• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > International > Pourquoi vous devez condamner les violences sexuelles en soutenant la (...)

Pourquoi vous devez condamner les violences sexuelles en soutenant la campagne #JusticeForNoura

Le viol est un acte odieux, dégradant, avilissant et de lâcheté. Il est temps de considérer le viol conjugal comme une pratique moralement, éthiquement et religieusement mauvaise, un crime qui mérite d’être puni par la loi. Noura est un cas de viol où la victime est condamnée et les oppresseurs non. Elle n’est point une criminelle mais une « héroïne » qui a osée dire NON à son bourreau et s’est battu pour sa dignité. Au lieu de condamner, nous devons supporter et soutenir ces survivantes de violences sexuelles, les encourager à dénoncer leurs bourreaux et trouver justice. Ces quelques questions rhétoriques vous permettront de découvrir pourquoi.

  1. Image employée pour la campagne #JusticeForNoura Connaissez-vous véritablement ce qu’est le viol et ce qu’être violé signifie ?
  2. En avez-vous déjà été victime ou témoin ?
  3. Si non, aimeriez-vous en être victime ?
  4. Si ‘non’ à la question 3, imaginez votre corps et vos parties intimes (homme ou femme) être pris d’assaut, agressé violemment par un corps étranger qui se sert de vous comme simple instrument ou objet de plaisir ? Comment vous sentirez vous après ? Heureux(se) j’espère !
  5. Connaissez vous l’impact psychique et traumatisant de cette pratique sur la victime ?

Si votre réponse est ‘Oui’ à la première question, alors vous n’avez pas besoin de lire la suite. Vous pouvez sauter ces lignes et aller directement signer cette pétition pour soutenir Hussein Noura, une survivante de viol qui a tué son mari en se défendant. Si votre réponse est plutôt ‘non’, vous devez absolument me lire jusqu’au bout !

Avez-vous déjà été victime ou témoin de viol ?

Si votre réponse est ‘Oui’ à la cette question, vous devez aisément comprendre l’expérience qu’a vécue Noura Hussein : être maintenue de force au sol par des hommes pendant que son « mari » la violait. Imaginez l’humiliation, la haine et le dégoût qu’elle a ressenti mais surtout ce sentiment de Peur qui vous habite et ne vous lâche plus d’une semelle. La peur d’avoir à revivre la même expérience. La peur d’être à nouveau agressée, fouillée, utilisée comme du vulgaire papier hygiénique.

Oui ! Si vous avez vraiment été victime de viol, vous devez, même à l’instant présent où vous lisez ces lignes, toujours avoir cette peur-là enfouie au fond de vous. Elle refait surface chaque fois que vous vous retrouvez seule dans le noir. Depuis ce jour, vous avez peur de tout : peur des hommes, peur du noir, même la peur de soi. Car on sait qu’on sera imprévisible si jamais un autre homme s’aventurait à vouloir abuser de vous. En tant que femme, il vous sera très difficile d’aimer ou d’accorder entièrement votre confiance à un homme suite au martyr qu’il vous ont fait vivre.

Avez-vous déjà victime ou témoin de viol conjugal ?

Contrairement au viol commis par un étranger qui est unique, celui vécu en famille est régulier et les femmes doivent dans la plupart du temps, vivre dans la honte et l’humiliation, la peur de représailles et le déshonneur qu’une telle dénonciation jetterait sur la famille. Cette humiliation perpétuelle les rend plus vulnérables aux infections sexuellement transmises par leur mari et exacerbent chez elles des tendances suicidaires

Maintenant ! Imaginez donc le désarroi de Noura Hussein, à l’idée d’être violée ainsi toute sa vie. Imaginez sa frayeur à l’idée de subir le même supplice deux, trois, quatre, cinq, six…. fois. Imaginez sa déception d’être incomprise par sa famille. Imaginez sa peine de se voir condamner à mort pour avoir voulu préserver sa dignité. En tant que survivante de viol, signer cette pétition, est un moyen pour vous de dire STOP au viol conjugal en Afrique et dans le monde.

Toujours pour la question deux, si vous n’avez qu’été témoin de viol : soit votre sœur, votre mère, votre fille, votre tante ou tout une amie… Alors vous devez savoir combien il est difficile de réconforter les victimes de viol. Vous devez connaitre ce sentiment d’impuissance qu’on ressent devant une personne meurtrie dans sa chair profonde, dans son être.

Vous devez savoir que les mots, aussi beaux soient-ils ne soignent pas tous les maux, surtout les blessures psychiques, celles de l’âme et de l’esprit, qu’on écope après un viol.

En tant que témoin, vous ne souhaiteriez surement point que cela arrive à quelqu’un d’autre. Vous avez l’opportunité aujourd’hui de soutenir non pas une mais toutes les victimes de viols de par le monde en signant cette pétition ici. Nora Hussein en effet, est la voix de tous ces malheureuses qui n’ont point de voix.

Aimeriez-vous être victime de viol ?

A moins d’être sadomasochiste, il est difficile pour une personne de répondre par l’affirmative à cette question.

Le viol est une pratique qu’on ne devrait souhaiter même à son pire ennemi.

Il a été utilisé à de nombreuses reprises comme arme de guerre au Congo, en Centrafrique, et ses effets néfastes à long terme sur les victimes ont conduit la CPI a le considéré comme une arme de « destruction massive », un crime contre l’humanité. Ainsi, tous ces hommes qui « forcent » leurs femmes pour avoir des rapports sexuels sont des criminels de guerre en miniature. La seule différence réside au niveau du nombre de victimes mais la pratique avilissante reste la même. Le viol surement l’atteinte la plus pernicieuse qui soit aux droits des femmes et à leur pudeur.

Puisque vous n’aimeriez jamais être victime de viol, alors vous devriez condamner les systèmes où cette pratique est « toléré ».

L'Article 91 de la loi soudanaise sur la famille ne reconnaît pas le viol d'une femme par son mari. « Une femme mariée doit obéir à son mari. Si le mari a payé la dot et s'il fournit un logement convenable, sa femme ne peut pas refuser les rapports sexuels ». Au Maroc, l’article 475 du code pénal permettait à un homme coupable de viol sur mineure d’échapper à la prison s’il épouse sa victime. Amina Filali, une marocaine de 15 ans avait mis fin à ses jours après avoir été forcée d’épouser son violeur. La femme n’est point une propriété ni un objet sans émotion qu’on utilise bon gré mal gré.

La dot n’est qu’un rituel cultuel et culturel qui n’enlève point la liberté de la femme pour la concéder à son époux.

Ainsi, une femme peut effectivement et délibérément refuser d’avoir les rapports sexuels si elle n’y est pas disposée. Le sexe nécessite d’ailleurs l’implication et la participation active des deux partenaires. Il devient une forme de violence si l’autre n’y consent point. Cette loi soudanaise, semblable à celle présente dans d’autres pays musulmans africains, refuse le droit aux femmes comme Noura Hussein, Amina Filali, Khadija Souidi… de jouir librement de leur corps. Si vous êtes contre cette instrumentalisation de la femme, alors veuillez signez cette pétition puis la diffuser.

Connaissez-vous l’impact psychique et traumatisant de cette pratique sur la victime ?

Connaissez-vous l’étendue du traumatisme et de la violence auxquelles sont sujettes des milliers de femmes victimes de viol ? Sans suivi psychologique, les victimes s’en remettent difficilement. C’est le cas de la jeune marocaine de 16 ans Khadija Souidi, qui s’était immolée par le feu après que ses huit violeurs furent jugés non coupables et remis en liberté.

Noura est un cas de viol où la victime est condamnée et les oppresseurs non. Elle n’est point une criminelle mais une « héroïne » qui a osée dire NON à son bourreau et s’est battu pour sa dignité. Au lieu de condamner, nous devons supporter et soutenir ces survivantes de violences sexuelles, les encourager à dénoncer leurs bourreaux et trouver justice.

C’est cette stigmatisation et l’acceptation sociale de cette pratique qui les rendent silencieuses, sans espoir et prisonnière de dans leur propre foyer. C’est cette stigmatisation qui est à l’origine de la tragédie dans laquelle se retrouve Noura Hussein. Si les hommes sont pénalement punis pour les viols conjugaux, cette pratique régressera. Les autorités ayant préféré se réfugier dans le mutisme et l’indifférence, des milliers de femmes continuent de vivre dans l’angoisse et la honte sans obtenir une prise en charge adéquate et sans que justice leur soit faite. La question que nous sommes en droit de nous poser est : jusqu'à quand ?

 

JPEG - 156.5 ko
Militante de Guinee Bissau pour la libération de Noura Hussein
Militante de Guinee Bissau Cesaltina Tavares Sa, pour la libération de Noura Hussein

 

JPEG - 146.4 ko
Deux activistes s’unissant pour dire non au viol conjugal
Deux activistes s’unissant pour dire non au viol conjugal

   


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • McGurk McGurk 23 mai 17:30
    « Vous devez »

    Ah parce que maintenant c’est une obligation ?

    • @McGurk

      Je ne dis point qu’il s’agit d’une obligation mais d’une nécessité impérative. 
      Je pense personnellement que nous devons mieux reconnaitre, protéger et respecter les droits des femmes. Ne pas condamner le viol, c’est être en quelque sorte un misogyne ; 

    • Montdragon Montdragon 23 mai 17:46
      #justiceformankinddeleteislam


      • @Montdragon
        I don’t believe that deleting islam is the solution. Islam doesn’t promote violence. It’s the people who are instrumentalizing religion to other purpose. 


      • Cateaufoncel2 23 mai 17:59
        La notion de viol conjugal est inconcevable pour les musulmans, puisque le Coran dit : «  Vos femmes sont pour vous comme un champ de culture ou de labour ( harth ) ; allez donc à vos champs comme vous l’entendez (faatou harthoukoum ana chiitoum) » Sourate 2, verset 223.

        En se refusant à son mari, cette malheureuse s’est opposée à son mari, en tuant ce dernier, elle est allée contre l’injonction d’Allah. Je crains qu’on ne puisse pas grand-chose pour elle.

        • Sozenz 24 mai 09:22

          @Cateaufoncel2

          et si la femme est comme un champs , la terre qui doit etre labourée comme vous dites , ne doit elle pas être préservée et respectée ?
          n est elle pas la terre qui fait naitre des fruits ?

          que de sales hypocrites qui interprètent comme ils veulent les textes tout cela pour pouvoir se vautrer dans leur non maitrise d eux mêmes ; ils ne se respectent pas et ne respectent pas leur femme .
          pour moi , ils n ont aucune excuse. ce ne sont pas des musulman en tout cas ce que l on pourrait attendre d un homme soit disant religieux ;

        • @Cateaufoncel2
          Ce n’est qu’une interprétation que vous en donnez et j’en doute très fort. 

          Je suis convaincu de ce que l’Homme a perverti le message religieux ou du moins son interprétation, afin de servir ou justifier ses actions.
          Le soumission n’est pas synonyme d’esclavage. La femme a le DROIT de s’opposer à son mari. En tant qu’être humain, elle est faite d’émotion. Et il y’a des moments où on peut ne pas être disposé à entretenir des rapports sexuels. 

          Nous les hommes devont l’apprendre et savoir respecter ces décisions. L’acte sexuel est une coopération volontaire entre deux individus pour procurer du plaisir. Si l’un des partenaires ne consent point, j’appelle cela de l’abus sexuel ou du viol si c’est sous une quelconque forme de violence. 

        • @Sozenz
          Je partage votre avis. C’est l’homme qui pervertit la religion. Même un champ n’est point labouré n’importe comment. Il y’a des périodes qui sont plus propices pour mener des travaux champêtres. D’autre non. Le bon fermier connait ces périodes pour garantir sa productivité. 


        • Sozenz 28 mai 15:35

          @Ngnaoussi Elongue Christian

          pour garantir sa productivité.

          ah , c est difficile de se defaire des schémas et des mots qu’ on vous introduit dans vos esprits ;
          PRODUCTIVITE
          on ne parle pas de protection ni de reconnaissance des fruits qui nous sont données ; non on parle de Productivité .
          on ne parle pas du fruit de la terre ou de la femme comme un cadeau , non , non ...

          je sais que les humains ne pensent pas forcement en mal en sortant certains mots . mais ça montre la structure de l esprit .

          Y’’a du boulot ; pauvres humains ...

        • Milka Milka 23 mai 18:01

          Et l’excision ? La circoncision ?

          #Don’t touch the babies

          • Cateaufoncel2 23 mai 22:49
            @Milka


            « #Don’t touch the babies »

            Mariage en musulmanie : il a 10 ans, elle en a 20, et elle ruisselle littéralement de bonheur


            Cette « religion » est une calamité absolue

          • astus astus 24 mai 09:48

            @Milka


            Le viol est un crime puni par la loi quasiment partout sauf semble-t-il au Soudan, ce pays composé à 93 % de musulmans qui appliquent la charia et dont le président Omar al-Bashir est accusé par la cour pénale internationale de génocide et autres crimes de guerre.

            C’est cet acte qui  a légitimé la pétition mise en ligne  pour soutenir Hussein Noura cette jeune femme de 19 ans condamnée à mort pour s’être défendue face à des agression sexuelles et pour avoir tué son mari violeur auquel elle avait été été mariée de force par sa famille : https://  http://www.leparisien.fr/international/soudan-une-jeune-femme-victime-de-viol-condamnee-a-mort-11-05-2018-7710048.php 

            Mais cette pétition laisse néanmoins de côté le fait que le Soudan conserve une pratique ancestrale de l’excision féminine et de la circoncision masculine, ces mutilations sexuelles archaïques qui entrainent souvent de nombreuses séquelles psychologiques et physiques comme cela est précisé ici : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-tabou-des-mutilations-sexuelles-203992#forum5208155

            Or en France, ce pays apparemment plus développé, non seulement ces mutilations sexuelles existent aussi pour des raisons religieuses ou culturelles qui n’ont rien d’éthique puisqu’elles elles ne tiennent compte ni du droit de l’enfant à son corps, ni de ses souffrances ultérieures liées à ces usages d’un autre temps. 

            Quant au récent projet de loi de Marlène Schiappa qui vise à réduire les violences sexuelles et réglementer l’âge des premières relations il ne dit rien sur le fait que des médecins pratiquent ici couramment des interventions sur le sexe des enfants, décalottage par exemple, sans aucune indication médicale scientifiquement justifiée, et sans informer ni l’enfant ni même ses parents, ce qui contrevient formellement à toute éthique médicale et appelle donc un recours en justice que certaines familles ont heureusement de plus en plus souvent le courage de faire.

            On fait ainsi le constat final que les violences sexuelles sous ses différentes formes partout dans le monde peuvent être considérées comme faisant partie des violences fondamentales du genre humain et qu’elles sont probablement à l’origine d’un grand nombre d’autres formes de violence, ce qui justifie la lutte qu’il est nécessaire de mener collectivement contre elles.


          • @Milka
            En effet, il y’a de nombreux maux dont sont victimes les femmes et cela limite l’expression et l’explosion de leur potentiel. L’excision en fait partie. 

            Il faut que les traditions et lois évoluent. Rien n’est statique. 

          • @Cateaufoncel2
            Il ne s’agit point d’un problème de religion mais de la nature de l’homme. L’homme est un prédateur pour l’homme. La religion est juste un masque qu’on prend pour justifie notre nature profonde. 



          • astus astus 25 mai 14:34

            @Ngnaoussi Elongue Christian


            Les maux dont vous parlez affectent les femmes (viol, excision) ET les hommes (circoncision), et cette violence sur les DEUX sexes est à la base de la plupart des autres violences comme le montre l’article sur le tabou des mutilations sexuelles référencé ici  : https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/le-tabou-des-mutilations-sexuelles-203992#forum5213136 qui repose sur une documentation scientifique très large et de nombreux témoignages. 

          • Antoine 25 mai 14:41

            @astus
            J’en profite pour vous dire ici que vous vous êtes comporté vis à vis de moi en petit facho.

            Je ne vous salue pas.

          • @astus
            Merci pour vos éclairages su le projet de loi Marlène Schiappa. 


            Une lutte nécessaire pour le respect des droits de la personne. 

          • Albert123 23 mai 18:39



            A) on médiatise (Qui d’ailleurs ?, quel officine ? pour les intérêts de qui ?) une femme violée par son mari islamiste dans un pays aux mœurs barbares.

            B) on appelle à la condamnation de la situation par les peuples occidentaux. 

            C) les gouvernements occidentaux profitent de cette indignation des peuples occidentaux pour justifier une guerre et des bombardements dans le pays où c’est produit le fait divers pour apporter la « démocratie »

            D) les peuples occidentaux sont alors contraints d’ accueillir des réfugiés (enfin des migrants) issus de ce pays (ou pas). 

            E) cette fois ce sont les jeunes femmes occidentales qui sont violées par ces même migrants et qui doivent la fermer pour ne pas passer pour d’immondes racistes.


            Moralité : non merci démerdez vous avec vos problèmes de mœurs, nous n’avons pas envie de les importer chez nous.

            Vos viols n’ont pas pour finalité de devenir les nôtres.

            • @Albert123
              A) L’Europe ou l’occident n’est pas moins barbare que le Soudan. Il n’y a qu’à observer le traitement qu’on y réserve aux immigrés... 


              B) Je n’appelle point à la condamnation par les peuples occidentaux. Mais à la « communauté internationale ». Il ne faut pas être occidental pour reconnaitre une injustice. Et en plus, l’occident n’est point la gardienne du respect des droits de l’Homme. Si telle est la perception, cela ne devrait point être le cas. 

              C) Le scénario de l’esclave qui ne peut se séparer de son bourreau. 

              D) De la même façon que des immigrés sont accueillir en Europe, de la même façon nous accueillons des immigrés occidentaux en Afrique.

            • Albert123 25 mai 16:06

              @Ngnaoussi Elongue Christian



              « Il n’y a qu’à observer le traitement qu’on y réserve aux immigrés... »

              Si le traitement qui leur est fait est aussi insupportable que vous le prétendez la cohérence voudrait qu’ils ne veuillent plus rejoindre l’Europe ce qui n’est absolument pas le cas.

              « Le scénario de l’esclave qui ne peut se séparer de son bourreau. »

              Pour rappel c’est vous qui venez déplorer les conséquences de votre propre religion / culture aussi pourquoi vos militantes sont elles encore voilées et soumises à un islam qui tolère voire valide les violences faites aux femmes ?

              « Je n’appelle point à la condamnation par les peuples occidentaux. »

              pardon ?

              « Mais à la « communauté internationale » »

              c’est à dire ?

              puisque :

              « Le terme de communauté internationale est une expression politique désignant de façon imprécise un ensemble d’États influents en matière de politique internationale. » wikipédia


              « Et en plus, l’occident n’est point la gardienne du respect des droits de l’Homme. Si telle est la perception, cela ne devrait point être le cas. »

              encore une fois pourquoi nous demandez vous (car vous nous l’avez ouvertement demandé pour rappel) une condamnation de ce fait divers si vous estimez que nous n’avons pas ce rôle ?

              Présentement ce sont pourtant vos perceptions personnelles de la situation géopolitique que vous venez exprimer ici en nous demandant de nous impliquer dans une situation qui ne nous concerne pas vraiment, 

              je rappelle votre titraille pourtant explicite en matière d’injonction :

              « Pourquoi vous devez condamner les violences sexuelles en soutenant la campagne #JusticeForNoura »

              le tout sur agoravox.fr donc adressé à des francophones et plus particulièrement à la France, seul pays francophone véritablement influent en matière de politique internationale.





               



            • @Albert123
              la cohérence voudrait qu’ils ne veuillent plus rejoindre l’Europe
              L’effet le plus dangereux de la colonisation n’a point été la dépossession des ressources humaines, minières... de l’Afrique, mais la dépersonnalisation de son être. La colonisation psychologique fut plus perverse que celle militaire. Et nous travaillons actuellement pour développer et changer le récit dominant sur le continent.


              pourquoi nous demandez vous  une condamnation de ce fait divers si vous estimez que nous n’avons pas ce rôle ?

              Peut etre que nous ne nous comprenons point réciproquement. Je dis que mon texte n’est pas destiné EXCLUSIVEMENT à la France mais à tout citoyen francophone (qu’il soit chinois, vietnamien, congolais...) afin qu’ils puissent s’engager et soutenir la libération de Noura en signant la pétition. 

            • cathy cathy 23 mai 23:58

              Au lieu de condamner, nous devons supporter et soutenir ces survivantes de violences sexuelles, ....

              De qui vous parlez ? Merci de ne pas nous inclure, nous européens, dans votre culture du viol et de la condamnation. Nous n’avons rien à voir avec ça.

              • @cathy
                Cette culture est pourtant aussi présente chez vous. Le monde est petit. La solidarité internationale voudrait que les problèmes de l’un affecte l’autre. On ne peut vivre ni évoluer en autarcie. 


                Nous n’avons rien à voir avec ça.
                Mon propos n’est point d’inculquer la responsabilité à un continent mais d’appeler au peu d’humanité qui demeure en chacun d’entre nous pour soutenir cette jeune qui risque la mort par pendaison. Il ne faut pas être européen pour comprendre cela. 

              • eric 24 mai 08:37

                À la lecture de votre article, je n’ai pas l’impression d’avoir beaucoup d’éléments autres qu’émotionnels pour me prononcer sur cette histoire. En revanche, le vocabulaire auquel vous avez recours semble bien vous placer dans le camp de la réaction. Aujourd’hui, on doit parler, comme le Président, de mâle blanc, et donc de femelle noir. Juger de ce qu’il est advenu de cette femelle noire dans son contexte culturel qui n’est pas le nôtre est compliqué. Une chose est sûre : si son mâle à été tué, l’amender va être compliqué. Pas de rédemption, ou de rééducation possibles. Pas de seconde chance. Pas de prise en compte du contexte culturel. J’aurai du mal à signer des pétitions justifiant les assassinat de mâles noirs.

                On nous a fait le coup en France, avec l’épouse qui a tué après quelques dizaines d’années de mariage. Je ne crois pas trop que les soudanais mâles et femelles soit deja prêt a une telle appropriation culturelle...


                • @eric
                   J’aurai du mal à signer des pétitions justifiant les assassinat de mâles noirs.

                  Signer la pétition n’est pas seulement une action de soutien à Noura Hussein mais un acte de contestation contre le mariage précoce et les violences sexuelles à l’endroit des femmes. 
                  Parce qu’au delà du cas de Noura, de nombreuses femmes subissent, sous des formes voilées ou non, des formes de viol conjugal. Et même en Europe, c’est très fréquent. 
                  Nous avons toujours été égoïste et ne pensons qu’à nos désirs sans tenir compte de ceux de nos partenaires. Les femmes ne sont point des objets dont on se sert comme bon nous semble. 

                  Refuser de comprendre cela, c’est avoir un peu de mysoginie en soi...

                • UberAlice UberAlice 24 mai 10:24

                  Heil !


                  Je ne soutien rien du tout,

                  Vous étés un enfant qui croie encore a la justice, vous ne parviendrez a rien de la sorte.
                  Vous étes un de ceux qui pense qu’on se tais de la police et de la justice par honte, et pas par ce qu’elle peut aussi bien vous violer, elle aussi ? Qu’elle est payante et hors de prix ?

                  Un viol, un meurte, un vol unique ne saurais avoir quelque importance. Si un groupe, une caste, une population s’habitue a violer tuer ou voler a une telle fréquence que sa cause des suicides et radicalisation dans les sous-castes exploités, alors, la « justice » la vrai, celle qui se moque de la vérité et vénère l’ordre, fera son travail de dissimulation pour que tout puisse continuer comme avant.

                  Sombre imbécile, tu revendique des législation du mariage a l’occidentale, mais tu crois qu’il n’y a pas de vol conjugal, pas de crime d’honneur, pas de pédophilie ici ? Ca ne s’arrête que quant quelqu’un décide de prendre les chose en main, la justice n’a jamais sauvé de femme ou d’enfant.

                  Ce sont les Daron et les Darone qui passe a l’action, commettant parfois des crime eux aussi, qui font cesser les abus. C’est l’inter-surveillance entre les couples d’un méme clan / municipalité, c’est le fait de ne pas permettre a un couple de s’isoler, qui en limite considérablement le nombre. 

                  Ce n’est pas la loi qui changera quoi que ce soit.

                  ++

                  • @UberAlice
                    On ne peut croire en des idéaux sans être un enfant. Le rêve est le substance de la vie. Même vous, êtes enfant d’une manière ou d’une autre. L’enfant est le père de l’Homme. 


                    Vous étes un de ceux qui pense qu’on se tais de la police et de la justice par honte, et pas par ce qu’elle peut aussi bien vous violer, elle aussi ? Qu’elle est payante et hors de prix ?

                    Tout système judiciaire est appelé à évoluer. N’oubliez pas que celui que nous avons aujourd’hui n’était point là au départ. Il a fallu, que d’autres avant nous, paient le prix juste. Ce n’est pas la loi qui changera quoi que ce soit.tu revendique des législation du mariage a l’occidentaleJaimerai bien savoir le passage où je le fais svp ?

                    Ce n’est pas la loi qui changera quoi que ce soit.
                    Effectivement. Mais elle y contribue largement. C’est un instrument pour controler ou limiter les cas d’exaction...Elle a une fonction préventive et orientée solution. 



                  • Antoine 25 mai 21:01
                    Vouloir contrôler ce qui se passe dans la culotte des gens est une pratique totalitaire qui conduit au plus grand ethnocide de tous les temps. Le but est de remplacer les peuples, les tributs, par le modèle américain partout dans le monde. Pour un monde plus juste, plus beau, plus idéal.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès