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Pourquoi l’Occident a-t-il détruit sa propre base industrielle (...)

Pourquoi l’Occident a-t-il détruit sa propre base industrielle ?

Pourquoi l’Occident a-t-il détruit sa propre base industrielle ?

https://lesakerfrancophone.fr/pourquoi-loccident-a-t-il-detruit-sa-propre-base-industrielle

Par Matthew Ehret – Le 23 juillet 2019 – Source Oriental Review


Avec le radical échec du Green New Deal de la Représentante Alexandria Ocasio-Cortez et les incroyables révélations de la NASA selon lesquelles la croissance industrielle a augmenté la biodiversité sur la terre, un puissant paradoxe se présente.
 


Depuis des décennies, on nous dit que l’activité industrielle de l’humanité est la cause directe du réchauffement de la planète et des milliers de milliards de dollars ont été consacrés à subventionner des fermes éoliennes, des biocarburants et des panneaux solaires inefficaces, à ainsi augmenter les coûts de l’électricité et réduire de façon catastrophique le potentiel productif des nations. La question doit donc être posée : si l’argent est le moteur du capitalisme, pourquoi des milliers de milliards de dollars ont-ils été dépensés au cours des dernières décennies pour financer des activités « vertes » qui sapent intrinsèquement la base de la création de capital (c’est-à-dire, l’infrastructure et la production industrielle) ? Pourquoi l’« Occident capitaliste » s’est-il détruit ? Est-ce une question de folie ou quelque chose de plus insidieux ?

L’Illusion « post-industrielle »


Depuis le flottement du dollar américain sur les marchés mondiaux en 1971 et la création du pétrodollar en 1973, le monde a connu un effondrement constant des emplois productifs dans le secteur manufacturier, des investissements dans les infrastructures, soit une planification à long terme d’une part et, d’autre part, une augmentation de la déréglementation, de la spéculation à court terme, des services financiers et des emplois à bas salaire dans le commerce de détail. Au cours de ce processus de déclin qui a suivi 1971, l’esclavage de la dette est devenu une norme tant dans les pays développés que dans les pays en développement, tandis que l’externalisation a provoqué la castration de la souveraineté nationale et une dépendance toujours accrue à l’égard de la « main-d’œuvre bon marché » et des « ressources bon marché » de l’étranger. Ce processus a même été appelé la politique de « désintégration contrôlée » du Président de la Réserve Fédérale Paul Volcker en 1978, au moment où il se préparait à relever les taux d’intérêt à des niveaux qui rendraient impossible pour une majorité de petites et moyennes entreprises agro-industrielles de concurrencer les firmes monolithiques. Le modèle le plus solide de cet effondrement a été révélé en 1996 par le regretté économiste américain Lyndon Larouche, et [url+]identifié[/url] sous le nom de Triple courbe d’effondrement (Triple Curve Collapse Function).

Certains ont qualifié cet effondrement d’« échec de la mondialisation », mais cette dénomination est fausse : la mondialisation devrait plutôt être considérée comme un succès complet en ce sens que, d’un point de vue descendant [de la pyramide sociale], il devient de plus en plus clair que les architectes de cette politique savaient exactement ce qu’ils entreprenaient. Cette entreprise était d’imposer un paradigme artificiel de jeu fermé/à somme nulle à une espèce humaine dont la caractéristique distinctive est la raison créatrice et la capacité à croître constamment et à se perfectionner à la surface de la terre et au-delà.

Et voici Maurice Strong

Une figure centrale dans la panoplie oligarchique des agents sociopathes qui ont programmé cette combinaison à somme nulle au fil des ans est Maurice Strong, un agent né au Canada. Bien qu’il soit mort en 2015, la vie et l’héritage de Strong valent la peine d’être étudiés, car ils offrent au lecteur actuel un aperçu puissant, quoique repoussant, des méthodes et des actions de l’agenda de l’État profond britannique, qui a tant manipulé l’histoire du monde dans la seconde moitié du XXème siècle.

Ayant traité dans des articles précédents du rôle de Strong comme un des recrues de Rockefeller dans les années 1950, roi du pétrole, vice-président de la Power Corporation vers 30 ans, contrôleur du Parti libéral, membre du Conseil privé, et fondateur de la politique néo-coloniale d’aide extérieure canadienne à l’Afrique, nous nous concentrerons ici sur le rôle que Strong a joué à partir de 1968 pour saper le potentiel contre-entropique du Canada et du monde en général. Car c’est à travers ce rôle que Strong a accompli son travail le plus précieux dans la perspective de l’agenda génocidaire de ses maîtres britanniques qui cherchent à réduire la population mondiale à une « capacité de charge » de moins d’un milliard.

Rio et la gouvernance planétaire
En 1992, Maurice Strong avait été chargé de diriger le deuxième Sommet de la Terre (le premier étant la Conférence de Stockholm sur l’environnement humain de 1972, également présidée par Strong). Le Sommet de Rio ouvrit une nouvelle ère en confirmant la soumission des ONG et des entreprises à l’agenda éco-génocidaire de pénurie contrôlée, sous le masque du dogme de la « durabilité ». Cette doctrine fut formalisée à travers l’Agenda 21 et la Charte de la Terre, co-rédigée par Mikhail Gorbachev, Jim Macneill et Strong au cours des années 1990. Lors de l’ouverture du Sommet de Rio, Strong annonça que les pays industrialisés avaient « développé et bénéficié de modèles non durables de production et de consommation qui ont produit notre dilemme actuel. Il est clair que les modes de vie et les habitudes de consommation actuelles de la classe moyenne aisée, qui induisent une consommation élevée de viande, la consommation de grandes quantités d’aliments congelés et préparés, l’utilisation de combustibles fossiles, d’appareils ménagers, d’air conditionné à la maison et sur le lieu de travail et le logement en banlieue, ne sont pas durables. Il faut adopter des modes de vie moins axés sur des habitudes de consommation dommageables pour l’environnement. »

Dans un essai de 1992 intitulé From Stockholm to Rio : A Journey Down a Generation, publié par la Conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement, Strong écrivait :

Citation

« Le concept de souveraineté nationale a été un principe immuable, voire sacré, des relations internationales. C’est un principe qui ne cédera que lentement et à contrecœur aux nouveaux impératifs de la coopération mondiale en matière d’environnement. Ce qu’il faut, c’est reconnaître que dans de nombreux domaines, et cela est particulièrement vrai pour les questions environnementales, il n’est tout simplement pas possible que la souveraineté soit exercée unilatéralement par des États-nations individuels, aussi puissants soient-ils. La communauté mondiale doit être assurée de sa sécurité environnementale. »

Éradication de l’énergie nucléaire
Il est essentiel d’examiner le rôle de Strong dans l’affaiblissement du potentiel nucléaire du Canada, l’une des plus grandes lueurs d’espoir que l’humanité ait jamais eues de sortir des limites « fixes » de son développement. En effet, l’utilisation contrôlée de l’atome et la découverte subséquente de nouveaux principes universels associés à cette entreprise ont toujours représenté l’une des plus grandes menaces stratégiques pour la pensée oligarchique : en effet, celle-ci repose sur un système fermé de ressources fixes permettant à la fois de gérer les populations actuelles et de justifier la gouvernance mondiale sous des cadres logiques présentés comme « objectifs ». Les processus de fission et de fusion se situent à un niveau très éloigné de ces fameux paramètres fixes qui supposent que la « capacité de charge » de la Terre n’est pas supérieure à 2 milliards d’humains. Si l’humanité devait reconnaître sa capacité créative unique à transcender continuellement ses limites en découvrant et en créant de nouvelles ressources, aucun empire ne pourrait exister bien longtemps. Le Canada étant le deuxième pays à posséder une puissance nucléaire civile et une culture scientifique pionnière en physique et en chimie, le besoin de détruire ce potentiel était effectivement grand dans l’esprit de l’État profond britannique installé au Canada.

Pour avoir une meilleure idée du rôle d’opposition au nucléaire que Strong joua dans la politique scientifique canadienne, nous devons, en fait, revenir une fois de plus au règne de Strong au Ministère de l’aide extérieure en 1966.

Apartheid technologique pour l’Afrique
L’une des principales raisons pour lesquelles Strong fut nommé à la fonction publique du Canada pour diriger le Bureau de l’aide extérieure en 1966 était de saboter les efforts internationaux de grands scientifiques et d’hommes d’État pour faire du Canada un exportateur de ses réacteurs originaux CANDU. A partir de 1955, les grands patriotes au sein d’Atomic Energy Canada Ltd. (AECL) et du National Research Council, comme C.D. Howe et son collaborateur C.W. Mackenzie, cherchèrent à mettre l’exportation de technologie nucléaire à la disposition de pays en développement comme l’Inde et le Pakistan. Cette stratégie était vigoureusement encouragée par le Premier ministre John Diefenbaker, qui considérait également l’énergie atomique comme la clé de voûte d’une paix mondiale.

Les entités sous lesquelles ce transfert de haute technologie se produisit étaient à la fois le Plan Columbo et Atoms for Peace du Président Dwight Eisenhower. Cette approche progressive du développement international définissait la notion d’« aide extérieure » non pas en fonction des conditions du FMI, ni simplement en fonction de l’argent mais plutôt comme le transfert de la science et de la technologie les plus avancées aux pays pauvres avec l’intention explicite que toutes les nations atteignent une véritable souveraineté. C’est justement le modèle que la Chine a adopté aujourd’hui dans le cadre de l’initiative La Nouvelle route de la soie.

Lorsque Strong commença à travailler dans le domaine de l’Aide extérieure, puis créa l’Agence canadienne de développement international, la relation du Canada avec les PMA (pays moins avancés) se réduisirent à l’objectif de faire mûrir des « technologies appropriées » dans le cadre du monétarisme et d’une forme perverse d’analyse des systèmes. Aucune stratégie technologique ou d’infrastructure avancée, nécessaire à l’indépendance des anciennes colonies, ne fut autorisée, au nom du précurseur de ce qu’on a appelé plus tard la « durabilité » et la « croissance zéro ». Sous l’influence de Strong, le rôle du Canada fut dévoyé pour inciter les PMA à se soumettre aux « conditions » du FMI et aux réformes de leur bureaucratie exigées par l’OCDE pour recevoir des fonds. Au Canada comme dans les pays en développement, Strong était l’un des principaux agents qui supervisèrent la mise en œuvre de la stratégie de l’OCDE d’analyse des systèmes fermés pour la gestion des politiques nationales.

Du pétrole et des pandas


Dans son rôle de président de Petro-Canada (1976-1978), Strong appuya l’appel national à un moratoire nucléaire canadien qui avait été lancé par la Canadian Coalition for Nuclear Responsibility (Coalition canadienne pour la responsabilité nucléaire) en 1977. Ce document exigeait non seulement l’arrêt immédiat de tous les réacteurs alors en construction, mais soutenait également le sophisme selon lequel il serait possible de créer plus d’emplois si l’on utilisait des sources d’énergie et des méthodes de conservation « écologiques » plutôt que des combustibles nucléaires et fossiles. Demande vraiment, étrange venant d’un dirigeant pétrolier ! Mais en fait, pas tant que ça si on considère le rôle de Strong entre 1978 et 1981 comme vice-président du Fonds mondial pour la nature (WWF). Cette organisation avait été fondée par les monarchies britanniques et néerlandaises sur une initiative de Royal Dutch Shell en 1963. Strong en fut le vice-président au moment où le co-fondateur, Prince Phillip, en était le président.


Tout en dirigeant le Département de l’aide extérieure, Strong avait été en 1971 un membre fondateur du 1001 Club qui était une organisation internationale d’élite créée par le Prince Bernhard des Pays-Bas pour financer l’agenda écologiste émergent avec l’objectif d’une gouvernance mondiale. Le 1001 Club travaillait en tandem avec l’autre club secret que le Prince Bernhard avait fondé en 1954 sous le nom de Bilderberg Group. À ce titre, Strong contribua à recruter 80 Canadiens « initiés » au sein de cette société d’élite qu’on désigna sous le nom de « jardin d’enfants de Strong ». Les plus connus était Lord Conrad Black, Peter Munk de Barrick Gold et Sir Louis Mortimer Bloomfield de Permindex. Comme documenté ailleurs, ce dernier a été identifié au cœur du complot préparant l’assassinat du Président John F. Kennedy.

Strong décapite l’énergie nucléaire en Ontario

En 1992, Strong avait terminé son rôle à la tête du Sommet de la Terre de Rio au Brésil et était retourné dans son pays natal pour tenter d’achever le démantèlement du programme nucléaire canadien à travers sa nouvelle affectation comme président d’Ontario Hydro, un poste qu’il occupa de 1992 à 1995, sur l’invitation officielle de Bob Rae, alors Premier ministre Néo-démocrate de l’Ontario et frère de John Rae, l’un des administrateurs de Power Corp. Bob Rae fut par la suite chef du Parti libéral de 2011 à 2013 en prévision de la nomination de Justin Trudeau comme nouvelle figure de proue du parti en avril 2013.

Avec le programme nucléaire le plus ambitieux d’Amérique du Nord, l’Ontario s’avérait être une épine dans le pied du programme de croissance zéro exigé par l’Empire britannique et c’est alors que Strong fut mis en place. L’achèvement de l’énorme réseau de la centrale de Darlington en Ontario avait démontré ce que la planification scientifique à long terme pouvait accomplir avec succès, bien que le service public ait largement dépassé son budget. Les problèmes budgétaires qui se produisirent pendant une profonde récession en 1992 furent instrumentalisés par Strong pour « restructurer » l’entreprise provinciale d’électricité.

Les « remèdes » choisis par Strong pour résoudre les problèmes financiers d’Ontario Hydro entraînèrent l’annulation immédiate de tous les nouveaux projets de valorisation de l’énergie nucléaire planifiés, congédiant 8 des 14 administrateurs, et la réduction des l’entreprise, mettant à pied 14 000 employés, dont beaucoup étaient les techniciens les plus spécialisés et les plus expérimentés du nucléaire au Canada.

Avant de quitter son poste en 1995 à la suite de la chute du gouvernement de Bob Rae, Strong veilla à ce que son travail soit poursuivi par son remplaçant, Jim Macneill, qui dirigea Ontario Hydro de 1994 à 1997. Macneill avait été co-architecte de la Charte de la Terre et du génocidaire Agenda 21 pendant le Sommet de Rio ainsi qu’un agent de longue date de l’État profond. Sous Macneill, le mandat de Strong qui visait à fermer sans nécessité huit réacteurs en vue de leur remise à neuf fut exécuté de façon définitive en 1997, tandis qu’Ontario Hydro elle-même fut scindée en trois entités distinctes. En raison de la perte irréparable de personnel spécialisé et de compétences, Strong et MacNeil laissèrent Ontario Hydro et AECL mortellement blessés pour les années à venir.

A la surprise générale, AECL et les services publics de l’Ontario furent en mesure de remobiliser leurs forces restantes afin de parvenir à la remise à neuf de tous les réacteurs (après leur rachat par la plus grande entreprise de construction du Canada, SNC-Lavelin). Le dernier fut relancé en octobre 2012 et alors même que le moratoire canadien sur l’énergie nucléaire se poursuivait, grâce à la prise de contrôle de SNC-Lavelin en 2011, une amorce de coopération sur la construction nucléaire internationale, en partenariat avec la Chine, commença en juillet 2014 au grand dam de Strong 1.

Strong échoue à infiltrer la Chine

Pendant une bonne partie du XXIème siècle, les talents de Strong furent mis à profit pour tenter de renverser les aspirations au développement asiatique, et l’alliance eurasienne formée autour de la grande idée économique émergente de La Nouvelle route de la soie. Strong fut employé à l’Université de Pékin comme professeur honoraire et président de la Fondation environnementale ainsi que président du Conseil consultatif de l’Institut de recherche sur la sécurité et la durabilité en Asie du Nord-Ouest.


Strong en 2010, essayant de convaincre le gouvernement chinois de se suicider en s’imposant des plafonds de carbone.

Face à la débâcle de l’économie transatlantique, les Chinois résistèrent avec succès au programme du Green New Deal qui exigeait la soumission de leur souveraineté nationale au « nouvel ordre mondial » de croissance zéro et de dépeuplement. Malgré cette pression, la forte tradition de confucianisme et son engagement en faveur du progrès ont exprimé leur puissante influence dans les différentes branches de le classe dirigeante chinoise, qui voit le seul espoir de survie de la Chine dans son partenariat stratégique avec la Russie et des mégaprojets à long terme pour sortir sa population de la pauvreté et la projeter dans le XXIIème siècle.

Parlant de l’importance des Nouvelles routes de la soie combinée à l’Union Économique Eurasienne et aux BRICS, le Président Xi Jinping a déclaré en 2017 :
 

Citation

« Nous devrions favoriser un nouveau type de relations internationales qui font appel à une coopération gagnant-gagnant, et nous devrions forger des partenariats de dialogue sans confrontation et d’amitié plutôt que d’alliance. Tous les pays devraient respecter la souveraineté, la dignité et l’intégrité territoriale des autres, leurs choix de développement et leurs systèmes sociaux, ainsi que leurs intérêts fondamentaux et leurs préoccupations majeures. […] Dans le cadre de la Nouvelle route de la soie, nous n’aurons pas recours à des manœuvres géopolitiques dépassées. Ce que nous espérons réaliser, c’est un nouveau modèle de coopération gagnant-gagnant. Nous n’avons pas l’intention de former un petit groupe au détriment de la stabilité, ce que nous espérons créer est une grande famille de coexistence harmonieuse. »

La Nouvelle route de la soie, dont les médias occidentaux parlent si peu, est apparue comme une véritable opposition à la folie bipolaire du militarisme/monétarisme occidental de droite d’une part et au malthusianisme de gauche sous les formes de « Green New Deals » d’autre part. Des milliers de milliards de dollars de crédit dans de grands projets d’infrastructure en Eurasie, en Afrique et en Amérique latine ont déclenché une très grande explosion d’optimisme culturel et de productivité. Or, si la population et les dirigeants occidentaux agissent avec la passion et la sagesse voulues, il y a ici une très bonne opportunité de débarrasser l’humanité de l’héritage de Maurice Strong.

Matthew Ehret

Traduit par Stünzi relu par Hervé pour le Saker francophone

1. Ce qui est encore plus surprenant, c’est que l’argument clé brandi par le moratoire de 1977 pour justifier l’annulation des constructions nucléaires au Canada était que les déchets nucléaires étaient impossibles à gérer autrement que par un enfouissement d’un million d’années tandis que le plutonium 238 sous-produit créé par l’énergie nucléaire pourrait être utilisé pour les armes. Avec les accords SNC-Lavelin/Chine, une stratégie de mise en œuvre de la clôture du cycle du combustible utilisant des combustibles recyclés et réutilisés a été lancée d’une part alors que d’autre part, le concept CANDU permettait dorénavant l’utilisation du thorium, plus abondant, comme une alternative à l’uranium ne créant pas de plutonium et donc aucune menace d’utilisation d’armes. ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.19/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

76 réactions à cet article    


  • generation désenchantée 14 août 11:36

    Je connaissait pas le parcours de Strong , et son influence

    Membre fondateur du GIEC , a démissionné de l’ONU car visé par l’enquête sur le scandale du programme « pétrole contre nourriture »

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Maurice_Strong


    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 14 août 22:03

      @generation désenchantée

      Quiconque d’un peu sérieux sur l’actualité écologiste connaît Maurice Strong

      Corbett Report en parle depuis au moins 5 ans, vous foutiez quoi dans votre bulle ? Dans le pire des cas, si vous confondez avec le comédien Colbert comme Youtube vous le suggère :
      Vous pouvez aisément trouver (si vous prenez la peine) plein de documentaires à charge presque vieillots concernant ce personnage (en anglais, mais si vous trouvez la peine de cliquer sur les petits boutons de Youtube pour les sous-titrer en français)
      Corbett report c’est un média d’intérêt public. Totalement complotiste mais jamais sans preuves irréfutables.


    • JC_Lavau JC_Lavau 14 août 22:22

      @La Voix De Ton Maître. Très nombreux sont les moyens d’être sérieux sans pour autant se pignoler sur « l’actualité écologiste ».
      Les escrocs, les escrologistes, les climastrologues et les hélicologistes ne sont pas le centre du monde.


    • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 14 août 22:52

      @JC_Lavau

      Ouais mais bon, quiconque prend le temps de poster sur agoravox suppose qu’il ait le moindre semblant de culture :
      Celui qui sait moins que moi, simple mortel, avec son semblant d’efforts, mérite ma totale désaprobation.
      Franchement l’ignorance n’est pas une force ! Pour peu que le savoir soit à la portée de quiconque.


    • JC_Lavau JC_Lavau 15 août 09:26

      @La Voix De Ton Maître. Yep ! T’as raison ! Tu dois consacrer ta vie à démontrer que tu es supérieur, et que les Zautres sont inférieurs...
      Remarque qu’avant toi déjà, Raymond Devos était « naturellement au dessus de tout cela ».


    • doctorix doctorix 15 août 09:57

      @JC_Lavau
      Aujourd’hui sur france inter, on nous dit que les climatosceptiques ont été beaucoup trop représentés dans les media (+30% par rapport aux réchauffistes) et bien sur on s’en offusque.
      Ne serait-ce pas précisément parce qu’ils sont de beaucoup, plus nombreux ? Non pas au niveau des gens, mais bien plutôt au niveau des scientifiques ?
      Et on peut établir avec un parallèle avec les eurosceptiques...
      Pourtant, dans les décisions prises, ces résultats n’apparaissent pas... Pour l’instant.
      Ces saloperies de mondialistes auront-ils toujours le dernier mot ? C’est peut-être à nous d’en décider. Il est grand temps de remettre ces dictateurs à leur place.


    • generation désenchantée 15 août 17:54

      @doctorix
      en tout cas , il y en un qui avait trouver la solution pour publier sa propagande sans contrôle , il a pût choisir son comité de lecture

       un responsable scientifique allemand qui a été plus militant que scientifique et qui est un pro réchauffement anthropique , a dût démissionné

      https://reinformation.tv/climato-alarmisme-schellnhuber-demissionner-potsdam-institute-vite-81809-2/

       l’article montre qu’il avait trouver une méthode pour pouvoir passer ses publications dans un journal scientifique , sans trop de vérification puisque c’était des amis complaisants

      « On soupçonne que son secret a été de pouvoir lui-même choisir ses pairs évaluateurs en tant que membre »…

      J’imagine que si lui a fait ça , puisque c’est plus une idéologie qu’autre chose , c’est que un paquet d’autres ont dût utiliser ce genre de tricherie , pour sortir des articles scientifique « pro réchauffement anthropique  »

      j’aime bien cette citation de l’article

      " Avec son départ, l’Institut Potsdam pourra présenter de manière plus équilibrée les résultats de la recherche, « sans la pression constante de devoir faire un travail de prosélyte ».


    • San Jose 16 août 18:18

      @doctorix
      .
      aujourd’hui sur france inter on nous dit que les climatosceptiques ont été beaucoup trop représentés dans le media
      .
      Pas de risque qu’aujourd’hui ni demain on nous dise sur France Inter que le antinucléaires sont beaucoup trop représentés dans les media ! 100% doit leur sembler un chiffre trop faible encore. 


    • troletbuse troletbuse 14 août 12:31

      A cause de la finance.

      Ca rapporte beaucoup à quelques-uns- plus de faire fabriquer dans les pays sous-développés.


      • eau-pression eau-pression 14 août 12:46

        On pourrait en savoir plus sur le CANDU ?



        • JC_Lavau JC_Lavau 14 août 13:51

          @generation désenchantée. Merci d’avoir trouvé.


        • eau-pression eau-pression 14 août 15:01

          @generation désenchantée

          Merci.
          Si j’ai bien lu, ce CANDU est un peu moins sophistiqué que les autres types de centrales nucléaires, donc accessible avec moins de savoirs-faire, tout en ayant un meilleur rendement global. L’emballement serait aussi plus facile à prévenir et moins susceptible d’être déclenché par un cataclysme extérieur.
          Les déchets dangereux, il y a aussi.
          Dans un scénario où ce procédé se serait généralisé au point de remplacer le pétrole, comment vivrions-nous avec ces déchets ?

          En première approche, ce monsieur Strong a surtout contribué à maintenir la domination du pétrole. La désindustrialisation n’étant qu’une conséquence de la stratégie de ses supposés commanditaires, ceux qui jouent de son avantage compétitif (énergie la plus concentrée) pour dicter la marche du monde.


        • San Jose 14 août 21:28

          @generation désenchantée
          .
          Un CANDU passe son temps à bombarder de neutrons le deutérium de son eau lourde et à ce titre produit du tritium comme il n’est pas décent. Oublions cette horrible chose. 


        • Daniel0 14 août 13:15

          Bjr, il faut voir les temps longs. Depuis l’âge des cavernes jusqu’à on va dire l’an 2000, le développement permis par l’énergie à été de concentrer cette énergie plus ou moins disponible. Le bois, le charbon, le pétrole puis le nucléaire. Nb, la 1ere énergie nécessaire à l’homme est de trouver une ressource pour maintenir son corp à 37 degré, l’alimentation est aussi une combustion via la digestion. La révolution de l’an 2000 est non plus la concentration mais la dilution ou comment exploiter des sources diluées. La nature le fait très bien avec la photosynthèse, de mémoire un rendement médiocre pour créer de la matière avec 2 calories par seconde par m/2. Les énergies renouvelables sont l’avenir car ils reposent toutes a part la géothermie et la pile à combustible sur l’énergie solaire. Aujourd’hui c’est une transition énergétique qui va embarquer les principaux secteurs le plus energivore avec les transports et le bâtiment.


          • generation désenchantée 14 août 13:52

            @Daniel0
            Dés que tu va l’hiver et que tu va avoir de la neige , tu va pouvoir l’oublier la technologie avec le solaire
            Les transports , il n’y a pas de filières de recyclage pour les batteries utilisées par les voitures électriques et il va falloir construire des centrales nucléaires pour les recharger
            Surtout que les voitures Tesla , c’est la marque la plus connue , ont une fâcheuse
            tendance a l’embrasement en cas d’accident ou de court circuit les batteries se mettent en « emballement thermiques »

            https://www.sciencesetavenir.fr/high-tech/transports/voitures-electriques-un-nouveau-defi-pour-les-pompiers_121254


          • Daniel0 14 août 20:20

            @generation désenchantée Voyons voir disait l’aveugle à sa femme qui était sourde...Après les transports c’est le bâtiment le plus consommateur d’énergie. Pour le neuf la réglementation thermique impose une isolation 12 cm pour les murs et 40 cm dans les comble, 8 cm pour la dalle. Donc des besoins en chauffage limités avec un maximum de 50 Kw/h.m2/an. C’est l’eau chaude qui devient la première dépense d’énergie. Couplé à une ventilation hygro B et une étanchéité à l’air de l’enveloppe on obtient une bouteille thermos. Les énergies renouvelables obligatoires pour les maisons individuelles, sont après les 2 m2 de panneaux photoboltaiques du début de 2012, ont été remplacées par le ballon thermodynamique qui fonctionne avec une pompe à chaleur air/eau (COP de 4).Cette description un peu longue est juste pour illustrer que dans le neuf le confort et les charges financières sont garanties pour l’occupant. Cerise sur le gâteau c’est 2 industriels français qui sont major, Aldes pour la ventilation et Atlantic pour la PAC. Les énergies renouvelables pour les collectifs ça marche très bien par exemple un collège de 7000 m2 chauffé uniquement par la géothermie (13 degrés dans la nappe phréatique relevé à près de 40 via des PAC eau/eau.


          • generation désenchantée 15 août 08:23

            @Daniel0
            Tout le monde ne peut pas se payer la construction d’une nouvelle maison , puisque tu parle des normes pour maison neuve mais les gens vivent dans des maisons déjà construite , cette réglementation ne s’applique pas vraiment dans leur cas

            Les pompes a chaleurs ont un très gros défaut , c’est leurs consommations électriques quand les températures baissent , la consommation électrique explose et la pompe a chaleur a un rendement qui devient très négatif dès que tu atteint 7°c de température extérieure

            4 Kilowatts consommés par la PAC pour 1 seul restitué , le compteur va tourner et tu auras froid


          • doctorix doctorix 15 août 10:28

            @generation désenchantée

            4 Kilowatts consommés par la PAC pour 1 seul restitué , le compteur va tourner et tu auras froid 
            N’exagérez pas : au pire (basses températures extérieures), le rendement est de 100% (ou le COP de 1). Le COP annuel est de 2 à 2,5.
            C’est quand même pas mal.


          • generation désenchantée 15 août 13:43

            @doctorix
            C’est pas vraiment le rendement d’une PAC air /air ou air /eau quand les températures baissent , le rendement s’ effondre avec la baisse des température a partir de 8°c , c’est 1 consommé 1 restituer
            et quand cela devient des températures négative , c’est une consommation électrique qui explose sans avoir de chauffage suffisant

            la grande majorité des PAC sont couplé a un autre mode de chauffage


          • mmbbb 14 août 17:05

            J avais vu une emission sur ARTE concernant la filère THORIUM

            Je n ai lu que peu d etudes à ce sujet . Est ce un projet viable

            ou un projet d esprits scientifiques en mal de reconnaissance en voulant avancer une idee farfelue .

            Les politiques n en parlent pas .

            les scientfiques eux sont branches sur le nucleaire

            L EPR dépassant les 6 milliards d euros aurait pu servir à la recherche fondamentale .


            • nono le simplet nono le simplet 14 août 17:21

              @mmbbb
              J avais vu une emission sur ARTE concernant la filère THORIUM

              c’est l’arlésienne depuis 40 ans ...
              L EPR dépassant les 6 milliards d euros

              il est rendu à 11 milliards ... et c’est pas fini ... soit 3 fois plus que le prix initial ...



            • nono le simplet nono le simplet 14 août 17:45

              @JC_Lavau
              enfin, bon, elle n’a coulé AREVA que de 2001 à 2011 ... 8 ans plus tard les progrès se font attendre ...


            • mmbbb 14 août 18:15

              @nono le simplet je n etais resté a 6 . Merci de la precision 


            • San Jose 14 août 21:34

              @mmbbb
              .
              C’est cher mais rassurez-vous, les engagements publics français en subventions pour les EnR installées jusqu’en 2017 (mais 2017 est à ce jour dépassé) se montent selon la cour des Comptes à seulement 121 milliards. 
              Ce chiffre ne compte pas les pertes financières induites sur les centrales existantes lorsqu’on leur fait faire du suivi de charge par grand vent et beau soleil. 


            • mmbbb 15 août 10:19

              @San Jose question de béotien , pourquoi l équivalent chinois qui a ete construit en collabaration avec les ingenieurs francais , fonctionne depuis mai de cette année .


            • San Jose 15 août 10:38

              @mmbbb
              .
              Mystères de la Chine. 
              Ils ont peut-être remplacé une cuve défaillante par une cocotte minute et refait à l’étain les soudures des tuyauteries. 
              Selon l’écologie il devrait se tchernobyliser sous peu. 


            • doctorix doctorix 15 août 10:39

              @mmbbb
              Le Thorium est controversé, surtout parce qu’il ne produit pas le plutonium de nos bombes...Après tout, c’est pour ça qu’on a fait nos centrales, au départ...
              Selon les études, l’estimation de ses avantages varie beaucoup, mais des recherches et des réalisations sont en cours :
              https://www.google.com/search?ei=eBVVXb38MYeWaL_ZjdgM&q=thorium&oq=thorium&gs_l=psy-ab.3..0l10.724159.726283..726871...0.0..0.222.672.6j0j1......0....1..g ws-wiz.......0i71j35i39j0i131j0i67j0i131i67.wHx2J9bTBoA&ved=0ahUKEwi9mIu3uITkAhUHCxoKHb9sA8sQ4dUDCAo&uact=5
              Sur le papier, il a de nombreux avantages, surtout la demie-vie de ses déchets (30 à 70 ans), sa capacité à les recycler, son abondance (x3 ou 5 par rapport à l’Uranium), son omniprésence sur terre, y-compris en France, la facilité d’arrêter un réacteur.
              L’inconvénient est la difficulté de sa réalisation, à ce qu’on nous dit.


            • San Jose 15 août 10:53

              @doctorix
              .
              Le plutonium de qualité militaire, pauvre en isotopes supérieurs à 239, fut produit par quelques réacteurs spécialisés, de faible puissance et antérieurs à la série des actuels PWR. Autrement dit la production électrique massive n’est pas à vocation militaire. 
              Depuis dix ans la France ne produit plus de plutonium militaire. Avec quelques tonnes il y a de quoi faire mille bombes, et on n’en a jamais fait autant. Si l’on avait construit en grande série la bombe à neutrons tactique antichars comme on l’envisageait dans les années 80, il aurait fallu relancer rapidement la production de plutonium militaire, avec éventuellement les réacteurs Phénix et Superphénix. Ils consomment du plutonium civil (on en a dans les 400 tonnes), riche en isotopes lourds parasites gênant la fission explosive, mais produisent en même temps par la surgénération du plutonium 239 presque pur dans leur manteau fertile d’U 238. 


            • doctorix doctorix 15 août 11:36

              @San Jose
              OK, c’est vu. Légende urbaine maintenant, mais pas au départ.
              Mais alors pourquoi diable ne se tourne-t-on pas davantage vers le Thorium ?
              A cause des investissements déjà engagés ailleurs, je suppose...
              Je propose cette vidéo sur le thorium, qui allie un peu de science et un peu de cul, ce qui va attirer les amateurs des deux :
              https://www.youtube.com/watch?v=IXxkcld0_XM
              En fait cette vidéo démolit plus le thorium qu’elle n’en fait la promotion.
              Au moins, elle est marrante.


            • JC_Lavau JC_Lavau 15 août 17:04

              @doctorix. Tu vas faire comment pour recruter les ingénieurs de valeur qui vont maîtriser la technologie thorium de A à Z ? On n’est plus sous De Gaulle. Les gars vont faire surtout attention à tout ceux qui peuvent gauler leur carrière par jalousie, et pour guerre de religion. L’ascenseur social est panné. Tu n’auras plus que des bourgeois égoïstes et cyniques. Le patriotisme est panné.
              L’esprit CEA est panné. Regarde les menaces que m’adresse « Mad », Marc Dubois, pour crime d’incrédulité à la religion officielle :
               https://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/ces-ruses-pour-compromettre-des-154986


            • JC_Lavau JC_Lavau 15 août 21:19

              @keiser. Cet acharnement dans l’attaque à la personne est inacceptable. J’en tire les conséquences et je signale l’abus.


            • sylvain 14 août 17:31

              ben si nos élites ont tout fait depuis plus de 40 ans pour reduire la croissance et la population mondiale, on peut dire que c’est des sacrés quiches .

              La population mondiale n’a jamais cru aussi rapidement et on n’a jamais de cycles de croissance économique aussi élevée .

              Du coup ils auraient mis en place l’obsolescence programmée, la pub partout, les centres commerciaux géants ... en place pour réduire la croissance, et les politiques natalistes ( alloc..) pour réduire la population . On comprend que ça n’ai pas très bien marché . La Chine , seule pays a avoir mis en place la politique de l’enfant unique, ferait quand a elle l’inverse . c’est osé comme théorie

              D’autre part la NASA n’a rien publié disant que la biodiversité à augmenté sur terre, juste la couverture végétale, ce qui n’est pas du tout la même chose . Et il ne faut pas oublier que c’est une institution US, sous un président clairement « anti écolo » . Je m’étonne personellement que la couverture végétale dans les zones déboisés de l’amazonie soit plus « verte » qu’avant . En tout cas les 50 millions d’hectares de monoculture de soja OGM qui les ont remplacés n’ont pas augmenté la biodiversité

              Les plantes gavées de nitrates sont beaucoup plus vertes, et ne renverront pas les mêmes ondes que d’autres qui poussent normalement . Ca ne veut pas pour autant dire qu’elles vont mieux, qu’elles poussent mieux . La Chine est le plus gros consommateur de nitrates au monde, reléguant le plus consensuel beaucois au rang d’agriculteur quasi bio .

              En réalité la NASA n’a pas non plus mesuré la couverture végétale, elle a certainement mesuré des spectres de réflexion et d’émission de certaines longueur d’ondes, et interprété cela en terme de couverture végétale . Une chose est évidente aujourd’hui pour qui s’intéresse à la question : les scientifiques produisent les résultats que leur demandent ceux qui les financent, et c’est valable aussi bien pour le GIEC que pour la NASA ou n’importe quel labo d’analyse


              • JC_Lavau JC_Lavau 14 août 17:39

                @sylvain : « Les plantes gavées de nitrates sont beaucoup plus vertes, et ne renverront pas les mêmes ondes que d’autres ».
                Tu publieras cela dans quelle revue scientifique, ô distingué spectrographiste ?


              • chantecler chantecler 14 août 17:42

                @JC_Lavau
                Ben il a raison le Sylvain : voyez comme nos cotes bretonnes avec l’envahissement d’algues toxiques deviennent vertes ...



              • JC_Lavau JC_Lavau 14 août 17:55

                @nono le simplet. De même que les escargots sont les animaux les plus rapides, puisqu’ils galopent ventre à terre.


              • sylvain 14 août 20:35

                @JC_Lavau
                il se trouve que comme je bosse dans l’agriculture depuis une quinzaine d’années j’ai quelques infos . Il n’y a de toutes facons rien de plus facile à constater, prenez une petite parcelle de prairie naturelle et versez y un peu d’un engrais azoté quelconque, vous verrez qu’en quelques semaines elle sera plus verte que le reste ( si vous en mettez trop elle deviendra carrement jaune par contre)

                sinon l’info est disponible un peu partout, ici par exemple . il existe même des méthodes pour calculer la disponibilité en azote a partir de la fluorescence (ici) mais c’est un peu compliqué

                Sinon vous pouvez observer les champs de cereales au printemps : ils sont tout jaune vers février puis verdissent en mars, après un petit épandage d’azote .
                Ou, si vous en avez un sous la main, demandez à un agriculteur .


              • JC_Lavau JC_Lavau 14 août 20:38

                @sylvain. Tu es bien sûr sûr sûr d’agir sur le spectre de la chlorophylle ?


              • Hervé Hum Hervé Hum 15 août 01:41

                @JC_Lavau

                t’es tellement imbu de ta propre suffisance, que t’es incapable de lire objectivement ce qu’écris quelqu’un d’autre que toi même :

                et tu prétend à l’objectivité scientifique ?

                pauvre Lavau...


              • Le421 Le421 15 août 08:28

                @sylvain

                il se trouve que comme je bosse dans l’agriculture depuis une quinzaine d’années j’ai quelques infos

                Caramba !! Raté !!  smiley


              • mmbbb 15 août 10:21

                @Hervé Hum il m a préconise l asile psychiatrique . Vous avez de la chance.


              • doctorix doctorix 15 août 10:49

                @sylvain

                 la biodiversité à augmenté sur terre, juste la couverture végétale,

                Oui, 20% depuis que le CO2 a augmenté (30 ans), merci carbone.
                Ca, on n’en parle pas.
                http://www.esa.int/fre/ESA_in_your_country/France/La_couverture_vegetale_re velee_comme_jamais_auparavant


              • sylvain 15 août 11:27

                @JC_Lavau
                il existe differents types de clorophylle, la disponibilité de l’azote agit differemment sur la création de chaque type, ce qui fait que le spectre émis change en fréquence et en intensité .
                Par contre chaque type de clorophylle a un spectre d’émission bien défini, comme chaque molécule
                Sinon je ne suis pas sur d’agir personellement sur le spectre de la clorophylle, mais il m’a tout de même semblé que certaines plantes rougissaient à mon approche . allez savoir...


              • lautrecote 14 août 19:24

                les incroyables révélations de la NASA selon lesquelles la croissance industrielle a augmenté la biodiversité sur la terre

                Je vais chipoter, mais dans le lien qui est donné, on ne parle pas d’augmentation de la biodiversité sur le terre. On parle juste de revégétalisation.
                On ne dit pas non plus que c’est la croissance industrielle qui en aurait été la cause. On parle juste de cultures intensives, de programmes (notamment chinois) de conservation et d’expansion des forêts.


                • cathy cathy 14 août 21:26

                  L’Occident se détruit par qu’il a oublié se qui a fait sa richesse, sa spiritualité, sa grandeur, sa justice, sa morale. Il a oublié qu’il a été chrétien pour se vendre au plus offrant, il a oublié le Christ Jésus, son Dieu. Il en paie le prix.


                  • Le421 Le421 15 août 08:25

                    @cathy
                    Le Christ Jésus son Dieu, grand symbole d’amour et de tolérance...
                    Envers ses adorateurs.
                    Et envers eux uniquement !!
                    Pfff... Là, y’en a pour du pognon.


                  • mmbbb 15 août 10:30

                    @cathy Ton cher pape est devenu la pute des mondialistes . Il se préoccupe plus des muslins que des chrétiens , notamment ceux d orient qui se font joliment massacrer dans un silence total.
                    Il n est pas le seul, les ass ; les mouvements gauche en France adoptent la même philosophie .


                  • coquecigrue coquecigrue 14 août 22:21

                    A qui le crime profite ?


                    • Didier 67 Didier 67 14 août 22:57

                      Un article sans doute très intéressant...

                      Mais lire une bêtise telle que « Depuis le flottement du dollar américain sur les marchés mondiaux en 1971 et la création du pétrodollar en 1973, le monde a connu un effondrement constant des emplois productifs dans le secteur manufacturier » m’a fait gagner de précieuses minutes : je n’ai pas eu besoin de lire la suite.

                      Le monde ?

                      L’occident peut-être, et encore, c’est loin d’être certain.


                      • JC_Lavau JC_Lavau 15 août 07:28

                        @Didier 67. Adresse tes critiques directement à l’auteur : https://orientalreview.org/author/me/
                        Visiblement, il est nord-américain, et canadien.


                      • mmbbb 15 août 10:42

                        @JC_Lavau pourquoi l Allemagne a su garder une industrie florissante et la France a tout vendu .
                        Si l Allemagne est devenus puissante , c est grace a son industrie 
                        Davis Cayla et son homologie Caralie Delaume l expliquent bien.
                        On a les elites que l ont méritent 

                        Donc ta these ne tient pas ; elle est en partie fausse .


                      • JC_Lavau JC_Lavau 15 août 11:01

                        @mmbbb : « Donc ta these, etc. ». Nul ne saura jamais de quoi tu parles, et que tu tiens secret.


                      • Paul Leleu 16 août 01:03

                        @Didier 67

                        j’ai pensé la même chose... les emplois manufacturiers ont au contraire explosés... mais en Asie surtout...

                        pour ma part je vois que le modèle « 30 glorieuses » était en panne aussi bien à l’est qu’à l’ouest... à l’est ça a donné la stagnation brejnévienne, puis la disloquation de l’urss... à l’ouest ça a donné la cavalerie financière que nous connaissons...

                        j’imagine qu’à plus large échelle, en fait les pays du coeur du capitalisme ont largement déloqualisé leur action manufacturière de masse au profit de leur consommation... ça doit être la phase suivante


                      • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 12:08

                        @Paul Leleu. Mmh... Et tu peux consommer sans produire pendant combien de temps ?


                      • microf 16 août 15:35

                        @JC_Lavau

                        Très bonne réponse, et vous avez raison.
                        Visionner ce lien qui va dans le sens de votre réponse.

                        https://youtu.be/O7E8oJ_BUJ0

                        Gilets Jaunes point de vue d’Afrique par Tatsinda Bertrand

                      • BA 15 août 00:02

                        Les marchés plongent alors que les risques de récession grandissent.


                        Wall Street a connu l’une de ses pires journées de l’année, mercredi, en raison de l’inversion de la courbe des taux. Un indicateur qui annonce généralement une récession. Le taux d’intérêt sur les bons du Trésor américains à dix ans est passé temporairement sous celui des bons à deux ans, ce qui n’était plus arrivé depuis 2007.


                        https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/les-marches-plongent-alors-que-les-risques-de-recession-grandissent-1124402


                        • the clone the clone 15 août 07:59

                          Parce que nos dirigeants sont des nazes corrompus prêts a vendre père et mère pour une poignée de billets .....


                          • Paul Leleu 16 août 01:08

                            @the clone

                            ou alors parce-qu’on était au bout d’une logique... l’équipement industriel des populations

                            à l’est ils n’ont pas trouvé de solutions, et ce fut la stagnation et l’effondrement

                            à l’ouest, on a inventé la cavalerie financière et la délocalisation...


                          • Le421 Le421 15 août 08:23

                            Ah...

                            Éternel problème.

                            Comment faire progresser la croissance de façon infinie dans un monde physiquement limité.

                            Comment faire rentrer deux litres d’eau dans une chopine !!


                            • alexis42 alexis42 15 août 08:26

                              @Le421
                              Salut, collègue,
                              cela fait plus d’un mois que je cherche à vous contacter, sans succès smiley


                            • Le421 Le421 15 août 08:30

                              @alexis42
                              Bigre ???
                              Je suis pourtant bien vivant...  smiley
                              Rien que hier, j’ai eu une trentaine de coups de téléphone et vu une centaine de personnes...


                            • alexis42 alexis42 15 août 09:32

                              @Le421

                              Je voulais vous présenter mes excuses pour vous avoir traité de « con », dans un moment d’énervement.
                              J’ai déjà expié en réécrivant mon CV en votre honneur.

                              PS : pourriez-vous arrêter de mentionner sans arrêt votre « périgourdinité » ?
                              En effet, vous surpassez tellement tous les autres Périgourdins (dont moi) que je crains d’apparaître comme un nain vulgaire et grande gueule, en comparaison...


                            • nono le simplet nono le simplet 15 août 10:48

                              @alexis42
                              le deuxième lien conduit à une page de modification de ton profil auquel on n’a pas accès ...
                              pour le reste je prends aussi acte ...


                            • JC_Lavau JC_Lavau 15 août 10:12

                              Voir la suite : 

                              https://lesakerfrancophone.fr/poutine-defie-les-malthusiens-la-fusion-nucleaire-devient-une-priorite-nationale-pour-la-russie

                               

                              Vous ne pourrez le discuter (et c’est discutable) sur le Saker francophone, mais uniquement sur l’article anglais d’origine.

                              Ou ici si quelqu’un prend la peine de le reporter ici.


                              • doctorix doctorix 15 août 11:10

                                @JC_Lavau
                                On peut quand même citer un extrait, qui montre que tandis que les mondialistes-eugénistes-malthusiens nous conduisent au désespoir (voir la petite Greta), un véritable espoir nous vient des russes et des chinois qui, eux, croient encore dans l’homme et dans ses capacités créatives et d’adaptation :
                                « 

                                 »Alors que l’animal malthusien croit que l’humanité a pour seule perspective de s’adapter à la rareté dans le cadre d’un système fermé de ressources fixes administrées par des élites privilégiées, des humanistes comme Poutine et Xi Jinping admettent que la nature de l’humanité ne se trouve pas dans la chair, mais dans les pouvoirs de l’esprit. Ces pouvoirs nous désignent comme une espèce unique, capable de faire des découvertes dans un univers de création permanente qui peut être caractérisée de la même manière que Beethoven décrivait sa musique : aussi rigoureuse que libre.

                                Cette affirmation toute simple reflète une vérité puissante que les libéraux et les malthusiens ne peuvent supporter : le pouvoir naturel du changement créateur dans l’univers, dévoilé par le pouvoir de la raison imaginative, permet la coexistence du cadre et de la liberté à la seule condition que nous harmonisions notre volonté et notre raison avec l’amour de la vérité et de nos semblables."


                              • generation désenchantée 15 août 16:10

                                @doctorix
                                vu que les malthusiens veulent réduire la population , c’est a combien d’humains sur terre la limite de population mondiale pour eux ?

                                cela va de limite population 6 milliards a 500 millions , ou de réduire de 90 % la population mondiale

                                Quasiment au même moment, un rapport, élaboré par la London School of Economics (LSE) à la demande de l’Optimum Population Trust (OPT) - une ONG britannique militant pour réduire la population mondiale - estimait que le moyen le moins coûteux de résoudre le problème du réchauffement planétaire serait de réduire la population mondiale de 500 millions d’individus d’ici 2050. Or, comme la majorité des projections prévoient que la population totale devrait s’élever à plus de 9 milliards d’ici là, la proposition de réduire la population mondiale à seulement 6 milliards implique l’élimination de 3 milliards de personnes...

                                (OPT a changer de nom , depuis c’est population matters maintenant )

                                voila un de leurs clips

                                https://www.youtube.com/watch?v=tfl3zJA6HbY

                                https://www.lemonde.fr/planete/article/2010/01/18/faut-il-reduire-la-population-mondiale-pour-sauver-la-planete_5976998_3244.html

                                population matters ont même leurs propre adolescente de 16 ans récitant leurs idéologie , visiblement les écolos semblent se copier pour vouloir nous imposer leur idéologie et surtout réaliser leurs objectifs , en affichant seulement des « greta » , « bella lack » et d’autres pour essayer de nous convaincre qu’ils ont raison de vouloir imposer leurs idéologie

                                https://www.youtube.com/watch?v=9SRxBTtspYM

                                d’autres liens sur des articles parlant des limites de population a atteindre

                                http://www.libertepolitique.com/Actualite/Decryptage/Bille-Gates-aime-l-humanite-mais-veut-en-supprimer-une-partie

                                http://www.versdemain.org/articles/gouvernement-mondial/item/limiter-la-population-mondiale-a-500-millions


                              • Paul Leleu 16 août 01:14

                                @doctorix

                                si Beethoven est humaniste, Mick Jager est malthusien... on voit d’ailleurs le résultat... 50 ans de rock malthusien et la civilisation européenne est par-terre


                              • JL JL 16 août 08:01

                                @Paul Leleu
                                 
                                 ’’50 ans de rock malthusien et la civilisation européenne est par-terre’’
                                 
                                 Ouais ! il faudrait voir à ne pas inverser les relations de cause à effet.


                              • Paul Leleu 18 août 19:18

                                @JL

                                je sais je dérange... il est permis de critiquer Macron et Cohn-Bendit, mais pas Mick Jager et Bob Marley... pourtant c’est juste le parfait équivalant musical...

                                les con-sommateurs commencent à se rendre compte pour Macron et Cohn-Bendit... ils finiront par se rendre compte pour Jager et Marley... il faudra bien libérer les esprits et les âmes, si on veut un jour libérer les corps...

                                « si tu veux contrôler le peuple, contrôle d’abord sa musique » (Platon)...


                              • JC_Lavau JC_Lavau 15 août 15:15

                                Erratum :

                                et identifié sous le nom de Triple courbe d’effondrement (Triple Curve Collapse Function)


                                • Désintox Désintox 16 août 11:59

                                  Complotisme.


                                  • JC_Lavau JC_Lavau 16 août 12:06

                                    @Désintox, comploteur...


                                  • microf 16 août 15:12

                                     C´est simple á comprendre pourquoi l´Occident a détruit sa propre base industrielle, c´est á cause de sa cupidité.


                                    • Ruut Ruut 18 août 13:49

                                      @microf
                                      Pire nous commençons aussi à détruire notre Culture.
                                      Le progressisme aura été la calamité de notre époque.
                                      Le plus terrifiant c’est nous n’en sommes pas encore sortis.
                                      Politiciens et Journalistes sont encore à fond dedans, normal ils n’en subissent pas encore les foudres.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès